Un mystérieux petit animal croise votre route : Je souhaite que tu passes un contrat avec moi. En échange, j'exaucerais n'importe lequel de tes voeux.
 

Partagez | 
 [Cabinet de Theo] Allô maman ? [terminé]

Invité
MessageSujet: [Cabinet de Theo] Allô maman ? [terminé]   Dim 26 Juin 2016 - 23:28
Cabinet de Theo:
 

La lumière est allumée, typique de l'animal nocturne qui vit dans ce bâtiment. Tommy s'est endormi de fatigue. Aussi, je cherche à rester silencieux en toquant à la porte du cabinet. Theo lance un "Ouais" distrait et j'entre.

Le cabinet n'est pas mon lieu favori. Loin de là. Les fortes odeur de désinfectants me brûlent la gorge alors que j'entre. Theo est penché sur un patient que je reconnais. Nicolas, un Teeth. Il a le torse découvert, marqué de diverses cicatrices plus ou moins anciennes. Comme tous les patients de Theo, il cherche à contenir sa douleur, car le savant n'utilise jamais d'antidouleurs, ou alors à trop fortes doses. Il est du genre à considérer que si on veut vivre, on doit en accepter la peine. Les dents serrés, Nicolas arrive à articuler en m'envoyant un rictus de bienvenue.

David? Ça fait un bail. Marre des richous ?

Pas vraiment. Mais en passant dans le quartier Sud, je suis tombé sur un môme en sale état.


Je pose Tommy, encore endormi, sur le lit opposé à celui de Nicolas. En passant, je vois son dos griffé et planté par endroit.

Une fille sadique?

Une furie tu veux dire! Une pute. Elle n'a rien trouvé de mieux à faire que de m'planter un stylo dans le dos! J'ai cru que j'allais la buter.

Et tu l'as...?

Cognée. Un gnon et elle a fermé sa gueule.

Je vois.


Nicolas est... une brute. Un mec balèze, qui cogne dès qu'il peut. Pas malin, mais loyal Theo a écouté, mais occupé, il ne participe que rarement aux discussions. Il tique quand même quand j'ouvre son placard à bandages et pioche des produits. Je les lui montre pour le rassurer.

T'inquiète, Theo. Je vais les payer. Mais je préfère m'occuper du gamin moi-même.

Il regarde le bonhomme que j'ai ramené et qui ne s'est pas encore réveillé.

Comme tu veux.

Puis il repart à ses soins, faisant grogner Nicolas. Il ne fait jamais dans la dentelle. Mais à peine ai-je rejoint le chevet de Tommy que Theo se relève.

Fini.

Enfin.

Malgré l’œillade de Theo, Nicolas paie sa consultation et se rhabille. Son tatouage n'a pas été touché, encore une fois. A croire que chez ce type, c'est la seule partie de son corps où il n'a jamais été blessé. Mais au fond, je n'irais pas vérifier.

J'y vais, j'ai pas fini mon taff. David, si tu as le temps, viens boire une bière ou discuter à l'Église. Sauf si tu ne bois que du cognac, maintenant?

J'aime toujours la bière. J'y penserais.

Je le salue alors qu'il claque la porte et que Theo nettoie le sang coulant encore du lit.

Tss. M'en a foutu partout. Tu pêche pas souvent des gosses, David. C'est toi qui disais toujours "Pas mon problème", non? Qu'est-ce qu'il a de spécial? Le King t'a demandé un truc?

Je regarde Theo et observe Tommy, qui semble se réveiller. De spécial? Rien... À moins que ce soit son statut de Nephil? Parce que je suis Papa? Parce qu'il me fait confiance pour retrouver sa mère? Parce que c'est pour le groupe surtout, non?

Non. Mais... Je ne sais pas. Pour le moment, je le soigne. C'est tout.


Dernière édition par David Klee le Lun 22 Aoû 2016 - 22:20, édité 1 fois

Messages : 195
Wishes : 34

avatar
N-Choisi
MessageSujet: Re: [Cabinet de Theo] Allô maman ? [terminé]   Mar 28 Juin 2016 - 18:41
Sourd aux voix autour de lui, le visage du petit garçon se crispait. L’enfant cauchemardait, revivant sa rencontre avec David – le glas en plus. Dans cette autre réalité, les balles du Goliath n’avaient qu’à peine éraflé l’ombre, qui s’était retourné et avait massacré le sauveur. Blotti contre le mur, nu, Tommy tremblait d’effroi face au monstre et était incapable de faire autre chose que pleurer en invoquant le nom de sa mère tant aimée.  
Mais ce n’était que les prémices de l’enfer que son esprit imaginait ; sortant de nulle part, Chloé Wilson s’interposa entre les deux adversaires, avançant frénétiquement vers la bête difforme. L’espace d’un instant, son fils eut l’espoir que tout allait s’arranger, mais ce ne fut que vain. La mère se fit transpercer de part en part par la mandibule griffue, et son image commença à s’estomper peu à peu de la vision du prétendu héros. Avant de tout à fait disparaître, elle foudroya Tommy d’un regard inquisiteur, lui infligeant l’entière responsabilité des événements.

Tout à coup, il rouvrit les yeux, haletant et suant à grosses gouttes. Ce n’était qu’un mauvais rêve, tout ceci n’était que le produit de son imagination – voilà la première pensée qu’eut le marmot en reprenant conscience de la réalité. Malheureusement, cette dernière reprit rapidement ses droits et sa victime put alors déprécier l’environnement qui s’offrait à lui.
En réponse à ces alentours hostiles, le petit Nephil se recroquevilla sur une espèce de lit moisi et sale. La pièce dans laquelle il se trouvait était mal éclairée, envahi de taches dont personne ne voulait savoir la provenance, et se tenait au centre d’elle un… médecin à la blouse colorée au sang, le genre tout droit sorti d’un film d’horreur. Tommy n’avait pas vraiment d’expérience dans ce dernier domaine, mais son instinct lui hurlait que ce type ne partageait pas la sympathie et la gentillesse d’Actée, loin de là – en plus, il ne devait même pas connaître les Power Rangers.

Incapable de retenir ses nouveaux sanglots, le garçon, se cacha le visage et chercha du regard la seule mine agréable qu’il avait croisé depuis le début de ses ennuis. David était là, l’observant ; c’était une espèce de second souffle pour l’enfant. Peu à peu, il descendit ses mains et fixa ses yeux le grand contractant, cherchant à oublier le reste du cabinet.

« - … »

La bouche trop occupée par sa respiration bruyante, il était incapable d’émettre la moindre parole. Une peur tétanisait à nouveau ses membres, mais celle de mourir. Non, c’était celle que l’on avait quand on regardait un film d’horreur un peu trop jeune, le genre qui ne s’expliquait pas par des faits ou un danger, mais par une ambiance malsaine. Tout ce qui l’entourait lui hurlait de fuir sur le champ, mais c’était ce même cri qui paralysait ses jambes.
Ses sens toujours concentrés sur l’unique présence familière, Tommy parvint finalement à prononcer quelques bribes.

« - On … On est où monsieur David ? »

Sa voix et son visage trahissait toujours la panique qui s’était installé dans son corps. Pour quelqu’un qui niait connaître la peur, ce n’était décidemment pas son jour.
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Cabinet de Theo] Allô maman ? [terminé]   Dim 10 Juil 2016 - 18:53
Au réveil brusque de l'enfant, je laisse ma discussion de côté et m'assure que par ses gestes, Tommy ne tombe pas du lit. Il a dû faire un cauchemar. Il est pâle et en sueur. A moins que ce ne soit dû à ses blessures?

Tout va bien. Calme-toi.

Une main sur son épaules agitée par sa respiration affolée, je lui montre un bandage.

Je vais te soigner.

On … On est où monsieur David ?

Dans un cabinet médical. Ne bouge pas. Ça va piquer, mais ça désinfectera tes blessures.


Je commence les soins avec attention. Il aura forcément mal, mais si je suis rapide, ça ne durera pas longtemps. Dès que je le sens tressaillir sous les effets désinfectants de l'alcool, je le force à ne pas bouger, si bien que malgré ses plaintes, sa douleur et sa peur, je finis vite le travail. Theo, de son bureau, nous observe, mais ne trouve rien à redire. Habituellement, il critique vertement les gars qui se soignent sans lui car il trouve qu'ils s'y prennent comme des manches. Mais j'ai trop l'habitude maintenant pour qu'il n'ait quoi que se soit à redire. C'est un peu grâce à - ou à cause de - lui que je sais soigner.

En posant le dernier coton rougi et sale, je tire un bandage, lâchant enfin le garçon.

Désolé. C'est fini. Je vais couvrir les plaies et on ira te chercher un truc à manger.

Tommy est pâle. Et ses couleurs ne reviennent pas.

Theo, t'as pas du sucre?


Le médecin lève son nez et regarde un instant le garçon, l'auscultant d'un air curieux. Il soupire puis se tourne vers l'un des plans de travail avant de venir donner à Tommy des carrés de sucre.

Il a eu quoi? Agression?

On peut dire ça.

Et toi?


Theo appuie sans ménagement sur une plaie de mes précédents combats, réveillant la douleur. Mais je ne montre rien.

C'est rien.

Theo repart à son bureau et reprend son travail.

Ça va, tu es toujours David sur ce point-là.

Theo me connait. Il m'a "soigné" pendant six ans. Dès que mon magasin était attaqué, que j'étais agressé ou que je me battais avec un mauvais client, et jusqu'à ma sortie de garde à vue après l'incendie du Jackal, il s'occupait de me recoudre. Et à par Brook, je n'avais que lui pour me soigner. Il ne le fait pas par pitié. Juste par obligation. Il a même pensé pouvoir me laisser mourir sur son pallier une fois. Alors que j'avais une balle dans la poitrine, un an après mon arrivée, il m'a dit qu'il ne me soignerait pas si je ne m'allongeais pas sur une table de soin. J'étais au sol, à l'entrée, et je perdais connaissance, avec moins de sang dans les veines que sur mes fringues. Mais à mon réveil, il semblerait que j'avais réussi à obéir et à me relever, selon un autre Teeth. Aussi, il m'a soigné et râlant sur le sang que j'avais répandu. Mais moi, je n'ai jamais desserré les dents, je ne me suis jamais plaint, et sans mes réflexes de douleur, il pensait que je ne la ressentais jamais.

Je me retourne vers Tommy, et l'entourant de mes bras, j'enroule un premier bandage sur son torse.

Qu'est-ce que tu peux me dire... sur ta maman?

Messages : 195
Wishes : 34

avatar
N-Choisi
MessageSujet: Re: [Cabinet de Theo] Allô maman ? [terminé]   Sam 23 Juil 2016 - 16:18
D’ordinaire quelque peu réfractaire aux soins – et encore davantage quand une telle boucherie s’offrait comme cabinet -, Tommy demeura néanmoins impassible. Il était terrorisé, incapable d’émettre la moindre plainte ou d’opposer une quelconque résistance. Pour ainsi dire, il était à la merci totale de David.

Les mouvements du géant étaient flous, mais l’enfant reprit brutalement conscience des choses quand l’alcool se heurta contre ses plaies. La douleur se répandait à nouveau dans son corps, rapide, grandissante, et un cri se fraya un chemin jusqu’au dehors de sa bouche, brisant tous les dogmes héroïques auxquels le garçon s’était soumis depuis des mois. Ce soir, il n’était rien de plus qu’un bambin échoué et pleurnichard, qui reposait entièrement sur les épaules d’un inconnu qui avait eu le bon goût de partager avec lui sa préférence féline. Vraiment, la vie du gamin ne tenait plus qu’à un fil.

Serrant les dents et hurlant à l’occasion, Tommy subit le reste des soins passivement, totalement désemparé. L’espoir qui l’avait mu jusqu’ici était en train de s’estomper, et avec lui, tout le reste.

Enfin, le supplice s’arrêta, et le hère put récupérer son souffle. Une discussion se tenait non loin entre l’antagoniste sanglant et David, mais cela n’intéressait guère le torturé. Tout ce que ce dernier souhaitait, c’était un vêtement chaud, un lit douillé et sa maman ; mais ce plan semblait compromis.
Comme s’il entendait ses appels, le grand Nephil revint à son chevet, apparemment décidé à continuer l’enquête du petit.

« - Je … Je crois que le monsieur qui l’a enlevée avait un tatouage dans le dos, mais j’ai pas bien vu. Et puis maman elle part parfois très tard. Elle pense que je dors à chaque fois. »

A vrai dire, il avait prononcé ces quelques paroles sur un laps de temps assez élevé. Rassembler ses forces, ses souvenirs, puis les ordonner et placer des mots entre deux tremblements avaient pris plus de secondes qu’usuel, mais l’important avait été dit. Extirper plus d’informations allait s’avérer très compliqué, mais peut-être que de bonnes questions allaient pouvoir percer ce mur opaque d’ignorance qui se forgeait dans le cerveau du gosse.
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Cabinet de Theo] Allô maman ? [terminé]   Sam 23 Juil 2016 - 20:08
Je … Je crois que le monsieur qui l’a enlevée avait un tatouage dans le dos, mais j’ai pas bien vu. Et puis maman elle part parfois très tard. Elle pense que je dors à chaque fois.

Sa mère travaillerait de nuit donc. et avec un mec tatoué. Dans le quartier Sud, c'est chercher un arbre dans une forêt. Rien que ce soir, nous sommes trois à avoir des tatouages dans le dos. Je noue les bandages assez serrés pour qu'il maintiennent les plaies, mais pas trop pour ne pas rendre la respiration douloureuse. Quand c'est pour moi, ça ne me dérange pas, mais sur un enfant innocent; il ne le supporterait pas.

Quel genre de tatouage portait ce monsieur? C'était un animal ? Un mot?

Les soins terminés, je peux lui remettre ma veste et frictionner ses bras pour aider sa circulation après le choc de l'alcool à désinfecter. En attendant sa réponse, je payais à la louche ce qu'avaient dû valoir les soins du gamin, montrant les billets à Theo avant de les poser sur la desserte en fer au pied du lit. Je devais l'emmener dans un lieu plus agréable si je ne voulais pas qu'il se referme sur lui-même. Mais il fallait attendre que la douleur encore trop vive passe, ou il risquait de s'évanouir.

Messages : 195
Wishes : 34

avatar
N-Choisi
MessageSujet: Re: [Cabinet de Theo] Allô maman ? [terminé]   Mer 27 Juil 2016 - 3:00
A la vue des lèvres presque fusionnées et du tremblement léger de Tommy, il était évident qu’il usait de toutes ses forces pour mettre en marche sa mémoire. Se servir de son cerveau n’était pas un exercice dans lequel il excellait particulièrement – c’était un Power Ranger, pas Sherlock Holmes -, et il éprouvait ainsi quelques difficultés à puiser dans sa banque d’images personnelle.
Peu à peu, un vague souvenir du méchant se traça dans son esprit, et par réflexes ses mains se levèrent pour tracer le tatouage tel qu’il s’affichait au sein de sa tête. Les collant d’abord, il les écarta lentement en dessinant de vagues ondulations dans les airs.

« - C’était tout noir, en haut de son dos… J’sais pas ce que c’est, mais ça partait des deux côtés comme ça, c’était large… »

L’idée générale que transmettait l’enfant était bel et bien la bonne, mais beaucoup de détails manquaient à l’appel ; malheureusement, le garçon était loin d’être physionomiste.
Alors qu’il n’avait toujours pas rouvert les yeux, quelque chose de chaud l’entoura. Une veste était posée sur lui, propageant une chaleur bienfaitrice à travers son corps tout entier. Ceci couplé aux frictions de David amenait le pauvre petit à un état presque agréable, et le sommeil se faisait de plus en plus lourd sur ses paupières. Il n’arrivait plus à lutter, sa volonté se heurtait à un mur de résignation.

Dans une ultime tentative pour rester conscient, Tommy souleva une paupière, lançant à nouveau son regard sur le gentil géant.
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Cabinet de Theo] Allô maman ? [terminé]   Sam 30 Juil 2016 - 17:16
En activant ma Déduction, je ne pouvais pas ignorer que cette description correspondait trop justement à un Shark, un Teeth, qui s'était tenu dans cette salle avant que l'enfant se réveille. C'était le tatouage de Nicolas qu'il avait vu. Mais je ne pouvais pas ignorer non plus ce que lui m'avait dit. "Une pute". Je trouve que cet enfant ressemble beaucoup à celui que j'étais. Fils d'une femme qu'on fait souffrir, qui peut mourir, et qu'il ne peut pas protéger. Quoiqu'il est plus âgé que je ne l'étais, et c'est un contractant. Il peut peut-être y parvenir. Mais contre les Sharks, je ne l'y aiderais pas. Néanmoins...

Je ne t'empêcherai pas de la sauver.

Lui pourrait y arriver. Quand sa mère se retrouvera aux portes de la mort, quand elle s'apprêtera à les franchir, le laissant seul face à des ennemis. Il n'a pas trois ans, il n'aura pas comme moi une demie-soeur deux ans plus âgée et plus forte qui le retiendra, le maintenant d'un seul bras les siens, couvrant sa bouche pour l'empêcher de crier - ce qui lui permettra d'entendre sa mère dans le compartiment d'à côté se débattre, tousser, cracher et gémir, d'entendre son corps tomber sans vie - alors qu'elle lui répétera que c'est "ce qu'il faut à Papa", que ce sera bientôt fini, qu'il ne faut pas bouger, inlassablement, jusqu'à ce que... j'y crois et me retrouve prostré même lors du déraillement et jusqu'à l'arrivée d'Henry.

Malgré les années, je crois avoir gardé cette prostration face à la mort. Je n'y peux rien, jamais. C'est sans doute ce qu'il m'a permis de ne jamais pleurer la mort de personne, à l'exception de mon père.

Tommy s'endort à nouveau, et je le prend dans les bras. Je sors mon téléphone. Nicolas décroche.

Déjà envie de bière?

Pas encore. La femme qui t'a planté, c'est Wilson, son nom?

Ouais, tu l'a connais? Je croyais pas que tu te payais des putes.


Elle a quoi sur le dos?

Des dettes. Elle verse pas sa part au Clan. Elle doit un pactole. On va la faire rembourser pour ayu  moins huit mois.

... Je vois. Où est-elle?

Au nouveau Jackal.

Merci.


Je raccroche et remontant le petit gars endormi sur mon épaule, je salue Theo et sors.

Allons voir si tu pourras la sauver.

Messages : 195
Wishes : 34

avatar
N-Choisi
MessageSujet: Re: [Cabinet de Theo] Allô maman ? [terminé]   Lun 22 Aoû 2016 - 21:54
L’intrigante phrase du colosse résonna quelque peu dans la caboche du gamin, avant de s’évanouir rapidement. Déjà qu’il n’était pas quelqu’un qui poussait très loin ses pensées, Tommy était encore moins en état de réfléchir sur une pareille phrase ce soir ; et puis, il faisait confiance à David. Se laissant porter, il écouta la discussion, presque distrait.

Un sursaut le prit. Le nom de sa mère était sorti, et un lieu avait été changé. Lequel ? Il n’en avait pas la moindre idée, mais si son allié en avait eu connaissance, c’était une excellente nouvelle. Il afficha un sourire, puis se blottit encore un peu plus contre son sauveur, répétant une scène déjà arrivée – le sang, les larmes et la morve en moins.

Bientôt, le grand Nephil allait l’amener devant sa maman, et, ensemble, ils la tireraient de ses ennuis. Il était hors de question que quelqu’un se mette sur sa route, sinon il serait prêt à tirer son épée et à frapper ; et avec la force de son allié, personne ne pourrait leur résister. Lentement, il ferma à nouveau ses yeux tout en conservant sa mine heureuse. Tout allait bien se passer, David allait tout arranger.

Et, calme, il s’endormit une nouvelle fois. Il lui fallait être en forme pour affronter les méchants qui avaient enlevé sa mère, surtout qu’il était impensable pour un apprenti héros comme lui de laisser à quelqu’un tout le sale boulot. Non, s’il voulait mériter ce à quoi il aspirait, il fallait qu’il se comporte comme tel.


Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Cabinet de Theo] Allô maman ? [terminé]   
 [Cabinet de Theo] Allô maman ? [terminé]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» En fin d'aprem, nous somme allés danser le........ Kimbo!!!!!
» Naomi 2 sur Universal Cabinet
» [Vends] Multigame 3019 in one arcade cabinet --new--
» [NORFENDRE] Si vous n'y êtes pas allé, ne pas lire !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fate of Wishes :: Palema :: Quartier Sud :: Archives-