Un mystérieux petit animal croise votre route : Je souhaite que tu passes un contrat avec moi. En échange, j'exaucerais n'importe lequel de tes voeux.
 

Partagez | 
 [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]

Messages : 1878
Wishes : 119

avatar
N-Accompli
MessageSujet: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Dim 30 Oct 2016 - 21:12
Appart' de John:
 

John Fallen. Mort il y a de cela deux mois chez les Nephils. Je m'étais renseigné discrètement a la médiathèque où j'avais repérer rapidement un genre de registre au sous sol. Apres quelques recherche, j'ai pécho la nécrologie des Nephils. Le registre était entaché d'un nom familier. Après quelques recherches. Je l'avais retrouvé dans ma mémoire. Fallen le garde du corps au visage familier. Garde du corps de cette fille blonde avec qui j'avais eu une altercation. Je l'avais croisé une fois dans un couloir du QG. Avec un air interdit. Elle aussi était Nephil.
Je ne crois pas trop au coïncidence.

Alors j'ai cherché ce nom, savoir où il pouvait habiter. C'est facile d'aller à la mairie a une pause déjeuné. Quand personne n'est devant l'ordi allumé d'une secrétaire. C'est toujours facile de s'introduire dans le batiment, pour peu que l'on soit capable de former un kekkai. Il suffisait juste de rechercher quelques bons mots clés, de galérer un peu, beaucoup. Passionnément. Mais j'avais trouvé une adresse dans les registres informatiques. Sans plus attendre, j'étais reparti.

Sur le chemin qui mene a cette adresse, un pauvre type isolé est tombé sur un os en cherchant a me faire chier. il bouffe actuellement le sol en cherchant a comprendre ce qui lui est arrivé. J'ai aussi rencontré "une belle". C'est le surnom affectueux que je donne aux ombres maintenant. A croire que j'ai encore des remords à en détruire, alors je les taquine un peu. Comme si s'entretuer était un simple jeu d'enfant. Une manière de me dire que "C'est pour de faux". M'enfin. C'est d'ailleurs cette "belle" qui m'a ralentis en m'offrant une estafilade sur le mollet et une sur le bassin. Plus de peur que de mal. Mais je galere un peu a marcher.

Ah, c'est bon, j'y suis.
L'appartement semble être dans un bâtiment à l'état minable, le quartier craint vraiment. J'entre dans les lieux en invoquant un petit kekkai pour briser les porte du sas d'entrée. Je montre, maudissant ascenseur en panne a chaque foulée et chaque marche que je parcourt.

Une fois en hauteur, je reste un peu sur le seuil. Plusieurs portes sans numéros et aucune envie de jouer a cache cache. J'inspire profondément mes dernières bouffée de solitude. Comme un plongeur avant une longue apnée. Et puis malgré moi. J'invoque mon kekkai. Une taille modeste qui englobe facilement l'étage et une partie du toit.
Je reste un instant les bras ballant, à l'affut d'un son qui me confirmerai sa présence sur les lieux. Je décèle du mouvement derrière le mur à ma droite. Je m'adosse simplement au mur opposé avant de dire simplement d'une voix forte et nette.

" Hey, j'ai b'soin d'aide. "


Mon regard lorgne la porte avec une nonchalance de façade. En vrai, je bataille mentalement pour ne pas invoquer mon arme. Son seul contact me rassurerait. Un réconfort de façade, puisque je sais très bien que je suis a peine capable de me battre contre des petites ombres. Probablement jamais foutue de faire du mal au moindre humain. Même ceux dotés de pouvoirs et prompte a vouloir me tuer.
Sur la peau de mon menton, le symbole Nephil chatoie doucement d'une lumière douce. Seule assurance que j'ai de ne pas me faire tuer à vue.




Dernière édition par Luna Nightingale le Ven 2 Déc 2016 - 0:53, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1850
Wishes : 41

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Dim 30 Oct 2016 - 22:35
Le crâne enfoncé dans le matelas miteux qui me sert d’ersatz de lit, j’observe du coin du regard la nuit tranquille qui s’étend sur Palema. A cette heure-ci la température devrait être plus douce, j’imagine ; bien que je ne ressente plus vraiment ces choses-là maintenant. Je soupire, puis modèle de mon poing l’espèce d’aluminium bouliforme qui me sert de jouet depuis des jours déjà.

Tranquillement, je lève un bras pataud et projette la sphère mal dégrossie sur le mur qui fait face, tirant assez fort pour l’objet retombe sur mon sommier par son rebord. Les lois de la physique étant ce qu’elles sont – et accessoirement, des inconnues totales pour moi -, l’effet boomerang de mon activité laisse fortement à désirer. Alors, je me transporte par simple magie juste un peu plus loin, toujours avachi comme un déchet, pour la ramasser et ensuite retourner à ma position originelle.
Voilà mon activité phare depuis que je suis revenu à la vie. Rester allonger, m’amuser à peine en faisant l’abruti, puis m’évanouir de fatigue à force d’abuser de mes pouvoirs. Accessoirement vider mon réservoir d’eau chaude à chaque fois qu’il se remplit à nouveau, mais cette dernière partie, bien que plus hygiénique, ne dure rarement plus de deux minutes. Ah, vivre chez les Nightray m’a fait oublier toutes les joies de mon ancienne vie … Et pourtant, imbécile que je suis, je refuse d’y retourner.

Mais je ne céderai pas. J’ai assez donné à Bey, même à Kyu peut-être – simplement, je ne veux plus de tout cela. Suivre aveuglément des ordres m’a juste offerte une mort, et un pass direct pour tabasser un gamin. Non, vraiment, j’ai connu des deals de types louches dans la rue plus intéressants que ça.
En fait, il faut juste que je trouve quelque chose à faire. J’aimerais revoir Alice, Russel aussi, sauf que ça signifierait que je deviendrai officiellement un Solitaire. Alors qu’être mort est bien plus simple.
Peut-être que je devrais partir. Mais où ? Et comment ?

Je ne sais pas.

Replaçant mes phalanges autour de ma balle, je me remets lentement dans ma position flasque, jusqu’à ce qu’un liseré verdâtre, à la fois ralenti et instantané, ne vienne interrompre mon grand élan sportif. Encore une fois, un Kekkai m’a aspiré dans sa cage ; mais cette-fois, je ne bougerai pas. Que le type plus bas se débrouille, c’est pas mon affaire.
Accélérant presque, je reprends mon lancer et observe mon poids chuter le long de la porte, au rythme de la voix qui s’élève de l’autre côté de ce bout de bois moisi. Chic, on vient pour moi en fait.
Comme si, justement, tout ce que je demandais ce n’était pas qu’on me laisse tranquille. M’enfin, je me lève quand même, intrigué par cet appel. Comment quelqu’un pourrait me trouver ici ? Simple coïncidence, ou la gazette contractante est réellement si rapide ?

Les pieds nus, je ne prends que la peine d’enfiler un t-shirt par-dessus mon caleçon. Au diable les bonnes manières, mon public ne doit pas être bien consistant. J’arrive rapidement devant mon seuil, ramasse mon petit jouet, puis fait un pas sur le palier.
Cette femme, je la connais. Et c’est réciproque j’imagine, car je ne suis pas vraiment un génie des faciès, si l’on peut dire. La face blasée, j’hausse un sourcil en fouillant davantage ma mémoire, puis me lance.

« - Hey. Je t’écoute. »

La marque sous son menton me rassure au moins sur une chose : ce n’est probablement pas un assassin. Ou alors Bey a vraiment une dent contre moi. Dans une espèce de réflexe de survie, j’écarte encore un peu la porte, ouvrant la vue au bazar de ma chambre, mais aussi et surtout m’offrant le luxe d’avoir une vision directe sur la fenêtre. Si jamais elle sort son arme et me menace, la sortie est toute trouvée.
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1878
Wishes : 119

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Dim 30 Oct 2016 - 22:50
Et l'évidence me frappe comme une déferlante bien salée. C'est Théodore. Le léger doute se meut en évidence salée. Voilà pourquoi cette impression de déjà vu m'a rongée avec tant d'incisivité lors de notre première rencontre. Ses traits se juxtaposent avec ceux de mes souvenirs avec une perfection étrange.

Certes, les rondeurs de son enfance ont fondu comme neige au soleil. Sa voix enfantine s'est tarit pour se mouvoir quelques notes plus sombre. Son expression naturelle parait plus calme et empreint de gravité. Ne reste plus grand chose de ce gosse de 10 ans de mes souvenirs.
Mais c'est Théodore. C'est comme un tinginling qui sonne pour me le dire. Tout concorde, les infos de Bey, mes souvenirs. Jusqu'à cet air blasé qui donne l'impression de me reconnaitre sans mettre de prénom sur mon visage. On dirait moi en faisant mine de reconnaitre un mec qui m'aborde.

"Bah... J'chui blessé en chassant l'ombre au coin d'la rue. Rien de grave. Mais t'aurais pas un peu de fil et de bandage ? Je suis un peu en rade dans mon appart'. Et puis ma jambe s'est un peu aggravée en montant les étages. Et j'ai pas la fois de faire un détour par le QG c'soir"

Mine de rien, il n'a pas l'air prompte a me claquer la porte au nez. Pas non plus a me l'ouvrir. Mais c'est d'jà ça. Je prends.

"Euh... J'peux rentrer John ? "


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1850
Wishes : 41

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Lun 31 Oct 2016 - 16:39
Brutalement, mon regard se plonge dans le sien, perdu. Dans le maigre délai que m'a octroyé son entre-deux-phrases, mon esprit s'est figuré qu'après tout, je ne suis probablement pas le seul à pouvoir ressentir les Nephils. Peut-être que c'est une espèce de treizième mois qu'offre Bey à ses plus fidèles serviteurs, ou un truc du genre - dire qu'il a fallu que je meurs pour l'obtenir, je me demande bien ce qu'elle a dû payé. Mais elle connait mon nom. Et moi, j'ignore le sien.

Alors, ça va plus loin qu'une simple Nephil qui en a repéré un autre. Elle vient me voir moi, pas un allié. Peut-être que quelqu'un lui  a donné mon adresse en cas de pépin, et que le Dieu des coïncidences a arrangé le coup pour que je sois justement présent dans ce lieu que je n'habite plus ? Et même si c'était le cas, je vois mal qui aurait pû l'aiguiller. Alice me sait mort, Nylian n'est plus très causante, et je ne pense pas que Saskia fricote avec beaucoup d'esclaves Rouges. Alors c'est qui cette femme, bordel ?

Je soupire, puis brise le contact visuel, m'enfonçant sans attendre dans ma chambre. Autant terminer ma carrière par une bonne action, ça me coûte rien. Surtout que la magie des Kekkais m'a permis d'avoir une superbe réduction sur cette trousse de soin flambant neuve.

« - Tu peux entrer. J'ai de quoi te soigner là-dedans. »

Je profite de ce moment silencieux pour réarranger mes pensées. Je sais que j'ai déjà vu cette femme, et cette impression n'est pas simplement dû à mon cerveau qui me hurle son symbole; non, ça va plus loin. Sans pouvoir l'expliquer, sa présence me met mal à l'aise, en fait. Son visage m'évoque de mauvais souvenirs, bien que le lien me semble mystique.

Enfin, je me tourne à nouveau vers elle. Même s'il est évident qu'elle est un peu sur ses gardes, je crois qu'elle me fait confiance, quoique le mot soit trop fort pour la situation. Je réduis un peu l'écart qui nous sépare, brandissant les quelques objets requis pour les soins. D'ici, ses blessures ne me semblent pas si imposantes; du moins pas assez pour nécessiter une urgence.
Je m'arrête, sans relâcher ma mine sérieuse. Puis je parle, presque grave.

« - Non, vraiment. Qu'est-ce que tu fous ici ? »
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1878
Wishes : 119

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Lun 31 Oct 2016 - 18:09
Je retire mon kekkai avant de le suivre. Je me suis déjà fait avoir deux fois. Si je le retire pas maintenant mais apres avoir bandé mes plaies, ma blessure se réouvre et les points de sutures qui disparaissent. Et je me retrouve dans un instant de solitude totale, avec bobine de fil pas entamé et une douleur assez difficile a supporter.

J'écoute sa question.
Qu'est ce que je fout ici ? J'imagine que c'etait un peu prévisible cette situation. M'a il reconnu ? Peut être pas. Ça fait dix ans qu'on ne s'est pas vu et j'ai une teinture bleue et rose qui est passé entre temps. Mais il doit faire le lien, nan ? Lui qui ressuscite de nulle part. Moi qui pop quelques jours plus tard comme une fleur.
Je prends quand même le temps de sourire un peu en choppant la trousse au vol.

"C'est vraiment étrange cette coïncidence. J'allais justement te poser exactement la même  question Théo"


Petit instant de silence. Je saisis ma trousse et déploie mon kekkai. Histoire que le fil reste en place et que je puisse salir les draps du lit sans aucun états d'âme. C'est étrange de prendre si vite ce genre d'habitude. Ça me donne l'impression d'être contractante depuis toujours. Alors que ça se compte en jours.
Bon mon frangin me regarde médusé et semble pas vouloir m'aider à me recoudre. Ce qui est pas plus mal au vu de ce que je vais lui dire. J'aurais peur qu'il sursaute un peu.

"Au fait. J'ai croisé un nephil de 6 piges. Et je me suis posé une question à ton sujet"


Comment ca je ne réponds absolument pas a sa question ? Ouais, j'avoue. J'aime entretenir le suspence. Bon c'est une vengeance comme u'e autre. Histoire de lui faire payer ces 10 année de fausse mort.
Sans me presser, je commence a me recoudre doucement. Restant concentre sur ma tâche. Même si une partie de moi immature ricane mentalement.

"Est ce qu'a son âge tu étais déjà contractant théodore ? Je demande ça car tu disparaissais beaucoup. "


Je grimace un instant de douleur a cause du point de suture

"J'veux dire. Est ce que c'est George qui est la cause de..."


Je m'interrompt brusquement. Histoire de le laisser sur sa fin. La phrases reste en suspend. Et je savoure ma maitrise pour tenir les gens en haleine. J'en ai trop dit. Et en même temps pas assez. Il m'interroge du regard. Alors je me redresse a demi. Offrant mon sourire le plus doux pour le lui annoncer.

"Au fait. Joyeux anniversaire bro. Mon cadeau t'as plu ?  J'attends toujours le miens s'pece de glace rhum raisin"


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1850
Wishes : 41

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Lun 31 Oct 2016 - 22:28
A chacun des mots qu’elle prononce, presqu’au rythme de leurs syllabes, mon visage se décompose petit à peu. Mes yeux voient une jeune femme blessée en train de soigner, mais mes oreilles en ont une toute autre version – les propos qu’elle tient sont soit délirants, soit effroyablement logiques. Et à choisir, je crois que je préférerais me tenir face à une folle qu’à … Elle. Pas que je lui en veuille, mais mon cerveau n’arrive pas à accepter qu’elle soit davantage qu’une musicienne de rue.

Théodore, mes absences enfantines, George … Je sais où tout ça mène. En fait, à moi. Et à ma sœur. Reste l’histoire du gosse – qui est un mystère à mes yeux. Pas grand souvenir d’avoir eu de quelconques relations avant Lenna, alors il ne peut vraiment être mon fils ; et si l’autre abruti de riche a eu d’autres mômes, je dois bien dire que c’est le cadet de mes soucis. Je ne suis plus de cette famille.
Enfin, maintenant qu’elle est là, j’ai un doute.

Soudain, elle se tait, coupant sa phrase. Je saisi pourtant la fin de ses propos, esquissant un maigre sourire malgré mon humeur pas à la joie. Non, je n’étais pas un contractant à l’époque, sinon je serai bien mort depuis dix ans ; je peux affirmer de source sûre qu’on ne fait pas de vieux os quand on se met au service du félin le plus démoniaque qu’il m’a été amené de rencontré. Et croyez-moi, on en croise des chats fourbes quand on vit dans la rue.

Une partie de moi aimerait s’énerver, retourner les quelques meubles de la pièce et ordonner à Chanel « Picasso » Brun de décamper, mais ce serait bien futile. Elle sait qui je suis, où je vis, et que je suis vivant ; alors la fuir ne serait que bien temporaire. Et surtout, sans grand intérêt. Qu’est-ce qui me pousse à l’éviter ? Elle ne m’a jamais haï que je sache, et vient sans menace. Alors, pourquoi ne pas l’écouter ? Bis repetita, je soupire.

En même temps, sa dernière réplique vient clôturer mes doutes sur son identité. C’est donc réellement elle, et cerise sur le gâteau, c’est aussi qu’elle qui m’a ramené à la vie – ce que je, soyons honnête, n’avais absolument pas deviné. Je hausse un sourcil en même temps que mon sourire s’agrandit sur ma face, amusé par la situation. Voilà que se pointe dans mon appart’ moisi ma sœur oubliée, qui prétend m’avoir rappelé d’entre les morts … Qui plus est, le jour de mon, enfin, notre anniversaire. Bey choisit toujours aussi bien ses mises en scène à ce que je vois.

« - Ah … »

Oui. Même si une partie de mes pensées sont claires, l’autre ne l’est clairement pas. La masse de nouvelles qu’elle m’apporte en si peu de temps est telle que, même si Alice m’annonçait sa grossesse, je ne serai pas plus dépourvu. Enfin, dans le cas d’Alice peut-être un peu plus, étant donné que je suis à peu près persuadé qu’il ne serait pas de moi. Sans le peut-être en fait, à moins qu’elle m’ait drogué.

Je m’assoie sur le lit lentement, baladant une moue songeuse du bout de mes lèvres. Maintenant, quoi ? Je la remercie ? Je lui offre du fric ? Je renoue une relation normale entre frère et sœur ? Quelque chose me dit que la dernière option serait la plus logique et normale, mais aussi la plus difficile. Je lui ai fait croire que j’étais mort pendant dix ans, et ça m’étonnerait que George ait balancé le contraire ; encore davantage qu’un autre l’ait fait. Alors, j’imagine que je suis dans la position de celui qui devrait présenter ses excuses à genoux pendant des heures, ou à défaut, s’expliquer.

Je passe une main dans mes cheveux, frottant un peu le dessus. Un peu de courage gamin, c’est ta sœur qui est face à toi, pas une inconnue.

« - Nan, c’est récent … Enfin, plus ou moins. »

J’aurai tenu quand même pas loin de six mois. Une belle perf’, quoique je dois être en-dessous de la moyenne quand même. Bah, j'ai bien l'intention de me rattraper sur ma seconde vie, tu peux compter sur moi Bey – plus je serai loin de toi, mieux je me porterai.

« - J’imagine que je dois t’être reconnaissant pour m’avoir ressuscité. Et pour tout te dire, je le suis, Chanel. Merci. Je pense pas que j’arriverai à t’en offrir un à la hauteur, mais je vais tâcher de réfléchir à la question… »

C’est si plat, si monotone. Je suis face à la personne à qui je dois la vie, ma deuxième en tout cas, et je lui parle comme si elle venait de m’offrir une nouvelle chemise. Je suis d’un ridicule, mais pour ma défense, je crois que je suis juste totalement perdu.
Quoique, j’ose quelque chose. Rien de très important, mais peut-être un début d’effort pour renouer une relation.

« - Et … Miroir. »

Je lui adresse un sourire, vrai cette fois-ci. Au fond de moi, je suis content de revoir ma petite sœur.
A moins que, avec ma mort, l’ordre n’est changé ? Oh, j’espère qu’elle n’y a pas pensé…
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1878
Wishes : 119

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Lun 31 Oct 2016 - 22:43
Je l'écoute un peu en recousant. Souriant quand lui même invoque sa répartie de gosse de 8 ans. J'crois j'ai un peu besoin de nostalgie en ce moment. M'enfin, je l'écoute en écoutant à moitié. La faute a mon attention accaparée par ma couture du jour. Pourtant même si je ne décolle pas les yeux de mon ouvrage, je ne peux m’empêcher de le reprendre. Par habitude

"Luna. Luna Nightingale s'il te plait. Chanel... Ca fait trop bourgeois français. Et pour Nightingale... Bah... C'est une longue histoire..."

Je redrese les yeux, coupant court a ce qu'il peut penser.

"C'est ni un nom de marié ni un faux nom. T'façon, si j'avais choisis mon faux nom, il aurait toujours été plus classe que le tiens Théo ! Nah !"

Merde, je parle comme si j'avais 10 ans d'age mental. C'est mauvais signe. Pour la peine je repose mes yeux sur ma jambe avec un air sérieux. Même si une partie de moi prépare mentalement une réplique de gamine à la moindre pique

" M'enfin. J'parle trop de moi. Dis moi, t'as fait quoi de beau ces dix dernières années ?"


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1850
Wishes : 41

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Lun 31 Oct 2016 - 23:10
« - Hein ? »

Probablement trop bas pour qu’elle discerne le son d’un grognement, mais je reste un instant abruti face au sens de sa phrase. Nightingale ? Vraiment ? Et comme véritable nom ? J’ai l’impression qu’il s’est passé bien des choses ces dix dernières années au sein de ma famille. C’est bien ça le terme, non ? M’enfin, quoi qu’il en soit, cela croule sous la logique. Mes dernières visites au domicile familiale ont été plutôt erratiques et nocturnes, sans vraiment d’inspection des mœurs du moment.
Il faudrait, peut-être.

« - Pitié, dis-moi que t’as arrêté la musique, « Luna », parce qu’une chanteuse d’origine française avec un nom d’oiseau et des consonances anglaises, c’est déjà fait. »

Perché mon humour, dis donc. Même moi j’ai dû mal à saisir la vanne, tant est qu’il y en est une vraiment, alors de là à ce qu’elle la comprenne … Au moins, elle verra que sur certains points j’ai pas changé. Ouh, l’autodérision.
M’enfin, j’ai saisi que c’était à moi de garder la parole. Elle a déjà fait l’immense partie des efforts, alors il serait plus qu’indécent de taire une partie de ma vie. Celle qui n’existait pas jusque cette semaine dans sa tête.

« - Après ma petite emmerde avec « papa », des types bien m’ont recueilli dans le coin. J’ai passé quelques années chez eux, et le reste dans la rue à m’exercer au vol à la tire et au cambriolage. J’avais un petit niveau là-dedans, même pour te dire une de mes victimes a fini par bosser avec moi … Enfin, je palabre, mais y a rien de bien classe là-dedans. »

Une façon bien succincte de résumer dix ans de ma vie. Et pourtant, tellement proche de la réalité – à moins qu’elle ne veuille que je rentre dans le moindre détail de mes méfaits.

« - Je te fais la version courte, mais je pourrai te racontai la longue avec chacune de mes affaires, si tu veux. Et si tu te poses la question, je n’ai tué personne. »

Même en tant que Nephil, je n’ai jamais ôté la vie à qui que ce soit, bien que je l’ai voulu à plusieurs reprises. Bordel, cette faction de moi à fait de moi un assassin en devenir.

« - Et puis, à la fin de l’année dernière, j’ai eu un nouveau problème avec George. Cette fois, c’est Bey qui m’en a tiré, contre un de ses fameux contrats … Rapidement je me suis perdu dans ma tâche de Nephil, et j’ai vécu uniquement pour ma … « famille » ? Et puis je suis mort au combat, comme tu peux t’en douter. »

Quelque chose manque dans cette histoire. Alice. Je ne peux pas lui raconter mes six derniers mois sans l’évoquer elle, ce serait … Indigne d’elle. Injurieux. Obscène. Pire, en fait.

« - Si, autre chose. J’ai quitté le Sud pour vivre dans le Nord dans l’appartement d’une jeune femme, Alice. Ma copine. Enfin, je ne sais plus exactement ce qu’on est maintenant, mais c’était le cas il y a encore deux mois du moins. »

Russel, Leeroy, Nylian, même Rekor ; voilà des noms que j’aimerais citer. Mais pas tout d’un coup, sinon je vais l’assommer à grand renforts d’inconnus.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1878
Wishes : 119

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Lun 31 Oct 2016 - 23:32
- Hum...

J'avoue j'arrive pas a être plus expressif. Mais je suis resté silencieuse en encaissant le récit bordélique de mon petit frère. (S'il était resté deux mois sans vieillir, j'imagine que je n'étais plus la cadette. Même si ça me semblait difficile a expliquer au cours d'un repas de famille.) il a l'air d'avoir eu une vie remplie. Contrairement a la mienne qui semble bien banale. Mais soit. Face a son emportement contre George, je ne peux m'empêcher d'éclaircir quelques révélation. C'est donc calme que je largue le "hold the door"

- George n'est pas notre père. D'où le Nightingale et la longue histoire que j'ai voulu t'épargner tout à l'heure. "

Je finis le dernier petit crochet et mon oeuvre d'art est terminée. Je sors un bandage pour serrer au maximum la fine plaie fraichement recousue.

" George a pêté  un plomb quand il l'a appris il y a dix balaies. C'est pour ça qu'il... A fait ça. "


Je me concentre sur me mouvement cyclique de mes mains jouant avec la bande de tissus. Ma voix me parait trop sérieuse a mon goût. Alors elle se tarie un peu d'humour.

" Il s'appelait John Nightingale. Un gars presque aussi chelou que toi si tu veux une description. J'ai vécu mon adolescence traumatique avec lui."


Je fignole mon tableau. Signant de la main de maitre un pansement foireux qui tient miraculeusement a ma jambe.

"D'ailleurs. J'imagine que je peux t'appeler Junior ? Ça colle bien au fait que tu es plus je que moi maintenant ? Nan ? Ah. Pour le nom de chanteuse. Promis, pas de piaf comme édith. Je suis Tess Summer. Un label m'a dégotté récemment."

Évitons de parler de kadaah jhin et de mon premier album de pop love musique tout de suite. J'ai pas envie de l'effrayer tout de suite


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1850
Wishes : 41

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Mar 1 Nov 2016 - 0:24
J’éclate d’un rire franc, honnête ; relâchant toute la tension que cette discussion appliquait sur mon corps. Je ris jusqu’à m’en tenir les côtes, d’une ampleur déformée quant au déclencheur de tout ça. Non, mais, Tess Summer, vraiment ?  Allons, on dirait le nom d’une chanteuse de pop qui fera un tube un été, puis qui sombrera dans les méandres des artistes oubliés. Et puis, entre nous, John Fallen ça a quand même plus de gueule. Même Roger Moore, pour dire.
Doucement, je reprends mon souffle, presque détendu. Puis je pose mes deux mains sur mes lèvres, presque en prière.

« - Secrètement je prie pour que ton nom de scène fasse partie du contrat. Je ne peux pas croire que ma propre sœur choisisse de son plein gré un faux nom pareil. Et ça vient de John Fallen. »

Je souffle un grand coup, pour récupérer un air à peu près sérieux. Même si j’aimerais bien conserver ce sourire plus longtemps, ce que Luna vient de m’apprendre n’est pas banal, pour ainsi dire – Georges ne serait pas mon père ? Et par le comble du hasard, j’aurais choisi le même nom que mon véritable paternel ? Eh bien, ça expliquera peut-être pourquoi je le porte autant, alors. Ou pas. On dira que ces derniers temps je suis plus enclin à accepter même l’explication la plus alambiquée pour quoi que ce soit, alors ce n’est plus qu’une formalité.

« - John Nightingale, donc ? Et, allez, épargne-moi le Junior, officiellement je suis toujours ton ainé, petite. M’enfin, parle-moi de lui, s’il te plaît. »

Autrefois, la formule de politesse aurait sauté. Mais plus maintenant, du moins aujourd’hui. Quoi que je veuille bien penser, il y a une pression palpable autour de ma sœur, le genre qui pourrait éclater à la moindre de mes conneries. Car ça, j’en ai fait ces dernières années, des conneries. Comme l’abandonner et l’oublier, ou encore offrir ma vie à divinité obscure. Et j’en passe des jolies.

« - … Et aussi, de toi, de ce que tu as fait. »

Je crois que j’ai envie de lui poser mille questions, pour savoir ce qu’elle est devenue maintenant. Mais je dois y aller lentement, en lui laissant la primeur. Après tout, je n’ai jamais fait le moindre effort pour la retrouver, alors je me sens presque pas à ma place ici. Un peu comme un gosse qui demande une mandarine et à qui on offre l’objet le plus précieux de son grand-père – il le regarderait avec des grands yeux, se sentirait à la fois heureux, intrigué et … Effrayé.
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1878
Wishes : 119

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Dim 13 Nov 2016 - 1:13
J'encaisse les moquerie dans un silence. Me rappelant brutalement que j'en voulais a ce type. De n'avoir jamais eu l'idée d'entretenir le moindre contact avec nous. J'ai pas envie de parler de moi. Y'a rien a dire. Et il doit s'en foutre. Et puis ce serait faire un long aveux d'échec que de lui dire la vérité. Alors je parle de John. C'est plus facile d'évoquer un bon souvenir que de monologuer sur mes errances et mes pertes.

- C'était un type que j'appelais sarcastiquement papa quand on se disputait un peu. Gratuitement, juste pour le faire chier. T'aurais du voir ses réactions, un spectacle son et lumière

Je sourie, presque malgré moi en revoyant sa figure plutôt joyeuse. Faut dire, que l'humour de mon pere avait bien influencé le mien. J'étais devenue un peu weird, principalement parce qu'il l'était déjà de base. Sans lui. Je serais resté cette petite gamine égocentrique qui servait de cadette aux bruns

- C'était un type bien. Même s'il fallait parfois vraiment chercher longtemps pour trouver sa définition de "bien".

Je m'attaque a mon autre blessure. Je panse doucement la plaie. Prenant soin de mesurer mon silence aussi bien que mes gestes.

"Il est mort. Y'a 8 mois de cela."

J'esquisse une nouvelle grimace au contacte du désinfectant sur ma plaie.

" Tu sais. Je regrette vraiment d'avoir fait mon vœux. Je pensais bêtement que... Je sais pas. Il allait pop un être adorable de 10 piges. Et que j'aurais pu rattraper quelques conneries. Mais voilà. On m'a refourgué une autre montagne de mensonge."

J'inspire profondément avant de remonter mon regard vers ce type.

"Pourquoi t'as jamais eu la présence d'esprit de... Je sais pas. Dire que tu n'étais pas mort il y a 10 piges ?"


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1850
Wishes : 41

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Dim 13 Nov 2016 - 2:03
J’inspire un grand coup, autant que je déglutis. Je ne sais pas quoi lui répondre, pas comment le faire pour ne pas passer pour gros connard, du moins. Nerveusement je laisse planer un petit silence sur la pièce, avant de me lever et commencer à marcher lentement, pianotant du bout des doigts sur le haut de mes cuisses. Je suis son vœu, mais pas ce qu’elle a souhaité – tout autant paradoxale que ça sonne, c’est comme ça que Bey fonctionne. Il offre quelque chose, mais jamais ce que l’on veut. Seulement l’enrobage. Et ce papier cadeau moisi, c’est moi.

« - Je … »

Bordel, voilà que je laisse planer mes phrases. Mais j’ai le tract. Celui qu’elle claque cette putain de porte après avoir entendu mes explications à deux balles, et m’ôte la demi-chance qui m’est offerte de renouer avec ma famille.
Déjà que mon père est mort avant qu’on se rencontre, j’ai pas envie de déconner encore.

« - J’avais peur de George, voilà. Je suis resté planqué dans le coin quelques années, et puis … J’ai commencé à moins être terrifié. A faire des trucs, à cambrioler des gens. »

J’élude là, j’élude. Et elle va être blasée si je continue à tourner autour du pot comme je le fais.

« - Sauf que voilà, dans ma tête, j’étais plus Théodore Brun. J’étais John Fallen, ou Roger Moore, ou même n’importe quoi d’autre. J’avais tous les noms que tu veux, mais pas le mien … Et j’en voulais pas. Plus. Venir vous voir, te voir, pour dire que j’étais pas mort, ça signifiait inviter à nouveau ce connard dans ma vie. Et ça, je voulais pas. »

Oh, pauvre John, je passe presque pour une victime maintenant. M’enfin, elle se doute bien que l’histoire s’arrête pas là – il y a un moment où je suis devenu autre chose que ce pauvre type qui voulait plus de son passé. Un esclave de Bey, ou Nephil pour les plus politiquement corrects d’entre nous.
J’arrête ma marche, forçant mon regard à soutenir celui de ma sœur.

« - Pour les huit derniers mois, j’ai pas d’excuse. J’ai tenté de foutre en taule l’autre abruti, mais le flic qui m’épaulait m’a lâché sans trop de raison. Alors, j’ai juste fais en sorte de m’intégrer autant que possible dans ce merdier de contractant, sans plus penser à ce que j’étais avant. Ce qui m’a apporté plein de trucs bons, mais qui m’a aussi foutu dans une sacrée emmerde. Enfin, pour cette dernière je crois que tu sais à quoi je fais référence. »

Qu’est-ce que je peux dire de plus ? Oui, Chanel, ou Luna, comme tu veux, je me suis cassé et j’ai jamais laissé de mots pour te dire que j’étais encore là. Parce que tout simplement je ne pensais plus à toi.
Putain, je crois que je tiens plus de George que je l’imaginais.
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1878
Wishes : 119

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Dim 13 Nov 2016 - 2:32
Je l'écoute. Stoïquement. J'veux pas dire, mais tout ça, ça me donne juste l'impression de me retrouver face a un miroirs quand je cherche une mauvaise excuse. Parce que c'est ce que j'entends. Je suis aussi douée pour me voiler la face. Sauf que non. Pas de pitié contre un type qui m'a condamné a me battre dans une guerre sur un malentendu. A cause de ce silence, je me retrouve dans un monde qui n'est pas initialent le mien. Un monde ou la douleur semble devenir une routine matinale de youtubeuse beauté.
Alors ma voix perce mon coffre pour vibrer d'une onde glaçante et sêche.

"Je t'ai posé une question. George n'en est pas le sujet. Et pourtant tu l'invoques comme excuse."

Je fini à la va vite ce que j'ai commencé. De toute manière, la blessure est peu profonde et pas vraiment prioritaire.

"T'avais mille manières de me contacter sans passer par lui. Tu savais que si tu me demandais d'être une tombe, je n'aurais jamais moufté quoi que ce soit. T'as le droit de vouloir rester dans ta petite zone de confort. Mais admet le. "

Ma main vient doucement se presser contre mon visage. Les résidus sanglant de mon travail marque mes traits d'une facepalme en train de coaguler.

"Est ce que tu m'as oublié ?"

Je ne vais pas aimer ce qui va suivre. Je le sais. Et pourtant, je pose ma question rhétorique.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1850
Wishes : 41

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Dim 13 Nov 2016 - 2:50
Sans aucune douceur, mes doigts viennent presque se planter dans ma chair, pétrissant, pinçant ma peau jusque c’en soit douloureux. Je ne veux pas répondre à sa question ; et puis, plus l’on parle et plus un décalage s’installe entre nous deux. Elle veut que je dise quelque chose, et je ne veux pas prononcer ce mot.
Lentement, mes mains reviennent à la hauteur de ma tête, crispés. Puis, je cris.

« - Comment est-ce que tu veux que je cite pas George, bordel ? C’est à cause de lui que je me suis retrouvé dans la merde, c’est à cause de lui que je vous ai tous fuis. C’est à cause de lui que je suis devenu Nephil, c’est à cause de lui de lui que je suis mort, putain ! »

Merde, voilà que je commence à chialer. Et à gueuler. Et à tout relâcher, toute cette pression de mes couilles que je retiens depuis ma résurrection, depuis même plus longtemps. Je sais pas combien. Mais plus que ce que je peux penser.
Je laisse retomber mes bras le long de mon corps, sans chercher à essuyer les quelques larmes qui tracent leur route le long de mes joues.

« - Et si tu veux savoir, c’est à cause de lui que je t’ai oubliée. »

Je respire, j’halète. Putain, je lui ai dit. Et je suis toujours en colère. Connard de faux père.

« - Voilà, tu le sais maintenant. Tu le savais déjà, de toute façon. Alors, est-ce que t’es venue pour que … que… »

Je veux pas qu’elle se casse. Je sais pas pourquoi, mais en tout cas j’ai pas envie qu’elle se barre de chez moi.

« - … Pour que je te le dise, ou pour être ma sœur de nouveau ? Après tout, c’était bien le but de ton vœu, nan ? Et même si c’est pas un gentil gosse mais un connard qui a pop, c’est bien moi Théodore Brun. Je crois. »

Si j’avais le temps, je ferai le tour mental complet des jurons que je connais. Je suis censé faire quoi maintenant, pour la garder ici ? J’ai déjà beaucoup trop de conneries en deux minutes. Mais je pouvais pas faire autrement, putain.
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1878
Wishes : 119

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Dim 13 Nov 2016 - 3:16
Je le regarde. Toujours aussi détachée. Quelque chose de cruel m’empêche d'être empathique. Peut être la douleur qu je ressens actuellement dans le mollet ? Va savoir. Même si le mollet est une bonne piste.

"C'est a cause de toi que j'ai fais mon voeux. C'est a cause de toi que je suis entrainée dans un genre de guerre. Et puis, C'est peut être a cause de toi que je mourrais peut être. D'ici quoi ? un mois ? Un an ?
Donc jusqu'à preuve du contraire, t'es mon George perso, théo. "


Je me relève. Grimaçant sous l'onde douloureuse qui parcourt ma jambe. Mais passé un léger tournis, je serre les dents avant de simplement me diriger vers la porte. M'aidant du mur comme d'un troisième pied.

" Je nie pas ce que t'as pu traverser. Mais ca sert a rien de construire toute ta vie autour d'une rancoeur. T'aurais pu rebondir. T'as choisis de te complaire dedans."

Je m'adosse au mur.

" Tu devrais prendre du recul. Tu pourrais m'aider, renouer un lien famillial à peu près sain et revenir chez les Nephils. Ou te casser au Guatemala pour cultiver des pommes de terre et élever des bébés chevres nains. Mais reste pas à stagner."


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1850
Wishes : 41

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Dim 13 Nov 2016 - 3:45
Pourquoi est-ce que j’ai la désagréable impression qu’elle tente de dédouaner George de ses conneries, et de me les imputer ? Pourquoi est-ce que je suis obligé d’être le bouc émissaire de ses emmerdes, alors que tout ça a commencé à cause de l’autre ? Lui, Barnes, Bey, j’ai jamais demandé tout ça, je l’ai juste subi, putain. Et pourquoi est-ce que j’ai le sentiment de simplement lui donner raison en me faisant passer pour la victime ?
Les phalanges aussi griffues que je le peux, je les fourre dans mes cheveux, tripotant ce cuir mal entretenu. Je ferme un peu mes yeux, tente de récupérer un souffle plus lent pour clarifier mes idées. Au rythme de ma poitrine, je forme quelques suites de mots qui mène vers une idée qui ne plaît pas. Ou peut-être bien que si – après tout, comme elle se le figure, je suis un lâche.

« - Peut-être que t’as vu juste, en fait. Je veux pas retourner chez les Nephils, j’ai déjà fait trop de nouvelles conneries au nom de Bey pour recommencer ; comme tabasser un gosse par exemple. Alors si je te dis que je veux me casser au Guatemala, est-ce que tu me suivrais ? Tu ne Lui dois rien, c’est Lui qui dépend de toi. »

Ma voix est plus calme, presque monocorde. Je vais faire ça, je vais me casser. Avec Luna, ou sans elle, je vais partir loin de cette ville de merde, quelque part où je serai tranquille. Un endroit où personne viendra me faire chier à m’intimer de tuer des gens que je connais pas, et qui ont juste eu le malheur de croire aux baragouins d’un félin illuminé de la mauvaise couleur.
Ouais, je vois pas pourquoi je ferai autre chose. Qu’on me laisse être un peu égoïste.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1878
Wishes : 119

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Dim 13 Nov 2016 - 14:06
« - Peut-être que t’as vu juste, en fait. Je veux pas retourner chez les Nephils, j’ai déjà fait trop de nouvelles conneries au nom de Bey pour recommencer ; comme tabasser un gosse par exemple. Alors si je te dis que je veux me casser au Guatemala, est-ce que tu me suivrais ? Tu ne Lui dois rien, c’est Lui qui dépend de toi. »

Je le regarde, il a un coté dément qui me fait tiquer. Est ce que c'est vraiment mon frere ? Certes, ils a gardé pour lui la capacité d'adapter ce que je dis a ce qu'il veut comprendre. Mais... J'ai l'impression qu'il est vraiment devenu borderline.
D'un coté. D'un coté, je me demande si le contrat passé pour mon foutu vœu va pas user ma santé mentale comme la sienne s'est délitée. Alors je prends note de cet avertissement. Probablement qu'il me l'offre s'en même s'en rendre compte.

"Tu t'attends à quoi au juste en me proposant ca ? Nan. Vraiment..."

Je soupire, plus une exaspération adressée a moi même pour ce que je m’apprête a dire. Parce que je n'aime vraiment pas confié ce genre de chose

"C'est pas contre toi Théo. Mais... Est ce que tu t'es vu dans la glace ces derniers jours ? T'es flippant. Tu me fais peur."

J'essaie d'être calme. C'est difficile de l'être quand on voit un type qu'on a déifié quand on était petite et qu'on s'apercois... Que face a la réalités les rêves d'enfants s’effacent plus vite que des traces de compte en suisse.

" Ce que je veux dire. C'est... Tu te souviens quand on était gosse ? Le nombre de baffe qu'on s'est échangées pour rien ? On a toujours marché comme ca. Si j'évoque de G word, ou si on continue cette discution qu'est ce qui me garantis pas que que ce sera toujours des baffes qui s'échangeront ? "


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1850
Wishes : 41

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Dim 13 Nov 2016 - 16:28
Lentement, je fais apparaître mon arbalète sur mes deux paumes posées devant moi comme une offrande. Alors, c’est de ça qu’elle a peur ? Que je pète un nouveau câble, que je la blesse ?

« - Je vois … »

J’agrippe mon arme de toutes mes forces, puis la balance à travers la fenêtre aussi fort que je le peux. Un silence plane de maigres instants, jusqu’à ce que le bruit sourd du choc contre les limites du Kekkai résonne, me forçant à frémir de douleur par la même. J’ai connu pire, mais ressentir son âme être percée par l’intérieur est une sensation à laquelle on ne s’habitue pas ; ça va bien plus loin que les simples sens physiques.

« - Je sais que j’ai une tête de cadavre, que je suis flippant. Mais si je veux arrêter d’affronter les Seraphs, c’est pas pour m’en prendre à toi, Cha … Luna. Je veux plus me servir de cette arme de merde, je veux plus la voir. »

Je sais que c’est absurde de prétendre ça, alors qu’il est évident que les ombres continueront à me pourchasser où que j’aille, mais … J’ai besoin de le dire. M’entendre prononcer ces quelques mots me rassure un peu, aussi con que ça semble être.

« - Alors, je sais pas quoi te dire. J’peux pas t’insulter de glace au citron et faire comme si de rien. T’y arriverais pas, et moi non plus. Et surtout, je peux pas rester dans cette ville. Y a trop de Seraphs qui me connaissent, qui veulent ma peau … Ne pas partir, ça veut dire encore crever. »

T’as déjà eu mon âme et ma vie, Bey ; t’auras pas plus. Putain, j’ai l’impression d’être un héros de série maintenant, à parler contre le méchant dans ma tête.

« - Donc, on fait quoi ? J’me casse maintenant au Guatemala seul, ou on passe un peu de temps ensemble avant ça ? »


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1878
Wishes : 119

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Ven 18 Nov 2016 - 18:45
J'avoue, même si je sais que ce type possède possède au moins 25% de gènes commun avec moi. J'ai quand même cessé de respiré quand il a invoqué son arme. Merde il est demeuré ? J'veux dire. Même moi je sais que je dois pas balancer au loin "Mélusine de poitou" sous peine de... Oui, je sais. Mon arme d’âme s’appelle mélusine. Ne me jugez pas s'il vous plait.
Toujours est il que je l'ai regardé grimacer comme on observe le fauve avec qui on partage la même cage. C'est a dire un mélange étrange de frayeur et de fascination morbide.

Son trip chelou a la Anastasia Steele passé, je le regarde avec un air grave. Écho parfait à l'expression qui parcourt son visage. C'est donc un brin laconique que je reste imperméable a ce discourt. Simplement parce que je m'imagine pas vraiment faire la guerre entre Seraph et Nephil. Et qu'il y a de faibles probabilité que j'en rencontre.

"Ecoute, fait ce que tu veux. J'ai envie de sauver les humains des ombres. Mais si tu veux prendre un congé sans solde. Je sais d'avance que je pourrais pas te virer l'idée du crane. Mais..."

Petit silence. Je ravale une note d'émotion qui perturbe ma voix

"Je veux juste un moyen de garder contact avec toi. Un téléphone, une adresse. Je veux pouvoir te parler si... Si j'ai besoin de te causer."


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1850
Wishes : 41

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Mar 22 Nov 2016 - 0:32
Le dos appuyé contre le mur, je croise les bras et me tait quelques instants, le temps d’imprimer mentalement l’image de ma sœur. Mon regard est las, pataud – mais sans la moindre émotion négative. C’est simple en fait, j’ai pas envie de l’oublier à nouveau. Et pour le coup, je suis à peu près certain qu’elle ne va pas trop changer dans les cinq années à venir.
Ou alors, ce sera le genre de phase qui accélère grandement l’âge. Quoique je sois mal placé pour avancer quelques mots là-dessus.

« - Là, maintenant, j’ai rien à te donner. Donne-moi toi plutôt une adresse, et je m’engage à t’envoyer quelque chose quand j’aurai trouvé un endroit où me terrer. Je pense bien que t’as saisi que je suis pas le type à prévoir les choses très en avance. »

A vrai dire, j’aurais aimé qu’elle tente de me retenir ici. Pas que j’ai envie de céder, mais simplement par pur égo et … Je sais pas, mais juste qu’elle essaye un instant. M’enfin, ça lui aurait plus fait perdre son temps pour rien qu’autre chose, alors c’est mieux ainsi.

Ouvrant la marche par énième soupir, je m’écarte de l’espèce de plâtre dégueulasse qui me sert de cloison pour aller fouiller pas loin de mon lit. Là, quelque part, je devrais avoir de quoi écrire … Voilà, ça. Je claque la feuille déjà usée ma table de chevet moisie, puis y inscris quelques symboles connus même des plus jeunes d’entre nous. Des lettres et des chiffres qu’on appelle ça.

« - Tiens, ça te sera toujours utile. Je t’ai mis quelques noms et un numéro, des Nephils de confiance. Mais ne leur dis rien sur moi, s’il te plaît. »

Rekor Veroth, Russel Blake, Actée Vasilis. Et puis évidemment, Alice Nightray accompagnée d’un moyen de la joindre. Des noms que j’aime bien, en somme.
Je laisse mes yeux se fixer un peu sur le numéro d’Alice, dans le bel élan niais que me caractérise temps, avant de tendre le manuscrit monopage à Luna.
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1878
Wishes : 119

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Mer 23 Nov 2016 - 13:04
Quand il commence a chercher quelque chose, je révoque machinalement mon kekkai. Histoire que ce qu'il va me donner ne disparaissent pas dans les limbes a l'instant ou je le retirerai.

« - Tiens, ça te sera toujours utile. Je t’ai mis quelques noms et un numéro, des Nephils de confiance. Mais ne leur dis rien sur moi, s’il te plaît. »

"T'inquiete. C'est pas comme si je connaissais grand chose de mon frère. "

La réponse étaient sortie plus sèchement que je ne l'avais pensé. Comme un aperçu de l'amertume que je me retenais de lui cracher au visage. Soit gentille, tait toi Luna. C'est pas comme si tu venais de gâcher ta vie pour un vœux et de te cueillir l'ingratitude la plus violente qui soit. C'est pas comme si tu avais juste envie de péter ton câble.

"C'est pas non plus comme si c'est la première fois que tu me laisse seule dans la pire situation possible. Essaie juste de moins espacé tes appel pour les 10 prochaines années. "

Le ton est presque détachée et joyeux. Je me forme une image mentale de Nylian. J'aimais quand sa violence verbale se cachait sous des sourire chaleureux et un ton innocent. Elle, elle avait de l'égo. Assez pour savoir se mettre en colere. Assez pour vouloir maitriser la situation.
Je pioche dans mon sac un vieux nokia qui me servait encore il y a quelques mois pour contacter mes clients.

"Cadeau. C'est en carte prépayée. Il doit rester une dizaine de dollars. Si tu fais le mort, c'est moi qui t'appellerai. Et si tu ne réponds pas. C'est Alice qui t'appellera dessus."

En m'adossant a un autre pan du mur. Mon regard croise son reflet a travers le miroir de la salle de bain. Le visage que j'ai se forge une expression inconnu à ce jour. Une certaine détermination que je ne me connaissais pas.
Je verrais presque la silhouette de Nylian approuver en m'offrant son sourire de requin. Celui a mi chemin entre l'ironie et la sincérité.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1850
Wishes : 41

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Mer 23 Nov 2016 - 22:41
« - Merci. Je t’appellerai, je te promets. »

J’ose à peine la regarder. Je m’assoie doucement sur le lit, scrute longuement le Nokia qu’elle m’a tendu ; tentant par la manière des moins discrètes de dissimuler un instant mon anxiété grandissante. Mes jérémiades n’y ont rien changé, Luna m’en veut toujours autant – mais je suis incapable de véritablement présenter mes excuses. Ou même d’honnêtement la remercier de m’avoir ramené, bien que les emotrips ne soient pas de mon genre.
Simplement, je navigue en terres étrangères. Je n’ai plus de famille depuis des années, et celle de substitution que Bey m’a plus ou moins offerte avait des préoccupations peu classiques. Alors, je ne sais pas comment me comporter, même spontanément. Surtout spontanément, en fait. Car la première envie que j’ai est de m’enfuir ici et maintenant, et la seconde de ne pas partir de Palema pour rattraper mes conneries auprès de ma sœur. Alors, je ne fais rien, pour l’instant.

Par de brefs ordres, je ramène mon arbalète dans mes mains et plonge mes iris presqu’à travers.

« - Je sais plus quoi te dire, en fait. Je vais pas me barrer tout de suite, mais j’ai aucune idée de quoi te raconter sur moi. Enfin, si. Mais … Je sais pas par où commencer. »

Tout lui raconter une fois que je serai loin serait lâche, mais que veut-elle savoir aujourd’hui ? Comment je suis mort, comment j’ai vécu ma vie de Nephil ? Mon adolescence ? En soi, je lui ai déjà raconté tout ça brièvement, mais c’est bien ça le souci  - une sœur ne connait pas qu’en gros la vie de son frère, elle la connait tout simplement.

« - En tous cas, je peux te parler de trucs qui te seront utiles et que je connais. Aussi longtemps que tu peux, éloigne-toi de la guerre interfaction, et des Seraphs en général. Beaucoup sont fourbes et prêts à retourner leur veste, ou même capables de te tuer à la simple vue de ta marque … Et tu n’as pas hérité d’une des plus discrètes. Concentre-toi sur ta vie et sur les ombres, et évite ce quartier le plus longtemps que tu le peux. Et si jamais tu rencontres Aleister Chase ou Lenna Halo, disparais de leur vie avant qu’il ne soit trop tard… Ce sont des monstres. »

Je déglutis en prononçant ces dernières paroles. Ces gens ont failli me tuer, et je pense bien qu’il le ferait tout à fait avec Chanel ; après tout, ça ne fait pas plus de dix jours qu’elle est là.

« - Et s’il te plaît, reste en vie. »
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1878
Wishes : 119

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Jeu 24 Nov 2016 - 12:23
Je me tais tout le long de son monologue. Enregistrant malgré moi les noms. Même si clairement ce portrait qu'il me décrit ne colle pas foncièrement a celui de Bibi par exemple. Mais je me garde bien de dire quoi que ce soit. J'ai envie de retarder l'engueulade que je présent arriver entre nous. J'imprime tout de même les noms. Même si mon don pour les oublier s'occupera de les jeter dans la warp zone de mon cerveau.
Mais soit. Face a ces derniers mots. Je répond avec un sourire sincère :

"D'acc, ne pas courir avec un ciseau dans les mains, toussa toussa. j'essaierai de m'en souvenir"

Unique réponse au dernier conseil de mon frere. Mais j'imagine qu'il est en train de faire ce que je voulais depuis le début : Me donner quelques pro tips de PGM Nephil. Bon, a ce que j'ai compris c'était pas lui même un pro de la survie. Mais bon, ca reste quand même un nephil plus... Plus âgé ? Si je puis dire. Du coup, je culpabilise un peu de cette froideur que j'ai eu auparavant.

" Plus sérieusement. Est ce que t'aurais autre chose a me communiquer ? Des trucs stupide, genre... Je sais pas, comment t'as appris a te battre ? Parce que c'est pas encore ca pour moi "

Mes mains pointent malgré elles la blessure que je suis en train de terminer de coudre. Comme une des nombreuses preuves que je suis vraiment pas douée pour ca


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1850
Wishes : 41

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Jeu 24 Nov 2016 - 19:12
Je souris. C’est qu’elle a de l’humour en fait – ou en tous cas, un sarcasme qui fait mouche chez moi. Parce que le pire, c’est qu’elle a raison : pour survivre en tant que contractant, il faut tout simplement ne pas chercher à mourir. Simple comme bonjour sur le papier, mais terriblement différent en réalité. Effet de masse probablement, et aussi à coup sûr le sentiment d’être un héros de série à travers tous nos pouvoirs surnaturels. Et j’suis loin d’être le dernier à m’être un peu trop pris au jeu.

Je croise les bras, tournant mon bassin et mon visage de quart vers Luna. Mon air est faussement sage, et presque joueur – j’ai l’impression de redevenir le chef de mission d’il y a des années. Sauf que cette fois, c’est un peu plus sérieux, et dans une ambiance moins propice au rire.
Et ça, un peu de ma faute, je l’avoue.

« - J’avais déjà des bases avant tout ça, mais le gros je l’ai appris avec Russel Blake, un chic type. Vraiment. Après, je connais pas vraiment ton arme, mais y a fort à parier que nos façons de nous battre sont bien trop différentes pour que je puisse t’apprendre grand-chose … Surtout avec mes pouvoirs, qui me permettent de passer pour bien plus fort que je le suis vraiment. »

Je suis lent, je suis lourd, je suis maladroit au corps à corps. Mais un coup de téléportation, et voilà que je déboussole même le plus adroit des ninjas. De la triche, ok, mais bon, Bey m’a filé ça. Un truc cool, au moins.

« - Sinon, va au QG, il y a des salles parfaites pour ça. Juste, essaye de rester loin des délires de grade et de pouvoir, sinon tu vas finir par vouloir y rentrer, dans cette guerre. Surtout avec notre Élue, Yuhira, le genre qui aime bien taper sur tout ce qui a vu Kyu. »

Il y aurait bien un autre endroit. Mais je doute qu’elle puisse le voir pour le moment ; et Russel lui montrera au bon moment, j’en suis sûr.

« - Ah, et tu vas très vite prendre en endurance, crois-moi. »


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1878
Wishes : 119

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Jeu 24 Nov 2016 - 19:52
Je fronce un instant les sourcils face a ce nom qui me dit quelque chose. Laissant planer un silence légèrement gênant. Puis deux neurones connectent et mon cerveau cesse de bugger pour saisir ce qu'il voulait dire.

"Ah... C'est vrai que tu l'as connu. Yuhira. J'en ai entendu parler. C'est le nom de l'ancienne élu... Euh... je crois. Elle a... Disparu. Il y a peut être moins d'un mois. A ce que j'ai compris, c'est Mlle Hopkins qui a pris la relève. "

Je pique du nez dans le papier que John m'a filé. Un nom titille mon cerveau. Rekor Veroth... Rekor Veroth...

"Je crois que Rekor Veroth... On m'en a déjà parlé a l'infirmerie avant de me foutre une mission de la plus haute importance."

Petit silence. En me remémorant ce jour là. J’imite un air fermé et brusquement sérieux.

"Une mission top secrète."

Autre petit silence. Je soupire avant de lacher sous le regard pesant de mon frere :

"Ranger la médiathèque"


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1850
Wishes : 41

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Ven 25 Nov 2016 - 0:24
J’avoue, ne retiens ni mon étonnement, ni mon rire franc quand le suspens de la terrible mission ultra top secrète gouvernement only de Luna tombe. Ah ça, que Manori tombe, je m’y attendais pas vraiment ; j’avais dans l’idée que les Élus étaient du genre à être assez favorisés par les chatons pour être en quelques sortes intouchables. Mais apparemment, je me suis planté. M’enfin, Juliet qui prend le relai, c’est … Eh bien, une bonne chose, sûrement. Elle m’a toujours inspirée confiance, et elle semblait être dans une optique plus pacifique que Yuhira. Plus proche des Nephils, en somme.

« - Ah oui ? Eh bien, ça a un peu changé depuis deux mois … Mais bon, Juliet sera douée dans ce rôle. Moins belliqueuse, j’espère. »

Ceci de côté, je ne relâche pas mon sourire quant à l’opération qu’a menée ma sœur. Si jeune dans le milieu, et déjà devant son frère …

« - Tu vas rire, mais t’as déjà des meilleurs états de service que moi. On m’a nommé pour une seule mission, et j’y suis mort. Et une autre que je me suis fixée moi-même, j’y ai perdu un bras… Nan, franchement, respect. »

Dans le fond, c’est franchement pas très drôle. Mais si je le dis avec bonne humeur, peut-être que ça la fera rire ?

Bon, dis comme ça, on dirait presque que je mendie ses éclats. Mais en vrai, noooon ...
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1878
Wishes : 119

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Ven 25 Nov 2016 - 0:45
"Un bras ? T'as fait le vœux d'être un lézard ? Je remarque ca expliquerai peut être ton fasciés"

Petite pique qui ponctue mon dernier point de suture.

"Au fait, pour les pouvoirs. C'est aussi un truc qui me fait chier T'aurais un mode d'emploi ou un truc random du genre ? J'veux dire. J'ai rien. Nada. Ah, si. Je peux faire revivre des fleurs mais ça s’arrête là. Et j'ai beau concentrer mes chakras et ouvrir mon Ki, j'arrive pas a le refaire "

Je soupire. C'est vrai que je savais pas trop comment ca marchait. Je me souvenais juste d'une orchidée qui avait ressuscité du jour au lendemain sans que je sache comment. Je m'en étais aperçu le matin avant d'aller une deuxième fois à la maison de disque. C'était dû au stress peut être...


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1850
Wishes : 41

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Ven 25 Nov 2016 - 1:19
Ressusciter des fleurs, c’est quand même déjà un truc. Je me demande si les contractants pas trop actifs sont comptés dans le lot. Bah, Bey a probablement pas assez d’humour pour y penser. M’enfin, je reste de marbre face à la pique, incapable de trouver une réplique dans l’instant ; mais je plisse les yeux en guise de réponse. A défaut de quelque chose, c’est déjà pas rien.
Je me lève de ma couche, m’étirant au passage. Là on parle déjà plus d’un truc que je maîtrise, donc je devrais mieux m’en sortir.

« - En général, tu découvres ton pouvoir par hasard, quand t’as plus vraiment le choix. Mais quant à l’utiliser, je pense qu’il y a des points communs pour tous. Pour le mien, il me suffit de me créer une image mentale de l’endroit où je veux aller, et … »

Ici, je suis là. Puis là, je suis ici. Magie.

« - Pouf, je suis à cet endroit. Si c’est pas trop loin et dans mon champ de vision, mais là on rentre dans des limitations qui t’intéressent sûrement pas. Mais en gros l’idée, c’est qu’une fois que t’auras découvert ton pouvoir, probablement à coup de situations extrême ou d’entraînements assez motivants, il te suffira de te visualiser l’action qu’il te permet de faire, et voilà. M’enfin, tu peux toujours essayer de le deviner, ou tenter de faire la chose. Je veux dire, tu sais comment invoquer ton arme, ou encore appeler un Kekkai. Pour le pouvoir, c’est le même système d’ordre, suffit de faire le troisième. Mais c’est chelou comment le chemin vers celui-ci est carrément plus galère à trouver. »

Ça ne veut absolument rien dire. Non, vraiment. Heureusement que je forme pas les nouveaux, sinon je pense que le taux de pertes Nephils aurait quintuplé en l’espace de deux semaines. Et encore, je suis gentil.

« - Breeef. Et sinon nan, c’est Rekor qui peut faire des potions qui te répare tout. Essaye-en une au passage d’ailleurs, ça arrangera peut-être ta face. A moins que ça soit de naissance ? »

Et bim ! Attends, on est pas jumeaux ? Merde.
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1878
Wishes : 119

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Ven 25 Nov 2016 - 1:53
Je... Ne comprends strictement rien. Bon, si. Le coup de "Ouah, regarde je me tp". Ca, j'ai pigé. Les démos pragmatique, c'est simple a assimiler. Mais pour le reste. Ouah... C'est pas mine d’essayer de donner du sens a ce qu'il dit. Mais en même temps, j'aurais dû m'en souvenir. Même si 10 années me sépare de lui. Je nous revois parfaitement lors d'une soirée ou il essayais de m'expliquer les règles d'un jeu. Je me remémore clairement son absence totale de talent quelconque pour énoncer clairement des règles à la cons.

« - Breeef. Et sinon nan, c’est Rekor qui peut faire des potions qui te répare tout. Essaye-en une au passage d’ailleurs, ça arrangera peut-être ta face. A moins que ça soit de naissance ? »

Bon, j'abandonne l'idée de chercher le dernier chemin et d'ouvrir mon troisieme oeil. Ouais, je suis trop facilement distraite par une occasion pareil. C'est presque fascinant la capacité qu'a mon frère à tendre la joue pour se faire battre.

"Nan. De famille."

Le sourire s'étire avec flegme avant de s'éteindre sur le bord de mes lèvres. Je regarde l'appartement. Pour la première fois. Son étroitesse me marque. Je découvre seulement a cet instant le délabrement de la bâtisse Même mon van me parait tellement plus grand que cette chambre. J'imagine que quand l'on vit dans un endroit aussi peu personnel. On ressent faclement le besoin de claquer la porte et déménager.

"M'enfin. J'imagine que rien ne te rattache encore vraiment a Palema. Nan ?

Fin' a part moi.
Mais, ouais, je suis plutôt nulle en au revoir. Presque autant que mon frere en explication


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1850
Wishes : 41

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Ven 25 Nov 2016 - 22:26
Dans mon subtil costume de statue humaine, je laisse couleur un silence de longues secondes après la question de Luna. Je sais bien que je suis pas le plus doué pour parler avec les gens, et que mes talents sociaux valent ceux en claquettes de Russel, mais là elle a fait fort. Au moins, j’ai plus le moindre doute sur notre parenté.

Je me lève à mon tour, débarrassant mes mains de cette arme pesante et inutile, puis je fais quelques pas cherchant du regard quelques objets souvenirs. Mais rien de ça dans cette putain de pièce aseptisée de mémoire – même pas une trace de la vie de Saskia, comme quoi ses talents sont à la hauteur de son emploi.

« - Rien, tu penses ? »

Mon regard se fait dur et droit sur elle, quoique je tente presque instantanément de l’adoucir de force.

« - J’ai une copine, des potes importants. Y a tout qui me retient ici, mais j’ai tout autant de raisons de me casser de là… Au moins quelques temps. J’me connais, j’te balance des belles paroles et des adieux, mais en vrai j’vais pas tenir et revenir, pour retomber dans ces conneries. Comme un vrai drogué. Alors me demande pas à peser les pours et les contres à nouveau s’il te plaît. Je veux juste prendre une pause quelques temps, puis je reviendrai. Quand, j’sais pas. »

Et voilà, mes résolutions s’effritent avant même d’être entamées ; et on n’est même pas le premier de l’an. Sacré décalage qui m’arrive, j’espère que ça empirera pas.

« - Et puis, y aura des ombres là-bas. Mais moins de Seraphs j’imagine. Au pire, ils connaîtront pas ma face, alors je pourrai toujours m’enfuir. »

Je suis pas sûr que la rassurer sur mes capacités de survie soit très utile, mais au moins ça me permet de couper court à ce blanc gênant.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1878
Wishes : 119

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Dim 27 Nov 2016 - 19:48
Je reste silencieuse face a ce petit monologue. Loin de moi l'idée de l'attaquer, je me prends sa colère avec stoïcisme. Je ne sais pas trop quoi penser. Sinon qu'il a bien gagner ses vacances. J'imagine.

"Profite du soleil, fait des rencontre et voyage. J'ai fait de l'humanitaire. Et je peux t'assurer que ca te regonfle ta santé mentale. "

Je me perds dans mes pensées, mon regard est recouvert d'un voile nostalgique. C'est rare que je parle vraiment de cette période de ma vie. Peut être car je n'ose pas m'avouer l'égoïste de ce voyage. Tout le monde s'en balance de mes motivations personnelles à être gentille. Sauf moi.
Probablement qu'elle prennent une valeur malhonnête parce que je l'ai fait pour m'occuper. Un esprit occupé fait taire plus facilement sa culpabilité. Ça m'a permis de prendre une longue pause. Pour réapprendre a être heureuse.

Ça a faillit réussir. L'espace de quelques mois. J'étais comblée par la vie, les rencontres, les gens qui m'entouraient. Et puis le retour avait eu l’effet d'un retour à la réalité brutal et sans pitié. Si j'avais su que mon père mourrait seul. Si j'avais su que mon deuil allait s’alourdir d'une tombe supplémentaire. Est ce que je serais quand même parti ?

" Si tu veux t'oublier quelques mois dans quelque chose qui te donnera un sentiment extraordinaire. Fait en. C'est... C'est très cool "

Je m'étire doucement. En retombant, mes bras se surprennent a enlacer mon frère. J’étouffe un sanglot pour simplement lui dire

"Tu vas me manquer, sale glace au rhum raisin. "


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1850
Wishes : 41

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Dim 27 Nov 2016 - 20:42
Doucement, j’enserre Luna, posant ma tête contre sa touffe bleue. J’entends ses pleurs réprimés, mais je reste muet encore un peu, laissant retomber son au revoir dans le silence de la pièce. Mon cerveau lutte entre l’importance de ce moment, et l’archivage précieux de ce que m’a dit ma sœur – des pistes pour la découvrir, la connaître. Son passé, son côté humanitaire, humain même. Tout ça, j’ai envie d’en savoir plus, qu’elle m’en parle… Mais pas aujourd’hui, non. Elle le ferait pas, et le moment est mal choisi.
Par contre, je n’oublierai pas de l’appeler quand je serai là-bas, et je l’écouterai me parler d’elle longtemps. J’ai 10 ans à rattraper, et je compte bien m’y tenir.
Merde, on dirait que je commence à m’attacher à mon côté Brun. Et tu sais quoi, conscience de merde ? J’aime ça.

« - Je profiterai, oui. Promis. Et je t’appellerai, et … Et je profiterai de ces appels, aussi. Ouais, tu vas me manquer, sale glace aux légumes. »

Même si les mots finaux sont échangés, je reste encore collé à elle. J’ai pas envie de la lâcher tout de suite, j’veux juste qu’on reste encore tous les deux un peu. Et c’est pas que mes remords de l’avoir entraîné dans tout ce merdier qui font ça, c’est … Davantage. C’est ma sœur. Jumelle en plus. Alors, y a un truc en moi, bien caché, qui commence à montrer le bout de son nez et c’est pas pour me déplaire.

J’allais lui dire de m’appeler si jamais elle était en danger, que je reviendrai. Mais ce serait inutile, autant ne pas partir si je suis ce principe. Alors, je me tais, et je force mes poignets à s’éloigner encore, doucement.

Enfin, je me recule, prêt à affronter à nouveau son regard probablement triste. Et puis, entre nous, l’odeur doit commencer à la faire asphyxier.

« - Alors, je vais prendre une douche, m’habiller et m’en aller je pense. Traîner plus longtemps dans ce trou à rats serait une perte de temps … Tu peux prendre mes clés, si tu veux. »

C’est déconnecté avec l’émotion du moment, mais je me sens pas capable de garder ce ton plus longtemps. J’ai pas encore récupéré toutes mes facultés.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1878
Wishes : 119

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Jeu 1 Déc 2016 - 23:53
Je me reprends. Accueillant son ton égal avec un brin de renfrognement. Je soupire, attrapant les clefs qu'il me tend avec un détachement égal au sien. Voilà pourquoi je suis jamais vraiment honnête avec les gens. Ils sont trop prompte a décevoir. Mais je vire cette expression pour simplement répondre :

"'Dac'. Si tu veux, il y a de l'antiseptique pour la douche. En espérant que ca te tue, microbe..."

Je m'éloigne vers la porte de sortie, grognant sous la douleur vive que m'inspire ma blessure à la jambe. Y'a pas a dire, je devrais pas avoir de remord a buter les ombres. Rien que pour les multiples saloperies qu'elle m'ont infligées
Me rappelant brusquement d'un truc, j'ai un instant d'hésitation. Nan, on parlera de Tommy apres son retour. Si jamais il revient. J'ai pas envie de m'étendre davantage sur les embrouilles familiales qui gravitent autour des Brun. Ce serait trop long.
Et en plus Chloée a besoin de moi pour garder Tommy ce soir.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1850
Wishes : 41

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   Ven 2 Déc 2016 - 0:51
Jouant avec les règles du temps, mon cerveau en contorsionne les plans et les droites pour réfléchir en un instant autant qu’en deux, mais sans arriver à de grands résultats. Alors, déçu, il arrête ses hérésies et revient à une notion normale des secondes, me faisant comprendre dans la plus grande des hontes qu’il a échoué à sa mission.
Oui. Il n’a pas de quoi répliquer à la pique de ma sœur ; voilà donc qu’on appelle ça une défaite, dans le milieu. Décidemment, j’ai perdu de ma superbe à ça – à moins qu’elle n’ait que trop progresser ? Non, impossible. Ma mauvaise foi ne pourrait pas accepter une pareille explication.

Ainsi, sans un mot mais paré d’un large sourire un peu salé, je regarde Luna quitter mon appart’. Je peux pas répondre d’un ton neutre, ce serait encore plus la décevoir ; mais je suis pas capable de rester au niveau de son sarcasme. Ah, triste. Il va vraiment falloir que je rehausse mes talents dans ce domaine pendant mon absence, sinon elle ne voudra pas que je revienne. Et ça, ça m’ferait mal comme on dit.

Lentement, je me lève, et marche encore moins vite vers ma douce. L’eau est gelée, je crois. Mais ça fait quelques temps déjà que je ressens les températures différemment. Enfin, il serait plus exact de dire que je le ressens moins différentes – le froid, le chaud, c’est juste quelques variations autour du tiède. Quoiqu’une partie de ma raison m’intime toujours de ne pas aller nager dans un Pôle. Simple intuition.

Demain je partirai à l’aéroport, et je sauterai dans le premier avion que je trouverai. Je me referai une vie là-bas, pour un temps au moins ; puis, je craquerai et je reviendrai. Ouais, c’est vraiment un beau programme que je me fais.


Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]   
 [Appart' de John] L'heure de la déception. [Terminé] [ROK]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» John Marston - Red Dead Remption ( facile )
» [Moc] John Frizer et Furio !
» John Williams
» John Perreira
» L'appart de moi et mon chéri: Perfectrain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fate of Wishes :: Palema :: Quartier Sud :: Archives-