Un mystérieux petit animal croise votre route : Je souhaite que tu passes un contrat avec moi. En échange, j'exaucerais n'importe lequel de tes voeux.
 

Partagez | 
 Howard Evans [Terminé]

Messages : 1118
Wishes : 270

avatar
S-Commandant
MessageSujet: Howard Evans [Terminé]   Lun 4 Jan 2016 - 21:06
Howard Evans




Informations générales


¤ Nom : Evans
¤ Prénom : Howard
¤ Âge : 21 ans
¤ Nature : Seraph
¤ Activité : Barman
¤ Provenance de l'avatar : Kise Ryouta de Kuroko No Basket


¤ Description physique : Howard est blond, les cheveux mi- longs ; ils sont généralement en bataille. Il est plutôt grand du haut de ses 1m85 pour 78kg. Sa carrure est plus que correcte grâce à son sport fréquent et son année d’activité Seraph. Ses yeux sont marrons clair.
Son visage est expressif, et beaucoup le qualifie même de beau ; il se servait d’ailleurs pas mal de cette qualité dans ses quelques arrêts.

Son style vestimentaire est assez classique : une chemise, un pantalon, des chaussures. Il se débrouille pour les laver fréquemment grâce à sa paye, mais il doit avouer qu’ils commencent à être usés.
Il fume assez souvent et ne lâche jamais son Zippo, seul souvenir de sa mère qu’il ait daigné embarquer pour son voyage.

Enfin, sa marque Seraph se trouve sur sa poitrine, au niveau du cœur.

¤ Description mentale : C’est quelqu’un de très ambitieux, surtout vis-à-vis des autres. Il a des tas d’objectifs quant à l’amélioration de la qualité de vie de Bunker Hill ou même de projets d’aide visant Saskia, mais il sait contenir son excitation.
Quand on lui parle d’autre chose que ces quelques sujets, il sait se montrer réfléchi voire même très mature, avec la patience qui va avec ; mais si on le lance dedans, alors il est capable de parler à toute vitesse, lançant des idées en pagailles, cherchant à tout faire à la fois.
Il est foncièrement gentil, toujours à l’écoute des autres et qui vit presque simplement pour les aider – c’est d’ailleurs son vœu le plus cher. Et ceci l’a poussé à se rapprocher de ses protégés, les considérants presque comme sa propre famille. En dehors de cela, il est aussi capable d’avoir un ton léger, il a même un humour reconnu par ses pairs.

Très peu enclin à la colère, il est non violent de nature. Mais depuis un an, ce trait à tendance à évoluer…


Histoire

Une vie normale, c’était ce que j’étais censé avoir. Des parents qui avait divorcé, une enfance un peu mouvementée, mais surtout un bon niveau scolaire et des études de droit ; à priori, un beau futur se profilait pour moi. Mais il a fallu que jette tout ça aux oubliettes, que je choisisse l’enfer au paradis.
Et le pire, c’est que mon avis là-dessus n’a toujours pas changé : je préfère mille fois cette vie compliquée à l’ennui de mon autre futur… Tout ça pour voyager. Depuis que j’étais gosse j’avais cette envie prenante, profonde de découvrir le monde, de le arpenter de part en part ; mais mes parents s’en fichaient totalement. Faut dire qu’ils étaient plus préoccupés par leurs histoires de tromperie, leurs querelles incessantes et mes résultats scolaires pour s’intéresser à ce que j’aimais. Alors, tel un sage petit enfant, je me suis rangé et j’ai travaillé pour les faire sourire. Ça n’a pas vraiment marché, mais au moins la culture me donnait un sentiment de petite évasion – quand j’étais dans ma chambre, j’étais loin de tous leurs hurlements. Pour dire, j’ai même sauté une classe.

Enfin, même quand un des deux crieurs est parti, rien n’a changé. Sauf que cette fois j’avais 14 ans, et que j’ai décidé de me fixer un objectif : partir. Pas tout de suite, mais en tous cas économiser pour un voyage, un magnifique voyage. Alors j’ai commencé à mettre de l’argent de côté, même si ma petite famille de New-yorkais modestes n’avait pas grande chose. Mais au fil des années, mes 2 dollars se sont transformés en deux cents. Puis deux milles quand j’ai commencé à passer mes étés à travailler.

Sauf que le lycée s’est terminé, et je n’étais toujours pas parti. Alors j’ai suivi la voie qui m’était tracée depuis le début, je suis parti faire du droit. Je m’en sortais pas trop mal, mais au bout de six mois j’ai pété un câble. J’en avais marre de tout ça, je voulais partir ; alors je l’ai fait. J’ai arrêté mes études, je suis allé voir ma mère et je lui ai dit que je partais voyager. J’ai claqué la porte avant qu’elle ne puisse me répondre et j’ai enfin démarré ce rêve d’enfant.

Des villes, y en a eu. Miami, Denver, même Houston. Et parfois le stop m’a un peu égaré et je me suis retrouvé à Mexico ou à Toronto. Dans celles-ci j’y ai passé plus de mois que d’habitude – faut dire que traverser la frontière dans l’autre sens était plus compliqué. Alors il a fallu que je vive, et donc je me suis mis à trouver des petits boulots : livreur, assistant de plombier, homme à tout faire, éboueur… J’en ai fait des tas, et ça me permettait de payer mon petit loyer et ma nourriture.
A vrai dire quelques charmantes personnes trouvaient toujours à m’héberger, alors la vie était un peu plus simple… Mais bref, là n’est pas le sujet.
Ces haltes étaient magnifiques, j’en garde des souvenirs extraordinaires. J’étais tellement heureux de réaliser ce souhait… Ça devait bien faire un an et demi que j’avais quitté ma mère, et j’avais pris soin de l’appeler chaque fois pour la tenir au courant ; mais ses monologues moralisateurs commençaient sérieusement à me monter à la tête, et à chaque fois c’était de plus en plus cours.
Et puis un jour j’ai voulu en faire une de plus.

Palema, une simple coïncidence. Un vieux routard m’avait récupéré et emmené avec lui, me déposant dans cette ville. Ironiquement, j’étais pas très loin de chez moi ; c’était peut-être pour ça que j’allais m’y sentir comme si, justement, c’était chez moi.
Très tôt je suis tombé dans ce quartier, Bunker Hill. Un squat délabré, pauvre, mais plein de vie. Je n’étais plus très loin des 19 ans, et pourtant j’assistais à de triste spectacles : des types plus jeunes que moi qui se droguaient, des collégiens qui rataient l’école pour s’initier à ça. Mais aussi des personnes victimes de la pauvreté, des vieillards abandonnés par leurs proches. Et en voyant tout ça, une espèce de sentiment s’est réveillé en moi. Désormais, je ne pouvais plus partir ; il fallait que j’agisse, que je les aide.

Alors, j’ai commencé à les motiver, et au fil des mois les choses ont avancé. Le squat s’est agrandit, on a récupéré des meubles des lumières ; et même le type de la mairie a commencé à venir nous voir moins souvent pour nous demander de partir. Voilà que mon envie de voyager avait été remplacée par celle d’aider les gens, et ça ne me posait aucun problème : j’étais heureux de faire ça. Et j’étais tellement pris là-dedans quand j’en oubliais d’appeler ma mère. Enfin, c’est pas comme si ça avait changé depuis le temps.

J’ai même rencontré une jeune fille, Saskia Kochka. Elle était russe, plus jeune que moi ; mais elle a accepté ma main quand je lui ai tendu. Je l’ai guidée dans cette ville, et je me suis même surpris à presque plus veillée sur elle que sur mon quartier. Peut-être que je voyais en elle la petite sœur que je n’ai jamais eu ; quoiqu’il en soit, elle était devenue ma protégée. Et elle continuera à l’être.

Et pourtant, malgré tous mes efforts, le pire est arrivé. Une jeune fille, dépravée par la pauvreté, par la drogue, une exilée battue par son mari qui avait trouvé refuge ici. Sauf que sa terre promise s’était transformée en sables mouvants qui la gobaient toute entière. Deux ans qu’elle était ici, et jamais elle n’avait réussi à retrouver un travail, une vie. Et ce soir, elle était devant moi, morte. Une overdose. Je savais que ça arrivait par ici, et que même certains de ceux que j’avais côtoyés y étaient passés, mais jamais ils n’étaient morts face à moi, dans mes bras. J’avais tenté de l’aider, de lui parler, de la réanimer ; mais son corps inerte, boursouflé par la misère restait inerte dans mes bras tremblants. Alors la mort dans l’âme j’ai amené son corps à la communauté pour qu’il s’en occupe, et j’ai erré dans les quartiers sombres pour me vider l’esprit.

Je crois que je suis sorti de la ville, que j’étais dans la forêt. Ou alors que je m’étais moi-même drogué, je ne sais pas. Je n’ai jamais su, mais pourtant tout ce qui m’est arrivé ensuite est bien réel. Un chat blanc est surgi de nulle part, m’énonçant une sorte de contrat, me proposant de réaliser mon vœu. Alors j’ai parlé, je lui ai dit ce que je voulais par-dessus tout.
« - Je veux protéger ces gens !»

Les mois ont passé, et j’étais désormais Seraph. J’ai continué à aider Bunker Hill, avec nos efforts combinés leur vie s’est encore améliorée ; mais ce n’était pas suffisant. La justice commençait à se faire de plus en plus insistante et nos ressources s’amenuisaient… Maintenant il faut que je fasse plus, que je respecte ma parole.


Equipement et pouvoirs


¤ Arme : Un pistolet
¤ Je souhaite commencer avec : mon pouvoir actif

¤ Voilà mon bouclier ¤

¤ Description générale ¤
Parce que protéger, c'est aussi repousser le mal. L'actif d'Howard est basé une barrière, mettant ses alliés et lui à l'abri des attaques ennemies.

¤ Niveaux ¤
- 1er niveau -
Howard peut faire apparaître une barrière face à lui, dans un rayon de 1m. Elle est inamovible, a une taille de 50cmX50cm et est tangible. Néanmoins, n’importe quelle arme magique peut la briser (mais seulement les armes, pas le corps), la barrière se sert qu’à ralentir quelque peu le mouvement et à bloquer le corps. Elle peut rester 10 secondes, et les personnes plus haut niveau que lui peut forcer pour détruire la barrière avec leur corps. Utilisable une fois par minute.
- 2ème niveau -
La barrière s’accroît, faisant désormais 1mX1m. Il devient plus difficile de la briser maintenant (+5 niveau en-dessous, incassable, après proportionnel au niveau).
- 3ème niveau -
Désormais il peut invoquer deux barrières de 1mX1m, possédant les mêmes propriétés que les niveaux inférieurs. Chacune dure 10s, et peut être utilisée une fois par minute..
- 4ème niveau -
Howard a désormais la capacité d’invoquer une barrière gigantesque, de 3m sur 3m. Il devient très difficile de la briser désormais, et elle reste 30s ; elle est utilisable une fois toute les 10 minutes. Pour la briser, il faut être du niveau d’Howard ou supérieur (mais elle demeure contournable). En parallèle, il peut désormais déplacer ses barrières plus petites sur un mètre à l'invocation.
- 5ème niveau -
Si un coup vient à blesser gravement Howard, voire mortellement, sa barrière réagit d'elle-même. Elle s'affranchit de toutes ses contraintes de délai et apparait spontanément pour bloquer et repousser l'attaque. Néanmoins, Howard en gardera une blessure légère sur sa chaire car la réaction ne se fera qu'à l'instant de l'impact. L'effet ne peut se déclencher qu'une fois par jour  

¤ Je vous protégerai ! ¤

¤ Description générale ¤

Howard souhaite par-dessus tout protéger les gens, et il est près à mettre en péril sa vie pour cela. Son passif est dans ce sens, lui octroyant ainsi de nouveaux outils pour assurer la protection des gens et surtout des ses alliés.

¤ Niveaux ¤
- 1er niveau -
Il ressent quand quelqu'un est en danger dans un rayon de 50m. Plus exactement, il ressent quand une personne se fait agresser physiquement ou s'il y a de forts risques. Pas de dimension psychologique.
- 2ème niveau -
S'il est dans un rayon de 1m d'un Seraph, Howard partage la douleur physique de cette individu : en quantifiant, c'est comme s'il le soulageait de 50%. Bien entendu, Howard ressent la douleur.
- 3ème niveau -
Howard devient le cible principale des ombres, quelque ce soit le niveau des autres combattants avec lui. A effet uniquement sur les ombres de son niveau ou inférieur.
- 4ème niveau -
Les Seraph autour d'Howard (rayon de 5m) voient leur résistance corporelle accrue (comme si la résistance de leur peau avait doublée).
- 5ème niveau -
Qu'importe son état - même aux portes de la mort-, si un allié de Howard est sur le point de se faire tuer ou gravement blessé, une sorte d'énergie du désespoir l'emplit et lui donne la force de protéger son camarade encore quelque instants. Pendant cet instant, il ne ressent ni douleur, ni fatigue; et cela dure deux minutes au plus. Évidement, cela ne le rend pas immortel. Une fois cette transe finie, il s'effondre à terre, inconscient. Si les blessures qu'il possède son suffisantes pour être mortelles, il décède.


Un peu de HRP

¤ Le règlement a été lu et approuvé ? : Yep

¤ Bonus : Oyo, DC de John, seconde édition Very Happy
Merci à Saskia pour le prédef', j'espère qu'il a été fidèle à tes idées !

Enfin, j'aimerais bien être protecteur, mais bien sûr à vous de décider, ha ha !


Dernière édition par Edward Dilinger le Dim 31 Jan 2016 - 13:12, édité 19 fois (Raison : correction du "1m1" du A2 en "1mX1m" / orthographe)
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: Howard Evans [Terminé]   Mar 12 Jan 2016 - 16:45
Comme demandé sur la CB hier, délai accepté pour faire une nouvelle fiche, je laisse cette fiche (et mon post) ici "pour garder une trace écrite" , bon courage pour ta nouvelle fiche ^^

Invité
MessageSujet: Re: Howard Evans [Terminé]   Mar 19 Jan 2016 - 20:33
J'approuve cette présentation ! ♥
(Et surtout merci à toi de le jouer, nan mais oh !)

Invité
MessageSujet: Re: Howard Evans [Terminé]   Sam 23 Jan 2016 - 17:21
Hello,

À nouveau bienvenu sur ce fofo, j’espère que tu t’amuseras bien avec ce nouveau compte ^^

Physique/apparence/histoire RAS (une histoire cohérente et réaliste, ça m’avait manqué //SBAF// )

Pouvoir actif : Je suis d’accord sur le concept, mais les détails me gênent un peu ^^; Globalement en fait, le pouvoir est trop puissant au début et n’évolue, à mon sens, pas assez : dès le niveau 1 il fait une taille de 2 mètres, est castable une fois par minute et résiste aux attaques des armes seraph/nephil si je comprends bien (la durée de maintien du bouclier n’est pas précisé d’ailleurs ^^; ). J’aimerais que tu revois à la baisse le niveau 1, voir le niveau 2, et que tu fasse davantage évoluer ton pouvoir au fil des niveaux suivants. J’impose juste une petite contrainte : la barrière tridimensionnelle qui te protège toi d’accord, qui enferme les autres je suis moins convaincu du lien avec le vœu, malgré tes explications, du coup c’est non ^^;

Passif : C’est très simple :
-Niveau 2 d’accord, mais limité aux ombres de niveau inférieur ou égal à ton personnage (ceux de plus haut niveau profitent de leur avantage de niveau pour y résister ^^ )

-Niveau 5 c’est nop, purement et simplement, désolé il faudra trouver autre chose ^^;

Du coup voilà, bon courage pour les modifs, et n’hésite pas si questions, je suis là pour ça ^^

Messages : 1118
Wishes : 270

avatar
S-Commandant
MessageSujet: Re: Howard Evans [Terminé]   Sam 23 Jan 2016 - 18:07
Et voilà, j'ai fait quelques modifications ^^


Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: Howard Evans [Terminé]   Sam 23 Jan 2016 - 18:15
Et avec les modifications, c'est bon pour moi, je prévalide et passe la main à la boss ^^

Messages : 6372
Wishes : 2487

avatar
KyuBey
MessageSujet: Re: Howard Evans [Terminé]   Dim 31 Jan 2016 - 13:08
Re-bienvenue \o/

Allez faisons dans le simple et efficace.
Descriptions
Tout ok !
Histoire
Dans la fiche de prédéfini d'Howard, il y a marqué "Il déniche un travail de barman à 20 ans ; il économise dans l'espoir d'y louer un appartement dans lequel il pourrait emménager avec Saskia", hors il n'y a rien là-dessus, mais comme ta fiche est ok pour Saskia ça ne me dérange pas. Simple remarque en passant Very Happy

Sinon rien à redire, ça fait plaisir une histoire logique qui tient la route.

Pouvoirs
L'actif nickel chrome, j'aime bien l'image de la barrière et les dosages avec les niveaux sont bons.

Pour le passif, dans l'idée c'est bon, les effets et restrictions aussi, par contre j'aimerais quelques précisions sur ce que tu entends par danger et douleurs.

Au niveau 1 par exemple, quand tu parles de quelqu'un en danger, tu veux dire quoi ? Un type qui va se faire attaquer, qui est en danger physique immédiat ? Est-ce qu'un type qui a très envie de se suicider, Ombre ou pas dans le coin, est considéré comme en danger par ton pouvoir ? Ou encore quelqu'un en danger psychologiquement parlant, genre qui va se faire manipuler ? Ou en danger suite à sa santé (risque d'overdose par exemple après une dose trop forte de drogue) ?

Au niveau 2, mêmes questions en fait. De quelle douleur parles-tu ? Est-ce qu'une personne qui vient de se faire plaquer et qui en souffre affreusement aura moins mal et toi tu récupères un peu de son émotion ? Ou c'est purement physique ?
Walà c'est tout ce qu'il me faut, des petites précisions sur le pouvoir et ça sera good ^^




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1118
Wishes : 270

avatar
S-Commandant
MessageSujet: Re: Howard Evans [Terminé]   Dim 31 Jan 2016 - 13:14
J'ai édité, je pense m'en tenir à une dimension purement physique : uniquement dans un cas où une personne se fait agresser ou est sur le point de l'être. Exit le suicide, l'overdose ou le psychologique, sinon il ne pourrait plus se balader près de bureaux tranquillement :p

Merci ^^


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 6372
Wishes : 2487

avatar
KyuBey
MessageSujet: Re: Howard Evans [Terminé]   Dim 31 Jan 2016 - 14:14
Ca marche, et tout est donc bon ! Vu ta fiche, tu peux prétendre au rang de Protecteur mais dans ce cas tu dois réaliser une mission RP à poster à la suite de ce sujet. En voici l'intitulé :

Jeune Seraph, Andrew doit absolument se rendre dans un squat délabré du quartier Sud. Mais il n'est que niveau 1 et a besoin d'aide. Son arme est un parapluie bleu ciel qui fait 50 cm de long. Son pouvoir a pour effet de provoquer une pluie moyenne sur un carré de 1mx1m pendant quelques minutes. C'est toi qui te retrouves chargé de l'escorter jusqu'au squat et de le protéger de toute menace potentielle.

Durant cette mission, tu dois rencontrer deux Ombres de niveau 1 et une Ombre de niveau 2. Tu es libre d'inventer les raisons d'Andrew quant à sa venue dans ce squat, ainsi que la route parcourue. Tu es également libre de décider si tu tentes d'affronter les trois Ombres en même temps ou à des intervalles différents.

Lorsque tu écris cette mission, considère que tu es de niveau 3 avec les pouvoirs qui vont avec. Définis juste au début de ton message où tu as placé tes points (en mettant par exemple : Voilà mon bouclier au niveau 2 et Je vous protégerai au niveau 1). Enfin tu as au total 1 500 mots autorisés. Tu peux écrire moins, mais pas plus.

Bonne chance chevalier Seraph !




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1118
Wishes : 270

avatar
S-Commandant
MessageSujet: Re: Howard Evans [Terminé]   Dim 31 Jan 2016 - 15:30
[Howard possède Voilà mon bouclier niveau 2 et Je vous protégerai ! niveau 1]

C’était amusant d’observer comment les choses avançaient à une vitesse extraordinaire dans cette micro société qu’était celle des Seraphs. Il y a quelques mois, j’étais le nouveau, totalement perdu dans ce nouveau monde ; je voulais protéger tout le monde, et voilà qu’en réalité je ne valais pas plus qu’un boulet pour les autres. J’ai arrêté de compter le nombre de fois où l’on m’a sauvé de la mort, où l’on m’a pris sous son aile pour m’apprendre les bases de l’affaire.
En revanche, huit. C’est le chiffre qui symbolise combien de mes camarades ont chuté à mes côtés ; qui se sont sacrifiés pour moi. Faire un vœu, avoir des possibilités et pourtant ne rien pouvoir faire, c’est rageant… J’ai de la chance d’être encore en vie, mais il faut que les choses bougent. J’en ai marre de voir les gens mourir sous mes yeux sous les coups d’ombres – ou de Nephils -, je veux être en mesure de les aider. De les protéger.

Enfin, tout cela pour en venir au fait : on m’avait donné une mission. Pas n’importe laquelle, celle d’escorter un nouveau qui avait besoin d’aller dans un coin malfamé du quartier Sud ; en d’autres termes, je devais m’occuper de sauver ses fesses des ombres qui traînaient par là. Une occasion de me racheter donc, et j’ai accepté cette requête aussitôt que mon supérieur avait fini sa phrase. Le nom du rookie, c’était Andrew. J’ai eu le droit au petit briefing sur les maigres connaissances qu’il avait de ses pouvoirs – un parapluie, et une gestion de mini averse. Pas de quoi remporter un combat, donc c’était bien normal que je le protège. Après tout, c’est ma mission désormais.

Il était 18h, il venait de finir son boulot. Le début du trajet se passa sans encombre ; mais on quand on finit par s’enfoncer dans les bas-fonds du  Sud, ce fut une autre histoire. On était en train de passer par Bunker Hill, quand au loin deux j’aperçu deux ombres en train de manipuler leurs victimes. Un bon test pour le nouveau, alors je lançai mon Kekkai et lui donnai quelques conseils.

« - Elles ont pas l’air très fortes, on va en prendre une chacun. Je vais sur celle à droite. »

Aussitôt dit, aussitôt fait, et je commençai le combat. J’avais pris le pli au fur et à mesure des semaines, et la stratégie était déjà toute tracée dans mon esprit. Les deux commencèrent à se ruer sur mon camarade, et une fut touchée par un premier tir de mon arme, l’arrêtant brutalement dans la course et la forçant à se diriger vers moi, source de son petit trouble. J’suis pas vraiment un corps à corps, mais contre ce genre là on pouvait faire des exceptions : quand elle m’atteint, j’agrippai rapidement sa patte avant de faire entailler et je lui collai une seconde balle dans le corps. La suite, logique, activation du bouclier pour imposer une petite distance entre nous – rien de mieux pour préparer mon prochain tir.

« - HOWARD ! »

Sauf que mon protégé du soir semblait avoir lui un peu plus de difficultés, l’ombre l’ayant déjà mis à terre ; alors je me retournai rapidement pour planter une balle dans le dos de l’ombre, handicapant bien ses capacités et offrant à Andrew une ouverture pour enfin sortir son parapluie et repousser l’ombre. Ce qu’il fit, mais de mon côté cela tourna un peu au vinaigre : l’ombre avait profité de la petite distraction pour escalader ma barrière et me sauta par-dessus, m’écorchant au passage l’épaule gauche.

Pas terrible comme résultat étant donné ma petite expérience, mais je mis fin à ce combat ridicule rapidement, d’une balle dans le torse de l’ombre qui s’agitait sur moi. Et de une. Le temps que je me relève Andrew semblait s’en sortir mieux de son côté, faisant maintenant face presque dignement avec son parapluie de fortune. Quoiqu’il n’utilisait pas vraiment son pouvoir.

« - Balance ta pluie, ça va la faire glisser ! »

Ce qu’il fit, forçant à l’ombre de tomber à terre et lui permettant de l’achever avec son arme vraiment étrange. Une bonne chose de faite, et j’ôtai le Kekkai suite à cette double victoire. Mon épaule n’était pas beaucoup entaillée, rien de très handicapant en soit ; il était donc temps de continuer la route.

Déjà une heure que l’on était parti, on devait arriver au lieu d’une minute à l’ombre – et Andrew commençait à montrer un peu de stress.

« - Tu m’as pas dit, pourquoi tu veux venir ici ? »


« - Eeeuh… Mon frère a fugué depuis quelques jours, et apparemment des types l’aurait vu par-là, alors je voulais aller voir… »

« - Pourquoi pas laisser la police faire son boulot ? »

« - J’en peux plus d’attendre ! Ça fait deux jours qu’ils ont dit qu’ils iraient voir, et toujours rien ! »

J’ai rien répondu sur le coup. C’était un peu osé de sa part, mais ça se comprenait ; à sa place, j’aurais probablement agis pareil. Enfin, il était temps de passer aux choses sérieuses, on était arrivé : Andrew commença tout de suite à fouiller à la recherche de son frangin pendant que je le surveillais tranquillement. J’avais une crainte quant à son histoire, et elle s’est vérifiée.

On ne fugue pas sur un coup de tête, mais avec de mauvaises idées à l’intérieur de celle-ci. Et quand mes sens m’indiquèrent qu’une agression avait lieu près de là, je savais sur qui j’allais tomber. Exactement, le frère d’Andrew était en train de se battre avec un autre, une ombre logée sur son dos. Profitant de la cohue, je déployai mon Kekkai tout en secouant un peu mon camarade ; ce n’était pas l’heure de rêvasser, une ombre demeurait mortelle.
Mais vu la tronche de celui-ci, j’ai bien compris que j’allais être seul sur l’affaire. Alors, je tirai deux balles sur ma cible – la première fit mouche dans son épaule, la seconde fut joliment évitée par la bête. Comme ses congénères, elle se rua droit sur moi, sauf qu’elle fut bien accueillie. J’avais activé ma barrière au dernier moment, assez résistante pour fortement ralentir sa course et lui mettre un joli traumatisme, me laissant le temps de me déplacer sur le côté pour éviter la majorité du choc – une entaille sur le flanc, mais pas plus. Un troisième tir, et voilà que son bras gauche était momentanément inutilisable.

Le combat était presque fini, et je finis par ôter son semblant de vie et l’exécutant sommairement. Je rejoignis mon camarade et levai le Kekkai. Apercevant soudain son frère en train de se faire tabasser, il reprit rapidement des couleurs et se jeta dans le combat pour séparer les deux belligérants. J’avais pas trop le choix, alors j’en fis de même, offrant un sourire aux types du quartier qui me connaissaient un peu. Cette mission était sur le point de s’achever, et on put repartir sans trop d’encombre – quelques contusions sur nos trois corps, mais rien de bien violents. Déposant les deux lurons au commissariat Est, je finis par rentrer tranquillement au Quartier Général, heureux d’avoir gardé en vie mon nouveau camarade.
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 6372
Wishes : 2487

avatar
KyuBey
MessageSujet: Re: Howard Evans [Terminé]   Dim 31 Jan 2016 - 17:19
Le Staff a délibéré sur ton test. Il est un peu léger et simple, mais il remplit les conditions requises. Attention tout de même aux niveaux des Ombres et au tien, la niveau 2 n'avait qu'un niveau de moins que toi et aurait dû être plus délicate à vaincre. Garde cela en tête pour tes futurs RP.

Tu commences au niveau 3 en Protecteur, MP-moi pour me dire où tu veux mettre tes points ^^ Félicitations !

Une créature éclatante s'approche de cette fiche.

- Il est toujours bon d'avoir des protecteurs, à tous les degrés. Bienvenue chez les Seraphs !

Fiche validée ! Tu peux dès à présent faire une demande de RP ici pour chercher des topains avec qui t'amuser.

Ce n'est pas obligatoire mais tu peux également te créer un Carnet de Bord dans cette section pratique pour se tenir à jour et savoir où on en est dans son jeu ou ses liens. Si jamais tu dois t'absenter, surtout pense à nous prévenir ici qu'on ne s'inquiète pas.

En tant que Seraph, je t'invite à découvrir la zone secrète de ta faction où tu pourras RP en toute intimité avec tes alliés.

Amuse-toi bien parmi nous ! \o/




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 6372
Wishes : 2487

avatar
KyuBey
MessageSujet: Re: Howard Evans [Terminé]   Lun 7 Aoû 2017 - 11:17
Galaad


¤ Généralités ¤
¤ Type : Beretta 9mm (la crosse est devenue boisée)
¤ Description :Désormais, les balles de Howard sont en mesure de différencier ses alliés de ses ennemis. Protéger les uns, détruire les autres.

La notion d'alliés ne peut englober que des Seraphs et des Humains; de plus, c'est purement arbitraire. Pour faire simple, cela lui permet de savoir si la cible sur laquelle il tire est un Nephil (car il ne peut pas décider d'en faire un allié), ou de pouvoir blesser les Seraphs Solitaires.


- 1er niveau -
Les balles de Howard traversent purement et simplement les alliés sans leur faire de dégâts, comme s'ils étaient intangibles.
- 2ème niveau -
Désormais, ses balles peuvent traverser les pouvoirs d'alliés, comme s'ils n'étaient pas présents (par exemple, il peut tirer à travers son Bouclier).
- 3ème niveau -
Les balles de Howard développent un nouveau pouvoir, qui se rajoute aux précédents. Une fois le tir effectué, il peut déployer un bouclier sur le trajet de la balle : il fait 5 cm sur 5 cm, dure 5 secondes, et peut être déplacé sur 30 cm, suivant n'importe quel axe, à l'invocation et seulement à l'invocation. Une force non augmentée par un pouvoir ne peut pas lutter contre ce déplacement. Le bouclier peut pousser tout ce qui "humainement déplaçable" (un corps, un vase, une table; mais pas une voiture ou un mur). Si jamais la cible est repoussée jusqu'à un mur, elle se trouve bloquer contre, mais en aucun cas écrasée.
Dans le cas où cette capacité est utilisée, dont le point d'origine est sur l'arrière de la balle, cette dernière perd en puissance : elle se contente de provoquer des ecchymoses chez sa cible, au lieu de percer sa peau.

Plusieurs boucliers peuvent coexister à la fois, et résistent à une seule attaque d'une cible d'un niveau inférieur à celui de Howard, se contentent de ralentir le coup d'un niveau supérieur.





Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Howard Evans [Terminé]   
 Howard Evans [Terminé]