Un mystérieux petit animal croise votre route : Je souhaite que tu passes un contrat avec moi. En échange, j'exaucerais n'importe lequel de tes voeux.
 

Partagez | 
 [Quartier désert] Un appel de détresse

En ligne
Messages : 1803
Wishes : 51

avatar
N-Accompli
MessageSujet: [Quartier désert] Un appel de détresse    Mar 23 Mai 2017 - 22:15
Spoiler:
 

Sept balles.

Une torture. Chaque putain de pas est une torture. La douleur afflue, de mon aine. A mon épaule, à ma main. J'ai fait un maigre arrêt pour poser un garrot. Un echec. J'ai réussit a serrer l’élastique avec mes dents. Mais je n'arrivais même pas a le boucler. Mon bras gauche ne répond plus et se contente de pendre mollement au dessus de mes cuisses. Ma main est incapable de serrer le moindre objet. Je dois pourtant rejoindre le QG avant de me vider de mon sang. J'arrive même pas a me saisir de mon portable. Aucun doigt ne semble répondre a mes nerfs. Même a la main gauche. Ce con a bien visé. Putain. J'aime pas ce sentiment. Quand tout semble m’échapper. Me voilà en train de me vider cordialement de mon sang...

Lenna Halo me traque ? Peut être. Peut être pas. T'facon. J'ai su échapper a la grande rue du sud pour revenir a un terrain plus a l'abri des regards. Je me dirige vers le QG. Mais je sais que je suis a la merci de la première ombre venue. Incapable de me défendre dans mon état. Et voilà que j'enrage. J'enrage d'avoir laissé Howard en vie, d'avoir laissé l'autre tueuse le sauver. Putain...

- Putain...

Je fusille la nuit du regard comme si je défiais l'obscurité de me répondre. Cette dernière se tait, toujours aussi peu causante. C'est à cet instant que je sens une fébrile présence.  Celle qui m'indique je ne suis plus seule au monde. Comme une bouffé d'espoir qui me remonte. Mon message est synthétique, simplement parce que je ressens l'énergie que ca me coute de simplement demander a l'aide.

* Je suis Luna Nightingale. Accomplie Nephil. J'ai besoin de soin en urgence. Deux seraphs sont peut être a mes trousses. *

Je me permets de m'adosser au mur pour essayer de voir un immeuble ou une connerie qui se distinguerai de la masse de bâtiment délavé. Y'a un genre de clocher en ruine pas loin qui domine un peu plus le relief du quartier.

* Je suis pas loin d'un clocher. Qui que vous soyez. Je... J'vous en supplie. J'ai pas envie de mourir.*

Je grogne en constatant que cette dernière pensée est quelque peu sortie sans que j'y appose mon filtre. Mais soit. J'imagine qu'il est impossible d'éditer la missive une fois envoyée. Hein ?
Dans un râle de douleur. Je quitte le mur et marche doucement en direction du clocher.




Dernière édition par Luna Nightingale le Jeu 25 Mai 2017 - 0:35, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1104
Wishes : 99

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Mer 24 Mai 2017 - 17:53
Le Quartier Sud, je crois que je n'y es jamais mis les pieds. Enfin si, mais seulement avec Maman ou pour aller la voir au cimetière. il y a longtemps que je ne suis plus passée là-bas. Depuis que j'avais que j'avais passé mon contrat en fait, cette nuit ou une Seraph avait failli me tuer alors que j'avais été prise au piège par erreur dans son kekkaï et qu'elle avait exécuté un autre Nephil sous mes yeux. Mais cette fois, tout est différent.

Je suis une Nephil, moi aussi. J'ai été promue Accomplie par Juliet et j'ai Corrine avec moi, en plus de ma meute. Pour le moment, c'est Tsume qui m'accompagne, parce que ce quartier n’est pas très sur quand même et avec son allure de voyou, les autres viennent pas m'embêter. Pour le moment, nous n'avons pas croisé grand monde et la visite au cimetière s'est déroulée calmement. J'ai mis des fleurs et nettoyée la tombe de Maman, en lui racontant pour Papa. Qu'il était vivant et avec moi. Mais malgré tout, je reste triste de ne plus l'avoir avec moi et cela, ça s'efface pas comme douleur....

Je suis passée aussi voir si Nialcen était revenu mais non, il n’est plus gardien Maman depuis quelques mois maintenant. Alors, je garde le livre de Pierre lapin dans mon sac à dos avant de prendre la direction de la sortie des lieux. Je propose à Tsume et à Corrine de les emmener chez moi, dans la maison de Maman que seul Toboe a déjà vu, puisqu'il y était apparu mais alors que nous avançons tranquillement, des mots résonnent soudain dans ma tête.

* Je suis Luna Nightingale. Accomplie Nephil. J'ai besoin de soin en urgence. Deux seraphs sont peut être a mes trousses. *

Non, ils ne viennent pas de ma meute. Tsume est venu me garder contre lui, son nez au vent pour tenter de sentir quelque chose alors que son regard fouille les environs. C'est drôle, ça fait comme avec loups sauf que cette voix là, elle résonne juste dans ma tête, elle en est pas originaire. Mais le message est grave alors, je l'écoute avec attention.

* Je suis pas loin d'un clocher. Qui que vous soyez. Je... J'vous en supplie. J'ai pas envie de mourir.*

"- Le clocher, il est là. Faut y aller, Tsume.
Corrine, t'as entendue aussi? Y a une autre accomplie Nephil qu'à besoin d'aide. C'est encore à cause des Seraphs !"


Déjà, je me suis mise à courir alors que Tsume a pris sa forme de loup afin de prendre les devants et de mieux utiliser ses attributs bestiaux. Un museau, c’est plus pratique qu'un nez pour renifler et repérer une proie. Le clocher se rapproche et Tsume a accéléré pour disparaître derrière un mur avant de me prévenir mentalement qu'il a trouvé la fille blessée et qu'il la garde en vue. D'ailleurs, je l'entend aboyer, autant pour se montrer à la Nephil que pour m'aider à le rejoindre, ce qui ne me prend quelques instants.

"- Tsume, t'es vraiment trop fort.
C'est toi, Luna? Ouah, t'es drôlement blessée. Assied-toi, faut arrêter le sang de couler de toute urgence! "



~ Je parle en darkred ~
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 156
Wishes : 157

avatar
PNJ
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Lun 29 Mai 2017 - 10:13
Ce n'était pas la promenade la plus sympa du monde, mais Nelytsa avait besoin d'aller régulièrement sur la tombe de sa mère défunte, alors forcément Corrine suivait. Et pendant que la petite nettoyait et fleurissait le marbre froid, la renarde surveillait les alentours avec Tsume. Il était bien lui aussi comme loup, attentif et aux allures de bad boy qui ne donnaient pas envie aux gens d'approcher. C'était pratique !

La petite visite terminée, Nelytsa proposa de montrer son ancienne maison à son escorte, mais elle sembla subitement ailleurs, ce qui inquiéta Corrine bien sûr.

Nel' ? Qu'est-ce qui ya ?

Apparemment elle avait entendu quelque chose, une autre Accomplie Nephil qui était dans la mouise. Hum méfiance, ça pouvait être un piège ! Mais la petite se mit à foncer et Corrine se campa davantage sur son épaule pour ne pas tomber.

Non j'ai pas entendu, mais fais attention, c'est peut-être un piège !

Il ne fallut pas longtemps pour retrouver la Nephil blessée, dont l'odeur du sang agressa presque les narines de la renarde. Ca sentait toujours très fort ce machin, et vu la puissance la fille devait être dans un sale état.

Où sont les agresseurs ?

Ouais, avant de jouer aux soins Corrine voulait surtout savoir si les responsables étaient encore dans le coin, parce qu'il était hors de question de se faire prendre par surprise. Elle reniflait l'air et regardait autour de Nelytsa, prête à bondir de son épaule au moindre signe hostile.
Voir le profil de l'utilisateur

En ligne
Messages : 1803
Wishes : 51

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Lun 29 Mai 2017 - 11:43
A peine adossée à la rocaille qui compose les vieux murs, et tout une troupe me tombe dessus. D'abord un loup qui semble aboyer. Dans un premier temps. J'ai un sursaut. J'aime pas l'impression d'être traquée. Puis une fillette sort de l'angle. Avec un genre de... Truc ? perché a son épaule. Je sais pas, mais même si la situation est awkward. Je me sens étrangement rassuré de la vue de toutes ces silhouettes alliées. Ou alors, cette sérénité est le premier pas vers l'évanouissement ? Faut que je méfie pour le coup. J'ai vraiment perdu beaucoup de sang. Et il n'y a personne qui ne possède des pouvoirs semblables aux miens dans la faction.
Néanmoins, je m'assoie. Luttant contre le sentiment de sommeil qui semble m'étreindre quand je pose dans l'ombre du clocher. Je serre ma main blessé pour m’empêcher de m'endormir.

Quand il est question de répondre au truc jaune bleu. Je pointe de ma main sanglante vers la direction où a eu lieu le combat.

- Aucune idée. J'en ai bien amoché un du coté de la rue principale. Lenna Halo est arrivée peu après. Je n'ai aucune certitude si j'ai été suivi.

C'est étrange comme je concerve mon calme. A croire que frôler la mort m'offre un calme olympien.

- On devrait pas rester immobile et a découvert. La seraph a des ailles. 

J'essaie de me lever. Mais force est de constater que je n'ai plus assez de force dans les bras. Mes jambes essaie de se redresser. Mais c'est ma blessure a l'aine qui m'arrache un soupire douloureux. Putain. Ce que je déteste être dans cet état.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1104
Wishes : 99

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Lun 29 Mai 2017 - 20:50
Où sont les agresseurs ?

- Aucune idée. J'en ai bien amoché un du coté de la rue principale. Lenna Halo est arrivée peu après. Je n'ai aucune certitude si j'ai été suivi.
On devrait pas rester immobile et a découvert. La seraph a des ailles.


Lenna Halo, c'est pas celle qui a le masque et qui m'avait fait parler à Maman? Si, je crois bien. Mais elle avait pas d'ailes à l'époque. En tout cas, je les ai pas vus moi. Tsume s'est déjà éloigné pour revenir à l'entrée de la ruelle afin de s'assurer que personne n'ai suivi Luna. Moi, je commence par poser ma main sur son épaule saine pour l'empêcher de forcer plus et de se lever. Il faut bander ses plaies, elle perd trop de sang. Alors, j'invoque Blue pour qu'elle puisse m'aider, elle demeurant en forme humaine pour le moment.

"- Blue, tu l'empêches de se lever. Le temps que je bande sa plaie à l'aine, et celle à l'épaule. On s'occupe ensuite de sa main et avec Tsume, vous la porterez. On ira se cacher à la Maison le temps qu'elle récupère, personne connait l'adresse.
Corrine, tu surveilles d'ici? Tsume fait une ronde pour assurer nos arrières. "


Je souffle un bon coup car je n'ai pas l'habitude d'avoir 2 loups de sortis en même temps. Les invoquer est toujours fatiguant. Mais je tire de mon sac ma belle trousse à pharmacie et en déballe la bande et la gaze. Blue vient s'occuper de la plaie à l'épaule et moi de celle à la cuisse. Dans ma tête, Tsume nous annonce que visiblement, nous sommes à l'abri mais que la blessée à laisser trop de traces et qu'en effet, il faudra décamper rapidement.

"- T'inquiète pas, on s'occupe de tout. Tu crains rien avec nous. "


~ Je parle en darkred ~
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 156
Wishes : 157

avatar
PNJ
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Mar 30 Mai 2017 - 14:00
La blessée n'était clairement pas une menace vu son état. Ses agresseurs si, mais elle ne savait pas dire où ils étaient. Pas bon du tout cette histoire. Et en prime yen avait une qui avait des ailes. Déployer un Kekkaï n'était pas une bonne idée, ça indiquerait leur position aussi efficacement qu'un nez rouge sur un visage de zombie.

Sauf que pour l'instant bouger n'était pas possible, pas pour cette Luna du moins. Corrine n'aurait aucun mal à l'abandonner derrière pour sauver Nelytsa, mais la petite voulait l'aider, alors... il fallait bien faire avec.

Compris !

Hochant la tête, la renarde sauta des épaules de sa protégée et s'éloigna sur quelques mètres, restant assez proche pour pouvoir rapidement bondir sur Nelytsa et la mettre à l'abri de son bouclier quand même. Elle se mit à tourner un peu en rond, tendant les oreilles et reniflant pour détecter la moindre menace. Si un truc s'approchait malgré la ronde de Tsume, il serait bien accueilli.
Voir le profil de l'utilisateur

En ligne
Messages : 1803
Wishes : 51

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Jeu 1 Juin 2017 - 10:14
J'observe l'invocation de l'enfant basculer dans la réalité. L'enfant me rappelle quelqu'un. Le visage de la nouvelle venue aussi me dit quelque chose. Comme un souvenir d'un autre temps que mon cerveau cherche a retrouver. Cette distraction m’empêche de réagir quand elle me parle. Trop happé par ma réflexion pour que je puisse exiger qu'on m’emmène au QG immédiatement. Que l'on m’emmène immédiatement voir Rekor à l'infirmerie. Je sais pas... Mais les invocations de l'enfant ne savent pas conduire ?

"- T'inquiète pas, on s'occupe de tout. Tu crains rien avec nous. "

J'entends confusément ce qu'elle me raconte alors je me concentre sur le visage de la fille. Maintenant que je suis au sol. C'est la fatigue qui est ma nouvelle amie. Je dois lutter pour ne pas dormir. Je sais ce que ça signifie. Je veux pas perdre connaissance. Pas alors qu'un danger réel ou imaginaire peut roder dans les environs. Alors je fouille dans ma mémoire fébrilement. Comme un maigre lien que je peux conserver avec la réalité

Je me laisse faire finalement. Peut être un peu trop sidérée pour que je puisse faire grand chose sur le moment. Alors je ne fais rien, si ce n'est de me concentrer sur le visage de mes sauveuses pour ne pas m'évanouir. Je cherche... Jusqu'à trouver l'origine de ce sentiment de déjà vu. Cela dépoussière un événement, une agression presque anodine si on la compare a la violence banale de mon quotidien maintenant

- Vous... Vous étiez a la pool party de la fac... nan ?

Ca date d'il y a plus d'un an je crois. Mais je me souviens de ma sauveuse.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1104
Wishes : 99

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Jeu 1 Juin 2017 - 20:58
Compris !

Tsume rôde aux alentours, sans jamais s'éloigner de trop pour pouvoir revenir en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Il tient les autres au courant de tout ce qu'il voit ou sent, et moi aussi même si pour le moment, je me concentre sur les soins à donner à Luna. Sa cuisse est à présent bien bandée, son épaule également alors je passe à sa main pendant que Blue prend sa température. Normale pour le moment, ça reste bon signe. Je demande à Tsume de nous rejoindre, on va pouvoir se rendre à la maison bientôt.

- Vous... Vous étiez a la pool party de la fac... nan ?

"- La pool party?... La bataille de pistolet à eau, je m'en souviens et... "

Dana, c'est comme ça qu'elle m'avait appelé.

Ouah, c’est loin tout ça. enfin, j'ai l'impression que cela fait des années alors que je venais juste d'avoir Blue à l'époque. Enfin, Tsume est revenu à notre hauteur, assurant que la voix était libre pour le moment. Alors, il reprend forme humaine et aide Blue à porter Luna tandis que je récupère Corrine.

"- Dis donc, tu te rappelle de quoi d'autre de cette soirée? Tu te souviens du nom du garçon au pistolet à eau?"

Si je lui parle, elle s'endormira pas. Il faut qu'elle reste consciente, qu'elle me parle tandis que je guide tout le monde en direction de la maison de Maman. On a de la chance, ce n’est pas très loin. Mais j'espère qu'on y arrivera sans soucis.


~ Je parle en darkred ~
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 156
Wishes : 157

avatar
PNJ
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Dim 4 Juin 2017 - 10:22
Corrine prenait son rôle très au sérieux, attentive au moindre bruit ou mouvement. Elle gardait aussi un oeil sur Luna, au cas où. Après tout, même si la Nephil n'était clairement pas en état de faire du mal à la petite, on ne savait jamais. De quoi elle parlait d'ailleurs ? Une pool party ? La renarde n'était pas encore ici à cette époque, alors forcément elle ne pouvait pas comprendre de quoi il était question. Nelytsa par contre comprenait, ainsi que Blue, c'était le plus important.

Tsume revint vite alors que les soins étaient terminés, quelle efficacité cette petite ! Corrine ne se fit donc pas prier pour retrouver la douce chaleur des bras de sa protégée en un bond. Silencieuse, elle restait attentive, prête à avertir du moindre danger. Dire qu'à la base Nelytsa devait lui montrer sa maison pour le plaisir, là ça devenait une nécessité urgente. Nettement moins drôle.
Voir le profil de l'utilisateur

En ligne
Messages : 1803
Wishes : 51

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Dim 4 Juin 2017 - 12:06
La conversation rebondi. C'est étrange, de me concentrer sur un vieux souvenir humain alors que tout mon corps semble meurtrie par le souvenir de sept détonations. Mais cet effort de concentration peu me maintenir en vie. Alors je le fait. Même si ça semble douloureux de réfléchir.

"- Dis donc, tu te rappelle de quoi d'autre de cette soirée? Tu te souviens du nom du garçon au pistolet à eau?"

- J'étais encore humaine. Et puis... Pompidou était pas encore mort a l'époque.

Ouais. C'était avant Terry ca. J'étais plutôt heureuse. En dépits que ma vie était précaire. Je n'avais pas connu grand chose si ce n'est que des deuils persistants. Pas de meurtre, pas de guerre, pas de viols. Pas cette culpabilité étouffante. C'était la belle vie.
Mais je ne réponds pas a la question de la petite ? Hum... Après quelques instants de réflexion, la silhouette du gringalet blond avec ses pistolet a eau me revient a la mémoire. Mince... Je me souviens tellement pas de son nom. Attends... Nan. Il ne me l'a jamais donné je crois. C'est pour cela que ma mémoire me fait autant défaut. Je me souviens davantage de la fin de soirée qui a suivi. Avec son ami... Leeroy je crois. Mais en vérité, je doute que de balancer ce genre d'information a une gamine soit réellement saint.

- Le blond, j'en ai aucune idée. Le brun... Je crois c'était un Leeroy.

Je fronce les sourcils sous l'effort que me demande de parler de manière cohérente. Mes pensées semblent partir en live. J'ai du mal a m'organiser. Pour la première fois depuis longtemps. Une sensation horrible semble doucement s'emparer de mon corps. Geler jusqu'aux signaux électriques qui parcourent habituellement mon cerveau.

- J'ai froid...

C'est étrange comme parler semble être un effort qui devient peu a peu insurmontable.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1104
Wishes : 99

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Dim 4 Juin 2017 - 12:26
- J'étais encore humaine. Et puis... Pompidou était pas encore mort a l'époque.  

Donc, je suis Nephil depuis plus longtemps qu'elle. Je ne savais pas ça mais c'est vrai que finalement, ça commence à faire un moment que je suis officiellement dans la faction. Je demanderais bien qui est Pompidou mais pour le coup, je préfère me concentrer sur le chemin à prendre pour atteindre la maison. Encore une rue à tourner, puis on devrait la voir. Oui, elle a pas bougée. Tsume et Blue surveillent l'état de Luna qui est franchement inquiétant tandis que moi et Corrine, on guette pour s'assurer qu'il n'ya pas de danger alentour.

- Le blond, j'en ai aucune idée. Le brun... Je crois c'était un Leeroy.

"- Oui, c’est ça. C’est un Seraph et il a une serpent géant. C'est un méchant, faut pas s'approcher de lui. "

Plusieurs fois, je me suis retrouvée face à lui. Dans un parc, à l’hôpital, à la fête foraine, à la pool party donc et dans le QG des Seraphs aussi, la dernière fois. Et à chaque fois, il s’est passé des choses graves. J'ai l'impression qu'il est toujours un peu derrière maintenant et j'aime pas ça. Mais nous voilà sur le seuil de la maison et je sors la clef qui peine à tourner dans la serrure. la maison est à l'abandon aussi, mais comme ça, ça fera une bonne cachette.

- J'ai froid...

"- T'en fais pas, il fera meilleur dedans. Tsume, Blue, déposez-la sur le canapé, je vais chercher la grosse trousse de secours et des couvertures. Si elle veut boire, faut lui donner de l'eau et rien d'autre."

La porte refermée derrière nous, je m'active déjà dans la pénombre des lieux. Blue allume des bougies qu'elle récupère dans la cuisine pour faire un peu de lumière alors que moi, je ramène de quoi réchauffer Luna et de quoi la recoudre aussi. Je sais faire ça et vu ses plaies, y en aura besoin.

"- On peut pas t'emmener au QG comme ça. Et j'ai pas le pouvoir de John, moi. Y a quelqu'un qui te connait qu'on peut appeler? Pour nous aider à te soigner?"


~ Je parle en darkred ~
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 156
Wishes : 157

avatar
PNJ
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Sam 10 Juin 2017 - 9:21
Corrine était très attentive, observant les alentours, les oreilles dressées bien haut sur sa petite tête. Pas question de se faire surprendre ! Surtout que les deux loups invoqués étaient occupés à porter la Nephil blessée, du coup ils perdraient un temps à la lâcher pour protéger Nelytsa. La renarde était donc très importante sur ce coup, elle ne devait pas faillir ! Elle feula un instant en entendant au loin un petit bruit, mais non, ce n'était qu'un chat qui traversait une ruelle adjacente, rien de menaçant.

Ne sachant pas de quoi les filles parlaient, la renarde se concentrait sur sa mission sans rien dire. Tout se passait bien et le groupe arriva vite devant une maison que la petite ouvrit. Une fois à l'intérieur, Corrine sauta à terre pour permettre à Nelytsa de mieux gérer la situation. La renarde bondit sur le dossier du canapé dans lequel Luna fut déposée. De là, elle voyait tout ce qui se passait et pouvait facilement intervenir en cas de problème.

Pour une fois elle était des plus silencieuses. Même à l'intérieur, elle guettait les bruits extérieurs au cas où, tout en restant assez proche pour protéger la petite en cas de pépins. Et garder un oeil sur la Nephil, au cas où, quand bien même elle n'était clairement pas en état de faire quoi que ce soit.
Voir le profil de l'utilisateur

En ligne
Messages : 1803
Wishes : 51

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Mer 14 Juin 2017 - 18:54
Leeroy ? Seraph ? si j'étais en état. J'éclaterai de rire. C'est a peine si une écume de sang parvient a s’échapper de ma bouche quand je toussote une parodie de rire.

"- T'en fais pas, il fera meilleur dedans. Tsume, Blue, déposez-la sur le canapé, je vais chercher la grosse trousse de secours et des couvertures. Si elle veut boire, faut lui donner de l'eau et rien d'autre."

Je sens doucement mon corps tomber mollement sur une surface duveteuse. Ma tête tourne, mais c'est le cadet de mes soucies. Je reste concentré. Accrochée aux phrase de ma sauveuse comme si je risquais de tomber a tout moment dans l'inconscience. Ce qui était probablement le cas.

"- On peut pas t'emmener au QG comme ça. Et j'ai pas le pouvoir de John, moi. Y a quelqu'un qui te connait qu'on peut appeler? Pour nous aider à te soigner?"

Je comprends après un bref silence la phrase en entier. Elle n'a pas le téléphone de John. Ou de quelqu'un. Je dois peut être l'aider nan ? Mon portable a des dizaines de surnom. La plupart humain. Mais... Mais il y a des Nephils dans le lot... cachés par des surnoms. Je fronce les sourcils sous l'effort que me demande de formuler une réponse dans mon esprit avant de parler.

- Dans ma poche... Y'a... mon téléphone.

J'essaie mollement de soulever la couverture sans y parvenir. Pathétique. N'est ce pas ? Luna. Accomplie Nephil, meurtrière, celle qui a arraché un compliment a Bey et un million à Juliet. Celle la même qui se surprend à se croire manipulatrice. Bah... Elle est victimisée par une couverture...

J’arrache ces pensées sarcastiques. Même si c'est presque signe de bonne santé... Elle ne m'aide pas a me concentrer sur le moment présent. J’espère que le téléphone ne s'est pas noyé dans mon sang...

- "J. Guerrain". C'est... Rekor Veroth. "Brother" c'est Thé... John Fallen

Je continue la liste. Pas que ce soit quelque chose de passionnant. Mais ca m'aide, a garder un fil de pensé cohérent.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1104
Wishes : 99

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Jeu 15 Juin 2017 - 9:33
- Dans ma poche... Y'a... mon téléphone.  

Ah, c’est bien ça. Le mien n'a pas beaucoup de numéro dedans mais elle, elle doit connaitre du monde. par contre, elle a vraiment du mal à bouger. Blue vient relever un peu la couverture, pour la laisser bouger plus facilement avant de la couvrir de nouveau dès qu'elle me l'a donné. Tsume ramène un verre d'eau qu'il propose à Luna avant de déposer un linge frais et humide sur son front. Elle à l'air prête à tomber dans les pommes, c’est pas bon ça.

- "J. Guerrain". C'est... Rekor Veroth. "Brother" c'est Thé... John Fallen

"- Il vaut mieux appeler Rekor en premier, il sait bien guérir les gens. Il s'est occupé de moi quand j'avais la grippe et que je trouvais pas Manori. "

Ça fait longtemps, maintenant. Mais je m'en souviens encore quand même. Je préfère envoyer un texto plutôt que de téléphoner. Ici Nelytsa. Je suis avec Luna. Besoin de soins urgents. Problème de chat. Comme ça, si quelqu'un d'autre tombe dessus, il comprendra pas. Et Rekor pourra rappeler lui. Comme ça, je lui donnerais l'adresse précise. En attendant, je refait le garrot très serré à la cuisse avant de venir me préparer à recoudre son épaule.

"- Rekor est prévenu. Il va nous aider, t'en fais pas. Quand tu seras soignée, on rentrera. Maintenant, repose-toi."

Spoiler:
 


~ Je parle en darkred ~
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 156
Wishes : 157

avatar
PNJ
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Mar 20 Juin 2017 - 9:55
Tout était calme, ce qui n'empêchait pas Corrine de rester sur ses gardes. On est jamais trop prudent ! Nelytsa s'occupait de Luna et finit par passer le message à... Rekor ? Le Bras-Droit ? Celui qui avait été fouiné dans la chambre de Manori au QG, remuant tout un patras douloureux pour la petite ? Ooooooh celui-là... l'avait pas intérêt à faire de conneries ! D'accord il n'avait pas été spécialement méchant, mais il avait fait indirectement du mal à sa protégée. Donc elle ne l'aimait pas. Logique.

Tu pouvais pas appeler quelqu'un d'autre ? Comme Tommy ?

Il aurait peut-être ramené des cookies ! C'est bien le sucre quand on est blessé, ça redonne plein d'énergie, non ? Et Luna devait en avoir bien besoin vu qu'elle était bloquée comme un disque rayé, occupée à déblatérer toute une liste de noms bizarres. Des Nephils sûrement. Elle en connaissait un paquet mine de rien.
Voir le profil de l'utilisateur

En ligne
Messages : 1803
Wishes : 51

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Mar 20 Juin 2017 - 11:06
La voix de la créature interrompt le fil de mes mots. Ceux qui tournent en boucle dans le crane pour me donner un fil rouge a suivre. Pour pas sombrer. Mais je me tourne du mieux que je peux vers la créature qui accompagne ma sauveuse. Mon cerveau n'arrive pas vraiment a comprendre ce que fait le nom de Tommy dans sa bouche. Mais y'a comme quelque chose qui s'éveille. Assez brûtalement, si ce mot a encore un sens dans la bouche d'une meuf en train d'agoniser.
Nan, vrament. Je serais presque agressive si hausser la voix ne nécessitait pas de douiller encore un peu plus a cause de mon état lamentable.

- Laisse mon petit frère en dehors de ca. Il mérite pas... De...

Je perds mes mots a mesure que je réfléchis a ce que je veux dire. "Il mérite pas de voir cette guerre. " Mon regard sur Nelytsa. Essayant vainement d'estimer son age avant de conclure qu'elle n'a peut être même pas dépassé la primaire. Quelle hypocrite. Nelytsa est encore plus jeune que mon petit frere. Pourquoi je voudrais faire mine de le préserver quand je ne suis pas foutu d'être... D'être forte, pour offrir a tout le monde cette sécurité quasi vitale pour un enfant.
J'ai les larmes qui viennent. Contre mon impuissance. Contre l'absurdité de ce monde. De cette guerre.

- Nelytsa. Curse. Tommy, Andrew et... Tous les enfants Nephil. Vous méritez tellement mieux que cette enfance, cette vie. Vous valez tellement mieux que ca... J'suis désolée...
J'voudrais... sincèrement que vous soyez préservé. Mais tout le monde est impuissant. On arrêtera jamais cette guerre. Tout est vain. Personne nous sortira de ce cercle vicieux.


Je délire. J'en ai vaguement conscience. Ma voix commence d’ailleurs à s’essouffler sous les pensées négatives. Mon regard se perd dans le mur décrépis. Mais je tiens ce précieux fil. Cette précieuse conscience que j'essaie de préserver a n'importe quel prix.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1104
Wishes : 99

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Mar 20 Juin 2017 - 14:02
Tu pouvais pas appeler quelqu'un d'autre ? Comme Tommy ?

- Laisse mon petit frère en dehors de ca. Il mérite pas... De...  

"- De quoi?... "

Pour le coup, je ne comprends pas trop la réaction de Luna. Enfin, au moins, elle semble rester consciente, c’est toujours ça. Elle me regarde même un moment, pour me détailler, alors que je continue de la soigner. Pour le moment, l'hémorragie est contenue mais elle pourra pas garder le garrot indéfiniment alors il faut prévoir la suite. Mais Luna se remet à parler.

- Nelytsa. Curse. Tommy, Andrew et... Tous les enfants Nephil. Vous méritez tellement mieux que cette enfance, cette vie. Vous valez tellement mieux que ca... J'suis désolée...
J'voudrais... sincèrement que vous soyez préservé. Mais tout le monde est impuissant. On arrêtera jamais cette guerre. Tout est vain. Personne nous sortira de ce cercle vicieux.  


"- T'en fais pas pour nous, on est grands maintenant. Moi, je sais me débrouiller en tout cas. La preuve. Et je protégerais les autres aussi.
Et dis, je pourrais quand même aller prendre le goûter avec Tommy et refaire les Powers Rangers avec lui? J'étais malade l'autre fois, j'ai pas pu y aller. "


Continuer à lui parler, pour qu'elle reste avec moi. J'espère que Rekor arrivera vite parce qu'elle est quand même pas en grande forme. Blue change le linge sur son front, s'assurant que sa température ne monte pas trop tandis que je viens recoudre son épaule. Après avoir nettoyé la plaie au mieux.

"- Tu me dis si ça fait trop mal. Tu peux serrer le bras de Tsume si t'as besoin, pour la douleur.  "


~ Je parle en darkred ~
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 156
Wishes : 157

avatar
PNJ
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Lun 26 Juin 2017 - 9:53
Corrine sentit bien une certaine agressivité émanant du cadavre en devenir ou presque. Pourquoi ? Pour une fois elle n'avait rien fait de mal ou pouvant passer pour méchant ! La réponse vint vite, aaah le gamin était le petit frère de Luna. Ca expliquait tout. Ou partie.

Il est plus fiable que ton toutou de la poufiasse d'Elue au moins !

Comment ça la renarde n'aimait pas Juliet ? Si peu, si peu. Quant au blabla philosophique et limite dépressif de la Nephil... elle ne comprenait pas vraiment. Ou en tout cas n'en donnait pas l'impression.

Nel' a raison, elle est forte maintenant, et elle est pas toute seule. Personne pourra lui faire de mal désormais !

La guerre ? Rien à foutre au final à partir du moment où la petite était en sécurité. Et si Corrine était là, alors c'était correct.
Voir le profil de l'utilisateur

En ligne
Messages : 1803
Wishes : 51

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Mar 27 Juin 2017 - 17:24
Je m'attendais a quoi en même temps ? Elle répond a coté de la plaque. Ou plutôt c'est moi qui suit complètement a coté de la plaque. Ouais. C'probable que le problème vienne totalement de moi. Parce que je suis pas en état de me la fermer. Ou de simplement réfléchir avant de parler.

- Ouais. Vous pourrez continuer de jouer. Je pourrais même t'amener au parc d'attraction avec Tommy, Curse. Et Clara. La nephil qui s'occupe de Curse comme une vrai maman. T'sais.

Je laisse ma voix s'éteindre tandis que je revois la dernière sortie au parc avec ces diablotins. Ca m'épuise rien qu'à envisager cette promesse. Seuls ces quelques mômes sont énergivores. Mais en groupes, ils pourraient avoir raison de moi avec plus d'efficacité qu'une grosse ombre. Mais ca vaut le coup de se fatiguer. Ca ne ternira jamais ce sentiment que j'ai quand je les entends rire.
Une parole me sort de cet instant heureux de phasage sur le plafond de cette maison.

Il est plus fiable que ton toutou de la pouffiasse d'Elue au moins !


Si la faiblesse n'avait pas été au rendez vous. Je crois que... Oh, et puis zut. Je répond cordialement a la petite chose chelou qui vient d'insulter Rek de toutou de l'élue. Parce que bordel, c'est le mien. Pas celui de Juliet.
C'est sur une voix de gaillarde faiblarde que je réponds a l'insulte avec tout la conviction que je peux avoir en étant affaiblie.

- Insulte pas Rek'. Ou tu feras une superbe peluche pour... Tommy.

Certains auraient pu tenter de frapper la bestiole. Histoire d'être crédible quand il est question de menace. Mais je suis pas sûr de réussir a invoquer mon arme. Alors je m'en tiens à des menaces. Même si les miennes ne sont pas particulièrement impressionnantes. Mais Tommy m'a vaguement parlé de Corrine. Comme quoi il avait bataillé pour la papouiller. Ce doit être ca, l'écureuil magique pour lequel il entretient une certaine fascination. Et en bonne informatrice. Je me souviens d'une histoire qui avait fait quelques remous au Halloween dernier. Ce qui avait mis en évidence que cette bestiole avait en prime une aversion d'un genre particulier.

- Et il te fera prendre un bain

Quelle grand manipulatrice je fais. A vrai dire, je sais même pas si je le pense sincerement ou si je fais du sarcasme mentale. En même temps, je suis pas en état de trop disserter sur le sujet.
Soudain. J'entends mon téléphone sonner. Ca doit être rek'.


[HRP : Rek va pop ce tour je pense.
KB. Essaie de ne pas achever Luna stp. Ce serait pas gentil]


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1578
Wishes : 110

avatar
N-Bras droit
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Jeu 29 Juin 2017 - 19:49


Un appel de détresse

    Un de mes rares aller-retour à la FAC. J'étais resté tard, même si je veux plus ou moins m'éclipser de mon travail humain, je dois le faire de façon suffisamment logique pour ne pas éveiller de soupçons. Faut pas oublier que j'ai eu ma place grâce à la mort d'un supérieur, qui étrangement, avait toujours usurper mes travaux de l'époque. Même si ça fait une éternité, et que j'ai l'impression de ne plus rien avoir avec le type de l'époque..
  Bref, travail à rattraper, travaux à organiser, labos à déléguer. Ça en faisait de la paperasse laissée de côté, mais j'avais la chance d'être bien accompagné. Faut croire que j'ai bien remanié la hiérarchie depuis que j'ai gagné ma place.
  M'enfin, il était temps de rentrer, la pénombre était installée depuis un moment, et je sortais du bâtiment maintenant désert en soupirant un peu. Pas de fatigue, rien du tout. La Nature Nephil à l'état pur. C'était assez grisant, d’enchaîner les papiers, les signatures, les lectures, les courriers, et de n'en tirer nulle fatigue harassante, ou envie de sieste. Rien du tout. Tout juste de quoi me dire qu'au moins, je pouvais peut-être me concentrer sur autre chose qui.. Sera plus intéressant. Une affaire contractante donc. A croire que ma vie tourne bien autour de ça désormais.. Quoi que c'est le cas. A bien y réfléchir.

    Puis je reçois un message. Haussant les épaules en ressortant le téléphone, j'observe le numéro. Luna. Aurait-elle stalké ma sortie du taf, ou deviné l'heure tardive ? Je souris en coin en ouvrant le message.
  Sourire qui disparaît rapidement en lisant le contenu. Blessée, c'est Nelytsa qui envoie le message. Donc elle n'est pas capable d'aligner les mots sur un texto. Mais pas d'adresse. Je tapote rapidement en retour, m'arrêtant sur place plutôt que de m'avancer au hasard dans les rues. Demandant l'adresse exact, un lieu, un repère.
  Et les informations fusent rapidement. Quartier Sud... Merde. Mes doigts tapotent presque rapidement un 'je ne peux pas m'y rendre'. Repensant à ce que j'y ai vu, à ce qui me retiens d'y foutre les pieds. Je réfléchis aussi vite à d'autres Nephils, susceptibles d'être présents et disponibles au QG ou ailleurs, pour ceux dont j'ai le numéro.
  Mais j'écarte l'idée rapidement. Merde, tant pis. Je fonce, droit vers le quartier Sud, demandant sur le chemin un petit avis sur ces blessures. Savoir ce que je devais apprêter comme Élixir, même si je sais Ô combien je n'ai pas envie d'utiliser le pire d'entre eux. Des blessures par balles, dernier message donc, pour prévenir que j'arrive aussi vite que possible.

    Aussi vite que possible, courant sans arrêt jusqu'à ce fameux quartier. Ça prenait un peu de temps quand même, bien que la fatigue et l'épuisement ne me connaissent plus avec ce genre de courses, même à vitesse soutenue.
  La maison me prend quelques instants à repérer. Et un peu plus pendant le temps et la précaution que je prends à éviter d'attirer de quelconques intruses, de nouvelles saloperies qui ne feraient que me retarder d'autant plus, ou mettre les deux Nephils en danger en plus de moi.
  Je toque rapidement, avant d'entrer. Un moyen de leur faire comprendre que c'est moi, pas un Seraph, ou autre chose qui pourrait les faire sursauter plus que de raison. Et mes pas rapides se dirigent par réflexe jusqu'aux lueurs fébriles de bougies. La maison est abandonnée, poussiéreuse. Mais au moins elle faisait une bonne cachette, pour sûr. Je sais pas si l'idée vient de Nelytsa, ou de Luna, dans les deux cas, c'était bien pensé. Et un bon réflexe.


Luna ? Bouge pas. Je suis là.


    Je me déplace rapidement dans la pièce où les deux sont posées, m'asseyant à côté de la punk. Le regard inquiet et scrutant les blessures avec un maximum de précision en un minimum de temps. L'entrainement à l'infirmerie prouve petit à petit ses réussites, je me sens assez à l'aise. Si on oublie le fait qu'il s'agit de Luna, et que pour le moment je me concentre assez peu sur Nelytsa. Les priorités sont ailleurs, mais je ne l'oublie pas pour autant.
  Les blessures étaient nombreuses, mais en même temps, paraissaient toutes facile à soigner avec un Élixir simple. Cela dit, je l'ai rarement utilisé pour autant de points d'entrées et de sortie de balles. Est-ce qu'il pourra gérer tout ça ? En soit, même si il ne gère pas tout, il devrait largement suffire, couplé aux soins humains, pour tenir jusqu'à guérison. Un gros soupire d'appréhension s'échappe de mes lèvres, et je sors rapidement l'une de mes fioles. Va pour les soins.


Ok, tu bois, doucement, et ensuite tu te reposes. Tu connais l'effet de toute façon, attends toi à avoir un sacré sommeil comme on en connait plus.


    Un bras déjà posé derrière sa tête, je la redresse un peu. Portant le liquide à ses lèvres sans y aller trop vite, laissant son temps à la Nephil pour s'habituer et ne pas en renverser.
  Mon cœur était une scène de concert de rock. Un parfait méli-mélo d'instrumentation plus vibrantes les unes que les autres. Trop de raison de ne pas vouloir lui laisser l'occasion de me faire faux-bond. John déjà, qui m'avait dit d'en prendre soin. Elle est Nephil, deuxième raison, que j'applique à chacun d'entre nous. Et puis merde, on a pas encore assez profité. Hors de question qu'elle se barre comme ça dans un autre monde ou dans le noir, selon les philosophies.
  J'ai toujours fait confiance à mes pouvoirs. J'ai toujours su quand ils étaient inutiles, et quand ils étaient parfait, ou capables. Alors sentir cette étrange pression au fond de mon inquiétude, c'était étrange. Comme redevenir parfaitement humain, ressentir à nouveau cette impuissance qu'on a, quand on s'en remet à de la simple médecine.
  Jouer entre le fait que je sache que mes pouvoirs sont là, et en même temps cette fichue peur bleu que ça dérape.

 
Je jure qu'après t'être rétablie, tu vas avoir droit à un savon, version ironique comme on sait faire. Et si tu veux l'éviter comme à chaque fois que tu dois faire face à une discussion entre êtres humains, tu vas être déçue.



© Halloween



Des tas de choses à mettre ici:
 

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1104
Wishes : 99

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Dim 2 Juil 2017 - 11:31
- Ouais. Vous pourrez continuer de jouer. Je pourrais même t'amener au parc d'attraction avec Tommy, Curse. Et Clara. La nephil qui s'occupe de Curse comme une vrai maman. T'sais. 

Oh, Curse à donc une Maman? C’est chouette ça. Et Tommy il en a une aussi. En fait, je suis la seule à ne plus en avoir. Enfin, c’est pas grave, je suis grande maintenant, alors je peux me débrouiller. Et puis j'ai retrouvé Papa, il y a mes loups et Corrine donc je ne suis pas tout seule. Je termine de recoudre la plaie à l'épaule alors de Luna secondée par Blue. Au moins celle-là sera réglée.

Il est plus fiable que ton toutou de la poufiasse d'Elue au moins !
Nel' a raison, elle est forte maintenant, et elle est pas toute seule. Personne pourra lui faire de mal désormais !

- Insulte pas Rek'. Ou tu feras une superbe peluche pour... Tommy.
Et il te fera prendre un bain. 


"- Ça, il est pas prêt d'y arriver. Même moi, j'ai pas vraiment réussi. "

Oui, moi ça me fait rire. Je me souviens de cette journée et de la chute de Corrine dans la baignoire. c'était juste tellement drôle. Enfin, je n'ai pas le temps de trop m'en souvenir, Rekor ne devrait plus tarder maintenant que je lui ai donné l'adresse. Tsume reste derrière la prote, à guetter son arrivée et il me prévient en sentant une odeur humaine approcher. Du coup, je ne suis pas surprise en l'entendant toquer et à peine Tsume a t'il déverrouiller la porte qu'il se jette en direction du canapé ou se trouve Luna. Que je suis encore en train de soigner, ayant commencée à recoudre sa main cette fois.

Luna ? Bouge pas. Je suis là.
Ok, tu bois, doucement, et ensuite tu te reposes. Tu connais l'effet de toute façon, attends toi à avoir un sacré sommeil comme on en connait plus.


Oh, il a des potions avec lui? C’est bien ça, je devrais faire pareille. Dans mon sac à dos, je n'ai qu'une trousse de soin, je devrais prendre aussi des trucs comme ça, qui soignent tout comme dans les jeux vidéos. Faudra que je lui demande ou il les a eu. Enfin, il a l'air de savoir ce qu'il fait et comme toute son attention est concentrée sur Luna, je me lève pour me rendre à la cuisine. J'ai du sang sur mes vêtements mais je peux au moins me nettoyer les mains bien comme il faut. Blue est avec moi et elle vient me câliner un peu. J'ai fais ça à maman aussi, plusieurs fois, il y a longtemps...

Dans ma tête, mes loups me félicitent tandis que Tsume continue de monter la garde, attentif derrière la porte refermée à clef. Moi, je suis un peu triste de voir l'état de la maison de Maman maintenant. Et je rejoins de nouveau Rekor et Luna, avec une bouteille d'eau et des verres, pour boire et aussi ré humidifier le linge sur le front de Luna.

"- J'ai aussi de quoi grignoter encore. Y reste des biscuits dans le placard. Ca va aller, tu crois? J'ai fait de mon mieux, en tout cas. "


~ Je parle en darkred ~
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 156
Wishes : 157

avatar
PNJ
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Mar 11 Juil 2017 - 15:01
Genre la nana aux trois quarts morte essayait de menacer Corrine ? La bonne blague !

TU parles, t'as aucune chance de m'attraper !

Encore faudrait-il déjà qu'elle survive. Et en plus elle la menaçait d'un bain ?! Par réflexe, la renarde hérissa son poil en feulant.

S'il essaye de me foutre à l'eau, je l'égorge sur place frrrrrrrr !

Cela dit, cette idée sembla amuser Nelytsa puisqu'elle rit, alors ça calma la bête. C'est vrai que la petite n'avait jamais réussi à laver la renarde, et ça ne risquait pas d'arriver. Seule la mésaventure qu'elle avait subi à Halloween était ce qui se rapprochait le plus d'un bain, et encore. Le QG avait été dans un sacré état après, avec toute cette mousse...

Corrine gronda vers la porte lorsque Rekor toqua et entra. Elle se précipita sur les épaules de Nelytsa, prête à la protéger au cas où, même si ça ne semblait pas du tout nécessaire : le Nephil n'avait d'yeux que pour la morte-vivante en train d'agoniser. Tant mieux ! Restant sur sa protégée, la renarde veilla à ne pas risquer de tomber dans l'évier pendant que Nelytsa se lavait les mains, puis elle garda à nouveau à l'oeil les deux Nephils une fois revenues dans le salon, sans pour autant descendre. Elle était très bien sur ces épaules toute fines pile à sa taille !

Personne pourrait faire mieux Nel', t'as été parfaite ! Si elle meurt, ce sera de sa faute à elle, pas la tienne.

Une façon comme une autre de déculpabiliser Nelytsa.
Voir le profil de l'utilisateur

En ligne
Messages : 1803
Wishes : 51

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Mer 12 Juil 2017 - 1:08
J'admets. Je sourie un peu trop à la réaction de la créature sous mes menaces à la con. A croire que Bey m'a offert la capacité d'absorber l'énergie des gens que j'énerve. J'oserai presque un éclat de rire si je ne risquais pas ma vie sur cette mauvaise blague. D'autant que la petite bête menace cordialement d'égorger mon frere. Nan ce serait de mauvais goût de plaisanter sur ca.
Je reste consciente tandis que les minutes défilent.

Après une éternité. Ou quelques douzièmes de cadran d'horloge. J'entends du bruit. Sans lever la tête, je reconnais sa voix, son pas rapide, même le bref silence analytique qui suit quand il me découvre.. Et seulement apres cette maigre attente. Je le vois émerger dans mon champ de vision restreint au plafond.
Je ne l'ai jamais vraiment vu aussi inquiet. Peut être que je devrais m'excuser ? J'veux dire. Nan. C'est stupide de m'excuser d'être contractante. D'autant que j'ai tout fait. Pour éviter le conflit. Puis pour  remporter ce combat quand la première issue c'est avérée un cul de sac. Rek lui même connait les risque de ce genre de chose. On était plus ou moins conscient de ce que c'était. De s'attacher. Alors qu'on est en guerre. Je pense que même si aucun de nous n'a pris le temps de calculé la balance entre risque et bénéfice. On savait que cela arriverait tôt ou tard. Pour lui, de devoir me soigner en sale état. Pour moi : De devoir le ressusciter.

Je vois Rekor s'activer. Je l'entends parler avant de boire délicatement sa potion. Si énerver les gens me donne de l'énergie. Cette dernière n'est probablement rien comparé a celle que me procure le contact des mains de Rekor. A bout. Je trouve quand même la force de boire ses parole et sa mixture au goût indescriptible. Puis de rire faiblement à ses mots. A cette menace planante de savon ironnique que je ne saurais pas éviter. Quand Nelytsa s'éloigne de mon champs de vision pour une destination inconnue. Je continue de rire.
Un petit bruit fébrile. Plus un souffle qu'un éclat. A peine née et déjà assommé par un début de torpeur bien agressif.  Mais je repousse l'instant encore un peu. Juste le temps de me perdre dans la contemplation du visage de Rekor. Je crois que je viens de réaliser quelque chose d'important. Ca mérite au moins de glisser quelques mots à peine audible pour partager ma découverte. Alors je repousse fébrilement le délai avant de sombrer dans le sommeil :

- Moi aussi... Je t'aime.

J'crois que c'est la première fois que je le dis. Comme ça. Gratuitement. Sans humour, sans armure. Sans double sens sarcastique ou once de parodie. Le premier degrés. La sincérité mièvre. Cet écueil usé jusqu'à la corde dont je me plait a me moquer. C'est la première fois que je l'emploie. Que je passe cette peur irrationnelle. Que je dit simplement à quelqu'un que je l'aime.

Et c'est sur un lit ensanglanté qui pourrait être un linceul.
A croire que même si je m'en moque. J'aime malgré moi les clichés .
Et comme pour le confirmer. J'crois que c'est a peu près a ce moment la que je me suis endormie. Assommée par la potion.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1578
Wishes : 110

avatar
N-Bras droit
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Jeu 13 Juil 2017 - 4:13


Moi aussi.

    Je suis peut-être concentré sur Luna, mais j'observe quand même Nelytsa quitter la pièce, avant de reporter mon attention sur la Nephil au cœur de la soirée. Lui renvoyant volontiers cet espèce de regard qu'elle a, observant son visage en sueur mais bien vivant, rassurant pour moi. Mes mains s'activent lentement, j'avais tout le temps du monde maintenant qu'elle avait avalé le miracle en bouteille. Et lentement j'écarte quelques mèches collantes, replace le bout de linge sur son front.
  Assis par terre à côté du canapé, je détend un peu mes jambes, me retrouvant à sa hauteur, mon bras calé au dessus de sa tête, sur le dossier. Et la main retombant vaguement sur elle, caressant sa joue sans perdre ses yeux des miens.
  Et plus les secondes passent, plus le stress s'évapore. La potion faisait effet, elle n'avait plus d'épée de Damoclès au-dessus de la tête, et je n'aurais donc pas à la perdre. Pas maintenant en tout cas. L'échéance est encore repoussée, et peut-être que la prochaine frayeur sera de mon origine, qui sait ? On s'en fou. On le sait tous les deux. On sait bien que d'un jour à l'autre, on peut disparaître. On a mené un coup dur aux Seraphs, mais les Ombres dorment encore, quelques bleus encore puissants doivent traîner, et puis il y a ces affaires louches qui traînent sous tout ça.
  Bref, on est préparé. Du mieux qu'on peut. Préparés à ça en tout cas.

    Parce que ses mots me prennent lentement de cours. Et si le ton, et ma propre phrase qui la précède, aurait normalement pu être ironique, à nos habitudes. Aurait pu dénoncer une moquerie quelconque, un ton léger. Là.. Merde. Ça sonnait cliché, mais réel. A me faire remonter les mille inquiétudes que j'avais réussi à enterrer en quelques instants.
  Et pourtant, derrière.. C'est.. Libérateur. Ces mots sont pièges, souvent, c'est ce que les amourettes de lycée nous apprennent. Ils sont parfois si facile à dire, et à côté si vides de réalité. Et pourtant, on espère toujours pouvoir l'entendre avec la bonne intonation, le bon ton salvateur.
  Est-ce la vie de contractant, courte, dangereuse, prête à s'achever à chaque instant, qui me rend si fleur bleue ? A ce point atteint par deux fichus mots ? Nan, je pense pas. C'est peut-être plutôt le fait qu'elle soit étendue, somnolente, incapable de mentir ou de cacher quoi que ce soit. Et aussi le fait qu'en l'espace de quelques instants de réflexion intense, de cœur se réchauffant à grande vitesse, qu'elle décide qu'il est temps de dormir. Fichu combat, fichu Élixir. Entretenant le cliché de ses mots auxquels je ne peux même pas répondre.
  Mais si tu t'attends à te faire excuser tes blessures comme ça, et si tu t'attends à ce que je devienne aussi cliché que toi...
  ...
  ...
  Je la déteste. Vraiment. J'ai l'impression de ne même pas me contrôler, que cette action est écrite par une main qui me dirige. Comme si une force supérieur dictait mes actions, comme un personnage prisonnier d'une narration dont l'écrivain est le maître.
  Redressant lentement mon corps, je me penche en avant sur le canapé, déposant mes lèvres contre les siennes, endormies. Je doute qu'elle s'en plaindrait, même éveillée. Alors je me permet, une petite dose de cliché supplémentaire. Peut-être pas le baiser de prince le plus spectaculaire. Mais de quoi me prouver à moi-même que.. Ouais. Moi aussi.

    Reposant bien mes fesses au sol, le bras continuant de lisser ses cheveux, de glisser sur sa joue ou ses épaules. Je veille distraitement. De quoi repérer tardivement le retour de la seconde Nephil et de ses compagnons. La renarde toujours aussi grande gueule. Mais pas de quoi me faire réagir à l'heure actuelle.
  Tant pis pour la discrétion, pour mon geste peut-être repéré, pour tout ça. De toute façon, notre couverture n'est pas spécialement parfaite, et notre anonymat n'a jamais été une question de vie ou de mort. C'est simplement un petit coussin confortable dans lequel nous nous sommes installés.
  Mais soit, je tends les mains pour récupérer la bouteille et les verres, bien décidés à participer maintenant que j'étais là. Outre mes Élixirs également.


Merci Nelytsa, et ouais, t'as été parfaite. Merci de l'avoir sauvée, et de m'avoir appelé.


    Je souris avec totale honnêteté vers la jeune Nephil. Elle venait de réussir à faire survivre Luna jusqu'à mon arrivé. C'était exactement ce qu'il fallait, elle avait fait son maximum, et même si la renarde sentait un peu trop le compliment gratuit et la lèche, elle n'avait pas totalement tord. Derrière les paroles dures, si les choses s'étaient mal passées, probablement que le hasard et Luna auraient été seuls fautifs. Et tout ce merdier dans lequel on est, mais comme je le pensais devant ses yeux juste avant, nous sommes préparés. Nous sommes au courant.
  La bouteille en main, j'humidifie rapidement le tissu, le reposant sur son front avec infinie délicatesse. Puis je sers les verres d'eau, en tendant un à la gamine en première. Puis à ce qui devait être l'une de ses louves à côté. Et finalement m'en servant un pour moi-même avant de déposer la bouteille sur le sol. Soupirant un peu en vérifiant la respiration calme de la Belle au Bois Dormant.


Est-ce que tu sais ce qu'il s'est passé Nel' ? Tu étais là, ou bien elle a eu le temps de t'en parler ?


    Vu son état, et celui de ses loups, je doute qu'elle ait été là pendant l'agression. D'autant qu'elle a participé à l'attaque du QG, je me doute qu'elle ne serait pas restée cachée, qu'elle aurait au moins essayé d'aidé, voir qu'elle aurait aidé tout court, puisque je ne suis pas très bon juge quant à sa puissance actuelle.
  Mais j'imagine plutôt qu'elle l'a trouvée après coup. Reste à savoir si Luna a eu le temps de parler un peu. Préciser si c'était un Seraph ou une Ombre. Et savoir si on peut se considérer en sécurité, ou actuellement traqués, d'ailleurs. Si il s'agit d'un Seraph, et qu'il est au courant que Luna est mal-en-point, mais pas éliminée, peut-être la traque t'il encore.
  Bref, un petit débriefing ne ferait pas de mal. Même si le ton que j'utilise est bien plus calme que ce qu'il devrait être. J'ose espérer que nous sommes tranquilles, vraiment.
  Pas question de lui faire prendre d'autres risques pour le moment.
  C'est tellement terrible de me rendre compte que je suis obligé de rajouter ce 'pour le moment'.. Incapable d'assurer une quelconque sécurité dans ce monde de morts. Monde qui cela dit, me sort complètement de l'esprit à chaque fois que mon regard oscille entre la Nephil à la renarde, et la punk énervante, un sourire niais que je devrais détester, mais qui me passe complètement inaperçu, naissant sans mal en m'occupant d'elle.



© Halloween



Des tas de choses à mettre ici:
 

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1104
Wishes : 99

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Jeu 13 Juil 2017 - 13:55
Personne pourrait faire mieux Nel', t'as été parfaite ! Si elle meurt, ce sera de sa faute à elle, pas la tienne.


Oui, peut-être. Mais moi, je veux plus voir les gens mourir alors j'espère que Luna elle va pas y rester. En plus, c'est notre maison, à moi et Maman. Et j'y ai que des bons souvenirs alors, je veux pas que ça change. En tout cas, ils ont l'air drôlement proches tous les deux. Sans doute pour ça que c'est son nom qu'elle m'a donné en premier pour la sauver. A moins que ce soit pour le truc qu'il lui a fait boire. En tout cas, elle dort bien maintenant. Et avec Rekor, moi, Corrine et mes loups, elle craint vraiment rien.

Merci Nelytsa, et ouais, t'as été parfaite. Merci de l'avoir sauvée, et de m'avoir appelé.

"- Je l'aurais bien ramenée toute seule au QG mais c'était trop grave. Alors ici, ça faisait un bon refuge, le temps de la soigner. "

Tsume toujours derrière la porte guette du nez et des oreilles le moindre signe suspect extérieur mais toujours rien. Blue reste avec moi, gardant un oeil sur l'état de Luna alors que Corrine restait sur mon épaule. Je récupère le verre d'eau, que je bois tranquillement. J'avais soif en fait, mais je ne m'en rendais pas compte. Blue prend le sien aussi mais ne le boit pas encore.

Est-ce que tu sais ce qu'il s'est passé Nel' ? Tu étais là, ou bien elle a eu le temps de t'en parler ?

"- J'ai entendu son message télépathique, où elle disait être blessée avec 2 seraphs qui la suivait peut-être. J'étais pas loin alors j'ai couru dans sa direction. Quand je l'ai trouvé, j'ai envoyé mes loups en reconnaissance et par chance, ils la suivait pas. Lenna a du rester avec l'autre seraph qu'elle a blessé. Mais pour pas rester à découvert, je l'ai emmené ici. Je l'ai soigné de mon mieux et je t'ai appelé et puis... bah voilà."

Maintenant, Luna dort plutôt paisiblement tandis que tout le monde veille sur elle. J'aimerais bien que Maman soit là aussi. Elle aurait vu comme j'ai pas oublié ses leçons de premiers secours et comme je suis devenue une grande Nephil. Une Accomplie même. N'empêche maintenant, je suis un peu fatiguée alors je m’assois sur le fauteuil à côté. Moi aussi, je vais souffler un peu, comme il n'y a plus de danger.

"- Elle va dormir longtemps, Luna? C'est quoi que tu lui a donné? On pourra rentrer au QG bientôt ou faudra encore attendre? "


~ Je parle en darkred ~
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 156
Wishes : 157

avatar
PNJ
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Mer 19 Juil 2017 - 14:41
Corrine laissa Nelytsa répondre à Rekor une fois que la Nephil fut apparemment en sécurité santé parlant. Elle observait l'homme, méfiante comme toujours, mais tout allait bien. Lorsque la petite s'assit, la renarde sauta sur ses genoux en réclamant des câlins par habitude.

Tu peux te reposer si tu veux, je veille sur toi.

Elle sentait bien que la petite commençait à fatiguer avec toutes ces émotions, et puis mine de rien c'était éprouvant de soigner quelqu'un sans savoir vraiment s'il allait s'en sortir. La pauvre gamine n'avait vraiment pas de chance, encore que pour une fois la blessée semblait apte à s'en sortir avec les soins reçus par son copain. Et sans Nelytsa, elle serait sans doute morte. Comme quoi c'est vraiment elle la meilleure !
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1578
Wishes : 110

avatar
N-Bras droit
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Sam 22 Juil 2017 - 17:08


Un appel de détresse

    Calmement installé, je n'ai qu'à écouter la réponse de Nelytsa. Continuant à surveiller l'état de ma Nephil de copine. Respirant un peu mieux depuis qu'elle était plus stable, j'arrivais à en détacher un peu plus les yeux, me concentrant sur les informations que la petite contractante pouvait fournir. Lenna...


Alors Lenna est vivante.. Elle m'était sortie de la tête depuis le temps...


    Je soupire un grand coup. Si elle avait pu mourir à l'époque où je l'ai affronté, qui sait ce qu'il se serait passé ce soir, peut-être que Luna aurait pu mieux s'en sortir, battre son ou ses adversaires. Ou peut-être que non, mieux vaut ne pas partir sur cette pente là. Elle a survécu à l'époque, la Seraph à la faux, et moi aussi. On était tous les deux en mauvais état, je peux pas trop me permettre de la juger chanceuse de s'être fait sauver la vie.
  Mais le résumé se termine en tout cas, me révélant ce qui était une explication tout ce qu'il y a de plus logique au final. Un combat, appel de détresse, et le sauvetage que la petite à pu opérer.
  Quant à la pluie de questions..


Elle va dormir un petit moment, vu les blessures. C'est un effet secondaire de mon Elixir, ça fait parti de mes pouvoirs. Ils ont différents effets, mais ils fatiguent ceux qui les prennent. Celui la, forcément, sert à soigner efficacement.


    Et la dernière question… Difficile de trancher. Elle serait bientôt transportable, les blessure suffisamment refermées, ce serait assez simple, mais la porter à travers la ville n'est probablement pas une idée de génie. Rajouter à ça que deux Seraphs ou d'autres pourraient trainer dans le coin, pour des représailles, ou achever une Nephil blessée. Ce serait prendre des risques pour pas grand-chose.
  Et encore d'un autre côté, je dois bien avouer que rester dans ce Quartier ne m'enchante guère. J'ai sans cesse l'impression d'être guetté du regard, et l'impression aussi que ça pourrait dégénérer d'une minute à l'autre.
  J'ai des tonnes d'idées en tête, mais la plus logique serait peut-être de retourner chercher ma voiture, et de la ramener ici pour partir de la façon la plus sécurisée. Le seul bémol étant que je devrais laisser Nelytsa, ses loups, et Corrine, ici, le temps de revenir avec le carosse.


Puisque t'as l'air fatiguée comme Corrine le dit, on peut veiller sur toi dans un premier temps. Et quand tu seras en forme, j'irais chercher ma voiture, pour partir en sécurité et rapidement d'ici. On évitera un maximum de risques, et ça laisse le temps à ses blessures de continuer à disparaître.


    Et ça laissera aussi le temps aux Seraphs de se lasser de chercher la punk blessée, si jamais c'est ce qu'ils faisaient. Probablement le meilleur plan qu'on ait dans l'immédiat.



© Halloween



Spoiler:
 


Des tas de choses à mettre ici:
 

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1104
Wishes : 99

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Dim 23 Juil 2017 - 13:43
Elle va dormir un petit moment, vu les blessures. C'est un effet secondaire de mon Elixir, ça fait parti de mes pouvoirs. Ils ont différents effets, mais ils fatiguent ceux qui les prennent. Celui la, forcément, sert à soigner efficacement.

Ah, alors c'est lui qui créé ces potions? Ça doit être pratique. En tout cas, Luna dort vraiment comme un bébé. Moi, je suis rassurée, elle ne mourra pas. Alors je soupire un grand coup tandis que Corrine vient monter sur mes genoux alors que je me m'assois. Et déjà, mes mains la câline doucement, profitant du contact pelucheux de sa fourrure.

Tu peux te reposer si tu veux, je veille sur toi.

Puisque t'as l'air fatiguée comme Corrine le dit, on peut veiller sur toi dans un premier temps. Et quand tu seras en forme, j'irais chercher ma voiture, pour partir en sécurité et rapidement d'ici. On évitera un maximum de risques, et ça laisse le temps à ses blessures de continuer à disparaître.

"- Je suis un peu fatiguée, parce que j'ai pas encore l'habitude d'avoir 2 loups de sortis en même temps. Et puis, je m'inquiétais pour Luna mais maintenant, ça va aller. Je vais juste me reposer un peu mais ce sera pas long. "

Et puis, on sera vraiment plus en sécurité une fois rentrés au QG. Mais là, je baille un peu. Blue va remplacer Tsume à la porte tandis que lui me demande de le rappeler, pour économiser mes forces aussi. Corrine restant avec moi et Rekor surveillant Luna, je peux donc moi aussi en profiter pour souffler pour de bon. Et mine de rien, ne garder qu'un seul loup est reposant soudain.

"- Elle est garée loin, ta voiture? Maman, elle en a jamais eu elle. Tu crois que je pourrais conduire un jour, moi? "


~ Je parle en darkred ~
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 156
Wishes : 157

avatar
PNJ
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    Sam 5 Aoû 2017 - 12:06
Ouais ben qu'elle dorme, ça ferait un problème de moins pour Nelytsa ! Comment ça Rekor parler de veiller sur la petite ? Pfeu comme s'il pouvait le faire ! Depuis que la renarde était là, elle n'avait pas vu un Nephil apte à assurer la sécurité de sa protégée. Amateurs !

On ? J'ai pas besoin d'aide pour veiller sur Nel', tu peux partir tout de suite chercher ta voiture et nous débarasser le plancher !

Que la petite puisse vraiment se reposer, sans être enquiquiner par ces Nephils même pas fichus de se débrouiller sans elle. Tu parles d'adultes ! Bien installée sur les genoux de Nelytsa, Corrine gardait toujours un oeil sur Rekor tout en émettant légèrement son roncoulement pour sa protégée, parce qu'elle savait très bien qu'elle aimait bien ce bruit.
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Quartier désert] Un appel de détresse    
 [Quartier désert] Un appel de détresse
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un appel de détresse [RP 2eme groupe]
» [Quartier désert]Une soirée dans les ombres
» Un appel de détresse [RP 1er groupe]
» [Quartier désert] Régicide des temps modernes
» [Appel aux Gueulards] - Les Elfes de la Nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fate of Wishes :: Palema :: Quartier Sud-