Un mystérieux petit animal croise votre route : Je souhaite que tu passes un contrat avec moi. En échange, j'exaucerais n'importe lequel de tes voeux.
 

Partagez | 
 [Appart' de John] Une semaine de merde [Terminé] [ROK]

Messages : 1807
Wishes : 226

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: [Appart' de John] Une semaine de merde [Terminé] [ROK]   Lun 21 Mar 2016 - 22:29
Chez John:
 

Après son horrifique entrevue avec Russel et le récent malheur de Leeroy – sans parler de sa participation à la torture de Lenna, qui malgré tous ses mauvais sentiments l’avait tout de même heurté -, l’humeur de John était au plus bas. Certes, il ne lui était rien arrivé en particulier, mais voir ses amis les plus proches sombrer dans leur tristesse le forçait à partager celle-ci ; et même, il le voulait, le cliché n’important que peu à ses yeux.

C’est pourquoi il avait décidé de rendre une petite visite surprise à son amie des rues – quoique, la situation avait quelque peu évolué depuis le début. Désormais Saskia vivait dans l’appartement de John, et allait en cours… Et allait peut-être même rejoindre le rang des Nephils ! En bref, ce passage de courtoisie pouvait s’avérer comme un sacré remontant pour le jeune homme, qui n’avait d’hâte que de passer un bon moment.
Alice était certes de bonne compagnie, mais il avait tout fait pour dissimuler son humeur, prétextant une fatigue due à des problèmes de sommeils ; problèmes qui étaient censés être appelés ‘séries’.

Enfin, il pénétra dans son vieil immeuble miteux, salua d’un regard son ex-gardien et gravit tranquillement les marches. C’étaient là qu’il avait fait sa fausse demande en mariage, par là que Nylian s’était introduit chez lui, et même, c’était par ici qu’il était rentré les premières nuits, quand son saut n’atteignait pas encore les hauteurs d’aujourd’hui. Beaucoup de choses avaient changé en l’espace de quelques simples mois, mais ce n’était pas pour lui déplaire – ou presque.

Il était près de 19 heures, à un moment où toute lycéenne bien sage devrait être rentrée… Etait-ce le cas de Saskia ? Allez donc savoir, enfin le Nephil comptait bien sur sa chance de sonnette pour qu’elle soit bel et bien présente. D’ailleurs, maintenant qu’elle vivait seule, cet adjectif était-il vrai ? Un rictus amusé traversa le visage de John, s’imaginant la jeune russe profitant déjà de sa vie indépendante.
Et un autre, bien moins drôle, marqua sa réalisation du fait qu’elle était déjà peut-être plus expérimentée que lui. Bien triste remarque à 21 ans, mais terrible vrai. Peut-être aurait-il dû faire un peu plus attention aux jeunes et jolies filles de son quartier quand il était plus jeune, au lieu de préférer taper sur des gosses un peu trop riches et prétentieux ?  En fait, il était sacrément con plus jeune ; c’était un fait.

Finalement, il finit par gravir l’ultime marche et s’arrêta devant sa porte. Il n’y avait jamais toqué. Puis il réalisa qu’il ne faisait que de s’arrêter sur des détails insignifiants de sa vie, mais la nostalgie était trop forte ; pourtant, il ne partait pas.
Bref, il fit ce-qu’il-n’avait-jamais-fait et attendit tranquillement devant la porte, souriant, et s’assurant qu’il portait bien le petit sac qu’il avait préparé.

Son petit jeu actuel était de cuisiner un dessert pour la personne chez qui il se rendait – il fallait bien offrir quelque chose, et la société de consommation n’était pas vraiment son affaire ; alors il faisait découvrir ses dernières trouvailles à la place.
Cette fois-ci, c’était quelque chose d’assez simple : une gaufre à la confiture de fruit rouge, et une boule de glace passion congelé dans un petit bocal à côté. Cela ne se mariait pas très bien, mais les papilles encore novices du jeune homme lui avait fait faire une petite méprise. Il ne restait plus qu’à voir ce qu’en penserait Saskia.




Dernière édition par John Fallen le Mer 6 Avr 2016 - 12:01, édité 2 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Appart' de John] Une semaine de merde [Terminé] [ROK]   Ven 25 Mar 2016 - 11:35

Encore une journée bien remplie. La période de test en tant que Dame de Compagnie avait débuté depuis peu mais il semblait à Saskia qu'elle n'en verrait jamais la fin. Peut-être était-elle trop impatiente aussi ? Il y avait sûrement un peu de cela. Le parapluie à la main pour effectuer le chemin du retour sous la pluie, elle se pressait entre les flaques. Elle avait déjà parcouru une bonne partie du trajet et la distance entre le quartier Nord et le quartier Sud n'était pas bien grande, malheureusement sous l'averse qui s'était levée, il lui paraissait marcher le double de temps nécessaire et qu'elle ne rentrerait jamais chez elle. Chez John, pour être plus exacte. Mais c'était un peu chez elle aussi maintenant.

Arrivée dans le hall, elle replia le parapluie trempée qu'elle secoua pour tenter de l'en dégager des gouttes d'eau qui s'étaient accrochées à ce dernier. Au moins était-elle plus ou moins sèche. La jupe écrue n'avait pas trop souffert, ni même le chemisier auburn, des couleurs comme des vêtements qui la changeaient. Ses cheveux avaient été ramenés en une longue et haute queue de cheval. D'une part parce qu'elle avait déjà eu droit à des réflexion de la part de l'espèce de majordome à la botte de Cassandre lors de ses premiers jours suite à ses cheveux détachés – quel chieur celui-là – ensuite parce qu'il lui arrivait de plus en plus souvent d'être confrontée à des Ombres, fort heureusement faibles, à l'aller ou au retour et se battre avec les cheveux dans les yeux n'avait rien d'agréable. Elle commença à monter les marches sans se presser, jetant un coup d’œil à sa montre. Déjà dix-neuf heures. Elle avait vraiment traîné en route, sans oublier que l'albinos l'avait retenue un peu plus longtemps suite à des essayages à faire et qu'elle tenait absolument à avoir l'avis de sa Dame de Compagnie. Comme si Saskia connaissait quoi que ce soit à la mode et son univers.

Toutefois, une surprise l'attendait sur le pallier. John. Elle avait de la chance qu'il soit encore là, depuis combien de temps attendait-il ici ? À pas de loup, elle se glissa derrière lui, tentative comme une autre pour le surprendre :

– Coucou John ! sourit-elle, tu sais, quand les gens ne répondent pas d'ordinaire, c'est qu'ils ne sont pas là.

Maintenant, elle était là. Elle sortit le trousseau de clefs pour déverrouiller la porte. Cela lui paraissait étrange de pratiquer un tel geste en présence du propriétaire officiel de l'appartement. Un peu comme si elle n'était pas à sa place, et John non plus. Cela devait leur faire étrange à tous les deux, pour plus de simplicité.

La clef joua dans la serrure et la demoiselle abattit la poignée vers le bas. La porte s'ouvrit, donnant une vue sur le joyeux bordel qui régnait dans l'appartement. Pressée ce matin, la demoiselle n'avait guère songé à ranger quoi que ce soit, elle ne s'était pas attendue à pareille visite.

– Entre, fais comme chez toi… En même temps, c'est chez toi !

Ah la bonne blague pas drôle. Mais elle avait raison sur ce point. L'appartement était toujours au nom de John Fallen, elle, Saskia, n'assumait que le rôle de locataire. Avec son nouveau travail, elle sentait que viendrait un jour où elle déménagerait, Cassandre le lui avait dit, il y avait moyen pour qu'elle vive au Château avec Avdeï si elle était embauchée définitivement. Mais là n'était pas sa priorité du moment. Elle était toute heureuse de revoir John, cela faisait facilement un mois, voire plus, que ces deux-là ne s'étaient pas croisés.

Messages : 1807
Wishes : 226

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Appart' de John] Une semaine de merde [Terminé] [ROK]   Sam 26 Mar 2016 - 13:18
Pas un bruit, pas un mouvement de clé. Etant donné la taille phénoménale de son appartement, John pouvait facilement parvenir à la conclusion que la jeune femme n’était pas là – ou dormait, mais cela serait quelque peu étonnant connaissance la demoiselle. Ou une fin de soirée tardive ? Bah, peu importe la raison, la porte demeurait close.

Des petits pas furtifs résonnèrent dans les oreilles du Nephil sans qu’il n’y fasse plus attention que cela, et une voix familière répondit à cet écho.

« - Coucou John ! Tu sais, quand les gens ne répondent pas d'ordinaire, c'est qu'ils ne sont pas là. »

Il sourit, et se décala un peu pour laisser passer Saskia jusqu’à la porte.

« - Salut Sas’ ! »


Et maintenant, quoi ? Elle l’invitait à pénétrer dans l’appartement, et la faire attendre davantage serait une faute de correction – avait-il réellement pensé cela ? Voilà qu’un ancien voleur se prenait à se poser des questions d’éducations et de savoir-vivre ; Alice avait bien eu plus d’effet sur lui qu’il ne l’aurait imaginé.

Franchissant le seuil, il put admirer les quelques changements qui avaient agrémenté son ex-logis. Déjà, ses bandes de soins avaient disparu – ce qui était, en fait, normal. Et c’était bien moins rangé que quand il l’habitait ; il faut dire qu’à l’époque cette pièce était presque vide, donc y trouver un désordre relevait de l’exploit.

« - Ça a un peu changé, tiens. Il est assez grand pour toi ? »


S’en suivait logiquement la question d’Avdeï, mais John cherchait à repousser ce fameux moment le plus possible. Après ces derniers jours riches en mauvaises nouvelles, il n’en voulait pas d’une autre ; que Saskia ait déjà fait un vœu, mais avec le mauvais dieu. A la vue de leur dernière conversation, il était inenvisageable qu’elle retourne subitement sa veste quant à Bey, mais le Nephil craignait tout de même ceci. Tout allait de travers ces derniers temps, et il priait presque pour que cette innocente visite soit l’exception à cette triste règles.

Peu importe, il lui fallait trouver matière à faire parler la russe jusqu’à ce qu’il soit prêt à poser l’inévitable question.
Faisant encore quelques pas au sein de la pièce, il reprit.

« - Et sinon, tes inscriptions se passent bien ? »


Eviter les banalités, les questions trop larges – John avait peur, sans savoir pourquoi. Il commençait à devenir paranoïaque, à s’imaginer Aria ou pire être partout autour de lui, et ne savait plus si ceux qu’il connaissait étaient humains ou Seraphs. En voulant supporter Russel et Leeroy il avait partagé avec eux leurs démons, et s’en était trop imprégné : le gentil contractant qui ne voulait que du bien aux autres, sauf à Lenna, se transformait peu à peu en un Nephil torturé par ses cauchemars.
Il fallait qu’il fasse quelque chose. Mais avant, il devait passer une bonne journée avec une amie, tâchant d’oublier ne serait-ce que temporairement ses soucis de ce monde de vœux.


Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Appart' de John] Une semaine de merde [Terminé] [ROK]   Ven 1 Avr 2016 - 12:17

Bien sûr que l’appartement avait un peu changé. Saskia aurait dû avoir honte d'avoir pu laisser pareil désordre s'installer. Des vêtements reposaient sur le lit, des livres aussi maculaient la table basse et le peu de place restant était désormais occupé par un réchaud car cet appartement était dépourvu de cuisine. Avdeï et elle s'organisaient comme ils pouvaient, résistants à leur manière. Elle avait hâte que sa période de test se termine pour pouvoir vivre, peut-être dans une aile du domaine Cartier en compagnie d'Avdeï. Ce serait la fin des longs trajets, la fin de cette vie dans le quartier Sud. Mais en attendant, il y avait encore du chemin à faire avant d'en arriver là.

– C'est petit mais ça va, et puis je crois que ça sera que temporaire, faudrait pas que je reste plus de trois mois ici, ce serait contraire à mes habitudes ! sourit-elle.

De puis son arrivée à Palema, elle n'avait cessé de vivre en nomade, d'un lieu à un autre, d'un squat à un autre et maintenant d'un appartement à un autre. Hadence avait été le premier à lui permettre de rester, maintenant John et, peut-être, bientôt Cassandre ? Elle verrait bien.

Elle s'assit sur le bord du lit, il n'y avait pas nombre d'endroits où s'asseoir. Elle qui avait pour habitude de ramener ses jambes en tailleur ne pouvait se le permettre avec cette satanée jupe. Elle ne savait pas trop quoi répondre à John et sa question, elle avait presque oublié que la dernière fois qu'il avait été question de scolarité, elle était décidée à s'inscrire et reprendre les cours. C'était toujours d'actualité. Mais décalé en septembre prochain.

– J'ai laissé les inscriptions de côté, je verrai ça en septembre plutôt. Pas envie de rejoindre une classe en cours d'année, surtout pour le peu de mois qu'il reste !

Elle n'avait pas tort. Autant elle s'était bougée pour Avdeï car elle ne voulait pas que son petit frère se retrouve dans la même situation qu'elle-même mais cela s'arrêtait là. Elle pouvait déjà anticiper la déception de John, il lui avait semblé qu'il tenait à cœur la reprise d'étude de la demoiselle. N'était-ce pas un peu lui qui lui avait donné la force et le courage nécessaire pour entreprendre les différentes démarches ?

– Par contre, pour m'occuper, j'ai trouvé un boulot ! Le genre de truc pas banal et moi aussi je bosse pour une fille bourgeoise !

Sauf que Cassandre avait bon caractère, tout le contraire d'Alice Nightray qu'elle avait croisée par hasard un soir en rentrant du quartier Est. Elle se demandait bien comment le Nephil pouvait accepter pareille employeuse, Saskia, elle, n'aurait jamais pu faire ce qu'elle faisait avec Cassandre en compagnie d'Alice. Même si l'albinos n'était pas dépourvue d'un fort caractère, elle était tout sauf détestable. C'était même le contraire.

– Je fais la Dame de Compagnie pour une bourgeoise ! Tu te doutes bien que c'est pas pour moi que je me fringue comme ça ! déclara-t-elle tout en prenant un pan de sa jupe entre ses doigts, et en plus elle est à moitié Russe alors c'est chouette car elle m'aide à me remettre à niveau en anglais !

Son vocabulaire s'était amélioré, elle employait des mots anglais qu'elle n'aurait jamais eu la prétention de soupçonner autrefois. Oh elle ne connaissait pas encore la traduction anglaise pour « aposiopèse », elle n'avait pas même connaissance de ce mot dans sa langue natale mais après tout elle n'avait aucune intention de se diriger vers des études littéraires en fac alors ce n'était pas plus mal. Elle aurait tout le temps pour les mots prétentieux, rien ne pressait.

– Donc tu vois, je m'occupe plutôt pas mal en attendant septembre !

Oui, sa vie changeait peu à peu. Et en bien. Ne restait qu'Avdeï qui paraissait ne pas s'adapter pleinement à sa nouvelle vie, ce nouvel environnement qui ne lui plaisait guère. Avant de faire son vœu, la Russe ne lui avait en aucun cas demandé son avis. Elle aurait peut-être dû.

Messages : 1807
Wishes : 226

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Appart' de John] Une semaine de merde [Terminé] [ROK]   Ven 1 Avr 2016 - 19:41
C’était étonnant de voir à quel point les chemins qu’ils avaient tous deux suivis étaient similaires. D’abord, la fuite de leur famille – même si, le passé de Saskia restait assez obscure, et le terme mal choisi pour le cas de John -, puis la pauvreté ; mais ce n’était pas de ce côté que les ressemblances étaient intéressantes.
Aussitôt s’étaient-ils rencontrés qu’ils avaient prononcé une sorte de promesse presque ridicule, celle de reprendre leur vie en main et de la réussir, pour résumer. Le genre de paroles que n’importe quel type du quartier Sud peut lancer, en vain – sauf que non, ils avaient réussi. Une sombre histoire d’hasard qui ferait bien les choses, diraient les proverbes, mais le cliché qu’était John n’y croyait pas. Dans une telle ascension, Kyu ou Bey était sollicité d’une manière ou d’une autre : Leeroy peut-être, ou davantage encore… Mais il se mordit la lèvre pour passer outrer et continuer son analogie mentale.

Saskia avait bien organisé ses inscriptions, tandis que John commençait à atteindre les dates limites d’envoi, sans avoir terminé ses papiers. Son affaire avec Fox traînait, et sans une véritable identité il ne voulait pas débuter ses études – un principe qu’il allait vraisemblablement devoir rompre. Encore une mauvaise nouvelle, comme si ce n’était pas assez.
Tout ça pour en venir au parallèle qui l’avait amusé – mais que son esprit tortueux avait eu tant de mal à amener sur le devant de ses pensées -, c’était celui entre leurs deux emplois. Chacun avait trouvé son petit nid à monnaie, son petit riche personnel ; dans sa tête les rôles étaient inversés, il fallait l’avouer. Quoiqu’il y eut une petite différence entre Dame de Compagnie et garde du corps – enfin, la relation entre Alice et lui évoluerait peut-être de telle sorte à faire de lui une sorte de simili, un … gigolo ? Il sourit à cette idée, se disant que cela serait bien amusant de terminer de la sorte une histoire aussi mal commencée.
Etait-il lunatique, ou simplement mal luné en ce jour ? Car il venait de passer de la peur au sourire en quelques pensées, ce qui n’était pas banal.

« - Je vois que tout ça est très chargé ! Au passage, ça te va très bien cette tenue. Bref, j’ai la même idée que toi pour les études, c’est amusant de voir que nos deux parcours sont quasiment identiques… Et dis-moi, comment s’appelle la fameuse Dame qui t’a embauchée ? Peut-être aura-t-on l’occasion de se croiser un de ces jours dans de quelconques diners de charités, ou autres réceptions carrément chiantes, ha ha. Ça nous ferait bizarre je pense. »

C’était le genre d’endroit que John n’appréciait pas du tout, mais il avait dû s’y rendre quelques fois récemment – notamment lors de la soirée où il avait rencontré le joli couple Ezreal Werner – Cassandre Cartier. Les beaux yeux de la demoiselle n’étaient d’ailleurs toujours pas sortis de sa mémoire depuis lors.

Plus il y pensait, plus il se disait que ce serait très amusant de croiser Saskia pour le travail ; tous les deux en tenue plus sérieuse… Cela dénoterait tant avec la relation d’entre aides entre ex pauvre erres qu’ils entretenaient jusque là.


Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Appart' de John] Une semaine de merde [Terminé] [ROK]   Dim 3 Avr 2016 - 17:03

Aucune déception, rien du tout. Juste l'approbation de John concernant sa nouvelle vie, son nouveau travail et ses études délaissées pour quelques temps. Elle avait cru que le jeune homme tenterait de la raisonner tant bien que mal, lui qui se sentait concerné depuis le début par la jeune femme, qui l'avait plus ou moins prise sous son aile. Mais rien. Ce n'était pas plus mal. Malgré le compliment du garçon quant à sa tenue, elle ôta son chemisier sans aucune pudeur, lui tournant le dos, pour enfiler un débardeur et une veste, à la fois parce que bien les températures du printemps étaient encore fraîches en cette période de l'année et aussi pour dissimuler les veines sombres qui lui parcouraient les avant-bras. John n'avait pas besoin de voir ça, pas besoin d'être au courant de cette part-ci de sa vie.

Elle ignorait si leurs deux parcours étaient véritablement identiques. Certes, ils œuvraient tous deux pour la bourgeoisie, chacun dans une spécificité précise et avaient arrêté les études pour tenter de s'y remettre. Mais c'était tout. Saskia ne savait rien du passé de John, hormis qu'il avait volé lors d'une période qui n'était pas si lointaine encore, et l’inverse était vrai, il ne savait rien d'elle ou presque.

– Cassandre. Cassandre Cartier. T'as peut-être déjà dû la croiser en compagnie de la Nightray, non ? Après tout, elles viennent du même monde.

La croiser, juste l'entrapercevoir. Saskia se doutait bien que le jeune homme n'était pas sollicité pour parler à de grands noms mondains. Son rôle était d'assurer la sécurité d'Alice, rien d'autre. D'ailleurs, cela lui rappelait cette étrange soirée dans le quartier Est pendant laquelle elle avait fait la rencontre de l'employeuse détestable de John. Ce dernier n'était pas là et c'était bien dommage. Mieux valait se taire concernant l'incident provoqué par Alice et sa voix autoritaire qui ne lui avait laissé d'autre choix que de devenir agréable envers cette peste.

– Au moins, si on se croise pendant un de ces dîners, ça sera un peu moins chiant si on est là en même temps, rétorqua-t-elle sur le ton de l'humour, j'ai pas encore eu l'occasion de l'accompagner à un endroit comme ça et pour être honnête, je suis pas très pressée !

Elle se rappelait à quel point elle avait été stressée rien que pour ce premier jour au domaine Cartier, son premier entretien d'embauche. Vivrait-elle quelque chose de similaire lorsqu'elle accompagnerait l'albinos lors d'une de ces soirées ? Ce ne serait pas seulement auprès des domestiques de la famille Cartier qu'il faudrait faire bonne impression mais à tous les êtres présents, de la mondanité en passant par des êtres plus discrets tels que d’autres Dames de Compagnie de son rang ou des gardes du corps comme John. Non, elle espérait que pareille épreuve ne serait pas pour tout de suite et qu'elle aurait un peu de répit avant de se confronter à ce baptême du feu.

La Russe inspira profondément. Avdeï n'était pas là, le hasard faisait bien les choses. Il aurait suffi que les yeux de la Nephil se pose sur le garçon pour que ce dernier comprenne qu'il y avait un souci, ou plutôt qu'il y avait eu contrat. Et pas avec la bonne créature, le choix du cœur ayant primé face à l'affection qu'elle portait à John.

– Ecoute John, faut que je te dise un truc... Je ferai pas de vœu à Bey.

Non, elle n'en ferait pas à Bey pour la bonne raison qu'elle en avait déjà fait un à Kyu. C'était d'une logique à toute épreuve. Difficile de sortir de son crâne les mots de Naoto quant à l'avantage qu'elle possédait en connaissant la Nature adverse sans que l'autre ne soit au courant. Elle aurait pu user de cette information, l'exploiter comme tout bon Seraph. Mais pas Saskia.

Messages : 1807
Wishes : 226

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Appart' de John] Une semaine de merde [Terminé] [ROK]   Dim 3 Avr 2016 - 20:17
La voilà qui se changeait presque devant lui, elle était bien plus à l’aise maintenant. Il aurait pu laisser balader son œil si elle n’avait pas près de cinq ans de moins que lui… Mais, le cas échéant, il n’en fit rien.

Qu’il était bête ; il avait cru un instant que le nom qu’allait prononcer Saskia lui serait étranger. Sauf que ce monde est régit non seulement pas des chats magiques, mais aussi par des coïncidences étranges. Il avait déjà rencontré Cassandre Cartier un soir, et avait quelque peu discuté avec elle – ce n’était tout de même pas à la hauteur de son lien avec Leeroy.
Cette propension des riches à aller chercher des subalternes dans les coins pauvres de la ville l’amusait, car c’était tout à fait incohérent : eux qui avaient en horreur ce quartier, pourquoi le ferait-il venir directement chez eux ? Voilà une bien étrange façon de procéder, mais il ne s’en plaindrait pas. Après tout, si Alice ne l’avait pas recueilli, il serait toujours en train de voler, et ce serait même peut-être fait attraper.

« - Je me suis introduit un soir dans une réception, histoire de voir à quoi ça ressembler avant d’y accompagner Alice… Et je suis tombé sur Cassandre Cartier et son fiancé. Rien de très palpitant à part ça. »

La petite remarque de la russe le fit rire un peu, car elle partageait son avis sur ces trop-longs repas. A force, il s’y était plutôt habitué, et Russel était parfois là pour l’aider à passer le temps ; mais en dehors de ces moments, c’était assez ennuyant. Alors s’il pouvait la croiser, et discuter un peu avec elle, ce serait bien amusant… Mais peu professionnel. Même s’il ne savait pas de qui il devait réellement protégé Alice désormais, c’était son job.

« - Prends ton temps, tu ne rates rien. A part la bouffe qui est vraiment pas mal, les blablas sont plus que chiants ! »

Il avait roulé des yeux en finissant sa phrase, essayant de faire sourire la jeune femme. Les ramenant sur elle, il remarqua que son air avait changé. Elle semblait plus sérieuse, et se préparait à parler, comme d’un sujet sérieux.

« – Ecoute John, faut que je te dise un truc... Je ferai pas de vœu à Bey. »

Son visage se figea. Sous-entendait-elle vraiment ce qu’il s’imaginait, le … mauvais scénario ? Un sourire forcé se traça sur ses lèvres, et il pointa lentement son interlocutrice du doigt. Non, elle ne pouvait pas être devenue Seraph après leur discussion, cela devait être quelque chose d’autre ; il refusait d’accepter cette possibilité.
Saskia ne serait pas son ennemie, elle n’avait pas le droit – il ne lui donnait pas. Il avait beau ne pas avoir la moindre autorité sur elle, c’en était une part qu’il s’accordait de lui-même.

« - Tu veux dire que tu as trouvé un autre moyen pour qu’Avdeï vienne ? C’est super ! »

Forcément, c’était ça. Il lui avait peut-être fait une surprise, ou son employeuse avait été généreuse ; un vol gagné lors d’un concours, ou un membre de sa famille qui avait fait un legs.
Non, aucune autre hypothèse n’était envisageable. Pas la moindre. Pas maintenant. Pas cette semaine.


Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Appart' de John] Une semaine de merde [Terminé] [ROK]   Mar 5 Avr 2016 - 9:56

Le monde était décidément bien petit. Quel pourcentage de chances John avait-il de croiser Cassandre ? Certes, il appartenait plus ou moins à ce monde par l'intermédiaire d'Alice mais le fait qu'il ait fait du repérage pour son propre compte, ou celui de la peste, étonnait la Russe. Elle ignorait que cela faisait partie des attributions d'un garde du corps. Il y avait encore tant de choses qu'elle ignorait. La perspective que John ait déjà pu rencontré l'élu de Cassandre, alors qu'elle-même n'avait pu l'apercevoir, la fit tiquer. Cela l'agaçait légèrement mais rien d'insurmontable et rien qu'elle ne sut dissimuler. Elle avait mille questions à poser à John mais elle se doutait que ce n'était ni le lieu, ni le moment. Surtout avec la révélation qu'elle avait à lui faire. Il n'était pas encore trop tard pour se rétracter et revenir sur sa décision insensée que d'être honnête avec lui. Etait-il honnête avec elle, lui ? Elle n'en savait rien. Tout le monde avait ses secrets, certains plus lourds que d'autres à porter.

– Cassandre est tout sauf chiante alors je devrais pouvoir supporter ses conversations, dit-elle, son cerveau déjà tout accaparé par la suite, enfin, moi, bouffer à l’œil, ça me plairait bien.

Bien sûr qu'elle avait trouvé un autre moyen pour faire venir Avdeï, cela ne la lâchait pas. Elle savait que reculer était impossible désormais. La bombe était amorcée et ne demandait plus qu'à exploser. Malheureusement, elle serait au premier rang lorsque les explosifs détonneront, lorsque John apprendra qu'elle s'est trompé de contracteur en toute connaissance de cause. Faire à vœu à Bey, ce n'était pas compliqué. Mais non. Il y avait eu Howard et son appartenance aux Seraphs et cela avait tout remis en question.

Ses mains reposaient sur sa jupe qu'elle n'avait toujours pas troqué contre un autre vêtement, seul souvenir de sa journée de travail, en plus de sa queue de cheval. Elles commençaient à devenir moites, paumes contre le textile.

– C'est ça, oui, un autre moyen…


Mais ce n'était pas super du tout. Dans un sens, si. Avdeï était là, à Palema, à quelques rues d'elle, chez un ami pour la soirée. Cela tombait bien. La demoiselle 'aurait pas aimé devoir parler à John en la présence du cadet. Sûrement n'aurait-elle rien dit, préférant repousser l'échéance. Mais venait un moment où il fallait se confronter à la réalité, aussi dure soit-elle. C'était une réalité douloureuse qui lui faisait mal, jusque dans sa chair.

– Avdeï est déjà là.


Ses yeux baissés se redressèrent enfin pour observer John à son tour dans le blanc des yeux. Elle avait honte, un peu, mais au fond d'elle elle savait qu'elle avait fait le bon choix. Qu'était-elle John pour elle ? Un ami, du moins un soupçon d'amitié. Et tout risquait d'être balayé en l'espace de quelques instants, d'une seule phrase pour les séparer.

– Je ferai pas de vœu à Bey, jamais. Parce que j'ai déjà fait un vœu à Kyu.

Malheureuse qui lui avouait être son ennemie ! Etait-ce du suicide, de l’inconscience ? Elle avait face à elle un Nephil, en toute connaissance de cause et que faisait-elle, elle ? C'était un poignard en plein cœur qu'elle se plantait, une balle dans le crâne. Elle avait un avantage sur ce dernier et le gâchait, sans raison valable, juste par honnêteté. Du gâchis. Tout simplement. Elle aurait mieux fait de se livrer en pâture aux Ombres, cela aurait été bien douloureux. Elle et ses principes, elle et sa connerie.

– Je suis désolée John, vraiment…


Non, inutile de se justifier. Elle aurait mieux fait de se taire mais avait parlé. Ne comprenait-elle pas qu'à l'instant-même où elle avait fait son vœu, elle avait basculé au sein d'une guerre entre deux clans ? Il faut croire que non. Aujourd'hui, elle révélait sa Nature à un Nephil et demain, quoi ? Pfft.

Messages : 1807
Wishes : 226

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Appart' de John] Une semaine de merde [Terminé] [ROK]   Mar 5 Avr 2016 - 11:34
A chaque phrase de Saskia, à chaque mot, il se doutait du prochain. Ses espoirs heureux étaient vains, et il le savait pertinemment ; mais il avait aimé y croire, ne serait-ce qu’un peu. John lâcha son sourire, baissa le bras et commença à balader son regard dans la pièce, sans passer par la jeune femme. Elle venait de lui avouer qu’elle était son ennemie, et il savait qu’il était en mesure de l’exécuter sur le champ s’il le voulait – mais justement, ce n’était pas dans ses objectifs pour le moment. Non, tant qu’elle serait Saskia Kochka, il ne lèverait pas son doigt sur elle… La question était de savoir ce qu’il ferait s’il était entouré d’autres Nephils.
Il fit une moue du visage, puis se décida à répondre. Pour le moment, il était seul ; et aucun danger ne planait sur lui. Elle ne lui aurait jamais tendu un piège, alors il se sentait tranquille de ce côté-là.

Finalement, il ouvrit la bouche, mais ne chercha pas à cacher sa gêne et son malaise dans sa voix.

« - … Je vois. Je suis content que tu puisses revoir ton frère, sincèrement. Mais tu comprendras que je doive m’en aller avant que trop de détails t’échappent. »


Il tourna les talons et se dirigea vers la porte, mais s’arrêta en cours de mouvement, il avait encore des choses à lui dire.

« - Nos dernières phrases n’ont jamais existé. Tu es Saskia Kochka, une humaine russe qui vit dans mon appartement, rien d’autre. Et si quelqu’un d’autre y est avec toi, je ne suis pas au courant. »

C’était triste de couper les ponts ainsi, mais il craignait pour la sécurité de la jeune femme. Peut-être qu’un jour il la croiserait alors qu’il n’était pas seul, peut-être qu’un jour on s’apercevrait de leur lien et se servirait de lui pour lui faire du mal. Il ne voulait pas de tout ça, il l’appréciait… Alors, il la protégerait à sa façon, autant qu’il le pouvait.
Mais il ne deviendrait pas Solitaire pour autant. Il avait des objectifs, des promesses, et rien ne devait entraver cette quête de grades.

Alors qu’il franchissait le seuil du couloir, une idée lui vint en tête. Il connaissait un endroit où ils seraient tout deux tranquilles, plus ou moins loin du monde des contractants. Sauf qu’il y avait fort à parier qu’elle ne comprendrait pas un traître mot de ce qu’il allait dire pour le moment – elle était encore une contractante trop récente. Alors il lui fallait en parler de manière détournée, sans enclencher cet étrange brouillage.

« - Dans quelques temps, je passerai te chercher. Je connais un endroit tranquille, où on pourra parler un peu en sécurité. Mais d’ici là, on ne doit plus se voir. Tu comprends, Sas’ ? »

Le surnom comme dernier mot était une erreur, mais il avait toujours de l’affection pour elle ; et il n’avait jamais été doué pour cacher les choses. Il n’avait pas encore tout à fait quitté la pièce, comme s’il attendait la réponse de la jeune femme. Allait-elle acquiescer ? Faire la folie de tenter de le retenir ? Être assez inconsciente pour lui parler de ses pouvoirs afin d’être sur un pied d’égalité ? C’était bien la dernière chose qu’il voulait savoir, il avait simplement envie d’oublier qu’elle était contractante.


Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Appart' de John] Une semaine de merde [Terminé] [ROK]   Mar 5 Avr 2016 - 20:13

En plus d'être petit, le monde était injuste. Elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle-même, seulement à elle-même, John n'y était pour rien. Qu'espérait-elle donc en lui confessant pareille chose ? Que John vienne vers elle pour lui dire que ce n'était pas grave et que tout irait bien dans le meilleur des mondes, que leur amitié pourrait résister malgré tout et qu'ils pourraient lever un doigt bien haut et fier à l'encontre des Seraphs et des Nephils réunis ? Non, bien sûr que non. Elle avait passé l'âge des utopies et des rêves d'enfant. Elle avait juste prouvé son honnêteté, pour éviter qu'un jour ou l'autre, cela ne leur saute à la gueule à tous deux. À elle la première. Elle la Seraph qui vivait chez un Nephil. Cet excès de confiance n'empêcherait pas sa hiérarchie de lui demander des comptes, ni même de cibler John en tant que nuisible. Idiote.

Son regard était déjà fuyant, tout comme ses gestes et ses mots. La Russe avait envie de le retenir, de tenter de lui expliquer, faire quelque chose, n'importe quoi. Mais rien. Elle l'observait se diriger vers la porte pendant qu'elle l'écoutait, son corps immobile. Elle avait failli signer son arrêt de mort aujourd'hui mais rien.

– John... Je...

Elle quoi ? Elle était désolée ? À peine. Si elle avait fait cette erreur auprès d'Howard, elle s'en serait voulue. Elle venait de condamner leur amitié mais mieux valait cela plutôt que d'avoir détruit l'affection que lui portait Howard en se trompant de contracteur. Les sentiments diffèrent-ils à cause d'un seul choix ? Et si cette question est répétée suffisamment longtemps, finira-t-elle par perdre tout sens et à devenir plus banale ? L'heure n'était pas aux expériences.

Elle approuva simplement par un hochement de tête. Elle avait l'impression qu'un mot de plus, qu'une seule justification, pourrait faire revenir John sur sa décision. Elle ignorait encore ce que laissait présager leur avenir commun, il était encore trop tôt pour faire seulement des suppositions.
Elle était débout désormais. Le raccompagner jusqu'à la porte lui paraissait incongru. Il était chez lui, après tout. Il lui semblait qu'il allait partir sans se retourner, sans lui jeter un regard, en digne Orphée qu'il pourrait être. Et elle, pauvre tragédienne, qui restait là, dans ce taudis. En un geste, elle libéra ses cheveux entravés par l'élastique. Il n'y avait pas besoin de jouer de rôle ici, celui de la Dame de Compagnie avait été laissé aux portes du domaines Cartier et celui de Seraph abandonné au pas de la porte, une couverture qu'elle s'était elle-même arrachée et que John ne pouvait que tenter d'oublier.

– Au revoir alors.

Ce n'était qu'un au revoir, oui, certainement pas un adieu. Elle ne comprenait pas ce que John avait en tête, elle ne se croyait pas capable d'échapper à la justice de Kyu, si l'on pouvait appeler ainsi une justice, et l'être omniscient et omnipotent paraissait ne jamais faillir à ces deux adjectifs qui le décrivaient si bien. Elle avait hâte de voir. Et un peu peur, aussi.

Messages : 1807
Wishes : 226

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Appart' de John] Une semaine de merde [Terminé] [ROK]   Mer 6 Avr 2016 - 10:34
Le front contre la façade de l’immeuble, John enrageait. Pourquoi les événements devaient se dérouler ainsi ? Il était venu passer un bon moment, échapper à sa vie de contractant  ne serait-ce qu’une heure, mais tout semblait s’arranger pour que tranquillité soit désormais un mot inconnu au jeune homme. Après cette discussion avec Russel et … Aria … Il avait constamment été sous l’emprise de la colère, ne la camouflant à son entourage qu’avec de grandes difficultés.
Il frappa du poing le mur déjà abimé. Il allait devoir mentir à Alice, à Russel, même Manori si elle lui posait la question : pour rien il ne trahirait la jeune russe. Enfin, il ne savait pas comment il réagirait s’il se retrouvait face à elle un jour, et qu’il n’était pas seul. A l’inverse, il s’attendait à ce qu’elle l’attaque si jamais elle été accompagnée… Quoiqu’il espérait qu’elle n’en ferait rien, qu’elle trahirait sa faction par pure affection pour le Nephil. C’était égoïste d’attendre de quelqu’un ce qu’il ne ferait pas, mais il aimerait tant qu’elle devienne Solitaire … Ils pourraient se fréquenter à nouveau, sans craintes.

Bis, mais cette fois une douleur se fit ressentir. Il était hypocrite, malsain, odieux ; il devenait ce qu’il détestait, et tout ça à cause de ce monde étrange et surnaturel. Pourtant, il ne pouvait pas se résoudre à le quitter, à fuir ; il avait de grands projets, un but qui n’était plus le sien mais celui de chacun – il fallait qu’il continue ce qu’il n’avait même pas encore commencé. Une fois qu’il aurait accompli son objectif, tout serait terminé de toute manière… Et probablement, il serait mort. Il connaissait son tempérament, il se savait capable de folies, et ne donnait pas vraiment cher de sa peau s’il ne changeait pas.
A cause de son inconscience, ses heures étaient comptées… Maintenant la question était de découvrir le sursis qui lui avait été accordé. Nylian l’avait engueulé quand il avait parlé de risquer sa vie, et malgré ça, il était presque décidé à augmenter les dangers.

C’était paradoxal : il craignait pour sa mort, mais voulait s’en approcher encore davantage.

Il se sépara de l’édifice. Désormais dans une rue fréquentée de ce quartier pauvre, sa route croisa celle d’un chien errant ; et il s’arrêta devant lui pour le caresser un peu. La bête leva la patte et fit ses besoins sur ses chaussures.

Lui qui n’était pas touché par ce genre de choses d’ordinaire, vit rouge. Il leva sa jambe, se prépara à frapper l’animal … Mais s’arrêta juste avant le moment fatidique. Les regards méprisants des passants ne lui avait pas échappé. Ils le voyaient comme un bourge qui se croyait tout permis, et il le saisit dans leurs yeux. Il reposa lentement sa jambe à terre et continua sa route, fixant le sol et le pas nettement plus rapide.
Il avait honte, il était hors de lui. Il ne devait pas mêler les innocents là-dedans, il devait garder le plus loin possible ceux qui n’avaient rien demandé. Il avait à se concentrer sur sa tâche, sur son unique but maintenant.
Tuer des Seraphs.

Et le premier s’imposa à lui comme une évidence. Après Saskia qui l’avait trahi, ou pas loin, il était de son devoir de s’assurer qu’aucun autre de ses amis ne ferait de même…
Aleister Chase.


Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Appart' de John] Une semaine de merde [Terminé] [ROK]   
 [Appart' de John] Une semaine de merde [Terminé] [ROK]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Semaine de merde...
» Appartement, maison à louer ou vendre §
» Appartement de la semaine ?
» GN de Merde !!
» John Marston - Red Dead Remption ( facile )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fate of Wishes :: Palema :: Quartier Sud :: Archives-