Un mystérieux petit animal croise votre route : Je souhaite que tu passes un contrat avec moi. En échange, j'exaucerais n'importe lequel de tes voeux.
 

 [Bar "Le Caporal"] N'en dites pas plus...
MessageSujet: Re: [Bar "Le Caporal"] N'en dites pas plus...   Sam 25 Aoû 2018 - 22:36
Messages : 1198
Wishes : 228
avatar
"Si je te les donne... Tu feras quoi... Après ? M'achever... et laisser mon fils... totalement orphelin... encore... par ta faute... ?"

"- Tu n'as pas répondu à ma question alors pourquoi devrais-je répondre à la tienne ?"

Pour le coup, je suis contente qu'il ne puisse pas vraiment me voir. Evidemment que je suis touchée par ses mots. Orphelin. Encore. Je sais ce que ça fait, j'ai connu ça moi aussi. Mais ce n'est pas ma faute. Si il avait commencé par répondre, on n'en serait pas là en ce moment. Mais maintenant, avec tout ça, je sais qu'on ne pourra pas le laisser partir. Je ne veux pas mentir alors, je me contente de lui dire ce que j'ai sur le coeur aussi.

"- Commandante Black Tenko, meurtrière de Maman. Elu Shizuo, assassin d'Asran, devant mes yeux. Manori, Disparue sans laisser de traces. Orpheline, encore, je l'ai été, je connais. Alors je sais qu'il s'en remettra. Car s'il perd un père, il lui restera une famille: les Seraphs."

Ce n'est pas pareil certes mais c'est toujours mieux que rien. Je n'irais pas courir après ce garçon pour le tuer, ce n'est même pas moi qui devrait me trouver là en ce moment. Mais je n'ai pas le choix. Alors, je remplirais ma mission jusqu'au bout même si cela dvient vraiment difficile. Je tremble à présent, seul moyen que j'ai trouvé pour contenir mes sanglots. Je ne voulais pas que cela se finisse comme cela mais c'est lui ou nous alors mon choix est vite fait.

"- Les noms, c'est tout ce que je veux savoir. Après, à toi de voir si tu nous les donnes ou s'il faut... te les arracher..."

Je vois les flammes sur les doigts de Papa et si l'idée me répugne, je sais qu'elle pourrait être la seule façon aussi de nous offrir ces informations précieuses. Alors s'il te plait, parle. Ne nous oblige pas à faire ça.


~ Je parle en darkred ~
Mes Awards:
 

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Bar "Le Caporal"] N'en dites pas plus...   Sam 25 Aoû 2018 - 22:47
Messages : 190
Wishes : 127
avatar
Corrine voyait bien que Nelytsa n'était pas bien. Alors, gardant de toute façon le bouclier actif au cas où, elle sauta sur la petite pour lui grimper sur l'épaule droit et se frotter contre son visage en roncoulant.

Tu te débrouilles très bien, le laisse pas t'atteindre comme ça, il le mérite pas, il sait même pas de quoi il parle ce gros naze !

A côté, le Major semblait se douter qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas avec sa fille, mais il ne savait pas ce qu'il pouvait y faire. Il conclut intérieurement que le mieux était encore de continuer ce qu'il faisait bien : menacer le Seraph et rester impassible. Il serait toujours temps d'avoir un élan paternel affectif une fois que tout serait terminé. Pour l'heure, la mission était prioritaire. Et surtout qu'elle se termine vite.

Il refit frémir ses flammes de plus belle pour ponctuer les paroles de la petite.

Dernier avertissement.

Non mais sans blague. Ils allaient pas attendre 3 plombes non plus.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Bar "Le Caporal"] N'en dites pas plus...   Sam 25 Aoû 2018 - 22:58
Messages : 6788
Wishes : 2726
avatar
Howard a clairement de plus en plus de mal, mais il fait de son mieux pour tenir. Tant qu'il est en vie, il a une chance de s'en sortir. En plus il a clairement touché un point sensible, il faut qu'il l'exploite au mieux pour destabiliser la mioche.

Une faction ne remplace... pas une véritable famille. Tu as été... orpheline plusieurs fois ? Alors tu dois savoir que... ce n'est pas quelque chose... dont on se remet totalement... Ca hante... pour toujours...

Et lui ne veut clairement pas infliger ça à son fils adoptif. Dernier avertissement hein... ? Il n'a plus beaucoup de choix...
Ce qui se passe suivant les résultats du dé

- 1 : Avec un regain d'énergie, du genre celle du désespoir, Howard refuse d'en dire plus et se lève brusquement en criant sous l'intensité de la douleur de ses brûlures aux jambes. Il invoque son meilleur bouclier, qui fait 3 mètres sur 3 mètres, et son pistolet pour enchaîner les tirs au hasard vers Nelytsa et Barnes, espérant en toucher un gravement.
- 2/3/4/5 : Le Commandant hésite, n'ayant pas envie de tout donner, mais il n'a pas vraiment le choix, alors... "Je lui ai parlé de Russel Blake et Juliet Hopkins". Entre autres, mais il ne va pas tout dire non plus !
- 6 : Howard répond sagement à la gamine, donnant les noms qu'il a transmis au journaliste pour enquêter : Russel Blake, Juliet Hopkins, Diechi Steins et Peter Jensen




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Bar "Le Caporal"] N'en dites pas plus...   Sam 25 Aoû 2018 - 22:58
Messages : 6788
Wishes : 2726
avatar
Le membre 'Kyu & Bey' a effectué l'action suivante : Les joies du hasard


'Dé classique' :




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Bar "Le Caporal"] N'en dites pas plus...   Sam 25 Aoû 2018 - 23:35
Messages : 1198
Wishes : 228
avatar
Tu te débrouilles très bien, le laisse pas t'atteindre comme ça, il le mérite pas, il sait même pas de quoi il parle ce gros naze !

"Une faction ne remplace... pas une véritable famille. Tu as été... orpheline plusieurs fois ? Alors tu dois savoir que... ce n'est pas quelque chose... dont on se remet totalement... Ca hante... pour toujours..."

Oui, je sais. Il a raison. Je n'ai rien oublié et mes nuits voient encore souvent le défilé de ses visages aimés et perdus. Rien ne remplacera jamais une vraie famille, je suis tout à fait d'accord. Mais au moins, il sera en vie. C'est le mieux qu'un père puisse souhaiter à son enfant non? Ma main est venue jouer dans le pelage de Corrine sur mon épaule tandis que mes loups se sont mis à chanter dans ma tête. Oui, ça va aller. C'est presque fini maintenant.

Dernier avertissement.

"Russel Blake, Juliet Hopkins, Diechi Steins et Peter Jensen. Voilà les noms que j'ai donné à Dave Walker."

Il y en a 4 et pas des moindres. Je ne connais pas le dernier qu'il a cité mais pour les autres, c'est autre chose. Diechi, il était un fan inconditionnel de Juliet, prêt à tout pour elle. Juliet était notre Elue avant qu'elle ne disparaisse et maintenant, c'est Russel qui joue ce rôle. Il faut absolument que je lui dise tout cela. Il faut qu'il sache. Nous sommes réellement en danger. Même si ce Seraph ne parlera plus, le mal est déjà fait.

"- Tout ça, c'était uniquement ton idée ou d'autres Seraphs sont au courant de ce plan ? "

Oui, il y a encore des choses que je voudrais savoir. Mais je doute qu'il accepte encore de me répondre. Et puis, au final, qu'est-ce que cela changerait? Si un Seraph à pu le faire, les autres auraient très bien pu avoir la même idée. Finalement, il est seulement dommage que ce soit eux qui ai tenté le coup en premier, nous aurions pu leur faire la même chose. Mais au moins, nous avons la confirmation qu'ils ne savent pas exactement ou se trouve notre QG alors, il faut en profiter pour ne pas les laisser prendre trop l'avantage.

"- Non, oublie ma question, elle est sans importance.
En tout cas, ... Merci pour toutes ses informations, Monsieur Evans. "


Maintenant, il faut simplement nous assurer de son silence sans attirer l'attention des humains. Mais mon regard se lève et vient chercher celui de Papa à côté de moi. Comment fait-il pour ne même pas avoir changé d'expression alors que moi, j'ai si mal à présent? Je sais ce qu'il va se passer. C'est la guerre, nous n'avons pas le choix, il n'y a pas d'autre option. Je le sais très bien pourtant, un instant, cela ne m'empêche pas de manquer de flancher. Ça, je crois que je n'y ferais jamais. Mais pour notre sécurité à tous, ce Seraph est trop dangereux alors, il doit disparaître. Définitivement.


~ Je parle en darkred ~
Mes Awards:
 

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Bar "Le Caporal"] N'en dites pas plus...   Dim 26 Aoû 2018 - 11:29
Messages : 190
Wishes : 127
avatar
Le Major écoutait attentivement, notant intérieurement les noms que le Seraph avait balancés à Dave. Hum... L'anciene Elue, le nouvel Elu, ça n'était pas bon. Il ne fallait pas que le journaliste fouine trop autour d'eux, d'autant que Juliet avait mystérieusement disparu sans laisser de traces. Mais ce n'était pas une mort due aux Seraphs, non, ils ne se seraient pas gênés pour s'en vanter. Reste qu'il ne fallait pas que l'humain cherche trop autour d'elle. Sans compter Russel.

Nelytsa avait terminé ses questions semblait-il, et interrogeait maintenant son père du regard. Qu'avait-elle en tête ? Il la savait bien assez intelligente pour se douter qu'ils ne pouvaient pas laisser repartir le Commandant en vie. Il avait assez fait de mal comme ça, et puis c'était un haut gradé ennemi. Le laisser, c'était lui permettre de mener encore d'autres opérations contre eux. Le tuer, c'était envoyé un message d'importance aux Seraphs : les Nephils étaient toujours là, toujours aussi efficaces, et n'étaient pas à prendre à la légère. Ils les attaquaient, ils leur répondaient. Bref le choix n'était pas permis.

Si tu n'as plus de questions, va m'attendre dans la voiture.

Tout simplement. Bien entendu le Major gardait sa voix neutre habituelle, se préparant à accomplir le "sale boulot" comme il savait si bien le faire. Il ne voulait pas que la petite se salisse davantage les mains, pas s'il pouvait le lui épargner. Lui était déjà recouvert de sang depuis longtemps, ça ne le dérangeait plus. Il voulait lui éviter d'en arriver là.

Corrine roncoulait de plus belle pour rassurer la petite et hocha la tête.

On a fini Nel', on peut rentrer maintenant ! T'as été la meilleure !
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Bar "Le Caporal"] N'en dites pas plus...   Dim 26 Aoû 2018 - 11:40
Messages : 6788
Wishes : 2726
avatar
Une nouvelle question, vite annulée par la gamine. Howard se dit que ça sent de plus en plus mauvais, et c'est pas sa faute. Il a un rire sans joie mais pas longtemps, ça fait mal.

Alors... C'est tout... ? Je t'ai répondu... et tu... me laisses comme... ça... ?

Ce qui se passe suivant les résultats du dé - Howard

- 1 : Comprenant que c'est terminé pour lui, avec un regain d'énergie, du genre celle du désespoir, Howard se lève brusquement en criant sous l'intensité de la douleur de ses brûlures aux jambes. Il invoque son meilleur bouclier, qui fait 3 mètres sur 3 mètres, et son pistolet pour enchaîner les tirs au hasard vers Nelytsa et Barnes, espérant en toucher un gravement.
- 2/3/4/5 : Le Seraph reste à terre, son visage brûlé tourné vers la gamine. "Tu ne vaux... pas mieux... que tous les monstres... que tu sembles haïr...". Il invoque son bouclier de 3 mètres sur 3 mètres pour se protéger au maximum, sentant que l'attaque finale ne va pas tarder. Il ne peut pas faire grand-chose de plus mais au moins il ne sera pas si facile que ça à achever.
- 6 : Howard sent que c'est fini, il veut agir, trouver un moyen de s'en sortir, mais à peine essaye-t-il de se lever qu'il retombe à terre en hurlant : ses jambes sont trop gravement brûlées, il ne tient pas debout, et la douleur le ronge intégralement.

Ce qui se passe suivant les résultats du dé - Dave

- 1 : Personne n'a vu Howard ou Toboe dans le coin, ils n'ont rien à voir avec l'accident. Bizarre... Dave ne peut rien faire de plus, mais, en retournant à son bureau, il lance des recherches et va activement fouiner pour retrouver le Seraph, sentant qu'il y a un problème.
- 2/3/4/5 : Le journaliste ne parvient pas à avoir plus d'informations sur l'accident, mais ce n'est pas grave : il a mieux à faire maintenant, il doit travailler sur les noms qu'il a. Il retourne donc à son bureau et appellera Howard plus tard pour savoir où il en est.
- 6 : Dave a mené sa petite enquête dans l'épicerie : pas de traces de ceux qu'il cherche, mais apparemment il y a déjà eu un départ pour l'hôpital, alors sans doute qu'ils y sont, avec le gamin. Le journaliste finit donc par lâcher l'affaire et rentre à son bureau pour travailler sur les noms que le Seraph lui a donnés. Ya de quoi faire !




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Bar "Le Caporal"] N'en dites pas plus...   Dim 26 Aoû 2018 - 11:40
Messages : 6788
Wishes : 2726
avatar
Le membre 'Kyu & Bey' a effectué l'action suivante : Les joies du hasard


'Dé classique' :




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Bar "Le Caporal"] N'en dites pas plus...   Dim 26 Aoû 2018 - 13:58
Messages : 1198
Wishes : 228
avatar
Si tu n'as plus de questions, va m'attendre dans la voiture.

On a fini Nel', on peut rentrer maintenant ! T'as été la meilleure !

"Alors... C'est tout... ? Je t'ai répondu... et tu... me laisses comme... ça... ?"


Que veut-il que je fasse de plus en même temps? Je ne peux rien faire ! Moi, je voulais savoir ce qu'il avait dit au vilain journaliste. J'avais espéré naïvement qu'une simple discussion aurait pu suffire. Je ne l'ai même pas touché mais j'ai comme la sensation d'avoir le gout de son sang entre les dents alors que la nausée commence à monter en moi. Je révoque Tsume avant de me retourner pour me diriger vers la voiture mais la voix du Seraph m'arrête sur ma lancée. C'est peut être important.

"Tu ne vaux... pas mieux... que tous les monstres... que tu sembles haïr...."

"- Je suis... sincèrement désolée... "

Je n'ai même pas le courage de le regarder en face pour lui répondre. Ma voix à légèrement déraillé alors que je retiens les larmes que je sens arriver. J'ai seulement baissé la tête avant de me remettre en route pour sortir du kekkaï et retourner dans la voiture. Je ne veux plus rien voir, plus savoir, plus sentir. J'ai envie de vomir et le coeur serré. Au moins nous, on ne s'en est pas pris à son fils pour l'attirer nous répondre. Mais oui, c'est à cause de moi qu'il va redevenir orphelin. Il a raison, je suis un monstre, comme eux.

Revenue dans la ruelle, je m'avance tranquillement pour en sortir avant de remonter dans la voiture et d'y attendre Papa. Et ce n'est qu'une fois derrière les vitres teintées que je laisse mes larmes couler sur mes joues. Mes loups chantent dans mon esprit pour m'aider à me calmer tandis que je câline Corrine pour me rassurer. J'ai fait ce qu'il fallait alors, pourquoi est-ce que je me sens malade comme ça malgré tout ?

"- Je suis pas... comme eux... "


~ Je parle en darkred ~
Mes Awards:
 

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Bar "Le Caporal"] N'en dites pas plus...   Lun 27 Aoû 2018 - 16:12
Messages : 190
Wishes : 127
avatar
Dans la voiture, Corrine forcément se mit à roncouler en se frottant contre le visage de sa petite protégée.

Bien sûr que non, t'es pas comme eux ! Sinon tu pleurerais pas et ça te ferait rien. T'es bien mieux qu'eux, t'es plus humaines que ces gens qui tuent tout le monde sans états d'âme.

Non mais sans blague ! De l'autre côté, le Major Barnes faisait face au Seraph en sale état.

Elle vaut mieux que tous les Contractants réunis.

Simple observation énoncée froidement par le Major une fois la petite revenue dans le monde réel. Il ne comptait pas perdre de temps, ni laisser la moindre chance au Seraph. Le bouclier ne fit que retarder l'inévitable et le força à utiliser un peu plus d'énergie que prévu, c'est tout. Les flammes le firent voler en éclat, et la vague suivante acheva les dernières forces du Commandant : la douleur devenant insupportable, il plongea dans un coma proche de la mort, exactement ce que cherchait à faire le militaire. Le tuer ici et maintenant n'était pas une bonne chose, il devait maquiller l'acte pour que les humains, et surtout Dave Walker, ne soupçonnent rien d’extraordinaire.

Alors il embarqua le corps en partie calciné sans une once d'émotion et s'éloigna de la rue. Il savait qu'il y avait une maison inhabitée dans les alentours, que personne n'avait jamais reprise à cause de rumeurs stupides de fantômes. En faisant bien attention à ne pas être vu, il jongla avec son Kekkaï, utilisant sa taille la plus grande, jusqu'à parvenir au bon endroit. Toujours dans sa barrière, il défonça simplement la porte. Une fois dans la cuisine, bien à l'abri des regards, il révoqua son Kekkaï. L'avantage avec le feu, surtout quand il est très puissant, c'est que les preuves sont très difficiles à établir, et qu'il suffit de pas grand chose pour les orienter. Depuis quelques temps, il savait pouvoir atteindre cette puissance. Ainsi, il dénicha un simple bidon d'essence dans le garage et en imbiba le coin, ainsi que le pauvre Howard.

En se tenant à une bonne distance, il claqua des doigts et enflamma la pièce. Contrôlant les flammes, il les fit ronger un maximum les murs sans trop s'étendre, afin de leur faire atteindre une grande température sans que cela n'intrigue d'éventuels voisins. Lorsque la puissance devint trop importante, il repartit dans son Kekkaï, quitta la maison tranquillement, et revint dans le monde réel en sécurité, quoi que toujours avec l'habitation en vue. Là, il veilla également à intensifier à leur maximum les flammes avec son pouvoir. Très vite, la masure devint une véritable boule de feu géante, alertant les passants alentours qui appelèrent les pompiers. Bien trop tard évidemment, ils ne purent même pas intervenir, obligés de sécuriser simplement la zone pour éviter que les flammes ne se répandent et d'attendre que ça se calme.

Bien entendu, le Major quitta rapidement les lieux en toute discrétion. Il rejoignit sa voiture où l'attendait la petite.

Mission terminée.

Il lui jeta un coup d'oeil. Elle n'avait vraiment pas l'air bien, mais qu'était-il censé dire ? Ca, il ne savait absolument pas gérer. Déjà que de base il avait du mal à jouer au père, alors là... Il se racla la gorge, cherchant quoi faire, avant de finalement demander le truc le plus basique du monde.

Ca va ?

Oui c'était complètement stupide, il voyait bien que ça n'allait pas, mais il ne savait vraiment pas quoi dire ou faire de plus.

Plus loin, après plusieurs heures, il ne resta absolument rien de la maison à part quelques cendres et de rares murs à moitié debout. Les expertises concluront à un feu de gamins stupides qui auraient voulu jouer avec de l'essence sans prendre trop de risques. Sauf que, pas de bol, ça aurait mal tourné et, malchance suprême, un homme était là, son ADN fut retrouvé parmi les cendres. Celui-ci ayant un fils, on suppose que le gamin aurait pu participer à la petite fête et que le père serait venu pour arrêter tout ça mais trop tard. Qu'était devenu le mioche ? Personne ne le savait, quand les policiers le cherchèrent ils ne le trouvèrent pas.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Bar "Le Caporal"] N'en dites pas plus...   Lun 27 Aoû 2018 - 17:26
Messages : 1198
Wishes : 228
avatar
Bien sûr que non, t'es pas comme eux ! Sinon tu pleurerais pas et ça te ferait rien. T'es bien mieux qu'eux, t'es plus humaines que ces gens qui tuent tout le monde sans états d'âme.

Vraiment? Pourtant, je ne peux m'empêcher de me dire que quelque part, il a raison. J'ai failli être tuée et maintenant, c'est moi qui leur fait la même chose. Je sais que je n'ai pas le choix mais cela reste difficile. Alors, je laisse couler mes larmes en câlinant Corrine, bercée par son roncoulement et par le chant de mes loups dans ma tête. Il nous a tous mis en danger, je ne pouvais pas le laisser faire. Les Nephils, les Seraphs et même les Humains alors, si c'est pour protéger tout le monde, j'ai bien fait, n'est-ce pas? Je me raccroche à cette idée en attendant sagement que papa revienne.

Mais il met du temps avant de me rejoindre et je commence aussi à m'inquiéter un peu pour lui. Est-ce que le vilain Seraph n'aurait pas pu se relever et lui faire du mal? Mes loups me rassurent alors que je regrette de ne pas avoir pris Lapinou en plus. Je sursaute en entendant la portière s'ouvrir et me sens soulagée de voir Papa entrer et s'asseoir, comme si de rien n'était. Il ne semble pas blessé en plus alors, c'est que...

Mission terminée.
Ca va ?

"- Mieux que lui... "

Les mots m'ont échappés alors que mon regard fixe de nouveau la ruelle vide. Je laisse un grand soupir m'échapper alors que je viens sécher mes yeux. Je suis une grande fille maintenant et puis, cela ne sert à rien de pleurer. Je suis une Recruteuse, je suis forte alors, je dois le montrer. Allez, on respire un grand coup et on relève la tête. Par contre, le sourire, ça devra encore attendre un peu.

"- Est-ce qu'on peut... rentrer à la maison maintenant?
Je ferais le rapport.... demain, c'est promis. "


Là, j'ai besoin de souffler, de penser à autre chose et de me séparer de cette odeur de brûlé qui me colle à la peau. Un bon bain, un repas et puis, ça ira mieux. Un câlin à papa aussi, une fois à la maison. Oui, je crois que c'est de ça que j'ai besoin. Avec un peu de calme aussi, pour me remettre. La tête appuyée contre la vitre, je me laisse portée par la voiture qui nous éloigne de ce sinistre endroit. Maman, est-ce que tu es fière de moi ? Ou est-ce que tu pense comme Lui ?

[ Rp terminé pour moi. Merci]


~ Je parle en darkred ~
Mes Awards:
 

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Bar "Le Caporal"] N'en dites pas plus...   Mar 28 Aoû 2018 - 8:23
Messages : 190
Wishes : 127
avatar
La question était débile, la réponse qu'elle eut fut logique, mais pas très positive. Qu'est-ce que le Major pouvait y faire ? Il n'était pas capable de changer le monde pour que sa fille n'ait pas à vivre ce genre de choses, et, même si c'était possible, ça n'effacerait pas les souvenirs qu'elle avait actuellement. Peut-être devrait-il faire appel à un effaceur de mémoire pour s'en charger ? L'idée n'était pas bête, mais ce n'était pas le moment d'en parler, et puis il n'était pas certain que ce soit une bonne chose.

Il hocha la tête au nouvel ordre de "mission". Rentrer à la maison, ça c'était facile, il pouvait gérer sans problème. Quant au rapport...

Rien ne presse.

Il se proposerait bien pour le faire, mais c'était elle la Recruteuse, elle la gradée, donc à moins qu'elle ne le lui demande, elle devait s'en charger, c'était sa responsabilité. En bon militaire, il ne comptait pas bafouer la hiérarchie Nephil donc il ne dit rien et se contenta de mettre en route la voiture. Eileen, est-ce qu'il était à la hauteur ? Sans doute pas, mais il ne pouvait que faire de son mieux, à défaut d'être le père idéal. Au moins pour son ancien amoureux disparu qui avait tant donné pour leur enfant, jusqu'à son âme.

[=> Fini, merci \o/]
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Bar "Le Caporal"] N'en dites pas plus...   
Contenu sponsorisé -
 [Bar "Le Caporal"] N'en dites pas plus...

 Sujets similaires

-
» [ C.V ]: Caporal à Caporal-Chef. -Musicool73
» Biographie du petit caporal autrichien
» Epistolaire... Dites-moi pas que c'est pas vrai.
» Vendredi 22 février 2008
» Mon apart dites se que vous en pensez :)