Un mystérieux petit animal croise votre route : Je souhaite que tu passes un contrat avec moi. En échange, j'exaucerais n'importe lequel de tes voeux.
 

Partagez | 
 [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme

Messages : 2748
Wishes : 542

avatar
S-Elue
MessageSujet: [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme   Mar 13 Oct 2015 - 20:59
[Un immense Manoir de style baroque. Une grande allée mène à l'entrée, un grand jardin entoure la propriété qui s'étend sur plusieurs hectares. Pourtant, la demeure n'exhibe pas ses richesses bien que la famille n'en manque pas. Ce sont les trophées qui y prédominent. Médailles, décorations militaires, reconnaissances diverses et portrait de 6 générations de Shirogane donnent tout de suite le ton. Aucune touche féminine, même le personnel de la maisonnée trié sur le volet est uniquement masculin.]

Passée la grande grille métallique du portail, je me crispe violemment. Ils ont acceptés de le rencontrer. Et aussi rapidement, c'est forcément suspect. Je ne les connais que trop bien. Ma seule consolation est de savoir Minato loin, il n'aura pas à assister à cela. Enfin, je me suis habillée comme à mon habitude, en homme, prenant simplement des vêtements un peu plus ample afin de dissimuler la rondeur qui se marque sur mon ventre. La voiture est à peine garée que déjà, la porte d'entrée s'ouvre sur Sebastian. Plus moyen de reculer.

"- Quoi qu'il arrive, je t'en prie, reste calme. Et ne prends pas ma défense en les agressant, ils le retourneraient contre toi. "

Contre eux, cela serait peine perdue, je le sais très bien. Tout comme je connais assez David pour savoir qu'il ne les laisserait pas s'en rendre à moi. Il m'aime trop pour cela. Je descends de la voiture, tendue mais reprenant contenance malgré tout tandis que je guide David sur les marches menant à l'entrée. Sebastian m'adresse un sourire dont il a le secret avant de nous faire un profond salut et de s'adresser à nouveau.

"- Messieurs, soyez les bienvenues au Manoir Shirogane. Les maîtres vous attendent. Veuillez me suivre, je vous prie. "

Déjà, il se redresse et nous devance, nous faisant traverser le hall immense ou David pourra juger de la décoration de la demeure. Très 'viril'.


~ Je parle en #009999 ~
Spoiler:
 




Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme   Mar 13 Oct 2015 - 21:32
Pour des personnalités de haut rang, les parents de Naoto ont pu se libérer très rapidement. J'aime à penser que c'est parce qu'ils tiennent à leur fille, même si d'après le comportement de Naoto depuis notre départ, ce ne doit pas résider qu'en ça. Je ne m'en fais pas encore. Naoto au contraire est déjà crispée. Elle marmonne quelques conseils avant notre entrée.

Quoi qu'il arrive, je t'en prie, reste calme. Et ne prends pas ma défense en les agressant, ils le retourneraient contre toi.

Entendu.


Je sais que quand c'est pour moi, je peux prendre les critiques à la légère. Mais j'ignore si je serais capable de faire de même pour celles à l'adresse de Naoto. Je devrais rester calme, diplomate. Même si Naoto me dit de prendre cela comme une transaction, je ne joue pas un contrat ou de l'argent. Je demande clairement sa main à ses parents. Mes sentiments, selon elle pourraient être vus comme une faiblesse. Mais je n'arriverai pas à enlever mon cœur de ma poitrine pour cette discussion.

Un homme nous accueille humblement dans l'immense entrée de la demeure. Je le salue à mon tour.

Messieurs, soyez les bienvenus au Manoir Shirogane. Les maîtres vous attendent. Veuillez me suivre, je vous prie.

Le style baroque et les trophées et décorations sont clairement là pour en imposer Je m'attarde un peu plus sur la galerie généalogique. La frontière est ténue entre la prestance qu'ils dégagent et la menace qu'ils semblent transmettre. Le dernier portrait montre un homme brun aux traits durs, clairement strict et droit. Je voudrais activer mon pouvoir Nephil pour obtenir plus d'informations sur lui, mais une peinture n'est jamais entièrement fidèle au modèle. J'attendrai de me retrouver devant M. Shirogane et sa femme pour savoir quelle attitude prendre, comment et que dire.

Messages : 2748
Wishes : 542

avatar
S-Elue
MessageSujet: Re: [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme   Mar 13 Oct 2015 - 21:49
Parents de Naoto:
 

Je sens la tension monter à mesure que nous traversons le grand couloir, en direction du bureau de Père. Il ne nous reçoit pas dans le salon, il prend donc bien ce rendez-vous comme une affaire délicate. Ce n'est pas pour me rassurer. Enfin, arrivé devant une porte épaisse de bois noir orné de motifs japonais, Sebastian nous fait signe de nous arrêter avant de frapper trois coups brefs à la porte. Un silence de quelques secondes tombe sur les lieux avant qu'une voix ne nous autorise à entrer. La porte s’entrouvrit et le Majordome nous laissa le passage avant de refermer derrière nous.

La lumière est relativement tamisée, alors que Père est assis dans son fauteuil, dos à nous pour le moment. Mère est debout à ses côtés, droite et aussi neutre qu'à son habitude, silencieuse. Elle nous scrute attentivement, attendant que nous nous asseyons dans les fauteuils épais mis à notre disposition. mais j'attends leur autorisation pour cela. Je sais qu'il guette une erreur de ma part alors je ne veux pas leur offrir cette chance.

"- Asseyez-vous..."

Je m’exécute  et invite en silence David à faire de même. Mère me fixe, pour bien me faire comprendre que je vais devoir rester à ma place. Alors, je respire un grand coup. Ici, l'ambiance est clairement nippone, avec des dragons ornant les murs entre deux trophées et autre articles racontant la renommée de ma famille. Un cadre sur le bureau laisse même deviner une photo, de Père accompagné de Minato.

"- Monsieur David Desanges. Ou plutôt devrais-je dire Klee? Bel ascension que la vôtre, félicitation. Puis-je savoir ce qu'un ancien fabriquant d'arme soupçonné de traffic à de multiples reprises dans votre genre peut bien venir chercher dans ma demeure?"

Le siège pivote en silence alors que sa silhouette apparaît. Visage dur et fermé, expression froide et sèche. Il s'est renseigné sur lui, c'est certain. Mais malgré tout, il n'a pas tout découvert. A moins qu'il attende de savoir si David aura le courage de tout dire de lui-même? Respirer tranquillement et ne pas paniquer. Tout se passera bien. Il le faut...


~ Je parle en #009999 ~
Spoiler:
 




Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme   Mar 13 Oct 2015 - 22:27
Un décor où je me sens totalement étranger apparaît derrière la lourde porte. Une chose est sûre, cet homme porte sa fierté au dessus de tout. Malgré mon respect et la déférence que je dois à cet homme qui n'a passé sa vie qu'à réussir, je me sens un peu triste pour lui. Repense-t-il à son passé avec son sourire ? J'en doute mais me tais.

Je salue la femme aux traits encore très jeunes de la femme que nous voyons dans le bureau en inclinant la tête. Puis j'entends la voix de M. Shirogane. Pas de bonjour, pas de poignée de main. Il affiche donc clairement sa supériorité qu'il pense avoir sur moi. Je m'assieds au regard presque effrayé de Naoto. Quand le siège se retourne, je découvre enfin mon interlocuteur. Un homme sûr de lui, semblant déjà agacé. Ce que j'ai déjà appris me laisse le temps d'activer mon pouvoir sans encore trop compter sur les informations qu'il m'apporte. assurance, habitude des interrogatoires, ne supporte pas l'échec. Il ne doit alors pas me prendre pour un ennemi.

Monsieur David Desanges. Ou plutôt devrais-je dire Klee? Bel ascension que la vôtre, félicitation. Puis-je savoir ce qu'un ancien fabriquant d'arme soupçonné de traffic à de multiples reprises dans votre genre peut bien venir chercher dans ma demeure?

Soupçonné, mais jamais arrêté. C'est une nuance qui m'octroie un avantage. Ma voix est calme, pas mielleuse, mais aussi honnête. Je me suis aussi renseigné sur lui, mais je ne m'en servirai pas contre lui. Il le prendrai pour un menace.

Je vous remercie, Mr Shirogane. Je suis ici pour l'un des succès du plus efficace inspecteur de notre ville. Votre fille, Naoto. Je viens vous demander sa main.

Mes yeux ne vont qu'un instant vers Mrs Shirogane et m'apprends qu'elle tient aux apparences, et à la réussite de sa famille, quitte à se sacrifier. Calme, érudite, mais silencieuse et réservée. Elle vit comme épouse, et ne lâche que rarement ce rôle. Bien qu'elle soit debout, elle reste en dessous de son mari.

Messages : 2748
Wishes : 542

avatar
S-Elue
MessageSujet: Re: [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme   Mar 13 Oct 2015 - 22:39
Je vous remercie, Mr Shirogane. Je suis ici pour l'un des succès du plus efficace inspecteur de notre ville. Votre fille, Naoto. Je viens vous demander sa main. 

Ça y est, la bombe est lâchée. Père ne laisse rien paraître, même pas un brin d'étonnement alors que cille un peu. Oui, elle ne s'y attendait pas. Et pour le coup, elle se repose entièrement sur Père. Lui reste égal à lui-même, les croisé devant son visage, au niveau de sa bouche, ne laissant percevoir que son regard perçant et scrutateur. Une seconde, ce dernier tombe sur moi et s'y arrête. Je ne le soutiens pas, l'offense serait trop grande, me contentant de baisser un peu la tête.

"- Visiblement, nous n'avons pas la même notion du succès. Cela n'a rien d'étonnant en soi. Mais puis-je savoir ce qui vous fait croire que je pourrais accepter une telle demande?"

Il le teste, il veut l'amener à parler pour reprendre cet avantage qu'il sait avoir lorsque c'est lui qui mène la danse. J'ai beau me sentir vexée par ses propos, j'en ai l'habitude mais je ne veux pas qu'il s'en prenne à David. C'est pour lui que je m'inquiète. Mère me dévisage, cherchant un indice dans mon regard qui reste malgré tout aussi neutre que possible. Dommage pour vous, j'ai été à bonne école.

"- Chacun à une place à occuper en ce monde et nous avons déjà décidés de la sienne.  Quelle folle audace vous fait croire que vous pourriez y changer quelque chose? "


~ Je parle en #009999 ~
Spoiler:
 




Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme   Mar 13 Oct 2015 - 23:03
Visiblement, nous n'avons pas la même notion du succès. Cela n'a rien d'étonnant en soi. Mais puis-je savoir ce qui vous fait croire que je pourrais accepter une telle demande?

Je comprends mieux ce que voulait dire Naoto. Mon masque et mon regard tiennent, impassible, mais mes pensées ne sont guère respectueuses. D'autant plus quand je le vois fusiller sa fille du regard.

Chacun à une place à occuper en ce monde et nous avons déjà décidés de la sienne. Quelle folle audace vous fait croire que vous pourriez y changer quelque chose?

Il ne s'agit pas tant d'audace que de bon sens. Quel homme ne souhaiterait pas avoir à ses côtés une femme d'une grande beauté, d'une exceptionnelle intelligence et dont le cursus et la carrière ne font que l'éloge de ses talents? Je suis très épris ce votre fille, il me semble tout naturel que si la place que vous lui avez décidé ne la met pas à mes côtés, je compte "y changer quelque chose".

Messages : 2748
Wishes : 542

avatar
S-Elue
MessageSujet: Re: [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme   Mar 13 Oct 2015 - 23:18
Il ne s'agit pas tant d'audace que de bon sens. Quel homme ne souhaiterait pas avoir à ses côtés une femme d'une grande beauté, d'une exceptionnelle intelligence et dont le cursus et la carrière ne font que l'éloge de ses talents? Je suis très épris ce votre fille, il me semble tout naturel que si la place que vous lui avez décidé ne la met pas à mes côtés, je compte "y changer quelque chose".

Je ne peux empêcher le rose monter légèrement aux joues sous les mots de David. Je connais ses sentiments à mon égard mais là, il affronte directement Père, et il ne se laisse pas impressionner par son ton ni son attitude. Il est là pour moi est cette simple pensée me gonfle d'une bouffée d'orgueil. même si crains malgré tout pour lui. Car ce rictus qui se dessine sur le visage de Père n'augure rien de bon.

"- Ma foi, je comprends que mon fils ai pu se heurter à une certaine forme de résistance de votre part. Cependant, vous ne semblez pas très au fait de nos us et coutumes aussi permettez-moi de vous les apprendre."

Je me tends un instant. Si je ne me retenais pas, je viendrais prendre la main de David dans la mienne mais ce n'est pas le moment. Je sens les bébés qui s'agitent mais même pour cela, je dois faire comme si de rien n'était. L'enjeu est trop important pour que je risque de gâcher quoi que ce soit. Les choses ne se présentent déjà pas très bien, je ne tiens pas à en rajouter.

"- Les hommes décident. Les femmes obéissent. Les enfants n'ont pas voix au chapitre et suivent les choix de leur parents. Les nôtres ne feront pas exception à la règle. De plus, malgré les soucis que son comportement a pu nous causer, nous avons réussi à arranger les choses et demain, elle sera officiellement promise."

"- Comment !?!..."

Le regard de Mère est sans équivoque, plus glacial encore que celui de Père est satisfait. Non, ce n'est as possible, c'est un cauchemar. Je manque une respiration, cherchant à retrouver mon sang-froid. Je respire profondément, serrant les poings à m'en blanchir les jointures tandis que Père poursuit, ravi de son effet.

"- Heureusement que nous avons un Héritier digne de ce nom. Lui, au moins ne nous déçoit pas. Il a fait des merveilles au cours de cette négociation. Tu pourras le remercier lorsqu'il nous rejoindra tout à l'heure."

Ainsi donc, c'était ça leur plan? La raison de leur si rapide accessibilité? En fait, Minato serait là. Et c'était lui qui s'était débrouillé pour sauver ce mariage arrangé que j'avais tout fait pour faire annuler. Je m'en mord la lèvre à la faire saigner légèrement mais ne dis rien. Ne pas leur faire ce plaisir. Je dois tenir, trouver les mots si David n'y parvient pas. Pourvu que lui ne perde pas non plus son sang froid.


~ Je parle en #009999 ~
Spoiler:
 




Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme   Mer 14 Oct 2015 - 0:13
Ma foi, je comprends que mon fils ai pu se heurter à une certaine forme de résistance de votre part. Cependant, vous ne semblez pas très au fait de nos us et coutumes aussi permettez-moi de vous les apprendre. Les hommes décident. Les femmes obéissent. Les enfants n'ont pas voix au chapitre et suivent les choix de leur parents. Les nôtres ne feront pas exception à la règle. De plus, malgré les soucis que son comportement a pu nous causer, nous avons réussi à arranger les choses et demain, elle sera officiellement promise.

Comment !?!...

La situation à de quoi me faire écarquiller un moment les yeux, mais je ne montre rien de plus. Pas de faille. J'écoute la suite avec attention.

Heureusement que nous avons un Héritier digne de ce nom. Lui, au moins ne nous déçoit pas. Il a fait des merveilles au cours de cette négociation. Tu pourras le remercier lorsqu'il nous rejoindra tout à l'heure.

Naoto s'agite mais je lui lance un regard rassurant, espérant qu'elle le capte. Je retourne mon regard vers son père et reprend la parole.

Raison de plus pour moi de me présenter à vous tant qu'il est encore temps. Si je suis vos coutumes, je me dois de tout faire pour devenir votre choix afin de prétendre à la main de Naoto. Pas le bon, je me doute que vous l'avez déjà, mais le meilleur. Ainsi, elle pourra m'être officiellement promise demain, comme vous l'avez décidé.

Mes paroles sont peut-être pompeuses, mais je ne compte pas abandonner. Si à ses yeux, je n'ai pas le mérite d'avoir sa fille, je lui prouverai le contraire. J'ignore contre qui je devrais concourir pour Naoto mais cette entrevue, quelle qu'en soit l'issue m'écœure. N'a-t-il aucun respect ni aucune dignité pour son sang? Naoto a-t-elle à ses yeux si peu de valeur? Jouer cette pantomime est humiliant, mais pour Naoto, je suis prêt à tout. Et au fond de moi, j'aimerais gagner contre le prétendant que Minato a récupéré car ce serait une parfaite vengeance pour l'interrogatoire forcé et la gifle qu'il a donné à Naoto.

Messages : 2748
Wishes : 542

avatar
S-Elue
MessageSujet: Re: [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme   Mer 14 Oct 2015 - 9:14
Raison de plus pour moi de me présenter à vous tant qu'il est encore temps. Si je suis vos coutumes, je me dois de tout faire pour devenir votre choix afin de prétendre à la main de Naoto. Pas le bon, je me doute que vous l'avez déjà, mais le meilleur. Ainsi, elle pourra m'être officiellement promise demain, comme vous l'avez décidé.

Je tente de juguler la colère qui est venue s'ancrer au fond de mon cœur. Alors même maintenant, je ne valais toujours rien pour eux? Leurs mots sont blessants, leurs regards assassins et Père qui se complaît dans ce jeu. Pour un peu j'en cracherais par terre ce relent de bile qui me monte un peu dans la gorge. Mais je me dois de leur faire face, ne pas leur donner davantage à utiliser contre moi. Même si cela me rends littéralement malade.

"- Le Meilleur? Vraiment? Eh bien, dans ce cas, prouvez-le moi. Qu'est-ce qui vous permets d'affirmer cela? A quoi se juge la valeur d'un Homme, selon vous? Et quel parti seriez-vous pour nous?"

Oui, notre nom à une valeur qu'il ne permettra à personne de le dénaturer ni de l'avilir. Il y tient sans doute plus qu'à Minato, c'est pour dire. Même si aujourd'hui David à une place bien plus enviable que celle qu'il avait lorsque je l'ai rencontré, pour eux cela ne change rien. Il n'est pas à la hauteur de leurs ambitions et surtout, il ne leur permettrait pas de garder la main-mise sur moi. Ce qui est purement inacceptable pour eux.

"- Tous ses soupçons qui ont pesés sur vous ne jouent déjà nullement en votre faveur, sachez-le....Alors j'espère que vous avez mieux à me proposer. La dot que nous pourrions vous offrir n'est pas à prendre à la légère malgré tout."

Et à nouveau, le voilà qui parle de moi uniquement comme d'un objet de transfert, un bien matériel dont on peut choisir l'utilité. Je n'ai aucune existence à leurs yeux. C'est à s'en demander s'ils ont un cœur. Oui, sans doute, mais plus dur que de la pierre. Je le sais bien depuis le temps alors pourquoi est-ce que je m'obstine à vouloir espérer plus? Ils sont ma famille, certes, mais nous ne faisons pas parti du même monde. Il y a eux et moi, à part, laissée loin derrière.


~ Je parle en #009999 ~
Spoiler:
 




Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme   Mer 14 Oct 2015 - 13:55
Le Meilleur? Vraiment? Eh bien, dans ce cas, prouvez-le moi. Qu'est-ce qui vous permets d'affirmer cela? A quoi se juge la valeur d'un Homme, selon vous? Et quel parti seriez-vous pour nous? Tous ses soupçons qui ont pesés sur vous ne jouent déjà nullement en votre faveur, sachez-le....Alors j'espère que vous avez mieux à me proposer. La dot que nous pourrions vous offrir n'est pas à prendre à la légère malgré tout.

Cet homme est détestable. Mais dans cette conversation, c'est celui qui perdra son masque le premier qui prouvera sa faiblesse. Je comprends mieux ce qu'avait murmuré Naoto au Chamboul'tout de Little River. "Naoto - 1 Ennemi - 0". Elle avait clairement grandi entourée d'ennemis. Sa mère elle-même lui imposait une pression supplémentaire. Mais je pars avec un avantage. Je n'ai pas grandi avec des ennemis, moi, seulement avec des cibles plus ou moins coriaces.

Je m'adresse au père de Naoto, le regardant dans les yeux.

Que je sache, ces soupçons n'ont jamais été étayés de preuve et n'ont jamais mené à une condamnation, malgré leur nombre et la diversité étonnante des accusations. Rien n'a jamais pesé sur moi qui les justifiait. Je sait que ce n'est pas un échec de vos services et de votre fils, Minato. Je prendrai plus ces accusations comme... une simple erreur de jugement, un malentendu bien compréhensible étant donné mon ancienne activité d'armurier.

Ce que j'ai su prouver, au contraire, c'est ma valeur d'homme d'affaire. Avec mon humble affaire d'artisan armurier, commencée à zéro, mais bien davantage depuis ma reconnaissance en tant que fils de Stanley Klee et nouveau patron de la Klee's Company. Mes détracteurs ne me reprochent que mon jeune âge, bien que j'ai déjà su confirmer ses compétences pour mener mes affaires à la réussite. Et mon ascension en qualité de patron a déjà été illustrée par les journaux économiques d'un essor de ma société et de ses activités. Et je ne compte pas m'arrêter en si bon chemin.

Vous devez savoir qu'on ne juge pas seulement un homme à ce qu'il a mais ce qu'il peut accomplir. Mes ambitions m'ont déjà fait approcher la scène politique et je prétends bien reprendre la place de mon défunt père dans ce domaine, et la dépasser, cela s'entend.

Au risque de vous surprendre, je prends la dot de Naoto très à la légère. Pour tout vous dire, elle ne m'intéresse pas. Je n'ai besoin que de Naoto et ne souhaite que sa main.


Mon regard reste rivé sur M. Shirogane. Je sais manier l'art de mélanger vérité et mensonges pour les rendre inextricables. Les soupçons se sont retournés en échec de son fils et de ses commissariats s'il les prends toujours au sérieux, ce qui lui serait intolérable, et je me présente comme un acteur économique et politique de poids. De plus, je lui expose l'avenir que je compte bien rendre présent et réel. Mon nom, Klee, sera un nom puissant. Je le jure devant le Très-Haut.

Messages : 2748
Wishes : 542

avatar
S-Elue
MessageSujet: Re: [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme   Mer 14 Oct 2015 - 19:30
Je me tais et écoute David avec un boule au creux du ventre. Il sait jouer de ses talents, il est fin orateur et plus rusé qu'un renard mais je sais aussi qui se trouve en face de lui. Son discours semble parfaitement préparé, très simple et tellement évident mais je sais aussi tout ce que ce dernier cache. Les non-dits qu'il contient et que nous sommes les seuls à connaitre. Je garde le regard rivé sur Père qui ne semble absolument pas affecté par tout ce qui lui est raconté, Mère restant tout aussi stoïque. Si je le pouvais, je viendrais les secouer un bon coup, juste histoire de les faire réagir, pour changer un peu.

"- Vous avez des arguments, en effet. Mais rien d'aussi sensationnel que vous ne voulez le faire croire. Vous n'en êtes qu'aux prémices de votre ascension et rien ne prouve qu'elle durera. "

Ce rictus qui revient sur son visage, je sais ce qu'il signifie. Qu'il se ferait une joie de le descendre de lui-même, rien que pour le plaisir de pouvoir l'affronter à nouveau. Car David lui fait face, il lui tient tête. Il ne sait rien de lui mais parvient à jouer presque à armes égales et pour le coup, cela l'énerve autant que cela lui plait. Il veut avoir le plaisir de le faire chuter par lui-même, c'est une évidence. Mais cette fois, il va se heurter à aussi têtu que lui.

"- Je ne vois pas ce que sa main pourrait vous apporter. Vu le portrait que vous faites de votre nouvelle vie, vous encombrer de ce genre de poids si tôt serait une grossière erreur dans votre parcours. Vous êtes encore jeune, bien que visiblement mâture. Il serait dommage de tout compromettre pour un acte aussi 'irréfléchi' ."

Il aurait pu me mettre un coup de poing dans l'estomac que le choc aurait été le même. Mais je ne dois rien dire, rien faire, ne surtout pas réagir. Pourtant, je suis touchée, profondément. Je sens le poids de leurs regards posés sur ma nuque en raison de mon visage un peu baisé mais je le relève et les affronte, ce qui ne leur plait pas. Tant pis, je ne peux plus supporter cette méchanceté gratuite à mon égard. Seule la présence de David et la raison de ma venue en ces lieux avec lui m'empêche encore de lâcher tout le fiel que j'ai accumulé contre eux.


~ Je parle en #009999 ~
Spoiler:
 




Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme   Mer 14 Oct 2015 - 20:10
Vous avez des arguments, en effet. Mais rien d'aussi sensationnel que vous ne voulez le faire croire. Vous n'en êtes qu'aux prémices de votre ascension et rien ne prouve qu'elle durera.

Rien si ce n'est les tendances du marché qui comme elles donnaient raisons aux stratégies de mon père, donnent raisons aux miennes. Si ce n'est aussi le monopole que tient la Klee's Company sur la région et l'avantage concurrentiel qu'elle possède sur les régions alentour. Vous venez de le dire : je n'en suis qu'aux prémisses.


Je ne vois pas ce que sa main pourrait vous apporter. Vu le portrait que vous faites de votre nouvelle vie, vous encombrer de ce genre de poids si tôt serait une grossière erreur dans votre parcours. Vous êtes encore jeune, bien que visiblement mâture. Il serait dommage de tout compromettre pour un acte aussi 'irréfléchi' .

Je vois les deux parents darder leur fille comme un animal pris en faute, et profite de leur inattention pour une seconde froncer les sourcils avant de reprendre mon masque. Ma patience est mise à rude épreuve, mais je dois tenir et convaincre ce sale type. Il est le père de Naoto.  

Et bien...

Je tends la main vers Naoto et prends la sienne. Je ne rends pas mon geste déplacé, mais visible. Je m'assure aussi de ne pas poser la main sur celle de Naoto, mais bien de la prendre, ma main soutenant la sienne. Je ne veux pas qu'elle m'appartienne, je cherche à ce que nous nous marrions.

J'ignore ce qui vous fait penser que Naoto pourrait me ralentir dans mon avenir, car je dois dire qu'au contraire, elle est un moteur de ma motivation. D'abord par son nom, votre nom, puissant dans cette ville, comme l'est le nom de Klee. C'est un bon argument en soi mais surtout...

Ma main serre un peu celle de Naoto.

...Je me répète, mais je suis amoureux d'elle et mes sentiments sont réciproques. C'est une femme de volonté et dont il faut savoir être digne, vous en êtes une preuve parmi d'autres. Nous avons déjà tissé une relation depuis plusieurs mois et croyez-moi, ce n'est nullement une demande irréfléchie. Je sais qu'elle est la femme qui me rendra heureux, alliant à ma réussite sociale une réussite maritale... et familiale.


Je crains qu'une seconde, ma colère transparaisse dans mes yeux, mais je sais que ni ma voix, ni mon visage ne me trahissent encore. Il n'en sera peut-être pas de même lorsque Minato et l'autre prétendant seront là.

Messages : 2748
Wishes : 542

avatar
S-Elue
MessageSujet: Re: [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme   Mer 14 Oct 2015 - 20:36
La main de David vient chercher la mienne, venant la soutenir tandis que par réflexe, mes doigts s'entremêlent aux siens. Je sais que ce geste ne leur plaira pas mais j'en ai besoin. Même si pour lui ce n'est qu'une façon d'appuyer sa demande, c'est une réelle bouffée d'oxygène pour moi.

J'ignore ce qui vous fait penser que Naoto pourrait me ralentir dans mon avenir, car je dois dire qu'au contraire, elle est un moteur de ma motivation. D'abord par son nom, votre nom, puissant dans cette ville, comme l'est le nom de Klee. C'est un bon argument en soi mais surtout...
...Je me répète, mais je suis amoureux d'elle et mes sentiments sont réciproques. C'est une femme de volonté et dont il faut savoir être digne, vous en êtes une preuve parmi d'autres. Nous avons déjà tissé une relation depuis plusieurs mois et croyez-moi, ce n'est nullement une demande irréfléchie. Je sais qu'elle est la femme qui me rendra heureux, alliant à ma réussite sociale une réussite maritale... et familiale.


Ces mots me mettent du baume au cœur, plus qu'il ne pourrait s'en douter, mais je ne peux même pas me permettre un sourire. Je sens les yeux accusateurs de Mère sur nos mains liées, comme un geste obscène à son regard. Oui, elle ne l'aurait pas accepter mais je n'étais pas elle, je ne le serais jamais. Et il allait bien falloir qu'il le comprenne.

3 coups brefs à la porte et une silhouette qui se dessine dans l’entrebâillement. Minato entre d'un pas égal mais en effet, il n'apprécie pas la présence de David, sa tension se lisant facilement. Il passe devant nous sans prendre la peine de nous saluer avant de venir se placer à la droite de Père. Sa Place, avant que le fauteuil ne lui revienne un jour. Il glisse quelques paroles à l'oreille de Père qui se content d'opiner du chef avant de reprendre.

"- Mr Klee, vous avez beau être très doué en affaire mais il y a un détail que vous n'avez pas pris en compte. Notre volonté. Et le fait que finalement, tout comme Minato, vous n'êtes encore qu'un enfant à qui il manque les conseils de son Père. Rôle que je n'assurerait pas pour vous, vous m'en voyez désolé... "

Menteur! Tu es ravi de pouvoir remuer le couteau dans la plaie. David vient de perdre son père et il en rajoute. Sait-il ce qu'il représentait pour lui? Non, et il ne pourra jamais le deviner. Ma main serre si fort celle de David que je crains une seconde de lui faire mal mais déjà, je suis debout, m'attirant tous les regards remplis de foudre et de haine de ma famille. De quel droit osais-je me manifester? Mère entrouvrit la bouche mais je fus plus rapide qu'elle. Et mon ton se fit sans équivoque.

"- J'épouserais David avec ou sans votre consentement. Il est l'homme que j'aime, celui avec lequel je vais me marier et le père de nos enfants. "

Le silence qui tomba sur la pièce pesa si lourd que j'eu l'impression de porter soudain le poids du monde sur mes épaules. Mais je gardais le regard fixe, même si mes poings tremblaient. J'avais peur Non, j'étais terrorisée mais je ne reculerais plus. Toute ma vie, j'avais dû faire semblant. Aujourd'hui je serais moi, qu'importe les conséquences.

"- Dans ce cas, ta place n'est plus ici..."

"- Ma place est auprès de lui, que vous le vouliez ou non. Je ne bougerais pas d'ici. "

"- Et dire que nous avons cru pouvoir faire quelque chose de son cas, fut un temps. Il semblerait que tous nos espoirs étaient été vains. Heureusement que Minato est là. Au moins, nous avons un héritier digne de ce nom."


~ Je parle en #009999 ~
Spoiler:
 




Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme   Mer 14 Oct 2015 - 21:26
Le frère de Naoto entre, et il m'est aussi insupportable à regarder que lors de notre dernière rencontre. Son regard

Mr Klee, vous avez beau être très doué en affaire mais il y a un détail que vous n'avez pas pris en compte. Notre volonté. Et le fait que finalement, tout comme Minato, vous n'êtes encore qu'un enfant à qui il manque les conseils de son Père. Rôle que je n'assurerait pas pour vous, vous m'en voyez désolé...

Seigneur. Pourquoi ramènes-tu à mon souvenir les gars que j'ai tabassé pour moins que ça? Et en matière d'amour, je pense que ni mon père, ni ce type n'ont de conseil à me donner. Je l'en vois désolé? Que lui m'en voit ravi.

Je suis persuadé qu'il me conseillerait, si je souhaite faire quelque chose, de me donner les moyens de le faire et de ne pas abandonner, même devant la pire épreuve.

Non. Je ne compte pas m'en arrêter là, ni céder ma place. Mais Naoto craque et se lève.

J'épouserais David avec ou sans votre consentement. Il est l'homme que j'aime, celui avec lequel je vais me marier et le père de nos enfants.

Au silence qui s'installe, Je me lève pour soutenir Naoto de ma présence. Debout, je regarde M. Shirogane de ma hauteur, tandis qu'il articule.

Dans ce cas, ta place n'est plus ici...

Ma place est auprès de lui, que vous le vouliez ou non. Je ne bougerais pas d'ici.

Et dire que nous avons cru pouvoir faire quelque chose de son cas, fut un temps. Il semblerait que tous nos espoirs étaient été vains. Heureusement que Minato est là. Au moins, nous avons un héritier digne de ce nom.


J'interviens en toisant Minato.

Vous avez une bien étrange définition de la dignité, M. Shirogane. Quel homme digne frapperait sa propre sœur simplement parce qu'elle refuse de répondre à ses questions ? Des questions d'ordre purement privé, qui plus est? Le tout, alors qu'elle est enceinte? Je vous suis sur un point, Minato est bien encore un enfant, mais c'est loin d'être mon cas.

Je suis venu vous voir pour avoir votre consentement, pour vous exposer mes raisons et pour officialiser définitivement nos fiançailles. Je crois bien que rien ne l'empêche que votre obstination à faire payer à Naoto la seule chose que vous pouvez lui reprocher. Le fait d'être une femme et malgré cela d'être meilleure que votre fils. Parce que pour votre famille, une femme n'est pas une personne.

Mais je connais Naoto et elle est une merveilleuse personne. Je pensais déjà la demander en mariage depuis un long moment et n'ai retardé l'échéance qu'en raison de la mort de mon père. Aujourd'hui encore, je le désire du fond du cœur et ne reculerai pas.


Mon regard droit va tour à tour sur les parents et le fils Shirogane. Mais ma main serre tendrement celle de Naoto.

Messages : 2748
Wishes : 542

avatar
S-Elue
MessageSujet: Re: [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme   Mer 14 Oct 2015 - 22:00
Vous avez une bien étrange définition de la dignité, M. Shirogane. Quel homme digne frapperait sa propre sœur simplement parce qu'elle refuse de répondre à ses questions ? Des questions d'ordre purement privé, qui plus est? Le tout, alors qu'elle est enceinte? Je vous suis sur un point, Minato est bien encore un enfant, mais c'est loin d'être mon cas.

Je suis venu vous voir pour avoir votre consentement, pour vous exposer mes raisons et pour officialiser définitivement nos fiançailles. Je crois bien que rien ne l'empêche que votre obstination à faire payer à Naoto la seule chose que vous pouvez lui reprocher. Le fait d'être une femme et malgré cela d'être meilleure que votre fils. Parce que pour votre famille, une femme n'est pas une personne.

Mais je connais Naoto et elle est une merveilleuse personne. Je pensais déjà la demander en mariage depuis un long moment et n'ai retardé l'échéance qu'en raison de la mort de mon père. Aujourd'hui encore, je le désire du fond du cœur et ne reculerai pas.


Le fait que David soit debout à mes côtés, me soutenant et venant s'opposer en ma compagnie à Père me fait plaisir même si au fond, j'ai peur qu'ainsi il ne fasse que s'attirer davantage les foudres de ma famille. Cependant, je sens les regards se poser sur Minato un instant, qui se contente d'acquiescer d'un signe de tête aux révélations de David. Une déception sur le visage de Père, de la colère sur celui de Mère. J'ai beau n'être qu'une marchandise, je ne dois pas être abîmée, encore moins par lui. Maigre consolation mais c'est toujours mieux que rien.

"- Nous voici donc devant un problème épineux. Cette insubordination est inacceptable, cependant il semblerait que des torts apparaissent aussi de notre côté, ce qui est fort regrettable. Mais surtout, cette histoire d'enfant.... "

Minato se crispe, ne digérant pas la nouvelle visiblement. Surtout que j'ai bien précisé 'nos' enfants, le fait qu'ils étaient plusieurs. Je me sens scrutée, comme pour chercher des preuves de ce que j'avance mais ils ne viendront pas me voir pour confirmer cela. Le sujet est trop grave pour être pris à la légère. Le temps me semble s'éterniser alors les regards de mes parents se croisent tandis que sur un hochement de tête, Père revient à nous.

"- Ceci est désormais du recours des femmes. Almendra... "

"- Si un mâle vient à naître, la succession de la lignée serait ainsi assurée, ce n'est pas un point à négliger. L'avenir reste incertain et un tiens vaut mieux que deux tu l'auras. Notre consentement nous offrirait un plus grand bénéfice qu'un reniement. "

Ses paroles me choquent mais je suis incapable d'ouvrir la bouche. Il envisageait sérieusement de me renier? Pour simplement vouloir suivre un homme qu'ils ne m'avaient pas choisis? Alors que de toute leur vie ils ne s'étaient jamais souciés de moi? Non, je n'arrivais pas à en revenir. Et Minato qui semblait réaliser seulement maintenant l'ampleur d l'enjeu. Oui, être reniée signifie aussi que nous ne serons plus en contact et malgré tout, cela te ferait autant de mal qu'à moi. Nous restons jumeaux malgré nos divergences.

"- Très bien. Il en sera fait ainsi alors. Mais j'impose mes conditions à votre entrée dans notre monde. Non négociables.
Le nom Shirogane perdurera même au-delà de votre mariage, peu m'importe comment. Vos erreurs de jeunesse ne devront jamais venir entacher notre nom, à vous de faire en sorte que ces dernière ne se reproduisent donc pas. Et nous serons tenus au courant de tout ce qui concerne ces enfants. Ils sont de notre sang, après tout, alors ils méritent le meilleur. "


Oui, eux. Pas moi. Si je ne me faisais pas violence, je serais retombée assise sur ma assise. Dépitée, écœurée, voilà ce que m'inspire leur comportement. Et je n'ai aucun allié dans cette salle, pas même mon frère en qui je croyais jusqu'à encore il y a peu. Il semble désolé? Pas autant que moi. Au fond, cette rencontre m'aura au moins servie à quelque chose. A faire face à la réalité. A grandir et à accepter l’inacceptable. Je n'avais jamais eu ma place ici et jamais je ne serais des leurs.

"- Quand à toi, dès que tu auras franchi cette porte, tu deviendras une épouse modèle et donc, dans cette optique, tu cesseras toute activité pour t'occuper uniquement de nos futurs descendants et tes devoirs de femme. Me suis-je bien fait comprendre?"

Qu'il s'adresse directement à moi est un choc tellement énorme que j'ai dû mal à réaliser la suite de ses paroles. Je tremble, je le sens, alors que sa voix comme son regard me terrifient. Le dragon de mes cauchemars se trouve devant moi, gueule ouverte, prête à se refermer sur moi. Non, il n'a pas le droit de me demander. Pas après tous les combats que j'ai mené jusqu'à aujourd'hui. Pourtant, la main de David dans la mienne me rappelle que je ne suis pas là pour moi en cet instant mais pour lui. Pour nous. Alors, même si j'ai la gorge serrée et les yeux remplis de larmes qui ne couleront pas ici, je finis par articuler malgré moi.

"- Parfaitement....Père...."


~ Je parle en #009999 ~
Spoiler:
 




Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme   Mer 14 Oct 2015 - 22:48
Très bien. Il en sera fait ainsi alors. Mais j'impose mes conditions à votre entrée dans notre monde. Non négociables.
Le nom Shirogane perdurera même au-delà de votre mariage, peu m'importe comment. Vos erreurs de jeunesse ne devront jamais venir entacher notre nom, à vous de faire en sorte que ces dernière ne se reproduisent donc pas. Et nous serons tenus au courant de tout ce qui concerne ces enfants. Ils sont de notre sang, après tout, alors ils méritent le meilleur.


Croit-il que je le laisserai une seconde avoir le pouvoir sur mes enfants? Ils auront le meilleur, je m'en assurerai. Mais je note mentalement ses paroles et ne me tiens qu'à leur sens premier. Tenus au courant, ce sera fait. Je serre les dents mais inspire et réponds.

Entendu. Je pense pouvoir demander à ce que notre intimité soit mieux respectée qu'elle n'a été. Par votre fils surtout.

Minato mériterait pire. Selon mon père, il aurait été tabassé une nuit entière pour avoir levé la main sur une femme. Je l'autorise à voir Naoto, mais si il ose recommencer son geste, frère ou pas, je le tue. M. Shirogane se tourne vers sa fille, que je tente de rassurer à travers notre maigre contact.

Quand à toi, dès que tu auras franchi cette porte, tu deviendras une épouse modèle et donc, dans cette optique, tu cesseras toute activité pour t'occuper uniquement de nos futurs descendants et tes devoirs de femme. Me suis-je bien fait comprendre?

Elle n'acceptera pas. Naoto est un bourreau de travail, elle a besoin de s'occuper l'esprit. J'aimerais l'empêcher de prendre des risque, mais les enquête et les énigmes sont une partie de son bonheur qu'on ne peut lui ôter. Elle est la meilleure dans ce domaine. Il n'obtiendra pas ça d'elle. Mais Naoto me contredit en deux mots.

Parfaitement... Père...

Je tourne un regard surpris vers Naoto dont les yeux ne demandent qu'à pleurer. Je me retourne vers son père. Quelle sorte de tyran est-il? J'espère qu'il prend son pied, parce que je jure que ça ne durera pas. Je suis maitre de ma vie, et Naoto l'est de la sienne. Je me rends compte qu'il m'aurait été impossible de trouver un accord sans la grossesse de Naoto, et je le vis comme un cuisant échec, dont je saurai me rattraper.

Messages : 2748
Wishes : 542

avatar
S-Elue
MessageSujet: Re: [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme   Mer 14 Oct 2015 - 23:21
"- Très bien. Dans ce cas, si l'affaire est entendue, vous pouvez disposer. Nous avons d'autres questions à régler et sans doute avez-vous également des choses à voir de votre côté.
Sebastian, raccompagnez-les s'il vous plait. "


"- Puis-je solliciter l'autorisation de regagner mes appartements? Certaines affaires m'y seront utiles pour les mois à venir."

C'est faux. Il n'y a rien dans ma chambre dont je ne pourrais me passer mais j'ai besoin de souffler, de pouvoir enfin extérioriser tout cela au plus vite. Sans compter que les bébé s'agitent et la nausée commence à me prendre. Evidemment, Père jubile. Je suis redevenue cet enfant bien élevé et respectueux des codes établis, qui obéit au doigt et à l’œil pour complaire à ses géniteurs. Cependant il hésite malgré tout, souhaitant sans doute nous voir loin le plus vite possible, en représailles aussi pour mon insupportable insubordination. Mais les doigts fins de Mère sur le dos de sa main et un regard en direction de mon ventre finissent par faire pencher la balance en ma faveur.

"- 2 heures. Passé ce délai vous serez considérez comme indésirables. "

Je me contente d'opiner du chef, les saluant profondément avant de me retourner et de marcher, dos droit et allure tranquille, jusqu'à la porte que Sebastian nous ouvre avant de laisser un regard triste tomber sur moi. Non, pas toi, je t'en prie. Ma main lâche celle de David et je m'enfuis en courant, sans me soucier de ce que je laisse derrière moi. Je connais ces couloirs comme ma poche et en moins de deux minutes, je suis dans ma chambre. Une pièce à elle seule au moins aussi grande que mon appartement du Quartier Est dont je referme la porte en la claquant avant de l'observer une seconde.

Une pièce sombre, toute de bleue recouverte. Une grande fenêtre garnie de rideaux lourds, un lit simple, une bibliothèque remplie d'études de cas, de romans policiers, thrillers et autres polars, entre deux dossiers terminés. Des énigmes et des profils d'enquête également. Un bureau où peut se voir incrusté le trace de mes bras et de mes couds suite aux heures que j'y ai passé à plancher sur divers crimes et autres affaires. Un tableau de liège avec des photos multiples et diverses reliées par un fil de laine rouge, tel une toile d'araignée géante.

Je reste un instant immobile au milieu de ce décor si familier mais que je hais sur le coup. 20 de ma vie sont résumés ici. 20 ans de sacrifices, de douleurs et de peines mais qui avaient fini par payer. Une unique photo de moi trône sur ma table de chevet. Devant l'Agence le jour où j'ai ouvert mon propre cabinet de Détective. Mais maintenant, tout cela est terminé, définitivement. Alors je saisis le cadre que je jette violemment au sol, le faisant littéralement éclater, avant d'en récupérer la photo et de la déchirer d'un geste vif.

Cette fois, les larmes perlent avant de devenir un véritable ruisseau dont je ne contrôle plus le débit. Mes doigts viennent arracher toutes ses preuves de ce qui a été mon passé et que j'exècre plus que tout à présent. Ce sont ses souvenirs qui donnent autant d force à cet Homme, autant de poids sur moi. Alors, faute de pouvoir me venger sur lui, rien de tout ce qui s'y rapporte de près ou de loin n'échappera à ma colère. Je déchire les dossiers, arrache les documents punaisés, m’écorchant les ongles et la peau sur les rugosités du mur.

Mais rien ne semble capable de tempérer ma rage, de calmer ma haine. Je suis un monstre moi aussi, à ma manière. Tout ce qui me rattachait à eux, je ne veux plus en entendre parler. Alors je me fais destructrice et violente, complètement ignorante du monde qui m'entoure tant que je ne serais pas parvenue à mes fins. Seule la nausée qui vient me prendre par surprise, franche et puissante, me force à tomber à genou contre mon lit, ma tête venant se perdre dans mes bras alors que mes sanglots se font plus profonds et moins virulents. Mais toujours aussi présents, comme si je n'étais plus capable de trouver un second souffle.


~ Je parle en #009999 ~
Spoiler:
 




Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme   Mer 14 Oct 2015 - 23:41
Quand Naoto lâche ma main, je la suis, mais reste éloigné. Je ne compte pas m'imposer. Plus que je ne l'ai déjà fait. La gardant dans mon champs de vision, je la retrouve dans une chambre, la sienne, alors qu'elle en détruit chaque élément. Je n'entre pas. C'est un monde qui lui appartient. Moi qui n'en n'ai pas de ce genre, j'ignore ce qu'il signifie et préfère rester à l'entrée, m'assurant juste qu'elle ne se blesse pas. Lorsqu'elle se laisse tomber sur son lit, j'entends ses pleurs et pince les lèvre. Naoto.

Trop de choses s'imposent à elle. Et l'arrêt de sa carrière doit être insurmontable. Mais je ne sais comment la consoler. Sur ce point, je n'ai pas de rêve aussi grand qui s'en rapproche. Je saisis toutes les occasions qui me sont offertes, mais si l'une d'elles m'est enlevée, elle ne me manque pas. Exceptée une seule : Elle.

Un doute horrible me prends, ai-je bien fait de la demander en mariage? Elle aurait pu encore repousser l'échéance de l'autre prétendant, mais en se montrant prête à m'épouser, moi, elle n'avait plus d'argument contre l'autre. Ai-je détruit les rêves de la femme que j'aime simplement pour l'avoir égoïstement à mes côtés? M'en veut-elle? Comme toujours je me tais, mais ce nouveau doute vient comme tous les autres de planter en moi comme un pic de glace. Je me veut insensible pour ne pas subir l'atroce douleur de mon cœur qui saigne en voyant Naoto pleurer. Je suis lâche à ma manière.

Je ne sais quoi faire mais finis par toquer tout bêtement à la porte, demandant humblement l'accès pour venir la réconforter.

Messages : 2748
Wishes : 542

avatar
S-Elue
MessageSujet: Re: [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme   Jeu 15 Oct 2015 - 9:30
Maintenant que ma chambre est littéralement sens dessus dessous, je me laisse complètement tomber sur le couvre lit devant moi, laissant ses rivières de frustration retenue se déverser sans gêne de mes yeux sur le tissu les absorbant sans faillir. Mon corps est secoué de sanglots qui pourtant, se font presque silencieux. Oui, j'ai piqué ma crise, mais je n'ai pas de le droit de déranger le calme de cette demeure. Les règles sont si profondément ancrées en moi que même si au fond, je ne fais plus partie de ce monde, je continue de le respecter et de m'en tenir à ses codes.

"- Entre...."

Ma voix tressaute, faible et peu assurée. Je sais que c'est David qui est là sans même le regarder. Mes parents ne prendraient pas cette peine et les gens qui prennent le temps de toquer de le font pas de cette façon. Je voudrais me relever mais n'en trouve pas la force. Je me sens lasse, épuisée, dépitée. Je voudrais hurler mais je n'en ai même pas le courage. De toute façon, cela ne changerait rien. J'ai accepté, j'ai fini par céder à ce chantage, il va me falloir m'y faire à présent. Ma seule consolation dans toute cette histoire reste de me dire que je ne serais pas seule pour tout affronter. Lentement, je relève le regard vers lui, n'en retrouvant que son image floutée à travers le rideau aqueux qui couvre mon visage.

"- Je suis... désolée... Je n'ai rien pu faire... Je n'avais pas le choix... "

Oui, je me sens lâche d'avoir ainsi abandonné plus de 20 ans de mon existence. Moi qui est passée ma vie à me battre, aujourd'hui, alors que ce combat était sans doute un des plus important de ma vie, j'avais déclarée forfait. Je n'avais pas eu le courage de lutter de lutter contre tout et tous en même temps. Mon choix devait lui paraître absurde, même moi j'en étais un peu étonnée, mais j'avais pris ma décision malgré tout. Entre ma vie d'avant et ce futur qu'il m'offrait, j'avais opté pour un éventuel bonheur à venir, y sacrifiant ce pour quoi je m'étais toujours persuadée être faite.

- Nao-chan ?...

Je tressaille alors que je me retourne pour réaliser la présence de Minato dans l'embrasure de la porte restée entrouverte. Il tient ma casquette à la main, que je n'ai pas réalisée avoir fait tombé et me fixe, des excuses plein le regard. Arrête. Va t'en. Tais-toi, je ne ne veux pas t'entendre. Ton regard parle suffisant comme ça. Je n'ai pas bougé mais il est évident dans mon attitude que je ne souhaite guère sa présence là où lui a des choses à me dire. Mais suis-je seulement prête à les entendre? Il est comme eux, il a participé à cette pantomime à laquelle je n'ai eu d'autre solution que de me plier. Il a été acteur et partie prenante de toute cette scène alors non, j'ai eu ma dose. Pour aujourd'hui comme pour un certain temps.

"- Je ne connais pas cette personne. Vous devez faire erreur.
Si vous voulez bien m'excuser... "


Ses mots me font mal mais pas autant qu'à lui. Je le sais, je le sens. Il déglutis bruyamment, se retenant d'avancer davantage à cause de la présence de David à mes côtés. Il le craint dans un sens, même si je suis persuadée qu'il y a autre chose. Je me suis redresse avant de me diriger vers le cabinet de toilette jouxtant la pièce ou je m'enferme. J'ai mal au ventre et la nausée se fait si violente que cette fois, je ne peux pas la retenir. Alors, faute de pouvoir me vider réellement de ma rancoeur et de ma haine, j'expulse hors de mon corps toute cette bile et cette amertume qui me pèse sur l'estomac comme les derniers événements me pèsent sur le cœur.

Minato fixe la porte, des regrets plein les yeux alors qu'un soupire lui échappe. il reste droit et fier malgré tout, comme inébranlable, avant de se tourner vers David dont il peut sentir l'animosité. mais cela ne le fera pas reculer pour autant. Il est un Shirogane, l'Héritier. Il lui en faudra plus pour le mettre réellement mal à l'aise bien que l'idée de discuter ici et maintenant, alors que je suis toute proche, ne l'enchante guère.

- Mr Klee, accepteriez-vous de m'écouter quelques instants, je vous prie ? Il y a... certains détails dont j'aimerais discuter avec vous. En tant que futurs membres de la même famille...


~ Je parle en #009999 ~
Spoiler:
 




Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme   Jeu 15 Oct 2015 - 14:09
Je m'approche et pose ma main sur son dos secoué de pleurs. Je n'arrive pas à parler. J'entends deux pas se rapprocher, que j'aimerais loin, le majordome et le... frère.

Je suis... désolée... Je n'ai rien pu faire... Je n'avais pas le choix...

Je le sais, ta main me transmettait ta rage, ta colère, ta haine, ta... ta peur. Je n'ai rien pu faire non plus. Je cherche mes mots, mais ne sis pas la consoler, me contentant d'être bêtement là, à côté d'elle alors que sa vie est en ruine. Les pas sont à la porte de la chambre.

Nao-chan ?...

Naoto tressaille à cette voix. Même encore maintenant, elle a peur. Mais elle prends sur elle et se lève. Moi, je ne peux que me retourner et envoyer à l'intrus un regard assassin.

Je ne connais pas cette personne. Vous devez faire erreur. Si vous voulez bien m'excuser...

Elle part vers une salle de bain et nous laisse seuls, Minato et moi. Son soupir me donne envie d'en faire le dernier de sa vie mais je serre les poings, si fort que je ravive la douleur de mes dernières blessures de forgeage qui n'avaient pas guéri totalement. Celle-ci me tempère un peu.

Mr Klee, accepteriez-vous de m'écouter quelques instants, je vous prie ? Il y a... certains détails dont j'aimerais discuter avec vous. En tant que futurs membres de la même famille...

Je ricane, mauvais. J'ôte mes gants, inutiles désormais.

Dites-moi, "en tant que futurs membres de la même famille", aurais-je l'opportunité de vous foutre mon poing dans la gueule? De vous utiliser et vous vendre au plus offrant comme un simple bien? De vous écraser, vous et vos rêves, pour ma gloire et celle de cette...

Je n'ose dire le mot "famille" tant ce que j'ai vu en est éloigné. C'est un élevage, à ce niveau. Décidément, tant de mauvais exemple me font demander s'il en existe des bons.

Je croyais que vous, son frère, vous l'aimiez. J'y avais cru quand vous étiez venu m'interroger. Je vous aurais peut-être pardonné cette rencontre, en sachant que c'était pour la protéger ou la venger. Alors que ça n'était que pour prouver que vous étiez meilleur qu'elle et que vous aviez la réponse qu'elle ne donnait pas, n'est-ce pas?

Mais vous avez sans doute... vos priorités. La mienne pleure derrière cette porte, alors dites ce que vous avez à dire et repartez. Selon votre père, nous n'avons que deux heures avant qu'elle ne soit chassée de la maison où elle a toujours grandi. Nous n'avons pas le temps pour vous regarder vous complaire encore de sa souffrance.


Je me penche et ramasse le cadre brisé et la photo déchirée. J'attends sa réponse, le fusillant du regard.

Messages : 2748
Wishes : 542

avatar
S-Elue
MessageSujet: Re: [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme   Jeu 15 Oct 2015 - 17:21
Dites-moi, "en tant que futurs membres de la même famille", aurais-je l'opportunité de vous foutre mon poing dans la gueule? De vous utiliser et vous vendre au plus offrant comme un simple bien? De vous écraser, vous et vos rêves, pour ma gloire et celle de cette...

Je croyais que vous, son frère, vous l'aimiez. J'y avais cru quand vous étiez venu m'interroger. Je vous aurais peut-être pardonné cette rencontre, en sachant que c'était pour la protéger ou la venger. Alors que ça n'était que pour prouver que vous étiez meilleur qu'elle et que vous aviez la réponse qu'elle ne donnait pas, n'est-ce pas? 

Mais vous avez sans doute... vos priorités. La mienne pleure derrière cette porte, alors dites ce que vous avez à dire et repartez. Selon votre père, nous n'avons que deux heures avant qu'elle ne soit chassée de la maison où elle a toujours grandi. Nous n'avons pas le temps pour vous regarder vous complaire encore de sa souffrance.


Minato encaisse les paroles, restant stoïque bien que blessé. La colère de David n'est pas feinte mais sa douleur non plus. Oui, il m'aime, mais il ne sera pas capable de le dire, ni de le montrer comme le ferait simplement un frère et une sœur lambda. Il essuie la hargne de mon futur époux avant de répondre, aussi calmement et sur un ton quasi semblable à celui de Père un peu plus tôt.

- Vous pourrez penser ce que vous voulez mais dans tout ce que j'ai entrepris, je ne l'ai jamais fait que pour son bien. Même si elle n'a jamais été capable de s'en rendre compte. Depuis le départ, les dés étaient jetés mais au lieu de chercher à fuir et à faire profil bas, elle s'est entêtée au point de finir par devenir presque gênante aux yeux de Père. Et qui croyez-vous qui l'ai couverte, durant ces années noires?

Son ton reste calme mais pourtant, il est évident qu'il est touché. Il sait que je l'entends même à travers la porte mais c'est à David qu'il parle. Car tout cela, jamais il n'acceptera de me le dire en face alors qu'ainsi, il protège son image. Et la mienne encore un peu dans un sens.

- Cette histoire de mariage arrangé ne devait que lui permettre de gagner encore quelques mois, voir quelques années si elle avait joué le jeu de le faire traîner, au sein des nôtres, protégée par un nom faute de l'être par les membres de sa famille. Car ne me dites pas que vous ne vous souvenez pas de ça et de l'horreur que cela vous inspire.

Le portable qu'il sort de sa poche s'allume sur une image que David ne connait que trop bien. Une photo qu'il a prise lui-même, lors d'une soirée de terreur dans les bas-fonds les plus sordide du Quartier Sud. Celle que j'avais transférée à Logan et où l'on me voyait ligotée, blessée, frappée, mise aux enchères et malmenée, ne laissant deviner qu'une foin tragique à mon sort.

- En découvrant ce cliché, je me suis fait une promesse. Jamais plus elle n'aurait à prendre de si gros risques. Elle est ma petite sœur, c'est à moi de la protéger.
Alors, même si Naoto a toujours été la meilleure et que j'en ai aussi fait les frais, si aujourd'hui je prends le risque de lui ôter son rêve et tout ce pour quoi elle s'est toujours battue, si j'accepte de tenter le tout pour le tout au risque de la perdre définitivement pour la confier à un homme que je hais, c'est bien parce qu'il y a une chose en laquelle j'ai confiance. Elle....


Ses dents sont serrées, son masque manque de tomber alors qu'il fait volontairement dos à la porte derrière laquelle je me trouve. Ce n'est pas tant à David qu'il parle. En réalité, il m'offre une explication que j'aurais refusé d'écouter dans toute autre circonstance. Et en même temps, il met également les choses au clair avec David. Est-ce une réelle forme de courage de sa part ou autre chose? Je ne suis pas capable de le savoir.

- Les portes de cette demeure lui seront toujours ouvertes, simplement l'accès lui en sera peut-être restreint, rien de plus. Cependant, laissez moi apporter une précision à ce qui a déjà été dit auparavant. Oui, aux yeux de notre famille, Naoto n'a jamais eu la reconnaissance ni la valeur qu'elle méritait mais ce n'est pas mon cas. Je sais ce qu'elle vaut, ce que je lui dois et ce dont elle est capable. Alors, retenez bien ceci.
Faites son bonheur toute ma reconnaissance mais aussi mon éternelle gratitude, ainsi que mon aide si cela venait à vous en être nécessaire. Mais arrachez-lui ne serait-ce qu'une larme et vous serez un homme mort.


Son ton s'était fait beaucoup plus dur et froid, son regard idem lors de ses derniers mots, ses poings même prêts à frapper. Jamais personne n'avait jamais eu le droit de me blesser et pourtant, ne s'était-il pas privé lui, pour me gifler? Pourtant, malgré tout, derrière ses mots un peu cruels et violents, je ne pouvais pas ignorer son geste d'amour. Oui, il m'aimait encore, malgré tout. Et il resterait mon frère, quoi qu'il arrive. Cependant, mes larmes n'étaient pas apaisées pour autant.


~ Je parle en #009999 ~
Spoiler:
 




Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme   Jeu 15 Oct 2015 - 18:09
Vous pourrez penser ce que vous voulez mais dans tout ce que j'ai entrepris, je ne l'ai jamais fait que pour son bien. Même si elle n'a jamais été capable de s'en rendre compte. Depuis le départ, les dés étaient jetés mais au lieu de chercher à fuir et à faire profil bas, elle s'est entêtée au point de finir par devenir presque gênante aux yeux de Père. Et qui croyez-vous qui l'ai couverte, durant ces années noires?

Mes doigts se serrent un peu sur le verre brisé. Alors quoi? Elle devait rester une jolie poupée bien sage, et laisser toutes les opportunités qu'elle a prise de côté? Devenir une ombre, comme l'est la mère? Et il pense que la couvrir était suffisant, quand il aurait dû la défendre. Je vois que son père l'a éduqué comme il le voulait. Il ne vaut pas plus.

Cette histoire de mariage arrangé ne devait que lui permettre de gagner encore quelques mois, voir quelques années si elle avait joué le jeu de le faire traîner, au sein des nôtres, protégée par un nom faute de l'être par les membres de sa famille. Car ne me dites pas que vous ne vous souvenez pas de ça et de l'horreur que cela vous inspire.


Quelques mois, quelques années... Et après? Sa vie ne s'arrête pas à ce sursis, pauvre con. Il me montre le cliché de Naoto. Je ne l'ai plus, les originaux et leur support ont fini brûlés dans la forge, et dans ma colère, j'en viens à imaginer qu'il n'a gardé ce cliché que par sadisme. Pourtant il continue.

En découvrant ce cliché, je me suis fait une promesse. Jamais plu elle n'aurait à prendre de si gros risques. Elle est ma petite sœur, c'est à moi de la protéger.
Alors, même si Naoto a toujours été la meilleure et que j'en ai aussi fait les frais, si aujourd'hui je prends le risque de lui ôter son rêve et tout ce pour quoi elle s'est toujours battue, si j'accepte de tenter le tout pour le tout au risque de la perdre définitivement pour la confier à un homme que je hais, c'est bien parce qu'il y a une chose en laquelle j'ai confiance. Elle....


La ferme! Mes doigts se serrent aussi fort le verre que je voudrais lui hurler de se taire. Le cadre crisse. Mais mon visage ne montre rien tant qu'il vide son sac. Elle n'est pas une chose, alors ferme ta grande gueule, arrête d'insulter ainsi Naoto en pensant te justifier à mes yeux. Je comprends ta haine, je la ressens, à ton égard. Toi qui n'étais pas là, qui ne l'a pas entendu gémir malgré sa force, qui ne la pas vu se débattre malgré ses blessures, aller au delà de ses limites, et être prête à devenir un bourreau pour ne pas être une victime. Toi qui t'es contenté de te défouler sur moi, au lieu d'être à ses côtés, durant cette soirée, de vraiment la protéger, de l'aider. Toi qui aurais su quoi lui dire lorsque tout a été fini, qui aurais su la rassurer, mieux que quiconque.

Les portes de cette demeure lui seront toujours ouverte, simplement l'accès lui en sera peut-être restreint, rien de plus. Cependant, laisser apporter une précision à ce qui a déjà été dit auparavant. Oui, aux yeux de notre famille, Naoto n'a jamais eu la reconnaissance ni la valeur qu'elle méritait mais ce n'est pas mon cas. Je sais ce qu'elle vaut, ce que je lui dois et ce dont elle est capable. Alors, retenez bien ceci.
Faites son bonheur et vous aurez mon éternelle gratitude ainsi que toute ma reconnaissance, ainsi que mon aide si cela venait à vous en être nécessaire. Mais arrachez-lui ne serait-ce qu'une larme et vous serez un homme mort.


Ce ne sont donc pas les portes d'un foyer. Elles sont plus proches de celles d'une prison, dont j'espère pouvoir sortir Naoto, même si je sais pertinemment qu'elle y laissera un peu d'elle. Le verre finit par se fendre et m'entailler le pouce, je m'en rends compte et pose le cadre sur le bureau avant de m'approcher de Minato. Mes mains saisissent son col et je le soulève pour le plaquer au mur, comme il l'avait fait pour moi, son visage à ma hauteur et ses pieds dans le vide. Ma voix est un peu basse, pas trop, mais j'articule mes mots les dents serrées.

Minato Shirogane. Je ne te connais pas, et ne compte pas te connaître. Pour moi, tu n'es qu'un lâche et un connard. Naoto sera heureuse, j'y travaillerai chaque jour de ma vie. Elle et nos enfants auront une vie heureuse. Mais pas parce que tu me menaces, comme un chien qui aboie bêtement. Parce que j'aime Naoto et refuse à jamais qu'elle connaisse les années noires que tu lui as laissée vivre, ni ces sursis que tu imagines suffisants à son bonheur. Parce que je ne dirai jamais "je la protégerai", mais serai à ses côtés et me battrais contre ses ennemis et ses démons avec elle, comme je l'ai déjà fait.

Ta gratitude, ta reconnaissance, ton aide, elles ont peut-être de la valeur aux yeux de tes parents, qui t'ont toujours félicité grassement quand tu laçais tes chaussures tout seul, peut-être aux yeux de Naoto, qui te considère ou te considérait comme son frère, mais moi j'en n'ai rien à foutre. Hais-moi. Mais regarde-moi bien, et regarde bien ta sœur, parce que je parviendrai à en faire une femme heureuse, sans ta reconnaissance, sans ta gratitude, et sans ton aide. Tu peux donc d'ors et déjà de les carrer où je pense.


Je le lâche, le laissant tomber, mais déversant dans mon regard sur lui toute la colère qui reste en moi. Je veux me retourner vers la salle de bain mais elle est trop forte.

Une dernière chose.


Je reprends le col de Minato et lui envoie un coup de poing, sur la même joue que celle de Naoto lorsqu'il l'avait frappé.

Touche une seule fois de plus ma fiancée, et je jure devant Dieu que tu regretteras toute ta vie cet acte!

Messages : 2748
Wishes : 542

avatar
S-Elue
MessageSujet: Re: [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme   Jeu 15 Oct 2015 - 18:39
Minato Shirogane. Je ne te connais pas, et ne compte pas te connaître. Pour moi, tu n'es qu'un lâche et un connard. Naoto sera heureuse, j'y travaillerai chaque jour de ma vie. Elle et nos enfants auront une vie heureuse. Mais pas parce que tu me menaces, comme un chien qui aboie bêtement. Parce que j'aime Naoto et refuse à jamais qu'elle connaisse les années noires que tu lui as laissée vivre, ni ces sursis que tu imagines suffisants à son bonheur. Parce que je ne dirai jamais "je la protégerai", mais serai à ses côtés et me battrais contre ses ennemis et ses démons avec elle, comme je l'ai déjà fait.

Ta gratitude, ta reconnaissance, ton aide, elles ont peut-être de la valeur aux yeux de tes parents, qui t'ont toujours félicité grassement quand tu laçais tes chaussures tout seul, peut-être aux yeux de Naoto, qui te considère ou te considérait comme son frère, mais moi j'en n'ai rien à foutre. Hais-moi. Mais regarde-moi bien, et regarde bien ta sœur, parce que je parviendrai à en faire une femme heureuse, sans ta reconnaissance, sans ta gratitude, et sans ton aide. Tu peux donc d'ors et déjà de les carrer où je pense.


Minato ne se débat pas et encaisse de nouveau toute la haine de David. Ses reproches, ses arguments, il réalise aussi qu'au fond, il n'avait pas fait assez. Il avait voulu se défendre, prétendre et se complaire dans ses aides qu'il m'offrait alors qu'en réalité, il n'était qu'un maillon de plus de ces chaines que l'on m'avait forgée et dont le poids n'avait cessé de grandir, au point de manquer de m’étouffer sous leur pression colossale.

Appuyée contre la porte, je ne perd tien de leur dialogue et même si les paroles de Minato m'ont touchés, ce sont celles de David qui me font sourire. Légèrement, sans assurance, mais malgré tout un peu. Oui, je ne devrais pas me réjouir des misères qu'il fait subir à mon jumeau mais sa réaction ne peut me rappeler à quel point il tient à moi et combien il est prêt à tout pour le prouver. Chose qui a une valeur inestimable à mes yeux.

Une dernière chose.
Touche une seule fois de plus ma fiancée, et je jure devant Dieu que tu regretteras toute ta vie cet acte!


Minato grogne tandis que sa tête heurte le mur en échos au coup qu'il a reçu. Par réflexe, j'ouvre la porte et sors de ma réserve, les yeux toujours rouges et brillants mais visiblement inquiète. Oui, mon frère est au sol, avec une marque bien visible du poing de David sur la joue, me rappelant une matinée de début d'enquête, mais ce n'est pas vers lui que je vais. Ce sont les mains de David qui m'inquiètent le plus car je les sais non encore cicatrisées. Je viens les prendre dans les miennes, en douceur, pour éviter qu'il ne recommence. Pas que je lui en voudrais, simplement je ne veux pas qu'il se blesse pour moi.

"- Si tu as fini de me dire tout ce que tu avais sur le coeur, tu peux disposer. Je t'ai entendu, mais je ne peux pas promettre de te pardonner. Plus maintenant alors que je réalise que même toi, tu ne faisais que jouer un rôle face à moi, alors que je te croyais sincère.
Cependant, je te remercie malgré tout. Garce à toi, j'ai enfin pu brisé ces chaines inutiles qui me retenaient encore ici. Maintenant, je n'aurais plus aucune raison d maintenir un lien quelconque avec vous. Bien que tu restera toujours mon frère...


Non, je ne peux pas le gommer ainsi de mon existence. Il m'a malgré tout été trop précieux, je tiens encore trop à lui. Il reste ma seule lueur dans les ténèbres de mon enfance, mon seul repère dans cette solitude ou j'ai été plongée si longtemps. Alors, qu'importe la rancœur la colère ou tout autre sentiment que j'éprouve aujourd'hui à son égard, je sais qu'ua fond de mon cœur, il demeurera mon cher frère.

Je m'approche de lui et l'aide à se relever mais lui prend son portable au passage, dont j'efface la photo qui me dérange ainsi que le numéro de l'Agence. C'était fini, cette dernière n'existait plus, il n'avait donc plus besoin de ce dernier. Je respecterais ma parole, je ne revenais jamais dessus. Et aujourd'hui, je n'étais plus seule. J'avais David. Et j'avais les bébés.

Son appareil récupéré, il sors de la pièce aussi dignement que possible, Sébastian s’éloignant avec lui dans le couloir. Je reste debout à observer bêtement la porte derrière laquelle il a disparu avant de venir me blottir dans les bras de David. Je me sens lasse et fatiguée mais avec lui, les choses me paraissent malgré tout plus légères, moins difficiles à supporter. Je respire son odeur, mon nez calé dans le creux de son cou avant d'articuler quelques mots.

"- Merci, pour le coup de poing... Quand je pense que toutes ces années, je n'ai rien compris... Finalement, il est temps que je prenne ma retraite... J'étais loin d'être aussi douée que je le pensais...."

Il n'y a pas vraiment de regrets dans mes paroles, simplement une profonde résignation. Oui, je vais du mal à m'y faire mais peut-être que cela sera un mal pour un bien. Car au final, ils ne m'avaient rien pris, si ce n'est cette enfance qu'ils m'avaient volés. Ils venaient de me permettre d'ouvrir moi-même les barreaux de la cage dont ils espéraient me garder captive.

"- Si nous prenons une maison... Pas de Manoir, s'il te plait... Jamais..."

Je voudrais retrouver ce ton si joueur et léger que j'avais eu lors de la soirée de fiançailles de Judy et Anthony mais ce n'était pas encore ça. Au moins, j'arrivais presque à dissimuler le reste de larmes qui demeuraient encore sous mes paupières et dans ma voix.


~ Je parle en #009999 ~
Spoiler:
 




Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme   Jeu 15 Oct 2015 - 20:00
Je me sens capable d'enchainer d'autres coups, mais Naoto sort et m'arrête. Je me tends pour retenir mes muscles alors que Naoto saisit mes poings. Elle s'adresse à Minato alors que je cherche à reprendre mon calme.

Si tu as fini de me dire tout ce que tu avais sur le cœur, tu peux disposer. Je t'ai entendu, mais je ne peux pas promettre de te pardonner. Plus maintenant alors que je réalise que même toi, tu ne faisais que jouer un rôle face à moi, alors que je te croyais sincère.
Cependant, je te remercie malgré tout. Grâce à toi, j'ai enfin pu briser ces chaines inutiles qui me retenaient encore ici. Maintenant, je n'aurais plus aucune raison de maintenir un lien quelconque avec vous. Bien que tu resteras toujours mon frère...


Alors qu'elle le relève et récupère son téléphone pour en effacer des données, je recule d'un pas. Je n'ai pas l'habitude de laisser éclater ma colère, j'ai autant plus de mal à la ravaler. Pourquoi? Elle ne sort jamais, elle devrait déjà se dissiper! Est-ce parce qu'elle est motivée par Naoto, parce qu'elle est plus précieuse que ce qui a jamais déclenché ma colère avant? Ou par Minato, qui m'a poussé à bout?  

Mais Minato sort et nous laisse. Naoto vient alors dans mes bras. Mes poings toujours serrés l'entourent et se déplient enfin, pour serrer ses épaules contre moi.

Merci, pour le coup de poing... Quand je pense que toutes ces années, je n'ai rien compris... Finalement, il est temps que je prenne ma retraite... J'étais loin d'être aussi douée que je le pensais...

Si elle savait. La dernière fois que je me suis énervé ainsi, c'était contre Russel Blake, et le type a fini inconscient. Je n'aurais pas eu cette indulgence avec Minato, si j'avais pu. Qui aurait pu comprendre que dans sa propre famille, il n'y ait que des ennemis? En relativisant, je me dis que j'aurais sous peu une discussion avec mon propre frère. Mais pour l'heure c'était à Naoto que revenait toute mon attention.

Ne parle pas ainsi de toi. J'ai suffisamment entendu d'âneries pour aujourd'hui. Ne t'y mets pas. Tu es une grande enquêtrice, tu as su le prouver depuis la nuit du Jackal jusqu'à la mort de mon père et même encore maintenant. Je... suis désolé. J'ai engueulé ton frère, mais aujourd'hui, je n'ai pas fait mieux...

Je n'ai pas su empêcher cet accord stupide, je n'ai même pas émis de remarque. Mais j'ai enregistré dans ma mémoire cet accord. Et si mon épouse modèle décide de reprendre une activité, rien ne l'empêchera plus après notre mariage, tu sais. Au contraire, je t'y aiderais de toutes mes forces et par tous les moyens. Mon épouse modèle se doit d'être une épouse heureuse. N'en déplaise à son père.


Les dernières traces de ma colère disparaissent entre les bras de Naoto.

Si nous prenons une maison... Pas de Manoir, s'il te plait... Jamais...

Je ris un peu tristement. Après le drame dans le manoir de mon père, nous vivons cette épreuve dans celui de sa famille.

Non, les manoirs ne nous réussissent pas.

Messages : 2748
Wishes : 542

avatar
S-Elue
MessageSujet: Re: [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme   Jeu 15 Oct 2015 - 21:36
Ne parle pas ainsi de toi. J'ai suffisamment entendu d'âneries pour aujourd'hui. Ne t'y mets pas. Tu es une grande enquêtrice, tu as su le prouver depuis la nuit du Jackal jusqu'à la mort de mon père et même encore maintenant. Je... suis désolé. J'ai engueulé ton frère, mais aujourd'hui, je n'ai pas fait mieux...

Je n'ai pas su empêcher cet accord stupide, je n'ai même pas émis de remarque. Mais j'ai enregistré dans ma mémoire cet accord. Et si mon épouse modèle décide de reprendre une activité, rien ne l'empêchera plus après notre mariage, tu sais. Au contraire, je t'y aiderais de toutes mes forces et par tous les moyens. Mon épouse modèle se doit d'être une épouse heureuse. N'en déplaise à son père.


Je souris un peu à ses paroles, son souffle m'apaisant alors que je sens sa colère se faire moindre. j'aurais voulu lui éviter ça. Affronter ma famille n'aurait pas dû être une épreuve pour lui. C'était mon lot, mon combat, ma bataille. Et pourtant, je m'étais sentie plus rassurée avec lui, même si au final rien n'avait changé. Même malgré ce voeu que j'avais formulé, rien n'avait réellement évolué. Alors, quelque part, je me sens flouée. Car si j'étais restée humaine, ou devenue Nephil, j'aurais peut-être pu m'épargner certains désagréments. Non, il ne sert à rien de penser à cela maintenant. Je resserre mon étreinte autour de David, y cherchant le réconfort dont j'ai besoin avant de murmurer.

Non, les manoirs ne nous réussissent pas.

Certaines personnes sont faites pour vivre heureuse, pour tout avoir en claquent des doigts, pour accumuler la réussite et tout ce qui va avec. Et il y a ceux qui ne cessent de se battre. pour simplement avancer en gardant ne serait-ce que la tête hors de l'eau. Nous étions tous les deux de ce genre-là. Bancals, abîmés, profondément marqués, mais toujours debout malgré tout, notre équilibre se trouvant surtout dans l'alliance de nos faiblesses encore plus que dans celles de nos forces. Mon regard parcours une nouvelle la pièce, plus semblable à un champs de bataille qu'à une chambre à présent que j'y ai déversé ce que j'avais sur le cœur.

"- Cette chambre... Au final, il ne s'agissait de rien de plus que d'une prison dorée dont je m’accommodais malgré tout... Je ne suis pas pressée d'y revenir... Pas plus que je n'ai envie d'y rester plus longtemps..."

Ils m'ont forcés la main, ils devront se débrouiller seuls pour gérer les dégâts qu'ils ont eux-mêmes causés. Ces destructions ne sont que le reflets des blessures qu'ils ont infligés à mon cœur et à mon âme. Cette pièce est aussi meurtrie que moi en cet instant. A la différence que si elle reste sombre, j'ai ma lumière près de moi et que je ne compte pas la lâcher.

"- Si nous rentrions? N'importe où... Mais pas ici... Je n'ai plus besoin de rien de ce qui demeure entre ses murs..."


~ Je parle en #009999 ~
Spoiler:
 




Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme   Jeu 15 Oct 2015 - 22:13
Cette chambre... Au final, il ne s'agissait de rien de plus que d'une prison dorée dont je m’accommodais malgré tout... Je ne suis pas pressée d'y revenir... Pas plus que je n'ai envie d'y rester plus longtemps...
Si nous rentrions? N'importe où... Mais pas ici... Je n'ai plus besoin de rien de ce qui demeure entre ses murs...


Viens chez moi pour ce soir. Je ne veux pas te laisser seule. Nous n'avons pas de majordome et les gars sont un peu bourrus, mais au moins, on pourra annoncer la nouvelle aux membres de ma famille. Comme la visite chez le Doc' est demain, nous pourrons y aller directement.

Nous sortons de la chambre en ruine et passons tous les couloirs jusqu'à l'entrée. Sebastian ne nous retient que le temps de donner un petit paquet à Naoto avant de nous souhaiter une bonne fin de journée. Quelle blague. Elle sera forcément meilleure que comme elle a commencé.

Nous remontons en silence dans la voiture. Je ne peux m'empêcher de repenser à cette entrevue comme un cuisant échec. Mais aussi brisée que soit ma famille, l'annonce devrait mieux s'y passer. Et j'espère sincèrement que Naoto retrouvera le sourire.

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme   
 [Manoir Shirogane]Une demande en bonne et due forme
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Adieux en bonne et due forme !
» Alcion, impétrant. (c'est synonyme de newcomer)
» Demande match amical OM~~
» Imprévus au Manoir Oblivion [RP Xyméréj, Balthazar, autres]
» demande conseille hornet prend des tours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fate of Wishes :: Palema :: Quartier Nord :: Archives-