Un mystérieux petit animal croise votre route : Je souhaite que tu passes un contrat avec moi. En échange, j'exaucerais n'importe lequel de tes voeux.
 

 [Cimetière de Sad Hill Street] Premières retrouvailles
MessageSujet: [Cimetière de Sad Hill Street] Premières retrouvailles   Dim 4 Mar 2018 - 20:08
Messages : 52
Wishes : 329
avatar
Cimetière de Sad Hill Street:
 



Premières retrouvailles

La nuit. Je ne connais plus que ça. Depuis ma résurrection, je vis comme un squatteur dans mon propre ancien appartement, au-dessus du Goliath, qui sert de planque aux Teeth. Le jour, je passe mon temps à lire les journaux qu’ont bien voulu me ramener certains Sharks dans la confidence de mon « retour ». Ou je cherche en vain à me souvenir. Ma mémoire est insondable, et je me perds vite dans des sensations de dangers, et d’inquiétude, quand je cherche à me remémorer certains détails. Les visages, les noms s’effacent et s’étiolent sans que je puisse les voir, certains événements m’échappent même. Comme un tissu déchiqueté.

Alors je m’entraîne pour me dépenser, et je reprends mon travail de forgeur d’armes pour réparer celles que m’apportent les membres du gang. Je dors ou je mange. Et pour l’instant, je reste caché. Gabriel est devenu chef des Teeth. A ce titre, il m’a dit qu’un moment, j’ai tenu les rênes du Clan et qu’il fallait que je les reprenne. La Klee’s Company a été confiée à un conseil d’administration dirigé par le chef des Tongues et un nouveau King Shark gère le gang dans l’ombre. A part quelques personnes de confiance, personne ne sait que je suis revenu, et seul Gabriel sait que c’est d’entre les morts. A ma connaissance.

A chaque patrouille de police, je dois éteindre tous les feux, mais par chance elles se font rares dans le quartier Sud. Ma seule permission de sortie est la nuit, sous une capuche et mes vieilles lunettes et à l’abri des ruelles étroites et mal éclairées du quartier. Dans ces moments, je chasse chaque ombre que je vois, en me disant que le combat ravivera peut-être ma mémoire grâce à l’adrénaline. Pour le moment, c’est peine perdue. A part quelques Ombres de moins dans le quartier, je n’y gagne rien.

En achevant une petite Ombre qui trainait aux alentour du Cimetière, je m’y arrête. Je m’en souviens. Ce soir, il pleut des cordes et je suis trempé, glacé jusqu'aux os, mais étrangement, j'apprécie cette sensation. J’ai un regard sur les tombes. Père et Mère sont là, quelque part, allongés, morts. Moi, j’ai aussi ma tombe. Un avis de recherche au poste de police, des articles dans la presse et un verre levé à ma mémoire quand les gars ont fini par croire que j’étais vraiment mort. Une tombe porte mon nom comme chaque membre du clan. C’était une promesse de mon père à ses hommes. Qu’ils ne seraient pas connus, mais pas oubliés non plus. La police ne s’intéresse pas aux tombes, alors les commémorations funèbres étaient le moins que Clan pouvait offrir.

Quand je reviens à la réalité, je me rends compte que mes pas m’ont guidé d’eux même dans le cimetière, sans se soucier des flaques de boue sur le bitumes. J’ai passé la tombe où reposent mes parents, les premières tombes des gars du Clan, et me voilà devant la mienne. Après moi, d’autres noms s’alignent, que j’ai du mal à replacer, ou que je ne connais pas. Peut-être les ai-je oubliés ? Je soupire en reportant mon regard sur ma tombe.

Je sais pourquoi j’ai été ramené, tant en tant qu’humain que Nephil. Mon travail n’est pas fini, et j’ai deux maîtres à servir. Ce que je ne comprends pas, c’est comment j’ai pu mourir. Je me rappelle avoir eu envie de mourir à une époque, mais pourquoi l’aurais-je voulu lors de cette bataille ? Était-ce l’ennemi qui était trop fort pour moi ? Moi qui étais trop faible lors de l’assaut ? Gabriel n’était pas Nephil à l’époque et il ne connait pas les circonstances de ma mort. Moi, je n’ai aucun souvenir des Nephils que j’avais pu rencontrer auparavant. Si certaines bribes de la bataille, des autres combats ou des discussions que j’ai partagés avec eux me reviennent, ce ne sont que des images floues et des sons épars. Et ma déduction ne m’aide pas à les éclaircir.

Je sens dans l’air humide une odeur familière, autant cachée qu'amplifiée par l'eau qui tombe sur le cimetière. Mon odorat développé a déjà senti un parfum similaire par le passé mais dans le doute de savoir si c’est un ennemi ou un allié, je me tourne vers sa provenance en invoquant mon arme. Un peu plus loin, une silhouette, minuscule, se dessine dans le noir. Une Ombre ?





I'm back
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] Premières retrouvailles   Dim 4 Mar 2018 - 21:41
Messages : 1198
Wishes : 228
avatar
Il y a longtemps que je ne suis pas venue rendre visite à Maman. Tellement que je ne même plus dire de quand remonte ma dernière visite. Si, je sais, depuis l'attaque du QG Seraph. D'abord parce que j'ai eu peur quand même et puis ensuite parce que j'ai voulu passer un peu de temps avec Papa. Mais ce soir, il fallait que je vienne, et j'ai bien fait. La pierre est sale et envahie de mauvaise herbe alors malgré la nuit et la pluie, je la nettoie de mon mieux tout en racontant à Maman tout ce qu'il s’est passé depuis la dernière fois que j'étais passée.

Le poids des Seraph que j'ai aidé à tuer ne m'a absolument pas soulagée, et la mort que j'ai moi-même donnée me répugne encore lorsque j'y pense. J'aimerais lui demander si elle aussi se sentait mal comme ça quand elle revenait à la maison, blessée mais son travail accompli. Dans ma tête, la meute me rassure et me rappelle que c'était moi ou eux. Je le sais mais moi, je ne peux pas m'attaquer aux Ombres, je n'ai que les Seraphs comme proie et cela me fait peur. Est-ce parce que je grandis, au moins dans ma tête, et que je vois les choses autrement maintenant?

Corrine retrouve sa place dans mes bras une fois mon nettoyage terminé. Blue se rapproche également pour que je revienne sous le parapluie qu'elle a récupéré à l'entrée du cimetière. Abîmé, en partie déchiré mais assez efficace pour me protéger un minimum. Je suis trempée malgré tout mais j'apprécie son attention.

Tu vas tomber malade par ce temps si tu restes comme ça. Rentrons maintenant.

"- Oui, d'accord.
Désolée Maman mais je devoir te laisser de nouveau. Je reviendrais plus vite, c'est promis. "


Et alors que je reprend le chemin pour quitter le cimetière, Blue s'arrête en levant le nez au ciel, le reste de la meute tout aussi attentif dans mon esprit. Même Corrine semble avoir perçu quelque chose. De quoi s'agit-il, un ennemi? La réponse que me donne mes loups est intrigante. Ils connaissent cette odeur, diffuse mais proche. C'est Toboe qui l'a senti le mieux donc une ancienne rencontre, quand il sortait toujours avec moi. Mais ils peinent à la reconnaître parfaitement. Alors je décide de suivre leurs indications pour me rapprocher du Nephil en question. Car ça ils le savent, c'en est un. Mais la silhouette que je finis par apercevoir me laisse prise de cours.

"- Mais... t'es le papa de Cute ! Je te reconnais. Mais... Tu es mort, Diechi il t'a vu et...
Qu'est-ce que tu fais là ?  "


Blue demeure à mes côtés, méfiante et prête à bondir. Je pourrais presque la sentir grogner en silence. Corrine dans mes bras aussi est sur la défensive, comme toujours. moi, je ne sais plus quoi penser. Moi, je suis bien un voeu. Papa était censé être mort et pourtant, il est revenu parmi nous. Et puis, les voeux peuvent tout permettre alors...


~ Je parle en darkred ~
Mes Awards:
 

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] Premières retrouvailles   Mer 7 Mar 2018 - 9:22
Messages : 201
Wishes : 201
avatar
Fidèle à son poste, Corrine restait avec Nelytsa. Perchée sur une tombe voisine, elle surveillait la petite occupée à nettoyer la dernière demeure de sa mère. Elle l'aurait bien aidée mais elle n'était pas vraiment équipée pour ce genre de travail, et puis comme ça elle faisait la garde du corps avec Blue. Deux nez valent mieux qu'un !

Dès que sa protégée eut terminé son nettoyage, la renarde arc-en-ciel se hâta de retourner dans ses bras en roncoulant pour la soutenir. C'était jamais facile de venir ici et elle ne pouvait pas faire mieux pour soutenir Nelytsa. A part la protéger d'éventuelles menaces, et elle gronda légèrement dès qu'elle en sentit une. Oui, toute odeur suspecte, toute présence inconnue était une menace à ses yeux !

Fais attention Nel', ya quelqu'un d'autre !

Il ferait jouer, ça ne serait pas spécialement étrange, mais là la petite avait décidé de venir de nuit, et avec un sale temps épouvantable, alors... Il y avait toutes les chances que ce soit un malade, voire un Seraph tueur d'enfant ! Et puis Nelytsa sembla reconnaître la silhouette, ce qui n'empêchait en rien Corrine de feuler.

T'approches pas de Nel' ou j'te renvoie illico chez les machabés frrrrrrrrrrrr !
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] Premières retrouvailles   Mer 7 Mar 2018 - 20:36
Messages : 52
Wishes : 329
avatar


Premières retrouvailles

Ce n’est pas une Ombre. Ses cheveux sont mouillés, mais dessous, c’est la frimousse d’une fillette qui me regarde. Haute comme trois pommes, ses grands yeux bruns furètent l’obscurité pour finalement tomber sur moi. A ses côtés, en retrait, une femme à l'odeur étrange, animale. Je n’en lâche pas ma gunaxe, mais je ne la mets pas en joue.

Le quartier Sud n’est pas un endroit pour les enfants, encore moins dans son cimetière. C’est plus qu’étrange de voir une petite fille en pleine nuit de pluie dans un endroit pareil, même accompagnée. Mais si elle sent fort la pluie, la mauvaise herbe écrasée et la terre, ce n’est pas pas assez pour qu’elle ait creusée, alors sans doute est-elle venue rendre hommage à un mort, et déblayer sa tombe.

Mes doigts se serrent sur mon arme. Elle l’a vu, et elle n’a pas fui. Elle n’a pas peur d’une hache, tenue par un inconnu dans un cimetière. J’ai de lourds soupçons sur sa nature, mais est-elle une Nephil, ou est-elle à tuer ?

Mais... t'es le papa de Cute ! Je te reconnais. Mais... Tu es mort, Diechi il t'a vu et...
Qu'est-ce que tu fais là ?


A sa première phrase, j’ai cru qu’elle me prenait pour quelqu’un d’autre. Je ne suis pas père, et j’ignore qui est Cute. Toutefois, je doute en l’entendant parler de ma mort. Je ne reconnais pas le nom de Diechi, et j’ignore encore qui est cette gamine, ni ce qu’elle me veut. La capuche et les lunettes opaques constellées de pluie cache presque tout mon visage après tout.  

Aussitôt, un feulement sort d’entre les bras de la petite. Une bête, dont j’ignore l’espèce. Un gros chat ? Un petit chien ? Un rat à crinière, peut-être ? En tout cas doué de paroles, et de dents. Rien de très impressionnant mais l’apparence reste incongrue.

T'approches pas de Nel' ou j'te renvoie illico chez les macchabés frrrrrrrrrrrr !

J’observe attentivement les trois créatures, mais rien ne perce le mur de ma mémoire vide. Quand la petite s’approche en tout cas, je sens bien ce réflexe, devenu instinctif, de reculer. Depuis mon retour à la vie, les présences des autres, et leur proximité en particulier, provoque chez moi un mouvement de recul, que j’essaie de ne pas rendre violent, mais qui maintenant me fait reculer jusqu’à ma tombe sur laquelle je monte presque. C’est comme si un être vivant était anormal et que les toucher pourrait me blesser. J’ignore si c’est vrai, car je ne m’y suis même pas essayé. Je me reprends, mais je ne lâche pas ma gunaxe des mains, entre elles et moi, et je ne lâche pas les trois bestioles des yeux non plus.

Hm. Bonsoir 'Madame', 'Mademoiselle'. Et… toi, leur ami qui parle.

J’ai la voix cassée, enraillée parce que je ne l’utilise pas beaucoup. Mais j’ai toujours ma manie de parler très poliment et d’user du français.

Pardon mais ton visage ne me dit rien, « Nel ». Tu dois te tromper de personne.

Je suis tendu. Moins à cause de la femme ou du rat que de la fillette. Elle m’effraie pour une raison que j’ignore, mais qui maintenant me semble familier. Je ne veux pas qu’elle reste si près. Elle doit s’éloigner.

Dites-moi, vous êtes… Nephils ?


Ma déduction s’active. Si elle me ment, je le saurai. Si elle attaque, je le verrai. Je sens mon instinct me dire de fuir ces vies, mais s’il me reste de l’honneur, je dois rester.





I'm back
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] Premières retrouvailles   Mer 7 Mar 2018 - 21:45
Messages : 1198
Wishes : 228
avatar
T'approches pas de Nel' ou j'te renvoie illico chez les machabés frrrrrrrrrrrr !

Je vois son arme qui est sortie mais ça ne me fait pas peur. En plus, si je regarde bien, on dirait d'ailleurs que c'est lui qui a peur parce que quand j'ai avancé, il a reculé un peu. Du coup, je m'arrête, Blue restant collée à moi et Corrine dans mes bras. C'est bizarre comme réaction, il était pas aussi inquiet dans mes souvenirs. Au contraire, il était super calme, même quand les bébés chats ils sont nés.

Hm. Bonsoir 'Madame', 'Mademoiselle'. Et… toi, leur ami qui parle.
Pardon mais ton visage ne me dit rien, « Nel ». Tu dois te tromper de personne. 


Hein? Il ne se souvient pas de moi? Moi, je suis sure de pas me tromper par contre. Oui, il a des lunettes cette fois mais je le connais quand même. On s'est croisé plusieurs fois au QG et il était avec nous dans l'ascenseur pour attaquer les Seraphs, j'étais juste derrière lui.

Dites-moi, vous êtes… Nephils ? 

"- Oui, comme toi. Tu te souviens pas?  "

Là, pour le coup, je ne sais pas trop comment réagir. S'il se comporte aussi bizarrement, ce serait parce qu'il a perdu la mémoire? Il s'exprime toujours de la même manière, comme un gentleman dirait Maman. En attendant, il ne connait pas Blue alors, je viens la faire disparaître pour faire venir Toboe, qui est ravi de pouvoir se manifester. Mais la meute le retient de se rapprocher de David, par prudence. Moi, je continue à caresser doucement Corrine. Je sais que je n'ai pas besoin d'arme, je l'ai elle.

"- Je m'appelle Nelytsa. Et lui, c'est Toboe. On t'a ramené Cute, ton chat blanc qui a eu des bébés dans ton appartement.
Elle c'est Corrine, un cadeau de Maman.
Pourquoi tu es venu là ? Tu as aussi des gens à venir voir? "



~ Je parle en darkred ~
Mes Awards:
 

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] Premières retrouvailles   Lun 12 Mar 2018 - 10:41
Messages : 201
Wishes : 201
avatar
Ahah Corrine faisait peur, la menace reculait devant ses crocs aiguisés, bien ! En même temps c'était normal, seul un fou oserait braver la protection de la renarde arc-en-ciel. Si la petite le reconnaissait, lui en tout cas n'avait pas l'air de se rappeler d'elle. C'était louche ça... Une tentative pour intriguer la gamine et l'attaquer en douce sûrement ! En plus il gardait sa hache bizarre en main, donc pas question de baisser la garde, oh non !

Essaye pas d'amadouer Nel' pour mieux l'attaquer frrrrrrrrrr !

On ne l'avait pas à ce petit jeu-là ! Un Nephil, lui aussi ? Pfeu ça ne voulait rien dire ! Au contraire, c'était encore pire, les soit-disant alliés de Nelytsa pouvaient tout aussi bien se retourner contre leur foutue faction et lui faire du mal ! Donc vigilance décuplée. Surtout que Blue est partie, laissant la place à Toboe, bien moins efficace car plus joueur et gamin. Alala tout reposait donc sur Corrine à nouveau !

Si t'enlèves pas tout de suite ton arme j'te bouffe frrrrrrrrrr !

Fallait pas déconner quand même ! Bon c'était dur de paraître menaçant quand une gamine vous câlinait dans ses bras, d'autant que la renarde bougeait la tête pour avoir plus de gratouilles. Mais quand même, elle montrait aussi les crocs !
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] Premières retrouvailles   Jeu 15 Mar 2018 - 21:33
Messages : 52
Wishes : 329
avatar


Premières retrouvailles

Oui, comme toi. Tu te souviens pas?

Elle ne ment pas. C’est une Nephil, mais ce qu’elle pense savoir de moi me dépasse. Et son histoire ne fait qu’altérer davantage mes pensées.

Je m'appelle Nelytsa. Et lui, c'est Toboe. On t'a ramené Cute, ton chat blanc qui a eu des bébés dans ton appartement.

Nelytsa, Toboe, Cute ? le garçon à ses côtés, je connais son odeur, mon odorat me dit « loup » et une pensée me vient, sans aucun rapport avec la conversation. C'est bien la première fois qu'on me remercie d'avoir tué quelqu'un. Quoi ? Je ne comprends pas pourquoi j’ai pensé ça. Qui m’a remercié ? Hein ? Je secoue la tête pour me reconcentrer.
Je n’ai pas de chat blanc. Je n’ai pas de chat du tout. J’en… ai eu un ? Pourquoi je ne m’en souviendrais pas ? En y réfléchissant, je n’aurais pas adopté un chat. Et je ne l’aurais sans doute pas appelé « Cute ». Plus un nom qui m’est familier. Uzi, ou Rifle, sans doute. En plus une femelle avec des chatons ? Non. Son histoire ne me dit rien…

Elle, c'est Corrine, un cadeau de Maman.

Essaye pas d'amadouer Nel' pour mieux l'attaquer frrrrrrrrrr !

Le rat ne doit pas en être un. Les rats ne font pas ce bruit étrange, comme un feulement. Mais si c’est un chat, il est vraiment hideux, et étrange. Il est en tout cas aussi méfiant que moi. Au moins, son animosité fait s’arrêter la fillette. J’ai l’habitude de la méfiance, et finalement, je suis plus à l’aise sous le regard du petit monstre coloré que face à celui de sa propriétaire candide.

Pourquoi tu es venu là ? Tu as aussi des gens à venir voir?

Euh, non. Je chassais. Tu… te recueillais ?

Dans ce cas, ma présence est mal venue, et par correction, je devrais les laisser seuls. Ce n'est pas comme si je pleurais mes morts, ni la mienne. Quand je lève ma hache comme preuve de mes chasses, le raton laveur – Ou peut-être est-ce un petit blaireau ? – feule à nouveau.

Si t'enlèves pas tout de suite ton arme j'te bouffe frrrrrrrrrr !

Sauf ton respect, Corinne, on est dans le quartier Sud, trop d’Ombres rôdent pour que je révoque mon arme. Si tu as peur, reste loin.

Ça m’arrange. La pluie ne fait qu’amplifier leur odeur et c’est presque comme les sentir plus proches qu’elles ne le sont. Je n’ai à craindre que leur présence pour le moment, alors autant leur fausser compagnie avant que ça ne dégénère.

Je ne voulais pas troubler votre visite. Je vais retourner chasser. Vous devriez rentrer, vous êtes déjà trempés.

A moins qu’ils ne soient des Nephils qui ont suffisamment développé leur nature, ils vont tomber malades. La mienne a régressé, sans doute affaiblie par ma mort, mais j’en suis assez content, le froid est une sensation qui m’est devenu agréable à ressentir. Je m’incline légèrement mais plutôt que de reprendre le chemin où se trouvent les trois Nephils ou assimilés, je monte sur ma propre tombe pour rejoindre l’allée parallèle. Je les salue de la main, un peu moins tendu maintenant que l’espace entre nous s’est élargi.

Et bien bonne soirée.





I'm back
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] Premières retrouvailles   Ven 16 Mar 2018 - 10:18
Messages : 1198
Wishes : 228
avatar
Euh, non. Je chassais. Tu… te recueillais ?

"- Oui, je suis passée voir Maman. Ça faisait longtemps alors j'en ai profité pour nettoyer sa tombe. Comme ça, maintenant, elle peut bien se reposer. "

Si t'enlèves pas tout de suite ton arme j'te bouffe frrrrrrrrrr !

Sauf ton respect, Corinne, on est dans le quartier Sud, trop d’Ombres rôdent pour que je révoque mon arme. Si tu as peur, reste loin.

C'est drôle, c'est bien le David que je connais, celui qui a vengé Maman, mais je le trouve vraiment bizarre maintenant. Est-ce que c'est parce qu'il était mort et que maintenant il est de retour? J'ai bien fait de ne pas faire ce voeu-là alors, elle avait bien raison. Au pire, si je veux la revoir, y a ce kekkaï étrange alors, je ferais avec.

Je ne voulais pas troubler votre visite. Je vais retourner chasser. Vous devriez rentrer, vous êtes déjà trempés.  

Par contre, il est vraiment en train de s'en aller tout seul? Oui, il grimpe même sur la tombe pour rejoindre l'autre chemin. C'est quand même pas Corrine qui lui fait peur comme ça? Non, on dirait pas, il a l'air super calme en fait. Et puis, je suis trempée mais lui aussi alors ça c’est pas excuse. Puis j'ai fini ma visite maintenant en plus.

Et bien bonne soirée..

"- Attend, tu pars déjà?
Toi aussi t'es tout mouillé. Et tu l'as dit, le quartier est dangereux alors faut pas rester seul.
Moi, je crains rien des Ombres mais c’est pas ton cas. "


Son arme a servi récemment, c’est une évidence même s'il n'y a pas de sang dessus. Et puis, je sais que ce coin est celui ou il y en a le plus, des Ombres. Moi, ça me fait rien même si je reste prudente à cause des Seraphs. Alors, faut pas qu'il reste tout seul. L'union fait la force en plus.

"- On devrait rentrer ensemble au QG. Je peux te montrer le chemin si tu as oublié en plus.
Là-bas, on pourra se sécher, manger et puis... Y a peut-être des souvenirs qui te reviendront?
Je suis sûre que les autres, ils seront ravis de te revoir aussi. "



~ Je parle en darkred ~
Mes Awards:
 

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] Premières retrouvailles   Dim 18 Mar 2018 - 15:17
Messages : 201
Wishes : 201
avatar
Pas mon problème si tu sais pas te défendre frrrrrrrrrrr ! Lâche-moi Nel', j'vais l'bouffer, j'vais l'bouffer !

La renarde arc-en-ciel s'agitait dans les bras de la gamine, désireuse de rabattre son caquet à ce stupide Nephil ! Quoi que... apparemment elle lui avait fait bien peur car il fuyait le lâche ! Ahahah ! Personne ne résistait à Corrine, personne ! Et ça prouvait bien qu'il voulait faire du mal à la petite, puisque, maintenant que son plan tombait à l'eau devant la vaillance de la petite bestiole, il s'en allait ! Et ouais, on ne la lui faisait pas à la Corrine ahahah !

Mais c'était sans compter sur la gentillesse incarnée dont le deuxième prénom est Nelytsa.

Fais attention Nel', c'est un piège c'est sûr ! Il fait exprès de t'apitoyer pour que tu baisses la garde !

Elle ne se laissera pas amadouer pour sa part, frrrr !
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] Premières retrouvailles   Dim 18 Mar 2018 - 20:41
Messages : 52
Wishes : 329
avatar


Premières retrouvailles

La peluche avait décidément une grande gueule pour un si petit gabarit. A se demander si elle ne condensait pas l’air en elle pour pouvoir crier plus fort après. Je ne régis pas vraiment face à colère, mais plus à l’intervention de Nelysta.

Attend, tu pars déjà ?
Toi aussi t'es tout mouillé. Et tu l'as dit, le quartier est dangereux alors faut pas rester seul.
Moi, je crains rien des Ombres mais c’est pas ton cas.  


Je fronce le regard, sceptique face à ce qu’elle me dit. Elle ne craint rien des Ombres ? A cause de la peluche ? Ou parce qu’elle est puissante ? Je l’ignore, mais je note dans un coin de ma tête ce détail. C’est vrai que je suis trempé aussi, mais c’était bien la raison pour laquelle je comptais partir. Jusqu’à ce qu’elle reprenne la parole.

On devrait rentrer ensemble au QG. Je peux te montrer le chemin si tu as oublié en plus.
Là-bas, on pourra se sécher, manger et puis... Y a peut-être des souvenirs qui te reviendront ?
Je suis sûre que les autres, ils seront ravis de te revoir aussi.


Mon pas s’arrête. Je jette un regard de côté pour réfléchir. Le QG Néphil. Je n’en n’ai que de brefs souvenirs, à peine des moments, plus comme des flashs ou des lieux qui me paraissent déjà vus mais rien de plus.

Peut-être…

Peut-être que oui, y retourner pourrait m’aider à combler quelques-unes des lacunes de ma mémoire. Ou peut-être y croiserais-je quelqu’un qui m’aidera à raviver ma mémoire. Je crois me rappeler qua j’avais eu la mémoire effacée, peut-être que quelqu’un pourrait faire l’inverse.

Fais attention Nel', c'est un piège c'est sûr ! Il fait exprès de t'apitoyer pour que tu baisses la garde !

Je regarde la peluche. C’est vrai que d’un autre côté, si j’ai tant de mal à me souvenir, ça pourrait aussi être dû à l’œuvre d’un Néphil qui a veillé à me faire tout oublier. Et si j’ai oublié tous les membres de la faction, ce ne doit pas être anodin. Je devrais me méfier. Mais je n’ai relativement rien à perdre.

Si… Si je range mon arme et que vous restez éloignées, vous m’y emmènerez ?

C’est une impression étrange de voir cette fillette affirmer qu’elle me connait sans que j’arrive même à avoir une bribe de souvenir qui me frappe l’esprit. J’en serais presque reconnaissant au blaireau coloré de me rappeler à la raison, si elle n’était pas si bruyante. Enfin, pour la satisfaire, je révoque mon arme, tendu mais attentif. Je profite d’être loin du groupe pour allumer une cigarette. C'est une bonne excuse pour que le groupe reste éloigné, mais en réalité je n’ai pas confiance, et je dois calmer comme je peux l’anxiété que je viens de ressentir, si je vais être amené à la ressentir à nouveau. Les mains une fois libres en l’air, j’attends la réponse de la fillette, sachant pertinemment que rien n’apaisera le blaireau.





I'm back


Dernière édition par David Klee le Sam 24 Mar 2018 - 10:37, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] Premières retrouvailles   Dim 18 Mar 2018 - 22:46
Messages : 1198
Wishes : 228
avatar
Heureusement que je tiens bien Corrine parce que sinon, je crois vraiment qu'elle lui aurait sauté dessus. pourtant, elle aussi l'a déjà vu puisque nous étions ensemble dans l’ascenseur en allant attaquer les Seraphs. Bon, en même temps comme elle s'occupe que de moi, elle a peut-être pas fait attention. Oui, c'est surement ça. Mais il faut pas qu'il s'en aille. Ce serait trop bête.

Peut-être…  

Ah? Il s'est arrêt et si il avance pas, il fait plus mine de partir. Mais oui, il faut qu'on rentre ensemble. On pourra se protéger et en plus, au QG, ils seront trop content de le revoir. Il était très fort David, l'un des meilleurs. Même les loups dans ma tête le reconnaisse, c'est dire.

Fais attention Nel', c'est un piège c'est sûr ! Il fait exprès de t'apitoyer pour que tu baisses la garde !


Si… Si je range mon arme et que vous restez éloignées, vous m’y emmènerez ?  

"- Oui, bien sur. Il faut s'aider quand on est de la même famille. "

Même si je trouve sa demande assez étrange quand même. Il veut que je reste loin? Pourtant, je ne suis pas dangereuse moi. Ce doit être Corrine, elle est vraiment terrifiante quand elle s'y met. Et son arme révoquée, Toboe disparaît pour laisser place à Kiba. Eux aussi préfèrent se montrer prudents et comme c'est le chef de meute, il gérera au mieux le retour. Son flair est le meilleur de mes loups et puis, il est aussi le plus fort d'entre eux. Avec lui et Corrine, je ne crains absolument rien.

"- Du coup, tu nous suis à cette distance-là, ça ira? Je vais pas courir mais juste pas trop traîner. "

Il était pas très bavard mais il parlait quand même plus dans mes souvenirs. Enfin, Corrine toujours dans mes bras, Kiba sur les talons et très attentifs, je commence à me diriger vers la sortie du cimetière. Je ne me retourne pas, Kiba me dira s'il me suit ou pas. Dommage, il serait plus près on pourrait discuter mais là, ça va être compliqué du coup j'oublie cette idée. Par contre, je peux juste le prévenir.

"- A ce rythme, on devrait arriver d'ici un petit quart d'heure. "

Ça ne sera pas long si on ne fait pas de mauvaises rencontres. Enfin, lui surtout. Les ombres grouillent toujours dans les environs, même si je ne les vois pas.


~ Je parle en darkred ~
Mes Awards:
 

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] Premières retrouvailles   Sam 24 Mar 2018 - 10:47
Messages : 201
Wishes : 201
avatar
Si Nelytsa voulait la mort de David, elle n'avait qu'une chose à faire : lâcher le monstre. Bien sûr Corrine avait vu David dans l'ascenseur, mais elle n'avait pas fait plus attention que ça : il lui fallait se concentrer sur la menace des Seraphs d'abord ! Et puis ils n'étaient pas restés ensemble très longtemps, donc aucun intérêt de se rappeler de lui. Contrairement à maintenant. Surtout que le plan machiavélique de David fonctionnait, la petite tombait dans le panneau. Mais tant que la renarde arc-en-ciel serait là, il ne la toucherait pas, oh non !

T'es trop gentille Nel' !

Ca la perdrait s'il n'y avait pas une super protectrice avec elle. Heureusement qu'elle était là ! Et l'autre qui cherchait des arguments pour se faire escorter... Frrrrrrrrrrr ! Corrine continuait à lui feuler dessus. Cela dit, il révoqua son arme, ahah ! Elle avait gagné ! Qu'est-ce qu'elle était forte ! Cela prouvait par ailleurs que David avait compris en partie à qui il avait affaire. Et qu'il essayait de la faire baisser sa garde en l'amadouant. Mais il n'avait toujours aucune chance, elle n'allait pas le lâcher des yeux une seule seconde.

Encore un peu plus Nel', il pourrait essayer de te sauter dessus là !

On sait jamais. Bon elle sait pouvoir compter sur Kiba pour ralentir le vil Nephil en cas d'attaque, mais quand même. La renarde s'est tournée dans les bras de la petite pour pouvoir regarder la menace par dessus l'épaule de Nelytsa.

Si t'approches d'un millimètre de trop, j'te dégomme frrrrrrr !

On pourra pas dire qu'il était pas prévenu.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] Premières retrouvailles   Sam 24 Mar 2018 - 18:26
Messages : 52
Wishes : 329
avatar


Premières retrouvailles

Oui, bien sûr. Il faut s'aider quand on est de la même famille.

Le mot famille me fait l’effet d’un électrochoc dans la poitrine, comme si le simple fit qu’elle le dise provoquait un danger presque palpable. J’ouvre la bouche mais la referme. L’envie de rétorquer que nous ne sommes pas une famille est dure à réprimer, comme une colère soudaine, ou un réflexe défensif. Mais je me reprends aussitôt, et hoche la tête.

Du coup, tu nous suis à cette distance-là, ça ira? Je vais pas courir mais juste pas trop traîner.

D’accord.

A vrai dire, mes grandes jambes suffisent d’elles-mêmes à garder Nelysta devant moi, et je dois parfois marcher plus lentement, suivant les bruits plus ou moins grognons du putois qui me fixe toujours par-dessus l’épaule de la fillette. Je sais au moins pourquoi je n’apprécie pas la compagnie des animaux, surtout bruyant, et encore moins ceux dont j’ignore l’espèce. Sérieusement, quel gere d’animal est-elle ?

Si t'approches d'un millimètre de trop, j'te dégomme frrrrrrr !

A ce rythme, on devrait arriver d'ici un petit quart d'heure.

Je ne réponds pas. Ce doit être épuisant de se balader un animal si teigneux tout le temps, et je comprends la pauvre Nelysta qui peine à garder un rythme de marche rapide. Surtout qu'à l'odeur de loup que je sens émaner du groupe, je suis peut-être le moins dangereux des quatre. Je soupire un peu, las.

Je n’ai pas prévenu Gabriel de mon plan, et même s’il reste plusieurs heures avant le lever du jour, j’ignore combien de temps cette « visite » durera. Le portable que je possède est éteint, mais je n’aimerais pas avoir à l’allumer.

Je sonde à chaque tournant les rues que nous empruntons, mais à mesure que nous marchons, les mouvements suspects se font rares et même si je reste désarmé, je suis aux aguets. J’espère des réponses là où les Nephils m’emmènent, car le monde humain me laisse encore trop de lacunes. Je cherche à comprendre. Quand ma cigarette s’éteint, je l’écrase dans mon cendrier de poche et en rallume aussitôt une nouvelle. Seul réel avantage de la situation, puisque je suis assez loin de la fillette.





I'm back
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] Premières retrouvailles   Dim 25 Mar 2018 - 10:22
Messages : 1198
Wishes : 228
avatar
Si t'approches d'un millimètre de trop, j'te dégomme frrrrrrr !


D’accord.  

Pour le coup, on peut dire que j'ai ds yeux dans le dos, c'est amusant. Enfin, Corrine est installée sur mon épaule pour garder un oeil sur David tandis que je me dirige vers le QG, Kiba à mes côtés. Nez en l'air très attentif, il guette le moindre souci mais les rues sont calmes et le temps clair. Il n'y a pas de raison que quoi que ce soit nous arrive.

Nous traversons donc ainsi dans le silence tout le quartier Sud pour nous rapprocher de l'entrée du QG. Dans ma tête j'entend les loups discuter de leurs souvenirs avec le Nephil qui nous suit et de son comportement d'aujourd'hui. Oui, c'est vraiment différent mais s'il se rappelle plus, c'est aussi normal.

"- On est arrivé, l'entrée est juste devant. Ça te dis toujours rien? "

Oui, un peu de curiosité quand même. Moi je suis petite mais je me souviens de tellement de choses. Lui c’est un grand mais il a tout oublié. Enfin, je suis certaine que les autres seront ravis de le revoir. Le retour d'un des nôtres, c'est toujours une bonne nouvelle. Dernière vérification qu'il n'y a rien ni personne autour et puis je m'engouffre dans le tunnel pour rentrer à la maison. Brrr, il commence à faire froid dans mes vêtements trempés, il faut vraiment que je me change si je ne veux pas tomber malade.

[ => RP terminé pour moi. Merci ]


~ Je parle en darkred ~
Mes Awards:
 

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] Premières retrouvailles   Dim 25 Mar 2018 - 10:27
Messages : 201
Wishes : 201
avatar
Pendant que Kiba guettait les alentours, Corrine s'occupait de David, surveillant chacun de ses mouvements. C'était pratique d'avoir un loup psychopathe sur qui se reposer : elle savait bien que jamais Kiba ne laisserait quelqu'un s'en prendre à Nelytsa, donc elle lui faisait confiance. Pas comme à ce Nephil !

Mais heureusement il avait compris le message et ne tentait rien, gardant ses distances. Normal, seul un inconscient fini ou un suicidaire passerait outre les avertissements de la terrible renarde arc-en-ciel mwahahahah ! Mais elle ne baissait pas sa garde pour autant. Ce n'est qu'une fois dans le QG et le vil David parti qu'elle put se relâcher un peu.

Tu vas prendre froid Nel' ! File te changer avant que tu tombes encore malade !

Elle aurait bien dit "Va prendre un bain bien chaud" mais... naaaaaaaaan ! Berk !

[=> Fini aussi pour moi forcément Very Happy]
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Cimetière de Sad Hill Street] Premières retrouvailles   
Contenu sponsorisé -
 [Cimetière de Sad Hill Street] Premières retrouvailles

 Sujets similaires

-
» Machiavelli (Avalon Hill)
» Streets of Stalingrad
» Le PvP, cimetière assuré....
» Ryu / Street Fighter
» Débat sur une demande de suppression du cimetière