Un mystérieux petit animal croise votre route : Je souhaite que tu passes un contrat avec moi. En échange, j'exaucerais n'importe lequel de tes voeux.
 

Partagez | 
 Présentation de Wojtek Zamoyski

Messages : 12
Wishes : 8

avatar
Humain
MessageSujet: Présentation de Wojtek Zamoyski   Sam 27 Mai 2017 - 18:44
NOM PRENOM DE VOTRE PERSONNAGE




Informations générales

¤ Identité ¤
¤ Nom : Zamoyski
¤ Prénom : Wojtek
¤ Âge : 18
¤ Activité : Mercenaire de l'internet ( elo booster sur LoL ).
¤ Provenance de l'avatar : Shigeo Kageyama de Mob Psycho 100


¤ Description physique ¤
1m67, cheveux noirs, yeux marrons, teint pâle, musculature de gamer. Il s'habille généralement de couleurs sobres, comme le noir, bleu, blanc ou gris et toujours en longues manches. Les mauvaises langues diraient que ses expressions peu nuancées n'alternent qu'entre le narquois et l'antipathique en passant par le regard vide, Wojtek leur répondrait que c'est toujours mieux que d'avoir l'air d'un idiot souriant
¤ Description mentale ¤
Wojtek est un joueur et compétiteur qui déteste perdre par-dessus tout. Qu’il s’agisse d’une partie de monopoly, d’une partie de jeu vidéo ou encore d’une compétition internationale de go, c’est pareil, vous ne l’entendrez jamais dire « bien joué » s’il se trouve d’un autre côté que celui des vainqueurs. Mais n’allez surtout pas penser que c’est parce qu’il est mauvais perdant, c’est juste qu’en toute objectivité, vous n’avez pas bien joué, vous n’êtes d’ailleurs pas un bon joueur et en aucun cas digne de son estime. Wojtek ne garde ses compliments que pour des adversaires de valeur, voilà tout. Ne prenez pas la mouche parce que vous n’en êtes pas un…
Et encore une fois, OUI  vous avez très mal joué cette partie de bataille, puisqu’il vous le dit ! Arrêtez donc de vouloir le contredire, c’est vous qui êtes mauvais joueur, là !

Être ami avec Wojtek n’est pas impossible pour autant, il suffit juste de ne jamais gagner contre lui à un jeu sans reconnaître que cette victoire n’était pas du tout méritée, et tout se passera bien. Vous pourrez même à force d’efforts finir par lui faire accepter une défaite, mais assurez vous qu’il soit dans d’excellentes dispositions et que vous êtes vraiment un bon ami pour lui avant de vous lancer dans une entreprise aussi audacieuse.

En dehors de son obsession pour les jeux et la victoire, Wojtek se caractérise un peu par une certaine condescendance et sa maîtrise de la répartie cinglante mais ce qui frappe à sa vue est surtout son insouciance décontractée. En effet, rien ne semble l’atteindre, rien ne semble le tracasser, rien ne semble éveiller quoi que ce soit de fort en lui. Seule la perspective d’écraser ses adversaires et la frustration lors d'une défaite parviennent à vraiment l'animer, ce qui en passant n'est généralement pas pour le mieux : il peut être vraiment lourd quand il s'y met.


Histoire

¤ Quoi qu'il t'est arrivé ? ¤
Quoi qu’il m’est arrivé ? Ca t’intéresse vraiment, ou tu me le demandes juste par politesse ? Parce que moi je te le dis tout de suite : la tienne de vie a intérêt à être vraiment trépidante pour que je daigne écouter plus de cinq minutes.

Mais si tu y tiens vraiment, et bien disons que je n’ai rien vécu qui mérite d’être mentionné jusqu’à l’âge de dix ans, quand mon oncle m’a fait découvrir mon talent pour le jeu de go. C’est que j’étais carrément doué pour mon âge. A vrai dire, j’étais tellement doué qu’après seulement une demi-dizaine de compét junior remportées au cours de mes deux premières années de jeu, on me voyait déjà pas moins que futur compétiteur de rang international. Pas juste la famille ou des potes tentés par l’exagération, hein, non, vraiment. Mon coach, ses collègues, les journalistes et même le grand Lee Sedol voyaient en moi son futur successeur. Lee Sedol, c’est le dieu de ce jeu, au fait.

Seulement, le souci lorsque l’on est jeune et talentueux, c’est que tout le monde pensera qu’en grandissant, on ne pourra que continuer de s’améliorer. Que si à douze ans on est extrêmement fort pour son âge, à vingt ans on sera proportionnellement aussi fort, comme s’il s’agissait là d’un raisonnement logique. Et bah manque de bol, ce ne fut pas mon cas. J’ai atteint mon point culminant au jeu de go à l’âge de treize ans. A la fin de ma quatorzième année, malgré ma motivation sans faille pour devenir le meilleur de tous, le verdict était sans appel : je n’avais pas du tout progressé par rapport à l’année passée. Pire, d’autres jeunes talents avaient émergés la même année et fait passer le mien dans l’ombre, il y en avait même deux qui étaient plus jeunes que moi ! La chute fut pour le moins brutale. L’espace d’un battement d’œil, je suis passé du possible successeur de Lee Sedol à un vulgaire indicateur de mesure pour estimer le potentiel des nouveaux talents : si on était moins bon que moi à l’âge de treize ans, il y avait somme toute peu de chance que l’on devienne le prochain génie du jeu. J’ai bien essayé de surmonter cela, ce n’est pas la stimulation et la rage de vaincre qui manquaient, mais rien à faire, j’avais atteint ma limite. Mon moment de gloire n’aura pas duré bien longtemps.

Avec le recul, ma carrière de joueur de go est comparable à cet antagoniste de film épique, celui pour qui tu sens que même s’il est pas mauvais par rapport à d’autres, c’est clairement pas lui qui fera office de boss final. Pas comme le roi sorcier d’Angmar dans le seigneur des anneaux, non, l’exemple est mauvais...Voyons voir...Ah, oui, plutôt comme ce chef de brigade Ourouk-Aïe dans le premier film, celui qui en impose et fait parler de lui pendant quinze bonnes minutes avant de se faire lamentablement décapiter par ce bon vieux Aragorn. Ouais, voilà, c’est ça. Pas glorieux glorieux, mais j’imagine que c’est toujours mieux que d’être l’un de ces orcs interchangeables qui se font découper par paquets de dix…

Bref. Si j’ai vite cessé de progresser, la décadence, elle, ne s’est pas arrêtée en si bon chemin. Dès l’âge de quinze ans, je n’étais déjà rien de plus qu’un type fort au jeu de go parce qu’il avait passé les cinq dernières années de sa vie à vouloir l’être, on ne parlait plus du tout de talent. J’ai arrêté ce jeu depuis. Mon seul talent n’avait jamais été que celui d’apprendre très vite, mais ma limite n’était pas à la hauteur des attentes des autres, ni des miennes. Et dire que c’est l’une des seule chose de laquelle je peux me vanter aujourd’hui. C’est que tout apprendre très vite ne sert pas à grand-chose si les sommets sont inaccessibles. Dans un marathon, démarrer en sprintant ne permet en aucun cas de mieux atteindre la ligne d’arrivée.

Du reste, j’ai eu un parcours à peu près normal, j’ai d’ailleurs trouvé un travail et un rythme de vie sitôt sorti du lycée. En effet, je suis devenu un mercenaire des jeux en ligne. Honnêtement, ça sonne pas trop mal dit comme ça, bien mieux que « vulgaire elobooster à la solde de Voliboost sur le jeu League of Legend », c’est pourquoi je vais m’en tenir au premier terme.

( Pour ceux qui se demanderaient ce qu'est l'elo-boosting, et bien, imaginez vous simplement être classés dans le top 10 mondial aux échecs alors même que vous êtes une bouse monumentale à ce jeu, le genre à vous prendre des dérouillées face à Fernand le fan de tuning alcoolique ou encore Joe le rigolo. L'explication : votre frère jumeau génial, qui est un vrai virtuose des échecs, et qui s'est amusé à jouer à votre place en usurpant votre identité tout ce temps. Vous voyez le principe ? Bien. Maintenant, remplacez  "top 10 mondial aux échecs" par "top 200 000 mondial sur un jeu en ligne frustrant et stupide" ainsi que  "votre frère jumeau génial" par "un mercenaire qui le fait anonymement pour de l'argent". Voilà, vous connaissez maintenant mon travail ! )

On pourrait penser comme ça qu’avoir le niveau de jeu pour être recruté par un booster comme Voliboost constitue une qualité dont je pourrais être fier : je ne suis pas de cet avis. C’est comme pour le jeu de go, en fait : t’as beau être pas trop mauvais au début et progresser très vite, si à la fin c’est toujours insuffisant pour devenir joueur pro, c’est raté.  

En parlant de raté, j’ai perdu mon job chez Voliboost l’année dernière suite à une plainte d’un client un peu mécontent dont je m’étais occupé. Il n’a effectivement pas apprécié que son compte se fasse bannir jusqu’en l'an 2146, et a rejeté la faute sur moi sous prétexte qu’il m’ait arrivé d’avoir l’insulte facile pendant que je faisais mon travail. Mentalité typique de joueurs de bas niveau payant pour de l’eloboosting. Nan, parce que je suis désolé, mais pour écoper d’un bannissement définitif, il faut biiiien plus qu’une trentaine de partie à souhaiter la mort des gens dans un chat, j’en sais quelque chose du haut de mes quatre comptes bannis à vie. Ce type avait clairement des antécédents avec la justice Riotène ( Riot étant l’entreprise auquel appartient le jeu League of Legend ) pour perdre son compte aussi bêtement. Mais pas possible de faire entendre raison à mon patron de l’époque, et il faut bien admettre que l'historique de bannissement comportait essentiellement des insultes d’un niveau d’inventivité auquel nul autre que moi n’aurait put prétendre, du genre « idk how ur mom hasn’t suicided yet » ou « fortunaly, euthanasia is allowed for suffering animals like you ». Du coup je me suis fait virer. Enfoiré de silver.

« Le client est roi », qui est l’imbécile qui a inventé ce proverbe, franchement ? Bref, heureusement je ne manque pas de ressource, et j’ai trouvé un plan B dans le mois qui suivi, et c’est encore celui auquel je me tiens aujourd’hui. En effet, j’ai décidé de traverser l’Atlantique pour aller vivre l’aventure aux US après avoir trouvé un contrat d’embauche avec le respectable Tarzaned ( c’est un peu le Voliboost de l’autre continent, mais lui ne virerait jamais l’un de ses employés pour un incident aussi dérisoire que le mien, sinon il aurait dut se virer lui même depuis belle lurette. Sacré Tarzaned ! ). La demande est encore plus élevée sur le continent Nord-américain. La paie aussi, mais il faut quand même dire que les conditions de travail sont plus difficiles : vous avez sûrement déjà entendu parler de la fameuse « NA Solo queue » ?


Non ? Vous vous en fichez ? Très bien ! Fallait-le dire tout de suite aussi ! Je vous rappelle que je ne parle jamais de ma vie d’habitude, et que c’est vous qui avez insisté pour que je vous la raconte ! Nan, mais oh. T’façon, j’ai eu le temps de résumer tout ce qui méritait de l’être, le reste ne vaut même pas la peine que je l’évoque. Voilà donc pour moi. Ah, si, une dernière précision utile : Wojtek Zamoyski, c’est bien sympa comme nom, mais votre seule chance d’en avoir jamais entendu parler est d’avoir été dans le go compétitif il y a entre trois et neuf ans . Aujourd’hui, je suis seulement connu comme étant  « LuNoO », mercenaire de l’internet d’élite pour le compte de Tarzaned.


Un peu de HRP

¤ On veut en savoir plus ¤
¤ Le règlement a été lu et approuvé ? : OUI

¤ Bonus : Jamais fais de RP avant, j’avais envie d’essayer, je connais déjà quelques membres


Dernière édition par Wojtek Zamoyski le Jeu 1 Juin 2017 - 14:04, édité 11 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2700
Wishes : 508

avatar
S-Elue
MessageSujet: Re: Présentation de Wojtek Zamoyski   Dim 28 Mai 2017 - 9:28
Bonjour,

Bienvenue parmi nous.

Alors déjà, j'ai un petit souci avec l'avatar. La règle stipule que ton avatar doit être issu d'un personnage existant et donc ne pas être un fan-art n'existant qu'en un exemplaire. En plus, pas d'image en 100*100 qui va avec donc déjà : avatar et description physique (un peu courte au passage) à revoir complètement.

Pour le psychique et l'histoire, ça me va. Juste, je n'ai personnellement pas compris ce qu'est un Elo booster alors si tu pouvais juste rajouter clairement ce détail, ce serait nickel. Ainsi que juste donner une indication quand à ses relations actuelles avec sa famille. Après avoir été adulé, il est oublié ou ça reste cordial? Histoire de savoir.

Préviens-moi et je repasserais quand tu auras fait les modifications nécessaires.
Bon courage à toi


~ Je parle en #009999 ~
Spoiler:
 




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 12
Wishes : 8

avatar
Humain
MessageSujet: Re: Présentation de Wojtek Zamoyski   Mar 30 Mai 2017 - 1:07
D'accord, je m'en occupe dans la semaine !
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 12
Wishes : 8

avatar
Humain
MessageSujet: Re: Présentation de Wojtek Zamoyski   Jeu 1 Juin 2017 - 13:23
C'est corrigé, j'espère n'avoir rien oublié.
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 12
Wishes : 8

avatar
Humain
MessageSujet: Re: Présentation de Wojtek Zamoyski   Jeu 1 Juin 2017 - 13:49
Wojtek Zamoyski a écrit:
NOM PRENOM DE VOTRE PERSONNAGE




Informations générales

¤ Identité ¤
¤ Nom : Zamoyski
¤ Prénom : Wojtek
¤ Âge : 18
¤ Activité : Mercenaire de l'internet ( elo booster sur LoL ).
¤ Provenance de l'avatar : Shigeo Kageyama de Mob Psycho 100


¤ Description physique ¤
1m67, cheveux noirs, yeux marrons, teint pâle, musculature de gamer. Il s'habille généralement de couleurs sobres, comme le noir, bleu, blanc ou gris et toujours en longues manches. Les mauvaises langues diraient que ses expressions peu nuancées n'alternent qu'entre le narquois et l'antipathique en passant par le regard vide, Wojtek leur répondrait que c'est toujours mieux que d'avoir l'air d'un idiot souriant
¤ Description mentale ¤
Wojtek est un joueur et compétiteur qui déteste perdre par-dessus tout. Qu’il s’agisse d’une partie de monopoly, d’une partie de jeu vidéo ou encore d’une compétition internationale de go, c’est pareil, vous ne l’entendrez jamais dire « bien joué » s’il se trouve d’un autre côté que celui des vainqueurs. Mais n’allez surtout pas penser que c’est parce qu’il est mauvais perdant, c’est juste qu’en toute objectivité, vous n’avez pas bien joué, vous n’êtes d’ailleurs pas un bon joueur et en aucun cas digne de son estime. Wojtek ne garde ses compliments que pour des adversaires de valeur, voilà tout. Ne prenez pas la mouche parce que vous n’en êtes pas un…
Et encore une fois, OUI  vous avez très mal joué cette partie de bataille, puisqu’il vous le dit ! Arrêtez donc de vouloir le contredire, c’est vous qui êtes mauvais joueur, là !

Être ami avec Wojtek n’est pas impossible pour autant, il suffit juste de ne jamais gagner contre lui à un jeu sans reconnaître que cette victoire n’était pas du tout méritée, et tout se passera bien. Vous pourrez même à force d’efforts finir par lui faire accepter une défaite, mais assurez vous qu’il soit dans d’excellentes dispositions et que vous êtes vraiment un bon ami pour lui avant de vous lancer dans une entreprise aussi audacieuse.

En dehors de son obsession pour les jeux et la victoire, Wojtek se caractérise un peu par une certaine condescendance et sa maîtrise de la répartie cinglante mais ce qui frappe à sa vue est surtout son insouciance décontractée. En effet, rien ne semble l’atteindre, rien ne semble le tracasser, rien ne semble éveiller quoi que ce soit de fort en lui. Seule la perspective d’écraser ses adversaires et la frustration lors d'une défaite parviennent à vraiment l'animer, ce qui en passant n'est généralement pas pour le mieux : il peut être vraiment lourd quand il s'y met.


Histoire

¤ Quoi qu'il t'est arrivé ? ¤
Quoi qu’il m’est arrivé ? Ca t’intéresse vraiment, ou tu me le demandes juste par politesse ? Parce que moi je te le dis tout de suite : la tienne de vie a intérêt à être vraiment trépidante pour que je daigne écouter plus de cinq minutes.

Mais si tu y tiens vraiment, et bien disons que je n’ai rien vécu qui mérite d’être mentionné jusqu’à l’âge de dix ans, quand mon oncle m’a fait découvrir mon talent pour le jeu de go. C’est que j’étais carrément doué pour mon âge. A vrai dire, j’étais tellement doué qu’après seulement une demi-dizaine de compét junior remportées au cours de mes deux premières années de jeu, on me voyait déjà pas moins que futur compétiteur de rang international. Pas juste la famille ou des potes tentés par l’exagération, hein, non, vraiment. Mon coach, ses collègues, les journalistes et même le grand Lee Sedol voyaient en moi son futur successeur. Lee Sedol, c’est le dieu de ce jeu, au fait.

Seulement, le souci lorsque l’on est jeune et talentueux, c’est que tout le monde pensera qu’en grandissant, on ne pourra que continuer de s’améliorer. Que si à douze ans on est extrêmement fort pour son âge, à vingt ans on sera proportionnellement aussi fort, comme s’il s’agissait là d’un raisonnement logique. Et bah manque de bol, ce ne fut pas mon cas. J’ai atteint mon point culminant au jeu de go à l’âge de treize ans. A la fin de ma quatorzième année, malgré ma motivation sans faille pour devenir le meilleur de tous, le verdict était sans appel : je n’avais pas du tout progressé par rapport à l’année passée. Pire, d’autres jeunes talents avaient émergés la même année et fait passer le mien dans l’ombre, il y en avait même deux qui étaient plus jeunes que moi ! La chute fut pour le moins brutale. L’espace d’un battement d’œil, je suis passé du possible successeur de Lee Sedol à un vulgaire indicateur de mesure pour estimer le potentiel des nouveaux talents : si on était moins bon que moi à l’âge de treize ans, il y avait somme toute peu de chance que l’on devienne le prochain génie du jeu. J’ai bien essayé de surmonter cela, ce n’est pas la stimulation et la rage de vaincre qui manquaient, mais rien à faire, j’avais atteint ma limite. Mon moment de gloire n’aura pas duré bien longtemps.

Avec le recul, ma carrière de joueur de go est comparable à cet antagoniste de film épique, celui pour qui tu sens que même s’il est pas mauvais par rapport à d’autres, c’est clairement pas lui qui fera office de boss final. Pas comme le roi sorcier d’Angmar dans le seigneur des anneaux, non, l’exemple est mauvais...Voyons voir...Ah, oui, plutôt comme ce chef de brigade Ourouk-Aïe dans le premier film, celui qui en impose et fait parler de lui pendant quinze bonnes minutes avant de se faire lamentablement décapiter par ce bon vieux Aragorn. Ouais, voilà, c’est ça. Pas glorieux glorieux, mais j’imagine que c’est toujours mieux que d’être l’un de ces orcs interchangeables qui se font découper par paquets de dix…

Bref. Si j’ai vite cessé de progresser, la décadence, elle, ne s’est pas arrêtée en si bon chemin. Dès l’âge de quinze ans, je n’étais déjà rien de plus qu’un type fort au jeu de go parce qu’il avait passé les cinq dernières années de sa vie à vouloir l’être, on ne parlait plus du tout de talent. J’ai arrêté ce jeu depuis. Mon seul talent n’avait jamais été que celui d’apprendre très vite, mais ma limite n’était pas à la hauteur des attentes des autres, ni des miennes. Et dire que c’est l’une des seule chose de laquelle je peux me vanter aujourd’hui. C’est que tout apprendre très vite ne sert pas à grand-chose si les sommets sont inaccessibles. Dans un marathon, démarrer en sprintant ne permet en aucun cas de mieux atteindre la ligne d’arrivée.

Du reste, j’ai eu un parcours à peu près normal, j’ai d’ailleurs trouvé un travail et un rythme de vie sitôt sorti du lycée. En effet, je suis devenu un mercenaire des jeux en ligne. Honnêtement, ça sonne pas trop mal dit comme ça, bien mieux que « vulgaire elobooster à la solde de Voliboost sur le jeu League of Legend », c’est pourquoi je vais m’en tenir au premier terme.

( Pour ceux qui se demanderaient ce qu'est l'elo-boosting, et bien, imaginez vous simplement être classé top 10 mondial aux échecs alors même que vous êtes bien nul à ce jeu, le genre à perdre face à Fernand le fan de tuning alcoolique ou même Joe le rigolo. L'explication, c'est votre virtuose de frère jumeau, le petit génie des échecs qui s'est amusé à jouer à votre place en usurpant votre identité tout ce temps. Bien, maintenant, remplacez "classé top 10 mondial aux échecs" par "classé top 200 000 mondial sur un jeu en ligne frustrant et stupide de plusieurs millions de joueurs" ainsi que "votre virtuose de frère jumeau" par "un mercenaire qui le fait anonymement pour de l'argent" et vous avez là une idée assez précise de mon travail )

On pourrait penser comme ça qu’avoir le niveau de jeu pour être recruté par un booster comme Voliboost constitue une qualité dont je pourrais être fier : je ne suis pas de cet avis. C’est comme pour le jeu de go, en fait : t’as beau être pas trop mauvais au début et progresser très vite, si à la fin c’est toujours insuffisant pour devenir joueur pro, c’est raté.  

En parlant de raté, j’ai perdu mon job chez Voliboost l’année dernière suite à une plainte d’un client un peu mécontent dont je m’étais occupé. Il n’a effectivement pas apprécié que son compte se fasse bannir jusqu’en l'an 2146, et a rejeté la faute sur moi sous prétexte qu’il m’ait arrivé d’avoir l’insulte facile pendant que je faisais mon travail. Mentalité typique de joueurs de bas niveau payant pour de l’eloboosting. Nan, parce que je suis désolé, mais pour écoper d’un bannissement définitif, il faut biiiien plus qu’une trentaine de partie à souhaiter la mort des gens dans un chat, j’en sais quelque chose du haut de mes quatre comptes bannis à vie. Ce type avait clairement des antécédents avec la justice Riotène ( Riot étant l’entreprise auquel appartient le jeu League of Legend ) pour perdre son compte aussi bêtement. Mais pas possible de faire entendre raison à mon patron de l’époque, et il faut bien admettre que l'historique de bannissement comportait essentiellement des insultes d’un niveau d’inventivité auquel nul autre que moi n’aurait put prétendre, du genre « idk how ur mom hasn’t suicided yet » ou « fortunaly, euthanasia is allowed for suffering animals like you ». Du coup je me suis fait virer. Enfoiré de silver.

« Le client est roi », qui est l’imbécile qui a inventé ce proverbe, franchement ? Bref, heureusement je ne manque pas de ressource, et j’ai trouvé un plan B dans le mois qui suivi, et c’est encore celui auquel je me tiens aujourd’hui. En effet, j’ai décidé de traverser l’Atlantique pour aller vivre l’aventure aux US après avoir trouvé un contrat d’embauche avec le respectable Tarzaned ( c’est un peu le Voliboost de l’autre continent, mais lui ne virerait jamais l’un de ses employés pour un incident aussi dérisoire que le mien, sinon il aurait dut se virer lui même depuis belle lurette. Sacré Tarzaned ! ). La demande est encore plus élevée sur le continent Nord-américain. La paie aussi, mais il faut quand même dire que les conditions de travail sont plus difficiles : vous avez sûrement déjà entendu parler de la fameuse « NA Solo queue » ?


Non ? Vous vous en fichez ? Très bien ! Fallait-le dire tout de suite aussi ! Je vous rappelle que je ne parle jamais de ma vie d’habitude, et que c’est vous qui avez insisté pour que je vous la raconte ! Nan, mais oh. T’façon, j’ai eu le temps de résumer tout ce qui méritait de l’être, le reste ne vaut même pas la peine que je l’évoque. Voilà donc pour moi. Ah, si, une dernière précision utile : Wojtek Zamoyski, c’est bien sympa comme nom, mais votre seule chance d’en avoir jamais entendu parler est d’avoir été dans le go compétitif il y a entre trois et neuf ans . Aujourd’hui, je suis seulement connu comme étant  « LuNoO », mercenaire de l’internet d’élite pour le compte de Tarzaned.


Un peu de HRP

¤ On veut en savoir plus ¤
¤ Le règlement a été lu et approuvé ? : OUI

¤ Bonus : Jamais fais de RP avant, j’avais envie d’essayer, je connais déjà quelques membres


Dernière édition par Wojtek Zamoyski le Ven 2 Juin 2017 - 1:33, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2700
Wishes : 508

avatar
S-Elue
MessageSujet: Re: Présentation de Wojtek Zamoyski   Jeu 1 Juin 2017 - 21:10
Eh bien, avec les modifications, je dirais que tout est bon pour moi.
Fiche prévalidée !!!
Manque plus que le passage de Kit et Kat et tu seras officiellement des nôtres.


~ Je parle en #009999 ~
Spoiler:
 




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 5927
Wishes : 2305

avatar
KyuBey
MessageSujet: Re: Présentation de Wojtek Zamoyski   Sam 10 Juin 2017 - 10:56
Fruuuuu et bienvenue \o/

Désolée pour le retard, blablabla mes examens blablabla toussa toussa j'arrête pas de le dire on connait la chanson xD

J'ai pas compris le délire de reposter la fiche dans le sujet, mais bon à partir du moment où le premier message est à jour c'est ok ! J'ai au passage effacé ton compte Inommable (je suppose que c'était toi vu l'adresse mail) qui apparemment était un loupé xD

Sinon rien à redire, tout est good, so... fiche validée ! Tu peux dès à présent faire une demande de RP ici pour chercher des topains avec qui t'amuser.

Ce n'est pas obligatoire mais tu peux également te créer un Carnet de Bord dans cette section pratique pour se tenir à jour et savoir où on en est dans son jeu ou ses liens. Si jamais tu dois t'absenter, surtout pense à nous prévenir ici qu'on ne s'inquiète pas.

En tant qu'humain, je t'invite à consulter ce sujet. Si tu as déjà tes pouvoirs de futur Seraph ou Nephil, n'hésite pas à les envoyer au staff via le formulaire disponible dans le sujet précédent pour qu'on te les valide. Si tu n'as pas d'idées, pas de soucis, fais-toi plaisir, joue et on avisera en temps utiles.

Amuse-toi bien parmi nous ! \o/



Voir le profil de l'utilisateur http://zupimages.net/up/17/08/k7rz.png

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Présentation de Wojtek Zamoyski   
 Présentation de Wojtek Zamoyski
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation de certaines personnes !
» Présentation de la guilde sur JoL.
» Message de présentation & de recrutement
» [Blog] Présentation de Ackross (perso R.P.G)
» Présentation des perso

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fate of Wishes :: L'indispensable administration :: Les fiches :: Les fiches validées :: Humains-