Un mystérieux petit animal croise votre route : Je souhaite que tu passes un contrat avec moi. En échange, j'exaucerais n'importe lequel de tes voeux.
 

Partagez | 
 [Black Sheep Street] STALKER ! [Howard ; Lilith]

Messages : 238
Wishes : 18

avatar
S-Choisi
MessageSujet: [Black Sheep Street] STALKER ! [Howard ; Lilith]   Mar 20 Juin 2017 - 2:13
Black Sheep Street:
 




STALKER !

    Aujourd'hui, jour des courses. C'était pas nécessairement mon passe-temps favoris, mais on avait cette routine avec mes parents, on les faisait à tour de rôle, quand on ne les faisait pas en famille. On peut encore avoir 17 ans, et être toujours obligée de suivre ses parents en courses, et ouais. Surtout quand on a pas grand chose d'autre à faire de toute manière.
  Mais c'était pas vraiment le sujet, en soit, c'était des courses en solitaire là, et je comptais en profiter pour faire un tour dans le centre commercial du Quartier Est, après tout il est géant, y'a toujours quelque chose pour nous intéresser. Et même si en solitaire, le shopping c'est pas fameux, ça me permet toujours de penser à autre chose que mes inquiétudes de ces derniers temps.
  Ou du moins essayer, parce que c'est pas évident de se concentrer sur autre chose, que tous les visages alentours, le moindre uniforme qu'on croise, la moindre personne qui nous regarde de travers. Je suis pas parano naturellement, détrompez vous. Juste que quand on a passé un certain stade de criminalité, on s'attend à.. A croiser n'importe qui, qui pourrait nous le reprocher, nous accuser, et nous faire finir..

    Bref, c'était une journée comme une autre, pour une fille qui avait tabassé une camarade jusqu'à la faire sombrer dans le coma.
  Et le plus.. Le plus navrant, ce n'est pas seulement la culpabilité qui va avec, cette sensation de revanche qui a mal tourné. C'est plutôt cette horrible impression de ne pas m'être contrôlée et de ne surtout, pas m'être rendue compte d'à quel point j'y suis allé fort..
  J'ai quand même quitté cette ruelle, tranquillement, en l'abandonnant là ! Alors qu'elle devait être en sale état.. J'aurais du m'en rendre compte, et je suis juste partie en me disant qu'elle avait eu sa 'leçon'.

    Quant à savoir si je regrettais amèrement mon acte.. C'est triste, mais je m'en rend pas compte. Je sais pas si je le referais, ou si je m'en empêcherais, si j'avais le choix. Peut-être que je le referais, en espérant simplement pouvoir mieux me contrôler. Parce qu'elle a au moins mérité une partie de tout ça.
  Mais donc.. Ouais, je me sens mal. Ça me bouffe peu à peu, et je sais pas, j'ai toujours cette impression d'être observée. Cette impression qu'on va remonter jusqu'à moi dans la minute.
  Parce qu'au final, c'est sûr et certain qu'on va remonter jusqu'à moi non ? J'ai pas d'alibi, j'ai une raison de me venger, ils peuvent la découvrir en interrogeant quelques personnes au lycée... C'est foutu. C'est qu'une question de temps. J'espère juste que... Je sais pas, je sais même pas ce que j'espère.

    Totalement perdue par mes pensées, je bouscule finalement quelqu'un dans la rue, reculant de quelques pas en m'excusant, prenant dans un coin de ma tête le reproche de ne pas faire attention. En un sens l'erreur est partagée, mais je me garde bien de lancer le débat avec un inconnu passant par là.
  Je reprends mes pas en coupant peu à peu à travers Black Sheep. Ça ira plus vite pour rejoindre le morceau de la rue commerçante qui m'intéresse, et ça évitera un peu trop de foule.
  Les yeux rivés autour de moi, nerveusement, je soupire un peu. Trouvant mon attitude ridicule. Si je dois me faire arrêter, je le serais, sinon non. Y'a aucune raison de guetter.. Mais... C'est pas le... Le type que j'ai croisé un peu plus tôt ? En sortant de la boulangerie peut-être ?

    Une grande silhouette blonde.. Plutôt.. Euh... Beau.. Mais pourquoi il me recroisait ? Genre.. En fait, il donnait carrément l'impression de me suivre, de loin, mais quand même.
  Et puis, sans uniforme, ça veut dire quoi ? C'est un pervers ? Ou un détective privé ? J'en sais rien. C'est bizarre. D'instinct, mon pas s'accélère, enchaînant quelques rues en pensant m'être débarrassée de sa présence, une petite foule commençant à se faire sentir autour de moi, la proximité de la rue commerçante en elle-même aidant.
  Quand au milieu de cette fameuse cohue, j’aperçois encore la silhouette. Le même, difficile de se tromper, avec son physique pas du tout passe-partout.

    Cette fois, c'était sûr. Il me suivait, et vu sa méthode peu orthodoxe, c'est pas la police nan ? Dans le doute, je ravale ma salive, et je reprend la même machine, accélérant le pas, et commençant à couper par quelques ruelles. Bifurquant avant qu'il ne me rattrape, suivant d'autres chemins, longeant les rues.
  Jusqu'à ce que... Euh...


Je suis où... Mer.. Mince... A me faire accélérer, il m'a fait me perdre.. Bha, la rue commerçante doit pas être loin. Je suppose. Suffit de suivre le bruit.


    Reprenant mes pas avec plus de calme, je jetais quelques coups d’œils aux rues suivantes, essayant de me repérer après cette précipitation imprévue. Si ça se trouve, je me suis emballée pour rien, et il allait juste au même endroit que moi, depuis la première fois qu'on s'est croisés.
  C'est pas bon de devenir parano comme ça...



© Halloween

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 962
Wishes : 34

avatar
S-Commandant
MessageSujet: Re: [Black Sheep Street] STALKER ! [Howard ; Lilith]   Mar 20 Juin 2017 - 15:00
Bloquant à demi l’entrée du tabac, je m’évertue à ôter le plastique de mon nouveau paquet de clopes ; les doigts presque pressés, mais sans maladresse. J’attrape enfin la languette, défais l’emballage, puis me fais légèrement bousculer lorsque le sésame cède – je hausse le regard pour découvrir un vieux gars bourru et malodorant, la face rougeaude de colère absurde. Eh bien, si une seconde de patience peut lui faire autant d’effet, mieux vaut qu’il ne touche plus jamais à un volant … Il risquerait l’attaque.
Un soupir, et je m’en grille une. L’allure du gars qui a tout son temps, je cherche à m’extirper de cette allée étouffante pour m’en aller régler quelques affaires du côté des locaux encore vierge du futur bar.

Mais avant que je ne puisse esquisser davantage que quelques pas, une douce sensation me passe par la tête. Celle que je préfère en réalité, celle qui me chuchote la présence d’un des miens autour de moi. Je scrute des yeux les environs, sans qu’aucun minois familier ne se présente à ma vision ; alors, j’hésite à appeler l’ami, mais je me ravise. Si jamais il est occupé, la télépathie pourrait plus le déranger qu’autre chose. Donc, je vais faire simple : m’approcher de cette présence, la reconnaître, voire la saluer.
Pourquoi autant d’effort ? Disons qu’avec les quelques nouveaux récents, je me dis que les chances de rencontrer un rookie ne sont pas si nulles. Juste pour cette possibilité, ça vaut le coup.

Faisons méthodiquement. Avancer vers la source, encore et toujours, tout en éliminant les candidats potentiels qui s’éloignent du chemin à mesure des minutes. Je pars dans une direction, jusqu’à ce que ma nature s’amenuise et je devine que c’est la mauvaise ; alors, j’en suis une autre, préservant cette fois le signal. Je marche, apprends lentement les silhouettes qui me devancent, oublie celles qui s’écartent. Parfois, des regards croisent le mien, mais sans aller plus loin.
Puis, au bout d’un moment, un dos prend de l’avance. Je garde le même rythme de pas, sans me presser ; alors, l’appel se fait subrepticement moins présent, moins insistant.

Je crois que c’est elle. De nulle part, je passe à mon tour à de grandes enjambées, rattrapant lentement le retard induit par sa course. Elle tourne, zigzague, s’échappe. Je peine à deviner les ruelles qu’elle veut emprunter dans ce dédale momentanée, mais je conserve le cap, peut-être un peu trop aidé.
Enfin, tandis que je l’ai totalement perdue des yeux, je la sens toujours. Par-là, j’imagine. Je continue, la devine à l’autre bout du passage. Elle a l’air de celle qui ne m’a pas encore remarqué.

Ne t’en fais pas, je viens en ami.

Parler de la sorte n’est probablement pas le solution la plus fine qui s’offrait à moi, mais je me vois mal courir pour lui hurler quelques mots qui se veulent bienveillants. J’ai comme l’impression que ce serait encore plus contre-productif, en fait.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 238
Wishes : 18

avatar
S-Choisi
MessageSujet: Re: [Black Sheep Street] STALKER ! [Howard ; Lilith]   Mar 20 Juin 2017 - 16:52


STALKER !

    J'entends une voix dans ma tête ! C'était le pire sentiment du monde. Parano, effrayée, et en plus on me parlait dans ma tête. Le pire, c'est que je m'attendais à ce que ce soit le blond que je venais plus ou moins de semer, mais que j'imaginais toujours être sur mes traces, si il prenait la peine de...
  Non, mais c'est pas possible de parler dans la tête des gens. C'est juste mon esprit qui s'amuse à imaginer un scénario rassurant. Genre, c'est pas un méchant, il est pas là pour l'enquête ou quoi que ce soit. Alors qu'en fait, je devrais juste continuer ma route et... Et retrouver la rue commerçante.
  Chose qui ne tarde pas, je passe l'embranchement, et je me retrouve à la jonction entre la rue inconnue que j'empruntais, et la fameuse grande rue principale en somme. M'arrêtant sur place en jetant un oeil aux alentours. Je ne repérais pas le blond, mais je me demandais si il ne serait pas bientôt là...

    D'un autre côté.. Si jamais c'était vraiment pas un policier, ou un enquêteur, ou que sais-je, je commençais à me demander si c'était pas une bonne idée de discuter. Pour savoir.. Savoir ce qu'il fait à me suivre. Nan ?..
  Je mets dans un coin de ma tête cette voix que j'ai entendue, et j'essaye de me mettre d'accord avec moi-même sur l'idée. Est-ce que je suis folle, ou est-ce que c'est réellement ce qu'il y a de mieux à faire ? J'en sais rien.. Je sais pas du tout. Dans le doute.. Vaut mieux agir je suppose.
  Je me décale donc un peu, avant de m'adosser au mur pas loin de moi, gardant un oeil sur la foule à la recherche de la fameuse silhouette. Les bras bien posés le long de mon corps alors que je tenais doucement mes sacs de courses encore majoritairement vides. Position parfaite pour attendre et réfléchir. Je me demandais qui ça pouvait être, en dehors de la police ou de detectives. Mais j'avais du mal à imaginer beaucoup de choses. Le mieux serait donc de demander.. Si il me rattrape.



© Halloween

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 962
Wishes : 34

avatar
S-Commandant
MessageSujet: Re: [Black Sheep Street] STALKER ! [Howard ; Lilith]   Jeu 22 Juin 2017 - 2:05
J’imagine qu’elle m’a entendu. Mes pas se calment, mon allure se mue plus tranquille, et je vais dans sa direction. Je franchis le coin de la rue, foule les passants de mon regard ; puis je longe les murs des iris, en quête d’une silhouette désormais de mon su. Là, je la vois, adossée et concentrée, les yeux visiblement bien affairés à scruter les parages.
Alors, ça doit être le moment de m’approcher de me présenter, probablement. De toute façon, si je ne fais pas ça maintenant, elle va finir par douter de sa manté sentale – une sombre histoire de voix dans la tête, rien que ça. Et même si ce serait bien amusant, c’est bien le genre de trucs qui ne se fait pas, qui plus est à une Seraph.

Le débat clos, je marche dans sa direction, un sourire franc sur les lèvres. Sans trop me mouiller, j’ose supputer son arrivée récente dans le milieu, tout simplement parce que je ne la connais pas. Ce qui veut donc dire qu’elle n’a pas souvent mis les pieds dans le QG, car trente visages, ça se retient. Reste l’hypothèse de la Solitaire, mais ça me ferait mal qu’on ne m’ait rien dit.
Quoi qu’il en soit, voilà que j’arrive assez près pour la saluer. Je lui offre une main en guise de bonjour, avant de me présenter.

« - Salut, moi c’est Howard. Désolé pour le coup de la voix, mais je cherchais un moyen de te parler sans que ce soit encore plus chelou. »

Ouais, parce que ça l’était quand même déjà assez : qu’on se le dise, un gars qui suit une femme à en courir à travers les rues, c’est louche. Pire que louche, c’est malsain en fait ; et j’admets que je n’aime pas vraiment laisser une impression du genre aux gens, surtout quand ce sont certains de mes camarades.
Bon, encore quelques mots, et je m’expliquerai davantage – qu’elle sache mon prénom, c’est bien, mais ça ne lui dit rien sur le fait que je l’ai stalkée jusqu’ici. Et ça pourrait être intelligent de tout dévoiler.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 238
Wishes : 18

avatar
S-Choisi
MessageSujet: Re: [Black Sheep Street] STALKER ! [Howard ; Lilith]   Jeu 22 Juin 2017 - 3:25


STALKER !

    Après quelques instants, le blond finissait par réapparaître dans mon champ de vision. Lui-même entrain de me chercher je suppose... Comment il a pu me retrouver aussi facilement ? Ça c'était la question que je me posais. Je sais qu'avec mes quelques mèches de couleurs, je suis plus la plus discrète des filles, mais vu que son regard semble me chercher quelques instants, il m'avait perdue de vue comme je pensais. Il a donc juste retrouvé ma position, à peu près.
  Mais avant de continuer à me poser cette question, il me retrouvait des yeux, et s'approchait tranquillement. Souriant et l'air plutôt aimable. Pour un Stalker. Et ses pas s'activent aussi rapidement pour me rejoindre.
  Mon dos quitte donc son appuie pour me retrouver bien droite face à lui, mes sacs toujours tenues devant moi comme un obstacle. Même si sa main tendue finissait par me forcer à les tenir d'une main, la seconde hésitant un peu à venir serrer la sienne. Mais finissant par trouver le chemin. C'était une poignée clairement pas assurée ou solide, mais j'étais tellement sceptique (et ni assurée ni solide, de toute façon), que ça me paraissait logique.

    Je hochais vaguement la tête à ses explications. Après tout, c'est normal de parler dans la tête des gens. Tout à fait. Autant que de les suivre. Et de les accoster après comme si de rien n'était.
  Cela dit, je voulais répondre rapidement, mais mon regard se posait avec un peu plus de précision sur mon interlocuteur. Qui était... Bha.. Besoin de décrire ? Il était beau. Voila. C'est le résumé court le plus parfait qui soit. Plus vieux que moi, sans être de la génération de mes parents j'imaginais. Et la mini-contemplation gênante durait quelques secondes alors que mes yeux se perdaient sur sa face.
  Pour finalement me rendre compte que je passais presque pour encore plus étrange que lui, à continuer comme ça. Je détournais donc par réflexe le regard sur le côté, les joues un peu rougies de mon audace ou plutôt de mon étourderie.


Hmm.. Bonjour.. Moi c'est Lilith.. Et.. Euh... Je sais pas trop quoi répondre à ça..


    Oui, je suis douée d'une élémentaire et naturelle aisance à l'oral. J'en avais pas déjà parlé ? Probablement un oublie alors.
  Mais en même temps. C'est pas commun, les types qui vous parlent dans votre tête pour ensuite vous accoster. Et puis après vous avoir suivie de façon louche. D'un autre côté il a pas entièrement tord. Si il m'avait rattrapée pour me parler normalement... Ça aurait peut-être pu paraître encore plus.. Anormal.
  Là, y'avait ce petit côté surnaturel. Qui m'intriguait, source de ma curiosité d'ailleurs, qui m'avait fait m'arrêter. Surnaturel, donc il doit avoir un rapport avec les chats non ? Mais comment il a su que j'en avais un aussi ? Enfin si c'est pour ça qu'il m'accoste... Je l'imaginais entrain de lire dans mes pensées, l'instant d'après. Après tout, si il peut me parler, il peut peut-être...


T'es... Enfin vous, êtes pas entrain de lire dans mes pensées ?


    Je me demande bien pourquoi j'ai demandé. Après tout, c'est pas comme si il allait l'avouer ouvertement, en toute logique. Quoi que c'est difficile de se forcer à ne pas penser, même en sachant ça, à mon avis. Suffit de penser qu'on ne doit pas penser à quelque chose, et en sorte, on vient d'offrir ce qu'on voulait cacher ?
  Mais je partais loin, alors je me contentais de me taire un peu maintenant. Restant sur place comme un piquet en plein concours ou présentation de dossier, et j'attendais d'en savoir un peu plus. De toute façon, en plein milieu de la foule, ça doit pas être trop risqué.




© Halloween

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 962
Wishes : 34

avatar
S-Commandant
MessageSujet: Re: [Black Sheep Street] STALKER ! [Howard ; Lilith]   Jeu 22 Juin 2017 - 14:55
Merde, elle est jeune. De loin, j’ai cru qu’elle avait au moins la vingtaine ; mais maintenant que je suis face à elle, et à ses yeux de merlan frit désemparé, je vois bien qu’elle est à peine plus âgée qu’Ethan. Uh, raison de plus de penser que mon approche n’était vraiment pas terrible, surtout vis-à-vis d’une gamine.
Après un échange de regard à mi chemin entre le malaisant et le fascinant, elle détourne les yeux et entame de se présenter, la posture digne d’une écolière qui récite son poème au tableau.

J’échappe un rire à sa question, avant de me détendre un peu et de m’appuyer sur le mur, cherchant à calmer un peu le stress ambiant de cette discussion. Je me doute bien qu’elle ne pige rien à ce qu’il se passe, qu’elle me prend probablement pour un stalker aux manières surnaturelles, donc il serait malin d’infirmer ses quelques doutes.

« - Non, non. Je peux seulement parler dans ta tête, et savoir plus ou moins quand t’es dans les environs. Rien de personnel, t’en fais pas ; c’est simplement parce que l’on est Seraph tout les deux. »


C’est la première fois que j’explique ce pouvoir de cette manière, et ça sonne bien chelou comme il le faut. Ouais, reste à espérer qu’elle ait quelques connaissances sur ce monde, et ça passera ; sinon, je crains son regard horrifié.
Non parce que, soyons d’accord, découvrir que quelqu’un peut suivre à la trace nos allers et venues, ça a quelque chose de sacrément creepy, quand même. Manquerait plus que le grand manitou puisse sonder nos songes, et on vivrait dans un roman d’Orwell revisité dans un genre plus féérique. Brr.

« - D’ailleurs, je ne t’avais jamais croisée avant, Lilith … Tu as rencontré Kyu il y a peu ? »


Si elle me raconte que ça fait des années, qu’elle est une habituée du QG, je crois que je vais partir quelques temps me terrer quelque part. Et voir un ophtalmologue aussi tant que j’y suis.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 238
Wishes : 18

avatar
S-Choisi
MessageSujet: Re: [Black Sheep Street] STALKER ! [Howard ; Lilith]   Hier à 4:09


STALKER !

    Ok. Visiblement il pouvait pas lire dans les pensées, enfin ça, c'est ce qu'il avait dit du coup. Restait à savoir si c'était vrai. Auquel cas, qu'est-ce qu'il risquait d'apprendre après tout ? Que j'avais 17 ans, bientôt 18, que je quittais le lycée bientôt, que j'avais tabassée une camarade, que je le vivais mal et que je l'avais pris pour un enquêteur. Oh, et aussi mon vœu puéril, et surtout, que je le vois comme une sorte de Don Juan sacrément beau. Style bonbon pour les yeux, avec l'assurance et le dialogue en plus.
  Parce qu'il parle à peine, et j'ai déjà l'impression que bon. Il dit pas n'importe quoi, après tout, il sait que je suis Seraph ? Donc.. Seraph, c'est les gens qui ont fait un vœu, ça c'est facile à deviner. Donc, si il le sait, on est allié si il l'est aussi ? Ouais, dans ma tête ça me paraissait logique.
  Restait à savoir pourquoi il s'est senti obligé de me suivre. C'est juste pour faire connaissance parce qu'on est tous les deux censés combattre des monstres ? C'est pas totalement dénué de sens remarque, à deux, ça ira toujours plus facilement j'imagine. Même si c'était une démarche étrange.


Mhh.. Il y a quelques jours. Je l'ai croisé dans une rue. Comment ça se fait que moi je peux pas te 'sentir' dans les environs ? Ou bien te parler dans la tête ?


    Bha oui, il me vend du 'je peux te repérer et te parler parce que t'es Seraph', mais donc, lui aussi non ? Alors.. Pourquoi j'ai pas l'impression de pouvoir ou de ressentir quoi que ce soit de différent ? Il avait beau être dans les environs, j'avais rien vu, ou senti, ou repéré qui me poussait à le reconnaître comme un allié. Et j'ai pas l'impression de pouvoir lui parler dans sa tête. Ou alors il entendait mes 'Allô, ça marche ?' dans sa tête depuis tout à l'heure.


Et.. Euh.. C'est si étonnant que ça, de pas me connaitre ? Genre.. Tu connais tous les autres, à part ceux qui viennent de voir le chat comme moi ?


    Y'a peut-être un Meetic pour les Seraphs, pour ce que j'en sais. Mais vu que ça a l'air d'être déterminant pour lui de ne pas me connaitre, et qu'il en déduit que je suis nouvelle, c'est qu'en effet, il est facile de tous se connaitre. Sauf qu'encore une fois, moi je le ressens pas. Alors.. Il fait quoi de sa vie ? Il tourne dans la ville en recherchant tous les gens comme nous ?
  Je savais pas trop quoi en penser. C'était à la fois déstabilisant et en même temps.. Tellement étrange que j'avais du mal à juste m'en inquiéter. Je veux dire, quand on sait ce qu'on risque, on peut avoir peur. Là, je mesure assez mal tout ce que croiser ce chat blanc, et lui donner un souhait, ça peut bien entraîner. Si ça me donne de nouveaux alliés, ça peut-être sympa, peut-être même que combattre les Ombres ce sera pas si éreintant à plusieurs.
  M'enfin, avant de penser à tout ça, mon esprit revenait déjà sur mes propres actes. C'était bien beau d'imaginer tout ça, mais ça m'aiderait pas si je finis en prison, ou en redressement pour jeune. Chose que je mériterais sûrement.



© Halloween

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Black Sheep Street] STALKER ! [Howard ; Lilith]   
 [Black Sheep Street] STALKER ! [Howard ; Lilith]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Le Lapin Troll] Mordheim Von Spaten 2 - 0 Black Sheep KO's [Yaouch]
» vend cps2 black Hyper Street Fighter II
» [Yaouch] Black Sheep KO'S
» |Rel| Ryder Black Street 188th
» Hyper street fighter 2 black board

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fate of Wishes :: Palema :: Quartier Est-