Un mystérieux petit animal croise votre route : Je souhaite que tu passes un contrat avec moi. En échange, j'exaucerais n'importe lequel de tes voeux.
 

Partagez | 
 [Ruelle Laurier] Tant le Ciel était Clair [Terminé]

Invité
MessageSujet: [Ruelle Laurier] Tant le Ciel était Clair [Terminé]   Mar 29 Sep 2015 - 1:03

Ruelle Laurier:
 


Sortie de jour, sortie improbable.
La demoiselle avançait à tâtons, ayant presque du mal à s'habituer à nouveau à cette lumière naturelle. L'automne était tombé et avec lui les feuilles des arbres qui s'envolaient. L'une d'elles vint atterrir à ses pieds. Saskia la ramassa pour mieux la trouer de par ses doigts fins et maigres. Ses ongles, pareils à des griffes, lacéraient le végétal qu'elle délaissa bien vite.
Perce l'automne.
Tapis glissant de feuilles. Jaune, orange, rouge. Feu naturel, feu ardent, feu inexistant. Brasier soporifique et inoffensif. La junkie cillait en observant ce spectacle gratuit à sa portée. L'automne ne nourrissait personne. Elle avait faim et se nourrir de sève, très peu pour elle.

Sa tête lui tournait, légèrement. Rien de tempétueux, pas même une bourrasque. Juste un léger mal être physiologique plutôt que physique. L'impression d’enchaîner bourde sur bourde et le sentiment qu'elle avait sacrifié sa vie en troquant son pays natal cotre celui-là, simple contre-plaqué de pollution.  
Elle se laissa choir contre un muret, doucement. Les souvenirs d'enfance lui sautaient à la gueule. Elle n'était qu'une bombe à retardement. Tic, tac, tic, tac. À quand son explosion ? Sans entraîner grand monde de préférence, la brune n'avait rien à foutre du monde entier. Le monde entier n'en avait rien à foutre d'elle.

Une couverture de feuilles à ses pieds. Partout des feuilles. Et le soleil qui la surplombait, filets de miel venant recouvrir sa peau diaphane. Un soleil de bronze lourd et massif, manquant de s'écraser sur son corps dès qu'elle aurait les yeux fermés. Ne pas clore ses paupières, jamais.

– Je souhaiterais rentrer chez moi...

Pauvre conditionnel déjà délaissé. Lourd fardeau.
Elle posa sa tête contre le muret, appuie-tête de fortune. Elle n’oubliait pas ce que lui avait dit BlackBird, celle qui s'était prétendue Seraph. Elle n'oubliait pas mais toute cette histoire lui paraissait bien trop folle pour être vraie. Un nom avait été jeté, un nom qu'elle se devait d'appeler pour que son vœu soit exaucé. Le nom lui échappait encore. Cela lui reviendrait. Une ou deux syllabes, peu de lettres, une consonance étrangère à ses oreilles. Tout sonnait étranger à ses oreilles Russes.

Ce tapis de feuille était-il là pour lui servir de linceul ? Elle divaguait complètement. Elle n'allait pas mourir aujourd'hui et c'était presque tant pis. À quand son tour, son cher et tendre tour ? Ses doigts parcouraient le sol, se souvenant de la réalité du monde qui l'entourait. Le monde ne se composait pas seulement de végétaux. Elle n'avait qu'à lever la tête pour se le rappeler. Un monde décharné où les vitres étaient explosées et où les cris résonnaient. Et Saskia au milieu, point invisible de ce grand tout auquel elle feignait d'appartenir.


Dernière édition par Saskia Kochka le Mer 6 Jan 2016 - 22:45, édité 1 fois

Messages : 1189
Wishes : 69

avatar
Humain
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Tant le Ciel était Clair [Terminé]   Mar 29 Sep 2015 - 16:51

 
 
Tant le ciel était clair

 
Saskia Kochka & Leeroy Stone

 

Un lourd son claqua sur le sol. Il s'agissait du fouet utilisé par Leeroy en tant qu'arme. Ce son se reproduit plusieurs fois jusqu'à que la vulgaire bestiole noire qu'il chassait disparaisse.

Il avait précédemment pourchassé cette ombre d'un quartier voisin jusqu'à celui-ci, elle-même pourchassant un Seraph qui avait réussir à les semer tous les deux. Dommage pour lui, il n'avait pas réussi à identifier quel était ce Seraph. Il n'avait vu qu'une chose : c'était un Seraph même pas capable d'achever une ombre blessée. Alors Leeroy les avait poursuivis pour prêter main forte bien qu'il soit Solitaire.

Se pensant tout seul, car il était maintenant dans une ruelle habituellement non côtoyée, il enleva le kekkai à l'intérieur duquel il était. Leeroy l'avait au préalable déployé lorsqu'il était arrivé dans ce quartier pour pouvoir bloquer l'ombre. Mais apparemment, comme le niveau de son Kekkai n'était pas très élevé, il se pouvait que l'autre Seraph ait pu s'échapper.
Donc, enlevant son kekkai, il réapparut juste debout sur le muret, là où une belle jeune femme énonça son vœux « Je souhaiterais rentrer chez moi... ». Le muret la dépassait d'au moins vingt centimètres.

Juste au cas où, le jeune homme regarda de droite à gauche, heureusement pour lui, elle n'avait pas l'air de l'avoir entendu . Il n'avait pas bougé d'un pouce après tout et l'ombre du jeune homme était du bon côté, où Saskia ne pouvait la remarquer.

Il s'accroupit un moment et lui répondit à haute voix après l'avoir observé un petit moment.

- Tu ne devrais pas énoncer des vœux aussi facilement. Tu pourrais le regretter.


 
 

 © FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH SUR LIBRE GRAPH
 
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Tant le Ciel était Clair [Terminé]   Mar 6 Oct 2015 - 22:38

La demoiselle sursauta. Une voix venait de lui répondre. Saskia leva la tête pour apercevoir un jeune homme perché sur le muret conte lequel elle reposait. Etait-il permis de grimper ainsi aux murs de la sorte ? Ce n'était pas là son problème, son souci résidait davantage dans la réponse sibylline du garçon. Une chevelure brune lui mâchait le front et ses yeux revêtaient une drôle de lueur. Jaune. Des prunelles presque hypnotiques pour un physique atypique. Rien d'étonnant à ce que pareil être escalade tout et n'importe quoi. Mais certainement pas une excuse pour l'écouter et l'espionner.

– Tu m'as fait peur, rétorqua Saskia tout en croisant son regard, ça t'arrive souvent d'effrayer les gens, comme ça ?

Avec sa gueule d'ange, ne devrait-il pas se trouver en cours en ce moment ? Saskia aussi mais Saskia c'était une autre histoire.
Drôle de vue d'ensemble qu'elle la tête inclinée contre le mur pour mieux voir le garçon agrippé au muret. Elle aurait pu se  lever pour éviter un torticolis mais cela ne la dérangeait pas plus que ça pour le moment.

– J'ai bien le droit de souhaiter ce que je veux, non ? Personne va me le réaliser.


Tout n'était que du conditionnel, le jeune homme l'aurait su s'il s'était trouvé dans sa classe de lycée en cet instant au lieu d'épier le monologue de Saskia.
La brune ne cessait de songer à sa rencontre avec BlakBird et de ce qu'elle lui avait dit à propos des Seraphs. Etait-ce vrai ? Pourquoi aurait-elle menti ? Sans oublier que Saskia avait eu droit à un petit aperçu de tout cela. Un vœu et toute sa vie basculerait. Cet adolescent avait-il à son tour formulé un vœu ? Possédait-il une arme unique et les dons qui allaient avec ? Si tel était le cas, pourquoi tenter de décourager la junkie ? Non, juste une banalité en réponse à son espoir impossible de retrouver sa terre natale.

– Toi t'en connais beaucoup des vœux qui se sont réalisés ? Les miracles, c'est que dans les bouquins, ronchonna-t-elle, et même si c'était vrai, regretter un vœu ? Impossible.

Comment un vœu aussi inoffensif que celui-là aurait-il pu être aussi nuisible ? Encore un paranoïaque. Saskia n'avait rien fait de mal ; elle avait juste parlé à voix haute.

Messages : 1189
Wishes : 69

avatar
Humain
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Tant le Ciel était Clair [Terminé]   Dim 11 Oct 2015 - 21:10


Tant le ciel était clair

Saskia Kochka & Leeroy Stone


Observant la jeune femme qui leva la tête pour pouvoir apercevoir sa frimousse, il descendit alors d'un coup du muret pour pouvoir s'asseoir à côté d'elle et commencer une petite discussion.

- Non ce n'est pas spécialement dans mes habitudes d'essayer d'effrayer les gens. C'est juste que tu dois être un peu peureuse, répondit-il pour la taquiner un peu, ou alors que mon visage doit faire extrêmement peur sans que je m'en rende compte.

Bien sûr, il plaisantait. Il ne se rendait pas vraiment compte que parfois, son regard était peut-être un peu trop perçant alors qu'il ne voulait pas ou alors que ses dires paraissent froids jusqu'à faire peur à quelqu'un. Avoir peur de lui n'était pas un événement si rare. Alors cela ne l'étonnait pas spécialement.

- Les vœux, ils peuvent être regrettés. Par exemple. Un de tes proches meurt sans souffrance. Tu décides de le ressusciter, mais que par un événement qui suit, il est tellement malheureux qu'il se suicide dans atroce souffrance. Ou alors, si tu souhaites d'être riche, les gens ne t'approcheront plus parce que tu es sympa, mais parce que tu as de l'argent. C'est simple. Si les vœux de toute manière pouvaient être réalisé, il ne vaudrait mieux pas. Mais ce n'est pas possible, n'est-ce pas ?

Il avait fait plutôt simple. Mais pour Leeroy un vœu se résumer à faire une action. Et dans la vie, toute action était susceptible d'être regrettée. C'était la démonstration que se faisait toujours Leeroy pour se souvenir que les vœux étaient un vrai piège. Ils se faisaient passer pour l'idéal que l'on recherchait toute notre vie, alors qu'en fait, ils pouvaient tout aussi bien apporter un grand malheur pire que s'il n'y avait jamais eu de vœu.

- C'est simplement pour cela, que même s'il existait un moyen d'exaucer les vœux, je n'en citerai jamais.


Il disait cela, mais pour lui c'était trop tard. Il avait fait un vœu et le regretta déjà.

© FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH SUR LIBRE GRAPH


Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Tant le Ciel était Clair [Terminé]   Mar 13 Oct 2015 - 16:46

Saskia réfléchissait aux paroles du garçon. À l'entendre, chaque vœu était suivi d'une malédiction. Cela pouvait-il être seulement possible, BlackBird, qui lui avait parlé du vœu qu'elle avait fait, n'avait éprouvé que joie à partager pareille expérience et à essayer de l'endoctriner au sein des Seraphs. Un vœu et sa vie pourrait basculer à tout jamais. Encore fallait-il faire le bon.

– Je n'avais pas en tâte pareils vœux !
songea-t-elle, et puis je suis sûre qu'il existe des vœux sans risque, sans conséquences ! De gentils vœux inoffensifs. Rentrer chez moi, par exemple, ce serait sans danger.

Rentrer chez elle, cela signifierait revoir son petit frère. Et si retourner en Russie était impossible à l'être dont BlackBird lui avait parlé, alors elle ferait l'inverse et mènerait Avdeï jusqu'à elle. Si pareille créature pouvait vraiment exaucer tout et n'importe quoi, un vœu aussi simple devrait être à sa portée.

– Je connais quelqu'un qui a vu un de ses vœux se réaliser.

Le garçon aux prunelles d'or semblait en connaître un rayon sur les vœux. Peut-être connaîtrait-il BlackBird ? Bien que la Russe n'avait aucunement l'intention de lâcher son nom pour le moment, elle était curieuse d'observer la réaction du garçon. Lui qui prêchait que tout vœu était accompagné d'un lourd fardeau, peut-être reverrait-il son jugement ?

– Et puis, quoi de plus humain que de vouloir voir un de nos vœux se réaliser ? Tu crois que c'est ça qu'on appelle les miracles ? Même toi, je suis sûre qu'au fond tu aimerais bien que l'un des tiens se réalisent. Juste pour voir.

Juste pour leur faciliter la vie.
Le garçon était descendu de son perchoir, Saskia n'avait plus besoin de tourner la tête tout en priant pour ne pas se faire un torticolis. Ils avaient l'air de deux connaissances bavardant de tout et de rien, deux lycéens faisant l'école buissonnière pour s'essayer à l'école de la vie. Il n'y avait que ça de vrai.

L'adolescent faisait réfléchir la brune. Elle qui, après avoir quitté BlackBird, espérait vite trouver un vœu pour voir sa vie à jamais changée était en plein doute. Elle ne pouvait renier ce qu'elle avait vu, les dires du garçon n'y changeraient rien. Mais les vœux étaient-ils vraiment accompagnés d'une malédiction ? Tous ? Son petit frère pouvait-il se retourner contre elle s'ils se voyaient à nouveau réunis, comme au temps de leur enfance ? Le vœu dont elle rêvait impliquait à la fois sa propre personne et celle de son cadet, la junkie n'avait pas toutes les cartes en main et ignorait comment Avdeï allait réagir.

– Je connais le nom de la créature qui exauce les vœux, fit-elle avec un sourire hésitant entre la plaisanterie et la réalité, ]mais tu n'y crois pas, toi, à tout ça.

Kyu. Difficile d'oublier pareil nom. Y penser et il apparaîtrait comme par magie. La demoiselle n'avait jamais essayé, ayant du mal avec cette histoire. Elle craignait de trop y accorder d'importance et d'être déçue, de s'apercevoir que tout n'avait été une grande et vaste farce dont elle aurait été la victime.


Dernière édition par Saskia Kochka le Mar 20 Oct 2015 - 14:45, édité 1 fois

Messages : 1189
Wishes : 69

avatar
Humain
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Tant le Ciel était Clair [Terminé]   Mar 13 Oct 2015 - 22:40
C'était bien étrange. C'était ce que pensait Leeroy. Elle parlait si facilement de vœu. Une personne normale n'en parlerait jamais de cette manière. Elle cachait forcement quelque chose. Avait-elle eu connaissance de Kyu & Bey ? Enfin, il n'avait jamais émis l'hypothèse qu'elle soit Nephil ou Seraph. Si elle l'avait été, elle n'aurait jamais réagi comme elle l'avait fait avec lui précédemment lorsqu'il lui avait dit de ne pas prononcer un vœu à la légère.

Et même, encore maintenant, il le penser. Il ne fallait prononcer un vœu à la légère. Effectivement, cela était plutôt cool de voir un de ses vœux réaliser, mais, il pensait que c'était tout de même plus courageux d'essayer de réaliser sois même son vœu en travaillant dur pour qu'il se réalise. Au moins, la personne était méritante pour son travail fourni. Et il y avait toujours une satisfaction plus grande au résultat.

Elle voulait faire un vœu « inoffensif », mais un vœu ne pourrait jamais l'être. Rentrer chez elle ? Et si jamais son vœu s'était réalisé qu'au moment où elle rentrait chez elle, un drame survint devant sa maison, sans doute renversé par une voiture. Les accidents de ce genre arrivaient fréquemment, il ne fallait pas les prendre à la légère. Il remarqua qu'elle n'avait vraiment pas conscience des conséquences qu'un simple vœu pouvait provoquer.

Même le simple vœu de rentrer chez soi pouvait tourner au cauchemar. Si le vœu permettait la téléportation, alors elle pourrait très bien être impliquée dans un accident qu'elle n'aurait pas dû à affronter si elle avait pris le temps de rentrer chez elle par avion, ou par train, à savoir de la distance.

- Les vœux, c'est dangereux, tu sais, quelques soit leur importance. C'est vrai qu'on a tous envie que nos vœux se réalisent. Mais je trouve qu'il vaut mieux y parvenir par nous-même, je trouve que nous sommes plus méritant que ceux qui le font faire par les autres, tu ne trouves pas ? Si tu veux rentrer chez toi, fais le toi-même. Si tu veux devenir riche, travaille pour l'être. Tu seras plus satisfaite à la fin.

Le brun fit une petite pause pour regarder vers le ciel

- J'ai demandé à quelqu'un de réaliser pour moi un de mes vœux. Maintenant, je le regrette amèrement. Ce n'est pas pour t'embêter que je dis ça. Mais par expérience.

Il avait tilter sur le fait qu'elle énonce connaître le nom de la créature qui exauce les vœux.

- Ne lui fais absolument pas confiance. À cette créature.

Leeroy se mit alors à la regarder du coin de l'œil.



Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Tant le Ciel était Clair [Terminé]   Ven 16 Oct 2015 - 11:40

Le jeune homme n'avait pas tort sur ce point ; céder à un vœu, c'était céder à la facilité. Saskia n'était pas ainsi. Mais comment résister alors que cette offre était aussi tentante, aussi alléchante ? Un net moyen de lui changer la vie, de lui permettre un nouveau départ. Elle entendait tout cela, connaissait déjà tout cela mais ne pouvait s’y résoudre. Avdeï pouvait être là, à portée de main mais au lieu de cela elle devait continuer de se contenter de cette vie minable, loin de lui ? Impossible.

Le garçon était déjà passé par là ? L'être qui avait  exaucé son vœu était-il Kyu, la fameuse créature dont BlackBird lui avait touché deux mots ? Si tel était vrai, alors était-il devenu un « Seraph » ? Tout cela était bien trop compliqué pour la petite Saskia. Une chose à la fois, l'une après l'autre, pour éviter qu'elle ne mélange tout.

– Et il s'est réalisé ? Je veux dire, ton vœu, tu l'as eu pour de vrai ? Sans avoir rien d'autre à faire que de savoir ce que tu voulais ?

Parce que oui, la Russe avait encore du mal à croire au fait que le moindre vœu pouvait être exaucé. Tout était encore trouble et flou dans son esprit.

Le comportement du garçon avait changé à son égard. Ut ton plus tranchant quant à la créature dont il était question. Kyu, ainsi s'appelait-il. Saskia s'approcha de son oreille pour lui murmurer une question :

– Elle s'appelait Kyu, la créature dont je dois me méfier ?


Le meilleur moyen de savoir était encore de demander directement. Au moins serait-elle fixée. Inutile de passer par périphrases pour tenter de savoir ce que l'autre connaissait ; la brune n'était pas douée pour ce jeu-là, encore moins dans une langue qu'elle ne maîtrisait pas parfaitement et dont les subtilités lui échappaient parfois.

Messages : 1189
Wishes : 69

avatar
Humain
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Tant le Ciel était Clair [Terminé]   Sam 17 Oct 2015 - 14:19
Leeroy fronça les sourcils. Il avait très bien entendu : « Kyu » avait-elle dit. Alors elle le connaissait déjà. Au moins une chose était sûre. Elle était encore humaine, sinon il n'y aurait aucune raison de faire ce genre de discussion avec cette jeune femme. En tout cas, il ne pouvait pas la laisser faire son vœu, si elle en avait un. Après tout, elle ne savait sans doute pas tout ce qui cachait dans ce monde. Ce monde avait un grand secret, et les réelles intentions de Kyu lorsqu'il exauçait des vœux, il y avait des contre partie.

Il ne savait pas trop comment lui répondre. Pouvait-il lui dire ou non ? Soupirant, il redirigea encore une fois de plus son regard vers elle, l'observant finement, chaque petit trait de son visage. Elle n'avait pas l'air méchant. Quelqu'un comme elle, dans ce monde de fou, elle se ferait vite tuer.

- Si tu tiens à la vie, ne fais pas de vœu. C'est tout. J'en ai déjà fait un. Et les contre parties sont énormes. Le nom de cette créature est effectivement Kyu.

Il lui avait dit l'essentiel, le plus gros. Effectivement, faire un vœu avec Kyu et Bey, pouvait mettre sa vie en jeu entre les combats avec les ombres ainsi que les combats entre Nephils et Seraphs. Tout cela était ridicule. C'était les bonnes pensées de Leeroy.

Quand il y pensait, son vœu ne valait pas le coup. Risquer sa vie tous les jours n'était pas ce qu'il souhaitait. À vrai dire, il n'avait pas envie de mourir dans ses conditions. En fait. Il rêvait de pouvoir vivre encore comme un humain. Il rêvait de ses moments où il était humain, et quand il ne savait rien de ce nouveau monde quand il l'avait découvert il y a deux ans.

- Comment peux-tu connaître son nom ?



Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Tant le Ciel était Clair [Terminé]   Mar 20 Oct 2015 - 15:04

Saskia avait-elle gaffé ? Le regard du garçon  avait changé vis à vis d'elle. D'abord sa voix, maintenant ses sourcils qui se fronçaient, comme si Saskia avait commis une grosse erreur. Si tel était le cas, elle ne la voyait pas. Elle ne faisait que répéter ce qu'on lui avait dit. Etait-il un « Seraph » tout comme BlackBird, lui aussi ? Cela pourrait être intéressant d'avoir sa version des faits qui paraissait différer complètement de celle qui fut la première à lui parler des vœux et de Kyu.

– Ce n'est pas ce qu'on m'a raconté. C'est même tout le contraire. À moi, on m'a dit que je n'avais rien à perdre si je faisais un vœu, et même tout à gagner ! On ne m'a pas parlé de risques ou de contre-parties... Enfin si, mais dans sa bouche, ça avait l'air minime... Des monstres à zigouiller, rien d'autre... Et jamais seul !

Alors que dans celle du garçon, les risques et conséquences paraissaient immenses. Lui aurait-on menti ? Après tout, quel meilleur moyen de l'endoctriner que de lui vanter le côté reluisant et attirant des vœux ? Un vœu exaucé, tout ce qu'elle souhaitait sans aucune limite, et une arme et des pouvoirs en cadeaux. Pour détruire des monstres, certes, voilà la contre-partie infime dont avait fait mention BlackBird. Mais n'avait-elle pas répété aussi qu'elle ne serait pas seule face à ces monstres ? Unie dans l'adversité.

– Je le connais, c'est tout. Comment, c'est si important que ça ?

Saskia n'aurait aucun scrupule à lâcher le nom de BlackBird. Après tous, tous deux avaient fait un vœu, ils devaient se connaitre. Mais le jeune homme était-il devenu un « Seraph » par la même occasion ? Les deux allaient-ils de pair ? Normalement oui. Mais mieux valait s'en assurer.

– Et puis c'est quoi un « Seraph » ? C'est les gens comme toi ? Les gens comme Kyu ?


C'est que hormis le nom de la créature, Kyu, elle ne savait rien d'autre le concernant. Ah si, il s'occupait d'exaucer les vœux. Un guide dan la hiérarchie de ce drôle de gang qui n'en était pas un ? De quoi avoir mal au crâne, sans hésiter.

Messages : 1189
Wishes : 69

avatar
Humain
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Tant le Ciel était Clair [Terminé]   Mar 20 Oct 2015 - 22:32
En entendant les paroles de Saskia, Leeroy serra assez fort les poings. De son point de vue, cette jeune femme avait tort. Il y avait tellement de contre partie qui ne valaient même pas un seul ridicule vœu. C'était stupide de gâcher son humanité pour un vœu, et même pour sauver un proche, il trouvait que ce n'était pas normal de faire ça. Pour lui, ce qui est arrivé, est arrivé, et rien ni personne ne pouvait changer cela. C'était le destin. Et le destin n'était pas fait pour être changer selon lui.

C'était l'une des excuses, mais il y avait une excuse encore plus grande : sa propre mort. Leeroy n'était pas du tout le genre de personne à vouloir risquer sa vie, il avait bien trop peur de voir sa propre mort arrivé. Et réaliser ce vœu auprès de Kyu ne faisait que baisser l'espérance de vie de quelqu'un. Entre se faire attaquer par des ombres, et la faction adverse, la probabilité de mort était beaucoup plus élevée. C'était d'ailleurs pour cette raison que Leeroy voulait se détacher de la hiérarchie : éviter de tuer des gens qui ne le méritent pas, et surtout se débarrasser de Kyu pour le monde puisse tourner sans force magique pour l'aider. Le monde pouvait très bien fonctionner sans lui, selon Leeroy en tout cas.

- Je ne suis pas sûr que t'en parlé est la bonne solution. Ça ne ferait que te faire rentrer dans toute cette histoire. Et je ne souhaite pas que tu y rentres. Si tu as un vœu. Fais-le-moi, je m'arrangerai pour le réaliser à la place de Kyu. Car, c’est Kyu qui réalise les vœux.

Il en était prêt à réaliser lui-même le vœu de la jeune femme pour pas qu'elle n'aille voir cette peluche blanche, cette abomination appelé Kyu. Mais pour que cela fonctionne, il avait besoin de la parole de Saskia.

- Je n'ai vraiment pas envie de t'en parler. Ne rentre pas dans ce sujet. Tu le regretteras.


Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Tant le Ciel était Clair [Terminé]   Jeu 22 Oct 2015 - 13:34

La demoiselle baissa la tête, penaude, à la manière d'un chiot. Elle ne s'attendait pas à ce que la discussion vire ainsi. Après tout, qu'avait-elle fait de mal ? Elle était juste avide de connaissances, savoir était la meilleure chose qui pouvait lui arriver. Tout le monde lui jetait des réponses en pâture, des bribes pour être plus exactes, mais jamais personne pour détailler ou préciser. À peine une révélation se faisait-elle que d'autres interrogations s’enchaînaient. Pourquoi tant de mystères pour une simple créature exauçant les vœux ? Fallait-il être élu ou quelque chose comme ça pour se permettre de voir son souhait se réaliser ? Saskia faisait-elle partie de cette catégorie ? Si oui, pourquoi le garçon s'obstinait-il à la préserver de tout cet univers alors que Blackbird la première avait tenté de l'y faire rentrer en lui parlant pouvoirs, Seraphs et vœux ? À remettre dans l'ordre, bien évidemment.

Qu'il réalise son vœu ? Etait-ce possible ? Etait-ce une ruse pour qu'elle se taise enfin et arrête de l'embêter ? Après tout, la brune n'avait rien à perdre à formuler son vœu maintenant devant ce garçon. Au mieux, il ferait quelque chose pour elle, au pire rien ne changerait. Alors bonjour Kyu dans ce cas-là !

– C'est un bon compromis, ça me va ! Mais si mon vœu était d'être immortelle, tu ferais comment ? Ou de pouvoir voler ? Tu ne pourrais rien faire.

Il était marrant, ce gamin. À vouloir jouer les bons samaritains en aidant Saskia à réaliser son vœu mais Blackbird lui avait dit que la créature pouvait exaucer tout et n'importe quoi. Que pouvait-il faire, lui, simple humain ?

– Je veux que mon petit frère Avdeï soit auprès de moi, ici, maintenant. Alors, tu peux faire ça ? Si c'est le cas, autant te faire renommer Kyu numéro 2 de suite !
rigola-t-elle, pour infos, moi c'est Saskia, Saskia Kochka. Ça te sera peut-être utile si tu veux toujours tenter de réaliser mon vœu.

Difficile de prendre le garçon au sérieux. Certes, rapatrier un enfant était à la portée de tous, si tant est que l'on en possédait les moyens financiers, mais encore fallait-il avoir les informations complémentaires. Le lieu de vie d'Avdeï, savoir parler le Russe et d’autres choses dans ce genre. Avdeï était-il seulement toujours vivant ? La junkie savait qu'il n'y avait aucune raison pour qu'il soit passé de l'autre côté mais elle savait aussi que si pareil malheur était arrivé, elle n'aurait eu aucun moyen d'être mise au courant. L'ignorance était pire que tout et la rongeait depuis son départ. Le lycéen présent devant elle accentuait ce sentiment en lui refusant toute réponse claire et nette. Etait-elle condamnée à cette vie d'inquiétude et de doute perpétuel ?

– Et si mon frère est mort, tu pourras le ressusciter ?

D'après les dires de Blackbird, Kyu, lui, pouvait. La créature paraissait pouvoir tout faire. Un vœu puis aussitôt appelée « Seraph » puis pouvoirs et armes en cadeaux pour lutter contre des monstres que la demoiselle n'avait jamais croisés. Peut-être les monstres étaient-ils des légendes, après tout. Difficile de ne pas voir des monstres dans une ville comme Palema, il n'y a pas tant d'endroits que ça où se cacher.

– Mais si tu ne me dis rien, comment je fais pour savoir ce que j'ai besoin de savoir sur les « Seraphs » ? M'épargner comme ça n'est pas la meilleure solution…

La Russe n'en savait rien. Le comportement du jeune homme était-il le plus approprié en vue de la situation ? Difficile de savoir. D'un côté, elle était torturée par l'envie de savoir mais dans l'autre elle lisait remords et colère dans les prunelles dorées de son interlocuteur dès que la demoiselle évoquait ce sujet. Difficile de savoir sur quel pied danser. Après tout, peu lui importait réellement les histoires de Seraph en tous genres. Mais si ce qu'avait dit Blackbird et semblait confirmer le brun était vrai, alors Kyu était la seule créature lui permettant de réaliser ce qu'elle souhaitait le plus au monde. Peut-être avait-elle eu de la chance que Kyu ne soit pas dans les parages aujourd'hui, sans quoi l'inverse se serait peut-être produit et ce serait elle qui aurait été de retour à Moscou au lieu d'Avdeï à ses côtés.

Messages : 1189
Wishes : 69

avatar
Humain
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Tant le Ciel était Clair [Terminé]   Mer 28 Oct 2015 - 1:12
Il espérait beaucoup trop sur le choix qu'il avait fait, celui de pouvoir réaliser son vœu. La jeune femme n'avait pas tort, si elle lui demandait la rendre immortelle, il ne pourrait pas le faire. Du moins, s'il le voulait vraiment, il pourrait la protéger en restant avec elle pour qu'il ne puisse rien ne lui arriver. Cela pouvait paraître comme une forme d'immortalité, mais ce n'était pas ce genre d'immortalité que la jeune femme essayait d'énoncer.

C'était triste, mais pourtant réaliste. Il ne pouvait pas réaliser un vœu aussi compliqué. Même s'il ne la connaissait pas, il n'avait pas envie qu'elle passe un contrat avec cette bestiole ridicule qu'il détestait tant. Il était sûr qu'elle ne méritait pas d'entrer dans des guerres aussi folles. Leeroy dévia son regard sur le visage de Saskia, il la regardait toujours en détail, son visage était si doux. Que deviendrait-il dans une guerre ? Serait-il crispé de laideur ? Il ne voulait jamais voir cela. Et puis, ils n'étaient pas non plus en mauvais terme en ce moment même. Il n'aimerait pas avoir encore un ennemi en plus.

Maintenant, il connaissait son nom. Saskia n'était effectivement pas vraiment un nom très commun, néanmoins, il le trouvait tout aussi beau que son visage. Il n'y avait rien à dire. Étrange, mais beau.

- Leeroy Stone, enchanté, disait-il en soupirant un peu

Le jeune homme ne savait toujours pas comment lui répondre et quoi dire. Saskia était en droit de savoir ce qu'il se passerait si elle faisait un vœu à Kyu. La bonne idée serait sans doute de tout lui avouer, de lui faire connaître quel monde horrible était le sien. Il ne pouvait pas lui monter, mais uniquement l'expliquer suffirait peut-être à l'en dégoûter et la dissuader de faire un vœu. Il ne savait pas, mais allait tout de même essayer.

- Kyu est une bestiole qui permet de faire un vœu. Mais en échange, tu passes un contrat avec lui. Tu gagnes des pouvoirs. Cependant, tu dois éliminer des ombres, risquer ta vie pour les détruire. Parfois, elle t'attaque sans jamais prévenir alors que tu ne la vois pas. C'est dangereux.

Leeroy s'arrêta un peu, faisant une pause dans ses paroles. Il était évident pour lui que faire un vœu et de vivre une vie comme celle-là était complètement déraisonnable et que cela ne valait pas le coup de faire cela, même pour le vœu le plus altruiste qui soit.

- Il y en a une deuxième. Elle s'appelle Bey. C'est la même que Kyu, sauf que Kyu est blanc et Bey est noir. Et pour une raison inconnue, elles ne s'aiment pas et se font la guerre alors que normalement leur but, c'est d'éliminer les ombres et qu'elles le font par l'intermédiaire des contractants.

Pendant ses longues explications, il ramassa alors un caillou sur le sol, jouant un peu avec entre ses doigts. Il le fixait, continuant de le faire passer entre ses doigts puis dans la paume de sa main.

- Il y a donc deux camps, les Seraphs pour Kyu et les Nephils pour Bey. Dans chaque faction, il y a une hiérarchie avec des rangs : élu, commandant… Ouais, je les connais pas très bien. Je ne suis pas resté longtemps aux QG. Si tu n'obéis pas aux ordres de l'elu ou des commandant, tu te fais exécuter ou menacé de mort.

Il aurait aimé comparer tout cela à une vieille dictature. Mais il ne l'avait jamais fait, personne ne le verrait comme cela. La plupart des personnes ne pensaient pas du tout comme lui.

- Si l'elu demande à tuer quelqu'un de la faction adverse, il faut le faire. Point. C'est un ordre. Alors t'imagine bien que quelqu'un qui a des idées pacifistes se fait réprimander et menacé de mort. Ils ne peuvent pas exprimer leur propre opinion, ou quick. Ça se résume en « Tue les gens qu'on t'ordonne de tuer, tue les ombres et ferme ta gueule, sinon, c'est toi que je tue. »

Le brun avait raconté tout cela d'une manière plutôt externe. Après tout, Leeroy ne faisait plus vraiment partie du système maintenant qu'il était Solitaire. Enfin, cela faisait déjà longtemps qu'il n'en faisait plus partie. À peine était-il devenu Seraph qu'il en voulait à Kyu pour l'avoir fait devenir ce qu'il était. En plus de tout cela, il n'était plus humain. C'était un point important à souligner.

- Tu perds ton humanité aussi. Plus le temps passe, moins tu as besoin de manger, de dormir, tu as des pouvoirs. C'est surréaliste. Maintenant que je suis coincé dans ce monde, j'essaie de faire en sorte que d'autre gens ne le rejoigne pas. Avant, je ne connaissais pas l'importance d'être humain, alors maintenant, je regrette. Je ne pense pas que c'est un monde dans lequel tu aimerais entrer.

Soupirant un peu, il reprit avoir jeté son caillou sur l'autre muret un peu plus loin en face d'eux.

- N'importe quel vœu ne pourrait valoir tout cela. Et je me dis que le destin est bien comme il est, et que nous n'avons pas besoin de faire de vœu pour l'arranger. Plein de personnes meurent, c'est la vie. Si tu ressuscites ton frère s'il est mort, une autre personne pourrait mourir à cause de ce choix. Tu imagines la tête de ses proches ? Finalement, ça reviendrait à faire un acte égoïste.

Leeroy appuyait ses arguments. Ils n'étaient pas faux, mais n'était pas sûr d'avoir énoncé tout cela en toute objectivité. Il avait aussi rajouté un peu de son expérience personnelle en tant que Solitaire.
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Tant le Ciel était Clair [Terminé]   Sam 31 Oct 2015 - 16:53

Enfin des réponses à ses questions ! Béni soit Leeroy ! La Russe écoutait attentivement chacun de ses mots, ne ratant aucune de ses phrases. Elle avait tant espéré retomber sur quelqu'un capable de lui en dire plus que tout était trop beau pour être vrai ! Pourtant, le garçon était bien là en chair et en os, il n'était en rien un délire dû à un bad trip. Tout était réel. Et ce qu'elle entendait aussi.

Il y avait des choses que Saskia connaissait déjà, du moins partiellement, d'autres qui étaient totalement nouvelles pour elle. Jusqu'à présent, on ne lui avait présenté les ennemis à déglinguer que comme des « monstres ». L'appellation était restée ancrée dans le crâne de la demoiselle, appellation erronée. Des ombres il fallait dire, des ombres elle dirait. Leur capacité nocive n'était en rien atténuée par ce nouveau nom, bien au contraire. La junkie trembla, un simple frisson la parcourut. Rien de bon augure. Comment espérer vaincre ces « ombres » si elle n'était pas rassurée à la seule écoute de leur nom ?
Comment espérer survivre dans cette jungle si les ennemis étaient toujours plus nombreux ? En plus de devoir combattre des ombres, une autre faction existait, identique en tous points à celle de Seraphs, une bestiole différente en guise de meneuse dont seule la couleur le distinguait de Kyu !

– Je... Je ne veux pas tuer des gens ! Personne ! murmura-t-elle tout en comprenant l'ampleur que pouvait prendre un misérable vœu, je sais pas faire, je veux pas faire... Non, c'est trop horrible.

Des êtres s'entre-tuaient au nom de deux bestioles ? Quelle légitimité pouvait bien avoir ce fameux Kyu et son double noir, Bey ? Aucune aux yeux de la jeune fille. Des créateurs de désordre et de chaos, voilà tout ce qu'ils étaient.

Les mots de Leeroy lui donnaient le sentiment d'assister à une vaste partie d'échecs grandeur nature. La hiérarchie était respectée et les contractants, pauvres chairs à canon, servaient de pion dans cette guerre interne. Car il était bien question de guerre entre deux ennemis. Et pourquoi ? Dans quel but ? Les ombres n'étaient-elles pas les ennemies communes de ces deux groupes ? Certaines choses échappaient encore complètement à Saskia. Ses oreilles sifflaient, elle avait la sensation d'avoir reçu plus d'informations que son cerveau ne pouvait le supporter.

– Et toi tu es quoi, Leeroy ? Seraph ou Nephil ?

Cela avait-il une grande importance ? Du point de vue de Saskia, non, forcément. Il disait perdre son humanité mais il se trompait. Saskia, en le voyant, n'avait aperçu qu'un être humain, sans se soucier de sa véritable nature. Certes, elle n'avait pas les outils à sa disposition pour le distinguer d'entre les simples mortels comme elle mais à l'entendre, tous étaient susceptibles d'être tués, soit par des ombres, soit par la faction ennemie, soit par ses propres alliés. Rêvait-elle de cette vie ? Quel intérêt de ramener Avdeï pour risquer aussitôt sa vie au quotidien ? L'incertitude du lendemain, un peu comme cette vie bancale qu'elle traînait aujourd'hui. Mais en plus risqué.

– Tu crois vraiment que l'humanité c'est juste manger et dormir, Leeroy, et que l'absence d'humanité c'est passer un contrat avec une de ces deux bestioles ? Tu te trompes. Pour moi tu es humain et c'est tout, je m'en fiche bien que tu ais des pouvoirs et des insomnies ! C'est pas ça qui va changer que tu étais Leeroy Stone avant ton vœu et que tu es toujours Leeroy Stone maintenant !

Saskia tentait de rester calme malgré tout. Peut-être n'avait-elle pas suffisamment de lien avec cet autre monde surréaliste et fantastique pour comprendre tous les enjeux qui s'y jouaient, ce ne serait en rien étonnant.

Quelle frustration que d'avoir l'opportunité de revoir son frère, comme ça, juste en le formulant auprès d'une créature. Mais une opportunité s'accompagnant de nombreux risques. Etait-elle assez courageuse pour souhaiter le retour d'Avdeï tout en sachant ce qui l'attendrait derrière ? Après tout, maintenant elle n'avait plus aucune excuse, les grands traits des contrats lui avaient été révélés. Le choix n'appartenait plus qu'à elle.

– C'est plutôt tuer qui t'ôterait ton humanité. Tu vis en marge de ton groupe, non ? Sinon pourquoi essayer d'empêcher les gens de la rejoindre comme en ce moment ?

Difficile de cacher pareille chose. L'amertume que ressentait le jeune homme envers sa faction était palpable. Cette guerre infantile dépendait aussi forcément du nombre d'affiliés à chacun des groupes, mieux valait recruter de potentiels éléments plutôt que de les en dissuader, comme en ce moment. Saskia, elle, hésitait toujours. Elle voulait Avdeï, mais sans tout le reste. Sans la crainte de devoir combattre à chaque nouveau lendemain.

– Je serais prête à tout pour revoir Avdeï. C'est moi ses proches, c'est moi sa famille.

Prête à tout n'incluait pas prêt à tuer autrui. Ôter la vie à des ombres n'ayant aucune humanité ne la dérangeait pas, bien évidemment. Mais le même cas de figure auprès d'êtres humains dans le même cas qu'elle, se distinguant uniquement pour avoir eu le malheur de faire leur vœu à l'autre créature plutôt qu'à celle de sa faction ? Non.

Messages : 1189
Wishes : 69

avatar
Humain
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Tant le Ciel était Clair [Terminé]   Dim 8 Nov 2015 - 23:36

Agacé, il lança un râle avec son souffle chaud qui fit de la buée dans l'air. La nuit tombait déjà de plus en plus. Ils étaient là à papoter depuis un petit bout de temps quand même. Et Leeroy n'en revenait toujours pas qu'il ai autant lâché des informations à une humaine de ce monde. Sans doute qu'il s'agissait de la bonne solution pour qu'elle ne fasse pas de vœu, il ne le savait pas. Il espérait au moins qu'il y ai un futur possible dans lequel Saskia restera humaine. S'il arrivait à en trouver le chemin, il le suivrait à coup sûr pour pouvoir sauver quelqu'un. Il n'avait pas qu'une autre personne se joigne à cette créature de Kyu.

Maintenant était de savoir s'il préférait que personne ne rejoigne Kyu ou s'il voulait sauver à tout prix le plus de monde possible. Car s'il s'agissait de la proposition numéro un, il suffirait alors qu'il tue tout ceux qui ont cette envie de rejoindre les rangs de Kyu avec un vœu bien placé. Effectivement, il pouvait faire ça, si tel était vraiment son souhait. Regardant la jeune femme du coin de l’œil encore une fois, il l'observa bien. Laissant un soupir s'échapper, il se disait que finalement, il ne pourrait jamais appliquer cette loi. Pour lui la vie humaine était importante et il le savait plus que quiconque. Même si elle avait essayé de le consoler en insistant qu'il était encore malgré lui humain, il ne pensait pas pareil.

Enfin la question pouvait se poser. Qu'est-ce que l'humanité ? Être humain pouvait se décrire sous plusieurs sens, dont l'expression des besoins primaires tels que le sommeil ou la faim. Mais s'il ne ressentait plus cela ? Comment pourrait-il se sentir. Il ne se sentirait sûrement plus vivant. Il pourrait bouger, faire ce qu'il à faire sans jamais pouvoir revenir en arrière. Si l'on ne pouvait pas revenir en arrière, alors les erreurs étaient limitées. Et pourtant, l'erreur était humaine. Cette créature blanchâtre, cherchait juste à leur enlever ce qu'ils leur étaient encore semblables aux humains, et cela peu à peu sans qu'ils ne s'en aperçoivent. Et jusqu'à maintenant, il n'y avait jamais vraiment penser.

Saskia ne voulait peut-être tuer personne, mais si elle acceptait ce contrat, elle ne pourra pas faire autrement. Il espérait qu'elle ait bien saisi la leçon à propos de tout cela. Avec ce qui lui avait raconté, elle ne devrait donc pas faire la maline avec Kyu, ou même Bey.

- Je t'assure que perdre la faim, ou même le sommeil est un sentiment horrible. Comment veux-tu te considérer comme humain ? Et Malheureusement, tué ce n'est pas perdre son humanité, car si l'on prend l'exemple des criminels, ils sont encore traités comme des humains après avoir tué des gens.

Leeroy passa doucement une main dans sa chevelure le temps de prendre une courte pause avant de reprendre tranquillement.

- Je suis Solitaire, Seraph. Tu es sans doute prête à tout pour revoir ton frère. Mais fais-le donc de tes propres mains. Ne demande pas d'aide de la magie. Et s'il est mort, je suis affreusement désolé de te dire ça, mais ne fait pas de vœu pour le ressusciter. Je ne pense pas que la mort d'un proche justifie un contrat avec Kyu. Il n'aimerait sûrement pas que tu t'abaisses à ce genre de méthode pour lui rendre la vie, surtout si tu donnais ta vie au diable.




Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Tant le Ciel était Clair [Terminé]   Jeu 10 Déc 2015 - 14:51

Existait-il des Seraphs heureux de leur condition ? À ce jour, Saskia n'avait connu que Blackbird et maintenant Leeroy. La première lui avait vanté les joies et avantages de passer un contrat. Vœu exaucé, pouvoirs gagnés, arme en supplément… Le rêve pour tout être belliqueux. Mais seule la partie du vœu intéressait la russe. Le reste, peu lui importait. Elle n'avait pas l'âme d'une combattante et autant tuer des Ombres pour le bien humain elle pouvait comprendre. Vaincre les ennemis de sa faction, ou plutôt de sa potentielle faction car rien n'était encore fait, elle avait du mal à l'assimiler. Des gens comme elle qu'elle devrait abattre de sang froid ? À cette heure, elle ne pouvait s'y résoudre. Pourtant, elle ne voyait rien d'autre pour avoir à nouveau son frère auprès d'elle. Etait-ce cela, un désir purement égoïste ? La demoiselle avait du mal à y croire. Ce qu'elle gagnait, Avdeï le gagnait aussi ; sa présence auprès d'elle. Mais lui offrir une vie mouvementée à Palema plutôt qu'une vie de quiétude n'était peut-être pas la meilleure solution.

– J'en sais rien, j'en sais rien, je sais pas quoi faire !

Toujours assise, elle enfonça son visage entre ses bras. Non elle n'allait pas pleurer pour si peu, elle avait déjà bien assez versé de larmes ces derniers temps. L'absence d'Avdeï, cruelle, se faisait plus tranchante au fil des jours écoulés. Elle aurait aimé un signe, n'importe quoi, pour lui indiquer le chemin à suivre. C'est dans ces moments-là qu'elle regrettait de ne pas croire en une puissance supérieure, qu'importe sa forme et son nom, au moins aurait-elle pu se rassurer légèrement. Légèrement.

– Je… Je sais ce que je veux. Je sais aussi ce que je ne veux pas. Je fais comment pour que les deux se rejoignent maintenant, dis-moi, pour qu'ils se mettent d'accord !

Malheureusement, il n'existait aucun compromis possible. Le choix était simple ; soit elle souhaitait le retour de son frère et subissait les conséquences qui allaient avec, soit elle ne faisait rien, comme depuis toujours, et rien ne changerait. Pas d'Avdeï, mais pas de meurtre non plus. Elle ignorait si Kyu était le diable, elle ignorait pourquoi Seraphs et Nephils ne pouvaient œuvrer ensemble et cela l'attristait horriblement.

– Sont-ils obligés de s’entre-tuer, les Seraphs et les Nephils ? Sont-ils stupides pour se faire la guerre entre eux plutôt que de s'allier ? Au fond, si j'ai bien tout saisi, Seraph ou Nephil, c'est pareil, c'est juste la créature qui exauce le vœu qui change, non ? Alors elles sont où les différences entre vous et eux ?

Logique illogique, logique binaire. Le hasard pour désigner sa faction, ses alliés et ses ennemis. Un simple coup du sort. Autant jouer sa vie à pile ou face, le risque serait le même.

Messages : 1189
Wishes : 69

avatar
Humain
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Tant le Ciel était Clair [Terminé]   Dim 13 Déc 2015 - 15:21
Leeroy se demandait vraiment si la jeune femme avait vraiment besoin de faire un vœu pour revoir son frère. Maintenant, il y avait tellement de méthode différente pour rendre sa vie meilleure en oubliant quelqu'un. C'était sans doute cruel et sans cœur, mais il arrivait à le faire, lui. Il concevait bien que cela n'était pas à la portée de tout le monde, mais il préférait lui faire partager son expérience de contractant. Celle qui lui permettait d'affirmer que faire un vœu et remplir un contrat avec le diable n'était pas la meilleure solution pour régler ses problèmes, autant essayer de les régler soi-même ou de les noyer dans quelque chose qui permettait de les oublier. De toute façon, une fois contractante, d'autres problèmes suivront assez vite et cette fois-ci, la jeune femme ne pourra plus avoir recourt aux vœux pour régler ses problèmes.

- J'en sais rien, j'en sais rien, je sais pas quoi faire !

Saskia enfonça sa tête dans ses bras. Elle avait l'air vraiment perdue. Tout ce que pouvait faire Leeroy pour le moment, c'était l'écouter puisque pour le moment elle n'avait pas l'air d'avoir fini et c'était de poser sa main sur l'arrière de son crâne en tant que signe protecteur. Leeroy ne savait pas si la jeune femme en avait vraiment besoin ou non, mais le simple fait de savoir qu'elle avait une présence derrière elle pour la soutenir en quelques sortes pouvaient l'aider.

- Sont-ils obligés de s’entre-tuer, les Seraphs et les Nephils ? Sont-ils stupides pour se faire la guerre entre eux plutôt que de s'allier ? Au fond, si j'ai bien tout saisi, Seraph ou Nephil, c'est pareil, c'est juste la créature qui exauce le vœu qui change, non ? Alors elles sont où les différences entre vous et eux ?

C'était bien l'une des choses que Leeroy était en train de dénoncer et de dénigrer. Baissant son regard vers Saskia, il l'observa. La guerre, il ne la comprenait pas non plus. Tout ce qu'il était capable de dire, c'était que les deux bestioles ne pouvaient pas s'entendre. Et tout ce qu'il avait pu essayer de supposer était peut-être faux et stupide. Il s'était simplement dit qu'elles voulaient savoir qui était la plus forte, mais sans doute qu'il existait quelque chose de plus profond. Si c'était le cas, il ne savait pas quoi.

- Pour le moment, Seraph et Nephils sont obligés de s’entre tuer, sinon c'est son propre clan qui tue le pacifiste ou le menace de mort en tant qu'avertissement. Les plus haut gradés des deux factions ne sont que des extrémistes, voilà pourquoi ce n'est pas possible. Ils cherchent peut-être à exécuter leurs désirs ou alors ceux de Kyu et de Bey. Je ne sais pas trop. Mais tu as raison, la seule différence entre les deux est la créature qui exauce le vœu. Elles combattent la même chose, les ombres.

Il n'était pas vraiment possible de croire que ces deux créatures, extérieures à des sentiments humains pouvaient comprendre la vanité d'être la plus forte parmi les deux. C'était difficile de croire qu'il ne s'agissait vraiment que cela.

- Ce qui est sûr, c'est que les deux créatures, ne s'aiment pas, pour une raison qui m'est encore inconnue. Elles veulent peut-être se prouver que l'une est plus forte que l'autre avec son groupe. C'est peut-être l'apparence extérieure, mais je me demande s'il y a autre chose.

Leeroy soupira un peu.

- Je n'aurai qu'un conseil à te dire, ne fait pas de vœu. Je ne suis pas sûr que ton frère aimerait te savoir morte le jour où tu mourras des mains dans contractants. La moyenne d'âge de mortalité des contractant est très basse, tu sais.


Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Tant le Ciel était Clair [Terminé]   Mer 23 Déc 2015 - 1:22

Tuer ou être tuée. Ainsi se  résumait l'avenir de Saskia si elle venait à passer le cap en souhaitait quelque chose, peu importait son vœu, peu importait son affiliation. Des ennemis des deux côtés, le choix comportait des risques, quel qu'il soit.

La demoiselle avait bien tenu deux ans sans son frère, peut-être tiendrait-elle encore suffisamment de temps pour le ramener ici auprès d'elle de manière traditionnelle ? Ou retourner auprès de lui, en Russie, loin de Palema qui ne lui avait rien apporté de bon ? Encore fallait-il qu'elle tienne bon. Elle sentait au plus profond d'elle-même qu'elle atteignait peu à peu un point de non-retour. Quelque chose bouillonnait en elle, l'absence d'Avdeï se faisait de plus en plus tranchante et remuait dans son ventre. De manière indicible, d'abord, mais de plus en plus vive désormais. Cela hurlait en elle à lui en déchirer les côtes.

– Ça fait combien de temps que tu vivotes en temps que Seraph ?


Aux dires de Leeroy, celui-là avait tout l'air d'être un pacifiste. Sinon pourquoi tenter de la convaincre par tous les moyens possibles de ne pas rejoindre l'un ou l'autre des clans ? C'était contre-productif pour l'alliance dans laquelle il se trouvait. La logique aurait souhaité qu'il encourage des inconnus à émettre le moindre vœu et non pas de les décourager à la première discussion.

Les humains étaient un flot inépuisable de combattants potentiels. Ils désiraient toujours, et toujours plus. Nul étonnement à ce que les deux créatures reines les usent à leur insu. Les êtres humains n'étaient que des usines à vœux permettant d'engranger de nouveaux soldats. Même le système des différents clans se basait sur une hiérarchie bien propre et bien ordonnée que Leeroy était incapable de lui retranscrire au plus exact. Une faction militaire en marche, non, deux.

– Si vraiment tu en as assez de tout ça, tu n'as qu'à convaincre quelqu'un de faire un vœu pour le bien de vous tous ? Un vœu pour nuire à Kyu ou Bey ou les Seraphs et les Nephils. Quelque chose vous permettant de tirer les ficelles à votre tour.


Tel serait pris qui croirait prendre. Même si la demoiselle avait bien du mal à imaginer les deux créatures assez stupides pour tomber dans un piège aussi gros. C'était même tout le contraire ; ces petites bêtes avaient l'air suffisamment malignes pour avoir un coup d'avance sur tous les êtres humains !
D'autant plus que cela signifierait pour un humain de renoncer à son plus gros souhait pour le bien commun. Un bien qui ne le concernerait pas tant qu'il n'aurait pas rejoint l'une ou l'autre des deux factions. Il faut bien l'avouer, l'être humain était surtout reconnu pour son égoïsme, certainement pas pour son altruisme. À elle, Saskia, si on lui proposait de renoncer à la facilité d'un vœu lui permettant de revoir Avdeï pour permettre à deux groupes dont elle ne ferait pas partie et ne la concernant en rien de se détruire de l'intérieur, ou du moins de s'en approcher, elle y réfléchirait à deux fois. Sûrement.

Messages : 1189
Wishes : 69

avatar
Humain
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Tant le Ciel était Clair [Terminé]   Mer 30 Déc 2015 - 19:22
Leeroy fut plutôt surpris de la question de Saskia. Cela paraissait pourtant logique que Kyu ou Bey ne puisse pas accorder un vœu qui leur sont nuisibles. Il ne fallait pas oublier qu'ils restaient des entités bel et bien vivante pourvu d'intelligence d'après ce qu'il avait pu voir et il ne pensait vraiment pas qu'un vœu qui pourrait les sauver ou leur nuire étaient possible. Leeroy était contractant depuis bien 2 ans et avaient eu le temps d'essayer de les connaître et d'en savoir un peu plus sur ce monde. Les informations n'affluaient bien sûr pas et pouvaient être totalement fausse puisqu'il pouvait uniquement compter sur lui-même en tant que contractant solitaire.

- Cela fait bien 2 ans que j'ai passé mon contrat. Et tu sais, je ne pense pas qu'une de ces créations puissent accepter de réaliser un vœu qui vont leur nuire. Si le vœu ne leur convient pas, ils ne vont simplement pas passer de contrat et aller, voir ailleurs ou lui demander de changer de vœu.

Il informait le plus possible Saskia pour tenter de la convaincre de ne pas en faire un, qu'une fois un vœu réalisé et le contrat formé, il n'était plus possible de faire marche arrière. Leeroy essayait de lui faire comprendre dans quel état il se sentait actuellement pour la dissuader de faire la plus grosse erreur de sa vie. Mais il ne la sentait pas vraiment sur ce chemin-là, alors il soupira un peu avant de rajouter quelque chose.

- Si jamais tu viens à faire un vœu. Si tu es vraiment désespéré, fais-le à Bey.

Si la jeune femme venait à demander à Kyu de réaliser sont vœux, alors Leeroy gagnerait probablement une ennemie en plus et le plus bénéfique pour lui serait qu'elle rejoigne les Nephils.

- Les Seraphs ont beaucoup d'extrémistes prêt à tuer ceux de leur faction qui ne veulent pas se battre. Alors que du côté des Nephils, de Bey, je n'ai rien entendu de la sorte.

C'était vrai, mais en même temps, à l'heure actuelle, il n'avait pas vraiment croisé de Nephil encore. La seule à qui il ait vraiment pu parler était Allysea, à la fac où il étudiait. Elle cherchait des informations concernant Shizuo, elle avait très clairement frappé à la mauvaise porte puisqu'il n'avait pas accès au QG des Seraphs, étant bannis. Ses souvenirs avaient d'ailleurs tendance à remontrer son corps presque dénudé. Il n'y croyait presque pas qu'une femme puisse utiliser son corps d'une telle façon pour obtenir des informations.


Voir le profil de l'utilisateur

Invité
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Tant le Ciel était Clair [Terminé]   Mar 5 Jan 2016 - 16:52

Aucun moyen de contre-carrer le système. Saskia aurait dû s'en douter. Kyu et Bey tiraient les ficelles. Les contractants potentiels ne devaient pas manquer. Voir un de ses souhaits exaucés avait de quoi appâter plus d'un être humain. Même Saskia, la première, serait prête à user de pareil système pour revoir son petit frère. Pour le moment, mieux valait s'abstenir. Après tout, elle avait tenu deux ans loin d'Avdeï, même si les jours creusaient un sillon de chair dans son cœur, elle pouvait se montrer patiente encore quelques temps. Se précipiter était sûrement la plus mauvaise chose à faire. Au moins désormais était-elle en parfaite maîtrise des informations que Blackbird ne lui avait révélé lors de leur rencontre. Saskia savait où elle mettait les pieds. Cela semblait un jeu dangereux. Très dangereux.

– Bey, c'est noté, je me souviendrai de ce nom-là.

Jusqu'à ce jour, la Russe avait gardé dans un coin de sa tête le nom de Kyu et n'avait jamais songé qu'il existât une créature du même type nommé Bey. Tout comme elle n'avait pas imaginé qu'une guerre se jouait entre deux factions ennemies. Que la vie était compliquée. Et celle des petits soldats aux souhaits exaucés paraissait être bien plus éprouvante encore que la sienne.

– Je veux bien te promettre de ne pas me précipiter, parce que je peux pas t'assurer que je ferai pas appel aux services de Bey...


Oui elle se connaissait trop bien pour faire une promesse qu'elle ne tiendrait pas. Pour le moment, elle allait attendre, laisser passer le temps et ignorer un peu toutes ces histoires de Seraphs, Nephils et ombres. Pour le moment. Mais viendrait un jour où elle passerait à l'acte, sûrement.

– Merci pour tout, Leeroy. J'espère juste que la prochaine fois qu'on se verra, je serai pas Nephil malgré tout.

Ne pas être Nephil tout en ayant à nouveau à ses côtés son petit frère. Oh le rêve. Elle se releva et s'éloigna. Inutile de traîner ici plus longtemps. Elle fit un bref signe de la main au garçon avant de tourner au coin de la rue, disparaissant à son regard. Elle ne savait pas encore où elle allait, elle marchait juste, mais avait de quoi se retourner le cerveau avec toutes ces nouvelles informations à sa disposition.

Messages : 1189
Wishes : 69

avatar
Humain
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Tant le Ciel était Clair [Terminé]   Mer 6 Jan 2016 - 22:33
Pendant cette longue discussion, Leeroy avait libéré pas mal d'informations à la jeune femme. Il espérait avoir bien dégradé ce monde, exactement comme il le voyait en ce moment même. Pour lui, cette femme ne devait pas rejoindre ce monde, et encore moins les Seraphs, sinon elle pourrait très bien devenir son ennemie. Il s'agissait d'une simple inconnue avec laquelle il eut une conversation, mais se faire un nouvel ennemi n'était jamais vraiment très charmant. Lorsqu'elle se leva pour sans doute le quitter, Leeroy lui fit un simple signe de la main, l'accompagnant de quelques paroles.

- D'accord, Tant que tu ne tombes pas entre les mains des Seraphs. Sinon, nous serons bien ennemis.

Il fronça les sourcils. Leeroy disait cela, mais tous les Seraphs n'étaient pas vraiment ses ennemis. Par principe, il ne combattait pas les faibles ou les pacifistes. Il respectait quand même leur choix, mais pour ceux qui avaient décidé de se battre à fou, les psychopathes, et les extrémistes, c'était une autre histoire.

Après le départ de Saskia, disparaissant à un coin de rue, Leeroy restait quand même assis, contre le muret à réfléchir un petit peu à sa vie de contractant maintenant que cette femme lui avait titillé l'esprit. La nuit était toujours noire, heureusement que les étoiles étaient là pour éclaircir un peu plus ses idées. C'était toujours rafraîchissant et apaisant de pouvoir penser à son existence sous un ciel étoilé. Ça paraîtrait comme une scène de film, tellement bête, qu'il finit par ne lâcher un mini-sourire assez léger.

Un petit bout de temps passé à regarder les étoiles tout en pensant à lui-même, il se releva doucement et essuya toute la poussière que son pantalon avait accumulée en étant sur le sol. Soupirant, il mit ses mains dans les poches, avant de disparaître tout comme Saskia, dans un coin de rue du quartier.

[HRP: Merci beaucoup <3 ]


Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Ruelle Laurier] Tant le Ciel était Clair [Terminé]   
 [Ruelle Laurier] Tant le Ciel était Clair [Terminé]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Morpho hache éclair
» CIEL
» aide pour un AE mono energie ciel
» Et si aujourd'hui était votre dernier jour à vivre?
» Campagne "Le trésor venu du ciel" (Version 8 de Warhammer)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fate of Wishes :: Palema :: Quartier Sud :: Archives-