Un mystérieux petit animal croise votre route : Je souhaite que tu passes un contrat avec moi. En échange, j'exaucerais n'importe lequel de tes voeux.
 

Partagez | 
 [Entrepôt abandonné] Hé ! Le sourire est une arme !

Messages : 1543
Wishes : 97

avatar
N-Bras droit
MessageSujet: [Entrepôt abandonné] Hé ! Le sourire est une arme !   Jeu 1 Juin 2017 - 2:42
Entrepôt abandonné:
 

Hé ! Le sourire est une arme !

Adonis Aeson
Et Rekor Veroth.

         Adonis Aeson. On avait finalement réussi à l'attraper, le 'fameux' Élu Seraph. On l'a attiré ici, après sa perte de connaissance, laissant ses deux hommes probablement à leur mort. C'était lui l'objectif après tout, et il était maintenant solidement harnaché à une chaise solide au milieu d'un entrepôt vide. Ou presque.
  Seul à seul, Alice était rentrée au QG, repos et soin avaient été ordonnés. Et moi, j'étais plutôt opérationnel. Ma position de Sniper était ce qu'elle était, sécuritaire. Je m'étais assuré que 'monsieur' reste endormi un bon moment, le temps d'avoir des nouvelles de Juliet, et surtout de l'attaque du QG. Pouvoir me rassurer, et passer à la suite. Ainsi qu'avoir quelques informations à utiliser peut-être. Même si j'ai des doutes sur leur utilité.

    Mais maintenant arrivait l'heure. J'ouvrais un Kekkaï d'une taille modeste, pas de quoi sortir du bâtiment, pas besoin d'alerter l'extérieur, même si aucun Seraph n'est censé se trouver là, ou en tout cas, peu de chance, l'attaque a dû être signalée à chacun d'entre eux, pas la disparition de leur Elu.
  En bref, on ne sera pas dérangés, et force est de constaté que même ici, dans cette dimension alternative pratique, qu'on peut tous créer, les décors ne disparaissent pas. Et tout ce qui avait été prévu à l'avance pour ce petit entrevu, est bel et bien présent.
  A savoir une belle table d'instruments. Dans le dos de notre Élu préféré, qui aura bien du mal à apercevoir quoi que ce soit tant que je n'apporterais pas chaque outil devant lui. De quoi aider à le faire parler, si tant est qu'il est des informations encore utiles. Bien entendu, on sait avec Juliet qu'il ne sortira pas d'ici, et ce que je m'apprête à faire. C'est sale. Dégradant peut-être. Inhumain. Et il y a quelques mois, j'aurais peut-être ris au nez de celui qui m'aurait dit que j'allais torturer quelqu'un. Puis l'appartement de Lenna. Puis Elliade. Puis ma prise de conscience. Et mon implication chez les Nephils, grandissante.
  Plus de pitié, c'est ce que j'avais décidé. Si il y a bien quelque chose au dessus de cette guerre, avant de s'y concentrer, il fallait justement mettre un terme à cette guerre. Par la paix et une alliance, ou par la victoire d'un camp. Le plus rapide, c'était bien d'y mettre un terme. Le plus réalisable également. D'après moi du moins.

    Relevant tout ça dans ma tête, je m'approchais finalement de la chaise, face à l'homme qui passerait bientôt ses derniers instants interrogé.
  Et d'un geste désinvolte, je laissais un seau d'eau fraîche ramener à lui le type. Avant de laisser l'objet se heurter au sol plus loin.

Rebonjour, Adonis Aeson. Navré d'écourter la sieste. Mais on a des choses à discuter.

    Et cette fois, ce n'est pas une plaque d'égout qui viendra ternir la scène.



Des tas de choses à mettre ici:
 

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 148
Wishes : 87

avatar
PNJ
MessageSujet: Re: [Entrepôt abandonné] Hé ! Le sourire est une arme !   Jeu 1 Juin 2017 - 12:41
Un froid glacial et soudain me transperce le cerveau. Tout mon corps se crispe tandis que j'ouvre par réflexe les yeux et veux bouger mais ne peux pas. Je sens des gouttes d'eau couler sur mon visage et mes yeux se plissent. Où suis-je ? Une seconde. Soyons réactif et logique. On dirait un endroit assez grand et désert, en mauvais état. Un entrepôt ou un ancien entrepôt, plus utilisé depuis un certain temps sans doute. Devant moi un homme que je reconnais vite : ce Nephil sniper qui nous a mené la vie dure. Oh je comprends mieux...

J'affiche mon masque confiant, comme si la situation était sous contrôle. Discuter hein ? Bien sûr.

Qu'avez-vous donc de si important à me dire ?

Je ne suis pas en position de force, mais cela ne m'empêche de faire comme si c'était le cas et de le titiller. Je dois voir ce que je peux obtenir de lui pour trouver une issue non néfaste à ma situation. Et pour ça, je le teste.
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1543
Wishes : 97

avatar
N-Bras droit
MessageSujet: Re: [Entrepôt abandonné] Hé ! Le sourire est une arme !   Ven 2 Juin 2017 - 14:44

Hé ! Le sourire est une arme !

Adonis Aeson
Et Rekor Veroth.

         Quelle audace, essayer d'avoir l'air sûr de soi, alors qu'il était en milieu inconnu, attaché, et tout simplement dans la merde. Condamné je pourrais rajouter, mais faudrait pas que ça m'échappe à l'oral, je peux peut-être encore jouer sur une potentielle vie sauve, un drama intéressant.
  Cela dit, sa question me tire rapidement un sourire en coin, baissant les yeux au sol en essayant de contrôler un petit rire nerveux. Ce que moi j'ai à dire ? Oh, le chenapan. Je crois qu'il me prend pour un imbécile. Tout au mieux, j'avais quelques informations sur le QG Seraph à lui donner, comme le fait qu'il n'existera bientôt plus, et que son camp était presque décimé. Mais ça, comme pour sa vie sauve ou non, ce sera une information à donner au compte-goutte.

Non, vous avez mal compris je pense, mais venant d'un Élu suffisamment stupide pour travailler comme un humain, et se faire attraper aussi facilement, ça ne m’étonne pas trop.

    Testons un peu de provocation, un peu d'insulte. C'était dans le ton d'une introduction soyons honnête, et ça me permettrait de voir comment ça le titille.
  Croisant les bras devant moi, je restais toujours face à lui, à quelques pas. Le toisant du regard sans réellement y apporter quelconque émotion lisible.

C'est vous qui avez peut-être quelques informations qui m'intéresse. En échange, vous pourrez peut-être avoir quelques nouvelles de vos deux subordonnés.

    Un sourire en coin, moqueur, se forme. Il n'avait probablement aucune idée de si ils étaient en vie ou non. Qui m'empêcherait d'avoir envoyé des Nephils à l'hôpital suite à notre attaque, pour retrouver les deux blessés et les achever ? Pour des contractants suffisamment discrets, ou travaillant dans l'établissement, ce ne serait pas si compliqué. Si tous les effectifs n'étaient pas concentrés sur une autre attaque à ce moment-là.
  Attaque dont il ne doit même pas être au courant pour le moment, vu le manque de hâte qu'avait sa sortie du travail.

Alors, plutôt que de vous laisser patauger, commençons par une première question. Avez-vous une sympathique liste de vos Seraphs ? De préférence les gradés, pas la bleusaille récente.



Des tas de choses à mettre ici:
 

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 148
Wishes : 87

avatar
PNJ
MessageSujet: Re: [Entrepôt abandonné] Hé ! Le sourire est une arme !   Sam 10 Juin 2017 - 10:48
Je le fais sourire, intéressant. De plus il m'a l'air un peu nerveux, est-ce la première fois qu'il a quelqu'un à torturer ? Oui je ne suis pas stupide, bien loin de là, je sais très bien que je ne suis pas ici pour échanger sur le temps qu'il fait. Mais paniquer ne servirait à rien, je dois garder la tête froide et trouver un moyen d'utiliser les seuls outils que j'ai à ma disposition pour m'en sortir. A savoir mon éloquence et mon expérience en terme de manipulation.

Je ne réponds pas à la provocation gratuite du Nephil, me contentant de l'observer d'un air hautain, comme si ce qu'il disait n'avait aucun intérêt à mes oreilles. Ce qui est le cas de toute façon. S'il pense me surprendre en m'attaquant ainsi, il n'en aura pas pour son argent. Je suis supérieur à la plupart des êtres humains, et ce Nephil n'est pas bien différent des autres. Je n'ai donc pas à accorder la moindre importance à ses insultes de bas étage.

Il se met à proposer un échange d'informations, tiens donc. Croit-il que j'accorde un intérêt aussi grand à mes Seraphs ? Ils ne sont que des outils qui me permettent d'arriver à mes fins, rien de plus. Certes les deux qui m'escortaient présentaient une importance relativement intéressante, les perdre m'aurait causé quelques soucis. Mais je ne vais pas pour autant en faire davantage pour eux. De toute façon je ne sais même pas s'ils sont toujours en vie, alors je ne vais certainement pas laisser ce Nephil les utiliser contre moi.

De plus, la question qu'il me pose est pour le moins... stupide. Je ne peux pas m'empêcher d'afficher un sourire sardonique sur mon visage.

Bien entendu, il vous suffit de taper wwww.seraph.com pour l'obtenir, avec un joli classement en fonction de leur puissance et tout le détail de leurs capacités.

Vraiment... comme si j'étais assez bête pour laisser traîner une liste avec des informations aussi importantes dessus.

Je vous aurais cru plus malin dans vos questions... à moins que m'interroger ne soit une sorte de punition de la part de votre hiérarchie ?

Ca peut être le cas. Certaines personnes sont si peu douées dans leurs interrogatoires qu'elles sont obligées d'avoir recours à la violence, ce qui ne les enchante pas. Et torturer quelqu'un n'est jamais anodin, ça laisse des séquelles importantes dans l'esprit du bourreau. Une punition très intéressante donc à infliger à quelqu'un qui pose problème au sein de sa faction.
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1543
Wishes : 97

avatar
N-Bras droit
MessageSujet: Re: [Entrepôt abandonné] Hé ! Le sourire est une arme !   Lun 12 Juin 2017 - 19:24

Hé ! Le sourire est une arme !

Adonis Aeson
Et Rekor Veroth.

    Je note l'adresse internet dans ma tête. Ce sera toujours un truc à tester, même si j'ai du mal à retenir un rire devant son audace. Il se fiche surement de ce que je peux lui faire. Il a cet air supérieur sur le visage, assez énervant je suppose. Pour la plupart des gens. Moi, j'ai mon petit bagage dans la vie, qui fait que ce genre de prétentieux me passe à côté.
  Cela dit, quitte à subir une pique comme la suivante, je me sens obligé de hausser les épaules. Prenant un air désolé et ennuyé. Jouant d'un air théâtral absolument parfait. Ou non. Mais surtout un air détendu qui se dégage de tout ça. Ce n'est pas le premier type que je torturerai au final. Même si Russel était de la partie la première fois, ce n'est pas grand chose de plus. Et j'ai changé depuis. Et devant, c'est l’Élu Seraph, pas n'importe lequel d'entre eux.

Diantre, vous m'avez percé à jour. Je m'ennuyais, alors on m'a confié cette mission ennuyante. Faut croire que j'ai diablement mérité de me retrouver enfermé avec un type pareil. Mais bon, puisqu'on joue comme ça, autant expédier la solution, vu que vous avez pas l'air enclins aux efforts.

    Si il n'a pas de liste, rien ne l'empêche de me donner les noms de vive voix. Je saurais m'en souvenir. Quand à savoir si ils seront vrais ou non, ce sera toujours des recherches à mener avant de passer bêtement à l'assaut.
  Mais puisqu'en effet, l'intimidation ne passe pas, je me doute bien qu'une suite va être nécessaire. Lentement, je me déplace sur le côté, sortant de son champ de vision en m'approchant de la table barbare qui allait me servir. Soupirant un peu, comme un ennui mortel derrière lui.

Vous avez une préférence ? Vu qu'on m'a privé de goûter, je pense que je vais devoir rester avec vous quelques heures de plus, histoire d'avoir au moins quelques choses à faire de mes dix doigts.

    J'attrape rapidement une seringue. Contenant ce qu'on appelle dans le jargon un 'sérum de vérité'. Même si sa fonction est un peu trop romancée en général. Ça ne force pas à dire la vérité, ce n'est pas un science parfaite. Disons plutôt que ça détruit quelques barrières défensives du cerveau, on se sent plus enclins à.. Parler. Plus fragile.
  Et étrangement le premier réflexe qui vient souvent, c'est de confier ce qu'on a sur le cœur, chez la majorité des gens. Parce que quand on est sensible, on cherche un allié, aussi improbable soit-il. Et offrir sa parole, c'est dans le cerveau d'autrui, un bon moyen de bien se faire voir.
  M'approchant de derrière, je me place un peu sur le côté, plantant sans grande attention l'aiguille directement dans le poignet de ma cible, injectant sans attendre le tout.

Du coup, vu que vous avez pas de liste, chose que j'attendais, je préférerais que vous me donniez directement les noms. Les sites internet et moi, ça fait deux vous voyez. Et puis, quoi de mieux pour juger un Seraph, que l'avis de son Élu ?

    Fallait simplement attendre un peu l'effet. Je jetais la seringue vers la petite poubelle que j'avais installée à côté de la table. Rien ne m'empêche de faire ça proprement. Proprement pour la pièce, pas forcément pour lui..
  Me replaçant face à lui, je croisais vaguement les bras, posant mon regard sur lui comme si je me trouvais en face d'une pauvre petite victime d'agression. Le genre de force si faiblarde qu'on ne peut que l'avoir en pitié.

Autre chose également, sur votre petite Faction détruite. Vous avez un QG de secours, un lieu de ralliement, pour l'occasion où tout se passerait mal ?

    Je souris en coin. Sachant que ça dévoilerait peut-être à un esprit malin, que le QG Seraph était déjà une information dont nous avons connaissance. Cela dit, je doute qu'il pense que l'attaque a déjà eu lieu.



Des tas de choses à mettre ici:
 

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Entrepôt abandonné] Hé ! Le sourire est une arme !   
 [Entrepôt abandonné] Hé ! Le sourire est une arme !
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le vieux village et son temple abandonné
» Objets à mettre dans l'entrepôt
» Le petit chat abandonné
» La Thaïlande, le pays du (pas toujours) sourire ^^
» Ah ! C'est pas abandonné par Blizzard !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fate of Wishes :: Palema :: Quartier Est-