Un mystérieux petit animal croise votre route : Je souhaite que tu passes un contrat avec moi. En échange, j'exaucerais n'importe lequel de tes voeux.
 

Partagez | 
 [Popriété Murasaki] Une nuit inhabituelle [Terminé]

Messages : 517
Wishes : 17

avatar
N-Choisi
MessageSujet: [Popriété Murasaki] Une nuit inhabituelle [Terminé]   Jeu 2 Fév 2017 - 21:30
Propriété Murasaki :
 



Une nuit inhabituelle

D
evant la maison, je rentre après avoir observé les deux contractants en train de s'éloigner.
Soupirant après avoir refermé la porte, je range mes clefs et enlève mes chaussures ainsi que ma veste avant de marcher à travers l'entrée. J'allais d'ailleurs monter les escaliers mais une voix derrière moi m'interpelle :

- Aoba…?


Je me retourne et aperçoit ma tante, elle a l'air intriguée et inquiète à la fois.

- Oui ? Répondé-je normalement comme si de rien n'était avec un pied sur une des marches de l'escalier.


En m'entendant, elle ne me répond pas, un ton inquiet toujours sur son visage, elle semble réfléchir alors que je remarque qu'elle tient un oreiller entre ses mains.

- Tout va bien ?


Je ne comprends pas vraiment sa question sur le coup… Il m'est arrivé tellement de choses aujourd'hui que j'ai du mal à réfléchir.

Ah oui… c'est vrai…


J'avais complètement oublié que ces derniers temps : je ne sortais pratiquement plus de ma chambre. Je ne voulais voir personne à cause de ce que je voyais.

- Bah… oui pourquoi ? Répondé-je en penchant la tête, sans vraiment penser ce que je viens de dire même si je ne le montre pas.

- Ah bon… dit-elle en haussant un sourcil dubitatif, tu es sûr que tu n'as rien à me dire ? Termine-t-elle en se faisant de plus en plus insistante.

- Oui, c'est rien, sourié-je avec gêne, je t'assure.


Je n'aime pas lui cacher des choses mais depuis que j'ai rencontré ces créatures je suis obligé de lui mentir chaques jours… et comme elle est plutôt perspicace, je suis sûr qu'elle se doute de quelque chose mais étrangement, elle n'insiste pas :

- S'il n'y a rien dépêches-toi de te changer, je vais préparer le dîner, fit-elle avec un ton plus autoritaire alors qu'elle s'en va dans la cuisine.

- Oui, oui, répondé-je toujours souriant en commençant à monter les marches.


Je soupire une fois en haut et rentre dans ma chambre avant de m'affaler sur le lit quelques secondes.

La journée a été bien trop éprouvante pour moi, si bien que je décide instinctivement de mettre mon casque sur mes oreilles pour écouter un peu de musique.
Après un moment, je ferme les yeux, exténué mais apaisé par la mélodie et sans m'en rendre compte je m'endors sur le lit en oubliant le repas et tout le reste.





2 côtés:
 

signa:
 

Awards 2017:
 


Dernière édition par Aoba Murasaki le Dim 30 Avr 2017 - 22:30, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1807
Wishes : 226

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Popriété Murasaki] Une nuit inhabituelle [Terminé]   Dim 5 Fév 2017 - 17:46
Je suis en retard. Voilà, comme ça, c’est posé, c’est dit. Mais c’est long de faire le trajet, de s’entraîner, de pas se perdre, de trouver des excuses bidons … Enfin, plein de trucs, quoi. Mais bon, voilà, je suis arrivé, aussi. Face à son immeuble de deux étages – une maison, sinon -, les mains fourrées dans les poches et un zeste de stress dans la colonne. Parce que je l’ai laissé seul un bon paquet d’heures, en fait. Genre, assez pour qu’il se fasse un peu trop troué et y passe définitivement – ce qui serait un faux départ assez explosif pour ma carrière de Protecteur.
Je soupire, puis me rapproche de la porte, scrutant un peu l’allure de la maison. A vrai dire, elle dénote pas mal du ton ordinaire du quartier : on dirait plutôt une habitation de l’est qui a débordé sur le mauvais quartier que l’inverse. Ce qui m’arrange pas mal, faut le dire.

Les bras croisés, j’esquisse encore un peu la sonnette. Est-ce que je me pointe directement dans sa chambre, ou est-ce que je passe par le chemin plus … Normal ? J’imagine que je pourrais tomber à un mauvais moment. Et ça jetterait un sacré froid sur les prémices de notre relation. J’vais éviter, donc.
Mes coudes s’écartent, et quelques doigts tracent leur route jusqu’à sortir mon téléphone d’une poche, y pianotant un message.

[J’suis là. Je vais sonner.]

Peut-être qu’il attendait des potes ce soir, j’sais pas. Alors autant ne pas lui offrir de fausse joie, ou de trucs du genre, donc. J’appuie sur le petit boitier sonore, à côté de son nom, puis attends encore un peu.
J’suis sensé dire quoi, en fait ? M’assoir sur un siège, lui expliquer tout ce qui compose la vie d’un Contractant, et patienter jusqu’à ce qu’il décide d’appeler Bey ? Possible. Mais ennuyeux. Alors je crois que je vais tout dire, puis le laisser vivre sa vie tout en m’offrant quelques concessions.
Je me demande bien combien de temps je vais squatter chez lui, tiens. Non parce que faut que je sache, pour faire ma valise demain.
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 517
Wishes : 17

avatar
N-Choisi
MessageSujet: Re: [Popriété Murasaki] Une nuit inhabituelle [Terminé]   Jeu 16 Fév 2017 - 8:15

Une nuit inhabituelle

J
e suis fatigué, si fatigué de cette situation.
J'ignore tout : le temps, la situation jusqu'à ce que je tressaille, réveillé par une vibration qui coupe la musique apaisante sortant de mon casque.
J'ouvre doucement les yeux, un peu perdu et attrape doucement mon portable qui affiche une notification. Déverrouillant ce dernier, quelle est ma surprise lorsque j'aperçois un message provenant de John.
Il va sonner à la porte : je ne m'y attendais pas, si bien que je saute de mon lit en un sursaut, laissant mon téléphone se détacher de mes écouteurs et ce sur le lit sans m'en rendre compte.

Merde !


Je dois vite me dépêcher d’aller ouvrir avant que ma tante ne le fasse mais trop tard : j'entends déjà la sonnerie résonner dans la maison.

- Aoba, tu peux aller ouvrir ? Crie cette dernière alors que je descend les escaliers en trombe.

- Hai, répondé-je machinalement même si j'avais l'intention d’y aller dans tous les cas alors que je m'approche de l'entrée, soupirant un instant avant de tirer la poignée.


Une fois la porte ouverte, je fais face sans surprise au brun.

J’avais zappé qu’il comptait séjourner à la maison… Comment je vais expliquer ça moi ?


Je le regarde un moment sans réagir avant de me rendre compte que j'ai toujours mon casque aux oreilles et débranché de surcroît donc je dois avoir l'air un peu stupide. Décalant l'objet de mon visage hâtivement et avec gêne, j'essaie de trouver une excuse valable à donner à ma tante.

- C'est un ami à toi ? Demande la concernée en surgissant derrière-moi, penchant sa tête sur le côté de la porte tandis que je sursaute au même moment.

- Eto… Sore wa… hésité-je en riant légèrement d'embarras, réfléchissant toujours.

Réfléchit, Réfléchit, Réfléchit !


Je m'engueulerais presque tellement je n'ai pas d'idées alors que ma tante continue de me fixer. Étrangement, elle se met à plisser les yeux comme si elle essayait de décrypter la situation.

- Hm… Fit-elle doucement en haussant un sourcil tandis qu'un long silence s'installe autour de nous mais elle le rompt très rapidement. Aho ! Tu aurais pu me prévenir qu'on ne serait pas seuls ! S’écrie-t-elle en me donnant un coup sur la tête avec énervement avant de se diriger vers la cuisine alors que je la regarde, hébété.

- Are…?

- Arrêtes de me regarder avec ces yeux de merlan frit et viens m'aider !


Je m’apprête à la suivre, vraiment honteux mais elle se stoppe un moment et se tourne vers le Nephil.

- Et vous, dépêchez-vous d'entrer : je n'ai pas que ça à faire. Termine-t-elle avec son ton autoritaire habituel.


J'ai vraiment du mal à comprendre… mais je soupire en entrant dans la cuisine pour l'aider à préparer le reste, un air toujours aussi gêné sur le visage.

Hrp:
 





2 côtés:
 

signa:
 

Awards 2017:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1807
Wishes : 226

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Popriété Murasaki] Une nuit inhabituelle [Terminé]   Ven 17 Fév 2017 - 19:58
C’était un espoir vain que je me paume, crève, ou change d’avis, ou bien il sort d’un coma soudain ? M’enfin, pas trop le temps de penser à tous ces trucs-là, ça s’active à l’intérieur – assez pour qu’un sourire se tisse dans une fente de ma bouche, à l’instant où une main s’abat sur la tête d’Aoba. Oh, pas que j’aime la violence gratuite, mais cette scène est presque agréable à regarder, en fait.
Je vais pour répondre, quand elle m’interpelle, toujours aussi autoritaire, et m’intime d’entrer. Bon, bon, j’arrive.

« - Oh, euh, oui. Bonsoir. »

Ouais. Quand même, je vais la saluer. Bref, je m’engouffre dans le couloir et referme la porte derrière moi, avant de rester quelques instants sur place, un peu coi. Bah ouais, j’fais quoi maintenant ? Je vais cuisiner avec eux, je visite la place, j’inaugure les toilettes ? Nan, pas envie pour le dernier. Alors, j’avance un peu jusqu’au seuil de la pièce de la premier option, et scrute un peu l’intérieur, toujours en quête d’une amorce de discussion.
De toute façon, faut que ça reste banal, hein ? Alors faisons simple.

« - Sinon, ça va Aoba ? C’était tranquille ton après-midi ? »

Évidemment, je lui demande pas si sa partie de Pogs avec les voisins était passionnante, mais d’un truc un peu plus sanglant. Quoique, s’il a des Pogs, j’serais pas contre une partie tout à l’heure, j’ai toujours voulu essayer. A la limite les osselets, je suis pas non plus un tyran quant aux jeux de société.
Rapidement je sors de nouveau mon portable, et écris un bref message à l’intention de Rekor, histoire de faire bon genre. Un rapport, pardon.

[C’est bon, il est pas mort.]


Bah oui, c’était pas dit. Donc maintenant que je sais que je l’ai pas laissé clamsé en allant m’entraîner, je vais pouvoir m’assurer que ça arrive pas non plus dans les prochains jours. Et puis, que son grand questionnement quant au Contrat avance aussi, pour savoir où en est exactement le fil de ses réflexions.

[Pas de souci !]


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 517
Wishes : 17

avatar
N-Choisi
MessageSujet: Re: [Popriété Murasaki] Une nuit inhabituelle [Terminé]   Ven 17 Fév 2017 - 23:25

Une nuit inhabituelle

J
e rentre dans la cuisine, soupirant toujours alors que la situation me paraît incompréhensible.

Je me demande ce qu'elle peut bien avoir derrière la tête…


J'ai toujours eu du mal à deviner les intentions de ma tante et je vois que ce n'est pas prêt de changer.
M'approchant de la table, je sors un couteau pour aider à découper les légumes et la viande avec ma tutrice : je ne suis pas un expert en cuisine mais à force de l'aider je sais faire certaines choses… enfin… ça reste basique mais c'est mieux que certains qui ne savent que faire des pâtes. Mais… en voyant ce qu'elle a posé sur la table, je devine ce qu'elle compte préparer en soupirant à nouveau. On est que 3 et elle nous prépare du Sukiyaki… Enfin… Je suppose que malgré son air autoritaire et nonchalant devant un invité, c'est sa façon de dire “bienvenue”.

- Occupes-t’en, je vais chercher l'huile et le soja, fit-elle en partant, me laissant faire le reste mais je ne dis rien.


Pour moi, c'est normal de l'aider, c'est elle qui m'a élevé avec mon frère. Elle a toujours fait tant pour nous et pourtant elle n'y était pas obligée. Je lui suis aussi reconnaissant que s'il s'agissait de ma mère, en fait… Je crois qu'on l'a toujours considérée comme telle Len et moi.

- Sinon, ça va Aoba ? C’était tranquille ton après-midi ? Me demande le brun tandis que je me stoppe quelques secondes, restant silencieux en entendant cette question.


Une autre personne aurait prit ça pour une politesse, un “ça va ?” que l'on répond aisément par “bien et toi ?” mais il en est tout autre. Il me parle de ces choses sans doute... La vision de cette créature qui aurait pu me tuer me traverse un instant avec effroi mais je fais mine de rien et reprend le découpage des aliments.

- Tout va bien, lui répondé-je d'un ton neutre en restant les yeux fixés sur mon travail, finissant de couper la viande silencieusement. Tu peux me passer le torchon, lui demandé-je doucement pour pouvoir essuyer le couteau même si j'essaie surtout de changer de sujet.


Comment pourrais-je aller bien avec tout ce qu’il vient de se passer ? Ces deux individus m'ont dit que l'on risquait tous de mourir et ce par ma faute. Bien sûr que non je ne vais pas bien… Mais je cache ces pensées alors que ma tante revient, scrutant ma tâche terminée.

- Ça devrait aller, va mettre la table et ce sera bon dans quelques minutes. Me dit-elle calmement tandis que j'acquiesce de la tête, je me retire donc et sors les bols ainsi que les baguettes du placard mais elle se tourne vers John en haussant un sourcil, Et toi, rends-toi utile et portes donc ça jusqu'à la salle à manger, ordonne-t-elle avec un air toujours aussi sérieux tout en lui pointant le réchaud de table et la grande poêle par-dessus avant de murmurer, s'inviter chez les gens sans prévenir… non mais j'vous jure…

Voilà maintenant qu'elle le tutoie…


Je ne connais pas vraiment le Nephil mais si j'étais lui, je n'essaierais pas de me rebeller contre elle : Elle est effrayante surtout quand elle s'énerve et puis… c'est dans son caractère d'être comme ça.
Et sans me soucier de la réaction de mon comparse, je me dirige vers la salle à manger et pose tout ce qu'il faut sur la table : 3 bols, 3 verres et 3 paires de baguettes ainsi qu'un oeuf tout frais juste à côté de chaques récipients.
Il ne manque plus qu'à poser le réchaud au milieu et on pourra préparer le reste.
Mais je me demande toujours comment expliquer à ma tutrice que John va rester un moment pendant une durée indéterminée en soupirant encore une fois…

Je suis foutu…


À chaque fois que j'imagine un scénario, je suis sûr qu'elle va me gueuler dessus...





2 côtés:
 

signa:
 

Awards 2017:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1807
Wishes : 226

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Popriété Murasaki] Une nuit inhabituelle [Terminé]   Lun 20 Fév 2017 - 10:22
Les mains flirtant avec le fond de mes poches, le dos adossé à un pan de mur qui s’offrait à lui, je regarde Aoba faire son office culinaire tandis que je reste muet, songeant à la suite des événements. Le reste de sa journée s’est bien passée, sans qu’aucune Ténébreuse se pointe chez lui – dans un sens, j’imagine que rester cloîtré quelque part, sans regarder grand-chose doit le protéger des agressions de ce genre. Ou pas, c’est pas une science exacte tout ça.

Coupant court à mes réflexions, la … Mère de mon protégé ? m’alpague et m’ordonne d’aider à mettre la table, sans autres procédures. Eh bien, si elle pense que je suis un camarade du gamin ce serai de bon temps, même si mon rôle pourrait demander un peu plus de reconnaissance.
Nan j’déconne, j’m’en fous qu’on me parle avec sérieux ou pas, ce genre de tracas me passe clairement à des kilomètres au-dessus du cuir chevelu.
Alors, je ne me fais pas prier et j’attrape le nécessaire, déposant sur la table l’objet de ma mission. Ceci accompli, je m’en retourne au côté du gaillard, pour le découvrir assailli de couverts et autres bols ; ce qui, tout bien réfléchi, est tout à fait normal. Ouais, carrément, même.

« - Je peux aider pour autre chose ? »


Un sourire en coin, je me prends au jeu. S’il faut que je crèche ici quelques temps, il me faut une pseudo-couverture, et une existence en-dehors de celle que je n’ai pas. D’ailleurs, je me demande bien comment mon petit Nylian va me présenter, mais j’ai hâte de voir ce que son esprit probablement fécond va pondre. Et je continuerai sur sa lancée, rajoutant foison de détails tous plus inutiles les uns que les autres.
J’aimerais bien être un étudiant ces prochains jours, ouais. Prétendre faire des études dans ces fameuses écoles, dont j’avais discuté avec Rekor il y a bien des mois, et dont le projet s’est brutalement évanoui ? Ouais, ça me plaît bien, ça.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 517
Wishes : 17

avatar
N-Choisi
MessageSujet: Re: [Popriété Murasaki] Une nuit inhabituelle [Terminé]   Mer 8 Mar 2017 - 18:55

Une nuit inhabituelle

J
e suis totalement confus, je ne vois aucuns moyens d'expliquer la situation…
Soupirant, j'aperçois John obéissant à la “requête” ou plutôt à l'ordre de ma tante.
En y réfléchissant, c'est vrai qu'il a l'air plutôt facile à vivre puisqu'il écoute sans broncher. Enfin, je dis ça mais je n'en sais rien, on ne se connait pas. Mais il va loger ici...
Je ne sais pas si je dois lui être reconnaissant ou si je dois déprimer… Dans tous les cas, va falloir expliquer quelque chose. Malgré mes pensées stressantes, le Nephil vient les interrompre pour me demander s'il peut aider.
Je regarde donc la table un instant et lui fait face :

- Non. Ça ira, en principe. Lui dis-je en allant dans la cuisine.


Il y a déjà tout ce qu'il faut pour le Sukiyaki, manque plus qu'à ramener les légumes et la viande découpée et on pourra se mettre à table mais ma tutrice ne m'en laisse pas le temps. Armé de tout le nécessaire, elle dépose le tout sur la table de la salle à manger donc je me contente de ramener quelques boissons pour accompagner le reste. Observant ma tante allumer le réchaud et commencer la préparation, cette dernière indique à l'invité de s'asseoir tandis que je m'installe sur une des chaises et la laisse faire : elle n'aime pas quand j'essaie de l'aider lorsqu'il s'agit de cuisson… Allez savoir pourquoi…
Alors j'attends, il faut bien moins d'une dizaine de minutes pour que ce soit prêt mais elle est rapide donc l'attente n'est pas spécialement longue.
Une fois terminé, ma tutrice s'assoit à son tour, laissant le réchaud toujours allumé ce qui est normal pour cette recette.

- C'est bon, vous pouvez vous servir, s'exclame-t-elle avant de casser la coquille de l'oeuf que j'ai déposé à côté de chaques bols pour verser le contenu dans ce dernier.


Je fais de même, sans regarder ce qu'il se passe autour. L'ambiance est silencieuse… Trop silencieuse… Le seul bruit environnant étant la grande poêle faisant cuire la nourriture ainsi que nos couverts.
Je ne sais pas si John en a déjà mangé donc je me sers le premier pour lui montrer en attrapant quelques aliments de la poêle avant de les déposer dans le récipient contenant l'oeuf cru et de mélanger le tout.
Ma tante l'invite à répéter mes gestes et nous commençons à manger mais, elle se met à le fixer impartialement, ce qui m'embarrasse au vu de la situation donc je fais mine de rien et commence à manger à mon tour.

- Alors, tu te décides à me le présenter ? Fit-elle d'une voix neutre, brisant le silence tandis que je m'étouffe au même moment.


Je tousse un bon coup, honteux et avale une gorgée de mon verre pour reprendre mon souffle avant de fixer ma tutrice avec anxiété.

- Eh bien… C-c’est… John, un… ami ! Répondé-je tremblotant alors que ma tante me toise du regard, dubitative.

Putain, j'ai l'air tellement pas crédible…

- Je vois… dit-elle avec un sourcil toujours arqué, je suppose qu'il est étudiant alors. Termine-t-elle avec un ton suspicieux.

- O-oui c'est ça… En fait… Il va rester quelques temps ici…

Je veux mourir là…

- Hm… fit-elle en me fixant longuement. C'est tout ce que tu as à me dire ? Termine-t-elle avec le même air dubitatif.

- Non seulement ça débarque sans prévenir mais en plus ça s'installe ?! Continue-t-elle en soupirant avant de reprendre une bouchée du plat.


Le silence revient un instant et j'attrape mon verre pour boire, essayant de me déstresser mais je ne m'attends pas à la suite :

- Ah la la, souffle ma tutrice en reprenant doucement, la prochaine fois que tu ramènes un petit ami à la maison préviens moi.


À l'entente de sa tirade, je bois de travers et recrache tout par réflexe, aussi surpris que troublé.

- Mais qu'est-ce que-?! N'importe quoi ! C'est pas du tout ça ! M'écrié-je déconcerté avant que mon interlocutrice n’éclate de rire :

- Je sais, je sais, souffle-t-elle toujours souriante, c'est tellement facile de te faire perdre tes moyens, je n'ai pas pu résister. Finit-elle en essuyant une larme de rire.

- Enfin, tu aurais pu me prévenir quand même. Dit-elle avec le même air taquin avant de regarder John, s'inclinant au passage, Prend bien soin de mon neveu.

- Mais puisque je te dis que c'est pas ça ! Lui crié-je mort de honte.


La discussion continue dans la même ambiance d'ailleurs, ma tutrice qui se fout de moi ouvertement et moi qui tombe dans le panneau à chaque fois.

Décidément… ça va être ma fête…


J’en oublierais presque les créatures et ce choix douloureux que je serais obligé de faire...





2 côtés:
 

signa:
 

Awards 2017:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1807
Wishes : 226

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Popriété Murasaki] Une nuit inhabituelle [Terminé]   Dim 12 Mar 2017 - 12:41
J’avais jamais mangé de ça, avant. Enfin, si, mais séparément quoi ; je peux tout autant prétendre en connaître la saveur qu’un type qui aurait mangé du fromage fondu un jour, et des patates un autre, celle d’une raclette. Et honnêtement, c’est assez bon. Faut dire, avec un truc qui se sert comme de la carbonara, ça ne pouvait pas être mauvais.
Quelques débats à prétention culinaire à part, j’écoute distraitement la discussion à table. Je reste silencieux face aux  soupirs de la maîtresse de maison – de toute manière, c’est pas vraiment comme si elle pouvait me virer. Si elle tente de le faire, je trouverais bien des moyens de revenir à la charge, grâce à certaines capacités dont elle n’a pas idée.

Et puis, vient un autre sujet, qui m’arrache un sourire. Je finis ma bouchée et continue à suivre l’échange, réfléchissant à un moyen d’enfoncer un peu plus Aoba. Allons, elle nous imagine ensemble ; eh bien, pourquoi ne pas jouer le jeu ? Si ça peut me permettre de m’intégrer plus simplement, ou bien même d’avoir simplement une bonne tranche de rigolade lors de ce repas un peu suspicieux, je préfère tenter ma chance.
J’attends encore un peu, jusqu’à ce que mon protégé s’écrit, visiblement exaspéré par ces inventions. Le moment parfait pour revenir à la charge.

« - Je pensais qu’il vous en avait parlé … Aoba … Mais, ne vous en faîtes pas, je prendrai soin de votre neveu. »

Comme pour conclure ma phrase avec encore un peu plus de franchise, j’essaye de regarder ce garçon avec les mêmes yeux que je destine d’ordinaire à Alice. Bon, c’est pas forcément facile, parce qu’ils ne se ressemblent vraiment pas, mais … C’est drôle, en fait. Sentir sa gêne monter, et la complicité avec sa tante naître là-dedans.
M’enfin, si elle commence à se figurer que ce n’était pas de l’humour, j’espère qu’elle ne se lancera pas dans de pompeuses annonces et préparatifs. Parce que, qu’on se le dise, aussitôt que le gaillard aura passé son Contrat je m’en irai de sa baraque, pour me contenter de le former au QG.
Pas qu’elle ne soit pas accueillante, mais je connais deux-trois autres endroits que je préfère. Question d’entourage sûrement.
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 517
Wishes : 17

avatar
N-Choisi
MessageSujet: Re: [Popriété Murasaki] Une nuit inhabituelle [Terminé]   Dim 19 Mar 2017 - 1:22

Une nuit inhabituelle

F
ranchement, je ne vois pas comment faire pire en ce moment…
Ma tante n'arrête pas de se foutre de moi et j'ai bien l'impression que ce n'est pas prêt de s'arrêter.
Rouge de gêne, je regarde ma tutrice en serrant des dents tant ce qu'elle vient de me dire me paraît aberrant.

Moi, sortir avec lui ? Ça va pas non !?


C'est vrai que ça fait un moment que je suis célibataire mais de là à m'imaginer avec ce Nephil : Jamais !
Dire qu'il va devoir rester… La honte… La honte…
Si l'une de ces choses débarquait là maintenant : je me laisserais tuer je crois.
Je suis tellement frustré que je reste silencieux et ignore le reste en reprenant une bouchée de viande, faisant légèrement la moue au passage. Et au moment où je pensais que l'atmosphère retomberait, voilà que le brun en remet une couche en m'enfonçant encore plus devant ma tante puisqu'il sous-entend que les dires de cette dernière sont effectivement vrais.

Oh le- ! Il a osé- …


Je n'ai pas de mot pour ça alors que je le regarde avec des yeux ronds, choqué.
Ma tutrice, quant à elle, rit aux éclats en entendant sa réponse avant de lui répondre d'un air enjoué et amusé :

- Je n'en doute pas, restes aussi longtemps que tu le voudras.

Et c'est qu'il a l'air convaincant en plus !?


Alors là c'est le bouquet, je suis complètement dépassé et je ne vois aucuns moyens de me dépêtrer de la situation.
Perturbé ?  Oui je le suis et j'ai toujours aussi honte tout comme j'ai l'envie de taper cette andouille mais je me retiens.
Je continue de manger mais plus rapidement pour cacher ma gêne même si ma tutrice le remarque assez rapidement.

- Oh là, calmes-toi tu vas encore t'étouffer, rie-t-elle en attrapant son verre même si je ne tiens pas compte de son conseil au vu de mon air bougon et faussement nonchalant.


Je termine vite fait bien fait mon plat et me relève pour me diriger vers la cuisine tout en ramassant mes couverts au passage afin de les poser dans le lavabo après avoir remercié pour le repas. J'attrape l'éponge et le produit, nettoyant ce que j'ai utilisé en ayant l'esprit préoccupé : être sorti m'a permis de “fuir” en quelques sortes puisque je n'aurais pas pu supporter une telle atmosphère plus longtemps.

- Qu'il est susceptible, continue de rire ma tante depuis la salle à manger tandis que j’hausse un sourcil, irrité.

Susceptible… C'est eux qui m'emmerdent oui !


Décidément… Ce n'est vraiment pas mon jour aujourd'hui : Au fond, je crois que les problèmes ne font que commencer mais...

“Fuir”… J'ai l'impression que c'est la seule chose que je sais faire


Pensé-je en frottant le bol.
Je me sens un peu… inutile on va dire...





2 côtés:
 

signa:
 

Awards 2017:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1807
Wishes : 226

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Popriété Murasaki] Une nuit inhabituelle [Terminé]   Dim 26 Mar 2017 - 23:13
Ok, ça l’a vraiment gêné cette vanne. M’enfin, moi, ça m’a bien amusé de la faire ; alors, disons que ça suffit comme motif pour la prolonger un peu. Et puis si ça peut me permettre d’avoir une raison logique de traîner ici la plupart des nuits à venir, ça ne peut être qu’une bonne chose – tant qu’on me demande pas de l’embrasser et plus encore, car mes talents d’acteur ont une limite, quand même.
Je rie en écho de sa tante, souriant de toutes mes dents, comme si je voulais gratter une quelconque sympathie presque amoureusement stratégique. Sauf qu’évidemment, j’en ai rien à faire des humains.

« - Ah, ouais, je le sais bien ... »


Les yeux levés, l’air plein de sous-entendus – tout est placé pour faire naître la curiosité chez la maîtresse de maison. Mais avant que je puisse m’assurer d’une quelconque réussite dans sont fort intérieur, j’attrape bol vide et couverts utilisés, avant de m’esquisser visiblement vers la cuisine.

« - Bon, je vais le rejoindre rapidement. »

Va, passons pour le mec transi, ça n’en sera que plus utile. Toujours dans ce rôle à la fois faussement sérieux et tout à fait dans l’humour, je rejoins l’évier pour glisser quelques mots à mon désormais protégé, le ton épuré de tout air graveleux.

« - Vous vivez à combien chez toi ? »

J’admets, le changement de sujet est total et brutal, mais la question a lieu d’être – j’ai un peu la flemme de croiser un nouvel inconnu au détour du réveil, devant me présenter dans une improvisation totale. Je serai fichu de m’emmêler les pinceaux et de flanquer des incohérences dans mon histoire, tiens.

« - Et sinon, ta tante va nous stalker ou on sera assez libre? »

Autre point qui mérite le détour, ça. Si on a une pige en permanence dans la chambre quand je tente d’expliquer tout le tintouin de ce monde à Aoba, je crois que ça va rapidement devenir un brin compliqué. Ou alors va falloir que je recrute une personne de plus, va savoir.
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 517
Wishes : 17

avatar
N-Choisi
MessageSujet: Re: [Popriété Murasaki] Une nuit inhabituelle [Terminé]   Mar 28 Mar 2017 - 16:52

Une nuit inhabituelle

T
oujours devant l'évier, à demi irrité en les entendant rire même si je reste pensif, je m'attaque au savonnage du verre que j'ai utilisé en essayant d'ignorer leur bouffonnerie jusqu'à ce que le Nephil vienne me rejoindre dans la cuisine.
J'ai limite envie de l'ignorer pour la honte qu'il m'a foutu lui aussi mais j’écoute quand même ce qu'il a à me dire tout en saisissant les couverts qu'il vient de ramener pour les nettoyer à leur tour.

- Vous vivez à combien chez toi ? Fit-il alors que je m'arrête un instant.


Silencieux, je reste quelques secondes à hésiter puisque sans le vouloir, John venait de ramener un sujet sensible dans mon esprit.

- On est... que deux.

Ou plutôt… On est plus que deux à la maison…


Le temps où l'on était trois me manque tellement. Je n'avais pas cette pression constante malgré l’absence de nos véritables géniteurs. Et puis, même sans nos vrais parents, on a vécu de bons souvenirs alors...
Si Len part avant qu'on ai pu lui payer les soins… non, je n’ose pas l'imaginer. Il m'a dit qu'il va tenir alors je lui fais confiance. Tout ira bien. Enfin, je l'espère.
Je reprend donc ma vaisselle en soupirant doucement mais le brun enchaîne directement sur une autre question qui concerne ma tante.

Elle, Stalker ? Ça m'étonnerait beaucoup.

- Elle paraît autoritaire et sérieuse. Et elle peut être aussi envahissante mais elle respecte la vie privée. Tant qu’on ne lui cause pas du tort, on sera tranquille de ce côté-là. Répondé-je en continuant le nettoyage.


Ma tutrice est loin d'être intrusive, c'est même tout le contraire. Habituellement, lorsque l'on ramène d'autres gens, elle est plus… silencieuse on va dire : oui parce qu’amener quelqu'un sans prévenir fait partie des choses qui l'embêtent donc… c'est pour ça qu'elle me le rend.
D'ailleurs, notre vie sociale lui importe peu quand j'y repense… Non je ne dirais rien sur moi ! Mais elle serait plutôt du genre à dire :

C’est ta vie, tu fais ce que tu veux : tu es majeur non ?


En revanche, la perspicacité dans cette famille est un don puisqu’elle est très douée pour deviner les choses. Je sais qu'elle doit se douter de quelque chose : c'est obligé.
Mais de là à deviner une histoire aussi fantasque… C'est pour ça que je n'aime pas lui mentir, ni à elle ni à Len.
Aussi, lorsque je suis sur le point de terminer mon action, ma tante débarque à son tour pour déposer sa propre vaisselle : elle semble pressée mais je devine de quoi il s'agit.

- Laves juste ça, je ferais le reste plus tard, annonce-t-elle tandis que j’acquiesce de la tête en la regardant partir.


Cette dernière passe par l'ouverture de la cuisine, s'avançant dans le couloir et donc je m'apprêtais à reprendre ma tâche mais en quelques secondes, ma tutrice s’arrête et se retourne, un sourire aux lèvres.

- Faites pas trop de bêtises en mon absence, rie-t-elle en s'approchant de la porte.

- Mais arrêtes avec ça ! M’écrié-je déconcerté, une fois de plus.


Mais elle ne m'écoute pas et sort en continuant de rire.
Punaise… Elle est pas prête de me laisser tranquille avec ça…
Vexé, je prend le dernier bol à laver et jette un oeil furtif sur John, l'air renfrogné.

- Sans commentaire.


Puis je passe un coup d'éponge dessus en soupirant.





2 côtés:
 

signa:
 

Awards 2017:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1807
Wishes : 226

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Popriété Murasaki] Une nuit inhabituelle [Terminé]   Jeu 30 Mar 2017 - 17:14
C’est marrant, on dirait presque que j’ai huit ans et que je suis chez un copain pour la nuit, tiens – on pourrait tout autant prétendre que ça me rappelle mon enfance, à l’exception que c’est faux. Ouais, mes parents étaient plutôt du genre autoritaires, et dédaigneux envers mes potes ; et la seule fois où j’ai tenté d’en infiltrer un dans la maison, il n’a pas pu dépasser leur premier portail et je me suis fait punir de sortie pendant un mois. Alors bon, question franche amitié à l’époque, c’était quand même pas la joie.
Peut-être pour ça que j’ai un problème avec le respect envers les autres maintenant, et que je n’ai jamais cherché à renouer des liens avec mon connard de père. Ouais, sans être psychologue, je pense pouvoir tisser un petit lien là-dedans. M’enfin, c’est pas le sujet de ce soir.

Donc, il disait, ils sont deux à vivre chez lui. Parfait, je connais donc toutes les têtes disponibles à l’affiche, ça va me faciliter l’affaire. J’assiste docilement à micro-discussion entre les deux autochtones, les yeux rivés sur le flux aqueux, puis j’émerge de ma phase momentanée quand vient sonner le commentaire d’Aoba. Ou l’absence de commentaire. Ou j’m’en fous de la dénomination exacte de la phrase qu’il vient de prononcer. Va pour agrégat de mots.

Je lève un peu le nez, ressassant les quelques informations que j’ai sur mon désormais protégé, puis pointe d’un doigt mental les flous qu’il me reste. Pas grand-chose dans le fond, vu qu’avoir un détail exhaustif de sa vie personnelle ne va pas m’être d’une utilité exceptionnelle ; mais si je peux connaître un sommaire des ses habitudes, ce serait déjà un bon point pour m’organiser.
Un petit coup d’œil vers le ciel pour marquer mon soutien face à … Eh bien, ce que j’ai moi-même provoqué, je rempile avec mes questions.

« - Et donc, tu fais quoi dans la vie ? T’as des hobbies particuliers, des horaires systématiques ? »


Je doute qu’une Ombre vienne s’intéresser à son planning pour choisir le meilleur moment de l’attaquer – ce qui serait rudement intelligent, en fait. Et surtout, carrément flippant.
Mais bref, l’intérêt est que je puisse toujours savoir où ce gaillard se trouve, même quand je serai absent un petit moment pour une raison X. Non parce que j’ai clairement pas l’intention de passer mes journées entières à faire le gentil toutou protecteur auprès de ce garçon, hein ; j’ai une vie à côté, en fait.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 517
Wishes : 17

avatar
N-Choisi
MessageSujet: Re: [Popriété Murasaki] Une nuit inhabituelle [Terminé]   Lun 17 Avr 2017 - 4:32

Une nuit inhabituelle

R
ésultat des courses : je me suis tapé la honte toute la soirée...
Au moins, il a eu l’amabilité de ne pas continuer à m’enfoncer. Tant mieux je suppose...
D’ailleurs, j’ai bientôt fini ma tâche : plus qu’à rincer un verre et c'est bon. J'ouvre donc le robinet pour mettre en application cette réflexion et pose l’objet sur l'égouttoir avant d'attraper un torchon. Essuyant doucement le contenant, je me tourne cependant vers le brun lorsqu'il me pose une autre question.

C’est un interrogatoire ou quoi ?


Il me demande beaucoup de choses… C'est suspect…
Et puis, qu'est-ce que ça va lui faire de savoir ce que j'aime faire ? Ce type est vraiment bizarre : comme si c'était nouveau tiens…

- Je peux savoir pourquoi ?


J'ai du mal à imprimer le fait qu'il s'intéresse à moi… je sais pas… C'est trop gros, on se connaît à peine donc je doute qu'il demande ça pour en apprendre plus sur ma personne. Seulement, après m'être remémoré sa tirade, je ne peux m'empêcher d'être effaré.

Attends… non… Attendez une seconde…! Il compte me stalker dehors en plus ?! Il est pas sérieux ?!

-


Je me contente de rester silencieux, le fixant, l'air à la fois distant et épuisé mais je soupire en y réfléchissant : mieux vaut qu'il sache plutôt que d'être obligé de l'avoir sur le dos.

- Je travaille dans une boutique dans le quartier Est, c'est pas très loin d'ici et les horaires sont fixes. Soufflé-je.

Je pourrais presque m'effondrer au sol…


Courage, cette soirée se termine bientôt.
J’ouvre le placard, pose le dernier verre propre et referme aussitôt le meuble avant de commencer à m'avancer en direction du couloir, ignorant presque le Nephil alors que je pose un pied sur l'une des marches de l’escalier.
Je ne sais pas s’il m’a suivit donc je m’arrête un moment, les yeux fermés et pensif tandis que je tourne la tête vers le concerné.

- Montes, ordonné-je doucement en gardant inconsciemment un visage renfrogné.

Voilà que je me met à parler comme ma tante…


Si c'est pas perturbant comme situation…
Enfin, je monte tout de même à l'étage pour lui montrer où il va “séjourner” puisque monsieur s'installe…
Heureusement qu'on a une chambre en plus sinon… je vois pas du tout comment il pourrait rester. Dans ma chambre ? Ça va pas non ?! C'est hors de question !

- Tu peux prendre cette chambre, fis-je en lui montrant une porte sur le côté droit, et la salle de bain c’est la porte juste en face.


Bon, sa chambre n’a pas une super vue… c’est même plutôt moche en fait… mais bon, la pièce est bien agencée donc je ne vois pas pourquoi il se plaindrait sachant qu'il se tape l'incruste.
Sans un mot, je laisse le brun devant la chambre d'amis et continue de marcher pour rejoindre la porte du fond : ma chambre en somme.
J'attrape la poignée et referme aussitôt, m’acolant à l’ouverture en respirant lentement pendant une longue minute avant de rejoindre mon lit pour m'y asseoir.

Avec tout ça…


J'ai failli oublier qu'il y a quelques heures j'ai failli crever…

… Ah merde !


Avec tout ce bordel, je viens de me rappeler à l'instant que j'avais une livraison à faire !

- Je suis bon pour un sermon, m'exclamé-je sans le vouloir en me laissant tomber sur le matelas.


Et vu l'heure je ne peux pas l'appeler… pfff… J'ai vraiment pas de chance...

Je m'excuserais demain…


Un regard sur le réveil qui indique une heure tardive et je jette un oeil sur le plafond. Je ne fais que réfléchir à cette journée… non… en fait, je repense à tout ce qui m’est arrivé depuis ces chats.

Un choix hein…?


Je ne veux pas être impliqué dans leurs “affaires”... J'en ai juste marre de tout ça… mais… j’ai l'impression que je n'ai pas fini de me faire du soucis…
Et j'étais assez proche de la vérité sans le savoir d'ailleurs.






2 côtés:
 

signa:
 

Awards 2017:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1807
Wishes : 226

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Popriété Murasaki] Une nuit inhabituelle [Terminé]   Ven 28 Avr 2017 - 21:50
Marrant que ça l’étonne que je demande ses activités, tiens. Si je suis censé le protéger des Ombres, ce serait plutôt pratique que je sois en mesure de garder un œil sur lui, question de professionnalisme, quoi. Perdre mon client le premier jour serait con, même s’il ne paye pas grand-chose. Le couvert de temps à autre, quoi – du moins, j’espère.

Bref, comme il se répond à lui-même en m’indiquant son travail, je reste quelques temps muets, m’efforçant de noter mentalement les informations fournies. Jusqu’à ce qu’il prenne lui-même les choses en main et me guide jusqu’à ma désormais chambre, me dirigeant avec un air étonnement autoritaire vers la pièce que son doigt désigne. Eh bien, garçon ! Oublie pas que je suis là pour te sauver le cul, pas pour faire office de boulet à traîner ; donc, bon, je m’en fous de la politesse et des bonnes manières, mais fais gaffe, quand même. J’te demande ni reconnaissance, ni remerciement, juste un peu plus de sympathie, et on sera quitte. Ni plus, ni moins. J’suis pas un difficile.

Toujours aussi bavard qu’une truite qui ne l’est pas, je prends mes quartiers et teste le matelas tranquillement. Pas du luxe, mais j’ai connu pire – donc, ça va. Un tour rapide des yeux et de la vue plus tard, j’en déduis que … Rien, en fait. C’est juste une pièce ou dormir quoi, pas un palace. Et c’est déjà pas mal étant donné que ce matin, nos vies ne s’étaient encore jamais croisées. M’enfin, d’un autre côté, s’il n’avait rien eu à me proposer, ç’aurait pas forcément était un comble non plus. J’ai pas dormi depuis ma mort, et je suis pas sûr que cette dernière compte. Donc, on dira que j’ai pas dormi depuis … Très longtemps.

Ah, mais reste qu’à force de ne rien dire, ben j’ai rien dit. Logique comme suggérerait l’autre, sauf que, à cause de ça, il lui manque des infos à la tignasse bleue. Ni une ni deux, je sors de mon antre et viens glisser quelques mots à la porte de la sienne, assez fort pour qu’il puisse m’entendre.

« - Au fait. Histoire de m’assurer qu’il t’arrive pas t’emmerde, je vais te suivre demain. J’vais faire en sorte de faire partie du décor pour pas que ça change quoi que ce soit dans tes habitudes, et je serai pas là h24. Vois plutôt genre un temps partiel, genre quatre heures avec toi, quatre heure d’autre chose. Et pareille la nuit, je serai absent la moitié du temps. Sur ce, bonne nuit. »


Uh oh, l’ami, j’ai quand même une vie bien remplie de mon côté. Participer à l’ambiance du QG, voir ma dulcinée, boire un godet avec mon ivrogne préféré ; et sûrement d’autres choses auxquelles je n’ai pas pensées. Tout ça pour dire que qu’Aoba ne sera pas au centre de ma vie non plus, quoi.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 517
Wishes : 17

avatar
N-Choisi
MessageSujet: Re: [Popriété Murasaki] Une nuit inhabituelle [Terminé]   Dim 30 Avr 2017 - 22:29

Une nuit inhabituelle

J
e ne sais pas quoi faire. Je suis complètement perdu par rapport à la situation.
Il me faut du temps pour assimiler ce qui est arrivé aujourd'hui… J'ai été poursuivi par un de ces “trucs”, ensuite menacé par deux gars étranges qui m’ont ensuite soigné pour m’annoncer que tout mon entourage était en danger puis j'ai dû accueillir John chez moi tout en me prenant la honte devant ma tutrice car elle a fait exprès de mal interpréter les choses…
Comment faire plus étouffante comme journée ? Je ne vois pas comment ça pourrait être pire…

Autant dormir.


Oui ce serait déjà un bon début, mettre tout ça de côté et ne penser à rien le temps d'une nuit pour apaiser cette fatigue, seulement, je ne remarque que maintenant que mon casque est encore autour de mon cou et le fil toujours détaché.

Quel idiot.


Je me suis trimballé comme ça tout le reste de la soirée : ce que je devais avoir l'air ridicule… Enfin bon, je retire mon casque et le dépose sur ma table basse juste avant de me rallonger correctement sur le lit même si au même moment, le brun vient élever la voix derrière la porte pour m'annoncer qu'il ne me suivra pas tout le temps.
Bon, c'est déjà un plus, au moins je ne l'aurais pas tout le temps sur le dos…

Je me plains… mais au fond… Peut être que je devrais reconsidérer les actions de John.


Il ne fait sans doute pas ça par plaisir et je ne fais qu’essayer de l'éviter depuis tout à l'heure. C'est vrai que je n'ai pas été très sympa, je dois l'avouer. Mais je ne sais pas quoi dire après tout ça… Donc je me contente de rester silencieux, le coeur serré en repensant indéfiniment à cette journée complètement folle.






2 côtés:
 

signa:
 

Awards 2017:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Popriété Murasaki] Une nuit inhabituelle [Terminé]   
 [Popriété Murasaki] Une nuit inhabituelle [Terminé]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Refusé] Postulation Simag rogue elfe de la nuit
» Une nuit magique. Ou pas. [PV: Roy & Aï]
» Un Parenter Elfe de la Nuit et Troll?
» [Acceptée][Nami] [Voleur] [Niveau 35] [Nefle de la nuit]
» nuit sanglante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fate of Wishes :: Palema :: Quartier Sud :: Archives-