Un mystérieux petit animal croise votre route : Je souhaite que tu passes un contrat avec moi. En échange, j'exaucerais n'importe lequel de tes voeux.
 

Partagez | 
 [Agence Law] Glen. [Terminé]

Invité
MessageSujet: [Agence Law] Glen. [Terminé]   Sam 23 Mai 2015 - 14:16
Agence Law:
 


Agence Law

Arg... Mes yeux me piquent et ma tête tourne. J'ai l'impression d'avoir la gueule de bois, alors que je n'ai pourtant pas touché à une seule goute d'alcool de toute la semaine. Allongé sur mon fauteuil, les premiéres lueurs de soleil venaient m'aggresser durant ma petite pause.

Je venais de faire une nuit blanche. L'affaire sur laquelle j'étais en ce moment se montrait étonnamment coriace. D'habitude, je jette l'éponge quand plus d'une semaine s'écoulait sans qu'il n'y ai aucune evolution dans une enquete, mais cette fois-ci c'était différent. Non seulement, ce boulot-là allait me rapporter beaucoups, mais la personne qui m'avait engagé pour l'accomplir n'était pas du genre auquelle on pouvais refuser quoi que se soit.

Son nom était Glen, un fournisseur de drogue très réputé dans le quartier Est de la ville, ainsi que l'un de mes clients réguliers avec lesquels je devais être aux petis oignons. Ceci parce qu'il était du genre susceptible et rancunier. En bref, il avait des tendances meurtiéres.

- Baptiste, Bapstiste, Baptiste... Mais, ou est-tu mon grand ?

Le travail consistait en une simple traque. Trouver un type quelconque qui s'était amusé avec les mauvaises personnes puis le faire passer à la moulinette afin de le rendre plus disposé à payer ses dettes. Une ordinaire histoire d'argent, il y en avaient de plus en plus ces temps-ci.

La sonnerie de la porte retentit à ce moment-là.

- Arg... Et maintenant, je dois aller ouvrir une foutue porte ! Laisser moi souffler deux secondes vous voulez bien ?

Elle retentit à nouveau.

- La ferme ! On est Dimanche, c'est fermé ! Vous savez pas lire ?

Et encore une autre fois.

- ...


---------------------

[HRP= Desolé, petit chaton mangeur d'âme. Je ferais plus attention à l'avenir !]


Agence Law

Je me releva tant bien que mal en prenant la direction de la porte, ma tête remuait dans tous les sens. Les nuits blanches ne me réussissait définitivement pas. Mes pieds glissèrent une premiére fois alors que j'essayais d'enfiler mes sandales, puis une seconde fois alors que je tentais de me faufiler entre le canapé et la petite table en verre.

- Arg... Je vais vous tuer si ce n'est pas quelque chose de d'important !

Je détestais recevoir des clients le dimanche. La derniére personne qui avait franchis le seuil de ma porte un jour semblable à celui-ci était venu afin me consulter pour que je retrouve le meurtier qui avait assassiné sa femme et sa fille. Il n'avait même pas pensé appelé la police avant de venir me voir ! Qui viendrait voir un détective privé pour ce genre d'affaire avant même d'avoir fait appel aux autorités compétantes ? Je savais que je faisais suffisament de bon travail pour que les gens s'en remettent à moi sur ce genre d'affaire, mais ce coup-là je ne le sentais pas. Et il faut dire que le type d'en face ne sentais pas la joie de vivre.

Et mon intuition ne m'avait pas trahis !

Après seulement trois minutes passé sur la scéne de crimes, tous les indices pointaient déjà vers mon client comme étant le coupable. Les chances pour que ça aie été un coup monté étaient très faibles. Il n'était qu'un simple salaryman, et je ne crois pas qu'il y ai beaucoup de monde prés à perdre de l'argent et de l'effort pour piéger un simple salarié.

Heuresement pour moi, j'ai fait le bon choix de ne pas lui faire part de mes déductions, sinon j'aurais surement rejoins les deux autres maccabés dans l'éternité. Sur le coup, je lui avait suggeré d'aller faire un petit tour dehors pendant que je faisais mon travail. Après quoi, j'appela la police et retourna chez moi.

Eux, n'avaient perdu leurs temps. Dés leurs arrivé sur le terrain, ils passérent les fers aux mains du vielle homme qui devait toujours trainé dans le coin à ce moment-là. Il s'était pris 30 ans de prison net, il faut croire que le dimanche n'était pas son jour de chance. Pendant ce temps là, moi je buvais alors mon café noir bien au chaud dans mon foyer.

Le dimanche c'est sacré ! En fin de semaine, on doit passer la journée à flémarder du matin au soir et non pas à faire la causette avec des meurtirers schizophrènes qui cherchent à élucider les mystéres de leurs propre crime.

Aujourd'hui, je devrais être entrain de faire la même chose que ce jours-là, je devrais juste ignorer cette porte et aller boire un bon café noir tout en regardant un vieux film d'action. Mais, je savais que ca n'allait pas arriver, cette sonnerie qui commencait à me taper sur les timpans n'allait pas s'arreter avant que je n'atteigne la porte.

Je la rejoignit finalement, puis posa calmement ma main sur la poigné avant de la faire tourner.

Ce que je vit de l'autre côté de la portiére fut un vielle homme quinquagénaire qui n'avait plus que la moitié de ses cheveux blanchis, ainsi qu'une dizaine d'homme en costume noire derrière lui.

- Glen.... ! Qu'est-ce que tu est venu faire là ? Je croyais qu'on ne devais se rencontrer que dans les points de rendez-vous. Tu n'a pas oublié quand même ?

Glen, c'était lui l'homme qui m'avait chargé de ma derniére affaire. Un riche et influent fournisseur de drogue bien enraciné dans cette ville. Il était aussi connu pour son impulsivité ainsi que son caractére versatile.

Il ne se fit pas prier pour entrer, il marcha lentement à l'interieur de la piece lancant des regards vif à droite et à gauche. Il s'arreta à cinq pas de la porte puis m'adressa la parole.

- Epargne moi ton sarcasme, Law... Tu le reconnais ?

Dit-il en pointant des yeux vers une personne inconsciente que deux de ses hommes portaient sur leurs épaules. Il avait le visage  saigant et plein de bleu, mais je pu tout de même le reconnaitre.

- Raph... ? Pourquoi est-il dans cette état ?

Son nom était Raph, l'un de mes informateurs les plus efficaces et les plus anciens. Il était honnête et respirait la joie de vivre. Ca tête avait beaucoup changé depuis la derrnière fois que je l'avait vu.

Glen ne tarda pas à me répondre d'une voix monotone.

- Lui, c'est une taupe.

[...]
Dimanche ! Ô mon paisible dimanche ! Ou est-tu donc passé ?

---------------------


Agence Law

Des gémissements de douleurs s'accaparaient l'espace de mon agence. Tantôt il grognait, tantôt il sanglotait. Les cris de Raphael se faisaient de plus en plus insuportable.

Cela faisait maintenant vingt minutes que Glen et ses hommes avaient franchit la porte d'entrée de mon agence. Ses hommes de mains s'étaient séparés en deux groupes, cinq personnes étaient montés à l'étage pour chercher des micro ou d'autres appareil de surveillance que la police aurait pu déposer dans mes apartements, tandis que les cinq autres étaient resté au rez-de-chaussée afin de le fouiller également, mais aussi pour tabasser Raphael à tour de rôle.

C'était maintenant la troisiéme rotation qu'ils faisaient. Trois fois qu'il se faisait castagner par trois types différents. Je ne pouvait pas m'empêcher de me remérorer des deux dernières années que j'avais passés à travailler en sa compagnie tandis que je l'écoutais s'étouffer dans son sang. Je le connaissais depuis maintenant deux années, bordel ! Et là, un type que j'avais rencontré il y a à peine 6 mois me dit que c'était un flic ? Bon, il est vrais qu'auparavant, je n'avais aucun moyen pour le découvrir et que ce n'est qu'après avoir rencontré Glen que j'ai commencé à m'inquièter de ce genre de chose.

Avant d'avoir croiser le chemin du vieux fournisseur de drogue, je n'étais qu'un simple détéctive privé, tout ce qu'il y avait de plus normal, sans aucun lien avec les affaires louches de la ville. Et maintenant, je me retrouve avec un pseudo-agent infiltré qui se fait tabasser par des mafiosos dans ma propre agence !

Assis contre le coin de mon bureau, j'expira un bon coup afin de me changer les idées, puis bu une gorgé du verre de jus de fraise que je tenais entre mes mains, avant de me décider de partir à la recherche de réponses. J'ouvris la bouche afin d'adresser la parole à Glen qui se tenais debout quelques métres devant moi.

- Glen... Tu peux me rappeler ce qui t'as fait croire que Raphael était un agent sous couverture ?

- Et moi qui commencait à croire qu'ont t'ennuyait avec nos problèmes. Tu t'es enfin décidé de t'intéresser à ce qu'ont fait, Law ?

- Oh, excuse moi, j'étais un peux occupé avec mon jus de fraise, tu vois.

- Ah ! Law, à mon avis, tu devrais porter un peu plus d'interêt à ce qui t'entoure, ta non-chalance te perdra.

- Je m'en souviendrais. Maintenant, répond moi, Glen, pourquoi vous l'avez ramené ici ?

- Mes hommes ont interceptés un appel émis depuis une cabine téléphonique dans la quartier Sud à la destination d'un restaurant nommé "Ronces françaises". C'était plutôt interessant comme discussion. Notre ami Raphael ici présent, s'était présenté comme étant un agent de la police et avait prévenu une de mes connaissances de la venu de mes hommes. Ca a tourné en un jolie merdier à cause de lui.

- Ronces francaises ?

- Baptiste... Il travail là-bas. On l'a découvert il y a quelques jours, mais j'ai décidé de ne pas t'en faire part avant d'avoir conclu mes affaires avec lui.

- Je vois... Et donc, as-tu des preuves que Raphael est un agent infiltré ?[/i]

- Pas vraiment, mais il m'a assez emerdé pour mériter ce traitement.

- Je vois... Et pourquoi dans mon agence ? Pourquoi pas ailleurs ?

- Parce que j'avais à te parler, Law. Et parce que je devais m'assurer que la police ne gardais pas un oeil sur toi. Law, si tu tombe, je tomberais avec toi et j'en suis bien conscient.

- Et tu ne pouvais pas venir me parler sans le ramener ici ?

- Law, arrête de t'inquiêter pour des futilités, on a bien veillés à ne pas être suivit. Tu n'aura aucun probléme à cause de ça.

- ...

Je soupire, ça me donne un sérieux mal au crane. Ce type n'en faisait qu'à sa tête. Combien de temps encore allais-je devoir le suporter ? Au début, c'était juste pour m'amuser, j'avais accepté d'enquêter sur quelques uns de ses concurents pour lui parce qu'il payait bien. Mais, très vite, il a commencé à me donner des missions de plus en plus importantes et dangereuses. Et avant de m'en rendre compte, j'était complétement lié à lui, je n'avais plus la possibilité de refuser ses demandes. Il n'était pas le genre de personne à bien le prendre quand quelqu'un allait contre son autorité. Sa réponse face à toute forme d'insubordination était la mort. Je ne pouvais plus m'échaper, soit je lui obeissait, soit je mourrais.

- Law, mes hommes n'ont pas réussi à récupérer mon argent, tu crois pouvoir t'en occuper ?

- Je vais voir ça.

- Va au quartier Sud et cherche un restaurant du nom de Ronces francaise.


Dernière édition par Mike Law le Dim 14 Juin 2015 - 17:57, édité 12 fois

Messages : 5927
Wishes : 2305

avatar
KyuBey
MessageSujet: Re: [Agence Law] Glen. [Terminé]   Sam 23 Mai 2015 - 14:54
Rappel des règles RP : chaque nouveau sujet doit avoir la description des lieux en début de message. Merci d'appliquer le règlement et d'éditer ton sujet dans les plus brefs délais. Pour exemple : ce sujet.



Voir le profil de l'utilisateur http://zupimages.net/up/17/08/k7rz.png
 [Agence Law] Glen. [Terminé]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Base Alpha Tango Zoulou du CSNU[Terminé]
» En combien de temp l'avez vous terminé ?
» Période d'essai terminée : Gray
» [Terminé] Event # 27 - Nightmare Castle - Astuces
» Lily Evans [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fate of Wishes :: Palema :: Quartier Nord :: Archives-