Un mystérieux petit animal croise votre route : Je souhaite que tu passes un contrat avec moi. En échange, j'exaucerais n'importe lequel de tes voeux.
 

 [Appartement de Mathieu] Une visite très inattendue
MessageSujet: [Appartement de Mathieu] Une visite très inattendue   Mar 3 Mai 2016 - 22:02
Invité -
L'appartement de Mathieu se situe dans un bâtiment relativement fréquentable dans lieu assez calme du quartier sud. Il se situe au quatrième étage de ce dernier, donnant une belle vue des rues environnantes. Situé en face du canal Jekyll, la barre de HLM fait quatre étages, et est en assez bon état. Les voisins de Mathieu sont pour la plupart des gens honnêtes, frappés par les aléas de la vie. C'est eux que l'on pourrait plaindre le plus.
L'appartement quant à lui est quasiment vide. Disposant d'une chambre, d'une salle de bain avec toilettes, d'une cuisine et d'une petite pièce de vie, il est idéal pour une personne vivant seule, lui offrant assez d'espace pour vivre avec ses quarante-cinq mètres carrés. La chambre a un lit et un meuble de rangement, et est décorée par une peinture mauve foncée, qui a toujours été là. La salle de bain, petite, offre un WC et une douche en très mauvais état. Il en va de même pour la cuisine, mal tapissée et peu utile. La pièce de vie paraît grande tant elle est vide. Un canapé-lit, une petit table et une petite télévision. La décoration est d'assez bon goût contrairement au reste de l'appartement (si l'on appelle la tapisserie "décoration"). En effet la pièce est tapissée d'une couleur crème assez agréable. Les stores sont eux, complètement bousillés, et lors de ses trips, Mathieu installe des rideaux de fortune (des draps et du scotch), pour ne pas laisser entrer la lumière.
En entrant, la cuisine de trouve à droite, la salle de vie à gauche et les autres pièces sont disponibles en passant par la pièce à vivre.



La matinée se faisait difficile. Mais pour une fois, j'étais éveillé. Cela faisait plus d'une semaine que je n'y avais pas touché. J'ai passé la journée précédente dans les toilettes, à vomir tout ce qu'il me restait, quand je ne rangeais pas mon appartement. Mon corps tout entier tremblait sans s'arrêter, les maux de crânes faisaient surface, la fièvre accentuait le tout et me faisait brûler la peau. C'est à se demander comment mes poils ne cramaient pas, tant l'épiderme était bouillant.
Je m'apprêtais à passer une nouvelle journée, à rien foutre. La télé ne fonctionnait presque plus. Et j'avais deux mois de retard dans les paiements. Je ne sais pas comment je faisais pour ne pas avoir de plus gros trous financiers. Et puis le loyer était modéré .. Quand même ... Je peux dire merci à mes anciennes économies .. Qui se sont envolées, hélas.

Une nouvelle vie s'annonçait pour moi. J'étais motivé pour arrêter la drogue. Cet immonde drap scotché au rebord de la fenêtre, je l'ai enlevé, et lavé (il en avait bien besoin). Et malgré mes symptômes, je devais m'accrocher ... Enfin ...

Il était plus de neuf heures, quand je m'étais levé. Les détails de ce début de journée sont assez flous. Mais je peux narrer cette journée à partir d'un certain moment.



L'eau tiède parcourait mon corps pour la première fois depuis bien longtemps. La drogue ne se contente jamais de bousiller la santé. Elle sape le moral aussi. Et enfin je m'étais décidé de prendre une douche. Cela faisait un moment. Peut-être une semaine. J'avais d'autres chats à fouetter, comme me concentrer, dans le but de ne pas aller racheter de drogues. Et enfin, ce matin là, j'ai passé un cap. Me laver. Et bien ! Plusieurs minutes à passer chaque parcelle de ma peau au savon. Ce gant de fortune, propre, pour une fois, passait sous ma main tremblotante et offrait à mon corps un luxe que je ne me permettais plus. J'avais fait les courses deux jours avant cela. Et pour une fois, j'avais pris tout ce dont j'avais besoin pour l'hygiène. J'étais plein de résolutions. Pourtant, je me souviens qu'à ce moment, j'étais prêt à craquer. J'étais bourré de courbatures, au dos en particulier. Je serrais les dents. J'avais l'impression que ce corps que je gâtais ne m'appartenait plus. Oui, j'en pleurais presque. J'étais fou de rage car encore une fois, je faisais face à cette cruelle vérité. Mon corps était plus fort que moi, et sa volonté me surpassait. J'avais comme une violente grippe, et j'avais peur qu'elle me terrasse.

Je descendais, et je me regardais, en face de mon lavabo. Qu'étais-je devenu ? Un diplômé qui tombe aussi bas .. C'est rare. Je me dégoûtais. Je voyais mes bras, devenus trop minces pour porter le poids du monde. Une question se posait. Je me fixais, je voulais voir dans mes yeux, qu'est-ce qui me faisait vraiment envie. Me battre, ou encore une fois abandonner lâchement.
Mes yeux fatigués me disaient de consommer. Mais mon coeur, lui, qui frappait ma poitrine, me disait de me battre. Je savais qui écouter. Mon coeur, je ne le voyais pas. Alors que mon corps ...

Je m'étais dépêché de m'habiller. Je devais combler un manque, je le regrettais déjà. Mais tant pis. Ce sera la dernière fois. Après tout, je tiens de plus en plus longtemps !! C'est bon signe !! Enfin, c'est ce que je me disais pour me justifier. Quel pitoyable être je faisais !
Ma soif de consommer parla pour moi. Je m'habillais, vite, d'habits que j'avais soigneusement lavés la veille. Le nouveau Mathieu se mourrait déjà. Chaque seconde était pleine de contradiction. "Fais-le, tu vas mourir" et "Regarde ce que tu as réussi à faire ! Ne flanche pas !".

En sortant de la salle de bain, j'étais encore hésitant. Je voyais mes fenêtres, un peu sales, certes, mais surtout, je voyais derrière le ciel. Il faisait un temps magnifique. Ca me mettait de bonne humeur. Et puis ces maudits draps n'étaient pas là ! Ce que je pouvais les maudire !!
Après,  je suis allé dans la cuisine. Tout était rangé, lavé, je m'étais donné du mal. Je m'étais endormi heureux la veille. J'avais rêvé que j'allais accueillir mon frère. Alors ... Tout ça pour ça ?
Je savais déjà que j'allais me rendre dans cette ruelle. La ruelle Jefferson.
Je regardais démotivé le fruit de mes efforts, que j'allais balayer d'un coup. Ma gorge me serrait .. Mais ma peau me brûlait tant.

J'étais subitement moins pressé. Je n'agissais plus par pulsion. Non. Je boutonnais mon polo troué, bouton par bouton, puis je remontais mon jean trop grand. Je lui fit des ourlets. Ils étaient si propres, alors pourquoi marcher dessus ?
J'étais prêt. J'enfilais maintenant mon manteau, j'étais bientôt prêt à partir. J'enfilais ma première chaussure puis ... TOC TOC.

Le bruit me fit sursauter ! Une visite ? Cette fille que j'avais rencontré l'autre soir ? Je ne me souvenais pas lui avoir donné mon adresse alors ... C'était très surprenant.
Je pensais ensuite au gang. Merde. Ils savaient que c'était moi ? Je ne faisais pas un bruit.
Je me dirigeais d'un pas silencieux vers le judas. Ma crainte était de voir tout un groupe bien armé derrière ma porte. Mon coeur se serrait et ...

OUF ! Rien qu'un homme ! Il avait l'air d'avoir mon âge mais surtout, il avait l'air clean ? Peut-être le boss ? Non. Ou alors il n'avait pas l'air très méchant. C'était un homme avec un look assez particulier, et à première vue, ses yeux portaient des lentilles.
Je n'avais pas très envie de lui ouvrir. Je voulais acheter. Vite ! Ou pas en fait. Je ne savais toujours pas. Mais peu importe. Je n'avais pas tellement le choix.
Je déverrouillais cette porte, et ouvrais. L'homme se tenait devant moi, et moi, je lui affichais un regard interrogatif. Un nouveau voisin ?

- Heu .. Oui .. Bonjour .. C'est pour quoi ?
MessageSujet: Re: [Appartement de Mathieu] Une visite très inattendue   Mar 3 Mai 2016 - 23:56
Invité -
Une Visite très inattendue

Après la série d'enquêtes sur les morts de ces derniers temps, un calme rare s'était installé au commissariat. Preuve que le printemps et le soleil met le crime en vacances, je me doute que ce sont surtout les Ombres qui n'aiment pas toute cette lumière.

Quoi qu'il en soit, je me voyais le droit d'occuper mon temps un peu plus libre par une affaire de mon choix. Et mon choix s'est porté sur la mort de Dylan Murphy, Dydy pour les intimes. Je l'ai connu quand j'ai fait mes missions d'infiltration. C'était un dealer clean qui refilait ce qu'il trouvait aux junkies pas trop regardant. Mais pas un mauvais bougre pour autant. Pas assez pour être assassiné.

Mais dans le Quartier Sud, ce n'est pas rechercher un assassin comme une aiguille dans une botte de foin, c'est le chercher comme une aiguille dans un tas d'aiguille, de la taille d'une bonne de foin. A ce stade, c'est jouer au mikado. Aussi, pour obtenir un dossier plus lourd que les deux pages d'autopsie de Dydy, je décide de refaire un tour au quartier Sud. Je délaisse chemise et bon goût pour un style plus sobre qui me rajeunit : Baskets, jean denim, débardeur noir et le sweat ample, caractéristique des dealers. Avec les quelques sachets que j'ai pu avoir de Tony, juste ce qu'il faut pour un trip mais de bonne facture, j'ai de quoi faire le tour des anciens habitués de Dydy. Ils sont ceux qu'il côtoyait le plus, donc potentiellement ceux qui connaissaient le mieux ses autres fréquentations. C'est en tout cas un bon début.

Bien sûr, les témoignages de dix junkies qui planent ne vaudront rien, mais ce qu'ils me diront ne seront que des prémisses d'enquêtes, peu pour la police, tellement pour moi. Parce que plus que comment on les a eues, ce sont les informations qui comptent, non?

Me voilà devant l'appartement de son plus fidèle client. Capuche relevée, je l'abaisse une fois devant la porte et frappe à la porte. Étonnamment, c'est un jeune homme banal, mais assez joli qui ouvre.

Heu .. Oui .. Bonjour .. C'est pour quoi ?

Je salue d'une main, l'autre gardée dans la poche.

Salut! Tu es Mathieu? Je suis Fox! Je suis le nouveau qui bosse à la place de Dydy. On m'a dit que t'étais un de ses potes alors je passe te voir pour faire connaissance. J'ai un cadeau pour toi.

Au pas de la porte, c'est tout ce que je peux dire, mais je fais froisser le plastique de ma poche pour bien me faire comprendre, tout en regardant son manteau.  

Ah, mais t'allais ptêt partir. Tu veux qu'on se voie une autre fois?

Vu son état, ça m'étonnerait qu'il me jette, il tremble et transpire un peu. Pourtant, il sent le shampoing.


Dernière édition par Fox Wallace le Mer 4 Mai 2016 - 14:55, édité 1 fois
MessageSujet: Re: [Appartement de Mathieu] Une visite très inattendue   Mer 4 Mai 2016 - 0:22
Invité -
Mais .. Qui est ce gars ??? Je me posais cette question, assez simple ma fois. Je trouvais vite une réponse d'ailleurs. Il se présentait comme le remplaçant de Dylan. Je pensais que ce dernier avait déjà été remplacé ... Par un autre mec, mais visiblement rien à voir.
C'était logique après tout, qu'ils mettent autant de temps pour le remplacer. Il fallait étouffer un peu l'affaire, et surtout, la laisser filer. Même si une personne était morte, ils n'avaient aucun intérêt de prévenir la police. Tout remontrait jusqu'à eux, et ils ne voulaient pas ça.

J'ai eu comme la gorge qui me serrait. "Dylan", j'avais oublié ce prénom, comme si ma mémoire l'avait rejeté. Je m'en rappelais désormais. Je revoyais ce visage, c'était à la fois mon meilleur ami et mon pire ennemi. Il savait vendre, ça oui. Je détestais son air satisfait quand il me tendait mes doses. Enfoiré. Plus le temps passait, et moins je regrettais mon acte. Je devenais dur, mais au sud de la ville, c'est marche au crève. Malheureusement pour lui, l'issue n'était pas bonne.

- Oh .. Ils t'ont déjà informé de ma "commande" ... Désolé mais en fait pendant l'absence de Dylan ... J'ai donné ma liste à un autre Dealeur. Je pensais que c'était lui que .. Enfin ... Qui remplaçait Dylan.

Je m'étais bien trompé. J'espérais que mon nouveau fournisseur soit du même groupe que Dylan et .. Fox .. "Fox", quel nom étrange, bien que je le trouve relativement beau. Les renards sont des animaux merveilleux.
Je me sentais un peu bête et désemparé. Je comptais sortir pour de la drogue et voilà qu'elle se pointait chez moi. Je n'étais même plus sûr d'en vouloir. Je me décalais alors, lui faisant signe d'entrer.

- Tu viens pour faire connaissance je suppose ? Les dealeurs se doivent de bien connaitre leurs acheteurs, je le sais.

Je riais un peu jaune. J'en avais contre ces dealeurs. Mais peut-être que la vie les a amené à emprunter ce chemin. J'aurai pu être à sa place.

- Bon .. Tu veux qu'on se partage une ligne de coke pour fêter ça ?

Un invité chez moi ! Pourquoi pas. Je pensais bien faire. Je l'invita à s'asseoir sur une chaise. Pour une fois dans ma vie, je n'avais pas honte de mon appartement .. Et de moi. Je résistais encore à l'appel du sac ... Même si ...

- Alors ... Je suppose que tu as amené la coke, le GHB, le crack ... Enfin, mon pack' de base quoi ! Hm ?

Parler de Dylan aurait été, peut-être plus respectueux. Mais je n'en avais pas envie. C'était derrière moi. Bien que cette scène me hantait encore, j'arrivais peu à peu à l'assumer.
MessageSujet: Re: [Appartement de Mathieu] Une visite très inattendue   Mer 4 Mai 2016 - 1:12
Invité -
Une Visite très inattendue

Oh .. Ils t'ont déjà informé de ma "commande" ... Désolé mais en fait pendant l'absence de Dylan ... J'ai donné ma liste à un autre Dealeur. Je pensais que c'était lui que .. Enfin ... Qui remplaçait Dylan.

Bah, il faisait l'intérim, mais il avait déjà ses propres clients. Je débute un peu, mais j'ai de quoi bien commencer.

Je souris légèrement, notant qu'il est en manque. C'est parfait, il va sauter sur tout ce que je vais lui tendre. En plus mon accent américain revient naturellement. C'est étrangement nostalgique.

Tu viens pour faire connaissance je suppose ? Les dealeurs se doivent de bien connaitre leurs acheteurs, je le sais.

Je suis pas de ce côté du quartier, mais j'y ai bossé dans d'autres domaines. Après faut bien faire le réseau, toi comme moi, c'est gagnant-gagnant.

Bon .. Tu veux qu'on se partage une ligne de coke pour fêter ça ?

Je suis venu pour toi, vieux, et je peux pas consommer ma marchandise, j'ai un business à tenir. Après, si t'as une bière, je dis pas non.


J'entre dans un appartement plutôt propre pour celui d'un drogué. mais certaines trace ne trompent pas mon œil avisé. Le papier peint décollé légèrement autour des fenêtres, les rayures sur la table à force de faire des rails. Des détails cachés sous la propreté du lieu, mais pour un flic, un ancien infiltré, c'est évident.

Alors ... Je suppose que tu as amené la coke, le GHB, le crack ... Enfin, mon pack' de base quoi ! Hm ?

Je croise d'abord le regard du junkie et commence à activer les Yeux de Cupidon. Un attachement certain le mettra en confiance tandis que je sors un sachet de GHB un peu modifié de mon sweat. Même s'il trouve ça soudain, à tous les coups il le mettra sur le dos de sa crise de manque, mais les sensations de cet amour naissant vont au moins apaiser ses spasmes et peut-être même le détourner un instant du sachet.

D'abord, de quoi me faire apprécier. Qu'en dis-tu?
MessageSujet: Re: [Appartement de Mathieu] Une visite très inattendue   Mer 4 Mai 2016 - 1:39
Invité -
L'homme s'installait chez moi comme je lui avais demandé. Je n'étais pas dupe. Je savais pourquoi il était là, et quelles étaient ses intentions. Enfin, je croyais savoir.
Je le laissais s'installer. Il avait l'air assez franc avec moi. Ce n'était pas pour me déplaire. Ce Dylan était faux. Il n'assumait même pas être un vendeur. Ce Fox, lui, m'avouait clairement qu'il avait un business à respecter.
Néanmoins, je le trouvais assez dérangeant. Il balayait les lieux du regard, comme s'il cherchait quelque chose, je n'étais pas tellement d'accord.
Enfin bon, il était chez moi, et lui il avait certainement tout un gang derrière lui. Je ne pouvais pas agir, d'ailleurs, je devais éviter de porter tout soupçon sur moi.

- Oui j'ai des bières ... Elles ne sont pas encore fraîches par contre ...

J'avais un petit placard dans ma pièce à vivre, dans laquelle je mettais mes réserves. Je sortais alors une canettes et une bouteille d'eau de cinquante centilitres.
En voyant Fox sortir du GHB, je ressentis comme un frisson dans la nuque. Les poils de mon cou se sont mis à s'hérisser. Etrange. Encore un effet du manque.
Je reprenais mes esprits, bien que j'aie à ce moment là, du mal à articuler.

- Je b-b'vais mettre ta bière au frigo cinq minutes.

Je n'avais même pas compris ce qu'il venait de me dire. J'avais juste la sensation un peu désagréable que ma cage thoracique rétrécissait. Tout ce qu'elle contenait se retrouvait peu à peu pris au piège. J'avais vraiment besoin de cette drogue. Je devais presque l'assumer.

Je sortais donc de la pièce de vie et mettais la bière au frigo. Cinq minutes pouvaient suffire. Je revenais ensuite dans la salle. Je prenais le sachet de GHB des mains (curieusement douces) de Fox.
Je me posais sur une autre chaise, et commençais à doser comme il me convenait dans ma petite bouteille.

- Alors ... Du coup ... Comment tu t'es retrouvé à faire ça ... A dealer ? Je veux bien que tu en apprennes sur moi ... Mais je peux aussi en apprendre sur toi ? Hm ?

Une petite dose, surtout mettre une petite dose. Je faisais attention à ce que je faisais mais ...Encore une fois, je me sentais mal à l'aise en lui parlant. Je n'avais pas peur. Le manque prenait certainement le dessus .. Si fort que je n'arrivais pas trop à me concentrer .. Certainement.

- Le .. Le ... La bière ... Elle sera plus froide dans cinq minutes ... Tu vois ... Le frigo est un peu trop froid .. Enfin voilà quoi.

J'avais l'air d'un idiot ! J'étais plus intelligent que ça, je savais gérer des conversations plus intéressantes ! Il était tant qu'elle arrive, cette dose !
MessageSujet: Re: [Appartement de Mathieu] Une visite très inattendue   Ven 6 Mai 2016 - 15:06
Invité -
Une Visite très inattendue

Étonnant, malgré le manque, ce garçon tenait à finir ce qu'il avait commencé avant de prendre sa dose qui pourtant devient urgente vu ses réactions. Sans doute cherche-t-il a arrêter. A cause de Dydy?

Je b-b'vais mettre ta bière au frigo cinq minutes.

Quand il revient et prend la dose que je lui tends, je souris intérieurement en remarquant qu'il prend le temps de caresser ma main en récupérant le sachet. geste inconscient mais qui semble le mettre en confiance. Quand je le vois préparer sa dose, mes hypothèses sur son possible arrêt se confirme. Mais même s'il réduit la dose, celle-ci est concentrée pour ne lui laisser de notre entrevue aucun souvenir ou presque.

Alors ... Comment tu t'es retrouvé à faire ça ... A dealer ? Je veux bien que tu en apprennes sur moi ... Mais je peux aussi en apprendre sur toi ? Hm ?

Bah, c'est un taff comme un autre. Ça paie le loyer et c'est tranquille. Je suis pas du genre à cogner, j'ai encore une gueule à draguer. Après, ça me paie aussi mes tatouages.


Je lui souris en lui montrant ma clavicule où s'étend une petite partie de mon tatouage. Boulot tranquille. Enfin, quand on se fait pas taillader...

Le .. Le ... La bière ... Elle sera plus froide dans cinq minutes ... Tu vois ... Le frigo est un peu trop froid .. Enfin voilà quoi.

T'en fais pas. J'ai crapahuté toute la matinée, je peux prendre cinq minutes pour me poser. Mais dis-moi, tu attends toujours d'être en manque pour consommer? Ça doit être vachement douloureux, non? Je dis ça, je te juge pas. Mais ça doit te bouffer les forces.


Je montrais un visage concerné mais souriant, pour ne pas le braquer. J'aurais tout les temps d'être plus vindicatif quand la drogue aura fait son effet. Mais je profite que ses yeux peuvent encore me fixer pour augmenter ses sentiments, le rendant réellement amoureux sans que cela n'apparaisse violent.

Au fait, ton appart est vachement chouette. Faudrait que je m'en trouve un comme ça si je bosse par ici.

Un appartement trop propre pour un drogué. Il essaie d'arrêter? Il a caché ou nettoyé pour une raison particulière?


Dernière édition par Fox Wallace le Sam 14 Mai 2016 - 23:24, édité 1 fois
MessageSujet: Re: [Appartement de Mathieu] Une visite très inattendue   Ven 6 Mai 2016 - 17:55
Invité -
T'en fais pas. J'ai crapahuté toute la matinée, je peux prendre cinq minutes pour me poser. Mais dis-moi, tu attends toujours d'être en manque pour consommer? Ça doit être vachement douloureux, non? Je dis ça, je te juge pas. Mais ça doit te bouffer les forces.

Cette remarque m'allait droit au coeur. Mon regard croisant le sien, je le sentais extrêmement impliqué, voire intentionné. J'avais une curieuse conviction qu'il tenait à ma santé, et que moi, je commençais sérieusement à l'apprécier. Le stress monta d'un coup, les frissons me parcouraient le corps.

- C'est un peu comme ça à chaque fois. J'essaie d'arrêter la drogue. Mais mon corps dépasse toujours ma volonté.

J'étais terriblement à l'aise. J'avais même oublié de retirer mon manteau et ma chaussure. Je me leva alors, passant à côté de ce cher Fox, pour retirer ces derniers, clairement inutiles vu la douceur qu'il faisait dans mon appartement. Mon polo seul suffisait.

Je me rassis, puis il faisait une remarque sur mon appartement. J'étais comme joyaux de savoir qu'il appréciait mon milieu de vie.

- Haha ! Merci c'est gentil !! Dans cette rue là c'est plutôt tranquille, et les appartements sont pas mal. Et le loyer est bien aussi ... En rapport qualité/prix c'est un des meilleurs immeubles de la ville.

Je me posa au fond de ma chaise, et bu une grande quantité d'eau de ma bouteille "spéciale". J'avais soif, et je savais qu'avec le peu de drogues qu'il y avait dedans, je ne risquais rien à part un léger enivrement.

- Hm, d'ailleurs, tes tatouages ont l'air sympas ! Tu te refais tout le dos ?

J'avais une grande curiosité à ce moment là, je voulais voir à quoi ce dos tatoué pouvait ressembler. J'étais un fan de tatouage en étant ado, seulement l'aiguille me fit toujours reculer.
Hoh .. Cela devait bien faire trois minutes que la bière était au frais ... Et vu le froid de mon frigo, je me disais que c'était peut-être déjà bon !

Je me précipita alors vers celui-ci, ouvrit la porte, et pris la bière. Après avoir refermé la porte, je retournais à table, en posant l'objet devant l'invité. Ma tête tournait très légèrement ... Juste assez pour que je m'en rende compte. Je me posais un poil lourdement sur ma chaise. Sa bière était fraîche, c'est déjà ça.
MessageSujet: Re: [Appartement de Mathieu] Une visite très inattendue   Sam 14 Mai 2016 - 23:22
Invité -
Une Visite très inattendue

C'est un peu comme ça à chaque fois. J'essaie d'arrêter la drogue. Mais mon corps dépasse toujours ma volonté.

Il passait donc souvent de l'état de manque au trip dans le même temps. Quand on vit simultanément ces deux états, il est normal de vouloir abréger le premier au plus vite pour passer au second. Quitte à se salir les mains de sang...

Je l'écoute entrer dans la conversation plus joyeusement alors qu'il buvait sans méfiance sa bouteille d'eau droguée. De mon côté, j'ouvris la canette et la porta à mes lèvres, n'en avalant qu'une petite gorgée. Je ne tiens pas bien l'alcool et je suis en pleine collecte d'informations. Mais une bière tendue doit être bue. Je dois juste m'assurer qu'elle sera la seule.

Hm, d'ailleurs, tes tatouages ont l'air sympas ! Tu te refais tout le dos ?

Non, ça s'est déjà fait. Le torse aussi.


Du doigt, je tire sur mon sweat pour découvrir une partie de ma clavicule couverte de symboles.

Je pense à entamer les mains, mais pour être sûr du résultat, il faut faire appel à des tatoueurs de renom, qui se paient cher.

Je baisse la main, mais sans remettre mon sweat en place, laissant encore un peu de mon tatouage apparaître. Je regarde Mathieu, mes yeux insistant sur sa gorge quand il boit.

Et toi? Tu en as? Des tatouages?

Mon sourire s'étire. Un peu de patience.
[/b]
MessageSujet: Re: [Appartement de Mathieu] Une visite très inattendue   Dim 15 Mai 2016 - 17:46
Invité -
Je buvais, et je regardais avec insistance les tatouages de Fox. Ils étaient remarquablement bien faits, et assez impressionnants. Je m'attardais dessus, j'étais un peu jaloux. De tels tatouages, j'en avais vraiment envie, mais que faire contre la peur de l'aiguille ? De toute façon, ce n'était pas ma priorité. Je devais arrêter toutes mes conneries, reprendre ma vie en main avant tout cela.


-Je pense à entamer les mains, mais pour être sûr du résultat, il faut faire appel à des tatoueurs de renom, qui se paient cher.

Je regardais alors ses mains, et les imaginaient également tatouées. Elles devaient l'être aussi bien que sur son torse, sinon ce serait du gâchis !

- Les mains ? Hm ... Ca doit être douloureux.

Je n'avais pas percuté tout de suite la question qu'il me posait. Je reposa la bouteille que j'avais bien entamé sur la table, et je décidais de lui répondre. Ma tête commençait déjà à tourner tout doucement. Les effets arrivaient, j'avais bu assez vite.

- J'aimerai bien, mais j'ai un peu trop peur de l'aiguille je suis assez .. Sensible ...

Je tiquais un moment. J'avais en face de moi un homme séduisant, il n'y avait pas grand chose à dire dessus. Mais ce n'était pas vraiment mon genre de m'attarder sur quelqu'un aussi vite, mon innocence voulant que ce genre de détails soient remarqués qu'après découverte totale de la personne. Et puis c'était un homme, bien que je ne crachais jamais sur un bel homme charismatique, je remarquais toujours les charmes de ces demoiselles un peu plus tôt, ceci étant la raison pour laquelle mes aventures se sont plus déroulées avec des femmes. Mais je suis bisexuel. Bref, je réfléchissais trop, je décidais alors de reprendre en bredouillant un peu.

- Heum .. En fait ... J'aimerai me faire une tête de cerf sur le torse. Sa tête était sur le sternum, et ses cornes longeraient ma clavicule. Les cornes de cerfs sont ... Les cornes de cerfs sont synonymes de changements de chemins empruntés dans la vie, et d'acceptation de soi alors ....

Je retirais le bouchon de ma bouteille, et rebus quelques gorgées, avant de continuer.

- Je vais me le tatouer quand j'aurai moins la pétoche de l'aiguille. Et quand j'aurai pris les bonnes décisions.

Son regard était vraiment perturbant. Et ce torse encore visible attisait ma curiosité, si bien que je détaillais les dessins qui y étaient inscrits avec un certain intérêt.
MessageSujet: Re: [Appartement de Mathieu] Une visite très inattendue   Dim 22 Mai 2016 - 20:33
Invité -
Une Visite très inattendue

Les mains ? Hm ... Ça doit être douloureux.

Je regarde mes mains, et zyeute discrètement les siennes. Ses tremblements se calment, preuve que la drogue commence doucement son oeuvre.

Ça l'est, mais c'est le prix à payer pour avoir ce que je veux vraiment. Après, ça ne durera pas éternellement, la douleur passera.

J'aimerais bien, mais j'ai un peu trop peur de l'aiguille je suis assez .. Sensible ...

Mes yeux lui dirais presque "Tu m'en vois ravi", mais je me contente d'étendre mon sourire, prenant une autre gorgée de bière.

Heum .. En fait ... J'aimerai me faire une tête de cerf sur le torse. Sa tête était sur le sternum, et ses cornes longeraient ma clavicule. Les cornes de cerfs sont ... Les cornes de cerfs sont synonymes de changements de chemins empruntés dans la vie, et d'acceptation de soi alors .... Je vais me le tatouer quand j'aurai moins la pétoche de l'aiguille. Et quand j'aurai pris les bonnes décisions.

Mathieu a déjà bien réfléchi à la question. Le torse est pourtant plus douloureux à tatouer que le dos. Il semble pourtant incertain, tant maintenant que sur son avenir. Et pour cause. Rares sont les drogués du quartier Sud a ne pas finir malades ou en overdose. Et pour ce qui est de sa situation actuelle, je suis le coupable à charge de ses yeux fuyant. Oh que non, ne détourne pas le regard, mon joli, j'ai encore beaucoup de choses à te faire dire, et sans doute à te faire faire.

Nous ne sommes pas très éloignés, c'est à mon avantage. Mes doigts se lèvent doucement sur son torse et touchent doucement le sternum du garçon, dessinant une ligne imaginaire traçant la silhouette de son cerf, son museau, sa joue et ses yeux, ses oreilles et remontant jusque sur sa clavicule gauche. Là, mes doigts s'écartent et appuient un peu plus sur sa peau, suivant différents chemins, comme les bois épars d'un véritable cerf.

Oui, un cerf t'ira sans doute bien.

Je relève les yeux vers les siens et augmente désormais plus fort les sentiments. C'est désormais indéniable qu'il est attiré par moi. Mais je continue mes questions.

Les bonnes décisions? C'est-à-dire?
MessageSujet: Re: [Appartement de Mathieu] Une visite très inattendue   Lun 23 Mai 2016 - 21:24
Invité -
Je le vis s'approcher de moi. Suspect, déjà que j'étais mal à l'aise ! Il rapprocha doucement ma main vers mon torse, puis dessina du bout des doigts ce cerf que je voulais voir dessiné sur mon corps. Des doigts forts et fins à la fois, glissant parfaitement sur ma peau et ... Attends ... Hey, ho !
Je me reculais de quelques centimètres, un peu trop gêné par la situation. Mais à quoi je pensais là au juste ! Des pensées ... Presque naïves me passaient, comme si j'étais une pitoyable adolescente.
Mais je ne voulais pas le vexer, ou bien même l'énerver.

- Oui, un cerf t'ira sans doute bien.



- Heum ... Oui ... Oui, j'espère .. En tout cas !


Il me fixait, c'était presque énervant, je sentais comme des frissons, une boule au ventre, rien à voir avec ces putains de drogues. Mais il m'arrivait quoi ! Je devais penser à autre chose, oui, autre chose. Je devais lui répondre, ce serait déjà ça.

- Les bonnes décisions c'est déjà d'arrêter de consommer, le prends pas mal, tu dois avoir assez de clients pour t'en sortir. Mais moi je dois juste ... Comment ... Faire autre chose que glander.

Je me levais de ma chaise, je m'y sentais très à l'étroit. Je me dirigeais vers la fenêtre que j'ouvrais, j'avais besoin d'air, et la présence de la personne en face me dérangeait presque.
Je me sentais un peu obligé de faire quelque chose, mais en perdant un peu le pied.

- Eh .. Eh bien .. En tout cas .. Cas ... Merci ... Merci d'être passé, c'était très sympa heu ... On se reverra peut-être un jour ou l'autre .. Ou je sais pas ... Comment ...

Quel boulet, mais quel idiot. J'avais envie de fuir de chez moi, laissant l'inconnu habiter mon appartement. J'avais honte, et j'avais un peu peur même. J'avais comme peur de moi. Quelles étranges sensations, pénibles, désagréables, débordantes. Qu'es-ce qu'il allait encore bien pouvoir faire ? Il y a comme une pression qui monte, j'ai comme une envie irrésistible d'extérioriser cela. Je me rongeais les ongles, il fallait expulser, ou bien qu'il parte ... Il n'a pas fini sa bière combien de temps allait-il rester .. Seulement ... Allait-il seulement reste. Je ne savais pas si je l'espérer ! Fichtre !
MessageSujet: Re: [Appartement de Mathieu] Une visite très inattendue   Mar 24 Mai 2016 - 21:11
Invité -
Une Visite très inattendue

Le poisson fuit, effrayé et balbutiant. Mais il semble plus l'être par lui que par moi. Je le vois à sa façon de baisser le regard plutôt que le garder fixé sur moi. Il appréhende la suite des événements. Dans une situation normale, il aurait poursuivi la conversation, sans se préoccuper de ma présence, moi, le dealer. Au contraire, il aurait pu me demander plus de doses. Au lieu de ça, il fuit et veut précipiter mon départ.

Eh .. Eh bien .. En tout cas .. Cas ... Merci ... Merci d'être passé, c'était très sympa heu ... On se reverra peut-être un jour ou l'autre .. Ou je sais pas ... Comment ...

Ses balbutiements se perdent alors je le secoue doucement ma canette, agitant la bière qui la remplit pour plus de la moitié.

Tu me fous dehors alors que j'ai pas fini ma bière? C'est pas sympa, vieux. Moi qui ai fait tout ce chemin pour t'offrir un bon moment! En plus, si tu compte arrêter, on n'aura pas souvent l'occaz' de se revoir! On peut bien fêter ton dernier trip ensemble!

Alors qu'il est face à la fenêtre je pose ma boisson, ouvre mon sweat pour laisser voir mon débardeur et une partie de mes tatouages et le rejoins en quelques pas silencieux. Devant son dos, je tends les bras pour fermer la fenêtre. Mon torse touche son dos sans s'y appuyer, mes bras encadrent ses épaules sans les serrer, mon visage et mon souffle frôlent sa nuque sans s'y coller. En tout point, je ne fais que fermer la fenêtre. Mais avec ce que je lui ai déjà fait ressentir pour moi, je suis diablement tentant. Il n'est qu'humain, et le GHB concentré se répand dans ses neurones, plus vite et plus fort qu'il ne l'imagine lui-même.

Je joue les prévenants, faussement inquiet. Ma voix n'est qu'un murmure dans la pièce silencieuse.

D'ailleurs, tu ne devrais pas rester près de la lumière. Elle va te faire mal aux yeux. Tu viens de consommer, non? Si c'est ta dernière prise, faudrait pas qu'elle soit agréable?
MessageSujet: Re: [Appartement de Mathieu] Une visite très inattendue   Mar 24 Mai 2016 - 21:47
Invité -
Tu me fous dehors alors que j'ai pas fini ma bière? C'est pas sympa, vieux. Moi qui ai fait tout ce chemin pour t'offrir un bon moment! En plus, si tu compte arrêter, on n'aura pas souvent l'occaz' de se revoir! On peut bien fêter ton dernier trip ensemble!

Merde. Il veut pas partir ! Il me met tellement mal à l'aise, j'ai presque envie de le dégager chez moi, il me gêne terriblement. Seulement, je n'ai pas le coeur de le faire, ni le courage. Il fait parti d'un groupe important, je pourrai avoir des problèmes ! Alors, que faire ? Essayer de résister ? Non non non non, j'ai déjà la tête qui tourne, mes esprits s'entremêlent sans que je puisse les comprendre ... D'ailleurs, je n'arrivais plus à réfléchir correctement, j'étais victime du temps qui passait , j'étais victime de ses actes, et bientôt victime des miens. Je le vis se lever, retirer la deuxième couche de vêtement qui cachait son torse. Ce torse d'ailleurs, il ressemblait plus ou moins à celui que j'avais avant ... Un corps de sportif bien entretenu et ..Et ...
La chaleur montait, mon corps tout entier bouillonnait, ma peau devenait rouge, elle me brûlait, mais pas comme d'habitude. Elle me gênait plus qu'elle me faisait mal. J'étais à fleur de pot, en face de cet homme qui tournait autours de moi.

Soudain, alors que ma tête tournait dans tous les sens, je sentais contre mon dos une tension, légère mais qui me faisait quand même frissonner. Mon invité parlait ... Je ne l'écoutais pas, je luttais pour me résonner, je savais ce que je voulais, mais je ne l'assumais pas, pas comme ça, pas si vite. Mon corps en tremblait, mes sens étaient en éveil. Mais je ne résistais pas longtemps. Aussitôt je saisissais son poignet fonçant vers lui d'une allure décidée, si bien que nous trébuchâmes sur le mur derrière, le voici plaqué, me voici victime de mes actes. Mon corps tout entier se décida d'assumer dans me demander mon avis. L'homosexualité est mal vue, surtout dans les quartiers pauvres mais j'allai jusqu'au bout. Je plaçai ma main sûre derrière sa tête pour lui éviter toute résistance, et l'embrassa d'un geste presque brusque. La pression que j'avais accumulé venait d'être violemment expulsée, j'avais presque des difficultés à respirer. Mon souffle saccadé venait se poser sur ses lèvres humides une fois que j'avais fini de ... "embrasser" était peut-être trop faible ... C'était une sorte de pulsion. Je ne me souvenais même plus si j'avais glissé ma langue ou non. Tout s'est passé vite. A partir de là, je ne pouvais plus faire demi-tour. Pourtant ma conscience prenait un peu le dessus. Je priais juste pour qu'il ne se braque pas ... J'avais l'air pitoyable, les yeux humides et le visage rouge sang.

- Tu es encore certain de ne pas vouloir partir ? Parce que je risque de continuer sur ma lancée. On est deux hommes, mais je peux aller assez loin comme ça.

Voilà, je devais le prévenir. S'il n'était pas d'accord, il pouvait toujours partir. Et s'il l'était ??? Je n'avais pas vraiment réfléchi à cette éventualité.
MessageSujet: Re: [Appartement de Mathieu] Une visite très inattendue   Mer 25 Mai 2016 - 0:30
Invité -
Une Visite très inattendue

Les nerfs à vif, il n'a fallu que ce contact presque innocent pour réveiller la bête en lui. Brutale et instinctive, mais bien présente. Il me veut et c'est indéniable. Petit chômeur, drogué quand il n'est pas en manque, depuis combien de temps n'a-t-il pas eu pareil proie dans son assiette? Un bon moment, car il est affamé. Ses lèvres n'hésitent pas, répondant à tout ce que les miennes proposent, le temps d'un baiser qu'il m'arracherait presque tant il est impatient. Canaillou.

Tu es encore certain de ne pas vouloir partir ? Parce que je risque de continuer sur ma lancée. On est deux hommes, mais je peux aller assez loin comme ça.

Ses yeux brûlent d'envie mais il se retient encore. Il a plus de volonté qu'il ne veut le faire croire. Pourtant, un seul "oui" de ma part suffira à faire défaillir sa raison. Mais je ne suis pas d'humeur à répondre docilement. Les questions, c'est moi qui les poserai, dès qu'il ne pourra s'empêcher d'y répondre, rien que pour avoir ce qu'il veut.

Un de mes bras glisse autour de sa taille pour m'en rapprocher, sans la toucher vraiment, l'autre parcourt à nouveau son torse secoué par sa respiration haletante jusqu'à son ventre contracté par la tension et cette fois-ci, c'est moi qui l'embrasse, d'abord doucement mais avec habileté, me faisant offrir tous les droits par le jeu de mes lèvres, puis de ma langue. Ensuite, une fois qu'il me l'autorise, j'approfondis le baiser à lui en faire oublier de respirer rien que pour mieux en profiter. Un vrai baiser d'allumeur comme j'ai l'art d'en donner à tous ceux que je veux.

Je te l'ai dit, je suis là pour te faire passer un bon moment.

Mon sourire est carnassier. Mathieu n'est pas mon meilleur coup, mais mon côté fleur bleue, contrepartie de mes Yeux de Cupidon, lui trouve un charme ténébreux et je compte bien réveiller un loup sauvage. Encore un autre baiser et quelques caresses le long de son dos, de ses bras, puis je murmure.

Mais je compte sur toi pour que ça soit réciproque.
MessageSujet: Re: [Appartement de Mathieu] Une visite très inattendue   Lun 30 Mai 2016 - 14:40
Invité -
- Je te l'ai dit, je suis là pour te faire passer un bon moment.

Pas de réponse négative de sa part. Je croyais rêver en cet instant, mais tout était si réel que cette hypothèse fut rapidement écartée. Un léger trac me prenait le corps, mais rapidement je me ressaisis. J'allais probablement faire l'amour avec cet homme, sans qu'il y aie de rendez vous, sans que l'on se connaisse vraiment, c'était inédit pour moi. Mais je ne devais pas faiblir. Bien que je fus hésitant avant, je ne le fus rapidement plus. J'avais une autorisation, l'accès à son corps, étendu juste devant moi, était grand ouvert.
Mon coeur palpitait, semblant vouloir quitter ma poitrine pour s'échapper. De légers tremblements de stress se firent ressentir mais je tentais de les contrôler au mieux.
J'embrasais à nouveau l'homme, avec beaucoup plus d'assurance que le premier baiser, je tenais fermement ses cheveux dans mon poing, et ramenais sa tête vers la mienne pour accentuer cet échange physique que nous faisions.
Je n'étais pas vraiment moi à cet instant. Je suis habituellement plus réservé, plus réfléchi, mais il y avait comme une onde qui m'empêchait d'utiliser mon bon sens. Je fonçais tête baissé, n'écoutant que les pulsions de mon corps et de mon coeur.

- Mais je compte sur toi pour que ça soit réciproque.

- Y'a intérêt,répondis-je avec un sourire malicieux, mon côté taquin et sûr de moi d'autre fois refaisait surface. Je redevenais ce jeune adulte qui avait confiance en lui.
Cet instant me plongea dans une certaine nostalgie, de ces moments où je me souciais guère des conséquences, où je n'avais pas la peur au ventre, seulement une volonté de fer.
Je saisis alors ma chance, je comptais bien passer un moment magique.
Je plaquais mon corps contre le sien, le coinçant entre le mur et ma chair l'emprisonnant de mes jambes et de mes mains qui commençaient à parcourir son corps. Mon visage, lui, se coinçait de temps en temps entre les creux de son cou, mon nez profitant de cette délicieuse odeur que Fox dégageait.
Je ne craignais plus d'avoir l'air d'un prédateur sexuel, je me souciais plus de lui montrer de quoi j'étais capable. Il m'avait fait comprendre qu'il attendait quelque chose de moi. Je vais lui montrer, et bien plus encore.
Les boutons de mon jean était à moitié défaits, et ses vêtements étaient froissés par ma main qui se faufilait sur sa peau douce, qui parcourait ses tatouages avec passion et sensualité.
Il était temps de se poser.
Je pris alors le temps de bien respirer, avant de lui proposer de venir dans ma chambre.

- On va pas faire ça ici, c'est pas très confortable. On va dans ma chambre, je vais te montrer ce que je sais faire.

Je bus une dernière gorgée du liquide donné par Fox, me rendant plus que jamais compte que le produit m'enivrait de plus en plus. Il était peut-être responsable de mon comportement .. Bah .. Au pire tant mieux !
Je posa la bouteille sur la table, en empoigna Fox, sans lui faire mal bien sûr, pour l'emmener dans ma chambre. Le lit n'était pas fait, pas grave, pour ce que nous nous aprêtions à faire dedans ... Et c'est sur ce lit de fortune, peu confortable mais suffisant, que nous commençâmes ce moment précieux défini par le péché de la luxure.
MessageSujet: Re: [Appartement de Mathieu] Une visite très inattendue   Dim 5 Juin 2016 - 17:45
Invité -
Une Visite très inattendue

Le voilà qui montre enfin les crocs, impatient et transporté par quelques mots seulement. Mais il reste soucieux de partager le plaisir, et me câline très affectueusement, à moins que soit mon côté fleur bleue qui le traduit par de l'affection? Mmmh, je m'en moque.

Ses caresses sont agréables, j'en frissonne parfois, mais garde encore en tête ce pour quoi je suis venu. Certes, cette interaction en fait partie, mais le boulot d'abord. Et Dydy s'en fout pas mal que j'ai pris mon pied pendant l'enquête, ce qu'il veut, c'est sa vérité. Alors je joue avec mon "témoin", par des baisers et des caresses bien calculées pour offrir un maximum de désir. Et à sa proposition, je ne refuse pas. Il ne faut lui laisser qu'un fin obstacle à ses projets, pour que trop impatient, il l'enlève sans prudence.

Dans la chambre, je profite de son ivresse pour le basculer sur le lit et m'asseoir le plus sensuellement du monde sur lui, en bloquant des épaules sur le lit, mais sans empêcher ses mains de continuer à jouer avec ma peau. J'ai juste besoin que sa bouche, et la mienne, soit libre. Il faut aussi qu'il se sente frustré par un écart mesuré, il répondra ainsi vite à ma question.

Avant d'en arriver aux choses sérieuses, et surtout avant que ton trip t'empêche de me répondre sérieusement, j'ai une question. Comme je vais devoir remplacer Dydy, je ne veux pas qu'il m'arrive la même chose. Alors selon toi, qu'est-ce qui l'a mené à se faire tuer? Qu'est-ce que je dois faire, ou éviter de faire?

Ma question est innocente, mais dans ses yeux, je sais déjà qu'il me répondrait "Me faire attendre". C'est un mobile. Pourtant, je veux que sa réponse soit complète, alors je joue de tous les atouts pour que l'attente soit aussi agréable que prometteuse, attisant autant son plaisir du moment que son désir de la suite. Mais je compte bien m'assurer qu'il réponde.

Peut-être aussi des clients à éviter?

Je me penche un peu vers lui, pour entendre même le moindre marmonnement caché derrière ses soupirs et sa respiration de moins en moins calme. De la poche arrière de mon jean, je sors un préservatif - sortez couvert - et le pose sur sa poitrine, un large sourire joueur sur les lèvres.

Selon ta réponse, je pourrais me montrer encore un peu plus généreux. ♥
MessageSujet: Re: [Appartement de Mathieu] Une visite très inattendue   Mar 14 Juin 2016 - 18:58
Invité -
Nous entrâmes dans ma chambre après s'être mis d'accord. Je dois bien l'avouer, oui, le chemin entre le salon et ma chambre me paraissait relativement flou, mais je ne suspectais rien. Je m'étais dit que j'avais bu en peu vite, et ce fut le cas. J'étais comme ivre ... Heu ... J'étais ivre.
Je m'étais quand même empressé d'aller dans ma chambre, et les choses sérieuses avaient commencées.
Il me bouscula sur le lit, avant de se poser sur mon corps. Il paralysa mes épaules, mais en pliant mon coude, je pouvais toujours poser mes mais sur son bas du dos, et surtout, je pouvais les glisser sur ses fesses.
Cependant, je croyais halluciner quand il me mit à me parler. Bordel !! C'est pas l'moment !! Je n'avais envie que d'une seule chose, et lui ... Rrhhhaaa ! Allez pitié, laisse ça pour plus tard !

- Avant d'en arriver aux choses sérieuses, et surtout avant que ton trip t'empêche de me répondre sérieusement, j'ai une question. Comme je vais devoir remplacer Dydy, je ne veux pas qu'il m'arrive la même chose. Alors selon toi, qu'est-ce qui l'a mené à se faire tuer? Qu'est-ce que je dois faire, ou éviter de faire?

- Nan mais allez, tu plaisantes là ... Mec ! Allez on est bien là, on parle pas des morts dans un moment pareil ! A quoi tu joues ?!

C'était incroyablement frustrant. Mon corps en aurait tremblé d'envie, et je ne pouvais pas bouger sans parler d'un enfoiré arrogant que j'ai refroidi sans la moindre hésitation ! Mais pour ça, j'avais encore la présence d'esprit pour ne pas tout déballer ... M'enfin, ce que je disais n'était pas non plus très intelligent.

- Mais laisse tomber c'était un connard ce gars ! Un fils de pute prétentieux et arrogant qui prenait ses clients pour des pigeons, ouais, pour des putains de merde de pigeons stupides. Je me met à la place du gars qui a fait ça, il a pas dû supporter son petit sourire satisfait de trou du cul qu'il faisait à chaque fois qu'il nous tendait de la drogue !

Emballé c'est pesé ! Enfin ... Non, là c'était clairement déballé. Je commençais à m'énerver, la pression montait, j'étais comme un gosse devant une pile de cadeaux, mais qui n'avait pas le droit de les déballer.

Peut-être aussi des clients à éviter?

Mon supplice s'accentua quand il posa l'objet convoité sur mon torse ! J'aurai presque préféré un bonne vieille séance de bondage !

- Hooo mais nan ! C'est injuste là !

- Selon ta réponse, je pourrais me montrer encore un peu plus généreux.

Je commençais déjà à bouger dans tous les sens pour essayer de libérer mes épaules. Mais pas moyen.

- Pffffft !! Des clients à éviter ? Si j'étais logique je dirai absolument tous. Mais moi je dirai méfie toi de ceux dont tu te méfie le moins.

Voilà, un conseil bidon donné, qui, curieusement, ressemble à la vérité ... Je suis parmi tous les clients de Dylan, celui dont on se méfierait le moins. Mon coeur s'arrêta, j'avais peur d'en avoir trop dit, alors je changea directement de sujet -celui-ci m'agaçant un peux- pour passer à quelque chose qui m'intéressait vraiment.

- j'espère avoir t'avoir aidé ... Maintenant ...

Je concentra tout ma force pour me dégager. La pression avait trop monté là, j'avais envie de prendre les rennes. Je saisissais ses hanches, et le basculais à mon tour sur le côté, pour enfin m'étendre sur lui. Enfin ça c'est ce que j'aurai voulu, j'ai failli tomber à côté du lit dans la manoeuvre. Mais au final le résultat est là. J'étais enfin sur lui, je priais juste pour qu'il ne conteste pas.

- Allez, maintenant laisse moi faire, on se posera des questions plus tard tu veux ?

Je prenais enfin possession de son corps. Je priais pour ne pas avoir été trop bavard, et je me lançais enfin. J'avais un corps à chouchouter, j'avais la douceur des gestes et les force physique nécessaire pour le faire monter au septième ciel. Nous nous mîmes à l'aise, et je remporta cet objet tant convoité pour enfin débuter l'acte de chaire avec ce bel homme qui venait me rendre visite chez moi.
MessageSujet: Re: [Appartement de Mathieu] Une visite très inattendue   Dim 19 Juin 2016 - 22:16
Invité -
Une Visite très inattendue

Ses réponses me plaisent, tellement franches qu'il me dirait aussi bien "J'aurais pu le faire". Je vérifirai ça... Plus tard. J'ai assez joué avec lui, laissons le profiter maintenant, et profitons!

Chopant le préservatif qu'il a failli faire tomber, je pose le coin de l'emballage entre ses lèvres, l'invitant à le prendre.

Je me méfierai d'autant de sex appeal, venant de toi alors!

Il est temps que je m'y mette aussi. Je vais lui faire redécouvrir les plaisirs de la chair. Il ne va pas en croire son corps!

Passons aux choses sérieuses

Quoique toujours sous son poids, je suis loin d'être sage et entame de le déshabiller, de la manière la plus plaisante pour sa peau et ses yeux.  

[Ellipse]

Il ne me reste plus qu'à me rhabiller et repartir. Je ne suis pas déçu du voyage au septième ciel. Il n'a pas mon expérience, mais reste un bon coup. Lui en a pris plein la vue aussi, mais il n'en aura aucun souvenir, avec le GHB qui circule dans son sang. Dommage! Il ne pourra pas s'en resservir.

Je voudrais bien prendre une douche, mais ça laisserait une trace de mon passage. Aussi, je la reporte à plus tard. M'assurant de ne rien oublier, je récupère le sachet de drogue, ma canette de bière que je finis et jette dans la poubelle et jusqu'à sa bouteille que j'emporte, avec le préservatif et son emballage. Il pensera ainsi avoir bu une bière et s'être couché. Et même si mon parfum reste dans ses draps, il ne pourra pas mettre de visage dessus. Une idée intéressante me vient, et me penchant sur le bel endormi, je viens jouer avec sa nuque pour laisser ma marque, un joli suçon qu'il ne verra pas. L'entendre grogner faiblement dans son sommeil me tire un sourire. Dors, mon petit. Je saurais bien assez tôt si tu es responsable de la mort de Dydy. Et sinon, je reviendrai te voir, pour d'autres... affaires.

J'aime bien les loquet de ces appartements miteux. J'ai appris tôt à les bloquer de manière à ce qu'ils se verrouillent quand on ferme la porte. Une épingle et le tour est joué. Comme si je n'étais jamais venu. Pas de témoin, personne alentour. Dehors, le vent souffle un peu. Je suis encore poisseux de mon "entrevue" mais je vais vite rentrer, à quelques rues je retrouve ma voiture. Sur mon calepin, je trace un cercle sur l'un des dix premiers noms des clients de Dydy. Suspect.
MessageSujet: Re: [Appartement de Mathieu] Une visite très inattendue   Ven 5 Aoû 2016 - 20:29
Invité -
Cela semblait faire des lustres que je ne m'étais pas retrouvé aussi proche d'une personne, du moins, physiquement parlant. Je ne connaissais que très peu cette personne, avec qui je jouais à un jeu sensuel des plus plaisant. Il aurait été peu probable que je me retrouve dans cette situation dans le passé, mais mon manque de rapports humains m'a poussé à franchir le pas sans le moindre regret. Bien au contraire même, j'aurai adoré en garder le moindre souvenir !

Je me rappelle encore des sensations physiques que j'avais eu à ce moment là, je peux encore sentir ses mains saisir mon corps, ses lèvres parcourir mon cou , et ces tremblements incontrôlés me procurent encore aujourd'hui un frisson des plus anarchique. Mais je n'ai hélas conservé de ce jour que des sensations de "déjà vu". Toutes ces sensations du toucher ne me quitteront plus, mais le moindre souvenir du visage de l'homme, de son corps, de son attitude, m'a quitté pour de bon. La raison est évidente, la drogue consommée à ce moment là a altéré les souvenirs que j'aurai pu garder de ce visiteur inattendu.
Mais dans mon subconscient j'espérais un jour recroiser celui qui a brisé ma solitude, bien que cela ne se fit que physiquement, j'espérais le reconnaître, mais j'ai bien peur que peu importe les efforts que je ferai, je n'aurai, comme pour ces sensations physiques collées à ma peau, qu'un sentiment de déjà-vu.

Le soleil se couchait lorsque je me réveillais. La tête lourde, la bouche humide, je me doutais dès les premières secondes que j'avais fait un faux-pas. Je ne connaissais que trop bien cette impression, je ne connaissais que trop bien ce regret profond que je ressentais lorsque je me réveillais. J'étais retombé dans le trou, trou qui était plus profond à chaque fois. Je devais remonter, mais les efforts étaient de plus en plus importants pour que je me sente mieux ... Enfin, "se sentir mieux", jusqu'à ce que je rechute, évidemment.
J'ouvrais les yeux doucement, fixant les ombres qui grandissaient au fur et à mesure que le soleil tombait. Je sentis d'abord la couette humide, très humide même, mais rien de très alarmant. Dans mon délire, j'ai encore dû transpirer comme pas permis ! Je me demandais même comment un seul homme pouvait transpirer autant.
Enfin. C'est le coeur lourd que je me levais. La déprime avait, encore une fois, pris de l'ampleur, si bien que je me demandais si je ne devais pas retourner me coucher.
Mais il fallait la remonter cette pente ! Alors avec courage, je me dirigea vers le salon ... Il était impeccable, à un détail prêt.

- Qu'est-ce que ça fout là ça ...

Je vis alors une canette posée sur la table, à un endroit où je ne m'asseyais jamais. Et puis généralement, je préférais siroter assis sur le canapé. Autre fait étrange, c'est que généralement je ne bois pas d'alcool en étant sous l'emprise de la drogue. Or là, je reconnaissais bien les effets, j'avais pris une dose forte de GHB.
Je me dirigea alors vers la canette, et la saisis pour la mettre à la poubelle. Mais quelque chose d'autre m'interpella. Je secouais le récipient ...

- Huh ?! Putain .. Elle est presque pleine ...

C'était à n'y rien comprendre. Je ne me souvenais pas avoir invité qui que ce soit. Saskia peut-être ? Mais dans ce cas là, elle n'aurait pas fini sa bière ... On aurait consommé ensemble ? Tout cela me paraissait illogique ... Et puis je devais la voir dans les jours qui venaient ... Je pensais alors lui en parler.

Je finis alors très vite le contenu avant de jeter le métal à la poubelle. Me questionnant encore sous la douche, je passa rapidement à quelque chose d'autre, ne m'interrogeant plus sur ce mystérieux invité.

[Merci pour ce RP, et désolé pour l'attente LAULE]
MessageSujet: Re: [Appartement de Mathieu] Une visite très inattendue   
Contenu sponsorisé -
 [Appartement de Mathieu] Une visite très inattendue

 Sujets similaires

-
» _Une visite inattendue... #Julian&Cudy
» App 1817 (Cass Machiavèl) Visite de courtoisie ?
» Appartement, maison à louer ou vendre §
» visite de la cathédrale
» Visite virtuelle du "USS Pampanito"