Un mystérieux petit animal croise votre route : Je souhaite que tu passes un contrat avec moi. En échange, j'exaucerais n'importe lequel de tes voeux.
 

Partagez | 
 [Cimetière de Sad Hill Street] And so they spoke

Messages : 904
Wishes : 145

avatar
S-Accompli
MessageSujet: [Cimetière de Sad Hill Street] And so they spoke   Dim 13 Aoû 2017 - 1:59


Seigneur, je suis déjà damné. Alors permet moi d'appliquer ta divine justice.

DEUS VULT !
Cimetière de Sad Hill Street:
 
Lourd combat, lourde ombre, lourd dégât. J'avais pris un peu trop confiance en mes capacités et ça devait forcement finir par me jouer des tours. Et ce coup si ça m'en avait joué un gros. Je savais même pas qu'une ombre pouvait m'arracher les jambes avec autant de facilité tiens. Comme quoi, on en apprend tout les jours. Elle m'avait littéralement coupé en deux au niveau du bassin avant de m'envoyer bouler contre une tombe. Nobu avait profité de la distraction pour lui briser le crâne et s'était acharné sur son corps pour l'empêcher de se régénérer jusqu'à ce qu'elle disparaisse. Ravis de voir que je fais un super appât en tout cas...
Fais chier... Je sens plus rien... j'arrive pas non plus bouger mes bras, je crois que ma colonne à du se briser contre la tombe seul ma tête a encore un brin de mobilité. Mon revolver avait jaillit hors de son holster et était tombé dans l'herbe, à quelques centimètres, narguant ma main de le récupérer. J'imagine que je vais rester là un petit moment, sachant que mon seul moyen de communication se trouve au niveau de mes jambes, à une dizaine de mètre de là. Tant pis, ça devrait prendre une petite heure avant que ma colonne ne redonne signe de vie et ne me fasse horriblement souffrir. Enfin, ça et aussi ne me donne la capacité de retourner vers mes jambes pour les rattacher à mon corps.
Bon...
Reste plus qu'à attendre alors. Nobuny avait rangé ma masse et observait tranquillement les alentours, flottant tranquillement autours de moi... putain un jour faudra vraiment qu'il comprenne ce que je lui dis ce connard de jap, il aurait pus me ramener directement à mes jambes quoi...
M'enfin... J'suis sur la tombe de qui d'ailleurs ? Robb Strike ? Hum... marrent.
...

-  " And who are you, the proud lord said, "
  " that I must bow so low? "
  " Only a cat of a different coat, "
  " that's all the truth I know. "
  " In a coat of gold or a coat of red, "
  " a lion still has claws, "
  " And mine are long and sharp, my lord, "
  " as long and sharp as yours. "

Je parle en #660099



TRUTH AND HOPE IN OUR CONTRACTANT
AND DEATH TO EVERY NEPHIL
OUR TRAQUERS SHALL NOT PAUSE TO REST
WE VOW OUR LOYALTY

OLD TRADITIONS THEY WILL ABIDE
ARISE YOUNG COUNTRACTORS
OUR PAST INSPIRES NOBLE DEEDS
ALL HAIL THE SERAPHS


IMMORTAL BIBI SHOWS OUR WAY
STEP FORTH AND SEEK GLORY
HOIST YOUR SWORDS HIGH INTO THE SHADOWS
ALL HAIL THE SERAPHS

KYU STANDS ASTRIDE THIS WORLD
HE'LL VANQUISH EVERY FOE
HIS TRUTH AND JUSTICE SHINE SO BRIGHT
ALL HAIL HIS BRILLIANT LIGHT

NEVER WILL HE BE OVERTHROWNED
LIKE MOUNTAINS AND SEA
HIS FAMILY IMMORTAL AND PURE
ALL HAIL THE SERAPHS

OH LET HIS WISDOM GUIDE OUR WAY
GO FORTH AND SEEK GLORY
HOIST YOUR SWORDS HIGH INTO THE NEPHILS
ALL HAIL THE SERAPHS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1870
Wishes : 111

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] And so they spoke   Dim 13 Aoû 2017 - 12:09
Trouve ca merveilleux. Les coïncidences. Tomber sur un vieux cimetiere en quête d'une ombre puissante pour faire des émules aupres de notre faction. Et tomber sur lui. Bien sûr. Au vu de la bestiole. Je dois avouer que je n'ai pas fait l'effort de me dévoiler. Ca aurait probablement fini en 2v1 dont je ne me serais jamais sortie. Alors j'ai fais profil bas. Réflechissant vaguement a la teneur de mon prochain weekend avec Rekor. J'aimerai bien faire de l'accro branche avec lui. C'est assez drôle d'être deux. Isolés dans des arbres. A faire des épreuves digne d'un temple maya perdu. Ou n'importe quel autre civilisation prompte a faire travailler mon imagination.
Tiens ? Le grabuge est terminé ? Ouais. Apparemment.

Je me tourne vers les lieux. Et voilà t-y pas que je vois l'invocation de Bibi en train de veiller sur lui. Attend ? Pourquoi il reste assied ? Ah merde. Je viens de capter qu'il était justement pas assieds. Il est debout. Sur deux maigres moignons de jambes. A peu près idéal pour entamer une discution philosophique. Ou chanter "The rain of castamere" comme il vient si joliment de le faire. Je m'approche par derriere. Décidément. Je sais pas pourquoi. Mais j'ai envie de jouer le jeu. Mes pas s'approche furtivement, tandis que ma voix prends le relaie de la sienne. Trop faible.

- And so he spoke, and so he spoke,
that lord of Castamere,
But now the rains weep o'er his hall,
with no one there to hear.


J'ai mon arme dans les mains. Et une vue dégagée. J'en suis pas a mettre en joue un type a demi agonisant. Mais juste histoire de ne pas l’invité a lorgner trop longtemps sur son arme a terre. Un rappel.

- T'as pas vraiment l'air d'un lion actuellement.

Mon regard observe vaguement l'invocation d'un œil critique.

- Fin, tu as ton "La montagne" perso. C'pas mal


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 904
Wishes : 145

avatar
S-Accompli
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] And so they spoke   Dim 13 Aoû 2017 - 14:04


Seigneur, je suis déjà damné. Alors permet moi d'appliquer ta divine justice.

DEUS VULT !
Chope ce flingue... chope ce flingue. Chope ce flingue ! PUTAIN DE MAIN DE MERDE, CHOPE CE PUTAIN DE FLINGUE ! RAAAAAAAAAAH ! Je commence à comprendre pourquoi Howard était aussi aigrie la dernière fois. Elle est là, à porté de tir, une balle entre les deux yeux et c'est réglé. Mais non. Au lieux de ça elle se tien sur ses deux belles jambes pendant que moi je git à terre comme un pauvre cul-terreux. Nobu avait déjà repris sa masse en main, se tenant prêt à briser le crane de punk dès qu'elle ferait l'erreur de s'approcher de son rayon d'action. Ma montagne personnel ? C'est presque ça. Moins puissant, mais plus pratique et surtout d'une loyauté sans faille.

- Allons bon, moi un lion ? Non je suis plus proche des Stark moi tu vois ? Toujours dans la merde quoi. Toi en revanche, tu serais une bonne Frey.

Tu veux discuter ? Ok, pas de soucie, on va jouer le temps. Laisse moi le temps de me remettre un peu et je te colle une balle entre les deux yeux.

- Qu'est ce que tu comptes faire Luny ? M'achever ? Si oui bonne chance, même dans mon état ce sera pas facile...
Je parle en #660099



TRUTH AND HOPE IN OUR CONTRACTANT
AND DEATH TO EVERY NEPHIL
OUR TRAQUERS SHALL NOT PAUSE TO REST
WE VOW OUR LOYALTY

OLD TRADITIONS THEY WILL ABIDE
ARISE YOUNG COUNTRACTORS
OUR PAST INSPIRES NOBLE DEEDS
ALL HAIL THE SERAPHS


IMMORTAL BIBI SHOWS OUR WAY
STEP FORTH AND SEEK GLORY
HOIST YOUR SWORDS HIGH INTO THE SHADOWS
ALL HAIL THE SERAPHS

KYU STANDS ASTRIDE THIS WORLD
HE'LL VANQUISH EVERY FOE
HIS TRUTH AND JUSTICE SHINE SO BRIGHT
ALL HAIL HIS BRILLIANT LIGHT

NEVER WILL HE BE OVERTHROWNED
LIKE MOUNTAINS AND SEA
HIS FAMILY IMMORTAL AND PURE
ALL HAIL THE SERAPHS

OH LET HIS WISDOM GUIDE OUR WAY
GO FORTH AND SEEK GLORY
HOIST YOUR SWORDS HIGH INTO THE NEPHILS
ALL HAIL THE SERAPHS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1870
Wishes : 111

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] And so they spoke   Dim 13 Aoû 2017 - 14:23
En guise de réponse a son petit layus. Je hausse les épaule. Un air vaguement ennuyé sur le visage. Parce que mine de rien. J'trouve ca un peu cliché. Comme phrase. Dans la même situation. J'avais proposé a Howard de me filer une clope bien méritée. Pour sûr que ça. C'était plus original comme point de départ que de partir sur ce terrain là.

- Si t'étais a jour. Tu comprendrais facilement pourquoi je ne peux pas être une Frey.

Je m'avance. Jusqu'a être a une distance plus réduite de Bibi. J'observe du coin le petit "la montagne". Cette dernière me regarde de sa paire d'yeux spectrale. Ce qui pourrait me mettre mal a l'aise. Mais ce regard la. C'est rien, par rapport a celui de Russel. Ouais. Russel me fait bien plus flipper que le moindre fantôme reprenant l'aspect d'un samouraï.

- Et si t'étais observateur. Tu comprendrais que c'est vachement facile. De t'éliminer. Sans même que t'es le luxe de comprendre ce qui t’arrive.

Je joue distraitement à tourner mon doigts sur la gâchette de mon flingue. M'amusant a pivoter l'arme entre mes mains agiles. Et pourtant. Je ne pointe toujours pas le canon sur bibi. Je sais pas trop moi même dans quelle merde je m'engage

- Toujours fan d'Arya ? Toujours la rage contre Brienne ?


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 904
Wishes : 145

avatar
S-Accompli
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] And so they spoke   Jeu 17 Aoû 2017 - 1:45


Seigneur, je suis déjà damné. Alors permet moi d'appliquer ta divine justice.

DEUS VULT !
Wow, je rageais déjà sur Brienne à l'époque ou on était encore pote ? La vache ça date... c'était déjà une pute ? Je parle de Brienne hein. Boarf, de toute façon Arya a obtenus ma vengence, plus besoin de rager.

- Que dalle, j'ai arrêté d'êtres énervé après l'avoir vus se faire humilier par une gamine de treize ans, mais du coup ça doit répondre à ta deuxième interrogation.

Par contre déso de briser la conversation quelque instant mais faut que je couvre un peu mes arrières, sait on jamais.

- Ho Luny, PLEASE ! Un flingue ? T'es en train de parler à un gars qu'a la tronche du premier zombie de Walking dead et tu penses lui faire peur avec un pauvre flingue ? S'teuplait, fait au moins semblant de me respecter et sort ta hache. J'suis encore plus tenace que Jean Neige

Je fais genres, mais mine de rien, j’apprécierais moyennement qu'elle me colle une balle dans la tête, immortalité ou pas, je déteste laisser mon cadavre dans un lieu publique.

- Allé pose ton arme, ça me gènerais de devoir demander à mon pote d'aller te coller une branler monumental en mode Oberyn style.
Je parle en #660099



TRUTH AND HOPE IN OUR CONTRACTANT
AND DEATH TO EVERY NEPHIL
OUR TRAQUERS SHALL NOT PAUSE TO REST
WE VOW OUR LOYALTY

OLD TRADITIONS THEY WILL ABIDE
ARISE YOUNG COUNTRACTORS
OUR PAST INSPIRES NOBLE DEEDS
ALL HAIL THE SERAPHS


IMMORTAL BIBI SHOWS OUR WAY
STEP FORTH AND SEEK GLORY
HOIST YOUR SWORDS HIGH INTO THE SHADOWS
ALL HAIL THE SERAPHS

KYU STANDS ASTRIDE THIS WORLD
HE'LL VANQUISH EVERY FOE
HIS TRUTH AND JUSTICE SHINE SO BRIGHT
ALL HAIL HIS BRILLIANT LIGHT

NEVER WILL HE BE OVERTHROWNED
LIKE MOUNTAINS AND SEA
HIS FAMILY IMMORTAL AND PURE
ALL HAIL THE SERAPHS

OH LET HIS WISDOM GUIDE OUR WAY
GO FORTH AND SEEK GLORY
HOIST YOUR SWORDS HIGH INTO THE NEPHILS
ALL HAIL THE SERAPHS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1870
Wishes : 111

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] And so they spoke   Ven 18 Aoû 2017 - 17:48
Je hausse les yeux au ciel. Range mon arme et matte d'un regard critique "la montagne". J'esquisse un sourire en coin. Le surnom d'obeyrin était la vipère. Forcément que je fais le rapprochement avec le gamin du kekkai. A croire que ce surnom est destnué a apparaitre et a rester.

Mon regard se perd un peu plus loin, sur ses deux jambes exsangues. Puis il retourne vers l'homme tronc. Il devrait pas être en vie ce type. Pourtant il l'est. Pas envie me frotter a un Clegane. J'connais le destin de Obeyrin. Et je me ferais pas avoir.

- Vu que t'es maintenant plus que la moitié d'un homme. Je dois t'appeller bi ? Ou je dois en conclure que tu es bi ?

Ouais. J'ai envie de dire de la merde. Ca détend. D'autant que si ce type avait la possibilité de m'attaquer avec son toutou. Il l'aurait probablement fait. Nan ? Ouais. Il est en garde son truc. il attend que ca. Que je m'approche. Très peu pour moi.

- Flemme. Tu peux pas plutôt me faire sortir de ton kekkai steuplait ? J'ai piscine

Je laisse un bref temps de réflexion avant de finalement continuer. Avancant un argument difficilement contrable.

- A moins que tu ais envie d'entendre d'autres blagues tout aussi qualitatives.

Si bibi n'est pas totalement devenu fou comme Lenna. Je suis sûr qu'il va accepter de me laisser sortir. Lenna, elle, elle a probablement déjà atteint le stade où elle est totalement immunisée a ce genre de menaces. Voire a mes blagues.
Ca doit être vraiment triste. Sa vie.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 904
Wishes : 145

avatar
S-Accompli
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] And so they spoke   Ven 18 Aoû 2017 - 22:22


Seigneur, je suis déjà damné. Alors permet moi d'appliquer ta divine justice.

DEUS VULT !
- Mort de lol Lulu ! Please de l'air ! JPP de toi ! C'est presque aussi drole que ta blague avec les Asiatiques et le melon.

Et c'est d'autant peut drôle que s'en est vrai en plus, même si elle en a surement pas la moindre idée... et à vrai dire, moins elle en sait à ce niveau là et mieux on se porte.

- Par contre faut vraiment stop les blagues Lulu, tu m'imagines réapparaitre dans notre monde dans mon état ? Tu imagines si par malheurs, juste à ce moment là y a un random connard qui vient déposer des fleures sur la tombe du guignole en dessous de moi ? Et ben je serais obligé de raconter ce qu'il s'est passé pour qu'on aille lui flashouiller la tête et on se foutrais de ma gueule pendant des semaines. Alors merci bien, mais je préfère supporter tes blagues quelques temps.

Vous voyez, ce genre de phrase, beaucoup le dirait à la légère, s'imaginant une conversation, akwarde certes, mais tout de même sensé. Ha ha ha ! C'est bien mal connaitre le personnage ! A côté d'elle, même Maximillian répond logique plus accessible. Non, je connais le personnage et je sais à quoi je m'expose avec ce genre d'affirmation.

- Je les ai supporté pendant des mois tes blagues, tu crois vraiment que je vais pleurer pour quelques heures ?

Quoi que... j'ai peut être un coup à jouer !

- Ou alors tu me ramène mes jambes et là on pourra peut être en discuter.

Je pourrais même en profiter pour... non, ce serait con. Soit pas trop greedy Bibi, t'es pas en état et Nobu n'a plus que deux minutes de combat. Si jamais le combat traine, j'suis mort... et puis ça me ferait mal d'en arriver à ce genre de bassesse pour la vaincre.
Je parle en #660099



TRUTH AND HOPE IN OUR CONTRACTANT
AND DEATH TO EVERY NEPHIL
OUR TRAQUERS SHALL NOT PAUSE TO REST
WE VOW OUR LOYALTY

OLD TRADITIONS THEY WILL ABIDE
ARISE YOUNG COUNTRACTORS
OUR PAST INSPIRES NOBLE DEEDS
ALL HAIL THE SERAPHS


IMMORTAL BIBI SHOWS OUR WAY
STEP FORTH AND SEEK GLORY
HOIST YOUR SWORDS HIGH INTO THE SHADOWS
ALL HAIL THE SERAPHS

KYU STANDS ASTRIDE THIS WORLD
HE'LL VANQUISH EVERY FOE
HIS TRUTH AND JUSTICE SHINE SO BRIGHT
ALL HAIL HIS BRILLIANT LIGHT

NEVER WILL HE BE OVERTHROWNED
LIKE MOUNTAINS AND SEA
HIS FAMILY IMMORTAL AND PURE
ALL HAIL THE SERAPHS

OH LET HIS WISDOM GUIDE OUR WAY
GO FORTH AND SEEK GLORY
HOIST YOUR SWORDS HIGH INTO THE NEPHILS
ALL HAIL THE SERAPHS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1870
Wishes : 111

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] And so they spoke   Jeu 24 Aoû 2017 - 17:00
Je cherche du regard les jambes perdues de Bibi. Mon regard se paume sur un bas de corps. Genre. Style jambe légo si vous voulez une image clean et pas trop sanglante du bousin. Mais pour le coté sanglant. Imaginez deux gros jambon plein de caillot de sang habillé de pompe italienne ciré et du genre de bas de costard habituel que se traine bibi au quotidien. Bah... Laissez quelque bout d’intestin trainer pour exalter leur puanteur poisseuse des entrailles. Et vous avez un bon aperçu de ce que c'est. Ses jambes.
En temps normal. J'y toucherai pas. Simplement parce que me salir les ongles, les vetements ou les mains. C'pas mon genre. Pas gratuitement. Sauf qu'il y a un truc dans sa poche. Une forme plate et rectangulaire que je reconnais.

- Je te demande pas de virer ton kekkai directement. Mais de m'en laisser sortir quand je toucherai la parois. Nuance. Et ne t'inquiete pas. Je sais comment sortir d'un kekkai dans un lieu improbable pour pas faire un tête a tête génant avec monsieur tout le monde.

Le bout de mon pied tate le bas des jambes de bibi. J'ignore comment il veut l'utiliser. Je veux même pas savoir comment ce type est en vie et maintient son kekkai malgré une blessure aussi horrible. Mais je sais que je veux pas rester a proximité.

- Contre tes jambes ? Ca te va m'sieur légo ?


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 904
Wishes : 145

avatar
S-Accompli
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] And so they spoke   Mer 6 Sep 2017 - 0:06


Seigneur, je suis déjà damné. Alors permet moi d'appliquer ta divine justice.

DEUS VULT !
She got it ! Mes jambes ! Mes guibolles à moi ! Je les apprécie plus que vous ne pouvez l'imaginer. Ma jambe droite par exemple, c'était le dernier membre originale de mon corps, c'est peut être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup bordel de merde !

- C'est ça, rend moi mes jambes et te laisse partir, t'as tout compris.

Petite chanceuse, la seul fois ou te croise (et surtout à un moment ou elle est seul apparemment), faut que je sois couper en deux. Un peu comme si dieu se jouait de moi en me plaçant dans ces situations particulièrement... déplaisante. Mèh, préfère pas penser comme ça, rien que d’imaginer que notre Seigneur se plait à jouer avec moi suffit à me donner froid dans le dos, car si c'est le cas, putain, je vais prendre ultra chère pendant les prochaines décennie.

- Tu peux te ramener, normalement mon poto devrait pas tenter de fendre le crane en deux... enfin... normalement...
Je parle en #660099



TRUTH AND HOPE IN OUR CONTRACTANT
AND DEATH TO EVERY NEPHIL
OUR TRAQUERS SHALL NOT PAUSE TO REST
WE VOW OUR LOYALTY

OLD TRADITIONS THEY WILL ABIDE
ARISE YOUNG COUNTRACTORS
OUR PAST INSPIRES NOBLE DEEDS
ALL HAIL THE SERAPHS


IMMORTAL BIBI SHOWS OUR WAY
STEP FORTH AND SEEK GLORY
HOIST YOUR SWORDS HIGH INTO THE SHADOWS
ALL HAIL THE SERAPHS

KYU STANDS ASTRIDE THIS WORLD
HE'LL VANQUISH EVERY FOE
HIS TRUTH AND JUSTICE SHINE SO BRIGHT
ALL HAIL HIS BRILLIANT LIGHT

NEVER WILL HE BE OVERTHROWNED
LIKE MOUNTAINS AND SEA
HIS FAMILY IMMORTAL AND PURE
ALL HAIL THE SERAPHS

OH LET HIS WISDOM GUIDE OUR WAY
GO FORTH AND SEEK GLORY
HOIST YOUR SWORDS HIGH INTO THE NEPHILS
ALL HAIL THE SERAPHS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1870
Wishes : 111

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] And so they spoke   Sam 9 Sep 2017 - 12:18
Je regarde le truc avec un air un peu pensif. Est ce que je pousserait le vice a le croire ? Nan. Vraiment pas. Pourtant. J'ai envie de le faire. Comme un petit pied de nez a offrir au personnage.

- T'sais. je suis pas le singe a qui on apprend la dernière pluie mon gars.
- Luna ?

C'est mon père qui vient d'apparaitre d'une pensée. Une superbe guitaxe a la main.

- Yo pa'.
- J'tai dit que j'aime pas quand tu m'appelles comme ca.
- D'acc. Yo' mec qui serait a l'origine de mon environnement familial dysfonctionnel.
- ...
- T'sais. Les trucs dont je t'ai parlé, les contracteurs, les vœux. Etout etout. J'aurais besoin d'toi.
- Ah. Ca a un rapport avec la moitiée de type qui nous regarde ?
- Yup. J'ai besoin que tu livres l'autre moitié de ce type a l'adresse de son tronc.
- Ah, et l'autre truc weird ?

Son regard converge vers les samurai imperturbable. C'est marrant. D'avoir une pause pour expliquer a son padre ce qu'il se passe actuellement. Et de le voir s'étonner sur des détails.

- Pas la moindre idée de ce que c'est. Probablement une invoque. Il est a coup sûr agressive. Vu que ce skag me l'a vendu non violent.
Et toi dans l'histoire ?
- J'occupe le truc weirdos. Si ca te convient pas. On peut échanger au pire. Tu peux le combattre à ma place si tu veux. Mais ca t'oblige a te battre. Et j'ai pas envie de me tacher les vêtements. Ca coute cher.
- Nan, ca m'va. J'ai pas compris l’intérêt de ce que tu me demmandes. Mais ca me va.
- Merci d'être compréhensif.
- J'ai pas vraiment le choix de l'être
- T'inquiete pas. Tu t'habitueras a ce sentiment. Un jour. Fin' ... Probablement.

Pendant l'échange. J'ai pris le demi bibi a pleine mains. Et durant la conversation. Quand ce fut le tour a mon pere de la saisir. Ma main s'est casé au bon endroit pour lui subtiliser son téléphone. En espérant que ce truc ne se soit pas noyé dans son sang. D'ailleurs. Je vais demander a Isaac de m'extraire le code pin. Russel m'a parlé de lui comme d'un type talentueux dans ce genre de domaine.
Une fois le rectangle extrait d'une poche sanglante. Je la livre discrètement dans ma propre cachette. A l’arrière.

Mélusine apparait au creux de mes mains. Je me place devant le samouraï. Comme prévu il lève son arme. Et vient entamer les hostilités. Je dévie sans problème son premier coup alors que mon père se trimbale un demi cadavre dans les mains.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 904
Wishes : 145

avatar
S-Accompli
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] And so they spoke   Dim 10 Sep 2017 - 1:47


Seigneur, je suis déjà damné. Alors permet moi d'appliquer ta divine justice.

DEUS VULT !
Mais... elle est con ? C'est si compliqué d'imaginer qu'un mec avec les deux jambes coupé à pas envie de se battre ? Je sais même pas ce qui est le pire. Qu'elle parle de sa strate DEVANT MA GUEULE ou qu'elle sorte son arme devant celle de Nobu.
Mais comment j'ai pus être pote avec une débile pareil... Je lui donne l'occasion de se barrer tranquille, mon flingue et trop loin pour que je puisse l'atteindre et ma masse est à la ceinture d'un truc qui se tient relativement tranquille et elle, elle sort son arme en mode YOLO.
POURQUOI ?
FDQSFQSDFQSDFQDXFDSXKLWKFLXMDW
Bon... c'est pas grave... j'ai nourris l'espoir qu'il la choppe au premier coup, mais son esquive la met hors d'atteinte de mon champion. Champion qui semble mourir d'envie d'aller finir le travail, mais la limitation des quatre mètre semble plus forte que son envie de tuer.

- Meuf, t'es sérieuse là ? Tu sais, si tu voulais éviter les embrouilles sortir ta hache était pas vraiment la meilleur option... toi t'es le genre de meuf, dans les jeux d'infiltration quand on leur dis d'y aller discretos elle hoche la tête, fonce au milieu, tire à l'arme lourde et se demande pourquoi elles ont été repéré, non ?
Je parle en #660099



TRUTH AND HOPE IN OUR CONTRACTANT
AND DEATH TO EVERY NEPHIL
OUR TRAQUERS SHALL NOT PAUSE TO REST
WE VOW OUR LOYALTY

OLD TRADITIONS THEY WILL ABIDE
ARISE YOUNG COUNTRACTORS
OUR PAST INSPIRES NOBLE DEEDS
ALL HAIL THE SERAPHS


IMMORTAL BIBI SHOWS OUR WAY
STEP FORTH AND SEEK GLORY
HOIST YOUR SWORDS HIGH INTO THE SHADOWS
ALL HAIL THE SERAPHS

KYU STANDS ASTRIDE THIS WORLD
HE'LL VANQUISH EVERY FOE
HIS TRUTH AND JUSTICE SHINE SO BRIGHT
ALL HAIL HIS BRILLIANT LIGHT

NEVER WILL HE BE OVERTHROWNED
LIKE MOUNTAINS AND SEA
HIS FAMILY IMMORTAL AND PURE
ALL HAIL THE SERAPHS

OH LET HIS WISDOM GUIDE OUR WAY
GO FORTH AND SEEK GLORY
HOIST YOUR SWORDS HIGH INTO THE NEPHILS
ALL HAIL THE SERAPHS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1870
Wishes : 111

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] And so they spoke   Dim 10 Sep 2017 - 14:38
- - T'as raison. Je suis le genre de meuf à qui on ne dicte pas comment jouer. C'est aussi simple que ça.

Une petite réplique sonne alors que je pare encore une attaque du samourai. Histoire de tester l'agilité du truc. J'essaie de contre attaquer. le fil de l'arme râpe sur l'armure dans un son métallique. Puis tranche dans un  bout de tissus. J'esquive une attaque qui manque de peu de m'éborgner avant de me reprendre et d faire un bond sur le coté pour parer la contre attaque. Si je me concentre uniquement sur la défense. je pense pouvoir suivre le rythme. Évaluer le niveau escrimal du truc. C'est tout autant d'information justeuse a chopper.
Aub cours d'un échange. Je m'éloigne par automatisme. Puis je capte qu'au delà de quelques mettre le truc est incapable de me rejoindre pour continuer notre activité enjaillante. Alors je note ce défaut.

- Et comme toute joueuse. Je suis un peu curieuse. D’expérimenter, de tester, quand je vois des trucs un peu nouveaux

Après un bref instant de silence. Ma main se saisit de mon arme et vise grossièrement un pan de tissus au niveau de son genou. Pas de sang, pas de trou, pas même de signe de défense de la part de l’intéressé, ni même de faiblesse dans la posture de la créature. Je m'abaisse a juste distance pour inspecter. Et constater l'impact de balle. Au sol. Les armes humaines sont donc inefficace sur la créature.

- C'est bon. Je lui ai rendu ses jambes.
- Merci pa'

Avant qu'il n'ai le temps de formuler une protestation en guise de réponse. Je le réévoque sans hésiter. C'est pas que je supporte pas mon père. Mais je suis encore trop peu habitué a sa présence dans ma vie. Et puis... J'aimerai être seule. Avec bibi.

- Tu me permets de tester un peu les limite de... On va l'appeller Billy. Donc tu me le prête ?

Sans lui demander son reste. Mélusine se fige dans le creux de mes paumes et je m'approche, l'air d'en redemander. Et prête a tester si ce truc veut bien mourir une bonne fois pour toute.


[1-2-3 : Billy est révoqué a cause de la fatigue de bibi
4-5-6 : Billy est blessé mortellement et meurt avant le temps imparti]




Dernière édition par Luna Nightingale le Dim 10 Sep 2017 - 14:47, édité 2 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 6088
Wishes : 2389

avatar
KyuBey
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] And so they spoke   Dim 10 Sep 2017 - 14:38
Le membre 'Luna Nightingale' a effectué l'action suivante : Les joies du hasard


'Dé classique' :



Voir le profil de l'utilisateur http://zupimages.net/up/17/08/k7rz.png

Messages : 904
Wishes : 145

avatar
S-Accompli
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] And so they spoke   Dim 10 Sep 2017 - 22:50


Seigneur, je suis déjà damné. Alors permet moi d'appliquer ta divine justice.

DEUS VULT !
Saleté de chercheuse de gameplay émergent... Qu'importe, j'ai retrouver mes jambes et apparemment un minimum de motricité. Le mec bizarre avait disparut et apparemment elle était concentré contre mon Nobu chérie. C'est le moment de mettre ma résistance à la douleur et ma résilience à l'épreuve. Mon flingue se trouvait juste a côté, à quelques centimètre seulement. Mais dans un état comme le miens, se trainer sur un petit centimètre est déjà affreusement douloureux, alors si en plus je dois frotter mon bidou à ces putain d'herbe qui gratte, j'ai le wombo-combot de l'horreur.
Nobu se chargeait de la retenir, mais la limitation de distance jouait contre lui. Elle avait juste à reculer pour esquiver ses coups, il était bien trop désavantagé et même si ça me fait mal de l’admettre, Luny est loin d'être une quiche en matière de marave.
Tkt frère, ton sacrifice ne sera pas vain !


- Sorry Lulu, mais on dirait bien que t'as perdus.

Mon doigt se presse sur la détente, la mort attente le retour du chien pour se déchainer. J'aime cette sensation, presque autant que l'odeur de poudre qui emplit mes narines la seconde suivant.
Adieu Luna, on se reverra peut-être en enfer.
...
CLIC
...
Ahem... ce... c'était pas prévus ça dite moi...

- ... Ok. Je... je veux bien consentir à un matche nul.

Je parle en #660099



TRUTH AND HOPE IN OUR CONTRACTANT
AND DEATH TO EVERY NEPHIL
OUR TRAQUERS SHALL NOT PAUSE TO REST
WE VOW OUR LOYALTY

OLD TRADITIONS THEY WILL ABIDE
ARISE YOUNG COUNTRACTORS
OUR PAST INSPIRES NOBLE DEEDS
ALL HAIL THE SERAPHS


IMMORTAL BIBI SHOWS OUR WAY
STEP FORTH AND SEEK GLORY
HOIST YOUR SWORDS HIGH INTO THE SHADOWS
ALL HAIL THE SERAPHS

KYU STANDS ASTRIDE THIS WORLD
HE'LL VANQUISH EVERY FOE
HIS TRUTH AND JUSTICE SHINE SO BRIGHT
ALL HAIL HIS BRILLIANT LIGHT

NEVER WILL HE BE OVERTHROWNED
LIKE MOUNTAINS AND SEA
HIS FAMILY IMMORTAL AND PURE
ALL HAIL THE SERAPHS

OH LET HIS WISDOM GUIDE OUR WAY
GO FORTH AND SEEK GLORY
HOIST YOUR SWORDS HIGH INTO THE NEPHILS
ALL HAIL THE SERAPHS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1870
Wishes : 111

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] And so they spoke   Dim 10 Sep 2017 - 23:24
Je me satisfait de prendre le temps d'analyser ma cible avant de lancer l’assaut. Y'a pas a dire. C'est plutôt cool. De voir ma progression. Apres quelques phase d'analyse martial. Il ne me reste plusqu'a bouger. Et éliminer. Je frappe méthodiquement, la créature a ses points faibles. Ma lame danser. pare, d'un pas de coté j'esquive sa contre attaque avant de continuer notre danse de nerf et d'acier.
Puis vient le point d'orgue.Aux détour d'un échange de cordialité, ma lame frappe une encoche aux visage. Penettre la chair absente de la créature avant qu'elle ne s'évanouisse doucement.

*clic*

- ... Ok. Je... je veux bien consentir à un match nul.


J'admets il aurait pu m'avoir. Alors hausse les sourcils. Un air presque trop détendu alors que je viens de manquer de me prendre un coup. J'aurais du laisser mon pere aux alentours. Le surveiller. Mais soit. Je préfere être acide. Sous un air presque amical, ma main arrache délicatement l'arme de la paume de mon adversaire.

- D'acc. Donc tu me permets que je te prenne ca ? En guise de trophée de match nul ? Ca me rappelle des bons souvenirs.

Et vas y que je peux pousser le bouchon un peu plus loin. Je me permets de le trigger un peu. Parce que vu ce que je fait en ce moment. J'ai au moins besoin de ca pour entretenir ma réputation de Lenna nephil. De tueuse. C'est donc avec un sourire presque doux et moqueur que je lui lache mon ultime provocation.

- Tu me rends service en plus. J'en ai besoin depuis que j'ai perdu la précédente dans ton ancien QG


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 904
Wishes : 145

avatar
S-Accompli
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] And so they spoke   Dim 10 Sep 2017 - 23:51


Seigneur, je suis déjà damné. Alors permet moi d'appliquer ta divine justice.

DEUS VULT !
En vrai j'aurais pus être ultra vénère si j'avais pas déjà récupéré le premiers, sachant par là même ce qu'elle avait fait chez nous. Disons que c'est juste l'une de mes nombreuses raisons pour la tuer. Après je dis que j'aurais pus être ultra vénère, mais je suis quand même passablement

- Garce, j'ai rien eu le temps de récupérer quand je t'ai mis ta branler moi...

Ho seigneur donnez moi la force de me relever de lui en coller une... Sur tout ce qui est sacré sur cette terre, je jure qu'un jour je t'éclaterais les dents de devant. Bon, on peut oublier cette option pour aujourd'hui, mais j'ai un autre plan. Un plan qui a du mordant ! Enfin, plan, je me suis contenté de lui chopper la jambe et de lui arracher un bon morceau mollet.

- On va dire que celui là c'est pour Aki... aki... euh... c'était quoi son nom déjà ?

Oui, bon, ok j'en avait eu plutôt rien a foutre de sa photo. Je savais même pas qui était le mort qu'elle m'avait envoyé et j'avais rien trouvé sur lui dans les archives. J'avais pas non plus cherché comme un malade, mais en tout cas c'était pas un gars du QG donc bat les steaks.
Je parle en #660099



TRUTH AND HOPE IN OUR CONTRACTANT
AND DEATH TO EVERY NEPHIL
OUR TRAQUERS SHALL NOT PAUSE TO REST
WE VOW OUR LOYALTY

OLD TRADITIONS THEY WILL ABIDE
ARISE YOUNG COUNTRACTORS
OUR PAST INSPIRES NOBLE DEEDS
ALL HAIL THE SERAPHS


IMMORTAL BIBI SHOWS OUR WAY
STEP FORTH AND SEEK GLORY
HOIST YOUR SWORDS HIGH INTO THE SHADOWS
ALL HAIL THE SERAPHS

KYU STANDS ASTRIDE THIS WORLD
HE'LL VANQUISH EVERY FOE
HIS TRUTH AND JUSTICE SHINE SO BRIGHT
ALL HAIL HIS BRILLIANT LIGHT

NEVER WILL HE BE OVERTHROWNED
LIKE MOUNTAINS AND SEA
HIS FAMILY IMMORTAL AND PURE
ALL HAIL THE SERAPHS

OH LET HIS WISDOM GUIDE OUR WAY
GO FORTH AND SEEK GLORY
HOIST YOUR SWORDS HIGH INTO THE NEPHILS
ALL HAIL THE SERAPHS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1870
Wishes : 111

avatar
N-Accompli
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] And so they spoke   Lun 11 Sep 2017 - 0:12
Sous l'influx de la douleur. C'est mon genoux qui cueille sobrement le menton de bibi. Un réflexe salvateur. D'une violence assez calculée pour le repousser en arrière et l'étaler de tout son long sur la pierre tombale adjacente. Ce qui lui offre une posture étrangement en croix. Quelle coïncidence de merde. À croire que ce type est un martyr.

Akiro. Ca me réveille des souvenirs. Pas les plus glorieux. Je lui ai envoyé ce selfie uniquement pour continuer d'alimenter la sordide réputation qui cheville mes pas.  Mais au fond. J'ai quand même un léger remords. De profaner un cadavre de la sorte. De lui envoyer un selfie par MMS. Il ne me reste finalement pas grand chose de mon éducation chrétienne. Je pense que j'irais me griller un barbeuk avec satan si jamais je ne subit pas un événement pire que la mort.

- j'aimais vraiment ce pantalon

C'est la seule constatation que j'arrive a formuler après cette attaque d'une sauvagerie un peu méconnaissable. La seule chose que j'arrive a sortir en voyant un bout de jean arraché par une dentition humaine.  Mon visage se fige dans une expression facheuse. L'air contrariée par cet événements. Mais sans plus. Alors qu'au fond. Je suis perturbée par l'éclat de mon propre sang dans la bouche de bibi. Mettons court a ces retrouvailles.

- Merci. J'ai eu tout ce que je voulais. A la prochaine Orunitia.

Je m'éloigne. Essayant de clopiner le moins possible sous la blessure. Ma main vient se poser sur la parole verdâtre du kekkai. Il a intérêt a me laisser partir.


Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] And so they spoke   
 [Cimetière de Sad Hill Street] And so they spoke
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Cimetière de Sad Hill Street] Même les tombes peuvent rires...
» [Cimetière de Sad Hill Street] Les aléas d'un homme qui a creusé sa tombe.[Terminé]
» [Cimetière de Sad Hill Street] - Instalation à Palema
» [Cimetière de Sad Hill Street] Un moment d'égarement [Terminé]
» Silent Hill 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fate of Wishes :: Palema :: Quartier Sud-