Un mystérieux petit animal croise votre route : Je souhaite que tu passes un contrat avec moi. En échange, j'exaucerais n'importe lequel de tes voeux.
 

 [Rue du Cloaque] Échauffourée sous le clair de lune [Terminé] [ROK]
MessageSujet: [Rue du Cloaque] Échauffourée sous le clair de lune [Terminé] [ROK]   Dim 3 Juil 2016 - 13:26
Invité -
Description du lieu:
 

Le cœur de Marco manquait de se décrocher de sa cage thoracique. La vue d’un couteau orienté dans sa direction avait généralement ce genre d’effet chez lui, plus habitué à les brandir pour effiler de la viande que pour menacer quelqu’un. La journée avait bien commencé pourtant. Avec le soleil et un planning allégé, le plombier avait prévu de passer la journée au parc avec sa fille. Quand on lui avait téléphoné pour une fuite de gaz sur une chaudière dans le quartier sud, il avait rechigné mais avait fini par conclure que ce petit détour ne lui couterait pas beaucoup de temps.

Au final, il avait passé la journée sur place à batailler avec un ballon aussi vieux que lui au point d’attendre une nouvelle livraison sous l’injonction de ses clients. Pas commode, les bougres, avec leurs gueules cassées et leurs vêtements pouilleux. Un coup de téléphone pour s’assurer que la petite était chez une voisine et il travailla jusqu’au soir. A peine terminé qu'il se rendit compte des deux pneus crevés de sa camionnette. Condamnée à rester sur place le temps d’appeler un dépanneur, il fut accosté par un petit groupe.

-Alors, on a un problème, mon gars ?


A croire que leur présence n’avait rien d’une coïncidence. Sans même prendre le temps des présentations, l’un d’eux avait dégainé à couteau à cran d’arrêt et lui ordonnait de vider sa camionnette.

-Y’a pas grand-chose, là-dedans, avait piteusement répliqué Marco, Quelques outils, deux trois bricoles. Rien de valeur en tout cas.

Mais l’autre n’avait rien voulu entendre. Le regard qu’il lui lançait n’augurait rien de bon. A croire qu’il était à peine maitre de lui, comme s’il était sous l’influence d’une drogue quelconque ou d’autre chose de plus morbide. Ses deux comparses ne semblaient pas dans un meilleur état que lui et se contentaient de lui barrer les issues. Argent, cuivre, tout ce qui pouvait leur remplir les poches ils le prendraient de gré ou de force.

Pris au piège, sans possibilité de sortir son téléphone sans craindre de représailles, Marco s’était résolu à coopérer. La journée terminait bien mal.


Dernière édition par Marco Hayes le Ven 22 Juil 2016 - 22:17, édité 3 fois
MessageSujet: Re: [Rue du Cloaque] Échauffourée sous le clair de lune [Terminé] [ROK]   Lun 4 Juil 2016 - 16:23
Invité -
(Je suppose que c'est ton post pour moi Marco, donc je me permet de répondre x) n'hésite pas quand tu crée un post, même si ça a été vu via demande de RP, à envoyé le lien par MP quand tu le crées Very Happy)



  Le Celte était de sorti en ce début de soirée, et dans le quartier Sud qui plus est. Depuis son arrivé à cette époque il l'avait évité, mais depuis son passage Seraph, il s'amusait à s'y rendre et à l'explorer, il s'agissait après tout du seul endroit qu'il n'avait pas découvert de fond en comble. Et puis, il y avait bon nombre d'Ombres ici, de l'entrainement facile pour ses pouvoirs.

  Et il y avait aussi toutes ces brutes, qui ressemblaient aux bandits arrachant l'argent de pauvres voyageurs ou marchands ambulants. Bien sur à cette époque on avait pas le droit de les tuer pour leurs crimes ou pour sa défense, mais quelques bonnes raclées permettait facilement de se mettre en forme pour la nuit qui s'annonçait parfois.

  Bien sur, quel étonnement de découvrir l'une de ces fameuses bandes entrain d'acculer un homme à côté de ce qui devait être son véhicule. Un dialogue classique entre celui qui n'a rien à donner, et celui qui veut tout de même tout prendre. Alors le sang du chevalier ne faisait qu'un tour, comme n'importe qui le connaissant pouvait s'y attendre. Et il s'approcha tranquillement, en plein milieu de la rue, jusqu'à ce que les brigands se retournent vers lui.

"Oula, qu'est-ce tu fais là toi ? T'as un problème aussi ? On est en pleine discussion."

  Le Celte s’arrêta à une distance raisonnable, regardant le salaud droit dans les yeux. Il n'aimait pas trop ce genre d'imbéciles, d'un côté il était agressif d'office, de l'autre il "prétendait" n'avoir qu'une conversation, pour le peu de chance que quelqu'un puisse le croire, ou bien passer sans aider le pauvre bougre bloqué.

"C'est mon butin."

  Autant jouer le bandit, mais il regardait toujours l'autre dans les yeux, et le calme apparent laissait place à un regard froid et purement sûr de lui sur le visage du pseudo-sauveur. Non pas qu'il n'ait pas l'envie d'aller coller une violente correction au groupe de malfrats, mais il espérait éviter les risques pour l’agressé.



Pouvoir passif de Diarmuid :
1-2 : Le chef est homosexuel ou bisexuel
3-6 : Il est hétérosexuel.
(Je te laisse aller lire mon pouvoir Marco, et gérer la réaction du vilain en fonction du résultat du dé, en sachant que ce genre de pouvoir marche toujours à 100% sur des humains :p Si t'as une question là-dessus, hésites pas à me MP)
MessageSujet: Re: [Rue du Cloaque] Échauffourée sous le clair de lune [Terminé] [ROK]   Lun 4 Juil 2016 - 16:23
Messages : 6481
Wishes : 2597
avatar
Le membre 'Diarmuid Ua Duibhne' a effectué l'action suivante : Les joies du hasard


'Dé classique' :




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Rue du Cloaque] Échauffourée sous le clair de lune [Terminé] [ROK]   Mer 6 Juil 2016 - 18:02
Invité -
Décidément, ce n’était pas une bonne soirée. Aux trois larrons venait s’en rajouter un quatrième qui semblait d’une toute autre trempe que les autres. Plus carré, plus sûr de lui aussi, il avait simplement affirmé que le contenu de la camionnette était à lui. A l’entendre Marco pensa d’office qu’il venait de marcher sur les plates-bandes d’un baron du crime ou quelque chose du même acabit. Rien à voir avec les loubards qui l’avaient accosté. Celui-là aurait clairement son dû.

Le canif changea d’orientation. Au lieu de pointer le torse de plombier, il visait désormais la gorge du nouvel arrivant. Les deux comparses l’encerclèrent. Un temps, Marco pensa s’éclipser, la voie étant désormais libre, mais il savait que le moindre mouvement suspect lui vaudrait un aller simple pour l’hôpital. Au lieu de ça, il leva les mains et tenta de raisonner tout le monde.

-Écoutez, vous pouvez prendre ce que vous voulez. Je veux pas d’ennuis, d’accord ?

-Ferme-là – ses yeux se portèrent vers l’inconnu – Et toi t’es qui ? Casse-toi avant que je te larde le bide.

Les choses allaient dégénérer, c’était certain. Marco se préparait déjà à l’éventualité d’en venir aux poings. Son cœur s’emballa à nouveau, ses mains devinrent moites. Il n’avait aucune chance mais dans la confusion peut-être pourrait-il en profiter pour partir. Et tant pis pour la camionnette.
Spoiler:
 
MessageSujet: Re: [Rue du Cloaque] Échauffourée sous le clair de lune [Terminé] [ROK]   Mer 6 Juil 2016 - 23:18
Invité -
Les bandits n'avaient visiblement pas envie de laisser partir leur prise du soir, à la grande déception du chevalier. Pendant ce temps le pauvre homme était visiblement prêt à laisser partir ses affaires pour ne pas être agressé. Diarmuid comprenait parfaitement qu'à sa place c'était ce qui semblait le plus raisonnable, surtout alors qu'il venait de prétendre être là pour la même chose que les trois salauds. Mais bien entendu, il n'allait pas se mettre à piller le véhicule, ni repartir pour laisser les autres s'en occuper.

"Dommage, je voulais vous laisser partir sans histoires..."

  Il prit un air désolé, presque ennuyé en répliquant. De la pure provocation, bien sur lancée dans un seul et unique but, et dans quelques secondes il verrait bien si l'appât prendrait...

Tu vas arrêter de te la jouer tocard putain !

  Bingo, c'était parfaitement ce qu'il voulait. L'un des deux qui s'était placé derrière venait gentiment dans la direction du Celte, dans le dos, dans le seul but de lui coller une raclée. C'était si facile de les faire sortir de leurs gonds, et ce sera aussi facile de leur régler leur compte, surtout depuis qu'il était devenu Seraph, sa force et ses réflexes avaient bien progressé. Les humains n'étaient pas de poids.

  Le dos presque tourné à l'agresseur, Diarmuid se retourna au dernier moment, lorsque l'autre avait le bras levé, pour lancer son coude dans la gorge du brigand, qui laisse un genou tombé à terre tandis que ses mains viennent agripper la zone touchée. Dans l'espoir que l'air repasserai plus vite. Stupide réflexe, qui le laissait à la merci du moindre coup.

  Mais ce n'était pas comme si il allait s'en souvenir, de ce fameux coup. Un simple genou dans le visage, bien à hauteur pour y mettre toute la force, et il chutait en arrière, assommé. Deux coups, et le deuxième n'avait même pas été compliqué. Le Celte soupira, comme une nouvelle provocation, ou un simple ennuie, ça les autres ne pouvaient pas vraiment le savoir.

"Vous en voulez aussi vous deux ? Ou bien vous repartez en emportant celui par terre ?"

  Il reportait son attention sur le "leader", celui au couteau. Jaugeant sa réaction. Si jamais il ne voulait pas lâcher et venait à l'agresser, le chevalier n'hésitera pas à y aller encore plus fort avec lui. Une arme, ce n'est pas n'importe qui qui a le droit de jouer avec normalement, en tout cas dans son esprit vieux jeu, alors voir un imbécile pareil le menacer... Non, décidément, ce ne serait pas deux simples coups pour lui faire perdre connaissance qu'il recevrait.
MessageSujet: Re: [Rue du Cloaque] Échauffourée sous le clair de lune [Terminé] [ROK]   Ven 8 Juil 2016 - 19:02
Invité -
Marco déglutit péniblement. Le nouveau venu avait expédié l’un des voyous à terre avec une telle célérité qu’il avait à peine eu le temps de comprendre ce qu’il s’était passé. Un instant il s’apprêtait à saisir son trousseau de clé pour vider sa camionnette, l’autre il assistait à la plus rapide raclée à laquelle il eut assisté. Il n’avait peut-être pas beaucoup d’expérience en la matière mais il en savait suffisamment pour savoir qu’un monsieur tout le monde n’était pas capable de ça. Pas lui en tout cas.

-Eh bien je…

-TA GUEULE !


Ça y est. La soupape avait lâché. Le porteur du couteau tremblait comme un épileptique mais ne semblait pas prêt à lâcher son butin. Pas sans mordre. L’autre à côté semblait moins sûr de lui. Si son doute se portait sur un assaut désespéré ou sur la capacité de son chef à lui planter une dague entre les omoplates s’il décidait de fuir, impossible à dire.

Celui qui avait craché son stress en hurlant se déporta, non pas vers l’inconnu, mais vers le plombier. Un temps, Marco pensa sa vie terminée. Pétrifié par la peur, il n’avait pas réagi. Mais au lieu de déchirer sa gorge, le couteau se contenta de glisser dessus par derrière. Le voyou se trouvait dans son dos et menaçait désormais de lui sectionner la jugulaire.

-Tu veux qu’il crève, hein, dis ? Barre toi maintenant sinon je te jure, il… il… je le bute. ET TOI FAIS QUELQUE CHOSE !

La prise d’otage était la preuve éclatante d’un aveu de panique ou d'un pitoyable amateurisme. L’inconnu ne connaissait même pas Marco et il était surement rattaché à un gang qui trainait à la recherche d’un butin facile. Si l'autre se décidait à tuer le plombier, quelle importance pour lui ? La tâche en serait juste plus aisée. Marco suait l’intégralité du soda qu’il avait sifflé avant cette incartade, maudissant une fois de plus ses pneus crevés, cependant que celui qui avait reçu l’ordre hésitait sur la conduite à adopter.

[C'est marrant ces p'tits dés. Va pour un peu de hasard alors bounce
1 à 3, le bonhomme s'enfuit
4 à 6, il tente un assaut vers Diarmuid]
MessageSujet: Re: [Rue du Cloaque] Échauffourée sous le clair de lune [Terminé] [ROK]   Ven 8 Juil 2016 - 19:02
Messages : 6481
Wishes : 2597
avatar
Le membre 'Marco Hayes' a effectué l'action suivante : Les joies du hasard


'Dé classique' :




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Rue du Cloaque] Échauffourée sous le clair de lune [Terminé] [ROK]   Ven 8 Juil 2016 - 20:01
Invité -
Le pauvre travailleur avait visiblement du mal à garder son calme, mais rester sur place ne lui apportait visiblement pas que du bon. Le chef du groupe commençait à sérieusement devenir instable, la démonstration l'avait bien trop dérangée, et il menaçait maintenant la gorge du pauvre homme avec un couteau.

  Le Celte resta debout pendant ce temps, jaugeant plus en profondeur le salaud qui jouait avec la vie d'un autre. Disons que le chevalier avait un serment à faire perdurer, même si il était revenu à une nouvelle époque. Et protéger cet homme faisait partie de ses obligations. Néanmoins, charger bêtement était hors de question. La solution était à nouveau dans le bluff, et il doutait que celui qui tenait le couteau puisse être un meurtrier, il paniquait rien de plus.

  C'aurait d'ailleurs été bien plus facile si il s'était enfuit comme l'autre qui prenait déjà ses jambes à son cou, sans même un regard pour celui qui était encore à terre d'ailleurs. Diarmuid soupira, où se trouvait la fidélité dans un tel groupe ? Bien sur d'un point de vue extérieur le soupire était assez difficile à interpréter.

  Il décida donc d'agir, et s'avança vers l'arrière de la camionnette. Il parla, détendu au maximum pendant ces quelques pas.

"Tu veux vraiment être arrêté pour meurtre ? Pour une camionnette dont tu ne tireras rien ?"

  Diarmuid fit semblant de sortir son téléphone, avant de tapoter au hasard, sans montrer que l'écran était en réalité toujours verrouillé. Puis il le porta à son oreille, sans quitter des yeux le duo victime/agresseur.

"Allô ? Ouais les gars, me faudrait du monde dans la rue du Cloaque, j'ai une camionnette à dépouiller." Petite pause dans le dialogue pendant laquelle il plante ses yeux dans ceux du brigand. "Nan pas de résistance, juste un type qui devient fou parce qu'il se fait voler sa prise." Il fit semblant d'écouter un dialogue qu'il s'inventait, avant de conclure. "Ok, à tout de suite les gars, je bouge pas de la camionnette."

  Puis il rangeait son téléphone, mimant le moment où il était censé raccrocher, avant de reporter son attention une dernière fois sur l’élément perturbateur.

"Bon, dans dix minutes j'ai 3 types qui arriveront pour m'aider à récupérer tout ça, donc que tu butes le moustachu ou pas, je te conseille d'être parti d'ici là. Je te conseillerai même peut-être de le laisser en vie, ça t'évitera de faire de la prison pour rien, et un problème de conscience quand tu deviendras moins stupide."

  Le clou final. Lui faire croire que tout ce qu'il pourrait tenter est inutile, et le prendre de haut sans même le menacer directement. Maintenant une partie de lui espérait tout de même que l'imbécile lui foncerait dessus, il ne s'était pas encore assez battu pour ce soir, et même si il prévoyait d'aller chasser quelques Ombres après, donner une correction à main nue ne donnait jamais la même satisfaction.
MessageSujet: Re: [Rue du Cloaque] Échauffourée sous le clair de lune [Terminé] [ROK]   Dim 10 Juil 2016 - 13:53
Invité -
Marco se sentait de plus en plus défaillir. Entre la menace imminente de voir le sol se tacher de son sang et l’arrivée de d’autres malfrats, il croyait appartenir à une blague cosmique dont il était le dindon. Qu’avait-il fait de si horrible pour que sa camionnette attire à ce point les convoitises ? Il n’était personne, il souhaitait simplement retrouver sa fille après une bonne journée de travail et voilà qu’en l’espace d’une demi-heure pas moins de sept personnes se disputaient ses biens.

Dans son dos il sentait que le voyou se décomposait à vue d’œil. Sa main tremblait, égratignant la peau du plombier, et il respirait par saccade. Au moins une chose qu’ils avaient en commun. Pris au piège il n’y avait qu’une seule issue apparente s’il souhaitait s’en sortir. Peut-être par pur instinct de préservation ou parce que la poigne du larron s’était faite plus molle, Marco se débattit comme un diable. Un coup de coude qu’il n’avait même pas contrôlé fit ployer l’autre et il se retrouva libre.

La scène lui semblait irréelle. Sa vision était nette, ses muscles se contractaient à un rythme infernal et tout son corps baignait dans la transpiration. A peine prit-il conscience que celui qui l’avait pris en otage s’enfuyait à toute jambe en hurlant des insultes et des promesses de vengeance. L’inconnu qui était arrivé en deuxième avait réussi son coup apparemment. Malgré la raclée qu’il avait filée, il semblait plus tempéré que les autres aussi Marco espéra une issue moins désagréable pour sa santé quand il se tourna vers lui.

-Je… Vous… Enfin…, les mots semblaient se refuser à lui tant il était chargé d’adrénaline, Prenez ma… ma camionnette. Mais s’il vous plait... laissez... laissez-moi partir.

C’était tout ce qu’il pouvait espérer désormais. Avant que les autres gars n’arrivent il espérait avoir mis le plus de distance possible entre cet endroit et lui.
MessageSujet: Re: [Rue du Cloaque] Échauffourée sous le clair de lune [Terminé] [ROK]   Lun 11 Juil 2016 - 21:13
Invité -
Le bandit restant devenait de plus en plus tremblant, tout comme l'otage. Pendant un petit moment le chevalier se demandait si toute la mise en scène n'avait pas été quelque chose de trop risqué. Il avait probablement surestimé l’intelligence du larron, ou bien sa résistance mentale. Fort heureusement le travailleur eu un réflexe qui permettait à la situation de s'arrêter là.

  Dans un mouvement de bras aléatoire, il arrivait rapidement à se débattre et à se faire lâcher de l'homme qui prenait la fuite. Bien sur il avait craqué, et dans sa propre panique, je doute qu'il s'était en fait souvenu de celui qu'il tenait. Le Celte voulait jouer son rôle un peu plus longtemps, histoire de s'assurer de la disparition des agresseurs.

  Et c'était le temps nécessaire pour le pauvre homme pour proposer de laisser sa marchandise se faire enlever par son nouveau prédateur. Devant cette situation le chevalier n'aimait pas trop passer pour un bourreau, mais il regardait tout de même une dernière fois dans les alentours. Toujours l'autre assommé au sol, aucun signes des autres. Bien, il pouvait donc confesser sa ruse.

"Personne ne va venir m'aider à prendre quoi que ce soit. Excusez-moi pour la mise en scène."

  Il s'avançait doucement, pour ne pas effrayer plus que nécessaire l'homme qui devait être un peu perdu. Il tendit sa main pour l'aider à se relever, en espérant qu'il ne paniquerait pas plus que cela devant un retournement de situation probablement inattendu de sa part.

"Tout ceci n'était qu'un mensonge pour les faire partir, je m'excuse pour la frayeur et pour le couteau, je ne pensais pas qu'il irait jusque là."

  Mais pour le moment tout allait bien au final, et c'était une bonne chose d'après le vieux chevalier. Restait à savoir comment l'homme allait réagir à tout cela.
MessageSujet: Re: [Rue du Cloaque] Échauffourée sous le clair de lune [Terminé] [ROK]   Mar 12 Juil 2016 - 20:03
Invité -
Marco n’arrivait plus à mettre le doigt sur ce qui pourrait l’aider à décrire ce qu’il vivait. A peine avait-il eu le temps de profiter de sa liberté que l’inconnu lui révélait que tout ceci n’était qu’une supercherie destinée à faire fuir les voyous. Il s’agissait donc bel et bien d’une farce et le plombier en était la victime. Il aurait pu en rire si le torrent d’adrénaline que pompait son cœur ne s’était pas subitement tari. Si la poigne de son sauveur n’avait pas été si solide il serait surement resté à terre un bon moment. A dire vrai c’est ce qu’il faillit faire tant ses jambes menaçaient de se dérober sous son poids. Accoudé à sa camionnette il aligna ses idées pour émettre un semblant de cohérence.

-Je… eh ben… C’était quelque chose, ha…

Sans vraiment savoir s’il devait remercier l’inconnu pour son arrivée fortuite ou le maudire par ce coup de poker qui s’était soldé par une confrontation littéralement à couteaux tirés, Marco se contenta d’un pénible sourire. Il était trop intimidé pour être reconnaissant. Après tout qui lui disait qu’il ne s’agissait pas encore d’une autre ruse ? L’inconnu semblait changé de l’instant d’avant et il ne paraissait pas vraiment vouloir s’approprier la camionnette mais le plombier avait déjà trop donné en si peu de temps.

-Vous faites une sacrée impression, articula-t-il finalement, J’y ai vraiment cru. Vous… J’imagine que je pourrais vous dédommager ? C’est quoi votre nom ?
MessageSujet: Re: [Rue du Cloaque] Échauffourée sous le clair de lune [Terminé] [ROK]   Dim 17 Juil 2016 - 22:14
Invité -
Devant le Celte, l'homme semblait se remettre tant bien que mal de ses émotions, même si la vérité semblait l'embrouiller presque plus que le choquer. Il s'accoudait rapidement mais difficilement à sa camionnette après s'être relevé, murmurant que le spectacle était du genre marquant. Le chevalier sourit tout de même, répondant aux différentes interrogations.

"Me dédommager ? Ce serait une façon originale de vous voler, et moins dangereuse que la précédente."

  Il sourit, prononçant tout cela avec une parfaite ironie. Bien sur il ne demanderait rien, peut-être un verre si jamais ils se dirigeaient vers un bar après. Il allait simplement se contenter de discuter un peu avec l'homme et voir où cela mènerait.

"Vous pouvez m’appeler Diarmuid. Je viens d'Irlande. Et vous ?"

  Il avait prit en partie l'habitude de dire qu'il venait d'Irlande. De toute façon c'était souvent la question qui suivait son nom original, et ça évitait les grandes séances d'interrogatoires, là au moins il ne restait que quelques questions sur la raison de sa présence, et ça lui laissait largement assez de temps pour préparer un petit mensonge là-dessus. Tout le monde ne pouvait pas accepter le fait qu'il venait du 3ème siècle après tout.

"Vous avez déjà appelé les dépanneurs ? Ou bien ces bandits vous ont attaqués trop tôt ?"

  Il s'était retourné vers le véhicule, l'observant un petit peu mieux. C'était un peu classique de cette époque, le Celte en avait vu beaucoup pour des métiers qui nécessitaient de se déplacer avec du matériel. Donc pas grand chose qui ne l'impressionne, contrairement à ses premiers jours au 21ème siècle.
MessageSujet: Re: [Rue du Cloaque] Échauffourée sous le clair de lune [Terminé] [ROK]   Mar 19 Juil 2016 - 19:07
Invité -
Les tremblements qui courraient sur l’intégralité de du corps de Marco s’atténuèrent et il récupéra un peu d’aplomb. Le fait de voir l’inconnu se présenter après avoir refusé un quelconque dédommagement y était surement pour quelque chose. Sa méfiance se délita lentement au même rythme que sa fatigue se faisant moins présente. Finalement il semblait être tombé sur quelqu’un d’honnête.

-Ben ça ! Si je m’attendais à croiser un autre irlandais dans le coin. Je viens de Galway. C’est sûr que ça change de Palema, hein ?

Marco pouffa péniblement. Son père répétait sans cesse « Les Irlandais dans un pays étranger c'est comme un plant de patates. T'en trouve un et t'es sûr d'avoir le reste à côté ! ». C’était surement vrai considérant la situation mais c’était autre chose que de vérifier cet adage par lui-même. Quand Diarmuid s’enquit des dépanneurs, Marco écarquilla les yeux.

-Les… Ah oui ! Bon sang j’avais complètement oublié.

Et c’était vrai. Le remue-ménage dans son cerveau s’était certes tassé mais ses idées restaient toujours un brin confuses. Le coup d’œil qu'il jeta aux pneus crevés de sa camionnette pour se rafraichir la mémoire lui fit l’effet d’un coup de pied dans l’estomac. Un rapide coup de téléphone et un camion serait là au plus vite pour lui permettre de repartir.

-Voilà. Bon eh bien… J’imagine que plus rien ne vous retiens ici… Je vous aurais bien proposé un verre mais je dois aller chercher ma fille chez une voisine. Par contre si vous avez un numéro de téléphone je pourrais vous passer un coup de fil histoire de me rattraper un de ces quatre. Entre vrais buveurs, vous voyez ?

A dire vrai Marco aurait bien profité de la présence de son sauveur le temps que le dépanneur n’arrive histoire d’être sûr de ne pas retomber sur de mauvaises graines. Mais faute d’abuser de son aide miraculeuse il pouvait au moins lui assurer qu’il n’était pas un ingrat.
MessageSujet: Re: [Rue du Cloaque] Échauffourée sous le clair de lune [Terminé] [ROK]   Mer 20 Juil 2016 - 10:42
Invité -
Le pauvre homme semblait petit à petit reprendre son sang froid, l'altercation semblait maintenant derrière lui. Mais en dehors de cela, c'est le fait qu'il était Irlandais qui retient l'attention de Diarmuid. Quelle surprise ! C'était le premier qu'il rencontrait depuis son retour d'entre les morts.

"Les Etats-Unis en général, sont assez dépaysant oui."

  Il se garda bien de dire d'où il venait, la Terre ne portait probablement plus le même nom, et la discrétion de ses origines actuelles étaient obligatoire pour ne pas passer pour un fou, ou amener des humains à se faire recruter de force par l'un des chats. Autant discuter d'autres choses, et les dépanneurs étaient une bonne façon de faire.

  De façon évidente, le plombier avait oublié les dépanneurs. Et l'instant d'après il rangeait déjà son téléphone, l'attente n'allait pas être très longue. Visiblement l'homme était d'ailleurs occupé, retardant donc le moment du verre, peut-être même qu'il ne se ferait jamais, mais le Celte n'était pas intervenu pour une quelconque récompense, il appréciait tout simplement de se battre d'une certaine façon.

"Et bien tenez, et j'ai hâte de pouvoir déguster ce verre avec vous. Par contre, il y a un dernier détail à régler avant que je vous laisse..."

  Le chevalier dirigeait son regard vers le voleur encore au sol. Il allait rester peu de temps avant qu'il ne se réveille, entre la discussion et la fuite des deux autres, il était même étonné qu'il ne soit pas encore debout.

"Je ne vois pas vraiment quoi en faire, peut-être le glisser dans une des ruelles ? Il vaudrait mieux éviter que les dépanneurs ne voit ça je pense."
MessageSujet: Re: [Rue du Cloaque] Échauffourée sous le clair de lune [Terminé] [ROK]   Jeu 21 Juil 2016 - 14:50
Invité -
Encore une chose que la mémoire de Marco avait passée à la trappe en même temps que le stress qui mettait les turbines dans le rouge. Le voyou était pourtant bien en évidence sur le bitume, quoiqu’un brin grignoté par l’obscurité. Quant à savoir quoi en faire le plombier n’en avait aucune idée. Il ne s’était jamais retrouvé dans une telle situation. Se battre a pu lui arriver, et encore il fallait remonter loin, mais avoir un corps sur les bras était une expérience nouvelle. Et pas du genre qu’on ait envie de revivre.

-Il est quand même salement amoché.

L’idée de l’emmener dans sa camionnette pour le déposer à l’hôpital le plus proche lui traversa l’esprit avant de repartir en arrière, se rendant compte par elle-même que c’était probablement la plus stupide des choses à faire. Diarmuid avait raison. Le cacher dans une ruelle était plus prudent. S’il se retrouvait dépouillé de ses biens, l’ironie de la situation aurait au moins le mérite de lui fourrer un peu de plomb dans la cervelle.

Marco rangea le numéro de son saveur dans la poche arrière de sa salopette et se pencha sur le voyou. S’il s’agitait par moment, c’était bien la seule chose dont il était capable. En lui agrippant les aisselles pour le transporter plus loin le plombier s’adressa à Diarmuid.

-Vous savez vous battre en tout cas. Vous avez pris des cours ou quelque chose comme ça ?
MessageSujet: Re: [Rue du Cloaque] Échauffourée sous le clair de lune [Terminé] [ROK]   Jeu 21 Juil 2016 - 16:51
Invité -
Salement amoché ? Le Celte haussa les épaules à ces paroles. En réalité il avait peut-être pas été aussi blessé qu'il aurait pu, le combat s'était terminé en deux coups nets en sans bavures. Il n'avait logiquement rien de cassé, et se réveillerait avec une simple migraine.

  Après leur échange de numéros le plombier s'approchait doucement du corps inerte mais bien vivant. Bien sur le chevalier l'aida à le déplacer, chose qu'ils firent sans problème à deux, jusqu'à la ruelle la plus proche. Avec un peu de chance pensait Diarmuid, le bandit se ferait détrousser à son tour, et comprendrait la leçon... Ou bien il deviendra encore pire, ça arrivait souvent aussi.

"Ça devrait suffire pour passer inaperçu ici. Même si ils l’aperçoivent ils penseront probablement à un ivrogne endormi sur place."

  Ils retournèrent tranquillement vers la camionnette et le chevalier entreprit de répondre à la dernière interrogation de l'homme.

"En Irlande nous avions rejoins un club de combat avec de bons amis, pour apprendre à nous défendre et à aider d'autres personnes. C'est le résultat de nombreuses années d'entrainement donc en effet."

  Remplacés club, par l'armée de Finn, de bons amis par des compagnons d'armes, et savoir se défendre par savoir tuer un ennemi même désarmé, et c'était presque la vérité qu'il venait d'énoncer. Bon en réalité, ils s’entraînaient surtout pour combattre entre eux pour se détendre et faire des paris sur les vainqueurs, mais ça pouvait aussi servir en combat à l'époque.

"En tout cas je suis heureux de voir que ça peut encore me servir, même si j'aurais préféré qu'il n'y ait pas d’agression du tout."
MessageSujet: Re: [Rue du Cloaque] Échauffourée sous le clair de lune [Terminé] [ROK]   Ven 22 Juil 2016 - 16:39
Invité -
Un dernier coup d’œil au voyou comme pour s’assurer qu’il ne continuerait pas la besogne qu’il avait entreprit avant d’avoir été envoyé au tapis et Marco se détendit sensiblement. Au moins il serait tranquille le temps de retrouver sa maison. Et puis Diarmuid restait avec lui quelques minutes de plus ce qui acheva de cimenter sa relative tranquillité. Après tout le bougre avait subi le meilleur entrainement qui soit. Niveau combat de rue les Irlandais se posaient là. Certes ils préféraient presque toujours résoudre leurs conflits par la bouteille mais quand les poings volaient, ils volaient durs.

A le voir de plus près, Marco se demanda ce qui pouvait pousser quelqu’un comme lui à se balader dans le quartier sud. Il paraissait trop honnête pour être un détrousseur. Un homme de main peut-être ? La tranquillité avec laquelle il avait fait face à la situation laissait penser qu’il n’en était pas à sa première fois. D’autant qu’il devait avoir une sacrée force pour envoyer l’autre dans les vapes en un seul coup. Non pas que le plombier ne s’en plaignait mais quand même c’était assez remarquable. Et puis après tout il pouvait se tromper. Les apparences, tout ça.

Marco frissonna à l’idée que Diarmuid n’ait pas été là pour le tirer du pétrin dans lequel il s’était fourré quand un vrombissement de moteur se fit entendre un peu plus loin. Deux phares s’approchèrent. Les dépanneurs.

-Nous y voilà, souffla Marco soulagé, il tendit sa main à Diarmuid, Merci en tout cas. Vraiment. Ça fait du bien de savoir qu’y encore des types biens par ici.

Réalisant soudain sa bourde, le plombier sourit bêtement.

-Pardon, oui. Je m’appelle Marco. Marco Hayes. Désolé pour les présentations j’ai l’esprit un peu ailleurs. En tout cas, promis, vous aurez droit à votre verre. J'y tiens.

Pour l’heure en tout cas Marco n’avait qu’une envie. Retrouver sa fille et la tranquillité de sa maison.

[Bon eh bien à moins d'un ultime contretemps j'imagine qu'on peut conclure là. Je te laisse boucler si tu veux ! Merci pour le rp bounce]
MessageSujet: Re: [Rue du Cloaque] Échauffourée sous le clair de lune [Terminé] [ROK]   Ven 22 Juil 2016 - 22:05
Invité -
Le Celte accepta rapidement les remerciements et le compliment du plombier. Des gens bien dans le Quartier Sud, depuis qu'il y passait, il avait bien comprit que ça ne courrait pas les rues. Et il savait aussi que ses actions seules ne permettraient pas de ramener tout le monde dans le droit chemin. Mais ça ne l'empêchait pas d'intervenir dans ce genre de situation, et puis, ça le chauffait pour sa traque d'Ombre lorsque ces accidents arrivaient.

  Soudain l'homme se souvint qu'il ne s'était pas présenté. Il est vrai que même Diarmuid avait oublié de demander son nom, petite erreur de sa part, mais rien de grave, ils avaient tout deux la tête ailleurs.

"Alors ce sera un plaisir de partager ce verre avec vous, en espérant que vous ne recroisiez pas la mauvaise fortune sur la route."

  Il tendit sa main pour un dernier au revoir en même temps que les dépanneurs arrivaient pour discuter avec Marco. Puis il reprit sa route plus loin dans le Quartier Sud, prêt à chasser un petit peu avant de rentrer. Elle allait être plus courte ce soir se disait-il, mais il avait pu rencontrer quelqu'un et l'aider, ça en faisait une bonne soirée tout de même.




Hop là ! Tu peux mettre [Terminé] dans le titre Very Happy Au plaisir de prendre un verre Wink
MessageSujet: Re: [Rue du Cloaque] Échauffourée sous le clair de lune [Terminé] [ROK]   
Contenu sponsorisé -
 [Rue du Cloaque] Échauffourée sous le clair de lune [Terminé] [ROK]