Un mystérieux petit animal croise votre route : Je souhaite que tu passes un contrat avec moi. En échange, j'exaucerais n'importe lequel de tes voeux.
 

Partagez | 
 [Ruelle Laurier] Venir au secours d'une Française

Invité
MessageSujet: [Ruelle Laurier] Venir au secours d'une Française   Sam 7 Jan 2017 - 19:50
Ruelle Laurier:
 

Sean avait eu une journée off, grâce au salaire mensuel qu'il avait. Le jeune homme pouvait se permettre de prendre des cours d'arts martiaux dans un dojo dans le quartier nord. C'était assez récent, mais le professeur était quelque peu surpris par ses bases et c'était dit que si jamais il avait commencé à s'entraîner dans son dojo au lieu que tout seul. Il aurait sûrement eu un meilleur niveau, enfin, il avait quand même une base de combat qui n'était pas négligeable. Pas un combat d'entraînement, mais de survie.

Enfin bref, il avait pris son assortiment d'habits pour battre des ombres, déchirés de partout, à moitié recousu. Il avait aussi quelques pansements sur la gueule, qui étaient surtout dus à l'entraînement au Dojo. Bien sûr, malgré le fait qu'il aille à l'infirmerie entre-temps, il ne pouvait pas retirer les pansements. Sinon ça paraîtrait assez ouf d'avoir une telle capacité de régénération. Accompagnée d'un Bô staff en bois basique, avec un chewing-gum qu'il mâchait tranquillement en faisant des bulles de temps en temps.

Il était venu dans le quartier sud pour venir à bout de quelques ombres, si jamais il y en avait de son niveau. Il lui arrivait d'en croiser, mais il lui arrivait aussi à aider quelques personnes qui s'égaraient. D'ailleurs, à force de traîner dans les rues, il finit par remarquer un groupe de 2 délinquants qui s'approchait d'une personne qui ne semblait pas être de ce quartier. Bon, maintenant, il avait un bâton pour faire passer un mauvais quart d'heure aux humains en plus des ombres.

Invité
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Venir au secours d'une Française   Sam 7 Jan 2017 - 22:45

ft.

ft.

「 Venir au secours d'une Française 」
Collants les bonshommes. Je reste statique collée entre le mur et les deux brutes épaisses qui me tournent autour. Un sourire amusé mais quand même un peu inquiet sur les lèvres, je me contente de zieuter un peu partout dans la rue à la recherche d'une quelconque âme que ne soit pas encore corrompue. Ce serait cool qu'on puisse venir m'aider parce que j'ai beau être une tête de lard, je suis surtout un peu faible face à deux délinquants du Sud. D'ailleurs si la question se pose sur le pourquoi du comment de ma venue ici, c'est plutôt simple.

En fait, j'étais en vadrouille dans mon quartier, comme tous les soirs après mon cours de boxe et mes interminables gammes de danseuse en herbe, quand tout à coup, j'ai été interceptée par des hommes cagoulés qui hurlaient mon nom dans la rue en pointant des armes sur moi. Il devait s'agir de commis censés me capturer pour obtenir une rançon de mon père, ou bien des trafiquants de prostitués en manque de marchandise. Bref, tout ça m'importait peu, moi je me suis barrée et j'ai couru jusqu'à être sûre d'être à l'abri. Pas question donc de courir vers chez moi ni de m'y réfugier, j'ai quand même parfois un semblant de cerveau. Du coup direction le sens inverse qui m'a menée tout droit au quartier Sud.

Bref, n'empêche qu'à peine arrivée, j'ai bien vite été repérée. J'ai fui jusqu'où j'ai pu mais ne connaissant pas les rues, je me suis perdue et voilà comme j'ai été coincée ici. Je soupire avant d'apercevoir enfin une silhouette au bout de la rue, armée d'un bâton visiblement. C'est un homme de ce que je peux remarquer d'ici. J'agite alors les bras en bousculant un des deux hommes qui m'attrape alors le poignet. Son regard visiblement mauvais ne m'inspire rien qui vaille et je fronce les sourcils en tirant de mon côté tandis que lui essayé de m'attirer à lui.

"Eh reste ici ma jolie, on va s'amuser un peu tous les 3..."

J'éclate d'un rire nerveux et jetant des regards alarmés au nouvel arrivé avant d'ajouter :

"Tu nage en plein rêve mon vieux !"

Pourquoi je cherche la merde encore ? Je ne suis pourtant pas en position de force... Visiblement j'ai un sérieux problème pour m'attirer des problèmes.

Invité
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Venir au secours d'une Française   Dim 8 Jan 2017 - 12:21
Sean remarqua que la personne était une femme de loin et celle-ci semblait l'avoir remarqué. Elle tenta de s'échapper alors que l'un d'eux l'avait retenu, il n'entendait pas vraiment ce qu'ils disaient, mais il passa son bâton dans son dos, le tenant de sa main droite avant de parler à voix haute en direction des hommes, sa voix nonchalante ponctuant le tout.

-" Hey, les débiles, vous êtes trop faibles pour vous attaquer à une personne toute seule ?"

L'une des brutes, celle qui ne tenait pas la jeune femme vint se tourner vers Sean, sortant un couteau, tentant de paraître effrayant. C'était plutôt ridicule après avoir vu des ombres.

-" Tu veux t'battre fils de pute ?"


-" J'aimerais éviter, mais si une tapette dans ton genre veut paraître plus crédible tu devrais ... Essayer."

Sean n'avait pas l'habitude de parler comme ça, mais c'était une des meilleures façons de faire monter le sel pour les rageux. Les provocations semblaient marcher puisque le gars courra dans sa direction en beuglant comme un porc.

Malheureusement pour lui, une fois à portée, Sean fit simplement un mouvement de bas en haut avec son bâton, ayant assez d'élan pour lui faire mal. Mais il ne lui fit pas seulement mal, mais regretter d'être né vu qu'il lui donna un coup sévère dans les couilles. La racaille se figea, commençant à avoir des larmes qui coulaient le long de ses joues. L'homme se mit à genoux avant de se tenir les couilles, lâchant un cri sourd et étouffer, ne sachant plus parler.

Le gamer n'avait pas vraiment l'envie de l'entendre gémir à ce point et lui donna un coup de bâton dans la tête pour qu'il s'évanouisse alors que l'autre gars regardait plutôt abasourdi. Il prit donc la jeune femme en "otage" passant son bras autour de son cou sans aucune arme en main, semblant plutôt effrayé. Mais Sean continuait d'approcher, faisant quelque peu tournoyer son bâton juste pour faire peur au mec.


-" Alors c'est à ton tour ?"

-" Je ... Je ... Je dégage, c'est bon !"

Le dernier agresseur lâcha la victime, l'emportant quelque peu dans son élan en la faisant tomber alors que lui se barrait en courant.

-" Vraiment, des lopettes ces types ... "


Une nouvelle bulle de gomme éclata alors que son regard se dirigeait vers la jeune femme.

-" Toi ça va ?"

Invité
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Venir au secours d'une Française   Lun 9 Jan 2017 - 12:28

ft.

ft.

「 Venir au secours d'une Française 」
Je tombe au sol quelques secondes plus tard, après avoir ri de la scène de combat ou le nouvel arrivé vient de ridiculiser littéralement mes deux agresseurs. Tout à coup je me sens bien faible de n'avoir rien pu faire pour me défendre. Je n'aime pas ça mais d'un côté, je n'aurais rien pu faire.

Bah non, j'ai pas de bâton, moi.

Me frottant les mains, je me lève rapidement en remerciant le jeune homme qui se tient debout devant moi, mâchant négligemment un chewing-gum dont la bulle me fit sursauter. J'affiche un sourire soulagé en surveillant la rue, histoire de vérifier qu'il a bel et bien disparu. Puis je me penche légèrement en avant :

" Je m'appelle Nemesis. Je te suis très reconnaissante de m'avoir aidée ! Je peux... Faire quelque chose pour toi ?" Proposai-je calmement.  

Bien sûr que non. Mais c'est toujours poli de remercier quelqu'un qui nous a aidé.

Et puis ça faisait de loi quelqu'un de redevable. D'autant plus que n'est pas franchement le genre de situation que me met à l'aise. Je replace une mèche de mes cheveux violets derrière mon oreille tout en posant mes doigts autour de mon poignet dont la couleur à viré au... Violacé ? Mes yeux s'écarquillent alors et la panique commence à m'envahir. J'observe ma peau sous toutes ses coutures avant de demander d'une voix plus hasardeuse tout à coup :

"Heu... C'est grave ce genre de blessures ?"

Faut dire que la vie dans un manoir offre peu, même très peu de chances de se blesser de la sorte. Généralement personne ne vient vous serrer le poignet à faire virer votre peau au bleu, et les seules blessures horriblement graves, sont dues à une feuille en papier un peu trop coupante pour être confiée à un enfant. Enfin bref, tout ça pour dire que je ne suis pas rassurée de voir mon corps meurtri, ce qui doit se lire sur mon visage qui a dû perdre trois tons de couleur - alors qu'il est déjà pas super bronzé m'voyez...

Invité
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Venir au secours d'une Française   Lun 9 Jan 2017 - 17:53
La jeune femme semblait rigoler de la situation. Est-ce que c'était par la voix lasse qu'utilisait Sean ou alors par la peur qu'avait la semi-racaille qui la tenait ? Peu importe, elle avait fini par se relever en se présentant. Nemesis? Drôle de nom, pis après la formule de politesse classique avant qu'elle ne montre un bleu qu'elle avait sur le poignet. Elle semblait paniqué, est-ce que c'était une petite fille qui avait été encerclée d'attention et qui ne sait rien faire toute seule ou un autre genre de "noble" qui serait bien différente d'Alice ? À voir, m'enfin, elle semblait être aussi fragile que de la porcelaine.
Sean soupira en voyant sa réaction, tenant son bâton de façon à ce qu'il touche le sol d'une de ses extrémités.


-" Nan, c'est rien. Moi c'est Sean, qu'est-ce que vous faites là ? C'plutôt dangereux pour des jeunes femmes. Vous voulez que je vous escorte jusqu'à chez vous pour éviter de vous faire agresser de nouveau ?"


Une proposition comme une autre, sans arrière pensé. Il était là pour défoncer la gueule d'ombres, mais si jamais un humain risque d'avoir de mauvais souvenirs dans ce quartier, il pouvait bien le sortir d'affaire. Surtout si c'était une petite femme qui semblait être bien faites.

Invité
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Venir au secours d'une Française   Mar 10 Jan 2017 - 1:01

ft.

ft.

「 Venir au secours d'une française 」
"Nan, c'est rien. Moi c'est Sean, qu'est-ce que vous faites là ? C'plutôt dangereux pour des jeunes femmes. Vous voulez que je vous escorte jusqu'à chez vous pour éviter de vous faire agresser de nouveau ?"

J'ai l'habitude de tutoyer tout le monde mais c'est vrai que ce n'est pas très poli. Il faut dire qu'au manoir, j'étais une petite princesse. J'avais 4 ans que les employés me vouvoyaient déjà alors c'est censé être l'inverse, dans le monde ou je vis maintenant. Je rougis quelque peu, ne voulant faire aucune différence de rang social entre nous en m'adaptant alors à son langage, répondant d'une voix douce :

"Je suis poursuivie. Il y a des espions qui me cherchent et qui doivent traîner dans les rues en m'attendant à l'heure qu'il est. Je ne voudrais pas vous mêler à cette histoire..."

Même si j'avoue que j'aurais bien besoin de ton aide.

Mais ça je ne vais pas le dire, parce que ce serait le mettre en danger un peu pour rien finalement. Je vais rentrer seule, ou lui demander peut être au grand maximum de m'accompagner jusqu'à la frontière entre les deux quartiers et puis ça s'arrêtera la. Pas que je ne veuille pas lui parler car au contraire, il m'a sortie d'une sacrée situation. Mais disons plutôt pour le protéger, même si je suis mal placée pour agir de la sorte après ce petit incident. Profitant de ces rares instants de compagnie avec joie, je lui souris avant donc de baisser mon poignet comme si de rien n'était. La douleur n'est ressentie que lorsque j'appuie ou touche la peau, mais j'imagine qu'en le cachant correctement je devrais empêcher trop de contacts avec celui ci.

Puis j'avance vers lui en le remerciant une nouvelle fois, malgré son apparence très stoïque. Bien sûr, je ne juge pas aux apparences, il semble très gentil ou en tout cas juste puisqu'il a pris ma défense. Ceci dit, je me demande si je ne vais pas l'ennuyer avec ma demande.

"Si vous voulez bien me raccompagner jusqu'au quartier Nord... Je ne sais vraiment pas par où j'ai bien pu passer."

Soudain, je repense à ce que ma mère disait toujours : méfie toi des apparences car elles sont trompeuses. Je rejette cette idée en décidant de faire confiance à ce certain Sean et pince les lèvres en entendant mon ventre gronder bruyamment. Bah oui, je mangeais sur une terrasse quand ils sont arrivés. Du coup j'ai tout laissé en plan sans payer et je me suis barrée comme j'ai pu. Il faudra que je pense à aller payer demain matin... Et à manger avant de tomber de fatigue.

"Si c'était possible de passer par une pizzeria sur le chemin..."

Invité
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Venir au secours d'une Française   Mar 10 Jan 2017 - 19:36
Des espions qui la poursuivent ? Que ? Pourquoi des espions chercheraient à obtenir des informations sur cette jeune femme ? Elle avait les codes d'une banque ? Où est-ce qu'elle avait volé des informations à une organisation de l'ombre ? Dans tous les cas, ça pourrait être mauvais pour lui si jamais il était seulement humain, heureusement pour lui ce n'était pas le cas. Sean l'écouta s'excuser une deuxième fois avant de demander de la raccompagner. Pourquoi, pas son boulot, c'est de sauver les humains après tout ... Puis en entendant son ventre gargouiller, il semble qu'elle sera récompensée d'une pizza.

-" Hm ... J'en connais une, mais on va faire un petit détour, ce sera à la limite du Quartier Est, t'auras limite 5 minutes de marches pour le Quartier Nord. Par contre ... Vous disiez tout à l'heure que vous pouviez faire quelque chose pour moi. Donc payer une pizza ça vous va ? J'avoue avoir faim aussi et je vous ai sauvé d'une sacrée emmerde ... "


À ces mots, il balaya les alentours du regard, avant de se souvenir du gars dans les vapes juste derrière.

-" Hm ... Et on ferrait mieux de partir avant que ce mec se réveille aussi ... Suis-moi."


Il prit donc doucement la marche, l'invitant à la suivre en attendant qu'elle le suive avant de marcher un peu plus vite.

Invité
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Venir au secours d'une Française   Mer 11 Jan 2017 - 20:24


ft.

ft.

「 Venir au secours d'une Française 」
J'observe le gros bonhomme qui gît au sol en écarquillant les yeux. Oui effectivement, c'est une super bonne idée de se barrer de là. Même si je pense qu'avec son bâton, il pourrait le remettre au tapis une seconde fois. Bref, je le suis en sautillant légèrement jusqu'a reprendre une posture plus décente en me raclant la gorge.

"Une pizza, si ce n'est que ça... Pizza à quoi ?"

Du coup je ne sais plus, je suis perdue. Tutoiement, vouvoiement, je suis perdue. Je suis... Perdue. Même au sens propre je veux dire, le quartier Sud, c'est un monde tout ce qu'il y a de plus opposé au mien. J'espère au moins que leurs pizzas ne sont pas trop cuites. Mais je suis prête à découvrir ce monde et ses habitants, même si je préfère en voir certains comateux plutôt qu'en pleine forme.

"Vous vivez ici ?" Lâchai-je d'une voix enjouée.

J'observe les environs, regarde les bâtiments tour à tour, détaille le macadam, ressens les odeurs de la nuit - oui la nuit à une odeur, et frissonne légèrement en pensant que j'aurais pu me faire violer et mourir ce soir. La vie est vraiment étrange parfois.

Invité
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Venir au secours d'une Française   Sam 14 Jan 2017 - 15:28
C'était une bonne question ça, pizza à quoi ? Sean leva légèrement le menton en réfléchissant, une basique jambon fromage ? Une plus élaborée ? Il fallait voir ce qu'ils proposaient, il avait vu cette pizzeria de loin sans jamais y être allé. Il n'avait jamais eu assez d'argent pour s'autoriser une pizza ou quelconque plat à emporter en fait. Déjà que la bouffe qu'il prenait à la supérette coûtait quand même assez cher et suffisaient tout juste à le nourrir malgré son maigre salaire ... Au pire, il regarderait une fois arriver, mais dès lors ou il ouvrit la bouche pour lui répondre. Elle lui demanda s'il habitait ici, à cette question, il lui lâcha un regard avant de regarder de nouveau devant lui en marchant.

-" J'habitai ici ouais, je travaillai même dans une supérette dans une autre partie de ce quartier, mais il fait pas tellement bon vivre, j'avais un fusil à pompe sous le comptoir eu cas où. Je l'ai utilisé qu'une fois, pour faire peur un mec. Mais depuis j'ai changé de quartier, j'ai trouvé un meilleur travail. Mais vous habitez où en fait ? Z'êtes pas le genre de personne qui devrait traîner ici, c'est bien plus dangereux que vous ne voudriez le penser ... Croyez-moi."


En effet, il n'y avait pas que les humains qui étaient dangereux dans ce type d'endroit, mais aussi les ombres qui pouvaient l'inciter à mourir ou, inciter quelqu'un d'autre à lui faire du mal. Heureusement, cette partie-là semblait avoir été nettoyer un peu plus tôt et ils pouvaient passer tranquillement.


-" La prochaine fois, prenez un tazer ou un spray au poivre là, vous pourriez vous en sortir toute seule."

Invité
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Venir au secours d'une Française   Mar 17 Jan 2017 - 20:07


ft.

ft.

「 Venir au secours d'une Française 」
J'écoute son histoire avec intérêt puis songe un instant à m'acheter un tazer. Le truc c'est que je sais capable de m'électrocuter à la place de mon agresseur. Ou je vais le paumer. Ou le bousiller. Ou les 3... Puis je lui demande alors d'un ton enjoué :

"C'est une belle évolution. Pour moi c'est pas pareil, j'ai toujours vécu dans le luxe alors..."

Puis je soupire en me disant que je ne suis pas méritante que ça finalement. Certes je sais super bien fuir, j'ai même un talent hors norme dans cette compétence. Mais hormis ça, je n'ai rien accompli dans ma vie. Rien de significatif en tout cas, parce qu'une fois j'ai bien sauvé un lapin, sauvé mon petit frère de se noyer dans son bain et plein d'autres trucs nazes comme ça, mais bon...

"Je vis dans le quartier Nord. J'y ai fait construire une maison."

Légèrement gênée d'avouer que j'ai une maison sans même travailler, je ris un instant avant d'ajouter pour oublier ce court passage :

"Enfin je me vois mal utiliser une arme sur qui que ce soit mais je vais suivre votre conseil c'est promis."

Puis je me redresse en remarquant la pizzeria au bout de la rue. Là mon ventre commence à réclamer sa pitance et je suis prête à sauter sur comptoir du restaurant, rien que pour manger. C'est un besoin primitif. Super primitif.

Invité
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Venir au secours d'une Française   Dim 22 Jan 2017 - 12:34
Une belle évolution ? Elle ne savait pas ce que cachait ce « meilleur travail », combat contre des créatures inhumaines, sans oublier ceux qui ont perdu toutes humanités en s’amusant à se battre entre eux pour que dalle. Des enfants qui ont des jouets et qui veulent faire mumuse en mettant les autres à leurs bottes. L’impression d’avoir deux classes de CP lors d’une compétition sportive ou tous les coups sont permis… À se demander si y’a vraiment un arbitre dans tout ça… Bon, au final Sean n’avait pas réellement tort, c’était une petite fille pourrie gâtée, comme elle l’avoue elle-même. Sans oublier de la maison qu’elle a dit avoir, faire, construire, ça ne demandait pas mal de pognon de faire ça, en plus dans le quartier nord. Ce qui devait coûter une bonne, grosse somme d’argent pour faire tout ça. Sean soupira légèrement en l’attendant parlé, elle finit donc par dire qu’elle allait suivre ses conseils. Sûrement plus pour le rassurer que par pure conviction, m’enfin, elle avait une idée comme ça en tête du coup, ce n’était pas plus mal.
Le jeune Nephil la regarda lorsqu’elle commença à gargouiller alors qu’ils s’approchaient de la pizzeria, il continua donc de marcher, regardant autour de lui si l’endroit était quelque peu sécurisé avant de regarder le menu des pizzas. C’était un de ces restaurants de chaîne « Pizza Hut ». Le menu était affiché sur des flyers dont il prit possession en regardant
Menus Pizza Hut:
 
, il y avait la possibilité de créer sa pizza, mais ça aurait pris trop de temps pour faire son choix. Il regarda donc la partie des pizzas à la viande. Il regarda quelque peu avant de passer à la suivante, celle au poulet, il flasha sur la « Chicken-Bacon Parmesan », attendant simplement que Nemesis a choisi pour dire ce qu’il voulait.


-" Vous avez choisit?"

Invité
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Venir au secours d'une Française   Mar 24 Jan 2017 - 13:09

ft. Sean

ft. Sean

「 Venir au secours d'une Française 」
"Cheese !"

Ok, la fille qui crie un mot comme ça yolo sans raisons. Faut vraiment que je me calme, c'est une maladie chez moi l'indiscrétion. Puis je reprends d'un ton plus calme, en sentant des étoiles briller dans mes yeux :

"Une pizza "Cheese"."

Puis je sors vite fait un billet de 20 euros. Je n'arrive pas à penser en dollars, ce n'est pas habituel, mais j'ai pris le réflexe de convertir directement. Du coup je vais à l'espèce de petite borne ou un gars prend les commandes à emporter. Au vu du regard qu'il nous jette, j'ai comme l'impression qu'il se méfie de nous. Pourquoi ?

"Comment ça se fait qu'il nous regarde comme ça ?"

Je vais payer les deux pizzas. J'ai pas de monnaie. Donc tant pis, c'est pas ça qui va me ruiner, après tout j'ai acheté une maison - truc vraiment utile faut l'avouer. Je suis incorrigible. Mais comme je suis affamée, je n'ai pas le temps d'y penser. Je veux juste manger. MANGER.

Invité
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Venir au secours d'une Française   Mar 24 Jan 2017 - 21:43
Sean arqua un de ses sourcils lorsque la jeune demoiselle cria le nom d’une des pizzas, une simple pizza avec du fromage. Avant de diminuer le son, sûrement gêné. Puis, à sa grande stupéfaction, elle sortit un billet autre que celui d’un dollar, se présentant au comptoir avant de demander quelque chose à son sauveteur. Il s’avança simplement de la Française en prenant le billet pour le regarder, le déchiffrant quelque peu.

-« Euh… Vous savez au moins que c’est les dollars ici pas les… Eyro … euro ? Enfin bref, j’sais pas comment vous faites pour payer des gens avec ça, mais faut faire changer ça à des bureaux de change, ou à la banque, ça doit être possible. Vous voulez que je vous avance en attendant ? »

Sean allait devoir avancer l’argent, très sûrement, il sortit donc un billet de 20 dollars, lui mettant sous le nez. Il n’allait peut-être pas la revoir de si tôt, mais bon, vu l’argent qu’il gagne en ce moment, pis surtout, vu l’argent qu’il utilise, il avait bien 20 $ à perdre. En plus, rien que d’être là, ça lui donnait envie de manger une pizza rapidement, une bonne pizza, même s'il se doutait que les pizzas n’étaient pas de pizzas au feu de bois. D’ailleurs, il avait toujours le billet de 20 Eyros dans l’autre main et il le tendit à nouveau à la jeune femme, se retrouvant en train de tendre deux billets avec deux mains différentes, comme s'il lui proposait un choix.

Invité
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Venir au secours d'une Française   Jeu 26 Jan 2017 - 23:05

ft. Sean

ft. Sean

「 Venir au secours d'une Française 」
Je rougis instantanément comme un caméléon qui passe devant un jus de fraise. Puis je range le billet en sortant ma carte.

"Non ! C'est juste qu'habituellement je paye en carte et que ça se fait tout seul ! J'ai juste oublié que j'étais plus en France haha..."

Je me gratte la tête avant de passer devant pour payer les pizzas. Déjà qu'il me sauve la vie une fois, s'il me sauve de la crise d'hypoglycémie en plus, je vais être redevable à vie bon sang. Et puis merde, il me raccompagne déjà jusque chez moi à l'autre bout de la pampa - enfin de Palema, je ne me vois vraiment pas lui demander de payer mon repas. Je tends ma carte au mec pour un total d'un peu plus de 10 dollars, et pendant un moment il me fait flipper en traînant pour me la rendre.

Je range donc vite fait mon précieux - déjà que je flambe aussi vite que je gagne de l'argent, puis sens la bonne odeur des pizzas arriver jusqu'à moi et ça me donne juste deux fois plus faim qu'avant. Genre, la bonne grosse famine des familles.

"Je crois que c'est la deuxième fois de ma vie que je mange des pizzas. J'avais vraiment raté un truc à l'époque."

Je pense que c'était considéré comme "de la bouffe de pauvre" pour mes parents. Et puis ils faisaient attention à ma ligne - alors que je sais très bien le faire toute seule -, du coup ils avaient banni de mon régime toute trace de fast food. Ouais, super, super, super triste.

Invité
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Venir au secours d'une Française   Dim 12 Fév 2017 - 23:31
Il la regarda un instant, laissant le billet partir de ses mains alors qu’elle semblait paniquer un petit peu en sortant sa carte. Si elle paye habituellement en carte, pourquoi elle traîne des billets de France ici ? Sean rangea simplement son billet dans son porte-monnaie en regardant l’intérieur de la pizzeria où on pouvait entrevoir le pizzaiolo faire son travail. L’odeur commençait à venir leur chatouiller leurs narines alors que des pizzas sortaient du four. Sûrement, des gens qui avaient commandé et qui devaient arriver un peu plus tard.

Il tourna de nouveau la tête vers Némésis alors que celle-ci parle, semblant dire que ce n’était que la deuxième fois qu’elle mangeait des pizzas dans sa vie. Sean se gratta simplement la joue avant de parler à son tour.


-« Beh écoute, c’est pas forcément les meilleures, mais c’est pas mal. Y’a toujours mieux que les restaurants de chaînes. Si tu veux trouver de bonnes pizzas, des vraies surtout, t’a intérêt à faire un grand tour de la ville. Je n’en connais pas vraiment vu que j’en avais pas les moyens mais bon… »


Il remarqua, à la fin de la phrase que la personne à la caisse lui lançait un regard noir, sûrement de lui avoir, faire, perdre un client régulier. Le jeune Nephil soupira simplement, sortant une sucette à la pomme verte pour la fourrer dans sa bouche et de se souvenir de Némésis pour en sortir une autre, lui tendant.

-« T’en veut une ? »

Invité
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Venir au secours d'une Française   Lun 13 Fév 2017 - 20:23

ft. Sean

ft. Sean

「 Venir au secours d'une Française 」
Je me sens tout à coup coupable d'avoir de l'argent - ce qui peut être con, étant donné qu'au final ce n'est pas réellement de ma faute. Je devrais arrêter de faire de l'empathie c'est pas foncièrement intelligent. Je pince alors les lèvres quand SOUDAIN !

Mon coeur rate un battement alors qu'il sort un paquet de sucette, goût pomme, et à cet instant précis tout disparaît autour de moi. Je dois faire super peur actuellement, mes yeux doivent briller tout ça, je dois baver, ressembler à une psychopathe des anime japonais... Je hoche la tête en fixant le paquet, puis lève les bras au ciel :

"Si j'avais pu j'aurais demandé une pizza aux bonbons !"

S'il me donne une sucrerie, ce sera définitif : ce sera mon meilleur ami. A sens unique ouais, ça c'est clair, mais ce sera quand même mon meilleur ami. J'attends la pizza et la sucette, et ensuite on rentrera tranquillement jusque chez moi. J'espère qu'on pourra se revoir, il m'est sympathique ce mec. Je l'apprécie.

Invité
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Venir au secours d'une Française   Mer 15 Fév 2017 - 20:58
Sean regardait avec stupéfaction la réaction de Némésis, yeux fixés sur la sucette, un filet de bave qui coule de sa bouche, absence de mouvement, elle semblait en adoration devant ce morceau de sucre parfumé. Si elle était si riche que ça, il y avait des chances qu’elle n’ait jamais pu goûter une de ces simples friandises qui sont simplement remplacé par des pâtisseries d’un prix exorbitant qui sont là pour dessert, ou, en tant qu’accompagnement pour le café ou le thé.

Sa réponse fit légèrement sourire Sean, une pizza aux bonbons ? Ils en faisaient bien au nutella donc pourquoi pas ? Il lui tendit donc un peu plus, sortant sa sucette de sa bouche avec son autre main pour parler sans baver à son tour.

-« Vous la voulez donc ? À votre réaction, il me semble que c’est quelque chose que vous adorez que vous n’avez pas forcément l’occasion de goûter. Je pourrai vous montrer un magasin de bonbon à l’occasion si vous voulez. Cela vous permettrait de savourer ces délicieuses friandises en tout temps, non ? »

Il lui sourit légèrement, comme content d’avoir trouvé quelqu’un qui pourrait être drogué aux bonbons comme lui. C’est pas souvent que des personnes de leurs âges avaient ce genre de dépendances…

Invité
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Venir au secours d'une Française   Jeu 16 Fév 2017 - 14:21

ft. Sean

ft. Sean

「 Venir au secours d'une Française 」
Je hoche la tête en tendant les mains vers la sucrerie comme un enfant à qui on offre le plus beau des cadeaux. Il faut avouer que c'est une drogue comme une autre, moi c'est pas de l'herbe, c'est ça.

"Vraiment ?!"

Je reste buguée un moment. Dysfonctionnement du système neuronal. Je commence à vraiment avoir faim la. Cette sucrerie sera parfaite pour couper ma soif de nourriture. Mais il a surtout parlé de magasin de bonbons. Un magasin qui ne vend que des bonbons. Plein de bonbons. Tous les bonbons. J'ouvre de grands yeux avant de lui avouer :

"Je n'ai jamais été dans ce genre de sanctuaire paradisiaque... Si tu m'emmène la bas, que le grand dieu des bonbons veille sur toi et te protège !"

A cet instant, les pizzas arrivent - juste au bon moment bien entendu, alors que je venais de fourrer la friandise dans ma bouche, et je m'approche des deux pizzas pour les prendre dans mes mains. Je tends celle qui ne m'appartient pas à son propriétaire puis ouvre doucement la boîte pour observer ma pizza. Ça a l'air tellement bon ! Je me demande si ça a le même goût que dans mes souvenirs...


Messages : 6372
Wishes : 2487

avatar
KyuBey
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Venir au secours d'une Française   Ven 19 Mai 2017 - 10:52
RP sans réponse depuis bien plus de deux mois, et en prime Nemesis n'est plus => archivage pouf.




Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Venir au secours d'une Française   
 [Ruelle Laurier] Venir au secours d'une Française