Un mystérieux petit animal croise votre route : Je souhaite que tu passes un contrat avec moi. En échange, j'exaucerais n'importe lequel de tes voeux.
 

Partagez | 
 Une soirée au casino [pv John/Diechi] [Casino Kaiji]

Messages : 334
Wishes : 118

avatar
N-Choisi
MessageSujet: Une soirée au casino [pv John/Diechi] [Casino Kaiji]   Ven 21 Avr 2017 - 15:59
Spoiler:
 

Le casino. Un vice de plus que je voulais essayer, mais celui là ne contiendra pas d'alcool ni de drogue. Pas question de me faire virer, et pas question de perdre sans me battre un minimum. Vu que c'était ma première fois, pas question de prendre de gros risques non plus en pariant beaucoup d'argent.

Le casino semblait sûr, deux personnes à l'extérieur semblaient être des gardiens, ou quelque chose du genre. Il est vrai que c'était mieux de ne pas prendre de risque, et peut être qu'ils enregistraient les têtes. Quoi que, normalement c'était l'hôtesse non ? J'en sais trop rien en fait.

Après avoir fouillé rapidement mon sac, et vérifiée mon identité (et avoir eu quelques doutes quand à mes yeux, mais ça c'était habituel) je pus rentrer, et voir une hôtesse... Jeune, voir très jeune. Elle semblait très enthousiaste, et en quelques minutes me donna les jetons et pris mon manteau pour le déposer au vestiaire. J'en avais pris pour 50$, autant rester raisonnable.

Bon, les machines à sous c'est le pire pour gagner, car à chaque font qu'on à l'impression que l'on va gagner, tu perds, donc frustration et on recommence.
Pour commencer... Le poker ça pourrait être bien. Je chercha des yeux une table mais ne sachant pas vers laquelle me diriger je mis du temps...
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1850
Wishes : 41

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: Une soirée au casino [pv John/Diechi] [Casino Kaiji]   Ven 28 Avr 2017 - 20:24
Jeter vos vieux démons, et voilà qu’ils reviennent vous hanter à toute allure, comme on ne dit pas. Pour faire court, après des mois à bosser au service d’une aristocrate, à sortir avec elle, et à me limiter à quelques vols qui tiennent plus de l’alimentaire que du vengeurs, me voici là, face à la devanture impressionnante qu’un casino que je ne connais pas, bien décidé à détrousser quelques clients véreux. Et pas d’erreur possible, j’ai le pif pour reconnaître ceux qui m’intéressent dans le lot – mais, littéralement. Faut croire que Bey a eu le mauvais goût de me filer un talent d’odeur comme autre pouvoir, comme s’il fallait équilibrer avec la force dévastatrice de ma téléportation.
Ce qui, en toute honnêteté, se tient plutôt pas mal.

Bref. Mes faux papiers préférés en main, et remis au goût du jour récemment, je me dirige l’air tranquille vers l’entrée de la bâtisse, sapé bien assez correctement pour en franchir le seuil. Ah, je ne le dirai jamais assez, mais qu’est-ce que les Kekkais sont pratiques pour mettre à jour sa garde-robe à prix sacrifiés – et bon sang que j’ai viré toute question moral quant à ça de ma caboche il y a déjà belles lurettes. Ç’aurait été un calvaire sinon, mais disons que des années de pseudo-Robin des Bois m’ont arraché de tout état d’âme face aux objets de valeur.
M’enfin, toujours est-il que je pénètre dans le hall d’entrée, affublée d’une barbe que j’entretiens depuis un mois, de ma coloration toujours aussi brune et d’une pair de lunette de vue purement esthétique, dans le simple but de ne rappeler aucun visage à d’éventuels ripoux que j’aurais dépossédés il y a belles lurettes. Et même, j’admets y aller probablement avec trop de précautions sur ce coup : il est loin et méconnaissable, ce gaillard à mi-chemin entre le blond et le châtain, imberbe, mal bâti, courbé et mal habillé. Je pourrais dire sans erreur qu’il appartient à une autre vie, tant mon rapport avec la mort est … Ambiguë.

Examen rapide des alentours accomplis, et aussitôt arrivé dans la grande salle, je me soustrais aux quelques regards inquisiteurs de probables gars de la sécurité pour faire deux-trois poches bien puantes, amassant qu’une poignée de dizaine de dollars. Assez pour échanger le tout contre quelque jetons et venir m’échouer à une table pour tenter de multiplier ma mise – et surtout, d’embarquer par mégarde une partie du pactole d’une pincée de corrompus, histoire de les blesser là où se trouve leur véritable cœur.
Reste à trouver sur quelle table commencer mes magouilles, donc. Black-jack ? Machines ? Autres trucs auxquels je ne piffre pas même la première ligne des règles ? Ouais, un peu dangereux, ça. Autant partir sur du connu, histoire de commencer serein ; donc, poker. Coup de bol ou fait logique, je remarque du coin de l’œil qu’une table est à l’arrêt, patientant que davantage de joueurs s’y amarrent pour entamer la partie.
Ni une, ni deux, je m’y dirige sans précipitation, installant ma pile risible de ronds à côté de celle d’une jeune femme. Position stratégique, évidemment, vu que mon autre voisin sent bien fort comme je le déteste – et même si j’aurais pu me caler à sa droite, on va dire que la tignasse de ma désormais partenaire de jeu m’a attiré. Pour ma défense, quand je suis un endroit où je sais pertinemment que quelques uns de mes collègues Nephils sont présents, j’ai le réflexe de m’approcher de choses qui me les rappellent. Et une teinture bleue, ça rentre dans le lot.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 349
Wishes : 71

avatar
N-Choisi
MessageSujet: Re: Une soirée au casino [pv John/Diechi] [Casino Kaiji]   Jeu 4 Mai 2017 - 4:06
Mon casino. Le Kaiji.

Première fois que j’y reviens depuis les incidents de l’attaque du QG Seraph.
En fait, mensonge, j’y étais revenu, mais je ne m’étais pas laisser voir, sauf par mon second en chef ici, Gérard Holts, qui avait paru apeuré de ma condition, blessé et épuisé. J’ai su régler quelques détails insignifiants, puis je lui ai annoncé qu’il serait l’unique responsable à présent pour un petit moment et pouvait lui-même prendre les décisions qu’il jugeait les meilleures, alors que mon attention serait ailleurs. J’ai aussi fait le changement drastique d’apporter quelques tables de jeux au premier étage (Mais à montants d’argent plus bas) et pas seulement au deuxième, sous la barrière qu’est la passe VIP 600$ ou de 30$ pour une nuit, et enlever quelques machines à sous. Ça va déranger quelques madame qui avaient leur « siège préféré », mais le résultat sera quand même positif monétaire, et un pas dans la bonne direction, d’autant que ça augmente mon nombre d’employés sur le terrain en bas, ce qui est bon pour la rapidité de service.
Et c’était tout pour mes changements.
Il était plus que temps que je prenne plus de temps pour moi-même, mais surtout, pour la faction Nephil. Et les heures gagnées de par le besoin restreint en sommeil de ma nature de Nephil n’étaient largement pas suffisantes.

Ainsi donc, j’y reviens.
Aussitôt dans de retour à la porte, je serre chaleureusement la main de mes gardes de sécurité, Silvio et Titor. Je prends des nouvelles rapidement, je lis leurs pensées aussi, évidemment. Ils me questionnent sur ma canne de marche. Ah oui, c’est nouveau ça. Ça et la barbe naissante sur ma mâchoire.  Et mes yeux vides de vie. Mais ils n’ont pas la capacité de voir cette différence derrière mon sourire.
Cet endroit où je me sentais comme chez-moi. Maintenant un lieu où je me sens étranger, tournant tel ce monde, avec ou sans ma présence.
Mimi à la réception m’accueille avec une explosion de joie : elle se jette presque par-dessus le comptoir. Je lui souris.  Elle me souhaite bon anniversaire, en retard. Elle s’excuse. C’est mignon quand-même, elle s’en souvient. 21 ans, et oui. Déjà… Il me reste tellement à faire… Elle me parle d’une jeune femme avec des cheveux bleus qui vient de rentrer, très belle. Elle me taquine que je l’aimerais bien, après m’avoir vu entrer une fois précédente avec une jeune femme aux cheveux violets, Nemesis…

J’entre dans la grande salle.
Aussitôt, le chaos, alors que Mimi cri derrière moi :

Monsieur Trois est de retour!


Je retiens une grimace d’exaspération. Très bien, j’ai compris ton excitation, mais voilà qui est très dérangeant pour les clients…
Mais ceux-ci ne semblent pas être trop déraillés par le cri, même si la majorité des gens se tourne vers moi. Plusieurs personne se soulève de leurs chaises pour me serrer la main, et certains de mes employés vienne aussi me saluer. Tous ont de grands sourires aux visages. Ah oui, c’est vrai, c’est gens m’aime ici. J’avais oublié ce sentiment idiot. Je l’ai ai tous manipulés. Ils m’aiment car je peux lire leurs moindres pensées et dire ce qu’ils veulent entendre. C’est d’une telle facilité. Ah, ce qu’il me maudirait s’ils pouvaient savoir qui je suis vraiment.
La plupart des gens commentent mon nouveau look, parle de choses peu intéressantes mais que je fais semblant de trouver passionnant, puis retournent à leurs occupations.

Du coin de l’œil, je peux voir mes nouvelles tables de jeux installer au premier étage. Excellent.
Ah, s’y trouve justement la jeune femme aux cheveux colorés.

EN m’approchant des lieux, j’active mon scanner. Il a bien augmenté depuis l’attaque aux Seraphs : je peux avoir accès aux moindres pensées de tout le monde dans la salle. Je saute d’une tête à l’autre, cherchant un intrus dans ma demeure.

J’ai trouvé.

Un homme échappe à ma lecture de pensées, à la table de poker, à proximité de la jeune femme. Un contractant. Je grince des dents. Un Seraph? Aussitôt, j’ai le goût du sang dans la bouche. Si oui, je compte bien tuer ce fils de pute…
Je serre les poings et m’approche de la table de jeu. C’est le vieux Xavier Wellington qui s’occupe de la position de croupier. Un bon choix d’employé pour la position. Les jeunes l’aiment tout autant que les autres vieux, de par son sourire docile mais ricaneur et son maniérisme calme, mais éveillée et intelligent.
Un homme est assis à la droite du Contractant… Dérangeant, je veux justement m’y asseoir pour discuter avec mon collègue/ennemi. Je cherche dans ma banque de données interne… Cet homme ne me dit rien, un nouveau client donc, mais je peux lire dans ces pensées : Il n’aime pas la présence du contractant à la table.

Et aussitôt qu’il se retourne, aussitôt je le reconnais : Tom Bachmann. Ancien client à problème ayant été banni du bar après un comportement obscène sous la boisson. Son regard croise le mien, et je ressens sa terreur momentanée. Je lui fait un sourire angélique.

Bonsoir Monsieur Bachmann. Je suis bien heureux de vous voir dans mon établissement. Vous semblez inconfortable, si vous le désirez, je peux vous commander une boisson pour vous rafraîchir. Sans alcool bien sûr! À moins que vous désiriez vous diriger vers la salle de bain? Vous n’avez qu’à longer le mur vers…


Déjà, il se lève et part avec ses choses en direction de la salle de bain. Bien. Je voulais simplement sa place.
Je m’assois donc, tout en lenteur, souriant à mes clients. Ma présence aura tôt fait d’attirer plus de joueurs à la table, mais pour l’instant, profitons du calme.

Il me serait illégal de jouer avec vous, mais je si vous le désirez, je peux bien vous porter compagnie. J'espère que les lieux vous palisent: vous pouvez m’appeler Monsieur Trois, je suis le propriétaire.


Je sors deux jetons de ma poche. Ils ont ma signature dessus. L’un est noir, or et rouge, et l’autre est blanc et bleu. Le noir vaut 100$ et le bleu, 10$. Je joue avec dans mes mains devant mes deux clients :

Dites-moi donc, mes chers, qu’elle couleur préférez-vous? Blanc, ou noir?


Bien que je pose aussi ma question à la jeune femme, mes yeux sont fixés sur le visage du contractant inconnu.






Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 334
Wishes : 118

avatar
N-Choisi
MessageSujet: Re: Une soirée au casino [pv John/Diechi] [Casino Kaiji]   Ven 5 Mai 2017 - 13:56
Je finis par trouver une table à l'arrêt, elle était tenue par un croupier d'un âge assez avancé, ce dernier attendait que la table possède assez de joueurs pour lancer.
2 places étaient libre. Une qui était proche d'un homme, ne m'inspirant pas vraiment confiance et une à côté de la place vide.
Je pris la plus loin de l'homme étrange, et m'installa avec les jetons. Je fis poliment un petit salut de la tête au croupier. Il avait l'air gentil, et si il était encore là, cela voulait dire qu'il aimait sûrement son travail.

Peu de temps après un homme, que je dirais... Professeur. Enfin en tout cas il avait les lunettes et la barbe pour. Mais sa tête me disait quelque chose, il ressemblait un peu à John le copain de Alice-Senpai. Peut être son frère ou son père.

Enfin, avant que la partie ne commence, un homme commençant doucement à ressembler à Dr House, la canne et le début de barbe, vira rapidement le joueur en 2 phrases. Wow, il  était... Efficace, mais sa démarche et son regard me dérangeait un peu. Il se présenta comme le propriétaire du casino. Si c'était vrai pourquoi était-il là ? Avait-il détecté que j'étais une contractante, et voulait me tester ? Nan c'est pas possible... Enfin je crois ?

Deux jetons sortirent de sa poche, un noir et un blanc. Et merde, je crois comprendre ce que cela signifie. Allons Alys calme toi,  tout va bien se passer. Il demanda qu'elle couleur l'on préférait entre le blanc et le noir. C'était sûrrrrrrr ! Mais par contre son regard se figea sur l'homme devant moi et pas sur moi. C'était du bluff, ou bien je ne suis pas la cible de base ?

Autant mettre le doute et ne rien avouer directement :

-Personnellement je trouve les deux couleurs jolies mr Trois, même si cela doit se voir je préfère le bleu.

Comment s'en sortir rapidement, même si j'étais un peu stressée , j'espérais que ça ne se voyait pas trop. En tout cas pas pour lui.
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1850
Wishes : 41

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: Une soirée au casino [pv John/Diechi] [Casino Kaiji]   Ven 5 Mai 2017 - 20:13
Étonnement, l’art de la chaparde me revient bien vite ; et sous d’infimes délais, voici que mes yeux s’affairent subtilement à jauger la taille des diverses piles qui s’offrent à moi. Du plein pied de la dame aux cheveux bleus aux vieux building des autres joueurs, rien de bien intéressants à dépouiller – à croire que mon puant de voisin a perdu soit ses couilles, soit sa de superbe depuis que son odeur s’est installée. Bah, dans le fond, l’important c’est pas de le détrousser ? Que je lui prenne cent ou mille dollars, tant que ça lui décharge les poches, me voilà satisfait.

Monsieur Trois est de retour!


Je fronce un sourcil, surpris par le cri, mais je ne tourne pas la tête pour autant. Non, j’ai bien mieux à faire que de voir qui est ce fameux gars Trois ; qui plus est, quand la table entière plonge son regard dans sa direction. Une occasion en or de remplir quelque peu ma pile, vous avez dit ? Tout juste. D’une main vive mais féline, j’attrape quelques jetons de-ci de-là, évitant de toucher au pactole de ceux dont mon pif ne capte aucune senteur nauséabonde.
L’affaire soigneusement réglée – avec une attention particulière pour prendre des pions moins visible à première vue -, je retourne tranquillement à une attitude de client tout à fait normal, sans montrer une once d’anxiété quant au vol que je viens de commettre. Après tout, j’ai l’habitude, non ?

Au bout de quelques instants, le fameux homme finit par atteindre les abords de notre petit comité, attirant cette fois-ci mes yeux. Tiens, bien qu’il sente innocent, son visage me dit quelque chose. Un peu comme celui de tas de personnes dans l’assemblée, d’un autre côté, donc autant la jouer fine sur le coup et ne pas chercher à ce que l’on se reconnaisse l’un l’autre – d’expérience, c’est pas franchement une grande idée.
Il entame la discussion avec une aisance certaine, dégage dans les belles manières ce certain Bachmann, pour venir s’installer à mes côtes et se présenter sans grandes fioritures.
Ah. C’est donc le propriétaire. Attablé au même poker que moi. Moi qui voulait chiper quelques sous. J’crois qu’il va falloir avorter ma mission, sinon ça pourrait tourner au vinaigre ; surtout que, là, il est en train de me fixer, bien droit dans les yeux comme il faut. A croire qu’il m’a reconnu.

Dites-moi donc, mes chers, qu’elle couleur préférez-vous? Blanc, ou noir?


Je pondère un instant, affichant ma surprise quand à la question. Eh bien, hmm, je n’avais pas du tout envisagé une question du genre. Mais, vraiment pas.
Reste qu’en réalité, elle m’arrange bien. S’il ne cherche pas à en savoir plus sur qui je suis, ou bien ce qui m’amène par-là ce soir, voire d’autres choses, c’est tout à mon avantage ; m’enfin, si ça se trouve, je fais face à un fin psychologue et derrière cette interrogation se cache une analyse complète et infaillible de ma personne. Boh, ce serait un peu tiré par les cheveux quand même, non ? Alors autant jouer le jeu, j’ai rien à perdre de toute façon.

« - Hmm, noir ? »

Marrant ce détail, mais il y a encore deux ans, j’aurais répondu l’autre sans hésiter, à cause de la pureté, l’honnêteté que le blanc est censé dégager. Mais faut croire que depuis une certaine rencontre, j’ai développé une certaine réserve quant à cette teinte-là – et à l’inverse, un attrait pour son opposée.
Bref, tandis que mon cerveau a du mal à comprendre l’intérêt de répondre à toute vitesse une troisième option, je me demande quoi faire maintenant. Le laisser diriger la discussion, jusqu’à ce qu’ils parviennent sur des terrains sensibles ? Ou tenter de prendre les choses en main, histoire de me garder en sécurité ?

« - Mais dites-moi monsieur Trois, avant de connaître la bonne réponse, qu’est-ce qui vous amène sur cette table, en particulier ? »

Tout ça avec un sourire respectueux, je tente d’installer une discussion tranquille entre nous deux. Et si l’on pouvait se contenter de banalités jusqu’à son départ, je ne m’en porterai que mieux.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 349
Wishes : 71

avatar
N-Choisi
MessageSujet: Re: Une soirée au casino [pv John/Diechi] [Casino Kaiji]   Lun 8 Mai 2017 - 5:27
Je fais tourner dans mes mains les jetons. Mon regard est perçant, mais mon sourire, inébranlable. Par contre, quelque chose cloche dans cette situation…
Je sais que cet homme est puissant. Mon pouvoir fonctionne seulement sur certains Contractants. Cet homme est donc probablement assez fort… Je réalise que ma question peut sembler sans intérêt : S’il répond blanc, il peut vouloir passer pour un Seraph et ne pas se faire embêter en pensant que je suis aussi Seraph. S’il dit noir, la même chose de l’autre côté : il n’est peut-être pas Nephil. Mais l’importance n’est pas là : c’est de préparer le terrain. Qu’il comprend la situation. Voir si l’intimidation lui fait quitter mon domaine… Avant que je ne puisse l’attaquer une fois isolé, loin de ma propriété.

C’est la dame bleue par contre qui pique ma curiosité. Son visage me semble inquiet…


Son visage?


Mes yeux s’ouvrent grand. Oh merde.
Je devrais pouvoir simplement sentir ses émotions à cette distance, mais je n’y arrive pas. Mais j’ai lu ses pensées quelques instants plutôt, c’est… Il s’agit d’une contractante.
J’ai un petit mouvement de recul. Merde, deux contre un.

Personnellement je trouve les deux couleurs jolies M. Trois, même si cela doit se voir je préfère le bleu.


Bleu? Merde de chez merde. Je sais, je sais! Je viens de dire que de se déclarer bleu/blanc ne veut rien dire mais… S’ils sont un duo, ça change les choses! Et dans ce cas, ça veut tout dire!
Bon, qu’importe, je dois rester calme. Je peux facilement maîtriser la jolie fille aux cheveux bleus. Je peux sauter dans sa tête après tout, donc…

Hmm, noir?


Huh?
Oh. Ils ne savent pas. Ils ne se connaissent pas.
Sinon ils auraient donné une réponse semblable pour intimider le nouveau venu (moi) et en retirer des informations. Dans cette situation, il a plusieurs nouvelles possibilités : 2 Seraph qui ne savent pas être amis, 1 Nephil et 1 Seraph me donnant des réponses différentes, ou 2 Nephils… J’espère la dernière option, mais l’option 2 n’est pas mal non-plu. En fait, c’est assez bon pour moi : 66% de chance de bon scénario. Même que, statistiquement, il s’agirait plus que 75% de chance, mais ne parlons pas de mathématiques maintenant.

Mais dites-moi monsieur Trois, avant de connaître la bonne réponse, qu’est-ce qui vous amène sur cette table, en particulier ?


Bon allez, temps de reprendre confiance. Tout va bien. Je garde mon grand sourire tout en jouant avec les jetons dans ma main gauche avec dextérité.

Je viens de demander l’installation de ses tables à montants réduits hors de la zone VIP du second étage il y a quelques jours a peine, et je me demandais comment elles-se ferraient. Aussi, vous êtes de nouveaux visages ici, et je voulais vous saluer personnellement. Comment-vous nommez-vous?


Comme à chaque fois que je demande le nom à quelqu’un pour savoir s’il me ment, je saute dans les pensées de la fille aux cheveux bleus. Aussitôt, je réalise mon erreur.
Je montre présentement clairement mon poignet gauche, jouant avec les jetons.
À l’activation de mon pouvoir, ma marque de Nephil apparaît.



Un moment de silence.


Je lance le jeton blanc à la fille aux cheveux bleus, et le noir à l’homme, avec de rapide mouvements du poignet que seul un expert dealer de carte ou un Contractant serait effectuer.
Je regarde la jeune femme avec un sourire, alors que je me relève lentement :

Mauvais choix. Le noir vaut 90$ de plus.


Mes muscles sont déjà crispés, me préparant au pire.






Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 334
Wishes : 118

avatar
N-Choisi
MessageSujet: Re: Une soirée au casino [pv John/Diechi] [Casino Kaiji]   Mar 23 Mai 2017 - 16:39
Le propriétaire du casino, eut un mouvement de recul, relativement rapide comme si je le troublais, mais pas en bien. Hmm, était-il contractant et je commençait à être suffisamment forte pour emmerder les gens ? Cela serait très intéressant.

Oh l'autre avait choisi noir de manière hésitante, hmm c'était... Troublant ? Perso je m'en fichais un peu, il n'y avait aucune raison de se battre maintenant alors autant rester calme et discuter.
Personnellement j'attendis tranquillement que l'un des deux m'adresse la parole, la discussion semblant quelque peu tendu entre ces deux bonhommes. C'est dommage, j'aurais eu du pop-corn je l'aurais mangé avec plaisir dans cette situation.

Tiens d'après le soit disant proprio ces tables là sont nouvelles. Intéressant ça. Par contre en demandant nos noms, je vis que... Il était con. D'une connerie sans pareil. Il venait de montrer sa marque Nephil. Intérieurement je rigolais tellement fort, mais je me retenais du mieux que je pouvais pour ne pas le montrer extérieurement.

-Je m'appelle Alys, mais je n'en dirais pas plus, c'est un sercret

Je fis un petit clin d’œil, comme pour dire "Nup, nup, reste ici si tu veux en savoir plus.", je me demandais si ça marcherais.

Il lança les deux jetons, très habilement. Sa jambe n'était peut être pas en état mais son poignet ça devait aller. Je me demande pourquoi.
Apparemment l'autre valait plus cher. Boh, je répondis au sourire du propriétaire :

-Ce n'est pas un gros problème, je pense que je vais le gagner rapidement.

Apparemment, il était inquiet de sa grosse bourde et essaya de partir rapidement. Pauvre petit gars, si il est plus puissant que moi, je ne comprends pas comment il a fait pour survivre aussi longtemps avec aussi peu de matière grise.
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1850
Wishes : 41

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: Une soirée au casino [pv John/Diechi] [Casino Kaiji]   Ven 2 Juin 2017 - 16:00
J’ai envie de rire. Mais d’un rire profond, hilare, sympathique. Ce gars vient de me montrer sa marque, non ? Un gérant bien trop habitué à faire face à des humains, et qui n’a plus l’habitude de se cacher de ceux qui pourraient être davantage ? Ou bien, est-ce qu’il a fait ça pour me faire clairement comprendre sa nature, car il connaissait la mienne ? Pas sûr – s’il avait ce genre de capacités, ç’aurait été bien plus facile de s’immiscer dans mon crâne pour y glisser quelques mots que de prendre ce risque. Comme dirait l’adage qui n’existe pas encore, un Seraph n’est jamais loin.

Quoi qu’il en soi, je respecte le silence de gêne que sa maladresse a instauré. Le regard curieux, j’observe la manière dont il va se dépêtre de la situation, tandis que je fais un pas vers la tentation de donner mon véritable nom. Ou, mieux, d’en donner deux. L’un pour seulement lui, l’autre  pour la population autour de nous.
D’ailleurs, si je dénombre bien, mes super sens me donnent l’info de plusieurs de mes camarades, ce qui veut dire qu’un sombre inconnu va recevoir mentalement une présentation qui ne l’intéresse pas. Marrant, pas vrai ?

Mec, je pensais avoir la palme du gaffeur, mais tu m’as vaincu, là. Moi c’est John Fallen, enchanté.

Sa tête me dit invariablement quelque chose, tout de même. M’enfin, le temps finira par m’offrir une réponse à cette interrogation, sans l’ombre d’un doute. Le jeton noir en main, je le dépose délicatement sur le sommet de ma maigre pile, avant de ramener les yeux vers mon interlocuteurs, bien conscient que la plupart des gens autour de nous s’étonnent de mon impolitesse.

« - Je m’appelle Théodore Brun, et merci pour la pièce. Ça me donnerait presque envie d’aller tout de suite récupérer mes gains, mais je suis joueur. »


Je me fends d’un sourire, pour finalement me concentrer sur la table. Ce que j’aime bien avec mes histoires de faux noms, c’est que je viens de dire la vérité, que ce soit par télépathie ou de vive voix – l’unique différence, c’est qu’il y en a un qui désigne un mort et l’autre un Nephil. Quoique, il y a bien ce roux qui m’avait appelé de cette manière, au grand damne de mes petits mystères.

« - Alors, on commence cette partie ? »

Bizarrement, me voilà bien plus enhardi depuis que je sais que le gérant de ce bel endroit est dans mon camps. Certes, je me doute bien qu’il ne sera pas vraiment de son goût que je pille des richesses de-ci de-là, mais il pourrait bien passer l’éponge une fois, non ?

[Quand j'écris en cramoisi et sans guillemets, c'est de la télépathie dans la tête des deux collègues]


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 349
Wishes : 71

avatar
N-Choisi
MessageSujet: Re: Une soirée au casino [pv John/Diechi] [Casino Kaiji]   Lun 26 Juin 2017 - 2:10
[LE RETOUR]

Mon corps est prêt au combat. Je lis les pensées de la jeune femme en la gardant dans mon champ de vision, alors que j’étudie du coin de l’œil la réaction de l’homme. En une fraction de seconde, je revoie les protocoles que j’ai su préparer à l’avance dans cette situation. L’ouverture d’un Kekkai pour protéger mon bâtiment, et la façon dont je devrais expliquer les disparitions soudainement à mes employés surveillant les caméras. Mais aussi, je pense aux mouvements de l’homme, qui, pour résister à mon pouvoir, doit être bien plus fort que ma personne. Je dois savoir utiliser mes ressources acquise pour le vaincre. Mon intellect et l’entrainement de David Klee.
J’envisonne le combat et l’enchainement de mouvements. Bloque du poignet droit, pas vers l’avant suivit d’un coup de coude, esquive par flexion des genoux du coup revenant par reflexe…

Mais voilà alors pris par surprise. La jeune femme, qui se présente sous le nom d’Alys, rigole de moi, mais n’entretient pas de pensées hostiles, même pas une once de crainte envers ma personne. Les probabilités qu’elle soit une Nephil sont maintenant très hautes… Mais qu’en est-il de l’homme?
Et soudainement, je peux lire ses pensées. Quoi!?
Non, un instant! C’est… différent…
Il me parle? Mentalement? Est-ce son pouvoir?

Ses paroles se veulent rassurantes. Un peu comme cette Alys. Il dit s’appeler John Fallen… Où ais-je entendu ce nom déjà?
Ah. Les paroles de Juliet me reviennent en mémoire.

John Fallen, qui devient protecteur pour ses nombreux services envers les Nephils


C’est donc lui… Où un Seraph tentant de l’impersonnaliser… Mais je devrais saisir la chance qu’il me laisse de sortir d’un combat et jouer comme s’il était Nephil, même si les chances ne sont pas 100%. Ça m’évitera de combattre un adversaire puissant dans mon lieu de travail… Et ça me donnera au moins une chance de retarder le combat jusqu’à plus tard, ce qui n’augmentera peut-être pas mes chances de succès, mais me donnera une marge de manœuvre pour déterminer s’il ment en disant être John Fallen ou non.
Très bien.
Mes muscles se relaxent, les dents de mon faux sourire se desserrent.

Il se présente alors normalement comme étant Théodore Brun. Très bien. Peut-il lire dans ma tête que mon vrai nom est Diechi di Steins? Peu importe, respectons donc nos secrets pour l’instant, je continuerais à être Monsieur Trois.
Alys, tout comme le « Theodore », se lance au jeu de manière amicale, et finalement, je soupire, reprenant mon calme. Elle désirait que je reste, et l’homme aussi. Techniquement, je n’ai pas le droit de jouer avec eux. Techniquement je n’ai pas non plus le droit de leur donner des jetons de jeux non-plus… Mais bon, je vais rester et discuter un peu. Le croupier à la table, le vieux Xavier, me jette un coup d’œil, un peu inquiet. Il me connait, il a vu que j’étais nerveux. Je lui fais un clin d’œil pour lui signaler que tout va bien, puis je m’assois.

Je décide d’engager la conversation tout de suite et de ne pas ignorer l’éléphant dans la salle.

Désolé camarades, je ne suis normalement pas aussi gaffeur, il semblerait que mon développement dans le monde des hommes m’a apporté quelques habitudes indésirables. C’est un plaisir de faire finalement votre rencontre Mademoiselle Alys et Monsieur Brun. J’ai entendu beaucoup de bien de vous.


C’était particulièrement vrai pour John Fallen, le Protecteur, mais comme j’ai accès aux pensées d’Alys, la poussée à réfléchir à ses réussites au sein de la faction me donnera une meilleure idée de qui elle est exactement.

Alors que cette réflexion me vient, un autre jeune couple s’approche de la table de Poker pour s’asseoir avec nous.






Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 334
Wishes : 118

avatar
N-Choisi
MessageSujet: Re: Une soirée au casino [pv John/Diechi] [Casino Kaiji]   Sam 15 Juil 2017 - 2:33
Une voix résonna dans ma tête m'indiquant que c'était... John Fallen. Attends quoi, la voix venait d'où ? En plus elle ressemblai étrangement à celle de mon voisin. Donc ça voudrait dire que... C'est bien le copain de Alice juste à côté de moi ?

Enfin bon, je trouvais ça bizarre... Mais on sait jamais, je préférais rester sur mes gardes, et faire comme si rien ne se passait. Par contre quand mon voisin se mit à parler, je trouvais troublant à quel point les voix étaient proches... Beaucoup trop proches je trouve.

Par contre, je voyais le dénommé Mr Trois se détendre un peu. Hmm, est-ce qu'il avait reçu aussi le message dans la tête ? Et il y croyait à 100% ? Vu son erreur avec la marque de son poignet, au pire, j'avais UN Vrai allié, après savoir si il y'en avait plus.
Pour le moment, j'étais d'accord avec le dénommé John, ou Théodore, souhaitant commencer la partie. Enfin le dénommé Trois commença à raconter de la merde sur le mondes humains et autre... Quand il finit sa phrase je ne pus m'empêcher de soupirer en le regardant droit dans les yeux :

-Honnêtement, votre dernière phrase n'a aucun sens. Le monde des hommes ? Quel autre monde il existe, le monde des animaux ? Si vous êtes au courant de quelque chose, et que les autres ne le sont pas, être discret peut être mieux non ?

Au moment, où je finis ma phrase, un couple s'approcha de la table, une jeune femme semblant asiatique aux cheveux noirs assez longs et avec des yeux marrons, mais j'avais l'impression que son regard dissimulait quelque chose, mais je ne savais pas trop quoi... Elle était maquillée de manière assez sobre, bien que mettant en valeur ses lèvres et son regard. Sa tenue était assez classique, vu qu'elle possédait une robe noire assez longue.

L'homme l'accompagnant, restait à côté et ne semblait pas vouloir se joindre au jeu. Et au contraire, voulait rester loin de la table, semblant un tout petit peu s'éloigner de la femme venant de s'installer. Lui possédait un simple costume cravate, sans plus de distinction que cela.

La jeune femme prit la parole :

-Bonsoir, la partie commence bientôt ? J'ai eu dû mal à trouver une table en pause ce soir, apparemment les joueurs, sont motivés.

Glups, je me sentais un peu oppressée mais ça irait. Je laissais les autres compagnons de jeu répondre à la jeune femme, pendant que je me calmais un peu. Elle ne sortit que deux ou trois jetons bleus... Ce n'était pas beaucoup.
Je me demandais ce qu'elle pourrait faire avec...

[HRP : désolé, ce contexte m'a trop inspiré, j'ai un peu développé cette femme, parce que je me suis dis qu'elle pouvait être intéressante ~ Si vous voulez la virer pas de problème o/ ]
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1850
Wishes : 41

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: Une soirée au casino [pv John/Diechi] [Casino Kaiji]   Lun 14 Aoû 2017 - 12:38
[J'imagine que j'ai tellement de retard que des excuses ne suffiraient plus, non ? xD]

Discussion, discussion, discussion. Je vais finir par croire qu'on ne commencera jamais cette partie, tout comme je ne toucherai jamais mon salaire du mois – évidemment dûment mérité, et tout à fait légal et moral. Quoique, pour le dernier qualificatif, ça puisse se débattre en toute honnêteté : après tout, je sers le bien de l'humanité, toute humilité gardée, non ? Et même si je ne fais pas ça pour l'argent, ça peut valoir quelques écus …
Bref, je m'égare.

En revanche, j'admets hausser un sourcil quand le dénommée Alys réplique par quelques questions à Trois. Est-ce que c'est une accroc du paranormal qui vient de voir une brèche prétendument surnaturelle dans les mots de cet homme, une Contractante qui s'amuse ou bien une femme aux interrogations bien étranges ? Pour être tout à fait franc, mes talents de déduction s'arrête bien avant ça, et je suis parfaitement incapable de trancher entre ces diverses options.
Ah, pas facile d'être un gars simple dans un monde alambiqué, hein ?

Bon an mal an, il serait peut-être de bon ton que je participe un peu à ce blabla ambiant. Pas que je sois un orateur d'exception, mais disons plutôt que je connais les bases du comportement en société – ce qui ne veut pas dire que je les ai activement entraînées. Au contraire, même.

« - J'ai connu des gens tellement obnubilés par leur taf, qu'ils ne connaissaient rien d'autre. Pas d'amis, pas de famille, pas de sortie. Donc, j'imagine que ça pourrait être le dehors, le monde des hommes ? »

Ouais, non. Ce gars a quand même une façon bien à lui de s'exprimer, faut le reconnaître – le monde des hommes, quelle idée de balancer un truc du genre en public ? Parce que je veux bien qu'il me sache Nephil, mais les personnes autour de nous n'ont pas montré patte noire, à ce que je sache.
Ce qui fait que, faut bien le reconnaître, je l'aime déjà. Un type capable de faire de pires gaffes que moi, ça m'en embouche un coin ; et même, ça force le respect. Couplé au fait que j'ai la terrible impression de le connaître au-delà du simple détour d'un couloir, j'ai bien envie d'en savoir plus sur lui. Sauf que le lieu est mal choisi, j'imagine.

Tandis que je songe à tout ça, un nouveau couple fait irruption pour quémander sa place, et j'observe furtivement leurs atours. D'ici, pas grand-chose, en fait. Dommage, ça ne sera pas eux que je détrousserai ce soir.


Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une soirée au casino [pv John/Diechi] [Casino Kaiji]   
 Une soirée au casino [pv John/Diechi] [Casino Kaiji]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Evenement - Casino - le casino des escros
» animation Casino au CNASEA
» West Castle au casino des Sables d'Olonne (85)
» bug casino "VIP"
» Acheter Spyker C8 Aileron Casino PC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fate of Wishes :: Palema :: Quartier Est-