Un mystérieux petit animal croise votre route : Je souhaite que tu passes un contrat avec moi. En échange, j'exaucerais n'importe lequel de tes voeux.
 

Partagez | 
 [Rue Commerçante] L'oubliée qui ne l'était pas

Invité
MessageSujet: [Rue Commerçante] L'oubliée qui ne l'était pas   Dim 14 Juin 2015 - 19:11
Lieu:
 

Une journée bien remplie qui se termine comme d'habitude avec une bonne dose de fatigue. Difficile de soudainement devenir présidente d'une grande société, encore beaucoup de chose à faire pour caler les choses comme je le souhaite. Sans compter que tout le monde ne me facilite pas forcement la tâche, ne voulant pas travailler pour la "gamine" du patron. Bref rien de surprenant et je leur montrerais la bêtise de ces inquiétudes avec le temps, mais en attendant ce n'est pas toujours facile. Soupirant à l'arrière de la voiture qui me ramène à mon appartement, je regarde par la fenêtre les passants, buvant un verre de rouge. La rue commerçante est parcourue par ceux qui rentrent du travail comme moi, mais aussi les élèves qui traînent entre amis après les cours pour la majorité. Je ne fais pas plus attention que ça, jusqu'à ce qu'une silhouette en particulier ne capte mon attention. Ce visage, ces cheveux comme les miens... C'était ... Ah !

- Stoppez la voiture !

Le chauffeur surpris pile sur place nous faisant faire une bonne secousse, mais je n'en ai que faire. Je pose mon verre vide et sort avec précipitation sans même y réfléchir, laissant au pilote la garde de la mercedes. Je n'aurais qu'à l'appeler quand j'aurais besoin de lui pour me retrouver et il le sait très bien. Ceux qui étaient derrière nous se plaignent et klaxonnent, mais je les ignore royalement tout comme les passants arrêtés. De toute façon en quelques secondes cet incident est déjà oublié et rayé des mémoires. Pour ma part je fends la foule afin de la rattraper. Elle n'a pas pu aller bien loin, elle avait toujours eu la santé fragile en plus. Cela se confirme d'ailleurs quand je revois à nouveau ce corps jeune arborant cette longue cascade de cheveux blancs. Posant ma main firme sur son épaule, je la retourne fermement en plein milieu de la rue. A cette distance plus d'erreur possible.

- Stella Stendfordh.

Surprenant et en même temps je le savais. C'est ce qu'on peut lire sur mon visage aux yeux ouverts, mais à cette lueur et ce sourire de satisfaction qui l'habite.

Invité
MessageSujet: Re: [Rue Commerçante] L'oubliée qui ne l'était pas   Dim 14 Juin 2015 - 22:36

L'oubliée qui ne l'était pas


-10...30...50... Je vais pas aller loin.

Je comptais actuellement mon argent que j'avais encore sur moi, réfléchissant à comment bien l'utilisé de façon économique. Je devrais aussi voir si je pouvais gagner de l'argent... Hum... Difficile.
Je rangea l'argent dans mes poches, je sentais le morceau de papier que Mario m'avais donné il y à peu de temps. J'aimerais lui dire que j'ai besoin d'aide mais je déteste abusé des gens.

Je me trouvais actuellement dans la rue commerçante du Quartier Nord, Je marchais sans réel but en fait... Que pourrais-je bien faire? J'aimerait m'acheter quelque chose à manger... Mais dans le quartier Nord tout es tellement cher... Allez prendre un sandwich dans le fast food non loin et il vous le feront payer une bonne quinzaine d'euros!

Il y a beaucoup de foule aujourd'hui dans la rue... Oups! je toucha la main de quelqu'un par inadvertance et voici que je découvre que cette homme est en route pour rentrer chez lui après avoir vue sa maîtresse...
Une autre personne me touche et je vois l'étudiant banale retournant en cour après être allez être manger dans un resto luxueux...
Et encore un... Il sèche l'école lui... Et une autre qui était en train de faire du chantage à un garçon en le menacant de mettre des photos honteuse sur le net... Encore un souvenir... Encore... Et encore...

Assez! J'accéléra ma marche en me tenant le visage. Je devais sortir de la foule au plus vite!
Mes pas se firent de plus en plus rapide et c'est une fois sortit de la foule que je m'arrèta pour souffler un peu... Je ne devrais pas courir...

Une main sur mon épaule me fit soudainement plonger une heure en arrière dans les souvenirs de quelqu'un! Qu'allais-je donc voir cette fois? Une vie banale? Un couple? Une horreur?


***

Hilda!! Une amie d'enfance que je craisais très peu était en face de moi! Plus précisément, j'était en train de l'observer alors qu'elle rangeais divers dossiers dans un sac avant d'entrer à l'arrière d'une voiture. Elle avait l'air épuisé de sa journée... Travaillait-elle dans cette société? Hilda est en plus devenue tellement jolie... Je ne sais pas par qu'elle hasard elle avait fait pour me toucher non intentionellement.

Un homme entra ensuite à l'avant du véhicule et commença à démarrer. J'observais Hilda qui se trouvait toujours à l'arrière et qui étais plonger dans ses esprit... à quoi pouvait-elle bien penser? Peut importe que cela ne soit que peu intéressant, voila enfin un souvenir qui me faisait plaisir de voir. Elle se prit ensuite un verre de rouge qu'elle dégusta tranquillement. J'aurais aimé lui dire que l'alcool ce n'est pas bien mais je ne suis qu'une spectatrice dans sa mémoire...

Elle finit son verre puis observa par la fenêtre et soudainement...


- Stoppez la voiture !

La voiture s’arrêta net sous l'ordre d'Hilda et elle sortit de la voiture en courant. Mon esprit suiva alors sa course . Pourquoi cours-tu Hild...
C'est moi?! La question ne se posait plus... Hilda était en train de me courir après! Mais je ne comprend pas... Pourquoi ? Tu devrais m'avoir oublié pourtant?

Hilda me rattrapa et posa ensuite sa main sur mon épaule.

***


- Stella Stendfordh.

Me revoila dans le présent. Je suis assez surprise par les souvenirs d'Hilda qui se souvenait de moi... Je me retourna et je vis son visage pour de vrais.

à ce moment la, deux solution venait de s'offrir à moi, la première étais de lui demandé comment se souvenait-elle de moi alors que j'ai réalisé le voeux que tout mon entourage m'oublie. La seconde étais de...

-Hilda!!!!

Je me lança sans hésitation dans ses bras et je me suis mis à pleurer... Voila la deuxième solutions... Laissé aller mes sentiment. Peut importe de pourquoi elle se souvenait de moi! J'étais heureuse de la revoir...

Invité
MessageSujet: Re: [Rue Commerçante] L'oubliée qui ne l'était pas   Lun 15 Juin 2015 - 20:09
Ok alors celle là je ne l'avais pas vu venir. Crise de larme. Ai-je l'air du genre de femme qui sait gérer les crises de larmes ? Elle me serre dans ses bras se vidant visiblement d'un gros poids sur le cœur. Une de mes mains fini par céder au final et vient lui frotter doucement le dos, même si je ne suis pas spécialement heureuse de la situation. Non je ne suis pas en colère contre elle, je ne me sens juste totalement pas à ma place et parfaitement inutile. Deux choses qui m'exaspèrent au plus haut point. Du coup après avoir foudroyé sur place du regard, ceux qui oseraient seulement penser à s'approcher ou poser une question, je place mes mains sur les bras de Stella. Je la repousse ensuite avec fermeté mais sans être brusque.

- Ca suffit. Arrête de pleurer, un peu de tenue. Tu n'es plus une enfant malade.

Oui je suis la douceur incarnée, mais je dis ça pour son bien. D'ailleurs mon expression n'est pas aussi sévère que je le voudrais, mais c'est difficile en même temps avec elle. Enfin je tiens quand même bon et parvins à garder un air sérieux. Je sors quand même un mouchoir et commence à lui essuyer la joue. Bravo Hilda, juste après lui avoir dit qu'elle n'était plus une enfant. Que voulez vous, j'ai tellement cette image d'elle malade et faible les quelques fois ou je l'avais croisé, en allant visiter ses parents. C'était difficile de ne pas la prendre un peu en peine. C'est une gentille fille après tout, trop gentille d'ailleurs que ça soit dans les bons et les mauvais sens du terme. Du coup j'avais tâcher de garder un contact avec elle, juste un peu.

- Dans quel état tu t'es mise...

Froncement de sourcil, non mais regardez moi ça. Tu as passé de sale moments ces derniers jours. Tu as dormi au moins ? Tu t'es changé ? ... Tu t'es battu ...? Non, oublions ça, ce n'est pas le moment. Main à la poche je sors mon téléphone et appelle ma voiture. Il sera là d'ici quelques minutes et elle doit le savoir vu que je n'ai nullement cherché à cacher cette conversation. Je me tourne à nouveau vers elle la regardant tristement. Son état m'inquiète certes, mais j'appréhende aussi la suite. Cette future conversation entre ce que tu vas me dire et ce que je vais te demander. Seulement cette discussion ne peut pas avoir lieu ici.


Invité
MessageSujet: Re: [Rue Commerçante] L'oubliée qui ne l'était pas   Mar 16 Juin 2015 - 10:51

L'oubliée qui ne l'était pas


Hilda, je la connaissait depuis environ cinq ans je suppose. Au début, je l'avais connue quand par hasard mes parents avec invité les siens à manger à la maison. Elle était plus âge que moi mais je me rappelle que je l'ai toujours considérer comme une véritable amie. De plus, elle venait me voir parfois à l'hôpital ce qui me rendais souriante.

Elle me repoussa ensuite doucement pour me regarder plus clairement et aussi respirer un peu. J'ai du la brusquer en lui sautant dessus ainsi, chose que je comprend bien entendue surtout venant de elle qui aime rester droite.

- Ça suffit. Arrête de pleurer, un peu de tenue. Tu n'es plus une enfant malade.

Elle me regardait avec tellement de sérieux... On aurait dit qu'elle voulait me persuadé de le croire. Cependant, malgré que mon cœur c'est énormément amélioré, je suis encore fragile comme je viens de le prouver avec ma faible course que je venais d'effectuer. Par la suite, Hilda essuya mes joues sur lesquelles des larmes venais de couler en plus du fait que j'étais un peu sale après mes débuts de vie à l'extérieur.

- Dans quel état tu t'es mise...

Maintenant quel le disais... En me regardant de plus près on pouvait voir à quel point j'étais taché sur les vêtements en plus de mes petites cernes sur mes yeux. Après qu'elle me dit ceci en finissant de me frotter le visage elle sortit son téléphone portable et elle demanda quelque chose; Je crois avoir compris qu'elle parlait de sa voiture. Comptait-elle n’emmener quelque part? Peur importe ou elle m’emmène j'ai confiance en Hilda et je sais qu'elle sera toujours gentille. Mais pourquoi me regarde-t-elle si tristement? Avait-elle comprit ce qui c'étais passé pour moi?

-Oui je sais très bien que je ne suis plus une enfant à présent. Où allons nous?

Je posa la question, intrigué mais je resta droite comme nous l'ont apprissent les bonnes manière de nos deux familles pour ne pas décourager Hilda sur mon caractère enfantin que j'ai eu précédemment suite à la retrouvaille.

Invité
MessageSujet: Re: [Rue Commerçante] L'oubliée qui ne l'était pas   Mar 16 Juin 2015 - 22:02
Un petit sourire en coin je la regarde reprendre du poil de la bête. Il y a du travail mais c'est la bonne attitude, même si quelque part ça ne lui va pas non plus. Plus une enfant mais pas encore une adulte non plus. En tout cas je la trouve sur la bonne voix.

- Bien, mais ne te fatigue pas trop non plus. Même si je suppose que tu as moins ce problème à présent...

Pas de sourire triste cette fois, il serait plutôt amer. Je ne sais pas encore lequel des deux a eu l'idée stupide de penser qu'elle ferait une bonne recrue, mais je lui en voudrais un long moment. Bien sûr je peux me tromper, peut-être ne les a-t-elle pas vu, mais j'en doute fortement. Nous verrons ça dans la voiture, elle arrive justement. Mercedes bleu noir chic mais c'est la voiture de la patronne après tout. Je reconnais ne pas avoir de voiture personnelle et utilisé celle ci pour tout, usant de ce cher William mon chauffeur un peu pour tout. Je n'aime pas conduire même si j'ai mon permis. Enfin bon je ne l'appelle pas en pleine nuit non plus, les taxis existent. Une fois que William m'aura ramené à mon appartement, sa journée sera finie. Nous auras raccompagné plutôt devrais je dire.

- William, chez moi s'il vous plaît.

Il acquiesce et j'ouvre la porte pour inviter Stella à monter. Oui j'ouvre ma portière toute seule, je ne suis pas snob à ce point. J'invite Stella donc à rentrer dans cet intérieur cuir des plus confortables en tout cas à mon gout. Ce n'est pas une limousine, loin de là, mais il y a de la place pour ce mettre à l'aise et un petit compartiment pour garder quelques boissons fraîches. Je lui sors une petite bouteille d'eau et met de côté quelques papiers. Mon téléphone sonne mais ce n'est pas important, du coup je raccroche. Là tout de suite mon attention est concentrée sur Stella.

- On a sûrement beaucoup de choses à se dire, mais tu préféreras peut-être prendre une douche avant.

Si je ne me connaissais pas aussi bien, j'aurais l'impression de fuir mes questions. Mais après tout qui suis-je pour l'interroger ou questionner ces choix. Me resservant un verre, cette question me nargue un moment, même si je veille à ne pas négliger mon invitée pour autant.


Invité
MessageSujet: Re: [Rue Commerçante] L'oubliée qui ne l'était pas   Mer 17 Juin 2015 - 19:14
- Bien, mais ne te fatigue pas trop non plus. Même si je suppose que tu as moins ce problème à présent...

Sa phrase venait de me faire faire un petit sursaut. Alors elle à comprit... En plus c'est vrais que la fatigue était maintenant peu présente... étais-ce grace à cette nouvelle nature? Maleureusement, cela ne guérissait pas pour autant mon coeur... Je suis toujours faible rapidement si je me donne la peine de faire une petite activité sportive.

Maintenant qu'elle avait compris ce qui m'avait à peu près, je savais qu'elle faisait partit de ce monde aussi. Mais depuis combien de temps? Et surtout, de quel côté..?

Personnellement je ne lui ferais jamais de mal! Même si elle est contre moi. Je me demande même si je serais capable de blesser quelqu'un volontairement...

Pendant que je pensais, la voiture d'Hilda venait d'arriver. Je l'avais reconnus directement du fait que je l'avais déjà vue dans ses souvenir lorsqu'elle ma toucher l'épaule. Une bien belle voiture qui correspondait bien à l'allure de mon amie.

- William, chez moi s'il vous plaît.

Elle m'ouvrit ensuite la porte et attendant que je monte la première. J'entra donc et découvris pour la seconde fois l'intérieur de la voiture. Pratiquement tout l'intérieur était en cuir et il y avait aussi de quoi se désaltérer. D’ailleurs, Hilda me tendis une eau fraîchement sortit du petit frigo de la voiture. Peu après cela, Hilda reçut alors un appel depuis son téléphone portable mais cette dernière n'y répondit pas.

Appel peu important ou simplement trop concentrer sur moi? Je ne sais pas cela.

- On a sûrement beaucoup de choses à se dire, mais tu préféreras peut-être prendre une douche avant.

C'est vrais qui je devais lui expliquer clairement ce qui m'était arrivé. Je redoute tout de même le fait de lui en parler... Et de plus, j'ai l'impression qu'elle souhaitait remettre le moment cruciale de la discution à plus tard en me proposant dans parler plus tard. Au final mon esprit me disait que sa phrase signifiait "décide du moment où tu me dira tout. Maintenant ou plus tard?".

J'aimerais bien attendre pour en parler mais j'ai peur que si je décide de ne pas en parler pour le moment, Hilda et moi marquions un long silence jusqu'à chez elle. Et de plus, je dois montrer que je suis plus adulte qu'à l'époque. J'ouvrit la boisson que Hilda m'avait offerte précédemment et je bu plus d'un tiers de la bouteille sans faire attention. J'observa l'eau contenue dans la bouteille continuellement comme si je désirais plonger dedans pour noyer ma voix qui commença à s'exprimé.


-Papa et Maman m'ont oublier pour toujours. Je... Je devais le faire si je voulais survivre face à ces créatures et être enfin utile... Depuis ma naissance je n'ai rien fais d'extraordinaire. Malade... Encore malade... et je suis encore malade actuellement. Mais maintenant, je vais enfin pouvoir essayer d'aider quelqu'un si j'y arrive... Et puis... Je suis sur que je guérirais un beau jour. Len me l'a promis et puis mon état c'est grandement amélioré tu le sais.

Invité
MessageSujet: Re: [Rue Commerçante] L'oubliée qui ne l'était pas   Dim 21 Juin 2015 - 14:27
Au final elle choisit de parler maintenant, se jetant à l'eau. Je n'ai plus qu'à l'écouter la laissant parler jusqu'au bout, réfléchissant les yeux fermés. J'ai bien failli l'interrompre, mais je me suis retenu. En revanche une fois qu'elle arrête de parler, je rouvre mes yeux glaciers et la regarde durement. C'est encore pire que je ne craignais !

- Je ne sais même pas par ou commencer.

Attention sermon en approche, il faut juste que je sache par quel bout de son histoire commencer. Le plus choquant ? Non, allons y juste dans l'ordre.

- Tu as souhaité être oublié de tous ? Je suppose que tu as précisé les humains d'ailleurs, sinon je t'aurais probablement oublié aussi. C'était assez gênant d'ailleurs quand j'ai demandé de tes nouvelles l'autre soir et que personne ne semblait savoir de qui je parlais... Je n'ai pas mis longtemps à faire le lien avec un contrat. Quelle idée t'es passée par la tête pour faire un tel vœu ! Si la maladie te gêne tant que ça il te suffisait de demander à ce qu'elle disparaisse. Avec ta nouvelle nature, tu finiras peut-être par guérir un jour, mais c'est si tu survis jusque là !

Elle aurait pu souhaiter la santé, elle aurait pu souhaiter tellement de chose. Ce n'était pas comme si son entourage avait été des monstres non plus. Je voyais très mal ces parents être le genre de personne à mettre la pression sur leur enfant pour une question de succession.

- Avant de penser à aider quelqu'un, commence par t'occuper de toi. Comment compte tu survivre toute seule hein. Sans argent, sans maison, sans travail et encore faible. Le monde extérieur n'est pas aussi accueillant qu'une chambre d’hôpital. Ce ne sont pas les loups qui manquent.

Naïve et inconsciente de la dureté de la réalité. C'est comme ça que je ne peux pas m'empêcher de la voir, j'espère quelque part qu'elle a vraiment un plan et qu'elle sait ce qu'elle fait, mais j'en doute. Je suppose que je le saurais avec ses réponses.

- Dis moi au moins avec quel chat tu as passé ton contrat.

Si c'est Bey, alors certes je serais furieuse après lui, mais je pourrais au moins faire quelque chose pour elle. En revanche si c'est l'autre...

Invité
MessageSujet: Re: [Rue Commerçante] L'oubliée qui ne l'était pas   Dim 21 Juin 2015 - 23:33
- Tu as souhaité être oublié de tous ? Je suppose que tu as précisé les humains d'ailleurs, sinon je t'aurais probablement oublié aussi. C'était assez gênant d'ailleurs quand j'ai demandé de tes nouvelles l'autre soir et que personne ne semblait savoir de qui je parlais... Je n'ai pas mis longtemps à faire le lien avec un contrat. Quelle idée t'es passée par la tête pour faire un tel vœu ! Si la maladie te gêne tant que ça il te suffisait de demander à ce qu'elle disparaisse. Avec ta nouvelle nature, tu finiras peut-être par guérir un jour, mais c'est si tu survis jusque là !

Alors elle l'avait comprit... C'étais logique aussi du fait qu'elle était dans ce monde, devenir l'une des seule personne qui se rappelle de moi... Il y aurait de quoi en devenir fou... D'ailleurs... Len se souvient de moi...  Devient-il fou à cause de cela?

Et aussi Hilda me demanda pourquoi je n'ai pas demander la suppression de ma maladie plutôt que de me faire oublié de tout le monde. Aussi elle n'avait pas franchement tord aussi quand elle me parlais de l'évolution de ma nature qui me permettra de peut-être guérir.

- Avant de penser à aider quelqu'un, commence par t'occuper de toi. Comment compte tu survivre toute seule hein. Sans argent, sans maison, sans travail et encore faible. Le monde extérieur n'est pas aussi accueillant qu'une chambre d’hôpital. Ce ne sont pas les loups qui manquent.

- Dis moi au moins avec quel chat tu as passé ton contrat.


Un sermonnage suivi de LA question. Il est vrais que dit comme cela, je ne pourrais pas m'en sortir très longtemps... Cependant, ma volonté de vivre est présente. Et aussi, j'ai vue tellement de chose depuis que j'ai 18 ans. Je pense avoir vue beaucoup de loup.

- Depuis que je l'ai es vue... Ma vie a directement virer proche du cauchemars. Je me suis faite agressé lors de mon premier jour d'école par ces Ombre alors que j'avais refusé ce vœux et que ce jour devait être un jour fabuleux. J'ai rencontrer le second chat qui a changer quelqu'un devant moi, je me suis faite agressée, frappée, plantée,... Et surtout... J'ai vu une personne qui c'est faite tué devant moi alors qu'il s'était présenté à moi environ trente minute avant.

Après avoir enchaîner mes paroles, je baissa un peu la tête et je repris ma respiration doucement... Repensé à tout cela me faisait battre irrégulièrement mon cœur... Allons Stella... Inspire...Expire...Inspire... Expire...

Je reprit doucement la parole après cette pause...


-Pour ma nature... Tout d'abord, Bey devait me transformer mais il fut interrompu par les Ombres et Kyu en profita pour l’exaucer... Sans cela je serrais morte aussi... Et je ne regrette pas mon vœux. Je ne voulais pas que mes parents subissent  l’incompréhension d'avoir une fille qui rentrait blesser et sans pouvoir dire quoi que ce soit tout les jours... Imagine leur réaction sinon.

Invité
MessageSujet: Re: [Rue Commerçante] L'oubliée qui ne l'était pas   Lun 22 Juin 2015 - 21:24
Plus je l'écoute et plus je m'enfonce dans le silence. Il s'était passé tant de choses que ça dans sa vie récemment ? J'avais moi même eu des soucis avec les ombres avant de passer mon contrat. Quelqu'un était d'ailleurs mort dans un combat contre une de ses horreurs juste après m'avoir sauvé. Il avait laissé derrière lui une dette que je ne pourrais jamais remboursé, quelque chose qui me laisserait un goût amer pour le reste de mes jours. Moi en revanche je n'avais même pas eu l'occasion de lui parler, je ne sais même pas comment il s'appelait. Personne n'avait pu me renseigner chez les Nephils, peut-etre était il Seraph. Je me demande ce qui est le pire. Voir mourir quelqu'un qu'on commençait à connaitre, ou bien voir mourir un inconnu après qu'il vous est aidé. ... Aucune importance, une perte est une perte.

- Je suis passé par là aussi...

Hm non, je ne m'étalerais pas d'avantage. C'est son interrogatoire, pas le mien et je n'admettrais pas cet échec aussi facilement. Il est question d'elle aujourd'hui et vu ce que j'entends, ça ne s'améliore pas. Finalement j'aurais préféré que ça soit Bey, j'aurais préféré être furieuse après lui. Entrelaçant mes doigts j'appuis ma bouche sur mes mains, mes coudes appuyés sur mes genoux. Cela m'agace prodigieusement.

- Certes maintenant tes parents ne s'inquiéteront plus. Ils n'ont plus d'enfants après tout, ils n'en ont jamais eu d'ailleurs.

Je ne la regarde même pas, gardant ma posture et réfléchissant. J'essais de comprendre mais j'avoue ne pas y arriver ce qui me rend dur avec elle. Au final je préfère m'arrêter là, avant de dire quelque chose de regrettable. Je suis contrariée, mais c'est son voeu. ...

- Tu as souhaité être oublié bon sang ! Tu as peur de les inquiéter ? Si ce ne sont pas eux qui le font se sera quelqu'un d'autre. Tu n'as fais que repousser le problème et te mettre d'avantage en difficulté. C'était un choix stupide.

Hmpf, je m'écoute mais je me trouve moyenne, j'ai du mal à trouver les mots. C'est pour ça que je ne voulais pas parler, mais ça m'a échappé.

- Si c'est Kyu qui a fait ton contrat, je ne pourrais même pas t'aider...

Stupide Bey, finalement même si tu n'as pas fais le contrat avec Stella je suis fâchée après toi.

Invité
MessageSujet: Re: [Rue Commerçante] L'oubliée qui ne l'était pas   Mar 23 Juin 2015 - 14:30
- Je suis passé par là aussi...

Je me doutais bien qu'elle aussi soit passé par des aventures et des étapes particulièrement difficile... Je n'avais absolument aucune raison de pensé que je sois la seule dans mon cas... Elle n'avait pas l'air de vouloir en parlé plus comparer à moi qui lui es tout raconté pour lui faire comprendre que je n'étais plus une enfant.

- Certes maintenant tes parents ne s'inquiéteront plus. Ils n'ont plus d'enfants après tout, ils n'en ont jamais eu d'ailleurs.

Hilda! Ne me dit pas des choses pareilles... Toi qui possède encore tes souvenir, tu ne peux pas dire sa... Ce n'est pas qu'ils n'en ont jamais eu... Il ne s'en souvienne simplement plus... Je suis leur fille... Je suis une Stendfordh et je le resterais éternellement.

- Tu as souhaité être oublié bon sang ! Tu as peur de les inquiéter ? Si ce ne sont pas eux qui le font se sera quelqu'un d'autre. Tu n'as fais que repousser le problème et te mettre d'avantage en difficulté. C'était un choix stupide.

Repousser le problème... Stupide...?! Hilda... Tu cherche à me faire payer d'avoir voulus survivre en me disant cela? Tu te rend compte que ce que tu me dit me fais mal? Pourquoi...? Pourquoi tout le monde me dit que je suis "inutile", "stupide" et tellement d'autre mot aussi blessant que ceux la!?

Je suis vraiment si idiote que cela? Je ne voulais pas faire de mal à qui que ce soit...

Ma tête me fait mal... Tout es confus à l'intérieur... je me la retiens en lâchant la bouteille d'eau que je tenais dans ma main...

Aurais-je du en parler à mes parents avant de leur éffacer mes souvenir...? Pourrais-je m'en sortir toute seule? Hilda va m'aider... J'en suis sur... Hilda est mon am...

- Si c'est Kyu qui a fait ton contrat, je ne pourrais même pas t'aider...

- Hil...da...

Je venais de relever la tête pour la regarder mais ce que je voyais... C'étais la Hilda que je pensais connaitre connaissait? Non... Si nos histoire était inversé... Moi je t'aurais héberger sans hésité car tu es mon amie... Ton es mon... Mon...

-Qui es-tu?

Je tenais encore ma tête dans mes mains, mais cette fois-ci avec la tête complètement redressé et droite... De grand yeux qui l'observais fixement... une respiration irrégulière... En faite... N'étais-ce pas à moi de me posé la question...? Qui suis-je? Ai-je une quelconque raison d'être quelqu'un?

-Je suis continuellement bléssé... Papa et Maman ne seront plus la pour moi... Je ne fais que gênée... Je n'ai pas réussis à protéger le destin d'une enfant qui doit maintenant vivre dans la souffrance... Je ne peut pas me battre moi même...

Je tourna mon regard vers la fenêtre de la voiture... à quel vitesse roulons nous...? 50? 70? Je pris la poignée de la porte et je tenta de l’ouvrir... c'est verrouiller... Peut-être que maintenant qu'Hilda sait que je suis une Seraph... Elle voudra bien me déverrouiller cette porte? Je tourna donc ma tête vers elle avec un regard vide...

Invité
MessageSujet: Re: [Rue Commerçante] L'oubliée qui ne l'était pas   Mar 23 Juin 2015 - 19:14
Je lui avais fais mal, même un idiot s'en rendrait compte. C'était le but quelque part, mais pas comme ça, pas de cette manière. N'avais je rien de plus utile à dire ? Pour le moment j'étais plus en train de la perdre d'avantage, grrr. Je m'attendais à ce qu'elle s’effondre en larme ou s'enferme dans le silence, mais au lieu de ça elle chercha à sauter de la voiture ! Heureusement que les portes se fermaient automatiquement quand la voiture était en marche. Je n'aurais jamais cru que cette sécurité servirait un jour...

- Ne refais jamais ça ! Si ce que je dis ne te plais pas, alors dis le au moins. Exprime ton avis ! Se sera toujours mieux que de sauter de la voiture en marche. ... On est pas dans un film, je ne t'emmène pas dans un entrepôt isolé pour te tirer une balle.

Voilà que je m'essais à l'humour, ce n'est pas ma spécialité déjà, mais je ne suis pas sûre que ce soit le moment non plus...

- Calme toi, je ne t'abandonnes pas. Ce qui est fait est fait, de toute façon ça ne pouvait que mal finir à partir du moment ou tu avais rencontré Kyu et Bey... Ces chats et les ombres sont une véritable source de problème, ce sont eux les responsables. Les ombres je veux dire...

Rien que de dire ça me fait fulminer. Aujourd'hui à cet instant on me demanderait le voeu, se serait probablement que cette histoire sorte de ma vie. Quelque chose du genre... Hm je m'éloigne du sujet.

- Je vais t'héberger au moins ce soir, peut-être un peu plus mais ça ne pourra pas être permanent. Je suis une néphil après tout, si tu sais ce que ça veut dire...

En disant cela, je me mis à la regarder attendant sa réponse, observant sa réaction. Que connaissait-elle exactement des factions et de leurs frictions ? Cette connaissance était après tout peut-être bien encore plus importante que le reste.

Invité
MessageSujet: Re: [Rue Commerçante] L'oubliée qui ne l'était pas   Sam 27 Juin 2015 - 19:11
- Ne refais jamais ça ! Si ce que je dis ne te plais pas, alors dis le au moins. Exprime ton avis ! Se sera toujours mieux que de sauter de la voiture en marche. ... On est pas dans un film, je ne t'emmène pas dans un entrepôt isolé pour te tirer une balle.

Si cela ne me plais pas? N'avait-elle pas fait exprès de me dire des choses aussi blessante?
Elle tenta de me rassurer en voulant (je pense) me faire rire mais Hilda n'est vraiment pas doué dans ce domaine... Elle aura tout de même essayer.

- Calme toi, je ne t'abandonnes pas. Ce qui est fait est fait, de toute façon ça ne pouvait que mal finir à partir du moment ou tu avais rencontré Kyu et Bey... Ces chats et les ombres sont une véritable source de problème, ce sont eux les responsables. Les ombres je veux dire...

Tu venais de me dire que tu ne pouvais pas m'aider il y à un instant... Comment compte tu ne pas m'abandonner sans m'aider? Hilda, es-tu dans le doute?
Elle avais aussi raison sur le fait que ces deux chat sont de vrais sources de problème. Je les considérais un peu comme un poison: tu ne te doute pas qu'on te l'injecte en toi et après cela, ton temps est compter.

- Je vais t'héberger au moins ce soir, peut-être un peu plus mais ça ne pourra pas être permanent. Je suis une néphil après tout, si tu sais ce que ça veut dire...

Une lueurs d'espoir jaillit d'un coup de mes yeux. Il n'étais plus vide comme il y a quelque secondes. Hilda allait réellement m'aider et tout ce désespoir qui était en train de me ronger commençais à disparaître à son tour. Cependant, Hilda enchaîna avec avec une question particulièrement poser. Ce que signifier ètre Nephil. En fait... J'ai compris que ce qui ont rejoin Kyu s'appelle les Seraph et ceux qui ont rejoins Bey se nomme les Nephils et que les termes entre les deux groupes sont très mauvais mais nous avons le même objectif.

-Hilda, je ne sais que peut de chose sur ce monde encore mais je peux moi te dire que je ne considère absolument aucun problème à ce que nous ne soyons pas dans le même groupe! Les querelles des un ne sont pas les nôtres. Et puis, ce n'est pas comme si être de deux groupes différent signifiais qu'on doit se donner la mort!

Je tentais en même temps de resourire doucement, oubliez l'incident que j'ai faillis commettre. Je la regarda dans les yeux. Ce regard avait alors deux signification. La première est de lui montrer mon entière confiance en elle. La seconde signification était d'espérer qu'elle ne m'en dise pas plus sur les Seraphs et les Nephils. Comprendrait-elle cela dans mon regard?

Invité
MessageSujet: Re: [Rue Commerçante] L'oubliée qui ne l'était pas   Ven 3 Juil 2015 - 23:38
J'écoute sa réponse et soupire à nouveau doucement, un peu résigné. C'est exactement le genre de réponse à laquelle je m'attendais après tout et c'est loin d'être une bonne réponse. On dirait que je vais devoir continuer à jouer à la méchante...

- Cela n'est pas aussi simple. Il ne s'agit pas que de toi et moi dans cette histoire.

Petite pause pour la laisser se préparer à la suite. Non je ne te laisserais pas y échapper, il faut que tu saches la réalité dans laquelle tu te trouves. Il n'y a qu'en affrontant les épreuves qu'on peut les surmonter. Si tu crois que je vais te laisser essayer d'ignorer un problème important, c'est que tu me connais mal.

- Bien sûr que je n'ai aucune intention de m'en prendre à toi, seulement comme tu l'as dis tout le monde n'est pas de cet avis. Aussi déplaisant cela soit-il, nos camps sont en conflits. Si tu n'en fais qu'à ta tête et décide de ne pas en tenir compte, tu pourrais facilement te faire des ennemis.

Je la fixe dans les yeux d'un regard pénétrant mais serein. Je ne suis pas agressive, je veux juste être sûr qu'elle comprenne, qu'elle ne détourne pas le regard de la réalité.

- Si quelqu'un d'agressif nous surprenait, il ne chercherait même pas à comprendre. L'un de nous serait peut-être une ennemie et l'autre une traîtresse.

Sur le coup je m'interromps, l'image d'Aylen apparaissant dans ma tête. Ma propre soeur se comportait avec moi comme la famille et l'instant d'après comme une ennemie. Comment ne pouvais-je pas lui conseiller la prudence et de ne pas sous-estimer ce conflit après ça. Surtout que le chef des séraphs n'avait vraiment pas bonne réputation à ce sujet. Cette fichue guerre...!...

Invité
MessageSujet: Re: [Rue Commerçante] L'oubliée qui ne l'était pas   Mar 7 Juil 2015 - 21:19
- Cela n'est pas aussi simple. Il ne s'agit pas que de toi et moi dans cette histoire.

J'avais très bien compris qu'il ne s’agissait pas uniquement de nous deux mais je n'avais pas envie de savoir que d'autre personne était mêlée à tout cela car c'est à chaque fois en rencontrant des personnes lié à ce monde que j'ai finit par m'y plonger aussi.

- Bien sûr que je n'ai aucune intention de m'en prendre à toi, seulement comme tu l'as dis tout le monde n'est pas de cet avis. Aussi déplaisant cela soit-il, nos camps sont en conflits. Si tu n'en fais qu'à ta tête et décide de ne pas en tenir compte, tu pourrais facilement te faire des ennemis.

Je ne sais pas si elle l'avait fait exprès, mais Hilda venait de répondre à l'un de mes doutes... Et pas le plus petit. Elle venait de me faire comprendre que les deux groupes avait pour but de se battre l'un contre l'autre en plus de devoir affronter les ombres. Un regard baissé vers mes pieds, je savais que Hilda n'avait pas finit de parler. Je l'écoutais donc, silencieusement.

- Si quelqu'un d'agressif nous surprenait, il ne chercherait même pas à comprendre. L'un de nous serait peut-être une ennemie et l'autre une traîtresse.

Mon regard s'agrandit soudainement! Une ennemie et une traitresse? Mais... Non... Je refuse que Hilda soit considérer comme une traîtresse par ma faute!

Bon sang! Ma situation lui pose problème à elle maintenant! pourquoi? Pourquoi??? A cause de moi... Hilda risque d'être considérer comme une traîtresse!


-Hilda! Si c'est si dangereux pour toi, pourquoi fais-tu cela? Je ne veux pas t'attirer d'ennuie! Je... J'attire encore des problème.

Bien entendue, je connais le genre de réponse qu'Hilda me donnerait mais j'étais tout de même inquiète... Je n'attendis pas sa réponse et je repris la parole.

- Je... Je te promet de ne rien faire de stupide. En échange... Laisse moi sortir. Je refuse de t'attirer des problème à toi aussi.

Toute ces histoires me mettais tellement mal à l'aise... Mais savoir que Hilda étais en danger à cause de moi... Sa JAMAIS!

-Je te promet de m'en sortir! Et ce jour la, je viendrais directement te voir en bas de chez toi et je te prendrais dans mes bras pour te dire que tout va pour le mieux!

Messages : 6121
Wishes : 2413

avatar
KyuBey
MessageSujet: Re: [Rue Commerçante] L'oubliée qui ne l'était pas   Lun 7 Sep 2015 - 13:05
Hilda n'étant plus, tu peux terminer le RP comme tu veux Stella, qu'elle s'en va subitement sans demander son reste ni raison apparente par exemple.



Voir le profil de l'utilisateur http://zupimages.net/up/17/08/k7rz.png

Messages : 6121
Wishes : 2413

avatar
KyuBey
MessageSujet: Re: [Rue Commerçante] L'oubliée qui ne l'était pas   Sam 12 Sep 2015 - 10:33
Dernier rappel, si tu ne réponds à ce sujet d'ici quelques jours Stella il sera considéré comme abandonné et archivé.



Voir le profil de l'utilisateur http://zupimages.net/up/17/08/k7rz.png

Invité
MessageSujet: Re: [Rue Commerçante] L'oubliée qui ne l'était pas   Lun 14 Sep 2015 - 15:52
Hilda ne me répondit pas et resta silencieuse... Je ne savais pas quoi dire d'autre mais je ne changerais pas d'avis sur le fait que je ne veux pas que Hilda soit blesser par ma faute. Je demanda donc au chauffeur du véhicule de vite s'arréter ce qui fus le cas.

J'ouvrit la porte de la voiture et je déposa une dernière phrase à l'intention d'Hilda:

-Lorsque nous nous reverrons... J'espère que nous serons toujours amie... Merci encore et adieux Hilda.

Je ferma la porte de la voiture puis je me décala un peu plus loin afin de fixer la voiture. Elle resta immobile pendant cinq minute avant de se remettre en route.

De mon côté... Je vais continuer de marcher... Et trouver une solution à tout ces problème...


[HRP: voila tu peux archiver KyuBey ~~]

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Rue Commerçante] L'oubliée qui ne l'était pas   
 [Rue Commerçante] L'oubliée qui ne l'était pas
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rue commerçante
» [Rue commerçante] Une recherche de travail, fructueuse ? [Terminé !]
» [Rue commerçante] La bourgeoise et la traître
» Recrutement par relation [Merci Lip']
» le local cache au fond de la rue commercante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fate of Wishes :: Palema :: Quartier Nord :: Archives-