Un mystérieux petit animal croise votre route : Je souhaite que tu passes un contrat avec moi. En échange, j'exaucerais n'importe lequel de tes voeux.
 

Partagez | 
 [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.

Invité
MessageSujet: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   Dim 12 Fév 2017 - 17:05
Spoiler:
 

[HRP : Début ici]



Les marches gravies, Gamaliel se trouva face à cette porte qu’il avait franchi tant de fois ces derniers mois, depuis qu’il avait emménagé là, seul. Celle qui donnait dans son modeste appartement – mais dans lequel il se sentait bien. Il s’arrangea pour en ouvrir la porte tout en gardant le chat dans les bras et un sachet de courses à la main, ce qui n’était pas vraiment des plus pratique, et finit par réussir, laissant dévoiler l’intérieur de son studio. Les trente mètres carrés étaient plutôt bien aménagés sans que les lieux ne paraissent être trop remplis. Un coin salon, qui occupait la majeure partie de la pièce, et un petit coin cuisine près duquel une porte donnait sur la douche et les WC.

 Dès qu’il franchit le pallier, Gamaliel fit en sorte de poser le chat par terre, trouvant de même assez étrange qu’il ait été aussi sage jusque-là. Les gens disaient souvent que les chats étaient étranges et n’en faisaient qu’à leur tête, ce qui pouvait rendre difficile la compréhension de leur comportement, et ils avaient probablement raison. En tout cas, ils étaient finalement arrivés donc, s’il voulait s’occuper de l’animal, il devait surtout ranger ses courses. Il se dirigea donc vers son pauvre petit frigo, qui n’avait même pas un coin congélateur, et entreprit d’y transférer le contenu de son sac – mettant tout de fois ce qui devait l’être dans le buffet d’à côté. La tâche faite, il retourna près du chat pour lui présenter un peu la pièce.

« - Ca, c’est chez moi. » Lui dit-il machinalement, tendant le bras et le bougeant de manière à montrer l’ensemble de sa demeure – si on pouvait l’appeler demeure.

 Il y avait un lit couvert de coussins pas très loin de la porte, et qui servait tant de lieu où dormir que de canapé, puisqu’une petite table basse était posée juste à côté. Dans la table basse étaient rangées les affaires de cours de l’étudiant ainsi que l’ordinateur qu’il utilisait fréquemment, ne serait-ce que pour taper son mémoire en ce moment. Près du lit, on pouvait trouver un coffre dans lequel étaient situés ses vêtements ainsi qu’une bibliothèque dévoilant des livres variés, romans ou essais de diverses disciplines des sciences humaines et sociale. Finalement, dans un coin il y avait quelques tentatives de peinture – et le matériel pour – qui était plutôt ma faite du point de vue de Gamaliel puisqu’il n’y connaissait rien. Il en profita pour les commenter un peu parce que ça lui faisait un peu honte qu’on voie ça, même s’il ne s’agissait que d’un chat.

« - Là, il y a des peintures. J’ai essayé un peu ces derniers mois mais je ne suis pas doué, je pense faire autre chose. »

Messages : 219
Wishes : 56

avatar
S-Accompli
MessageSujet: Re: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   Jeu 16 Fév 2017 - 21:11
Mouhahahaha, qu'est-ce que je suis une génie! Je dois avouer que j'ai rarement eu un tel succès dans mes tentatives de manipulation des humains. Mais là, c'est le bonbon! Je paries que l'humain est célibataire, ça marche toujours mieux sur eux. Qu'est-ce qui dirait mes parents si il me voyait. Je me jette sur le premier jeune homme venu et il me ramène à la maison. Je dois avouer que parfois leur regard plein de jugement et leur éducation stricte me manque. Les Seraphs sont bien, mais c'est pas mes parents, ou mes frères... Je ne peux m'empêcher de soupirer en pensant à tout ça, sans vraiment faire attention à mon moyen de transport. Je ne regarde même pas ce qu'il se passe. Mais alors qu'on arrive vers chez lui, j'appuie ma tête dans son cou et m'y blotti... J'espère que je peux dormir dans son lit ce soir.

Mais bon, la douce chaleur est terminée et il me dépose sur le sol. Je m'étire et regarde un peu tout autour de moi. C'est petit, je dirais que c'est un peu plus petit que ma chambre d'humaine. Le pauvre, je n'ose même pas imaginer combien il doit payer tout ça. Il vit seul donc? Vu que je ne vois rien d'autre. Parfait, pas de petite femme pour venir me chasser de ma place de reine au milieu du lit. Je me demande si je me couche au pied ou juste au dessus du jeune homme... Qu'est-ce qui est le mieux... Oh et j'espère qu'il ronfle pas...

J'avance un peu pour voir la pièce. Ordinateur, bouquins techniques, oeuvre d'art? Je serais tombé sur un étudiant? Je me rappelle que mes parents m'avaient toujours interdit de viser l'université de Palema, bien trop bas pour les espoirs qu'ils avaient pour moi. Et mes résultats étaient plutôt bon, j'aurais pu avoir une place dans une université plutôt bonne. Qu'étudie-t'-il? Sciences humaines et sociales? Ouh, je dois avouer que c'est pas la filière que j'aurai choisi. Mais c'est vrai que c'est toujours mieux qu'artiste. C'est pas moche ce qu'il a fait, mais c'est pas du grand art.

- "Miaou!"

Allez, je peux bien lui donner un miaulement d'encouragement. Il me fait un peu de la peine. Faut que je chasse mon habitude à être un peu méprisante. Il est vraiment gentil et je devrais le remercier. Et puis, ce qui compte, c'est qu'il fasse quelque chose qu'il lui plaise! Je crois que c'est ma nostalgie qui m'a fait revenir ces vilains défauts. Je vois alors son PC et je saute sur la table basse, voyons voir ce qu'il cherchait. Peut-être que je peux voir un film avec lui? Qu'est-ce que ça me manque ça, pouvoir être dans les bras de quelqu'un devant un film... Soirée Nostalgie, faut que j'arrête d'aller vivre chez des Humains.
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   Ven 17 Fév 2017 - 3:28
Un miaulement réconfortant, ou de soutient, ou peut-être expliquant de milles-et-unes façons différentes à quel point il manquait de talent et devrait se choisir un nouveau hobby, ce qui était d’ailleurs déjà prévu même s’il ne savait quand ni quoi, s’éleva de la gorge du chat un peu après qu’il se soit exprimé sur ses peintures, ce qui troubla légèrement l’étudiant puisqu’il lui semblait que le félin choisissait plutôt bien les moments pendant lesquels il miaulait. Peut-être comprenait-il quand on lui parlait, même s’il ne comprenait pas ce qu’il disait. Après tout ça ne devait pas être si compliqué que cela de comprendre qu’un autre être vivant était en train de s’intéresser à vous et de tenter de communiquer – même de façon inefficace. Dans tous les cas, il appréciait cette coïncidence puisqu’il pouvait tout à fait envisager que certains ne répondaient jamais tandis que d’autres s’élançaient dans de grandes tirades composées de plusieurs miaulements en crescendo alors que là, il se trouvait dans une sorte d’entre deux qui donnait l’illusion d’un semblant de compréhension.

« - N’est-ce pas ? » Lui répondit-il donc, se décidant au passage sur le fait que parler à un chat était chose normale, et que maintenant qu’il était chez lui il n’avait même pus à se soucier du regard des passants, même s’il ne s’en souciait déjà pas vraiment.

 Il en profita pour observer l’animal quelques instants et étudier la manière dont celui-ci visualisait et s’appropriait l’espace. Il lui semblait avoir entendu que les chats reniflaient parfois longuement les nouveaux objets avant d’oser s’en approcher et étaient également capables de réagir de manière craintive ou peureuse en face de lieux qu’ils ne connaissaient pas, qu’ils ne comprenaient pas instinctivement. Bref, qu’il leur fallait un temps de découverte. Mais à la place, celui-ci décida tout simplement de sauter sur la table basse et de s’approcher de l’ordinateur qu’il avait laissé allumé dessus, ne semblant pas vraiment intéressé par la possibilité de le flairer. Il se rapprocha un peu de l’animal pour prendre les devants et enregistrer le document texte qui était visible, celui qui contenait la majeure partie de son mémoire de fin d’études, et le ferma de manière à éviter tout incident.

« - Maintenant que c’est fermé, tu devrais pouvoir te balader comme tu veux. D’ailleurs j’aurai pensé que tu flaireras un peu plus de choses, tu as déjà été dans une maison ? »

 Comme il n’attendait aucune réponse de la part de l’animal, il se dirigea vers la partie cuisine de son studio pour en extirper quelque chose qui cuisait rapidement et se mangeait tout aussi rapidement. De la nourriture instantanée à mettre dans le micro-onde et qui n’attirerait pas l’attention de son visiteur du jour sur des éléments pouvant s’avérer dangereux pour lui tout en assurant à Gamaliel la possibilité de passer du temps avec celui-ci, même s’il n’avait pas vraiment de quoi jouer. Il retourna ensuite vers la table basse en s’asseyant pas trop loin du chat pour le gratouiller un petit peu tout en se demandant ce qu’il allait faire de sa soirée. Lire un livre, regarder un truc, récupérer une ficelle de sac poubelle pour essayer de jouer avec sans rien casser…

Messages : 219
Wishes : 56

avatar
S-Accompli
MessageSujet: Re: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   Ven 17 Fév 2017 - 22:19
Il me fait presque de la peine. Elles sont vraiment pas si mal ses peintures. C'est un très joli... Paysage? Je crois que c'est un paysage avec des gens dessus, ou des arbres ou alors, c'est de l'art abstrait? Mouais, pourquoi pas. Au moins, il a l'air convaincu de mon miaulement. Mais allons fouiller un peu... Et puis, ce portable à l'air si confortable, tout chaud et tout doux. Peut-être que, ni vu ni connu, je peux me mettre dessus... HEY! Pourquoi tu as fermé! J'allais rien faire en plus! Et j'ai même pas eu le temps de lire!

- "Miaou"

Je me plains oui, car ce n'est pas du jeu. Est-ce que moi je le pousserai hors de son lit? Mauvaise question... Je le vois qui parle après une petite question. Ha! J'imagine sa tête si je lui répondais que j'ai donné ma vie pour sauver un chat, à cause d'une mauvaise formulation de mon voeu et que je me retrouve désormais coincée dans le corps d'un chat, mais que c'est pas grave car j'ai désormais plein d'amis. Une tueuse absolument géniale chez qui je dors et un très joli barman qui a sauvé la vie de plein de gens...

Enfin, pendant qu'il a le dos tourné, je me venge et je me couche sur son PC. Même fermé, j'espère que le message est passé! Je le regarde et je ne peux m'empêcher de ronronner à ses caresses. Hmmm que c'est agréable. J'y pense, je devrais remercier de tout ce qu'il fait pour moi. Je me lève et saute sur ses genoux avant d'activer mon ronronnement spécial. Il apaise l'esprit et détend les corps, une sorte de ronronnement mais vraiment efficace. Et je le regarde, je suis sûre que ça va le détendre. Un étudiant, c'est probablement toujours stressé!
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   Sam 18 Fév 2017 - 17:20
Le dilemme qui habitait l’étudiant quant aux potentialités qui s’offraient à lui pour le reste de la soirée disparurent bien vite lorsque son esprit se focalisa sur l’instant présent qui était à cet instant devenu plus important que le reste dans la vie de Gamaliel. Après tout, il était en train de faire un câlin à un chat, et celui-ci était en train de ronronner et semblait être heureux de l’attention qu’il recevait, ce qui encourageait Gamaliel à lui en donner encore plus. Il ne pouvait tout simplement pas résister à une boule de poils ronronnante, et ce encore moins lorsque ladite boule de poils se levait de l’ordinateur sur lequel elle s’était installée pour venir quémander un peu plus de gratouilles et de chaleur en venant sur ses genoux. Il se concentrait totalement sur les gratouilles et sur le son de ce ronronnement, auquel il n’était pas habitué mais qu’il appréciait.

 Il était de sens commun que les chats et leur affection étaient un moyen pour l’homme de contrer le stress et la solitude et d’être plus heureux. Gamaliel avait entendu parler de certaines thérapies qui encourageaient des gens à prendre soin d’un tel animal pour aller mieux et pour avoir à prêter une attention toute particulière à un être vivant autre qu’eux-mêmes, les encourageant donc à faire de leur mieux pour celui-ci et leur permettant d’accomplir ce pour quoi ils n’étaient pas motivés lorsqu’ils étaient les seuls à peser dans la balance. Mais ce n’était que maintenant qu’il comprenait l’étendu du bienfait que pouvait apporter le fait de caresser un chat et de laisser sa main et son esprit se perdre dans un pelage doux et soyeux – puisque celui-ci l’était. Un bip du micro-onde lui indiquant que son repas était prêt le tira de ses rêveries au bout de quelques minutes.

« - Ah… Euh… » Se retrouva-t-il donc à dire, s’apercevant que même s’il avait spécialement décidé de se faire un plat rapide puisqu’il voulait donner de l’attention au chat, celui-ci n’avait pas été suffisamment rapide et qu’il se retrouvait désormais à refuser quelques gratouilles au félin pour pouvoir aller chercher son repas du soir avant qu’il ne refroidisse.

« - Attends. » Ajouta-t-il simplement en soulevant tout doucement celui-ci de manière à pouvoir venir le poser sur son lit, juste à côté des jambes sur lesquels il était en train de ronronner, espérant ne pas s’attirer le courroux de l’animal juste en échange de la nourriture.

 Pouvant désormais se lever, Gamaliel s’empressa de récupérer sa nourriture encore toute chaude et de la vider dans une assiette qu’il posa sur sa table basse après avoir poussé l’ordinateur, revenant donc auprès du chat. Connaissant bien son four à micro-onde, il savait que le plat était encore un peu trop chaud pour ses papilles et qu’il pouvait arracher une ou deux autres gratouilles à son nouvel ami félin avant de commencer à manger, ce qu’il entreprit donc de faire.

Messages : 219
Wishes : 56

avatar
S-Accompli
MessageSujet: Re: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   Dim 19 Fév 2017 - 18:29
Qu'est-ce que je suis douée. Et il me le rend bien. Ses caresses sont très tendres et agréable, ça ne fait que me motiver encore plus de le détendre. Bon d'un côté, faut pas que j'en fasse trop, sinon il va m'enfermer en cage et ne pas me permettre de fuir... J'ai certe toujours mes Kekkai, mais c'est pas le plus pratique non plus. Mais cessons de s'inquièter, profitons du moment.

Je suis sortie, tout comme l'étudient, de ma torpeur par le bruit du micro-onde. C'est triste quand même d'en être réduit à se nourrir de ça pour survivre. Je me laisse faire et je reste assise en le regardant s'éloigner. Pauvre jeune homme, c'est pas joyeux sa vie. Je me demande ce qu'il fait pour avoir un brin de bonheur. Est-ce qu'il fume? Snif snif, non, du moins je sens aucune odeur autre que le plat.

Je regarde l'assiette fumante. C'est acceptable. Pas des plus plaisant pour mes douces narines, mais de loin pas aussi terrible que ce que je pensais. Par contre, il va se bruler si il s'attaque à ça maintenant. Ah, visiblement il préfère faire quelques câlins. Je me laisse faire et lui ronronne magiquement dessus pendant encore une petite minute avant de m'écarter un peu puis sauter vers la table basse. Je m'assieds sur le pc portable, me penche pour renifler l'assiette puis je regarde le jeune homme.

- "Miaou"

Mon miaulement est aussi déchirant que possible. Y a pas de raison que si lui il mange, moi non plus. Et peu importe si j'ai déjà mangé des morceaux de viande tout à l'heure, je ne grossis pas alors nourris-moi humain.
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   Dim 19 Fév 2017 - 21:32
Alors que Gamaliel était en train de caresser ce chat noir, qu’il n’avait pas envisagé un seul instant sous le signe du malheur, celui-ci décida de laisser de côté les papouilles qui lui étaient faites pour prêter un peu plus d’attention au plat que l’étudiant s’était rapidement préparé, qu’il avait ignoré jusque-là.  L’observant, il se demanda un peu si la nourriture avait suffisamment refroidi en une petite minute, alors qu’il fallait plutôt la laisser refroidir deux minutes d’ordinaire. Il n’était pas sûr que le comportement du félin, qui manifestait désormais de l’attention en reniflant quelque chose pour la première fois qu’il était entré dans la maison soit réellement représentatif du fait que le plat puisse être mangé tout de suite. En tout cas, la viande avait tendance à être un peu plus chaude et il n’était pas sûr qu’il faille se risquer à insensibiliser légèrement sa langue.

 Il était en train de l’observer, pour voir ce que le chat allait tenter de voler dans l’assiette, ou si celui-ci allait plutôt essayer de manger directement dedans – ce que l’étudiant ne voulait pas vraiment, ce qui expliquait qu’il soit en train de se tenir prêt à le repousser un peu – lorsqu’il le regarda avant de miauler, et pas avec n’importe quel miaulement. Il avait miaulé de ces sons qui déchirent le cœur de ceux qui les entendent et les forcent à abdiquer. Et Gamaliel, s’il avait envie d’abdiquer et de donner un peu de viande au chat, trouvait tout de même ce comportement très bizarre. Quel genre d’animal comprenait qu’un plat appartenait à l’être humain qui était assis en face du premier regard ? Il s’avança un petit peu sur son assiette, prenant ses couverts pour couper délicatement la viande et poser un morceau de celle-ci sur le côté, à destination du chat. D’après Gamaliel celui-ci allait devoir attendre encore une bonne vingtaine de secondes avant de commencer à manger, que ça refroidisse, s’il ne voulait pas se brûler le bout de la langue.

« - Tu es quand même un chat bizarre. » Nota-t-il en lui faisant une caresse rapidement, avant d’ajouter : « - Mais j’ai cru comprendre que tous les chats étaient bizarres. »

 Il prit une petite portion de légumes sur sa fourchette, prenant bien soin de se saisir de ceux qui étaient à l’extrémité de l’assiette et n’étaient donc pas ensevelis sous leurs congénères, se partageant mutuellement leur chaleur, puis porta celle-ci à ses lèvres, non sans souffler quelque peu auparavant. Commençant à manger, il pouvait s’apercevoir que les légumes étaient toujours un peu trop chauds, mais se força à les avaler, décidant qu’il suffirait de souffler plus sur les prochains. Et d’attendre avant de goûter à la viande. Il en profita d’ailleurs pour regarder ce qui arrivait au félin, et si celui-ci s’y était frotté un peu trop tôt.

Messages : 219
Wishes : 56

avatar
S-Accompli
MessageSujet: Re: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   Mer 22 Fév 2017 - 22:13
La nourriture a l'air plutôt chaude. Faudrait que je fasse gaffe. On pourrait pas croire, mais c'est pas si facile de tester la température de la nourriture quand on n'est pas humaine. On ne peut pas tirer la langue aussi facilement, et j'ai pas de doigts pour toucher la nourriture... Et hors de question de me bruler les coussinet. En plus, c'est pas facile pour souffler sur la nourriture. Alors je peux que attendre.

Mais au moins, mon cher serviteur humain m'a compris et m'a donné à manger. Mais ses paroles ne sont pas anodines, je crois que je fais vraiment trop l'humaine là et il va commencer à se douter de quelque chose. Vite, il faut que je fasse quelque chose de félin! Je vais chercher au plus profond de moi mes pulsions animales que j'ai récupéré lors de mon voeu... Bon, je peux le faire. De toute façon, il n'y a ni Lenna, ni Howard pour me regarder. Je ne peux pas être humiliée.

Je donne alors un petit coup de patte dans la viande. Dieu que c'est chaud! Le petit morceau de viande roule un peu, et je le retape un peu... Je dois avouer que je commence à m'amuser pas mal. Je joue un peu avec la nourriture, sautillant un peu comme effrayée. Je suis Marguerite, grande Inquisitrice et je dois vaincre ce vil animal qui ne cesse de tortiller devant moi. Rawwwwwr.

Mon petit manège dure un petit moment puis je saute pour donner le coup de grâce. Je prends le morceau de viande d'une attaque rapide de morsure. Et voilà, Marguerite est la gagnante de ce combat terrible. Mouhahaha! Fiou, qu'est-ce que ça fait du bien de laisser sortir mon côté félin parfois. ça défoule et ça détend. Bon, c'est pas tout ça, mais je crois que l'humain a faim. Je vais le laisser, voir si je peux pas continuer à me défouler.

Je regarde autour de moi, et là je vois un verre d'eau... La cible idéale. Je n'ai pas besoin de me retenir. Il veut que je joue le chat, il verra bien! Je m'approche lentement, et le pousse très lentement, tout en regardant le jeune homme.
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   Sam 25 Fév 2017 - 14:42
Il avait supposé que ce que le félin faisait serait lié au repas qu’il était en train de prendre. Ainsi, il aurait soit été en train de manger ce qu’il lui avait donné, soit été en train de regarder avec suspicion le morceau de viande après s’y être brûlé la langue, ce qui aurait même pu arracher un petit miaulement qu’il n’avait pas entendu. Cependant, ce que l’animal était réellement en train de faire était fort éloigné de toutes ces suppositions puisque celui-ci le regardait en semblant s’intéresser fortement au verre d’eau qu’il avait apporté sur la table et la potentialité qu’avait cet objet de se retrouver écrasé par terre en tombant de la table sur laquelle il se trouvait, et en salissant tout avec de l’eau au passage. Un futur qui n’avait bien entendu pas l’aval de l’étudiant, qui préférait que le chat se comporte de manière plus distinguée. Enfin, sur cette partie-là. Il aurait pu s’amuser avec de petits objets comme des piécettes, mais non. Il avait fallu qu’il choisisse l’un des rares objets qui cassent sortis. Cette observation arracha un soupir à Gamaliel.

 Il entreprit immédiatement de séparer le chat du verre, interposant l’une de ses mains et repoussant le verre vers le milieu de la table afin qu’il ne tombe pas. Et ce autant de fois que nécessaire, tout en continuant à profiter de son repas. S’il avait été rapidement préparé, il était également supposé être mangé relativement rapidement, de manière à ne pas lui prendre trop de temps et de lui permettre de profiter au maximum de la présence de cette compagnie féline à ses côtés. Il engloutit donc le reste de son repas sans toutefois se presser, ce qui n’aurait pas été des meilleurs pour sa santé. Pas qu’il s’en soucie tant que cela, mais l’effort était ici minimal. Tout cela étant fait il s’empressa de déplacer toute la vaisselle dans l’évier afin qu’elle soit hors de portée de l’être félin et des bêtises qu’il pourrait lui faire.

 Ayant fini ce qu’il avait à faire pour la soirée, à savoir aller faire des courses et manger, il pouvait à présent reporter pleinement son attention sur le chat. C’était le premier chat qu’il rencontrait comme ça, le premier auquel il faisait autant de papouilles. Alors, il lui semblait que celui-ci avait tout naturellement sa place parmi ses souvenirs, et qu’il pouvait être intéressant de tenter d’ajouter à sa boite à souvenirs un objet lui rappelant cette journée, même si celle-ci n’était pas encore terminée. Tout naturellement, il se dirigea vers ses affaires de peintures et disposa à plat sur la table – à un endroit sans chat ni objet, donc – la feuille qui allait devenir sa toile. Il n’était pas bien sûr d’être capable de faire une représentation fidèle, mais il allait tenter de peindre le chat, de le coucher sur sa toile. Il pensait beaucoup à la peinture en ce moment, puisqu’il s’y était mis récemment, alors cela pourrait également lui permettre de se souvenir de cette époque-là, s’il jugeait un tel souvenir pertinent par rapport à la place limitée qui était dans sa boite – en sachant que celui-là, il pourrait l’accrocher.

 Observant attentivement l’animal et sachant très bien que ça ne servirait à rien de lui demander de ne pas bouger, il commença à esquisser la forme générale de sa tête, puis celle de son corps dans une position suffisamment générique pour qu’il n’ait pas de difficultés à retrouver le reste dès que le félin aurait bougé.

Messages : 219
Wishes : 56

avatar
S-Accompli
MessageSujet: Re: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   Sam 25 Fév 2017 - 18:52
Hahaha, qu'est-ce que c'est dur de se retenir d'éclater de rire! Sa tête quand j'ai commencé à pousser le verre était hilarante! Aah, qu'est-ce que ça fait du bien. Pour bonne mesure, j'insiste deux fois supplémentaire sur le verre, juste pour embêter un peu le jeune homme. Je miaule un peu quand il me pousse, vraiment obstinée. Mais je reste gentille et ne l'attaque pas. Je suis pas folle non plus!

Il a vite manger. Il devrait faire gaffe, ça va lui tomber sur l'estomac. Entre ça et la qualité du repas, j'ose pas imaginer à quoi il ressemblera d'ici 30 ans. Il range le tout, y compris le verre... Rah, quel génie de m'enlever mes armes. Et là, il revient avec une toile. Il compte peindre quoi? Oh je sais, il veut que je mette de la peinture sur mes coussinets et que je peigne! Ça me touche, et je vais m'arranger pour faire un joli truc. J'étais pas la meilleure dessinatrice plus jeune, mais en tant que chat je crois que les attentes sont plus à ma portée.

Mais là, je vois qu'il commence à me dessiner. C'est vraiment trop mignon. Je m'en veux d'avoir critiquer ses talents tout à l'heure. C'est amusant, si il savait à quoi je ressemblais avant je pense que la scène aurait été bien moins mignonne et bien plus Leonardo DiCaprio peignant une belle Kate Winslet sur un canapé. Je m'approche un peu, pour mieux voir mais j'essaie de ne pas trop bouger, histoire de lui laisser faire les fondations de mon corps félin.

Je crois que je commence à m'ennuyer. Je suis restée immobile pendant une quinzaine de minutes, enfin aussi immobile que je peux. Je me suis bien sûre gratté la tête de temps à autre, ou je me suis couché, mais là j’atteins ma limite je pense. Je m'étire le dos et m'avance pour me coucher sur la toile. Enfin, juste un peu... Je veux dire, c'est une toile même pas agréable, mais elle est utilisée et ceci fait que je la désire immédiatement... Non! Assez de comportement félin, après je risque de perdre ma raison... Je suis humaine et je suis capable de me comporter normalement. Je m'arrête soudainement, n'ayant posé qu'une patte sur la toile. Je la retire et me rassieds. Cet étudiant m'a accueilli chez lui, m'a donné à manger et m'a câliné. Je vais le traiter avec respect désormais!
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   Jeu 2 Mar 2017 - 0:19
Le hasard faisant bien les choses – et les essais répétés également, en fait – Gamaliel s’aperçut que les contours de l’animal tels qu’ils s’esquissaient sur le papier étaient plutôt bien réussis. Il faillit s’enorgueillir du résultat mais la pensée du fait qu’il loupait souvent le reste – souvent tout, d’ailleurs – lui rendit instantanément sa modestie. Il s’améliorait peu à peu et avait compulsé quelques ouvrages techniques sur le sujet à la bibliothèque du quartier est, ce qui lui avait permis de comprendre comment il était supposé peindre ce qu’il voulait représenter. En fait, au début il couchait les couleurs sur le papier sans jamais faire attention à la manière dont elles interagissaient et s’étalaient, sans comprendre les phénomènes qui étaient supposés se produire. Et depuis qu’il avait commencé à apprendre réellement la peinture, ça allait mieux, même s’il faisait des tests de temps à autre.

 L’étudiant souffla un peu et arrêta de bouger son pinceau pour se reconcentrer sur la suite du travail et commencer à l’imaginer. Il était plutôt content d’avoir réussi à arriver jusque-là alors que son sujet était en mouvement alors il espérait être capable de ne pas rater le reste du processus et de produire quelque chose qui soit potable. Ce qui serait difficile, c’était sans doute de finir tout cela sans que le chat ne décide de poser sa patte sur l’œuvre. Il était globalement resté calme jusque-là même s’il avait failli tout ruiner à un moment avant de revenir à une position plus stoïque un peu comme s’il comprenait qu’il ne fallait pas bouger. Vraiment un drôle de chat, il aurait cru que ces animaux-là se seraient couchés sur la moindre feuille de papier.

« - C’est bien, garde la pose. » Marmonna-t-il, sans en attendre grand-chose mais en espérant quand même.

 Le plus difficile, ça allait être les yeux. Rendre leur éclat avec toute son intensité de manière à laisser une impression de vivant et d’audace sur la feuille. Pas une mince affaire en soi. Ou alors, il y avait également le fait de rendre compte du pelage qui pourrait lui poser problème, faire en sorte que l’on constate une sorte d’effet texture de pelage en observant les couleurs. Et puis, il y avait également tout le jeu de lumières et de contrastes à incorporer de manière à rendre le résultat plus beau… Ce qui fait que ça lui prit tout de même quelques temps, même s’il trouvait qu’il se débrouillait bien.

 Au final, il ajouta une ombre projetée du félin et compara une dernière fois ce qu’il avait peint et ce qu’il voyait ; il ne cessait pas de s’étonner de ce qu’il était parvenu à faire. Pour une fois le résultat lui semblait bon, très bon même. Mais c’était sans doute grâce au modèle et à l’inspiration que celui-ci lui avait procuré plus qu’à un réel talent de sa part. Après tout, même s’il avait parfaitement réussi sa toile, il avait loupé toutes les autres. Et un génie ou quelqu’un de doué ne loupe pas la plupart de ses toiles. Ou peut-être que si, en fait ? Il ne connaissait aucune personne géniale et douée, après tout, donc il ne pouvait pas vérifier. Un moment, il se dit qu’il devait continuer la peinture et s’y accrocher mais chassa bien vite cette idée de sa tête, ne voulant pas qu’elle se mette à enfler.

« - C’est fini. » Lacha-t-il donc.

Messages : 219
Wishes : 56

avatar
S-Accompli
MessageSujet: Re: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   Jeu 2 Mar 2017 - 20:16
Ce type est si concentré sur moi, que j'en rougirais presque. C'est très flatteur que je crois que je risque de vraiment devenir mégalomaniaque, à me faire peindre et sculpter. Je me demande bien ce qu'il lui passe dans la tête en ce moment. Est-il totalement concentré, ou pense-t'-il à moi ? Ou peut-être à quelque chose d'autre ? Si je devais deviner, je dirais qu'il ne pense absolument à rien, une sorte de méditation. Il n’y a pas vingt mille raisons pour qu'un étudiant se mette à faire de l'art, et se détendre en est une. Est-il un première année ? Non, il a l'air trop jeune, trop mature, il a clairement plus que moi

Mais ça prend de plus en plus longtemps et mon ennui revient à la charge. J'essaie de rester en forme, mais il y a le sol et surtout cette page qui m'attire... Quelle idée aussi. Je secoue la tête avant de me coucher, sans toucher la feuille tout de même. Je ne regarde même plus ce qu'il fait, je pense qu’il ne vaut mieux pas. Il n’est pas mauvais, je ne dis pas, mais si je me base sur ses autres œuvres, ça sera un joli dessin de moi, sans plus. Je préfère plutôt penser à d'autres choses, à Howard par exemple. Ça fait longtemps que je lui ai pas parlé, faudrait que je l'invite pour des sushis comme on en avait parlé. Peut-être qu'on pourra inviter Lenna avec nous ? Oh je sais,  pourquoi pas un cinéma ? Je me cache dans le sac d'un des deux, et pouf je sors au bon moment ! En plus, dans l'obscurité, je pourrais discuter sans problème pour dire des bêtises sur les protagonistes. Ah, je m'en réjouis.

Je suis tiré de mes rêveries par le jeune homme qui me dit avoir fini. Je regarde la peinture, qui est vachement mieux que ce à quoi je m'attendais !

« Wow, c'est bluffant! »

J'observe un peu la toile avant de me rendre compte de ce qu'il vient de se passer. C'est la panique ! J'ai parlé devant un humain ! AAAAH ! Ce ne m'était pas arrivé depuis longtemps ! Et avec un adulte en plus ! AAH, je fais quoi ! JE FAIS QUOI !

« Miaou? »

Je miaule, pour essayer de lui faire douter... Je suis grillée ! Je peux quand même pas assommer ce type ! Je suis vraiment idiote !!! Je tente de rester aussi impassible que possible, mais mes yeux sont paniqués.
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   Ven 3 Mar 2017 - 0:36
Le monde du jeun détective s’écroua en un instant. Il était réveillé, et c’était-là la vie réelle. Et dans la vie réelle, seuls les humains parlent, tous les autres animaux communiquant dans des langages qui leur sont propres. En conséquence, chats et humains ne peuvent se parler les uns les autres, et le félin qu’il venait de représenter ne pourrait jamais commenter la représentation qu’il venait de faire de lui, ce qui était dommage au vu du résultat final. Tout cela il le savait pertinemment, et c’était dans l’ordre des choses, tout ce qui était de plus naturel en somme. Et pourtant les règles qu’il avait apprises durant toute sa vie venaient de valser en éclat. Parce que le chat avait parlé, commenté le tableau, émis des sons intelligibles qu’il n’était pas supposé pour émettre et qui faisaient sens.

 Il aurait pu se pincer pour vérifier qu’il ne rêvait pas mais n’en avait pas besoin, ses rêves n’étant pas aussi réalistes que cela. Et puis quand bien même ç’en était un, il n’aurait rien gagné du tout en se forçant à se réveiller, à mettre fin à cette vie si détaillée qu’elle en semblait réelle – si se pincer permettait vraiment de quitter un rêve, ce dont il n’était pas sûr puisque la pensée ne lui traversa l’esprit qu’en qualité de cliché. Après avoir cligné des yeux quelques instants, les traits du visage – voir même de l’ensemble du corps – clairement marqués par la stupeur, un sourire revint sur ses lèvres alors qu’il observait l’étrange animal, qui était un chat mais n’en était pas un, dualité à l’image d’un truc étrange qu’il avait entendu parlé concernant un chat avec un nom bizarre qui avait plusieurs états distincts en même temps ou un autre truc du genre qu’il n’avait visiblement pas compris. Et ce n’était pas un miaulement et un corps qui tentait de ne pas se faire repérer qui allait effacer les évènements qui venaient de se produire. Sauf indication du contraire, il était encore sain d’esprit. Et aucun signe avant-coureur n’avait laissé sous-entendre qu’il puisse le devenir, contrairement au chat dont le comportement étrange gagnait de nouvelles explications – à la mesure de ce qu’il savait, c’est-à-dire rien du tout.

« - Bon… » Commença-t-il en s’efforçant de prendre un ton sérieux plus que curieux, et en tentant de contenir cette partie de la nature qui lui demandait de tout savoir tout de suite si cela piquait son intérêt, comme des chats qui parlent. Réussissant ainsi à contrôler son débit, il poursuivit calmement avec un « - Cela ne sert à rien de faire semblant maintenant. »

 Les probabilités qu’un chat vienne lui parler un jour dans sa vie étaient totalement nulles. De fait, il décida d’aborder ça de la seule manière qu’il connaissait : à l’instar d’un visiteur humain. Il n’avait aucun code social sur lequel se baser à l’exception de ceux-ci pour communiquer avec des êtres dits ‘intelligents’. Déglutissant un peu, il veilla à bien reformer son sourire, et tandis le bras vers le chat, comme pour lui demander de lui serrer la main avant de s’arrêter au milieu de ce geste puisqu’il ne servait à rien.

« - Bonjour, du coup. Je t’écoute, vas-y. Et si tu veux du café, n’hésite pas à demander. »

 On ne perdait rien à être poli. Et si l’animal avait utilisé un langage humain qui lui était compréhensible, cela voulait sans doute dire qu’il serait à même de comprendre les normes de la société humaine. Ou pas, mais au moins il aurait tenté, se disait-il peut-être avec les quelques pensées qui réussissaient à analyser correctement la situation.

Messages : 219
Wishes : 56

avatar
S-Accompli
MessageSujet: Re: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   Sam 4 Mar 2017 - 20:22
Sa réaction est de loin pas ce que j'imaginais... Je l'imaginais entrain de crier, ou de paniquer ou que sais-je, d'avoir une vrai réaction! Là... Là il me demande juste si je veux du café! DU CAFE!

Mais je dois avouer que ça me rassure un peu, de le voir comme ça. Presque au point d'être naturel avec lui. Mais je sais que je devrais pas, on doit rester discret parmi les Seraphs.

- "Miaou?" dis-je tout en léchant ma patte.

Allez, je peux jouer le jeu... Il va bien comprendre qu'il a rêvé... Rooh et puis qui je vais bluffer, j'ai tout foiré! Je vais me faire taper sur les doigts. Je soupire fortement.

- "Désolée, tu n'auras jamais du savoir que je pouvais parler. Je me suis dis que je pourrais te faire croire que tu rêvais, mais même ça c'est aucune chance. Je suis pas la meilleure des comédiennes. Je voudrais bien du café oui, mais tu aurais une paille par hasard?"

Autant être naturelle... Et ça va me donner du temps pour réfléchir à comment m'en sortir.

- "Je m'appelle Marguerite, si jamais. Pas de commentaire sur mon nom... Tu as fait une très jolie peinture, j'en suis impressionnée. Quel est le nom de mon grand peintre?"

Je vais le flatter, essayer un peu de diminuer sa méfiance et je vais pouvoir l'assommer! Très bonne idée, je peux le faire...
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   Sam 4 Mar 2017 - 21:02
Le félin qui n’en était peut-être pas un joua le jeu du chat un peu plus longtemps, en se léchant la patte tout en miaulant mais Gamaliel n’était pas dupe. Il avait confiance en ce qu’il avait entendu, et ce n’était pas un jeu aussi mal fait qui allait le persuader du contraire. Au pire, il avait toujours l’arme ultime qui ferait plier toute entité consciente à sa volonté, celle à laquelle personne ne peut se soustraire. Mais avant qu’il ne se décide à en faire usage, il reçut une réponse qui, en plus de lui être totalement intelligible prouvait que l’entité non identifiée mais à l’apparence de félin, ENIMAF pour faire simple, comprenait la situation dans laquelle elle se trouvait. Aucune chance que cette ENIMAF ne lui échappe ou ne le convainque qu’elle ne parlait pas – d’ailleurs maintenant qu’elle s’était directement adressée à lui, toute chance était définitivement passée.

 La première information important qu’il reçut fut que cet étrange invité désirait boire du café. Jusqu’à présent, il lui avait servi de la viande crue comme à un vulgaire animal mais il ne pouvait pas continuer sur cette lancée donc il s’activa pour se mettre à préparer ledit café pendant que l’ENIMAF continuait à lui parler et à prouver encore et encore sa capacité à communiquer avec lui et à le comprendre. D’ailleurs, ce chat dont il n’avait encore pas considéré le genre se révéla être sans doute un individu féminin à en croire le prénom qu’il – ou plutôt elle – lui communiqua. Gamaliel n’en était pas sûr et se méfiait de ce genre de choses, mais il ajouta cela aux informations qu’il avait sur l’ENIMAF. En l’occurrence qu’elle avait un prénom humain, comme celui que l’on pourrait donner un chat. Tout passait comme nom de chat, d’ailleurs, de Gaston à Gribouille en passant par Norbert, donc le fait que ce nom ait des consonances humaines ne lui apprenait rien de plus que ce qu’il savait déjà : une ENIMAF existait.

 « - Tu sais, ce n’est pas la peine de me flatter alors que tu as très bien vu les autres peintures, Marguerite. » Commenta-t-il tout en s’efforçant de continuer à rester calme. Rien de ce qu’il pouvait penser ne changerait quoi que ce soit à la situation dans laquelle il était, donc il n’allait pas s’effondrer devant ce qui se passait. Prendre ça naturellement comme s’il s’agissait d’une nouvelle amie qu’il s’était faite dans la rue était la meilleure façon de procéder. La seule qu’il connaisse, en fait, et donc la seule qu’il pouvait suivre pour évacuer le stress et le choc qu’il avait subi.

 Il se tourna vers ce qui ressemblait quand même beaucoup à un chat mais ne pouvait pas en être un sinon le fait que les chats parlent serait de notoriété publique et l’observa quelques instants sans trouver le moindre détail qui satisfasse sa curiosité naturelle, qu’il avait beaucoup de mal à retenir. Ne sachant pas non plus quelle question poser s’il ne voulait pas froisser l’ENIMAF, il mit quelques instants à reprendre la parole. Ce qui était au bout de sa langue était un ‘Qu’es-tu ?’ qu’il ne pouvait décemment prononcer donc il allait se contenter de demander des explications puis aviserait après, pendant que le café finissait de se préparer.

« - Donc du coup dis-moi tout ce que je ne sais pas. Et ne te met pas dans la tête de raconter n’importe quoi ou de ne pas répondre ou tu subiras des chatouilles. »

 C’était une menace qu’il avait lancé sur le ton de la plaisanterie mais tout le monde savait que personne ne résistait aux chatouilles. Pas même les ENIMAFs. Ou, en tout cas, c’était ce qu’il espérait.

Messages : 219
Wishes : 56

avatar
S-Accompli
MessageSujet: Re: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   Dim 5 Mar 2017 - 0:30
Son calme m'inspire. Je dois avouer que si un chat s'était mis à me parler, j'aurais un peu paniqué. Bon, c'est pas si loin de ce qui est arrivé avec Kyu, même si je n'étais pas en état de réfléchir dans la situation. Je l'observe avec de grands yeux. Il doit être atteint d'une maladie, pour prendre les choses aussi bien... Ou alors, il est dépressif? Non, je vois pas d'ombres...

Bon, je dis pas qu'il a l'air totalement cool et détendu. Ça se voit qu'il est pas totalement naturel, mais après tout, je suis un chat qui parle. Probablement le premier de sa vie. Peut-être avait-il un petit animal chéri quand il était plus partit, mais je doute que ça soit allé plus loin que de simples imaginations. Moi, je parlais bien à mon cheval alors.

- "Mais non, elles sont jolies tes peintures tu sais. C'est très intéressant"

Il m'avait grillé? Rien qu'en me regardant? Tout de même, j'aimais pas ses peintures qu'il m'a montré, mais j'ai bien joué le jeu il me semblait. Je reste assise en tout cas, le regardant. Peut-être que je pourrais simplement le garder comme un 'humain ami'? Non, pas possible... Il risque de se poser trop de questions... Bah tiens, il pose la grosse question. Est-ce qu'il me croirait si je lui disais la vérité? Que j'ai écrasé un chat, alors un chat blanc est apparu en me demandant si je voulais faire un voeu, et PAF, mauvaise formulation, je me retrouve dans le chat que j'ai écrasé avec mon corps décédé à côté.

- "Ha ha ha... Je suis pas chatouilleuse"

Approche toi de moi avec des guillis guillis, et je refais la peinture avec ton sang.

- "C'est assez compliqué et un peu pas croyable si je te racontais... Alors, je vais essayer"

Je me gratte un peu la tête, pensive. Oh! Est-ce que je peux pas faire de l'étudiant un Seraph? Comme ça, pas de problème! Mais... Faut qu'il aille envie de quelque chose... Peut-être que si je le menaçais.

- "Avant de commencer à tout te raconter, j'aimerais savoir une seule chose. Souhaiterais-tu quelque chose? Un voeu, un désir? Même le plus fou? Sache que la réponse sera déterminante pour la suite, et tu peux être honnête avec moi. Je suis un chat, plus ou moins."
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   Dim 5 Mar 2017 - 0:59
La créature dont les manières étaient assez proches d’un humain nia le fait d’être sensible aux chatouilles. Gamaliel ne savait pas lire les émotions sur le visage d’un chat donc il n’était pas vraiment sûr de la manière dont il devait interpréter cette voix, mais il doutait vraiment de la véracité de cette proposition. Pour les humains, même ceux qui prétendaient être capables de résister aux chatouilles se révélaient généralement ne pas être capables d’y faire face une fois confrontés à celles-ci. Gamaliel n’aimait pas se venter, mais il y avait une manière spécifique de faire les chatouilles pour embêter le plus une autre personne, et il savait très bien comment faire. Même s’il n’avait jamais chatouillé de chat de sa vie, il pourrait toujours essayer.

 Il continua à observer le félin et ses réactions, qui lui semblaient de plus en plus humaines alors que celui-ci semblait prêt à lui révéler des informations tout en se grattant la tête. C’était là la preuve que ses menaces avaient fait effet – ou sinon qu’elle était bien disposée à son égard. Elle n’avait après tout pas de raison de ne pas l’être puisqu’il l’avait nourrie un peu plus tôt et qu’elle avait visiblement apprécié le geste. Et puis il n’était pas responsable de la situation actuelle. Mais il ne pouvait pas vraiment se sentir totalement à l’aise pour le moment, puisqu’il ne savait toujours pas ce qu’était l’ ENIMAF et ne pouvait décemment lui poser des questions sans avoir peur de l’offenser.

« - Laisse-moi réfléchir un instant. » Demanda-t-il lorsqu’il se retrouva confronté à une question dont il ne saisissait pas le sens.

 Ayant confirmé le fait qu’il pouvait appeler Marguerite un chat, même s’il ne songeait même plus à la traiter comme tel, il se calma un peu plus et décida de chercher la réponse à la question qu’elle avait formulée, ce qui n’était pas une simple tâche. En effet, tous les humains souhaitaient des choses, ce qui était normal. De fait, le sens de la question ne pouvait qu’être de l’ordre de ‘Aurais-tu un souhait ?’. Le genre de question auquel on ne pouvait décemment répondre quelque chose du genre ‘Là tout de suite je voudrais un gâteau au chocolat. ‘

 En réfléchissant, Gamaliel put identifier plusieurs choses qu’il désirait effectivement. Cette période de sa vie était pleine de stress, même s’il faisait de son mieux pour le cacher, donc il pouvait envisager des choses en lien avec cela. Ou tout bonnement pour être sûr de son futur, n’étant pas trop regardant sur ce qu’il y avait dans son passé. Sinon, l’autre élément qui lui causait du souci était son absence de passion profonde pour ce qui l’entourait, même si ça semblait être un état normal pour les gens. Il pouvait souhaiter être passionné, pouvoir se ressourcer, pré-déterminer son futur, des choses du genre ?

« - Il y a des choses que je pourrai souhaiter, oui. Si je devais choisir un vœu, il me faudrait quelques éléments de plus pour me décider, mais j’en ai deux ou trois à l’esprit. » Affirma-t-il tout en sortant une paille et une tasse de ses placards pour y verser le café qui venait d’être prêt et le donner à Marguerite.

Messages : 219
Wishes : 56

avatar
S-Accompli
MessageSujet: Re: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   Mar 7 Mar 2017 - 19:04
Son silence me permet de réfléchir à comment présenter la chose. Dans tout les côtés, ça me parait absolument idiot et incroyable... J'imagine que je n'ai qu'à commencer depuis le début. Au moins, il a envie de divers choses, donc je pourrais lui faire passer un contrat... Si Kyu veut bien. Je me demande bien comment ça se passe en réalité. Je le remercie et attends que le café devienne moins chaud.

"Bien, alors je vais commencer. C'est un peu long, un peu compliqué et très peu croyable. Mais fais-moi confiance. Je sais que venant de la part d'un chat, ça vaut rien, mais j'espère que tu me croiras"

J'ai bien des preuves de toutes façons.

"J'étais une humaine, avant. Il y a quasiment un an. J'étais Marguerite Banks, jeune étudiante charmante de 18 ans. Je vivais dans le quartier Nord, un peu plus loin d'ici. On s'est peut-être même déjà croisé. Alors que je rentrais d'un entrainement, j'ai malencontreusement écrasé un chat. J'aime beaucoup les animaux alors faire ça m'a crevé le coeur. C'est là qu'est apparu une créature blanche, ayant un peu une apparence féline. Elle me propose de faire un voeu, et moi sans réfléchir je lui demande de remplacer ce chat. Il l'a prit au pied de la lettre. Ainsi, j'ai pris la place du chat, alors que mon corps humain mourrait d'une attaque cérébrale, ou quelque chose comme ça..."

C'est pas le moment que je préfère de mon histoire. Je bois un peu de café, pour éviter de trop penser à mon corps et à ma famille.

"Si tu me crois pas, tu peux chercher dans le journal et sur internet. Mon compte facebook existe encore, mais en tant que compte souvenir, et tu devrais pouvoir trouver des avis mortuaires ou des messages de personnes. Je peux même te donner le nom de compte et mot de passe d'un compte m'appartenant à l'époque"

Du moins, j'espére qu'ils existent encore... Je sais pas à quel point ma famille a décider de fermer mes comptes.

"Enfin bref, en faisant ce voeu je suis devenue une sorte de protectrice de l'humanité : les Seraphs. Rassure-toi, tout le monde y est humain, sauf moi. Chacun d'entre nous avons des capcaités spéciales. On doit se battre contre des Ombres, des créatures maléfiques qui pourrissent les humains, et une autre faction qui cherche à nous vaincre. Mais les Seraphs sont de très bons compagnons, ils peuvent t'aider pour tout ce que tu désires" dis-je en souriant "Si tu désires faire un voeu, n'importe lequel même le plus fou, alors je peux faire venir Kyu, la créature magique"

Du moins, je l'espère...
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   Mar 7 Mar 2017 - 21:18
En tant que récepteur d’une donnée informationnelle qui lui était transmise depuis Marguerite, par les ondes vocales – ou quelque chose du genre ? – qu’elle émettait, et qui était acquise par ses oreilles avant d’être analysée, Gamaliel faisait de son mieux pour que ce processus d’analyse et de compréhension du message qui lui était communiqué soit en mesure de retranscrire correctement tout ce qu’il avait entendu, ce qui n’était pas chose aisée au vu de la quantité importante d’information qu’il recevait – et la nature parfois non-logique de celles-ci qui pouvait encore compliquer le processus. Fort heureusement, Marguerite ne parlait pas à toute vitesse et restait compréhensible.

 Gamaliel note donc qu’elle était une humaine auparavant, et qu’elle s’était retrouvée prisonnière du corps d’un chat à la suite d’un vœu tout en notant au passage l’âge de celle-ci, qui devait avoir dans les dix-neuf ans s’il avait bien compris. Elle lui proposa de lui donner des preuves de ce qu’elle avançait, mais le détective savait qu’il n’en avait pas besoin. Un chat s’était mis à lui parler, la situation était déjà suffisamment anormale pour qu’il n’ait pas à douter de ce qu’on lui disait. Et ce d’autant plus que l’on prétendait pouvoir lui fournir des preuves, ce que ne faisaient généralement pas les gens qui n’avaient pas moyen d’honorer leur parole. Quoique. Une humaine. Un vœu. Un chat. Jusque-là, il avait compris ce qu’on lui chantait là. Et avait également compris qu’on pourrait lui dire ce qu’on voulait sans qu’il ne puisse jamais être sûr de la véracité des affirmations qui lui parvenaient.

 La deuxième chose dont il prit connaissance fut que Marguerite n’était pas la seule à avoir fait un vœu comme cela, et qu’elle avait des camarades. Sauf que ceux-ci combattaient des choses qu’il ne connaissait absolument pas et dont il n’avait jamais entendu parler, ce qui l’aurait fait douter si l’information ne provenait pas d’un chat doué de parole. Il cligna des yeux tout en mettant dans un coin de sa tête que les Ombres, s’il avait bien compris, étaient contre les humains en général, ce qui ajoutait une dimension héroïque à sa faction, qui contrebalançait – ou pas – le champ de bataille dont elle parlait – champ qui ne l’avait pas empêché de venir lui quémander de la nourriture.

 Tout cela, il l’avait compris et n’eut pas de mal pour l’ingérer, contrairement à la partie dans laquelle on lui apprenait qu’il pouvait sans doute faire un vœu et les rejoindre. En soi, Gamaliel n’était particulièrement tenté par la chose si cela sous-entendait de rompre sa vie normale, puisqu’il tenait justement à cette normalité. Cependant, les mots qui sortirent de sa bouche ne furent pas ceux du refus de la proposition du chat, mais ceux de l’acceptation. Et, au passage, il nota qu’il devait se mettre dans la tête le fait que l’ENIMAF était humaine.

« - J’accepte. Un vœu, en échange duquel on combat contre des ombres pour les humains. Et contre une autre faction, c’est ça ? »

 Lorsqu’on propose un vœu à un être lambda, celui-ci accepte et se laisse déchirer par tout ce qui arrive après – même si le chat n’a pas l’air déchiré -, c’est dans l’ordre des choses. Toutes les fables qu’il a lues conduisent au même résultat : l’homme fait un vœu. Dans ce cas, pourquoi lutter alors que la lutte ne serait qu’aller à l’encontre de la réaction normale, s’il l’envisageait bien, et qu’elle était probablement vaine. Désespoir de ne pas avoir saisi sa chance. Désespoir d’avoir saisi sa chance. Dans les deux cas, les risques étaient les mêmes. Sauf que s’il acceptait, d’après ce qu’on lui disait, il aurait des compagnons. Ce qui signifie qu’il ne serait pas seul. Qu’il ne pourrait sans doute pas se retrouver seul. Ou peut-être que si mais, dans tous les cas, cette éventualité l’intéressait grandement. Et puis, c’était toujours une nouvelle occupation qui se présentait à lui, potentiellement une nouvelle passion ? Et il avait peur aussi, mais ça il n’allait rien y faire. Parce qu’aller dans le sens contraire que celui qu’on attendait de lui ou qui lui semblait logique, c’était quelque chose qu’il avait vraiment du mal à faire.

« - Dis-m’en un peu plus puis appelle Ky… euh la créature magique. Dans tous les cas, je suis décidé. »

Messages : 219
Wishes : 56

avatar
S-Accompli
MessageSujet: Re: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   Sam 11 Mar 2017 - 11:43
Et bien... Ce fut facile! Sans discussion ou autre, le voilà prêt à faire un voeu. Si j'avais su, je me serais reconvertit en Diable, vu que je semble plutôt douée à ça. Ou alors, je suis tombé sur quelqu'un qui avait vraiment besoin d'un voeu? Il veut quoi, réussir ses études? Non, il a l'air plutôt sérieux. Je ne vois pas de bière ou de traces de soirées ici. Se trouver une femme? Hum, pourquoi pas? Il est suffisamment seul pour faire rentrer chez lui le premier chat qui lui fait un peu les yeux doux. Je me demande comment ça se passe, les voeux d'amours... Et pourquoi pas souhaiter être riche? Sa chambre est plutôt miteuse. Ou non non, devenir bon peintre! Je ris intérieurement, je suis mauvaise langue, c'est grâce à sa peinture que j'ai parlé après tout.

"Exactement, y a une autre faction qui essaie de nous traquer. J'ai pas très bien compris tout les tenants et aboutissant de cette histoire, mais je sais de quel côté se trouve mes amis alors je ferais le nécessaire" dis-je avant d'ajouter "Mais ne t'en fais pas, tout ira bien. Les risques sont infimes"

J'étais loin de me douter ce qui allait se passer le lendemain. Mais je lui parle de manière rassurante, faudrait pas qu'il prenne peur!

"Kyu interagit assez peu directement avec nous. Il vient et nous propose un voeu, à nous de le formuler. Je sais pas ce que c'est, mais il est extrêmement puissant, suffit de voir ce qu'il a fait suite à mon voeu. Après, je crois qu'il nous comprend pas trop, c'est pour ça qu'il a prit mon voeu au pied de la lettre. Je suis pas idiote, je me dis bien qu'il fait pas la charité, probablement qu'il doit être payé en nombre d'Ombre tuée ou quelque chose comme ça. Est-ce que tu as d'autre questions? Autrement, je peux tenter de l'appeler"

Si j'y arrive...
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   Mar 14 Mar 2017 - 1:29
Il ne put s’empêcher de déglutir en pensant à ce qu’il s’apprêtait sans doute à faire : pactiser avec une entité supérieure pour faire un vœu. Il se rendait bien compte que ce n’était pas le genre d’offre que l’on devait accepter aussi simplement que ça, et qu’il aurait été nécessaire de pondérer tout ça de manière sérieuse vu qu’il s’agissait probablement d’un évènement qu’il pourrait être à même de regretter – en étant enfermé dans le corps d’un chat par exemple. Mais il savait aussi pertinemment bien que l’esprit humain n’était pas fait pour lutter avec cette envie d’être anormal, de pimenter sa vie, de jouer avec des puissances supérieures. Et il n’était qu’un humain comme les autres et ne comptait donc même pas essayer de lutter ou laisser passer sa chance. À la place, il allait s’arranger pour sélectionner de manière attentive le vœu qui l’intéressait le plus, en sachant qu’aucun ne le comblerait réellement, et s’apprêter mentalement à ce qui pourrait se passer après. Enfin, il fallait d’abord que cela réussisse et, pour l’instant, Marguerite était plus occupée à lui expliqué tout en détails – mais en des détails sans doute très condensés – plutôt qu’à appeler la bestiole qu’elle avait mentionnée.

 Gamaliel n’était tout naturellement pas convaincu lorsqu’on lui parla de risques infimes liés à une seconde faction – faction ayant d’ailleurs déjà été mentionnée. Mais il avait déjà fait son choix. Il était plus intéressant – et normal – à ses yeux d’accepter tout ça que de refuser par peur de ce que l’avenir pourrait lui réserver. Et même si l’ancien étudiant était assez optimiste sur le sien, il savait très bien qu’il n’atteindrait jamais la perfection et qu’il lui était impossible de prédire à l’avance quel choix allait être le bon. Ni même a posteriori, d’ailleurs. Alors autant prendre celui qui chamboulerait un peu sa vie et lui permettrait peut-être de trouver goût à de nouvelles choses et, comme il l’avait déjà pensé, à repousser la possibilité de se retrouver seul, même s’il était bien entouré. Il hocha un peu la tête pour montrer qu’il réfléchissait à tout ce qu’on lui disait.

 Il allait acquiescer lorsqu’une question lui vînt rapidement à l’esprit. Depuis le début, ils parlaient de vœux et de combats avec des ombres ou avec cette mystérieuse deuxième faction, ce qui ne le dérangeait pas outre mesure, mais il se demandait tout de même comment il pourrait combattre. Quant au fait de trouver ces ombres ou ces autres personnes alors que ça n’était jamais arrivé jusqu’à présent – sauf peut-être une fois ou deux à bien y réfléchir -, il ne se faisait pas trop de soucis. Si le contrat était en échange de tels services, il allait bien évidemment se retrouver dans une position où il pourrait faire ce qu’on lui demandait. Sinon ce n’était pas lui qui y perdait au change, au contraire même.

« - Dis-moi juste comment est-ce que l’on combat ces ombres ? »

 Il ne doutait pas non plus de la possibilité de le faire, sinon le contrat ne servirait à rien à Kyu une fois encore, mais il devait tout de même s’en assurer. Ne serait-ce que pour avoir une idée de comment se préparer à un tel affrontement, même s’il doutait pouvoir être jamais prêt pour cela sans avoir vécu auparavant. Il verrait bien.

« - Si c’est quelque chose qui sera en mes capacités, je veux bien que tu tentes de l’appeler, du coup. »

 Et rapidement, si possible. Parce qu’il devait bien avouer que même si ça lui semblait être la seule décision à laquelle il pourrait parvenir tant qu’on lui laissait du temps pour y réfléchir, celle à laquelle l’humanité n’aurait pas vraiment pu échapper, il n’était pas vraiment sûr de parvenir à garder son sang-froid trop longtemps. Déjà qu’il opérait aléatoirement et se forçait à aller de l’avant pour éviter de laisser son monde s’effondrer sans rien rebâtir entre temps… Il décida donc de servir une seconde tasse de café en avance pour Kyu, histoire de lui permettre de boire également. Parce qu’il buvait comme tout le monde, hein ? Même s’il ne savait pas encore de quel genre d’entité il s’agissait.

Messages : 219
Wishes : 56

avatar
S-Accompli
MessageSujet: Re: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   Dim 19 Mar 2017 - 13:59
Je lui souris gentiment, il prends plutôt bien les choses. Le seul truc qui l'inquiète, c'est comment on se combat.

- "Je te montrerais mieux une fois que tu seras devenu Seraph, car certaine chose ne peuvent pas être vue par de simples humains. Mais sache qu'en passant un contrat, tu reçois des armes et des capacités. Je pourrais peut-être t'en montrer quelques unes des miennes"

Je lève une patte et invoque mes longues griffes en métal de 5 centimètres.

- "Avec ça, je combats les ombres sans difficulté"

Je révoque l'arme, pour ne pas lui faire trop peur. Puis je lui souris.

- "Je vais appeler Kyu alors, et une fois le contrat passé, tout sera bien plus clair. Promis!"

Je ferme les yeux et me concentre, je sais pas trop comment ça marche...

[Je te laisse envoyer un MP à KB pour dire qu'on a besoin de Kyu Wink]
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 5877
Wishes : 2287

avatar
KyuBey
MessageSujet: Re: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   Dim 19 Mar 2017 - 15:50
Une petite créature à l'allure vaguement féline apparaît, sortant de sous la table comme si elle s'y tenait depuis le début. Son regard étrange se pose sur les deux loustiques avant de bondir pour rejoindre la minette.

Je constate que Marguerite t'a déjà tout expliqué. Alors Gamaliel Collins, souhaites-tu passer un contrat avec moi ?

Oui la bestiole ne cherche pas midi à 14h.



Voir le profil de l'utilisateur http://zupimages.net/up/17/08/k7rz.png

Invité
MessageSujet: Re: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   Dim 19 Mar 2017 - 17:50
La deuxième tasse de café servie en avance, geste qui tenait plus d’une volonté de s’occuper un peu et de respecter ses principes qu’à autre chose, il écouta ce que lui disait Marguerite, obtenant ainsi la réponse à la dernière des questions qu’il se posait – et osait prononcer. Il ne saisissait pas encore bien tout ce dont elle parlait, mais compris facilement que les facultés permettant à une personne ayant passé un contrat de lutter contre les ombres qui avaient été mentionnées étaient bien entendu comprises dans le contrat. Et qu’il y avait là des choses qu’il ne pouvait pas encore voir, ce qui ne lui semblait pas aberrant, vu ce qu’il avait appris. Ces êtres qui étaient appelés ombres n’étaient probablement pas visibles de base, sinon il en aurait déjà vu. Ou alors, il continuerait à exister sans en rencontrer, ce qui rendrait le fait de passer des contrats inutiles à ce Kyu dont on lui avait parlé.

 Il observa la patte de Marguerite lorsqu’elle leva celle-ci, et ne put s’empêcher d’être surpris lorsqu’une paire de griffes en métal vînt l’orner, apparaissant de nulle part, ce qui marqua sans doute ses traits. Conceptuellement, il n’y avait aucun problème, mais tout était tellement bizarre et étrange que son corps réagissait naturellement et que, même s’il pouvait rationnaliser ce qui venait de se produire, le processus n’était pas automatique. Il n’aurait sans doute pas de griffes pour pattes à chats – à moins de souhaiter pour ça, ce qu’il ne comptait pas faire – mais serait donc tout de même en mesure d’attaquer, de faire des dégâts. Pas besoin de se prendre la tête avec ça dans son vœu donc. Parce qu’il n’était pas suffisamment stupide pour faire un vœu du type ‘Je souhaite avoir une passion dans ma vie’ si cela impliquait qu’il risquait sa vie derrière. Ce qui expliquait entre autres pourquoi il ne ferait pas ce vœu, qui lui aurait pourtant tenu à cœur. Être adulte – et encore plus un adulte non utopiste – c’était aussi être capable d’émettre des priorités dans sa vie, qu’il s’agisse ou non d’un vœu magique.

 Etant donné que Marguerite s’apprêtait à appeler Kyu, il commença à réfléchir un peu plus à la manière dont il allait formuler ce qu’il voulait, à celle dont il allait incorporer les éléments qui venaient d’être ajoutés à la conversation à ses idées initiales. L’idée d’une nouvelle passion étant écartée – et aussi puisque ça aurait bizarre de gâcher un vœu pour quelque chose d’aussi aléatoire que ça, il ne restait plus grand-chose. Tout se tournait vers le futur, ou la gestion de son présent et de son stress. Et à ça s’ajoutait également une volonté de survie au cours de ces combats, une volonté de pouvoir prendre une pause temporaire s’il en avait besoin. Il ne souhaitait pas devenir immortel, invulnérable, tout puissant ou déterminer à l’avance son avenir, de manière à assurer ainsi sa sureté. Ces vœux étaient louables, mais ils ne lui correspondaient pas – en tout cas pas dans l’état d’esprit dans lequel il était.

 Entre temps, alors qu’il était toujours plongé dans ses pensées, un être étrange sorti de sous la table basse de Gamaliel, ce qu’il ne manqua pas de remarquer. Cet être qu’il ne connaissait pas et qui l’avait surpris en apparaissant soudaine dans son champ de vision était probablement Kyu. D’un blanc rassurant, avec des formes épurées dignes d’un félin mais en étant toutefois bien éloignées, il n’avait rien à voir avec ce qu’il avait pu voir jusque-là dans la nature, ni avec ce que son imagination avait pu produire en vingt-deux années d’existence - ce qui ne voulait pas dire que son imagination était mauvaise, juste qu’elle n’avait pas prédit Kyu. Rejoignant Marguerite, il se mit à lui parler lui demandant s’il souhaitait passer un contrat. Et s’adressant au passage à lui en utilisant son nom qui n’avait pas été évoqué jusque-là. Mais qu’importait. On avait posé une question au jeune détective, donc il allait y répondre. C’était aussi simple que cela, et cela permettait de le rassurer, de le mettre en confiance. En bref, il était content que la créature ait décidé de rentrer dans le vif du sujet en lui imposant une réponse, comme cela il ne pourrait pas se défiler ni passer une éternité à chercher que dire. Il avait juste à poursuivre la conversation. Sans toutefois oublier d’être poli.

« - Bonjour. » Commença-t-il donc. Toujours dire bonjour lorsqu’une conversation démarrait, c’était ce qu’il avait appris et intériorisé sans difficulté au cours de toutes ces années. Et c’était aussi un réflexe qui lui permettait de mettre un pied dans les conversations, et d’enchaîner sur autre chose.

« - Donc, oui je souhaite passer un contrat avec toi. Ah et tu as une tasse de café si jamais tu as soif. Et pour ce qui est de mon vœu, je…»

 Il s’arrêta un instant, le temps de finaliser la pensée qui avait été interrompue par l’arrivée de la bête. Pouvoir être en sécurité lui importait. Se sentir bien également. Se ressourcer était aussi des plus importants pour lui. Alors, naturellement, il n’y avait pas d’autre choix qui s’offraient à lui qu’un endroit où tout cela serait réuni, un peu comme une maison, un chez lui qui lui permette de faire une pause et d’être vraiment en sécurité, de se revigorer et de s’amuser. Et s’il pouvait se mettre à rêver en plus, il pouvait tout à fait imaginer le genre d’endroit paradisiaque, de fragment du jardin d’Eden, qui serait absolument reposant. Oui, ce qu’il voulait ça n’était pas un avenir tout tracé, ni une passion, ni de quoi être sûr de survivre pour toute l’éternité. Ce qu’il voulait, c’était un endroit où être en sécurité et se ressourcer. Juste cette simple chose, qui lui servirait maintenant comme plus tard, dans un contexte de batailles comme dans celui où le stress l’envahissait. Tout simplement.

« - Je souhaite avoir un lieu où pouvoir être en sécurité et me ressourcer. »

 Voilà, c’était ça. Ces simples mots. Il aurait pu faire un paragraphe, détailler plein de choses, mais ça lui importait peu au final. Ce qu’il voulait vraiment se limitait à ce qu’il disait, à ce qu’il demandait. Autre chose n’aurait été que cerise sur le gâteau, et il n’était pas du genre à demander qu’on en rajoute une sur un produit déjà fini. Qu’il s’agisse de vœu ou non, visiblement. La simplicité, c’était ce qu’il y avait de mieux. Il regarda Marguerite et Kyu, attendant de voir ce qui allait se passer. En toute logique, ça ne devrait pas être refusé par la créature mystérieuse puisqu’on lui avait dit qu’il pouvait souhaiter les choses les plus folles – et que sa folie était loin d’atteindre des grandeurs inatteignables – mais il ne pouvait s’empêcher d’être anxieux. Et d’accepter de tomber dans ce que ce génie du monde réel lui offrait et demandait de lui. Parce que, de toute façon, en tant qu’homme il ne se sentait pas à même de faire face à cette pulsion primaire du besoin et de l’envie qu’il y avait autour de lui, ni à celle du rêve qui faisait encore et toujours miroiter l’inatteignable – le calme, en l’occurrence.

Messages : 219
Wishes : 56

avatar
S-Accompli
MessageSujet: Re: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   Lun 20 Mar 2017 - 20:53
Ça faisait si longtemps que j'avais pas vu le pelage doux de Kyu. Maintenant que je ne suis pas entrain de paniquer et de pleurer sur la mort d'un chat, je peux bien mieux l'observer, sans compter que je suis bien plus à sa taille maintenant. Il a vraiment rien de normal. Je sais pas si c'est un chat alien ou un chat magique, mais dans tout les cas il est spécial. Je parierais même que c'est pas un chat.

Je regarde ensuite Gamaliel... Quel drôle de prénom. Moi, je l'aurais appelé Francis, ou Jack. Je regarde donc Gamaliel qui propose une tasse de café à Kyu. C'est plutôt marrant, il réagit toujours avec un grand calme même quand un chat blanc magique apparait de nulle part et lui parle... En fait, presque comme moi... Je me demande si je peux me faire passer pour Kyu, ou Bey plutôt au vue de la couleur.

Mais le voeu de Gamaliel était... décevant. C'est idiot, j'aurais peut-être du lui parler du QG Seraph avant qu'il ne décide d'avoir un lieu en sécurité où se ressourcer...
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 5877
Wishes : 2287

avatar
KyuBey
MessageSujet: Re: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   Sam 1 Avr 2017 - 11:46
Les humains sont vraiment des créatures incompréhensibles pour Kyu. Voilà que celui-ci lui proposait une tasse de café. Vraiment étrange comme coutume. Enfin puisque Gamaliel enchaînait sur son voeu, le Contracteur ne dit rien, attendant simplement la réponse. Finalement après un silence elle vient. Un lieu sûr hein ? Pourquoi pas.

Parfait, rien de plus facile.


Sans autre forme de procès, Kyu déploie ses étranges appendices tandis qu'une lumière irradie de lui. Suspendant le temps, il bondit ensuite sur l'humain.

En échange de ton voeu, Gamaliel Collins, je fais de toi un Seraph ! A partir d'aujourd'hui, tu devras combattre les Ombres qui menacent les humains dans le plus grand secret. D'autres pourront t'épauler dans ta tâche et t'apprendre à manier tes nouvelles capacités.

Il plonge ses appendices en plein coeur du corps de l'humain, lui envoyant toute la lumière produite. Cela ne dure qu'un instant avant tout ne s'arrête. Rien ne semble avoir changé autour d'eux, la lumière a disparu, et Kyu retourne s'assoir sur la table, près de la tasse de café qu'il se met à renifler.

Etrange breuvage...


[HRP : vu que tu as passé ton contrat avant l'attaque du QG, il faudra que tu te mettes au clair avec ce que tu faisais pendant celle-ci (juste dire que t'étais ailleurs, occupé à ce que tu veux, et que t'as appris ce qui s'est passé ensuite)]

Ta réserve de Wishes:
 



Voir le profil de l'utilisateur http://zupimages.net/up/17/08/k7rz.png

Messages : 5877
Wishes : 2287

avatar
KyuBey
MessageSujet: Re: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   Hier à 12:34
Gamaliel n'étant plus, tu peux terminer le RP comme tu veux ou me MP pour l'archiver directement. Si j'ai pas de réponse d'ici quelques jours, je l'archiverais pif paf pouf o/



Voir le profil de l'utilisateur http://zupimages.net/up/17/08/k7rz.png

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.   
 [Appartement de Gamaliel] Petit chappartement chaud.
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» demande un petit coin au chaud
» Bon appartement chaud
» Le Petit Bouchon à Boisbriand
» le petit lapin et les webradios
» [Aide] Aide sur le Français. (petit cours)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fate of Wishes :: Palema :: Quartier Est-