Un mystérieux petit animal croise votre route : Je souhaite que tu passes un contrat avec moi. En échange, j'exaucerais n'importe lequel de tes voeux.
 

Partagez | 
 [Armurerie Contre Goliath] Joyeuses retrouvailles [terminé]

Invité
MessageSujet: [Armurerie Contre Goliath] Joyeuses retrouvailles [terminé]   Mar 8 Déc 2015 - 22:32
Spoiler:
 

Je savais que c’était une mauvaise idée d’y aller, mais je n’avais pas le choix. Il était le seul à qui je pouvais demandé où Origan était passé. Ça faisait déjà un moment que je ne l’avais pas vu et je commençais un peu à m’inquiéter. Il était peut-être temps. Ce n’était pas comme si c’était dangereux de rester seul dehors, encore plus après avoir vu un des contractants.

J’étais donc de nouveau au quartier Sud, devant ce magasin d’arme, portant stupidement un t-shirt blanc prouvant que je venais en paix. Il comprendrait… Du moins je l’espérais. Je restais un moment à une distance raisonnable, hésitant à faire demi-tour. Peut-être qu’il valait mieux que je la cherche tout seul. Au risque de ne pas la trouver. Même si je n’étais pas sûr que David puisse m’aider, ni qu’il accepte. Ni même que tout ce passerait bien.

J’inspirai un grand coup et m’avançai vers le Contre Goliath. Un nom que je n’avais même pas cherché à comprendre. Ça avait surement un sens, qui m’échappait. Je poussai la porte et entrai dans la boutique. Je trouvai rapidement le maitre des lieux. J’eus un raclement de gorge légèrement gêné.

-Heu… Bonjour.

C’était déjà un début. Maintenant, je cherchais comment amener le sujet d’Origan. Il fallait dire que je me sentais très mal à l’aise.


Dernière édition par Samaël le Lun 28 Mar 2016 - 23:35, édité 1 fois

Invité
MessageSujet: Re: [Armurerie Contre Goliath] Joyeuses retrouvailles [terminé]   Mer 9 Déc 2015 - 20:58
Le Contre Goliath est presque vide. Les stocks sont vidés, la forge éteinte et déplacée. Les armes "supplémentaires" ont depuis longtemps quitté les lieux grâce aux Fins, et mes affaires personnelles ne m'ont demandés que quelques cartons et ma voiture à bouger. Il ne reste que quelques meubles et cartons de fournitures avant que des ouvriers viennent remettre en état le local. J'ignore ce qu'il adviendra, mais sept ans dans ce local sont passés vite.

Je me souviens des ventes, des acquisitions, des bagarres, des hold-ups. Les débuts difficiles, l'arrivée de Famas, les transactions au dollar près. Mes clients étranges, sérieux, habituelles, les passionnés d'armes mais peureux qui osaient venir la boule au ventre pour une épée ou un pistolet. Ce professeur d'histoire qui m'a acheté une arme sans savoir s'en servir et à qui j'ai fini par apprendre les bases du tir.

Maintenant mes acquisition ne concernent plus des dagues ou des pistolets, mais bien des entreprises et des affaires. Celle de Miss Beauchamps, qui m'avait acheté un arsenal a fini par intégrer le Clan, à la mort de la jeune femme, et ses hommes se sont trouvés une place chez nous. Une petite conquête de puissance et de territoire, la première.

Mais je reviens à mes cartons, en soupirant, alors que la sonnette du magasin retentit et que mon odorat perçoit l'odeur d'une personne que je connais. Je me tourne vers un gamin brun que j'ai déjà croisé. Samaël.

Heu… Bonjour.


Je ne réponds pas, jetant un regard vers l'arrière boutique où est coincé William. Puis je regarde à nouveau Samaël et déploie mon Kekkaï, bien plus grand que lors de notre dernière rencontre. Il englobe la boutique et une grande partie des maisons et entrepôts alentour.

Samaël, si je me souviens bien. Que viens-tu faire ici?


Mon ton est mesuré, ni amical, ni froid. S'il est venu se battre, c'est une bien piètre entrée en matière.

Invité
MessageSujet: Re: [Armurerie Contre Goliath] Joyeuses retrouvailles [terminé]   Sam 12 Déc 2015 - 20:22
L’endroit me parait bien plus vide que la dernière, et seule, fois où je suis venu. Il ne reste plus que quelques cartons, comme quoi j’ai eût de la chance. A quelques jours près, voir à quelques heures, je n’aurais tout simplement pas pu lui demander. Je pensais que finalement, j’avais peut-être bien fait de venir. Et puis, il avait ouvert son kekkaï, et c’était à ce moment que je me mis à regretter. Enfin, le jeu en valait la chandelle.

Samaël, si je me souviens bien. Que viens-tu faire ici?

Il n’a pas l’air enchanté de me voir, ça se comprend. Surtout si on se souvient de comment c’est passé notre dernière rencontre. Je dois dire que moi non plus ça ne m’enchante pas particulièrement de le revoir. Mais comme je l’ai déjà dit, je n’ai pas le choix.

-Je… En fait, je cherche Origan. Ça fait un moment que je ne l’ai pas vue… Et je me demandais si, vous ne saviez pas où elle était…

Ouais, malgré tout ce que je pouvais faire j’avais encore de mauvais souvenir de lui. Rien que de lui parler me mettait mal à l’aise. Une sorte de peur refoulée. En même temps, si jamais ça tourné mal, j’étais sûr d’y passer cette fois.

Invité
MessageSujet: Re: [Armurerie Contre Goliath] Joyeuses retrouvailles [terminé]   Dim 13 Déc 2015 - 2:30
Je… En fait, je cherche Origan. Ça fait un moment que je ne l’ai pas vue… Et je me demandais si, vous ne saviez pas où elle était…

Est-il stupide? Ou sait-il et vient-il la venger? Je le fixe un moment avant de me décider à répondre.

Elle était Seraph, comme toi. Je l'ai tuée. D'une balle dans la tête. Elle est tombée morte sur le coup.

Mais voix est calme, et mon visage impassible. Il ne pourrait pas penser que je plaisante. D'autant que j'invoque l'une de mes gunaxes, la posant sur mon épaule.

Tu as ta réponse. Maintenant, je me demande : pourquoi de tous ceux que tu as croisé avec elle, tu es venu vers moi? Je t'ai dit que je te tuerai, à notre prochaine rencontre, non? Aleister Chase t'aurait répondu. Lenna Halo aussi. Sans te tuer ensuite, j'entends.

Je ne le vise pas et ne suis même pas en garde, car en activant ma Déduction, je vois bien qu'il n'a pas beaucoup progressé physiquement. Je sais aussi que s'il veut utiliser son contrôle du sang, il doit d'abord saigner. Je ne ferai pas l'erreur de le blesser, autant le tuer directement.

Invité
MessageSujet: Re: [Armurerie Contre Goliath] Joyeuses retrouvailles [terminé]   Dim 20 Déc 2015 - 21:33
Je ne pourrais trouver de mots pour exprimer le blanc qui se fit dans mon esprit. A part le vide peut-être. Juste qu’il me fallut un moment avant d’intégrer ses paroles. Je répondis donc, dans un premier temps, mécaniquement à ses questions.

-Je ne savais pas…

L’une de mes meilleures réponses, il fallait le dire. Et puis une petite voix, qui avait mis un moment avant de se réveiller, me dit doucement "il l’a tué". Et puis un autre qui me soufflait "Oh moins elle n’a pas souffert". Et encore une qui me criait de ne pas laisser passer ça. De toute façon, je voulais déjà le battre de base. Maintenant, j’avais juste une bonne raison pour essayer de le tuer. Et je dis bien essayer parce qu’au fond, je savais parfaitement que je n’y arriverais surement pas. Il y a une différence de niveau phénoménale entre nous. Mais, peut-être qu’en appliquant les conseils de cet autre Nephil, Lenka, j’avais une chance. Par contre, il avait déjà sorti son arme et je savais que je ne m’en sortirais pas si je fonçais droit dans le tas. Autant la jouer fourbe, voir lâche, mais tant pis, apparemment c’était là que j’excellais. Je levais donc les mains.

-Je ne suis pas venu pour me battre. Ah moins que tuer des enfants te plaise tant, tu pourrais peut-être ranger ton arme.

Invité
MessageSujet: Re: [Armurerie Contre Goliath] Joyeuses retrouvailles [terminé]   Lun 28 Déc 2015 - 21:01
Enfants, hommes, femmes, je ne fais pas spécialement la distinction. Ton âge et le sien ne vous met pas plus en danger qu'il ne vous protège. Seule votre Nature importe. Et si tu ne comptes pas te battre, ça n'est pas mon cas non plus. Je ne suis pas soldat ou combattant, je suis tueur à gages.

J'émets un léger rire, presque un soupir.

Je me serais bien contenté de te tuer vite fait bien fait pour reprendre mon déménagement, mais quitte à faire, j'ai envie de savoir ce que tu as fait de la chance que je t'ai laissée la dernière fois.


Je m'adosse au mur derrière moi.

Si mon arme te dérange, tu n'as qu'à invoquer la tienne. Mais je te conseille d'en profiter pour attaquer. Je ne me gênerai pas non plus quand je le jugerai nécessaire, ou si tu ne te décide pas assez vite. Mais que ce soit clair, je ne me battrai pas longtemps. Et quand je le pourrai, je te tuerai.

Mon ton est calme. Je n'ai pas l'habitude d'annoncer mes intentions meurtrières avant de les mettre à exécution, mais je préfère afficher clairement mes intentions au jeune homme. Peut-être pour l motiver, voir ce qu'il vaut. Peut-être lui laisser plus de chance qu'Origan. Non, pas plus... Je ne réfléchis pas vraiment en fait, j'ai juste envie de tuer ce Seraph, mais pas trop vite.

Invité
MessageSujet: Re: [Armurerie Contre Goliath] Joyeuses retrouvailles [terminé]   Dim 3 Jan 2016 - 20:35
D’accord, donc je pars avec un réel désavantage. Comme d’habitude en somme. Ce n’est pas comme si, si je sortais mon arme, il n’allait pas me tirer dessus. Enfin, il ne comptait pas me laisser partir comme ça, autant essayer de m’en sortir dans ce cas. J’invoquais donc mon arme à mon tour, prêt à en découdre. Il fallait bien avouer que je lui en voulais. Enormément. Il avait tué une enfant qui avait plus que confiance en lui. Tout ça pour une stupide histoire de clan! Je n’arrive pas à y croire. Ce gars est juste l’une des personnes les plus immorales que j’ai jamais eu l’occasion de rencontrer. Et pourtant, la folle avec ses croissants avait l’air pas mal dans son genre.

Si j’avais réfléchi, j’aurais surement opté pour une technique un peu plus défensive. Voire même carrément moins suicidaire, mais bon ce qui est fait, est fait. Malheureusement. C’est donc épée en main et avec toute la volonté disponible que je fonçais sur David. Oui comme ça. Ça va, j’avais au moins eu la décence de ne pas rajouter le cri du guerrier. Et puis j’étais au moins prêt à me baisser, histoire d’éviter un coup de côté ou venu du haut. Et en bas? Oui bah ça va, on ne peut pas penser à tout. Et puis il faut dire que dans mon cas je ne pensais pas tout court.

Invité
MessageSujet: Re: [Armurerie Contre Goliath] Joyeuses retrouvailles [terminé]   Jeu 7 Jan 2016 - 23:50
Tentative futile mais tentative quand même. Ce gamin a au moins plus de courage qu'un détective que j'ai reçu ici et eu pour client. Quand il est à ma hauteur, je dévie sa lame avec celle de ma hache et lui file un coup de genou dans le ventre. Pas trop fort pour qu'il ne se mette pas à cracher du sang mais assez pour bloquer sa respiration et le renvoyer en arrière.

En effet, tu n'es pas venu pour te battre. En tout cas, ça n'est pas ce que j'appelle "se battre".

Je me radosse au mur et lui fais signe de venir.

Réessaie.

Il semble aussi mal dégourdi que Steven, lors de nos entrainements. C'est peut-être quelque chose qu'ont en commun tous les enfants à papa-maman.

Je réfléchis un peu, cherchant quoi lui extorquer comme informations sur les Seraphs. Des noms, des pouvoirs, des hauts gradés, peut-être même savoir où se situe le QG des Seraphs. Histoire d'en faire ce que j'ai fait du repaire des Jackals. Pour ça, je dois l'affaiblir, et je me demande si je pourrai briser l'épée invoquée du garçon. Je crois bien que Samaël va mourir bientôt.

Invité
MessageSujet: Re: [Armurerie Contre Goliath] Joyeuses retrouvailles [terminé]   Mar 16 Fév 2016 - 20:19
Ma respiration se bloqua soudainement, alors qu'une douleur se répandit dans mon ventre. Ça avait au moins l'avantage de me remettre un peu les idées en place. Mais oui bien sûr, attaquer de front comme ça, avec une telle différence de force…

En effet, tu n'es pas venu pour te battre. En tout cas, ça n'est pas ce que j'appelle "se battre".

J'avoue, je l'avais mérité. Et puis, il n'avait pas tort, mais j'étais toujours énervé. Oui, ce n'était pas très crédible, mais bon, je faisais ce que je pouvais. Ma respiration revenait difficilement.

Réessaie.

Et obéissant à ce qui ressemblait à un ordre, je me redressais et plaçais mon épée devant moi, en position offensive. Je me rapprochais à nouveau, cette fois doucement, il fallait avouer que ces coups ne faisaient pas du bien. D'un rapide mouvement vers l'avant, je visai sa tête avec la pointe de ma lame. Je laissai ma lame redescendre, avant de porter un second coup, au niveau du flan cette fois.

Invité
MessageSujet: Re: [Armurerie Contre Goliath] Joyeuses retrouvailles [terminé]   Dim 21 Fév 2016 - 14:09
Son regard est trop équivoque, visant avant d'attaquer ma tête et mon côté. Un rapide geste de la tête me permet d'esquiver le premier coup et le manche de ma hache suffit pour repousser sa lame. Il n'est pas très fort physiquement. Toujours avec le manche de mon arme, je frappe à mon tour sa tête et son flanc.

Tu ne sers à rien, en combat, en fait. J'espère que tu en sais plus que ce que tu sais faire.

De ma main libre, je saisis et tords le poignet du garçon qui tient son épée jusqu'à ce qu'il la lâche.

Si tu n'es pas venu pour te battre, et pour cause, que dirais-tu de parler? Je suis sûr qu'en tant que Seraph, si faible que tu sois, tu as plein de choses à m'apprendre.

Je ne force pas ma voix, mais laisse clairement comprendre au garçon de quoi je parle. Des informations, si petites soient-elles sont toujours utile, c'est ce que dit toujours Anthony.

Que peux-tu m'apprendre sur ta faction?

Invité
MessageSujet: Re: [Armurerie Contre Goliath] Joyeuses retrouvailles [terminé]   Lun 22 Fév 2016 - 22:44
Il esquive et pare chacun de mes coups et ce sans le moindre problème. Autant dire que j’étais loin d’avoir le niveau. Je le savais mais bon, c’était un coup à ma fierté, encore plus marqué par ceux qu’il me porte, pile aux endroits que je visais. La douleur, légère, commence à se faire sentir alors que ses paroles achèvent l’once d’amour propre qu’il me reste.

J'espère que tu en sais plus que ce que tu sais faire.

Je ne réagis pas vraiment, ne comprenant pas particulièrement ce qu’il veut dire. Il attrapa mon poignet. Je tentai vainement de me libérer, sentant la douleur monter.  Je finis par lâcher mon arme, tenant plus à mon poignet qu’à elle.

Si tu n'es pas venu pour te battre, et pour cause, que dirais-tu de parler? Je suis sûr qu'en tant que Seraph, si faible que tu sois, tu as plein de choses à m'apprendre.

Je fronçai les sourcils, commençant à comprendre où il voulait en venir. Je tente de partir, de lui faire lâcher prise, mais rien ne marche. Je sentais la peur monter et rapidement se transformer en panique.

Que peux-tu m'apprendre sur ta faction?

-Rien, je te jure je ne sais rien.

Je priais pour partir, tout mais pas ça….

Invité
MessageSujet: Re: [Armurerie Contre Goliath] Joyeuses retrouvailles [terminé]   Dim 28 Fév 2016 - 18:20
Je n'écoute pas ses supplications. Il a peur, et panique, il pourra m'en apprendre plus sur sa factions, ses compagnons, son élu et son QG. Il ne semble pas fort ni farouche. A son âge, il tient à la vie. Dommage.

Il n'est pas vraiment malin de venir chez un ennemi sans être préparé. Je l'avais pourtant épargné et averti, ce que je n'avais jamais fait auparavant. Je vois que c'est une perte de temps, et je ne le referais plus. Pour l'heure, je vais corriger mon erreur. Ma gunaxe à la main, j'ôte mon doigt de la gâchette. Je dois rendre sa mort utile. Aussi sera-t-elle longue, douloureuse et pourtant inévitable.

Ellipse torture

Samaël est au sol. Deux heures sont passées. J'ai réduit l'un de ses bras dans un état méconnaissable, mais il ne semble pas pour autant capable d'user de son pouvoir. Mes interrogations incessantes l'ont comme assommé, et bien qu'il ait d'abord toujours répondu non à tout, il a fini par m'apprendre des choses. Le nom et l'apparence de l'Élu Seraph, quelques personnes qu'il a côtoyées, leur pouvoir et quelques informations sur eux. Rien de très solide, puisqu'il n'est qu'un simple Choisi, mais c'est un début. Je me suis étonné de l'entendre parler de plusieurs personne déjà hors d'état de nuire. Brook entre autre. Mais je ne lui apprends rien sur ce que moi, je sais.

Néanmoins, il n'a pas desserré les dents sur le QG Seraph. Rien. Pas un indice ou une phrase que j'aurais pu analyser avec ma déduction. J'ose espérer qu'avec la perte de sang, il commence à délirer sérieusement, et être plus causant. Je le soulève par le col et me penche vers lui, mes chaussures baignant dans le sang qui s'étale davantage. Son visage est tuméfié, mais j'ai volontairement évité de frapper les yeux, pour que je puisse y voir ce qu'il ressent, et chercher ce qu'il me cache.

Samaël. Où se trouve le QG Seraph?

J'ai déjà répété cette question une centaine de fois, mais je garde le même ton calme mais menaçant qu'au début. Je ne change rien, aussi déterminé qu'il y a deux heures et que dans deux heures, et rien ne changera à sa situation tant qu'il ne me donnera pas la réponse.

Invité
MessageSujet: Re: [Armurerie Contre Goliath] Joyeuses retrouvailles [terminé]   Ven 11 Mar 2016 - 0:15
J’étais au sol. Cela devait faire des heures que je subissais tout ça. Je sentais mes larmes couler lentement le long de mes joues. Je me sentais faible, dans tous les sens du terme. Incapable du moindre mouvement, de la moindre petite tentative, aussi inutile soit-elle. Vide, si vide. Je ne sentais plus mon bras gauche, ou alors, il me faisait atrocement mal. J’étais incapable de choisir entre les deux options.

Au départ, je comptais ne rien lui dire, partir la tête haute, ou une autre connerie du genre. Tu parles! Bien sûr, j’avais fini par parler. Je ne savais pas grand-chose mais tout y était passé. Aussi bien sur notre nouvel élu que sur Elliade ou encore sur Brook, qu’il devait connaître mieux que moi, vu que c’était grâce à lui que je l’avais rencontré. J’avais même réussit à retrouver de vague souvenir sur un certain Naoto. Pas d’information solide, de toute façon je n’en avais pas, mais rien que le fait de les avoir cité, chacun d’entre eux, me dégoutais de moi-même.

Je décollais légèrement du sol. Ce n'était pas une sensation particulièrement agréable, mais c'était amusant. Amusant de voir avec quelle facilité il me soulevait comme ça. Amusant de constater à nouveau cette différence de force entre nous deux. Je voyais presque clairement son visage, près du miens. Je savais ce qu'il voulais.

Samaël. Où se trouve le QG Seraph?

Encore cette question. Je secouais doucement la tête. Pas de mot, juste un geste lasse, vide de sens, de foi, ou toute autre stupidité du genre. C’était la seule chose que j’arrivais à garder pour moi. Je ne savais même pas si j’étais encore capable de parler. Mais quoiqu’il en soit, je ne dirais rien à ce sujet. J’avais beau être stupide et faible, je ne pouvais me résoudre à les mettre en danger. Et puis, ce n’était pas comme si ça allait changer grand-chose pour moi. La fin sera toujours la même. Alors autant emporter cette maigre victoire avec moi.

Puis une idée, complétement délaissé jusqu'à présent me revint en mémoire. Mon frère. Il allait vachement m'en vouloir. Lui aussi penserait surement que c'était stupide. Il viendrait me le rappeler tous les jours. A quel point j'étais inconscient et égoïste aussi. Je l'imaginais déjà, avec ses sermons, parce qu'il s'inquiétait, encore et toujours. Ça allait lui faire bizarre. Une autre idée surgit à son tour. Je ne me souvenais plus de la réponse. Mais si elle était négative, je m'en voudrais beaucoup. Ma voix, réduite à l'état de simple chuchotement, s'éleva:

-Est-ce que notre vœu s'annule lorsque l'on meurt?

Invité
MessageSujet: Re: [Armurerie Contre Goliath] Joyeuses retrouvailles [terminé]   Jeu 17 Mar 2016 - 14:14
Le gamin est tellement dans les vapes qu'il ne réagit qu'à la douleur. Sa réponse ne me satisfait pas, et il se permet même une question, que j'ignore à moitié.

Est-ce que notre vœu s'annule lorsque l'on meurt?

Pourquoi ne disparaîtraient-ils pas?
Tu ne parleras pas plus?


J'ignore quel est son vœu, et sincèrement je m'en fous. Je vais devoir trouver autre chose. Quelque chose de plus puissant que les coups. Il doit de toute façon avoir trop mal pour se rendre compte que je l'amoche encore. Mes yeux tombent sur son arme alors que je repense à sa question. L'épée est toujours présente, c'est étonnant, mais mon esprit y voit déjà une utilité. Torturer un corps inerte trop faible, ne sert à rien, mais nos armes, tant chez les Seraph que les Nephils, sont issues de nos âmes, elles sont créées quand nous faisons notre vœu.

Une curiosité morbide me prends quand je relâche le garçon, l'adossant aux étagères les plus proches. Je saisis con arme, et la pose sur le comptoir, en face de lui. Comment l'entailler? Allons au plus simple : Je passe l'une de mes gunaxes sous la lame, pour l'empêcher de s'enfoncer dans le comptoir, et de l'autre, j'abats un premier coup assez fort sur le métal qui résonne, mais ne cède pas encore. Une première entaille s'est dessinée, près de la garde. Je regarde alors Samaël pour voir s'il a eu une réaction quelconque.

Invité
MessageSujet: Re: [Armurerie Contre Goliath] Joyeuses retrouvailles [terminé]   Lun 21 Mar 2016 - 22:15
Pourquoi ne disparaîtraient-ils pas?

Est-ce une réponse à ma question? Si oui, je prends ça comme un oui alors. Comme ça je disparaitrais avec l’idée d’avoir été aussi inutile qu’au premier jour. Tout ça pour rien au final. C’était assez triste comme dénouement, mais qu’elle véritable histoire à une fin heureuse? Enfin, tant pis, ce n’était pas maintenant que je pourrais changer quelque chose.

Tu ne parleras pas plus?

Je secouai de nouveau la tête. Tout ça ne servait à rien. Pourquoi est-ce que je lui dirais ça? Pour qu’ils puissent, lui et ses amis, tuer d’autre gens pour leur bon plaisir? Même pas en rêve. Les Nephils étaient tellement violent, ça allait être un massacre. Enfin, je ne connaissais pas tous les Seraphs mais ils semblaient bien moins dangereux.

Il me posa dans un coin, c’était déjà plus confortable. Je le vis récupérer mon épée. Alors on en était là? C’était comme ça qu’il avait choisi de me tuer? Sauf que non, il va jusqu’à son comptoir. Bon, je vois, il a décidé de faire durer. Je me désintéressais totalement de ses actions, il me suffisait d’attendre encore un peu. J’aurais pu la révoquer, mais à quoi bon. Un de ses mouvements attire quand même mon regard. Puis une vive douleur.

Je vois mon arme disparaitre avant que mes yeux ne se ferment, crispé comme tout le reste de mon visage dans une expression de douleur. C’était comme si sa colonne vertébrale avait éclaté et que chaque vertèbres c’étaient logé à un endroit différent de mon dos. Je poussai un long cri de douleur et me roulai en boule, tentant vainement de faire passer la douleur. Mes yeux se remplir de larme et inconsciemment je me mis à parler:

-Je suis désolé. Il suffit de courir, beaucoup et vite, sinon elle n’est pas contente. Elle a dit qu’il fallait aller encore plus vite. Depuis la grande rue et recommencer jusqu’à ce que le temps soit acceptable.  C’est pour ça qu’on a dû aller voir Naoto, on ne voulait pas le déranger mais elle criait partout. Jusqu’à ce qu’il arrive…

Invité
MessageSujet: Re: [Armurerie Contre Goliath] Joyeuses retrouvailles [terminé]   Mar 22 Mar 2016 - 21:42
Ainsi donc, voilà la douleur que produit le fait d'abîmer son arme. Mon pouvoir de déduction traduit autant que possible ses paroles, cherchant la faille. Une grande rue. Celle qui les a entraînés, ce devait être BlackBird. Je ne la connais pas, de nom en tout cas.

J'assimile ses informations et décide de poursuivre sur cette lancée. Il a visiblement mal au dos. Voyons si le malmener encore le fera plus parler. L'arme a disparu, mais pas la douleur.

Pourquoi ne pas vous faire courir au QG? Qu'y avait-il de particulier dans cette rue pour qu'elle la préfère?

Je me rapproche à nouveau de lui, et du talon, j'écrase l'une de ses omoplates au sol, y mettant tout mon poids. Ma voix couvre la sienne.

Répond.

Invité
MessageSujet: Re: [Armurerie Contre Goliath] Joyeuses retrouvailles [terminé]   Mer 23 Mar 2016 - 14:52
Pourquoi ne pas vous faire courir au QG? Qu'y avait-il de particulier dans cette rue pour qu'elle la préfère?

Je rencontrais durement le sol, sentant une pression sur le haut de mon dos. Un nouveau cri de m’échappa. Cette douleur était complétement différente de la première. L’une était intérieure et se répandait en fortes vagues dans tout mon dos. L’autre était extérieure et ponctuelle. Ce qui ne l’empêchait pas de se faire douloureusement sentir. De plus cette position inconfortable ne faisait qu’accentuer ce que je ressentais.

Répond.

-Parce que c’est le parcourt de la première fois…

Je ne pouvais pas me taire, évidement. J’avais pourtant essayé de ne rien dire sur le QG mais là c’était impossible. Ça faisait tellement mal. De toute façon, il aurait insisté et j’aurais fini par lachr le morceau. Je voulais juste que ça s’arrête.

Invité
MessageSujet: Re: [Armurerie Contre Goliath] Joyeuses retrouvailles [terminé]   Dim 27 Mar 2016 - 18:48
Le parcours de la première fois? Si c'est lié à son expérience personnelle, cela ne m'aide pas. Enfin, je ne suis pas dupe, il ne veux pas m'aider. Mais je ne lui en laisse pas vraiment le choix.

Je retire mon pied et m'éloigne de lui. Je retourne m'adosser au comptoir face à lui.

Une dernière fois, où est le QG Seraph ? Si tu ne me réponds pas, sache que je saurai trouver quelqu'un d'autre pour vivre ce que tu viens de vivre, voire plus. Et il ou elle parlera.

Je ne mens pas. Je ne lui promettrai pas la vie, ni la sienne, ni celle d'un proche. Je les tuerai tous.

C'est mon dernier avertissement.

Invité
MessageSujet: Re: [Armurerie Contre Goliath] Joyeuses retrouvailles [terminé]   Lun 28 Mar 2016 - 21:45
Je sens la pression se relâcher. Alors ça y est? Il lâche l’affaire et me laisse mourir en paix. Parce que ce n’est pas comme si ça faisait des heures que je n’attendais plus que ça.Et puis:

Une dernière fois, où est le QG Seraph ? Si tu ne me réponds pas, sache que je saurai trouver quelqu'un d'autre pour vivre ce que tu viens de vivre, voire plus. Et il ou elle parlera.

Attendez, pause…. Il allait faire subir ça à quelqu’un d’autre? Mais c’était horrible, ce gars était un monstre en fait. Comment est-ce qu’on pouvait aimer faire souffrir les autres comme ça? Comment est-ce qu’on pouvait tuer une enfant comme Origan, qui n’avait absolument rien demandé? Et s’il s’en prenait à mon frère? Je ne pouvais pas laisser faire ça. Tout ça parce que j’avais eut la stupide idée de faire un pacte avec un stupide chat.

C'est mon dernier avertissement.

Je soupirai longuement. Entre la douleur dans mon dos, cette menace sous-jacente et cette attente bien trop longue, je n’en pouvais plus. Tant pis, les autres s’en sortirais, j’en étais sûr.

-C’est l’Empire State Building dans le quartier Nord.

Voilà, comme ça je prenais l’entière responsabilité de cette stupide trahison et en plus j’évitais la torture à un pauvre innocent. Et puis je ne veux pas qu’il fasse quoi que ce soit à mon frère. Du coup, je tente une dernière petite chose.

-Est-ce que j’ai le droit à une dernière faveur? J’aimerais que tu ne t’approche pas de mon frère. Que tu le laisses en paix.

Voilà, au moins j’aurais essayé de faire quelque chose de bien. Je crois…

Invité
MessageSujet: Re: [Armurerie Contre Goliath] Joyeuses retrouvailles [terminé]   Lun 28 Mar 2016 - 23:33
C’est l’Empire State Building dans le quartier Nord.

Enfin. Une réponse. Ma déduction me certifie qu'il ne ment pas. C'est le bon endroit.

Est-ce que j’ai le droit à une dernière faveur? J’aimerais que tu ne t’approche pas de mon frère. Que tu le laisses en paix.

Son frère? J'ignore même de qui il s'agit... Ce n'est pas mon problème.

Entendu.

Je reprends ma gunaxe, vise le front du garçon, et tire. La tête tombe, le corps s'affaisse et le sang se répand encore, toujours plus. Son calvaire est fini. Sa vie aussi. Quand je révoque le Kekkaï, le magasin est plongé dans le noir. William a dû penser que j'étais parti. Il est parti aussi. Je vais me débarrasser du corps. Dans une ou deux heures je pourrais sortir. D'ici là, je vais devoir nettoyer et passer le sol à la javel. Rien d'étonnant pour un magasin d'armes. Le corps est léger, et prend peu de place.

Ce sera comme avec Origan.

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Armurerie Contre Goliath] Joyeuses retrouvailles [terminé]   
 [Armurerie Contre Goliath] Joyeuses retrouvailles [terminé]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Armurerie Contre Goliath] Joyeuses retrouvailles [terminé]
» [Boutique Contre Goliath] Comparaison [Terminé]
» X-WING : SCENARIO 01
» [Boutique contre Goliath]La peur donne des ailes
» Le geek contre attaque °^° [Terminé][Prévalidé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fate of Wishes :: Palema :: Quartier Sud :: Archives-