Un mystérieux petit animal croise votre route : Je souhaite que tu passes un contrat avec moi. En échange, j'exaucerais n'importe lequel de tes voeux.
 

Partagez | 
 [Maison d'Edward] Où est-ce qu'on signe ? [Part 2] [Terminé]

Messages : 187
Wishes : 36

avatar
N-Choisi
MessageSujet: [Maison d'Edward] Où est-ce qu'on signe ? [Part 2] [Terminé]   Sam 27 Mai 2017 - 16:03
Maison d'Edward:
 

Dans les épisodes précédents:
 


-Je m'arrangerai pour te trouver une réponse.

Trois jours. Il lui avait fallut trois jours pour sortir de sa torpeur. Trois jours durant lesquels Edward avait erré comme une âme en peine dans le penthouse de la famille Nightray. Il fallait dire qu'à l'exception de Cassandra, la gouvernante de l'endroit, il n'avait pas eu énormément de compagnie. Le garçon avait quitté le commissariat en compagnie d'Alice la fameuse nuit de la mort de ses parents, et celle-ci l'avait accompagné jusqu'à chez elle où il avait été reçu royalement par Cassandra, même s'il n'était pas vraiment d'humeur à apprécier le luxe et la qualité du service auquel il avait droit. Depuis, il avait à peine vu la Nephil. Et c'était compréhensible. Elle passait le plus clair de son temps à travailler, et lorsqu'elle rentrait tard le soir ils échangeaient à peine quelques mots. Pourtant cette phrase résonnait toujours dans l'esprit du blondin. Lui « trouver une réponse » ? Cela sonnait fort comme une promesse dans le vide. Alice avait l'air de penser que son statut social lui permettait d'obtenir tout ce qu'elle voulait. Mais parfois, avoir des relations ça ne suffisait pas. Edward doutait fortement qu'un cas comme celui-ci puisse être résolu aussi facilement.

Atteint d'une apathie profonde, le garçon était resté sur la même position qu'au commissariat : il refusait d'extérioriser ses sentiments et se cachait derrière un masque d'indifférence peu crédible. Aussi il avait passé ces quelques jours prostré, refusant pratiquement systématiquement la discussion. Connaissant son penchant prononcé pour l'inattention, il était facile pour notre blondin de prétendre se perdre dans ses pensées afin d'éviter le fameux sujet. Et même si à l'intérieur il ne pouvait songer à autre chose, Edward parvenait sans peine à prétendre ne pas être affecté plus que cela. Et puis, la veille au soir, il s'était dit qu'il était temps pour lui d'avancer. S'il voulait déterminer les véritables raisons du décès de ses parents, l'adolescent n'avait d'autre choix que de se confronter à la réalité. Sans compter qu'il avait largement assez profité de l'hospitalité d'Alice, qui l'avait hébergé alors que rien ne l'y obligeait. Alors il était venu la trouver, sa fausse expression de neutralité toujours ancrée sur son visage.

-Mlle Nightray... Je pense qu'il est temps pour moi de rentrer. Je crois qu'il y a des choses que... que je dois régler. Je vous remercie pour votre aide.

Même dans ses remerciements, Edward s'était montré presque distant, froid. Il n'avait clairement pas été le meilleur des compagnons ces derniers jours. Pour autant, et même s'il n'en montrait ni n'en disait rien, le garçon était véritablement reconnaissant envers Alice de toute l'aide qu'elle lui avait apportée. Et quand on connaît l'attrait pour l'équilibre du blondin, on pouvait se douter qu'il trouverait comment la remercier d'une manière ou d'une autre. Mais pour l'heure il avait d'autres chats à fouetter. Contre toute attente, la jeune femme lui proposa de l'accompagner à la demeure de ses parents, ce que le garçon accepta sans trop se poser de questions, prenant cela comme de la sollicitude. Il ne serait pas contre un support morale pour affronter cette épreuve. La décision était donc prise et les deux jeunes gens prirent donc la route le lendemain pour se rendre en banlieue dans la maison dans laquelle il avait vécu pendant toute son enfance.

Le premier choc auquel il dut faire face fut la confrontation avec le souvenir qu'il avait de la scène lors de cette fameuse soirée. Il se rappelait d'un chaos innommable, d'une agitation infinie tant mentalement que physiquement avec l'arrivée des pompiers, de la police et le bruit des sirènes qui résonnait encore dans son esprit. En comparaison, le pavillon paraissait affreusement calme en cet après-midi ensoleillé, alors que seule une équipe de la police scientifique occupait encore les lieux. Ce silence glaça presque le sang du garçon qui eut besoin de plusieurs minutes avant de se décider à bouger. Alors qu'il avançait en direction de l'entrée de la maison, un homme en costume l'arrêta juste devant une banderole « do not cross ». Avec un air absent, Edward sortit sa carte d'identité et ne marqua qu'un tout petit temps d'arrêt.

-J'habite ici. C'étaient mes parents. Et elle est avec moi.

L'agent vérifia rapidement la carte puis s'effaça pour les laisser passer. En silence, Edward monta les marches du perron et poussa la porte d'entrée qui s'ouvrit sans un bruit, de manière presque trop lisse. Il semblait avoir oublié la présence d'Alice dans son dos, son attention entièrement portée sur le lieu. D'un pas lent, presque solennel, l'adolescent aux yeux émeraudes se dirigea vers la cuisine, là où tout avait commencé.




Dernière édition par Edward Drawde le Jeu 29 Juin 2017 - 7:55, édité 6 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2425
Wishes : 129

avatar
N-Traqueur
MessageSujet: Re: [Maison d'Edward] Où est-ce qu'on signe ? [Part 2] [Terminé]   Dim 28 Mai 2017 - 15:39
Elle lui avait dit qu'elle trouvait une explication à tout ça, mais il fallait encore qu'elle mette les pieds chez lui. À vrai dire, rien qu'en rentrant des cours, puis de son boulot en fin de journée, elle n'en pouvait plus. Elle avait beau être une contractante, faire autant d'effort restait quand même exténuant mentalement. Il était évidemment qu'elle appréciait la fraicheur d'une bonne tasse de thé, et le confort d'un canapé. Alice n'avait pas spécialement eu le temps d'adresser quelques mots au jeune garçon qu'elle abritait. Même si ses obligations humaines étaient finies pour la journée, elle devait aussi s'occuper de ses devoirs de Nephil. Génial.
M'enfin, elle savait très bien que Cassandra s'occupait très bien de lui. Elle avait de l'expérience dans le métier et une quarantaine d'années dans la peau ça ne pardonne pas. Elle n'avait pas eu la chance d'avoir des enfants, autant dire qu'elle devait bien en profité avec Edward. Ce n'était pas si mal, finalement. Dommage pour elle, Alice avait passé l'âge de se faire cajoler.

L'occasion se présenta enfin lorsque le blond avait décidé de retourner chez lui. C'était une bonne idée de vouloir l'accompagner.
Une fois sur place, ce dernier avait réussi à les faire rentrer assez facilement. Commençant d'abord par le salon, son regard se balada alors, pour voir si les véritables criminels se trouvaient toujours dans le coin. Alice commença à s'enfoncer un peu plus dans la maison. Alors qu'elle commençait à se dire que les fautives étaient parti, elle remarqua un escalier un peu plus loin. Peut-être en haut ?

- Edward. Reste-là.

La jeune femme monta alors les escaliers pour se retrouver près d'une chambre, et quelle surprise elle eut quand elle ouvrit la porte d'une chambre, sûrement celle du blond qui était sensé attendre en bas. Bref, tout le monde connaissait la routine, Kekkaï et invocation d'arme. Les pauvres, elles n'allaient pas rester bien en vie. En les voyant comme ça, elles n'avaient vraiment pas l'air fortes. Quelques coups d'épée et le résultat était là : elles s'étaient complètement évaporés en quelques secondes. Dire que ses parents se sont suicidés à cause d'ombre aussi faible. Elle soupira un peu avant d'enlever son attirail Kekkaï et épée.



Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 187
Wishes : 36

avatar
N-Choisi
MessageSujet: Re: [Maison d'Edward] Où est-ce qu'on signe ? [Part 2] [Terminé]   Dim 28 Mai 2017 - 22:37
Avec un soin tout particulier, presque religieusement, Edward auscultait chaque recoin de la maison. Il avait finalement repoussé l'examen de la cuisine à plus tard, les souvenirs de sa macabre découverte refaisant surface de manière trop oppressante lorsqu'il s'en était approché. Sans compter la présence de la police scientifique encore en train de relever tout ce qui pourrait servir de pièce à conviction, dont l'activité aussi discrète fut elle paraissait affreusement envahissante aux yeux du blondin. Aussi il jeta son dévolu sur le salon, peut-être la pièce la plus fournie en terme de souvenirs familiaux et par conséquent la plus à même d'apporter des réponses à ses questions. Étant donné sa condition, il était probable que l'adolescent ait put passer à côté de détails de la vie de ses parents qui auraient pu lui mettre la puce à l'oreille.

Alice était pour l'instant sur ses talons, respectant son silence et le temps qu'il lui fallait pour obtenir les clés de ce mystère. Cependant à ce stade, Edward avait complètement occulté sa présence. Le garçon s'était enfermé dans une bulle comme son esprit en avait le secret, l'isolant totalement de l'extérieur, à tel point qu'il était pratiquement persuadé d'être seul. Aussi lorsque la jeune femme lui intima de ne pas bouger il ne réagit pas, ne répondant même pas, comme s'il ne l'avait pas entendue -ce qui n'était pas loin d'être la vérité. Ce n'est que quelques instants plus tard, alors qu'il reposait un cadre photo et se dirigeait en direction de la chambre de ses parents que le blondin fut ramené à la réalité par un bruit, réalisant alors qu'Alice ne le suivait plus et qu'elle avait disparu.

-Mlle Nightray ?

Le murmure se perdit entre les murs de la demeure Drawde, n'obtenant pour seule réponse que le grincement familier du parquet du couloir dans lequel il s'était arrêté. Edward comprit alors que le bruit qui l'avait tiré de sa rêverie provenait en fait probablement de l'étage. Sauf qu'il n'était censé y avoir personne à l'étage. A moins qu'Alice y soit allée sans qu'il ne s'en rende compte... Le blondin réitéra son appel dans la cage d'escaliers, sans plus de succès. Histoire d'en avoir le cœur net, il se décida à aller voir de ses propres yeux et enjamba les marches pour arriver sur le pallier. D'une main hésitante, Edward poussa la porte de sa chambre, pour s'apercevoir avec soulagement qu'elle était bel et bien vide... Jusqu'à ce qu'Alice se matérialise littéralement au beau milieu, un air vaguement essoufflée sur le visage. Celui de l'adolescent se fendit d'une expression complètement ahurie, ses lèvres s'écartant dans un majestueux « o » tandis que ses yeux s'écarquillaient au-delà du raisonnable. Ses paupières s'ouvrirent puis se fermèrent successivement à un rythme un peu trop élevé tandis qu'il cherchait un moyen d'exprimer son incompréhension

-... ?


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2425
Wishes : 129

avatar
N-Traqueur
MessageSujet: Re: [Maison d'Edward] Où est-ce qu'on signe ? [Part 2] [Terminé]   Dim 28 Mai 2017 - 22:50
Elle lança un vague soupir lorsqu'elle enleva son Kekkaï. Ceci dit, elle entendit un bruit de pas derrière elle, et vivement, elle se retourna pour s'apercevoir qu'Edward venait de la surprendre en train de réapparaître. Elle qui cherchait un moyen d'aborder le sujet, il s'avérait que la situation actuelle s'y prêtait plutôt bien. Coup de chance ? Dans un cas comme celui-ci, oui. Mais heureusement qu'un humain random ne la voit pas réapparaître.

- Au moins… Ça sera moins compliqué pour t'expliquer.

La jeune femme décala son regard sur le côté, voyant une chaise de bureau. Il était fort probable qu'elle appartienne à Edward, mais bon, première arrivée, première servi.

- Assis-toi quelque part. Je vais te dire certains trucs. Pourquoi je viens de réapparaitre devant tes yeux, et les assassins de tes parents. Ce n'était pas vraiment un suicide.

Elle l'avait bien présenté. Alice l'avait dit de telles manières pour qu'il puisse vraiment s'intéresser au sujet. « Assassins » sonnait plutôt bien, non ? Elle pensait bel et bien avoir vraiment capté son attention avec ça. Et aussi, elle espérait peut-être soulager qu'un petit peu l'esprit du blond en lui apprenant que ce n'était donc pas à cause de lui qu'ils soient morts ? Elle ne pouvait même pas en tirer une bonne nouvelle. Ce n'en était pas une. Dans tous les cas, ils étaient morts, et il est bien trop tard pour leur rendre la vie. À moins qu'Edward en face le vœu.

S'il devait faire un vœu dans pas longtemps, elle espérait au moins que Bey daigne se montrer. Elle ne savait même pas comment il fonctionnait. Omniscient se déclarait-il. Certes. Avec Sean, ce fut vraiment bizarre. Limite, elle n'avait eu besoin que de l'appeler, et que même s'il était à 1 000 km d'ici, il se téléportait instantanément. Et s'il était déjà en train de faire un contrat avec quelqu'un d'autre. Haaa… Était-il vraiment important de se poser ce genre de questions ?




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 187
Wishes : 36

avatar
N-Choisi
MessageSujet: Re: [Maison d'Edward] Où est-ce qu'on signe ? [Part 2] [Terminé]   Dim 28 Mai 2017 - 23:41
Si Alice parut vaguement ennuyée de se faire surprendre par le garçon dans son... quelque soit ce dont il s'agissait, le sentiment qui se mit rapidement à dominer son visage fut le soulagement. Or le soulagement n'était clairement pas ce qu'Edward s'attendait à la voir exprimer, ce qui acheva de le perdre dans un flou artistique des plus total. Son corps et son esprit avaient de concert cessé de fonctionner et le garçon n'avait pas la moindre idée de comment il était censé agir, ni de ce qu'il était censé dire. Son expression ébahie toujours profondément fixée sur le visage, il resta interdit pendant un moment, le temps qu'il comprenne ce qu'il se passe, ou que quelqu'un le lui explique, ce que la jeune femme, imperturbable, sembla encline à faire.

Elle s'installa tranquillement à son bureau et lui suggéra de faire de même. Il fallut un certain temps à Edward pour percuter le reste de ses mots, qui se frayèrent petit à petit un chemin à travers la barrière de protection mentale qu'il s'était érigée ces trois derniers jours pour finalement la faire imploser en mille morceaux, fragilisant un peu plus l'esprit déjà meurtri du blondin. « Assassins » ? Le mot avait tapé juste, résonnant à ses oreilles avec une force considérable. La révélation -si tant est qu'il s'agissait bien d'une révélation- le percuta de plein fouet. Toute personne normalement constituée aurait pris ses jambes à son cou, serait descendue voir les policiers au rez-de-chaussée pour leur expliquer qu'une folle furieuse capable de tours de passe-passe avait pénétré dans la maison. Edward n'en fut pas capable.

Si son cerveau fonctionnait au ralenti, une partie de son être lui intimait de faire confiance à l'héritière de la Nightray Production, aussi insensé que cela puisse paraître. Son explication semblait tellement difficile à croire, d'autant plus qu'elle n'avait eu que quelques minutes pour tirer des conclusions aussi peu intuitives et mettant à mal tout ce qu'il avait cru jusqu'à présent. Qui aurait bien pu vouloir assassiner ses parents ? Assez étrangement d'ailleurs, la réapparition spontanée d'Alice lui était presque sortie de l'esprit. Mais, malgré tous ces aspects bancals Edward avait envie de croire la Nephil. Ou en tout cas au moins de lui donner une chance de s'expliquer. Si ses arguments ne le convainquaient pas, il serait toujours temps de... Eh bien, de trouver quelles étaient les options qui s'offraient à lui dans une situation comme celle-ci.

Alors, tout doucement, le garçon aux yeux de jade vint s'asseoir en tailleur au milieu de sa chambre, en ayant pris bien soin de fermer la porte pour être sûr qu'ils ne seraient pas dérangés. Son cœur battant à en faire rompre sa cage thoracique, il fit un simple signe de tête en direction d'Alice, sans prononcer le moindre mot. Il n'avait aucune idée de ce à quoi s'attendre, mais s'il y avait une chance que celle-ci dise la vérité, il ne pouvait pas s'offrir le luxe de prendre le risque de passer à côté.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2425
Wishes : 129

avatar
N-Traqueur
MessageSujet: Re: [Maison d'Edward] Où est-ce qu'on signe ? [Part 2] [Terminé]   Ven 2 Juin 2017 - 14:59
Le garçon était silencieux, ne posant aucune question – pour le moment. Il s'était tranquillement assis sur le sol, au milieu de la pièce. En tout cas, ça lui donnait un peu cet air supérieur qu'elle cherchait à toujours faire remarquer. Il avait compris les bails ce petit gars.

- Je te préviens. Écoute-moi jusqu'au bout. Tant que je n'ai pas dit « j'ai fini », tu ne bouges pas.

Elle était sérieuse sur ce sujet. Elle risquait de lui expliquer des choses farfelues, s'il venait à paniquer parce qu'il y avait une folle dans sa chambre et qu'il descendait prévenir les flics qui étaient juste en bas, Alice se retrouvera dans une belle situation.

- Il y a des êtres que les humains ne peuvent pas voir, des petites bêtes noires. Elles s'accrochent à des personnes et font en sorte que leur hôte éprouve un sentiment négatif tellement puissant que ça peut en devenir excessifs. Dans le cas de tes parents, une forte dépression puis suicide.

Déjà, s'il arrivait à avaler ça, c'était pas mal. Mais il n'y avait aucune chance tant qu'elle ne finissait pas ses explications.

- Et si j'te dis ça, c'est qu'il y a des gens bien capables de les voir, comme moi.

Elle croisa les jambes, parlant sérieusement. Le mieux était de lui faire passer un message. Après l'avoir vu réapparaître de nul part, Edward devait bien essayer de gober ce qu'elle lui disait ? Même si bon, son cerveau aurait pu interpréter ça comme une hallucination. Chiant, mais pas impossible.

- J'aimerais que tu deviennes des nôtres, et je te jure que ce n'est pas une secte bizarre.

Autant préciser. Elle avait l'air de se rapprocher de ces témoins de jéhovah. Quoiqu'elle espérait ne pas être aussi barbante qu'eux. M'enfin, pour lui donner au moins un minimum de preuve de ce qu'elle racontait, qu'il y avait bien quelque chose d'incompréhensible pour Edward. Alice ouvrit légèrement les doigts de sa main droite pour invoquer une épée sortie de nul part.

- Je me suis dit, que tu aurais peut-être envie d'exterminer ces sales bêtes. Elles sont l'ennemi de l'humanité après tout.

Elle joua légèrement avec le manche de l'épée avant de la refaire disparaître. Edward le savait que la famille d'Alice n'était vraiment pas connu dans le monde des magiciens. Puis entre nous, même la grande Hailey Jade-Lou Walker-Campbell n'était pas capable d'une telle prouesse.



Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 187
Wishes : 36

avatar
N-Choisi
MessageSujet: Re: [Maison d'Edward] Où est-ce qu'on signe ? [Part 2] [Terminé]   Sam 3 Juin 2017 - 0:42
Si, de leur vivant, les parents d'Edward l'avaient vu à cet instant précis, ils n'en auraient certainement pas cru leurs yeux. Le niveau du concentration du jeune garçon était impressionnant. Il avait le regard rivé sur Alice et ses pupilles brillaient d'une lueur qui trahissait ouvertement l'impatience et la curiosité qui le brûlaient à ce moment précis. Une fois encore, cette situation rappelait vaguement la relation que le blondin avait eue avec Tyrande encore quelques années plus tôt ; lui qui écoutait attentivement et elle, perchée sur une chaise en position de professeur, de supériorité, qui lui transmettait son savoir. Edward était si avide d'apprendre qu'il ne moufta pas le moins du monde lorsqu'Alice lui ordonna de rester tranquille, acquiesçant d'un simple signe de la tête la pressant de commencer.

Le laïus commençait à peine que le garçon se mit presque aussitôt à décrocher. Non pas que ce qu'elle racontait ne l'intéressait pas -bien au contraire, son teaser avait été largement suffisant pour qu'il boive ses paroles, mais parce que ce discours lui était vaguement familier. Il avait déjà entendu cette histoire de créatures malfaisantes invisibles des humains qui cherchaient à leur faire du mal. Il en était de même pour la partie « il existe des élus qui peuvent les voir et les combattre ». Edward cherchait à retrouver duquel de ses souvenirs ce son de cloche pouvait provenir mais sans grand succès. La suite, par contre, c'était inédit.

Alice lui proposait ni plus, ni moins de rejoindre les rangs de ces fameuses personnes capable de voir ce mystérieux adversaire qui causait du tort à l'espèce humaine. Si la proposition pouvait paraître ubuesque aux premiers abords et aurait put vous arracher un sourire, le blondin la considéra avec un sérieux inédit. Pour appuyer ses propos et leur donner du crédit, la jeune femme réalisa un nouveau tour de magie qui acheva de le captiver -s'il en avait encore besoin. Tout en continuant à parler, Alice fit apparaître une lame au creux de sa main, exactement de la même manière qu'elle était apparue elle-même sous ses yeux quelques instants plus tôt. Edward la gratifia d'un « waow ! » impressionné avant de cligner plusieurs fois des yeux -habitude qu'il allait sûrement devoir perdre incessamment sous peu. Comme hypnotisé, il tendit le bras vers l'arme pour la toucher, mais celle-ci disparut avant qu'il ne puisse établir le contact, rompant par la même occasion le charme qui l'avait comme envoûté en observant cette magie à l’œuvre, en même temps que la jeune Nephil terminait ses explications.

-Vous... Vous voulez dire que ce sont ces bêtes invisibles qui ont tué mes parents ? Enfin... « tué ». C'est... wat ?

Il se passa un moment pendant lequel le silence régna, les yeux verts éberlués d'un Edward ne sachant trop s'il devait écouter son cœur ou sa raison toujours plantés dans ceux impassibles d'Alice. Puis le garçon envisagea de se relever, avant de se rappeler qu'il n'avait pas entendu de « J'ai fini », ce qui le clouait donc dans sa position inconfortable, assis en tailleur au beau milieu de la pièce. Cela ne joua sûrement pas en sa faveur lorsque, au bout du compte, ses nerfs craquèrent. Toute la pression accumulée ces derniers jours explosa en lui, ayant l'effet d'une bombe sur son esprit affaibli dont l'impact fut amplifié par les histoires à dormir debout d'Alice. L'adolescent fut alors pris d'un fou rire irrépressible, qu'il fut incapable d'arrêter d'une quelconque façon. Il était clair que cet éclat était uniquement nerveux et qu'Edward ne trouvait pas particulièrement drôle le récit de la jeune Nightray, pour autant il dura plusieurs secondes, tant et si bien que le blondin se retrouva sur le dos, occupé à s'esclaffer tout en se tenant le ventre, sans pouvoir s'arrêter. Au milieu des éclats de rire, on pouvait distinguer quelques paroles difficilement compréhensibles.

-Je... suis... désolé...


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2425
Wishes : 129

avatar
N-Traqueur
MessageSujet: Re: [Maison d'Edward] Où est-ce qu'on signe ? [Part 2] [Terminé]   Dim 4 Juin 2017 - 15:45
Ok, elle se devait de rester calme devant ce singe en train de rire aux éclats à ce qu'elle venait de dire. En même temps, elle devait un minimum le comprendre. Elle aurait probablement fait la même chose. Avec Juliet, ça s'était passé de façon bien différente. Alice espérait tellement pouvoir retrouver la voix, qu'elle était prête à écouté un charlatan. Qu'avait-elle à perdre si ça ne marchait pas ? Bon, du temps, mais à l'époque, elle en avait beaucoup à dépenser. Elle n'était pas si proche de sa promotion en directrice.

- Bien, maintenant que t'as bien ri, on va reprendre.

Disait-elle d'un ton « Si tu recommences, j'te tue ».

- Je vais même passer à la partie la plus intéressante pour toi.

Dans son explication, elle n'avait même pas encore énoncé une seule fois le mot « voeu », et c'était pourtant le côté le plus attrayant de la chose. Pouvoir réaliser un de ces vœux les plus chers, c'était normal. Et comme ça le gamin pourra même retrouver ses parents. S'il le souhaitait vraiment, il pourrait demander à Bey de les ramener à la vie.

- Si jamais tu veux nous rejoindre, il faudra que j'appelle quelqu'un. Ce quelqu'un va te proposer un vœu, en échange, tu devras tuer ces ombres pour lui. Moi je trouve que c'est une pierre deux coups pour toi, non ?

Exactement, Edward pouvait lui demander n'importe quoi et en échange, il devait tuer ces êtres qui avaient poussé ses parents au suicide. N'était-ce pas incroyable de pouvoir mélanger souhait et vengeance ? Alice était clairement en train de le lancer sur la voie des Traqueur, sa propre voie. C'était au final la meilleure, pour pouvoir exterminer de la meilleure façon qui soit.

- Tu veux qu'on l'appelle ? Je peux le faire venir ici, sans problème.

Bon, ça elle n'était vraiment pas encore sûre de pouvoir le faire venir ici sans problème. Ce truc d'appel et l'omniscience de cette créature ne lui semblaient pas fiables.



Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 187
Wishes : 36

avatar
N-Choisi
MessageSujet: Re: [Maison d'Edward] Où est-ce qu'on signe ? [Part 2] [Terminé]   Dim 4 Juin 2017 - 23:41
Son fou rire nerveux mit un certain temps à redevenir contrôlable, et lorsque Edward parvint finalement à reprendre le dessus, le visage on ne peut plus sérieux d'Alice l'attendait. Le garçon fut une nouvelle fois impressionné par l'autorité qu'elle était capable de dégager et sa petite pique intransigeante eut l'effet d'une douche froide sur son esprit. Malgré l'épreuve terrible qu'il était en train de traverser, la jeune femme ne le ménageait pas. Son ton ne souffrait d'aucune contestation et il acheva de ramener à l'ordre le blondin qui se redressa légèrement, prêt à reprendre son écoute des explications. Il essuya d'un revers de manche la larme qui perlait le long de sa joue et se reconcentra.

-Je suis désolé, je crois que mes nerfs m'ont lâché. Cela ne se reproduira plus.

D'autant plus que la suite du récit d'Alice méritait d'être entendue. Elle lui expliqua un peu plus en détails comment il pouvait « devenir des leurs », ce qui passait par l'intervention d'une autre personne qui lui accorderait un vœu en échange de quoi Edward devrait exterminer pour lui ces Ombres malfaisantes. Les Ombres. Un petit « tilt » retentit dans l'esprit du garçon alors que ses souvenirs refaisaient surface, le percutant mentalement de plein fouet. Le mot avait eu un effet de catalyseur sur sa mémoire, et il se rappelait maintenant très distinctement où est-ce qu'il avait entendu cette théorie par le passé. La scène qui s'était déroulée il y a de cela quelques mois dans cette même pièce se mit à défiler sous ses yeux.

Un homme avait fait irruption dans sa maison et semblait s'être battu tout seul avant de s'effondrer, à moitié mort, sur le sol de sa chambre pour déblatérer des histoires rocambolesques sur des créatures maléfiques et les gardiens de la galaxie l'humanité dotés de super pouvoirs pour les combattre. Il l'avait mis en garde du risque que courrait sa famille, du danger permanent qui les guettait. Et Edward l'avait envoyé bouler. Il avait ignoré ses avertissements, ne voulant pas en savoir plus pour ne pas risquer de devoir sortir de sa zone de confort. Et maintenant ses parents étaient morts. Le grand Équilibre avait fait son office, punissant son acte égoïste par un événement douloureux à ses yeux. Ainsi la balance était toujours respectée. Et Edward allait faire en sorte qu'elle le soit encore. C'était son deuxième avertissement, sa seconde chance de faire les choses bien. Et cette fois-ci, pas question de la laisser passer.

-Appelez-le.

La voix du garçon était étrangement sûre d'elle. Il avait un air extrêmement sérieux et son regard d'émeraude était on ne peut plus déterminé. Dans d'autres circonstances, Edward n'aurait sûrement pas cru une seule seconde à ce qu'Alice lui racontait. Mais avec sa première expérience avec Léonardo et les démonstrations de magie de la jeune femme, son cœur lui hurlait d'y croire.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2425
Wishes : 129

avatar
N-Traqueur
MessageSujet: Re: [Maison d'Edward] Où est-ce qu'on signe ? [Part 2] [Terminé]   Mar 6 Juin 2017 - 22:22
Après avoir terminé son petit récit, la jeune femme observa l'humain assis sur le sol de sa propre chambre. Ce dernier avait l'air d'être rentré en pleine réflexion. Du moins, c'était ce qu'elle avait deviné en voyant la tête qu'il tirait, et surtout que d'un seul coup, il avait réussi à se calmer pour garder une tête assez sérieuse depuis qu'elle avait parlé des ombres – par leur vrai nom.
Et lorsque Edward se mit enfin à parler, Alice ne pu que tirer un léger sourire. En tout cas, il avait l'air d'avoir pris sa décision.

- On ne me donne pas d'ordre, mais je veux bien le faire pour toi.

La jeune femme se leva de la chaise et regarda un moment par la fenêtre.

- Par contre, une fois que tu l'auras rencontré, tu ne pourras plus faire marche arrière.

S'il venait à refuser ce contrat alors qu'il avait aperçu la tronche du chat noir, alors il deviendrait humain spécial. Et à vrai dire, elle n'avait pas vraiment envie de le protéger. Elle était Traqueuse, pas Protectrice. Bien que le corps du blondinet suffirait à attirer assez d'ombre pour qu'elle puisse faire son quota du jour, ce n'était pas son rôle de faire la garde du corps. Elle avait déjà pas beaucoup de temps pour elle, elle ne pouvait pas s'en rajouter pour s'occuper d'un blondinet.

- Bey, t'as entendu, ça ? Il y a un petit gars qui veut te rencontrer. Tu pourrais lui faire cette faveur, s'il te plaît ?

Elle n'avait pas pris son téléphone portable. Parler dans le vide, comme à un ami imaginaire suffisait.



Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 5927
Wishes : 2305

avatar
KyuBey
MessageSujet: Re: [Maison d'Edward] Où est-ce qu'on signe ? [Part 2] [Terminé]   Sam 10 Juin 2017 - 10:21
Naturellement.

Surgissant de l'ombre du lit, la silhouette sombre d'une créature vaguement féline apparaît dans la chambre. Elle s'approche tranquillement de l'humain et s'assoit près de lui, enroulant sa queue autour de ses pattes. Son regard irréel, rouge sang, semble lui transpercer l'âme et le coeur, comme s'il pouvait tout savoir de lui en une seconde.

Ainsi tu souhaites passer un contrat avec moi, Edward Drawde ? Ton potentiel est intéressant. Quel est ton voeu ?

C'est pratique quand un Nephil briefe déjà la personne. Pas que Bey s'embarrasse souvent de détails cela dit, il y va toujours cash. Il ne comprend pas le besoin des humains de s'amuser à faire des tours et des détours quand une simple phrase suffit.



Voir le profil de l'utilisateur http://zupimages.net/up/17/08/k7rz.png

Messages : 187
Wishes : 36

avatar
N-Choisi
MessageSujet: Re: [Maison d'Edward] Où est-ce qu'on signe ? [Part 2] [Terminé]   Sam 10 Juin 2017 - 13:54
Alice sembla apprécier la nouvelle détermination dont Edward faisait preuve. Elle le gratifia même d'un trait d'humour, chose suffisamment rare pour être soulignée. Elle se leva ensuite pour prendre un air pensif en regardant la fenêtre avant de le prévenir que cette décision n'était pas du genre qu'on pouvait prendre à la légère pour revenir dessus ensuite, le tout donnant une dimension théâtrale à la scène qui n'avait pourtant pas vraiment besoin de plus de dramatisme. Ce qui se produisit ensuite relevait purement  et simplement du fantastique, ce qui en cette journée officielle du nawak commençait à devenir une habitude. La jeune femme se mit à parler dans le vide, comme si elle s'adressait à quelqu'un qui était là mais qu'Edward ne pouvait pas voir. Fronçant les sourcils, celui-ci regarda autour de lui pour trouver ce fameux Bey mais ne vit rien pouvant passer de près ou de loin pour un être vivant.

Alors il -ou ça ?- apparut. Littéralement. A un instant il n'était pas là, la seconde d'après il avançait dans sa direction, depuis le coin du lit du blondin qui aurait juré qu'il n'y avait rien à cet endroit. Qu'est-ce que c'était exactement ? Difficile à dire. A mi-chemin entre le chat et l'écureuil, l'animal en question avait le pelage d'un noir de jais mais surtout un regard absolument chimérique. Ses pupilles étaient d'un pourpre surnaturel à faire froid dans le dos. Le plus perturbant dans tout cela était peut-être son sourire. Tiré jusqu'aux oreilles, il laissait entrevoir une dentition presque humaine, qui n'avait rien de féline pour le coup. Son air tranquille jurait profondément avec le visage grave d'Edward et celui sérieux d'Alice.

Il posa une question au garçon sur un ton plus que badin. Comme si ce n'était pas la question qui allait changer sa vie à jamais. Mais l'expression sur le visage de ce dernier avait changé. Tout le sérieux qu'il avait accumulé semblait s'être envolé à l'apparition de Bey. Il observait le contracteur avec ses yeux de jade grands ouverts, complètement envoûté par son apparition soudaine. Toute trace de l'anxiété qui l'avait accompagné et qui pesait sur ses épaules depuis trois jours avait disparu, laissant place à une apathie hébétée dont seul Edward avait le secret. Pendant quelques secondes le silence régna, la réponse du blondin se faisant attendre. Et finalement il ouvrit la bouche lentement, toujours assis en tailleur au milieu de la pièce.

-Comment elles tiennent tes boucles d'oreilles ?

Le tutoiement avait fusé. Était-ce parce que Alice avait elle-même employé le « tu » pour s'adresser à Bey ou bien parce que son esprit était trop accaparé par la créature pour qu'il soit à même de respecter les conventions sociales qu'il s'était imposées ? Dans tous les cas, la question était une parfaite démonstration des capacités de déconcentration d'Edward, qui avait visiblement complètement oublié la situation dans laquelle il se trouvait. Le regard sévère de l'héritière de la Nightray Company le ramena cependant bien vite à la réalité. L'adolescent secoua la tête et se mit à réfléchir à ce qu'il pouvait effectivement souhaiter.

Un choix s'imposa naturellement à son esprit. Ses parents. Il considéra cette option pendant un moment mais finit par la rejeter. Leur décès était le fait de l’Équilibre, le garçon le savait. C'était à cause de ses mauvais choix et « annuler » cet événement aurait été aller à l'encontre de la grande balance universelle du bien et du mal. Le pragmatisme d'Edward pouvait paraître effrayant mais c'était comme ça qu'était formaté son esprit bien malgré lui. Il ne pouvait passer outre ces lois qui régissaient sa vie, quelles que soient les circonstances. Mais alors que souhaiter ? La vengeance ? Une fois encore, la vengeance n'était une possibilité que tant qu'elle était juste. Ceci dit, le blondin allait devoir chasser et détruire les Ombres maintenant que celles-ci avaient elles-même détruit sa famille. Pour ce fameux équilibre. L'équilibre... Un petit sourire s'esquissa au coin de ses lèvres alors qu'il reprenait la parole, ses yeux émeraudes plantés dans ceux de Bey.

-Je souhaite avoir le pouvoir de rétablir l’Équilibre.

Fais bien ce que tu veux de ça, petit chat...


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2425
Wishes : 129

avatar
N-Traqueur
MessageSujet: Re: [Maison d'Edward] Où est-ce qu'on signe ? [Part 2] [Terminé]   Mar 13 Juin 2017 - 1:55
Quand Alice vit Bey sortir de dessous de lit, elle eut un petit sursaut du sourcil. Ça l'avait pas mal surprise, au final. Elle s'attendait à tout sauf à ça. Il sortait vraiment des endroits les plus improbables celui-là. Elle regarda tout de même le petit chat noir d'un regard méfiant. Cette animale était définitivement chelou, mais devrait-elle vraiment à commencer à se poser des questions ? Bof, elle s'en fichait pas mal en fait.
La réponse d'Edward l'intéressait beaucoup plus. Quel vœu le petit allait taper ?

Rétablir l'équilibre ? La jeune femme s'attendait plutôt à un vœu de résurrection sur ses parents, ou un truc du style. Il avait au moins eu le don de surprendre la jeune femme. Même si elle continuait de penser que c'était un vœu bien spécial qu'il venait d'annoncer.
Alice regarda alors Bey, se demandant comment il allait interpréter ce souhait.



Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 5927
Wishes : 2305

avatar
KyuBey
MessageSujet: Re: [Maison d'Edward] Où est-ce qu'on signe ? [Part 2] [Terminé]   Jeu 15 Juin 2017 - 10:44
Patient, Bey attend tranquillement la réponse de l'humain, qui finit par arriver. Un peu étrange d'ailleurs, mais pourquoi pas ? De toute façon ça fait longtemps que le Contracteur a renoncé à comprendre ces étranges créatures.

Comme ça.

Ce qui ne veut rien dire, sans doute, mais en même temps pour Bey la question ne veut rien dire non plus. Ses boucles sont là, elles tiennent sans souci, il n'y a aucun mystère particulier derrière. Pourquoi chercher plus loin ? Allez savoir... c'est un truc d'humain sans doute.

Edward se plonge dans ses réflexions que Bey suit tant bien que mal, sachant très bien qu'à la fin il obtiendrait ce qu'il voulait. Patient, il laisse l'humain cogiter jusqu'à prononcer son voeu à voix haute. La créature se relève alors.

Très bien, rien de plus facile !


Bey déploie alors ses étranges appendices aux boucles argentés tandis qu'une lumière irradie autour de lui. Suspendant le temps, il bondit sur l'humain.

En échange de ton voeu, Edward Drawde, je fais de toi un Nephil ! A partir d'aujourd'hui, tu devras combattre les Ombres qui menacent les humains dans le plus grand secret. D'autres pourront t'épauler dans ta tâche et t'apprendre à manier tes nouvelles capacités.


Il plonge alors ses appendices en plein coeur du corps de l'humain, lui envoyant toute la lumière produite. Cela ne dure qu'un instant avant tout ne s'arrête. Rien ne semble avoir changé autour d'eux, la lumière a disparu, et Bey retourne s'asseoir tranquillement à côté du nouveau Nephil.

Ta réserve de Wishes:
 



Voir le profil de l'utilisateur http://zupimages.net/up/17/08/k7rz.png

Messages : 187
Wishes : 36

avatar
N-Choisi
MessageSujet: Re: [Maison d'Edward] Où est-ce qu'on signe ? [Part 2] [Terminé]   Mar 20 Juin 2017 - 0:27
Il se passa un petit moment durant lequel Edward observa de ses grands yeux verts le chat d'ébène. L'expression détachée de ce dernier doublée de celle ahurie du garçon donnait lieu à un spectacle assez pittoresque tandis que dans son coin, Alice observait la scène en silence. Finalement, le contracteur répondit à la première question du blondin, rivalisant toujours plus d'indifférence. Celui-ci cligna des yeux en écoutant la réponse, le visage légèrement penché sur le côté, avant de répondre.

-Comme ça ?

Sa phrase fut accompagnée d'un haussement d'épaules significatif. Ce que Bey lui avait répondu ne voulait pas dire grand chose à ses yeux mais cela lui suffisait largement, d'autant plus que son esprit était déjà focalisé sur ce que la créature allait faire maintenant qu'il avait prononcé ce fameux vœu. Et il ne fut pas déçu. Bey se redressa et, tout en prononçant des paroles qui ressemblaient à une forme d'incantation il se lança dans un rituel consistant à traverser le corps d'Edward de ses appendices -toujours affublés des fameuses boucles d'oreilles, objets de toute l'attention, tout en irradiant d'une lumière aveuglante qu'il sembla transmettre entièrement au garçon, le tout dans une chorégraphie extrêmement théâtrale, sous les yeux ébahis d'un Edward sous le charme au fond desquels on pouvait très clairement distinguer des étoiles briller.

-Cool...

Lorsque la lumière surnaturelle s'estompa, et que Bey retourna s'installer à ses côtés, la pièce reprit cependant une allure tout à fait banale. C'était limite si celui-ci n'allait pas lâcher subitement un « miaou » dans le plus grand des calmes. Il fallut quelques secondes au tout nouveau contractant, toujours émerveillé, pour reprendre ses esprits, après quoi il observa la paume, puis le dos de ses mains à la recherche d'un quelconque changement. Car, il fallait l'admettre, Edward ne voyait pas vraiment de différence. Il se sentait carrément identique à avant, que ce soit physiquement ou mentalement. Il repéra finalement une douce lueur qui s'échappait de sa chemise et, intrigué, ôta deux boutons à celle-ci pour voir de quoi il s'agissait. A l'endroit exact de son cœur -là où Bey l'avait transpercé un peu plus tôt-, un étrange tatouage avait fait son apparition. C'était un symbole que l'étudiant ne connaissait pas. La marque scintilla un instant avant que sa lueur ne s'estompe petit à petit.

-C'est quoi ça ?

Une fois encore, Edward s'attardait sur un détail assez peu significatif, alors même qu'une foule de questions se bousculaient dans son esprit. Qu'allait-il se passer maintenant ? Comment trouver et traquer les Ombres ? Quels étaient ses pouvoirs ? Comment allait-il apprendre à s'en servir ? Combien étaient-ils à partager ce but commun ? Toutes ces interrogations qui lui faisaient se demander s'il n'avait pas fait son vœu un peu trop vite, sans vraiment réfléchir aux conséquences d'un événement aussi inhabituel et difficile à croire.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2425
Wishes : 129

avatar
N-Traqueur
MessageSujet: Re: [Maison d'Edward] Où est-ce qu'on signe ? [Part 2] [Terminé]   Mar 20 Juin 2017 - 21:35
Dommage, Alice aussi aurait bien aimé connaître la réponse à cette question, à propos des boucles d'oreille du chaton noir. Bon après, c'était juste par curiosité. Ça n'allait pas changer grand-chose de connaître la réponse ou pas. Si elle considérait qu'elles tenaient par magie, ce serait tout à fait logique vis-à-vis de cette créature qui pouvait être prise pour une entité magique. Bref, elle s'égarait un peu le temps que le contrat soit scellé. Une fois fait, elle afficha un petit sourire.

- Bienvenue parmi nous.

Elle s'approcha un peu plus de lui pour pouvoir regarder la marque avant qu'elle ne disparaisse.

- C'est ta marque pour témoigner de ton contrat avec Bey.

La jeune femme souleva légèrement le bas de son chemisier juste assez pour montrer son nombril. Elle invoqua ensuite son épée en main, simplement pour faire apparaître la marque sur l'endroit qu'elle dévoilait.

- J'ai la même.

Alice révoqua ensuite son arme, et laissa tomber le tissu du chemisier pour qu'il se remette contre la jupe.

- Au fait, tu es disponible maintenant ? J'aimerais bien t'emmener quelque part, où tu pourras rencontrer d'autre contracteur. J'ai pas mal de choses à t'expliquer en plus de ce que je t'ai déjà dit.




Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 5927
Wishes : 2305

avatar
KyuBey
MessageSujet: Re: [Maison d'Edward] Où est-ce qu'on signe ? [Part 2] [Terminé]   Lun 26 Juin 2017 - 10:08
La marque de Nephil d'Edward ne reste qu'un instant sur sa poitrine avant de disparaître, puisqu'elle n'apparaît que lorsque le Contractant utilise ses pouvoirs, invoque son arme, etc. Bey laisse Alice continuer son magnifique travail de recruteuse improvisée et se relève.

Vous n'avez plus besoin de moi. Je te laisse donc entre les mains d'Alice Nightray. Bonne chance et sois prudent, Edward Drawde.


Sans demander son reste, la créature bondit à terre, puis disparaît dans les ombres du lit comme si elle n'avait jamais été là.

HRP:
 



Voir le profil de l'utilisateur http://zupimages.net/up/17/08/k7rz.png

Messages : 187
Wishes : 36

avatar
N-Choisi
MessageSujet: Re: [Maison d'Edward] Où est-ce qu'on signe ? [Part 2] [Terminé]   Mer 28 Juin 2017 - 23:47
A peine Edward avait-il posé la question concernant sa marque que la réponse lui parvint. Celle-ci était donc un signe de son appartenance aux Nephils. Il regarda, fasciné, Alice faire apparaître la sienne tout en se demandant pourquoi elle avait à nouveau matérialisé une épée dans sa paume. C'était bluffant : les deux tatouages étaient strictement identiques. Le garçon tendit lentement une main en direction du ventre de la directrice de la Nightray Company, comme pour toucher le sceau. Il semblait presque hypnotisé, captivé par tous ces phénomènes difficilement acceptables pour n'importe quelle personne normalement constituée. Son regard absent repris une allure normale lorsque l'arme d'Alice disparut subitement, le ramenant instantanément à la réalité. Celle-ci enchaîna alors en se rhabillant, lui proposant de l'emmener dans un endroit où il pourrait rencontrer d'autres gens ayant passé un contrat.

-Là maintenant ? J'peux pas j'ai poney.

D'abord sérieux, Edward parcourut sa chambre du regard, avant qu'un rictus dénué de toute joie fende son visage. Il posa ses yeux sur Bey qui les regardait encore dans son coin. S'il était disponible maintenant ? La question ne se posait même pas. Il risquait d'être tout le temps disponible à présent. Ses parents disparus, le blondin n'avait plus de quoi se payer des études. Il n'avait même plus de quoi se payer à manger, en fait. Il allait donc devoir abandonner les cours et trouver un travail. Cela signifiait que pour l'heure, il n'avait rien de prévu pendant un long moment. Edward s'apprêtait à répondre lorsque Bey se remit en action, leur annonçant qu'il allait les laisser. Le garçon regarda le chat disparaître avec le même air crétin qu'il avait lorsqu'il était apparu.

-Salut.

L'interjection était encore extrêmement familière. Il était évident qu'Edward était un peu perdu et qu'il ne comprenait pas très bien la situation dans laquelle il se trouvait. La jeune femme et lui se retrouvaient donc à nouveau seuls. L'adolescent voulut reprendre sa réponse à la proposition d'Alice, mais visiblement le destin en avait décidé autrement. Alors qu'il ouvrait la bouche pour parler, une sonnerie se mit à retentir, provenant apparemment de sa poche. Poussant un soupir de lassitude, Edward en tira son téléphone portable en se demandant de quoi il pouvait s'agir maintenant. Il s'agissait d'une alarme qui sonnait donc automatiquement. Sur son écran, on pouvait lire en majuscules, juste avant qu'il ne coupe la sonnerie, la mention : « J'AI UN GPS ! »

-Hum... Désolé pour ça. Du coup oui, je suis tout à fait disponible. Pour être honnête, j'ai encore un paquet de questions pour vous alors je suis plutôt content que vous me lâchiez pas comme ça dans la nature...

Suite à quoi Edward se leva finalement pour se préparer à aller dans ce fameux lieu de rendez-vous des Nephils. Il attrapa rapidement quelques vêtements -car après tout, c'était une des raisons pour lesquelles ils étaient venus ici, et quitta la chambre en faisant signe à Alice de le suivre. Ils redescendirent au rez-de-chaussée où ils ne lâchèrent pas même un regard aux policiers qui étaient toujours en train d'inspecter la maison puis quittèrent le bâtiment. Alors qu'ils s'éloignaient de sa demeure, Edward ne put s'empêcher de jeter un regard en arrière. Des souvenirs remontèrent et son visage prit un air un peu plus grave. Ses yeux se posèrent ensuite sur Alice. Grâce à elle, l'adolescent avait au moins pu donner une raison à tous ses malheurs. Et s'il se savait en partir coupable de la disparition de ses parents, ça n'était pas pour les raisons qu'il pensait à la base. Et, également grâce à elle, il avait peut-être obtenu un moyen de renverser la vapeur -bien que pour l'instant, il n'avait pas  remarqué de changement significatif dû à sa nouvelle condition. Aussi, tout en se remettant en marche, Edward lâcha dans un murmure presque inaudible.

-Merci.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2425
Wishes : 129

avatar
N-Traqueur
MessageSujet: Re: [Maison d'Edward] Où est-ce qu'on signe ? [Part 2] [Terminé]   Sam 8 Juil 2017 - 12:06
Alice fit un petit signe à Bey en guise d'au revoir. Elle ne comptait pas ajouter de commentaires supplémentaire à son égard. Après quoi, l'héritière s'approchait de la porte de chambre, vers la sortie. Elle se retourna, vers Edward pour lui répondre.

- Je pense bien que tu as encore plein de question. Je vais juste t'emmener au QG, on parlera de tout ça là-bas, je pourrais peut-être même te faire rencontrer la boss.

Et non, même si Alice était une supérieure bien accomplie dans le monde humain, ce n'était pas forcément le cas dans le monde des contractants. Maintenant Traqueuse, elle avait tout de même sa petite place pour se sentir un minimum supérieur aux autres. Elle comptait bien évidemment s'amuser à lui annoncer, lui rappelant qui était le cerveau ici.

- Au fait, il y a une hiérarchie dans notre groupe. Je suis ta supérieure.

Elle lui adressa tout de même un petit sourire, comme pour se moquer un petit peu. Puis elle tourna des talons pour retourner dans le couloir. De la main, elle lui fit signe de la suivre.



Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Maison d'Edward] Où est-ce qu'on signe ? [Part 2] [Terminé]   
 [Maison d'Edward] Où est-ce qu'on signe ? [Part 2] [Terminé]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Logiciel dessin maison
» Baliste faite maison
» Guide d'achat Maison Martell
» [Horde] Vide-grenier de la maison Vertsoleil
» Appartement, maison à louer ou vendre §

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fate of Wishes :: Palema :: Autour de la ville-