Un mystérieux petit animal croise votre route : Je souhaite que tu passes un contrat avec moi. En échange, j'exaucerais n'importe lequel de tes voeux.
 

 Lily Mirnet, au diable l'individualité
MessageSujet: Lily Mirnet, au diable l'individualité   Lun 5 Nov 2018 - 23:15
Messages : 1
Wishes : 0
avatar
Mirnet Lily




Informations générales

¤ Identité ¤
¤ Nom : Mirnet
¤ Prénom : Lily
¤ Âge : 17 ans
¤ Activité : Etudiante en art
¤ Provenance de l'avatar : Nui harime de kill la kill


¤ Description physique ¤
Lily est assez grande, 1m75 pour être précis. Elle a de longs cheveux blonds qu'elle coiffe en couette spirale des deux cotés de sa petit tête. ses yeux sont bleus, son œil gauche étant crevé, elle le cache sous un cache oeil en forme de symbole. Elle s'habille d'une chemis et d'une robe simple mais assez colorées. sous son oeil on peut voir des cernes d'une noir très foncé, presque parfait. Sa gestuelle est très désarticulée, le moindre de ses gestes lui demandant tant d'effort à être effectués, elle a du mal à les arrêter également donnant l'impression d'être face à une marionnette de bois et de porcelaine.

Ses amies ont des apparences diverses et variées, mais brise totalement la logique du réel avec leurs membres disproportionnées et leurs voix indescriptibles.
¤ Description mentale ¤
"Je ne suis pas née seule, j'ai toujours eu avec moi des amis qui m'aidait et ne me laissait pas me reposer, jamais. Ils sont gentils, mais les amis ne dorment jamais selon eux, moi aussi, je ne dors presque jamais.  Beaucoup de chose passe dans ma tête, des histoires, des mensonges, la vérité parfois. Je ne suis pas très doué pour tout ce qui est intellectuel, je suis une véritable cruche, une fille trop naïve qui croit en tout ce que ses amis lui disent. Je me mets facilement en colère, c'est à cause de mon manque de sommeil, c'est la théorie la plus vraisemblable que j'ai pu trouver avec mon intelligence négative. Mon vœu le plus cher, celui que je ferais tout pour réaliser, c'est d'enfin pouvoir dormir, juste une nuit de temps en temps, ne pas avoir mes amis me maintenant éveillée. Je veux pouvoir entendre les sons autour de moi, ne pas avoir les commentaires constant de mes amis pendant quelques temps seulement. Voilà ce que je désires, le calme lorsque j'en ai besoin. Je penses aimer les aliments salées, j'aime bien manger des choses salées en lisant, mes amis disent que cela sert à rien de salir les pages d'un livre avec ce sel et que je deviendrais trop grosse, mais j'aime savoir qu'un libre a vécu lorsque je le lis de toute manière. L'ancien est quelque chose qui me fascine, ne trouvez vous pas mes amis ? Savoir que quelque chose a existé bien avant nous, qu'elle a pu admirer des générations et des générations de  personnes, certaines brillantes, d'autre infectes. Je n'aime pas du tout la nouveauté, le moderne, je ne sais pas comment réagir fasse à cela, j'aime avoir mes petites habitudes, pas qu'elle soit chamboulée du jour au lendemain sans que j'en sois responsable."


Histoire

¤ Quoi qu'il t'est arrivé ? ¤
Je ne suis pas née seule, je ne pourrais vous dire comment je suis née, pourquoi je suis née, mais je ne le suis pas seule. Je n'arrives pas à expliquer pourquoi je suis née avec tant de personne, je ne le sais plus. La fatigue m'a abruti à un telle point que je ne sais plus reconnaître mes parents sur des photos, ou quiconque d'autre d'ailleurs. Mes parents sont des gens formidables. Aimant, à l'écoute et me parlant beaucoup, beaucoup trop. J'aime mes parents, mais ils n'ont jamais compris que j'avais besoin de silence. Personne ne l'a jamais compris, tout le monde est si bruyant, si ... amicale. Je n'ais jamais était douée pour interagir avec les autres,  je n'ai jamais vraiment compris comment faire pour cela. Cela m'a attiré beaucoup d'ennuie à l'école primaire car je ne voulais pas répondre, par peur peut-être. Cela n'a pas duré bien longtemps cependant, un jour, j'ai juste frappé une fille qui me prenait pour sa poupée. Je ne sais pas décrire cela, c'était, étrange, les bruits s'étaient arrêtés soudainement lorsque je l'ai fais, un court instant avant de reprendre. Je l'avais énervée je penses, cela crié trop du coté de mes amis pour que je comprennes quoi que ce soit. J'ai recommencé, encore, et encore, et encore. J'ai cru que je ne serais jamais comment m'arrêter, comme un nouveau née venant de connaître la joie de marcher mais qui ne sait pas comment s'arrêter. J'ai réussi à le faire, elle avait pas grand chose, mais avait eu peur, l'on était jeune après tout, je ne pouvais pas faire très mal même si je le voulais. C'est devenu étrangement facile ensuite d'imposer le calme parmi ceux n'étant pas mes amis, il suffisait que je sois violente et je pouvais avoir le calme. Pour certaine personne, la violence pure ne suffisait pas tout le temps. Cela me frustrait, énormément. Aux infos de l'époque, une agression à l'arme blanche avait fait la une. Le meurtre en soi n'avait rien d'intéressant, c'était le terme arme blanche qui m'avait fait tiquer, dans un coin de ma tête j'avais garder cette notion, qui savait, peut-être qu'elle me serait utile que je pensais. J'ai continué mes études, mais j'étais extrêmement nulle, ne pas pouvoir dormir implique également de ne pas pouvoir réviser, mes amis sont bruyants. Je n'ai pu pratiquer qu'une seule chose, depuis toutes petites, le dessin. Sans qu'ils me disent pourquoi, ils me laissaient dessiner. Cela n'avait pas échapper à mes parents qui désespéraient de mon échec scolaire, ils tentèrent le tout pour le tout en m'inscrivant pour un concours de fac d'art, je suis moi même étonnée d'avoir eu mon bac, je ne sais pas pour vous c'est qu'elle équivalent. Temps qu'on parle de vous, vous avez du le remarquer, je ne suis pas Américaine, mais française. Parler anglais j'arrive à le faire correctement, mes amis se mettant à m'importuner en anglais pour m'aider à m'habituer à la langue en rejouant des scène de film en anglais. C'est en étant la plus choquée de moi-même que je l'ai passé, je ne dois pas être si idiote que cela. De retour au présent maintenant. L'Amérique est un chouette endroit, ses citoyens, moins. Une dispute plus sonore que les autre parmi mes amis me fit avoir un mal de tête monstrueux. Je traverse une ruelle me menant à mon petit studio, je n'ai pas eu le temps de comprendre que j'étais déjà le sujet d'une dispute plus grande encore entre deux types louches qui se battaient entre eux, sous l'effet de l'alcool sans doutes. L'un d'eux a gagné, il m'attrape violemment la et me jette au sol. Manque de chance, le culot de la bouteille qu'il a utilisé pour se débarrasser de l'autre type finit dans mon œil gauche. Le silence, lorsque cela s'était passé, c'était le silence total.  Ce fut lorsqu'il me releva pour m'étrangler que je compris à quoi pouvais me servir une arme blanche. dans l'heure qui suivit, je fus envoyé à l’hôpital avec les deux types, je ne me serais pas permise de les tuer, je n'avais plus assez de sang pour cela de toutes manières. J'avais juste assez de conscience pour appliquer l’œil pour œil et appeler les secours dans un murmure. Je fais la rencontre d'Harui, cette fille est étrange, elle n'agit pas comme les autres, elle est silencieuse, elle. Ce n'est pas le cas de mes amis malheureusement. Nous n'avons pas beaucoup discutés, c'était parfait. J'ai eu l'impression de tout connaître d'elle en la voyant murmurer lorsqu'elle écoutait une chanson aux allures rock, en la voyant ricaner  devant la télévision de la chambre d’hôpital. Tout ses petites détails qu'on ne remarque que lorsque le silence est de mise. Mes amis ne l'aiment pas cependant, je vais donc éviter de trop l'approcher, malgré qu'elle m'ait donner son numéro et que je fus forcer de donner le mien. Lorsqu'elle part et que moi je restes, mes amis se lâchent, je n'ais jamais été aussi proche de craquer.

"Cela te dirais, de passer un contrat avec moi ?"


Un peu de HRP

¤ On veut en savoir plus ¤
¤ Le règlement a été lu et approuvé ? : OUI

¤ Bonus : bonjour, je suis Delta, j'aime pas me présenter en général donc je préfères laisser juste cette phrase pour pas paraître hautaine.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lily Mirnet, au diable l'individualité   Hier à 21:49
Messages : 2847
Wishes : 828
avatar
Tout d'abord, bienvenue parmi nous.

Alors pour ta fiche, il va y avoir pas mal de choses à revoir.
Déjà, une vraie bonne relecture serait plus que nécessaire parce que là, niveau fautes d'orthographes, de conjugaison et de vocabulaire, c'est un véritable florilège. Franchement, ça fait vraiment mal aux yeux. Rien que d'aérer l'histoire plutôt que de balancer ce genre de pavé (aller à la ligne de temps en temps), ça aiderait déjà pas mal.

Ensuite, dans l'état actuel des choses, ton personnage n'est absolument pas viable. La raison en est très simple :
= > Dormir est un besoin VITAL, tu ne dors pas = tu meurs, point final. Il y a une maladie qui provoque ainsi la fin du sommeil et les gens touchés sont condamnés en max 15 jours. Alors 17 ans, tu oublies. Dormir peu, d'accord (minimum 4h/jour). Dormir mal, pas de soucis. Mais Dormir, c'est obligatoire.

Description physique =>
* Que vient faire la description des "amis" dedans? Tu ne fais références qu'à des voix dans ta tête, pas à des êtres incarnés que ton personnage pourrait voir. Si c'est son imagination qui les décrit ainsi, cela n'a rien à faire là.

Histoire :
* La fatigue m'a abruti à un telle point que je ne sais plus reconnaître mes parents sur des photos, ou quiconque d'autre d'ailleurs.  
=> Ça, c'est du domaine de la perte de mémoire et du visuel. Aucun rapport avec les voix dans ta tête à moins que tu te soit mal expliqué? Je ne comprend pas en tout cas. Surtout que c'est placé au moment ou tu parles de ta naissance/enfance.
* Parents aimants et à l'écoute, qui te parlent ... Ils auraient forcément dû se rendre compte de quelque chose. Sans savoir, au moins noter que le comportement de leur enfant est atypique.
* C'est devenu étrangement facile ensuite d'imposer le calme parmi ceux n'étant pas mes amis, il suffisait que je sois violente et je pouvais avoir le calme.
=> Donc les professeurs ne sont pas intervenus? Les autres enfants se sont laissés taper sans rien dire? Un enfant violent se fait tout de suite repéré, surtout si à côté il ne parle pas ou se comporte de façon singulière, ce qui est ton cas.
De plus, dans ta description physique, tu dis toi-même que le moindre mouvement est un effort. Hors frapper demande beaucoup d'efforts donc la violence est en totale contradiction avec tes capacités motrices.
* c'était le terme arme blanche qui m'avait fait tiquer
=> en quoi les mots armes blanches peuvent te faire tiquer? Là, faut m'expliquer.
* je suis moi même étonnée d'avoir eu mon bac, je ne sais pas pour vous c'est qu'elle équivalent.
=> A 17 ans, tu n'as pas le bac, encore moins avec un personnage comme le tien en véritable échec scolaire. Donc pas de fac d'art non plus.
Pour un échec scolaire de ce niveau, Lily n'a jamais été suivi ? L'école aurait au moins convoqué les parents et encouragé à la faire consulter. Surtout si souci de violence en parallèle.
* L'Amérique est un chouette endroit, ses citoyens, moins.
=> Si tu passes le bac en france, étant française en plus, pourquoi d'un coup tu te retrouves en Amérique? Faut expliquer ce que tu fais là : vacances, études, déménagement, autre....
* la bagarre : Honnêtement, rien ne va. Etre prise à partie, oui. Te retrouver jeter au sol et en perdre un oeil à cause de la bouteille cassée, ça passe. Mais tout le reste est inconcevable. Rien que la douleur de l'oeil crevé, tu es évanoui ou parfaitement hors service. De plus, tu es une gamine de 17 ans, sans la moindre aptitude au combat. Si l'homme décide de t'étrangler, sans intervention extérieure, tu es morte. Il a la force et la carrure, peut-être l'habitude, toi pas. Tu as appelé les secours? Ça veut dire que tu as mis les deux hommes KO, à l'arme blanche je suppose comme tu ressors ça soudainnement. Encore une fois, rien ne colle. Aucune vraisemblance, aucune logique. Si tu n'as plus assez de sang, tu meurs, idem. Si ta vie est en jeu, de même, tu ne réfléchis pas et tu agis, quitte à tuer.
Attention !!! Nous sommes dans un monde réel !

Questions diverses => Ton personnage vient donc juste de perdre son oeil. Comment le vit'elle? Les perceptions sont changées, l'appréhension du monde aussi. Ce n'est pas un détail, c'est un fait très marquant et important. Il y a la douleur aussi, syndrome du membre fantôme également. Surtout que tu as dis en description mentale ~j'aime avoir mes petites habitudes, pas qu'elle soit chamboulée du jour au lendemain sans que j'en sois responsable.~ Du coup, comment prend t'elle le tout?
*Un cache oeil ok, un sept comme design si tu veux, mais en dessous? Si tu le perds, on voit quoi ? Des paupières closes, une cicatrice, un trou.... Ça peut arriver en rp donc faut savoir.
* Tu es en Amérique, ta famille est ou ? Tu n'es pas majeure, niveau argent et papiers, tu fais comment?

Voilà.
Ça fait pas mal, je sais. Mais là, il y a beaucoup trop d'approximation et d'informations manquantes. Même s'il s'agit d'un forum, il est basé sur la réalité alors il ne faut pas négliger cela.

Du coup, je te laisse reprendre tout cela, faire le tri, arranger, modifier, retirer, ajouter et surtout ... corriger !
Je repasserais voir à ce moment-là.


~ Je parle en #009999 ~
"Mes Awards:
 




Voir le profil de l'utilisateur
 Lily Mirnet, au diable l'individualité

 Sujets similaires

-
» [RP]Lily-Jane « Le Retour » (saison 2, épisode 3)
» Le diable
» Le Diable au Cor rev. 2.0
» [Lily-Vente-Achats] Magasin de Pah-Soah
» [04/02/1458-2nd mandat Lily-jane] Gotetdeb, seigneur de Montesquieu Volvestre