Un mystérieux petit animal croise votre route : Je souhaite que tu passes un contrat avec moi. En échange, j'exaucerais n'importe lequel de tes voeux.
 

Partagez | 
 [Notting Hill Coffee] Croa croa

Messages : 1846
Wishes : 37

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: [Notting Hill Coffee] Croa croa   Sam 8 Juil 2017 - 16:33
Notting Hill Coffee
Petit café tranquille, cet endroit est le rendez-vous idéal pour les petites pauses et les regroupements d'amis. La carte propose de nombreuses pâtisserie et boisson non alcoolisait en faisant un lieu tout public très prisé. Par ailleurs, l'ambiance est à l'image de cette politique, tout ici baigne dans une atmosphère bonne enfant et plutôt simple dans laquelle on se sent facilement à l'aise. En été, ce lieu est particulièrement réputé car il offre une large terrasse ombragée idéale pour profiter de la chaleur avec une boisson glacée.


Le regard rivé sur un comics trouvé dans la presse du coin, je savoure un chocolat chaud sous le regard effaré de mes voisins de table. A ce qu'il paraît déguster une boisson de cet acabit sous un cagnard estival n'est pas vraiment chose courante, mais de là à me regarder comme si j'étais un alien, ça me semble un poil exagéré, quand même.
M'enfin, détail, détail. Le principal, c'est que je m'occupe patiemment en attendant que ce garçon curieux arrive, histoire de pouvoir répondre à la quantité de questions qu'il a sûrement à m'adresse. Du genre, qui je suis, d'où je connais ma sœur, pourquoi je sais ça, quelle est la fin de ce Batman … Des tas de choses auxquelles j'ai des réponses, quoi. Sauf pour la dernière, vu que j'en suis encore à la moitié de l'affaire.

Mine de rien, toute cette préparation veut dire que je suis arrivé à l'heure ; pire, en avance. Je pensais que ce miracle ne se produirait qu'une fois, à savoir lors de notre mission avec Aoba, mais … Eh bien, apparemment, non. A moins que je ne sois le lendemain du rendez-vous. Non, j'ai vérifié la date sur mon téléphone en partant, on est bien le 18 juin – ce qui corrobore effectivement avec le jour où il m'a demandé de venir. Bon, dit comme ça, on pourrait presque croire que tout ça est orchestré depuis belles lurettes, alors qu'il m'a envoyé un sms au pif pour me demander de venir parce qu'il souhaitait me parler. Mais reste que je là, sans retard, et que c'est beau. Tout ça parce que j'ai une bonne conscience en me disant que si ce gars voulait rejoindre nos rangs, ce serait quand même sacrément con que je lui pose un lapin. Sois honoré gars, j'en pose même à Alice, en fait.

Plus qu'à attendre qu'il arrive. Allez hop, je finis cul sec ma tasse, et je continue à lire.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 37
Wishes : 36

avatar
Humain
MessageSujet: Re: [Notting Hill Coffee] Croa croa   Dim 9 Juil 2017 - 13:42
Enfin arrivé dans la rue. Je peux apercevoir l’insigne du café qui se trouve de l’autre côté. Mais quel enfer avec cette chaleur ! Et pourtant je me suis habillé léger.

Je presse le pas pour enfin pouvoir me mettre à l’ombre et me réhydrater sauf que ça empire évidemment. Essoufflé et le front dégoulinant, j’y arrive enfin et fusille limite du regard la salle entière, tel un cowboy qui cherche la castagne dans les bars.

Après quelques secondes, je commence à me sentir un peu mal à l’aise de ne pas trouver mon rendez-vous. Si ça se trouve il est en train de me fixé juste sous mes yeux ou de bouger les bras comme un forcené pour que je le remarque. Il est peut être pas encore là aussi.

C’est horrible ce genre de situation ! Viens me sauver John (encore une fois) !


I am the lucid dream.  

The monster in your nightmares.


The fiend of a thousand faces.


COWER BEFORE MY TRUE FORM !  

BOW DOWN BEFORE THE GOD OF DEATH !!!
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1846
Wishes : 37

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Notting Hill Coffee] Croa croa   Mer 12 Juil 2017 - 12:49
Uh, j'sais pas comment prendre ça. Mal ? En demi-teinte ? Non parce que clairement, je suis quand même déçu de ce twist – des pages, qu'on me vend quelque chose, qu'on me fait trembler d'impatience à l'idée d'avoir cette révélation de la plus grande des importances, et tout ça pour … Ça. Un Batman sur un une chaise divine qui prétend connaître le nom du Joker, qui le tait ; puis lorsqu'il consent à le dévoiler, eh bien, il n'en fait rien.
Ouais, tout ce qu'on apprend, c'est qu'il existe trois énergumènes aux cheveux verts, rien de plus. Ah bah bravo DC, on voit une volonté de cohérence, mais ça m'attriste votre magouille quand même. J'ai l'impression de m'être fait floué en fait, alors que pourtant j'ai découvert cette série simplement quelques dizaines de minutes auparavant.

Bon, c'est le moment pour faire une pause dans ma lecture. Pas la foi de voir la suite si c'est pour qu'on me fasse un autre coup du genre, non de non ! Je pousse un peu le comics, m'étire sur ma chaise et balaie les alentours du regard, jusqu'à tomber sur une tignasse rousse aux airs perdus. Et surtout, à la silhouette qui m'est familière, en fait – pour un peu, je dirais que c'est mon gaillard. Les yeux plissés, je le scrute encore quelques instants pour s'assurer de son identité, avant de trancher : c'est bel et bien lui.
Alors, ni une ni deux, je m'extirpe de ma table et m'approche de lui, presque guilleret. J'avance une main à son encontre tandis que je le salue de ma voix, m'hasardant à un ton chaleureux.

« - Salut ! »


Ouais. Juste ça. Mais je voyais pas quoi rajouter de plus non plus, si ce n'est m'épandre en salutations alambiquées et inintéressantes. Non, les trucs de cet acabit-ci, on les verra plus tard.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 37
Wishes : 36

avatar
Humain
MessageSujet: Re: [Notting Hill Coffee] Croa croa   Jeu 27 Juil 2017 - 16:40
Plus que quelques secondes avant que je passe pour un aveugle aux yeux de tout le monde. J’aurais dû amener des lunettes de soleil pour faire crédible surtout que ça ne mange pas de pain avec ce soleil…

Une voix familière et une main semblent m’interpellées. Je saisi cette dernière tout en me retournant avec un grand sourire.
C’est bien John qui m’attendait juste derrière moi, je ne l’avais pas remarqué en arrivant : quel abrutie je fais.

-"Hey John !"

J'essaye d'être familier avec lui, ils m’ont tout de même sauvé la vie… enfin je pense. Je ne cherche pas à leur poser de soucis ou à être un fardeau, au contraire, je tiens à en savoir plus sur cette saloperie qui me bouffe depuis un bon bout de temps, voir m’en débarrasser.

On garde son sang froid et on évite de passer pour un edgelord quand même. J’ignore encore comment on affronte cette entité qu’est "Kyu", ni comment elle procède ou à quel point elle peut être puissante. De la manière dont les choses se sont passées la dernière fois, ils avaient l’air plutôt détendu. J'en ai déduis que soit ce n’était pas très grave, en tout cas pour eux, pas pour moi... soit ils sont expérimentés et dans ce cas, ça doit faire un baille qu’ils sont dans cette petite gue-guerre ce qui est à mon avis plus probable quand j’y réfléchi.

J’en ai déduis que ce "Kyu" est probablement puissant et qu’il utilise des sbires pour accomplir des tâches, d’où les accords dont il m’a dit de me méfier l’autre fois. Pour ce qui est de "Bey", il semble que je peux accepter un accord venant de lui par contre. Probablement une guerre de faction entre magiciens de la Lune et magiciens de "j’sais pas quoi mais pas bon".

Il faut que j’en apprenne plus !


I am the lucid dream.  

The monster in your nightmares.


The fiend of a thousand faces.


COWER BEFORE MY TRUE FORM !  

BOW DOWN BEFORE THE GOD OF DEATH !!!
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1846
Wishes : 37

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Notting Hill Coffee] Croa croa   Sam 29 Juil 2017 - 17:33
J'imagine qu'on vient de franchir la première étape d'un échange entre personnes civilisées, donc. Maintenant, après un sourire franc et bienveillant, j'entame de reculer de quelques pas, jusqu'à guider mon désormais interlocuteur jusqu'à la table du délit, pour finalement me rasseoir à la place que je me suis désigné. Oh, que de manières pour dire qu'on s'est posé, quoi.
Reste donc à lancer le sujet. Je m'attendais à ce qu'il me bombarde de questions diverses et variées sur le sujet, mais faut croire qu'il préfère opter pour une approche plus … Tranquille, disons ça comme ça. Genre, me laisser souffler au moins un tout petit peu avant de passer à l'assaut.

« - On y est, donc. J'suis pas forcément le plus doué pour synthétiser, donc si t'as une idée de point de départ pour toute cette histoire, je suis prêt à te raconter pas mal de choses. »


A comprendre : pas mal de choses. Pas tout non plus. J'ai déjà cramé l'affiliation de quelques personnes, ça n'est pas pour aggraver la situation en compromettant d'autres encore. Surtout que j'ai pas eu l'occasion d'effectuer ma vérification classique à coup de Kekkais, ce qui veut dire que ce type a potentiellement déjà sombré du côté obscure de la … Du mauvais côté.
M'enfin, si je pars du principe qu'il n'est qu'un humain hésitant, tout ira mieux dans ma tête, et pour ma langue.

Sur ce, je dresse un poil mon dos et adopte une posture davantage sérieuse, bien contraint d'avouer que le style détente ne se prête pas forcément à toutes les situations. Surtout que si je m'éloigne de ses tympans, il va falloir que je hausse la voix, et ça ça pourrait me porter préjudices. Les murs ont des oreilles comme on dit, et je rajouterais même que les Seraphs en ont eux aussi.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 37
Wishes : 36

avatar
Humain
MessageSujet: Re: [Notting Hill Coffee] Croa croa   Mer 9 Aoû 2017 - 18:01
Qu'est ce que c'est que ces chaises ? Je vais passer toute notre discussion à me remuer à cause de cet osier de merde.

Enfin c'est pas très grave, de toute façon je pense pas en avoir pour très longtemps, sauf si je suis loin d'avoir compris l'histoire. Dans ce cas, on risque d'y passer plusieurs heures et même de se revoir.

J'appel de la main un serveur pour un petit rafraichissement. C'est pas que je peux pas tenir la conversation mais marcher sous le soleil, ça dessèche. Un petit thé glacé devrait largement faire l’affaire même si j’aurais préféré une bière comme à la maison mais ici, c’est 21 ans.

En attendant, on va commencer par une question simple :

- "J'aurais bien aimé que tu me parles en détail de toi déjà, si ça ne te dérange pas ?"


I am the lucid dream.  

The monster in your nightmares.


The fiend of a thousand faces.


COWER BEFORE MY TRUE FORM !  

BOW DOWN BEFORE THE GOD OF DEATH !!!
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1846
Wishes : 37

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Notting Hill Coffee] Croa croa   Lun 14 Aoû 2017 - 1:36
Ah d'accord. On vient de passer d'une séance Père Castor sur le Contrat et le tintouin qui gravite autour, à une date Tinder dans les règles de l'art. Alors j'espère qu'il va me payer le verre et me proposer d'autres rendez-vous, parce que je suis pas franchement du genre à coucher le premier soir – non, plutôt au bout d'environ une vie de relation. Ouais, puis vue mes performances, Alice n'est pas avec moi pour le cul, c'est certain.
Oh le con, Alice. Du coup j'suis désolé garçon, mais ça ne sera pas possible entre nous deux. Mais perds pas espoir, je connais d'autres jeunes hommes très corrects que je pourrais te présenter. Je suis certain que Sean est de ce bord-là, vu sa démonstration de pectoraux qu'il m'a faite lors de notre rencontre … Enfin, bref, je m'égare, là. Pro-fe-ssio-nnel on a dit.

Je me gratte un instant la barbe de trois jours, réfléchis un poil à la manière dont je pourrais attaquer le sujet sans balancer trop d'informations privées, puis je me lance, le ton clairement moins léger que celui d'un rancard. Bah oui c'en est pas un au final, faut suivre.

« - Eh bien, dis-toi qu'à la base, je suis un clodo. Bon, je squattais un vieux appartement moins cher que gratuit, et aussi le porte-monnaie d'inconnus, mais en gros, j'avais pas le sou, quoi. Et même des soucis de papiers, enfin tu vois le délire. Puis un jour où j'avais fait une grosse connerie, un certain Bey est apparu pour me donner une seconde chance. Non, une seconde vie en fait. Et depuis ce soir-là, je suis devenu quelqu'un de fondamentalement différent. »

Je sors avec une bourge que j'ai voulu dévaliser il y a des lustres, mon meilleur pote est un ex-détective et ma sœur m'a tiré d'entre les morts pour me présenter un petit frère. Si l'on m'avait dit que tous ces trucs m'arriveraient il y a deux ans, j'aurais ri au nez du malheureux annonciateur ; mais maintenant, je suis bien forcé d'admettre que ce putain de félin est capable de réaliser l'impossible.

« - Aujourd'hui, je suis un Nephil avec quelques responsabilités, et une vie remplie. J'ai balayé mon passé pour le remplacer par quelques objectifs, et j'ai renoué avec certains de mes démons. T'y trompes pas, je suis pas en train de te dire que le Contrat va transcender ta vie, ou bien faire de ton quotidien un parangon de bonheur – au contraire, même, j'en ai vu des gars crever. J'me contente juste de répondre à ta question, et te dire que, pour moi, ce truc m'a sauvé la vie. Mieux, il lui a donné un sens. »

Voilà qui je suis, gaillard. Un paumé qui a erré toute son adolescence dans la misère, et à qui s'est montré un éclat de rédemption dans ce qui devait être le jour de son crucifiement. Un salaud de chanceux, comme dirait l'autre.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 37
Wishes : 36

avatar
Humain
MessageSujet: Re: [Notting Hill Coffee] Croa croa   Mar 15 Aoû 2017 - 4:35
Ok... je pense que j'avais deviné 2, 3 trucks de ce qu'il m'avait dit l'autre fois. A vrai dire, j'ai à peine dormi avec tous ces événements. C'est à ce demandé si on me drogue pas à mon insu...

Je me penche un peu sur la table pour être discret et pointe le bout de mon nez (avec mon doigt) :

- "Un "nez" quoi ?"

J'ai probablement vu juste avec les "factions", par contre, j'arrive pas à me mettre dans cette histoire de nez. C'est quoi le rapport entre un nez, la magie et la lune au juste ? Ou alors j'ai mal entendu.


I am the lucid dream.  

The monster in your nightmares.


The fiend of a thousand faces.


COWER BEFORE MY TRUE FORM !  

BOW DOWN BEFORE THE GOD OF DEATH !!!
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1846
Wishes : 37

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Notting Hill Coffee] Croa croa   Ven 18 Aoû 2017 - 16:35
Hmm. C'est pas faux. Peut-être que j'aurais dû commencer par lui expliquer toute l'histoire des factions, parce que c'est quand même la base de tout le tintouin – j'suis sûr que même Tommy aurait eu l'idée de partir de ce point de détail. Je me gratte un instant la nuque, remue un peu la tête pour vérifier qu'il n'y pas d'oreilles indiscrètes trop proches, puis j'avance ma tête vers le gaillard, plus secret.

« - Nephil. C'est vrai que j'ai oublié de t'expliquer les choses, en fait. Donc, même si ça paraît délirant, ce que je m'apprête à te raconter est entièrement vrai, ok ? Parfait, donc commençons. Il existe ici, là-bas, autour de nous, des monstres, des Ombres. Elles nous dévorent, nous poussent à la violence, au suicide ; nous font perdre le contrôle un instant, nous manipulent. Plein de trucs du genre, en fait. Elles sont invisibles, intangibles, imperceptibles pour le commun des mortels. »

Si on arrêtait l'histoire là, ce serait quand même sacrément déséquilibré comme délire, non ? Heureusement que deux énergumènes sont venus nous filer un coup de main dans cette affaire, sinon ç'aurait été un merdier sans fin. Déjà que j'ai du mal à en percevoir une aujourd'hui, alors …

« - C'est là que Bey et Kyu entrent en jeu. Ils s'intéressent de temps à autre à des humains, pour leur propose un Contrat : la réalisation de leur vœu le plus cher, contre leur engagement contre les Ombres. S'ils acceptent, ils se voient pourvus d'une arme, de pouvoirs, et de la faculté d'affronter ces monstres. Encore là, il y a une nuance ; s'ils existent deux, disons, Contracteurs, ça veut dire qu'il existe deux écoles. Deux factions, en fait. Et celles-ci se font la guerre pour la suprématie. »


Ne me demande pas de détails. Plus j'explicite la raison de ce conflit, et moins j'y crois ; comme si finalement, le prétexte avoué n'était qu'une façade derrière un autre bien plus … Inavouable.

« - Bey dirigent les Nephils, Kyu les Seraphs. Voilà. »


Dire qu'à la base il pensait que je parlais du truc au milieu d'un visage. Pas tout à fait, quand même – c'est un poil plus compliqué que ça, faut bien l'avouer.
M'enfin, ceci réglé, d'autres questions ?


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 37
Wishes : 36

avatar
Humain
MessageSujet: Re: [Notting Hill Coffee] Croa croa   Lun 21 Aoû 2017 - 2:03
L'oreille tendue vers lui, je reste immobile un instant le temps de tout enregistrer histoire que ça rentre pas par l'une et sort par l'autre.

Je recule doucement jusqu'au fond de ma chaise, qui me fait toujours mal au cul soit disant passant. Le regard perdu dans le sien, je lève les yeux vers le ciel pour me concentrer au maximum.

- "Tout d’abord, dit-il vrai ? Il semblerait que les "magiciens de la Lune" soit en effet un mensonge, donc il aurait pu juste continuer sur sa lancée plutôt que de me sortir un autre nom. A moins d'être un pur génie de la manipulation et du mensonge, ça me parait peu probable qu'il ai envisagé ce stratagème surtout que j'y croyais déjà totalement. En parlant de ça, j'étais tellement paumé l'autre fois que je lui ai même donné mon portable... Le portable, c'est ça ! la fille de l'autre fois m'a parlé de Kyu aussi.

Non ! Trop de chose concorde dans leur histoire et trop de choses incompréhensibles deviennent clairement explicable : ma maladie mentale, mon insomnie, les crises d'énervements de ma mère une fois par mois, mon pétage de câble de l'autre fois et surtout ce putain de mec avec le bras coupé !"


La réverbération du soleil sur le peu de nuage m’éblouit légèrement. L'espace d'un instant, tout en baissant la tête, je me frotte l'œil gauche qui me démange plus que l'autre.

C'est vrai, mon œil ? j'ai parfois tendance à l'oublier vu que tout ce qui compte, c'était de ne plus pouvoir réaliser mon rêve de gosse. C'est dingue, je suis tellement focaliser sur les conséquences, que j'en oublie la cause.

Mais il m'a parlé de vœu ? Je pourrais peut être demandé de soigner mon œil, mais il faut voir à quelle puissance on peut faire appel ou quelle contrainte. Mais maintenant que j'y pense, comment j'explique que mon œil se guérit comme ça, sachant que cette facette du monde, bien qu'elle semble pas si secrète que ça, n'a jamais été mentionné dans les livres d'histoires ou même les médias. Les tréfonds d'Internet lui même ne mentionnent pas ça et que Dieu me pardonne pour y avoir autant traîné.



I am the lucid dream.  

The monster in your nightmares.


The fiend of a thousand faces.


COWER BEFORE MY TRUE FORM !  

BOW DOWN BEFORE THE GOD OF DEATH !!!
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1846
Wishes : 37

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Notting Hill Coffee] Croa croa   Mer 30 Aoû 2017 - 0:57
Bon. Y a un silence gênant, là. Lorsque j'explique tout à quelqu'un, celui-ci est censé me poser tout plein de questions derrière, ou bien me faire gentiment comprendre qu'il préférerait qu'on ne soit jamais croisé, non ? Pas rester devant moi, à me toiser, comme s'il attendait la suite d'un récit dont j'ai déjà posé le point final. J'suis pas Père Castor moi merde, j'suis juste un gars un peu trop bavard... Et légèrement paumé dans sa vie, mais ça c'est un détail.

« - Euh … Un avis sur le sujet ? »


Pas forcément la meilleure relance de ma vie, mais c'en demeure une, pas vrai ? Ouais, bon, ok, je vais la refaire en un peu plus long. Mais c'est parce qu'il a la tête d'un gars bien, d'accord ?

« - Pour faire court. Si je t'ai tout raconté aujourd'hui, c'est parce que tu voulais en savoir davantage. Maintenant, je vais t'offrir un choix. Un, tu décides de réfléchir à ce vœu, et d'hypothétiquement rentrer dans un monde à la fois fabuleux et génocidaire, avec la peur de crever chaque jour – ou pire, de voir tes désormais proches crever. Deux, tu décides de quitter ce café, et je m'arrangerais pour que tu oublies tout sur notre rencontre, et que tu sois hors de chemin dangereux pour le reste de tes jours. »

Je mens. A demi. Nul ne peut ordonner à Bey de ne pas aller à la rencontre de quelqu'un, mais je sais néanmoins comment effacer sa mémoire. Sauf que tout ça, il ne le sait pas, hein ? Qu'importe sa décision, je la respecterai. Forcer la main à quelqu'un pour qu'il devienne un des nôtres n'a rien de bon ; et ça nous créerait un ennemi au lieu de façonner un allié. Et avec la haine viscéral que les Seraphs survivants doivent nous porter, je doute que ce soit une bonne idée que de leur offrir davantage de soldats.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 37
Wishes : 36

avatar
Humain
MessageSujet: Re: [Notting Hill Coffee] Croa croa   Mer 30 Aoû 2017 - 2:55
Ça doit faire au moins 20 secondes que je suis totalement perdu dans mes pensées. J’ai même pas le temps de me réciter la question qu’il vient de me poser qu’il enchaîne.

« - Pour faire court. Si je t'ai tout raconté aujourd'hui, c'est parce que tu voulais en savoir davantage. Maintenant, je vais t'offrir un choix. Un, tu décides de réfléchir à ce vœu, et d'hypothétiquement rentrer dans un monde à la fois fabuleux et génocidaire, avec la peur de crever chaque jour – ou pire, de voir tes désormais proches crever. Deux, tu décides de quitter ce café, et je m'arrangerais pour que tu oublies tout sur notre rencontre, et que tu sois hors de chemin dangereux pour le reste de tes jours. »

On y est. J’imagine que d’après ce qu’il vient de me dire, il s’agit d’un recrutement depuis le début, mais étant donné les informations qui me sont données, il va falloir me faire taire d’une manière ou d’une autre.

- "Je vois… En réalité, j’avais déjà réfléchi au fait de pouvoir vous aider, mais j’imaginais pas pouvoir vous rejoindre. J’ai eu quelques problèmes dans le passé qui m’ont pas mal affectés négativement. Pendant plusieurs années et récemment encore, je pense avoir été une cible facile et j’ai été torturé d’une certaine manière."

J’ai le souffle coupé. J’ai l’impression que le temps s’est arrêté comme si il me redonnait un moment pour réfléchir à ce que je m’apprête à dire.

- "Tu voulais mon avis, je vais être direct : je souhaite vous rejoindre et combattre ces saloperies pour que personne n’ait à subir ce que j’ai eu à endurer. Ça peut paraître un peu Candide comme manière de réfléchir mais j’imagine que ça peut être intéressant sur mon CV, ah ah !"

C’est bon, c’est dit ! Exactement la même sensation que quand je déclare ma flamme à une fille… Sauf que là j’ai un mec devant moi… Mais pourquoi je pense à ça moi.

- "J’aurais d’autres questions bien sur mais je voulais déjà te partager mon état d’esprit actuel. Je pense que c’est ce que je veux actuellement, j’y ai bien réfléchi. Je réfléchi déjà à un vœu à vrai dire, en fait je réfléchi trop ah ah !"

Tsss ! Encore ce rire nerveux. Faut que je me ventile, j’ai pratiquement pas respiré tellement ça me fou la pression de me lancer dans un truck pareil. J’espère juste pouvoir trouver une solution pour vivre normalement à coté de ça.


I am the lucid dream.  

The monster in your nightmares.


The fiend of a thousand faces.


COWER BEFORE MY TRUE FORM !  

BOW DOWN BEFORE THE GOD OF DEATH !!!
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1846
Wishes : 37

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Notting Hill Coffee] Croa croa   Jeu 31 Aoû 2017 - 16:46
Ah ouais. Sacré morceau que ce gaillard : il y a un instant il était muet comme pas deux, et le voici bavard comme pas trois. Comment ça, cette expression n'existe pas ? Eh bien, désormais, c'est le cas.
Bref. Il veut nous rejoindre donc, sans une once d'hésitation ? Surprenant. Certes, d'un côté son rire nerveux me certifie qu'il n'est pas une tête brûlée jusqu'à ignorer le potentiel suicide vers lequel il se jette à bras ouverts, mais reste qu'il l'embrasse tout de même volontiers. Et j'ai aussi l'impression que l'idée d'oublier toutes ces révélations s'est arrêtée au portail de son ouïe.

« - C'est … Courageux. Vraiment. En général, on rentre dans cette galère plus contraint que volontaire, alors j'admire ta décision. Et puis, ta vision candide, je la partage, alors … Soit elle ne l'est pas tant que ça, soit on est tous les deux aussi naïfs, j'imagine.»

Sauf que je en vais pas lui faire signer son Contrat aujourd'hui. Pas après aussi peu de discussions, de réflexions. Tu le sais, Bey, que je ne suis pas ton plus fervent admirateur ; et si je fais rentrer ce garçon dans tes rangs, c'est davantage car on a besoin de lui que pour t'éblouir de ma loyauté.
Je ressers mes coudes, m'approche de mon interlocuteur. Je le toise, soupire, avant de reprendre la parole.

« - Écoute. Réfléchis bien à ton vœu. Tu ne peux en avoir qu'un, alors ne le gâche pas, sinon tu vas le regretter. Crois-en un mec qui a fait cette connerie là. Alors, ce que je te propose, c'est de te laisser quelques jours, semaines si tu préfères, pour que ton souhait soit le plus clair possible. Et puis, quand tu seras prêt, tu m’appelleras, ok ? Je viendrai, et je t'accompagnerai à travers ce nouveau monde. »

Voilà. Prends ton temps, profite de tes moments normaux. Parce que lorsque le jour de ta nouvelle vie sonnera, tu ne pourras presque rien emporter de ton ancienne.




Dernière édition par John Fallen le Jeu 31 Aoû 2017 - 19:56, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 37
Wishes : 36

avatar
Humain
MessageSujet: Re: [Notting Hill Coffee] Croa croa   Jeu 31 Aoû 2017 - 19:37
C'est rassurant. Il en a pas l'air mais ce gars sait bien trouver ses mots. J'étais tendu comme un string depuis plusieurs minutes et j'ai l'impression d'être totalement libérer. Probablement aussi parce que ma "requête" ou ma "candidature" a été acceptée. J'en sais trop rien mais ça ressemble vraiment aux entretiens que j'ai pu faire pour travailler l'été dans un petit boui-boui de merde... sauf que là, on parle entre autre de "sauver le monde".

Il me faut en savoir plus sur le contrat et les vœux : les limites, les conditions et les conséquences. Je reprends un air sérieux et me penche moi aussi. Un peu de travers, l'avant-bras posé sur la table.

- "Ouai, je pense bien qu'il faut y réfléchir mais du coup j'aurais quelques questions à te poser sur le contrat et le voeu. Déjà quelles sont les limites du vœu ? J'imagine qu'on ne peut pas demander de devenir l'équivalent d'un demi-dieu ou alors le prix à payer en est colossale comme par exemple, perdre tous ses proches ou mourir au bout de 1 jour."

Il doit y avoir beaucoup de limite aux vœux, sinon il ne serait pas ce qu'il est actuellement. Je dis pas ça parce qu'il est pas spécialement imposant ou bien habillé, mais c'est plutôt son attitude, sa modestie et son empathie. Je dirais pas forcément ça de sa plutôt TRES charmante copine, mais vu qu'ils sont ensemble voilà... sauf si c'est un espèce d'esclave sexuel.
Enfin bon ! attribuer un vœu très puissant à un être-humain ne peut forcément que façonner un être abjecte et plein de pouvoir à moins d'être tombé sur la pape en personne.


I am the lucid dream.  

The monster in your nightmares.


The fiend of a thousand faces.


COWER BEFORE MY TRUE FORM !  

BOW DOWN BEFORE THE GOD OF DEATH !!!
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1846
Wishes : 37

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Notting Hill Coffee] Croa croa   Ven 1 Sep 2017 - 13:50
Ah. Euh. Merde. D'autres questions, un poil plus pointues. Auxquelles je ne connais pas la réponse. Hmm, ça ferait un loser de lui dire que j'aimerais bien savoir aussi, hein ? Va falloir que j'improvise. Ou que je devine – 'fin, que je produise un truc intelligible, quoi. Pas forcément intelligent, par contre.
Bon, bon, c'est l'heure de faire un brainstorming mental de la situation. J'ai quoi, comme infos sur les vœux ? Un tas, et rien à la fois. Quelque unes quand même, faut pas déconner. Peut-être de quoi lui répondre, va savoir. Allez, de toute façon, je vais passer pour un mec creepy si je continue à ne rien dire, alors … Autant me jeter à l'eau.

« - Les limites ne sont pas claires, en fait. De ce que je peux imaginer, c'est que les vœux ne peuvent pas toucher le principe même du Contrat – en gros, les Contracteurs et les Ombres, quoi. Après, en soi, tu peux souhaiter n'importe quoi, sans réelle contrepartie derrière ; mais fais gaffe, Bey aime jouer sur les mots. Alors si tu demandes un truc beaucoup trop important, il se peut que tu l'obtiennes de manière détournée. Aussi, il connaît pas le second degré, alors si tu demandes à être, genre, un monstre en combat, tu peux littéralement en devenir un. »

J'admets, j'extrapole peut-être un peu. J'ai jamais vu la moindre créature diabolique se balader dans nos couloirs, mais … J'suis persuadé que c'est déjà arrivé. Ça se trouve, le bigfoot, c'est ça ? Et puis le monstre du Loch Ness. Et … Ouais, bon, faut que je m'arrête là. Ça fait plus d'un an que je l'ai finie ma phase d'émerveillement, hein ? J'suis plus un rookie, quoi.
Oups. Ça sonnait un peu comme Tommy qui jure ne plus être un enfant, ça.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 37
Wishes : 36

avatar
Humain
MessageSujet: Re: [Notting Hill Coffee] Croa croa   Ven 1 Sep 2017 - 14:43
C'est pas censé être le diable qui fait ce genre de vœu ? Et c'est quand même super sadique sachant qu'elle fait ces contrats avec ces futurs "employés" si je puis dire.

Je me gratte la tête d'un air déconcerté, cherchant à trouver un sens à tout ça.

- "Ok... J'imagine qu'elle agit sadiquement en fonction de la cupidité de la personne. Enfin, j'espère..."

Si c'est pas le cas, j'avoue que les intentions de Bey m'échappe un peu. Mais peu importe, mes potentiels vœux sont simples et pas spécialement imposants. Mais j'avoue que je me serrais probablement laissé tenter s’il n'y avait aucune contrepartie.

Pour les conditions, ils ne sembleraient qu'il n'y a rien de plus que de servir contre les Ombres, après les quotas, le planning, etc, ça peut attendre. Mais pour les conséquences du Contrat maintenant...

- "Tu m'as dit tout à l'heure que vous obteniez une arme et des pouvoirs pour combattre les Ombres. Tu peux m'en parler plus ? J'avoue que c'est encore vague comme concept."

Sachant que pour le moment, je sais qu'ils ont soit la faculté de se rendre invisible ou de se téléporter dans une autre dimension, un truck dans le genre.


I am the lucid dream.  

The monster in your nightmares.


The fiend of a thousand faces.


COWER BEFORE MY TRUE FORM !  

BOW DOWN BEFORE THE GOD OF DEATH !!!
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1846
Wishes : 37

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Notting Hill Coffee] Croa croa   Ven 1 Sep 2017 - 16:57
Ouais, non. Bey n'en a rien à carrer de notre cupidité, tout ce qui l'intéresse c'est notre efficacité à au travail. S'il y voit un potentiel, il pourrait faire signer un Contrat au pire des enculés – comme faire la fine bouche avec un parangon de bienveillance. Mais bon, quand on est en dehors de tout ça, c'est compliqué d'imaginer la manière avec laquelle notre perception du bien et du mal est biaisée : moi qui ai toujours été un manichéen dans l'âme, je suis obligé de fermer les yeux sur mes actes désormais. Je tue, je massacre, je détruis ; et pourtant, je me proclame du bon côté.
Je réprime un soupir, néanmoins. Ce gars a l'air si motivé parce qui l'attend, ça me peinerait de détruire son enthousiasme à coups de regrets, hein ?

Donc, autant le laisser changer de sujet. Voilà, nos pouvoirs, c'est vachement sympa aussi – super intéressant comme truc, et bon enfant, c'est ça. En plus, vu qu'il boit déjà mes paroles, ça m'évitera de faire une démonstration sur le champ. On attendra d'être un peu plus tranquille pour ça, ok ?

« - Ouais. En gros le délire, c'est qu'on te file une arme invocable à la demande, et capable de casser de l'Ombre. Perso, j'ai une arbalète de poing, c'est plutôt cool. Après, en parallèle, tu développes des pouvoirs, dont le nombre varie en fonction des gens : par exemple, je n'en ai qu'un. Je peux me téléporter. Ce qui est sacrément fort, en fait. Et je déconne pas, je te montrerai tout à l'heure si tu veux. Puis, entre nous, ça fait plus d'un an et demi que je fais ça, et c'est toujours aussi grisant de se téléporter, ha ha. »


Je le confesse, ça m'arrive encore de passer des soirées à simplement abuser de mon pouvoir pour le fun, sans vraiment chercher à dépasser mes capacités. Puis, en vrai, même quand je fais ça sérieusement, c'est un gros délire. M'enfin, bref.

« - Quant à savoir comment sont décidés tes pouvoirs, j'imagine que Bey les modèle à partir de ton vœu. Mais de façon très, très large je pense. »

Littéralement, je voulais être un meilleur voleur, et voici que je peux me transporter à travers l'espace. Le lien est plutôt subtile, quoi.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 37
Wishes : 36

avatar
Humain
MessageSujet: Re: [Notting Hill Coffee] Croa croa   Mar 5 Sep 2017 - 22:29
Des étoiles dans les yeux et la bouche ouverte, prête à gober toutes les mouches qui passent. Il doit se sentir con devant ma tête de gosse et je le sais, mais j’arrive pas à me contrôler, c’est incroyable que de telles personnes coexistent avec nous depuis plusieurs années, voir même des décennies. Une infinité de possibilité ! C’est tellement classe !!

Je reprends une expression normale.  Le coude sur la table, la main tenant la tête au niveau du front.

Bon ! On reprend son calme maintenant. Le gain dans le contrat, c’est le vœu uniquement, il ne faut pas s’amuser à faire un souhait stupide juste pour une idée de pouvoir super fort.

Par contre, je vais revoir mes idées puisqu’il faut aussi obtenir de bons outils pour remplir la part du marché sinon je suppose que c’est la mort…

Il ne faut pas non plus que je parte trop vite en besogne vu qu’il n’a pas l’air si sûr de lui.

- "Ce n’est qu’une hypothèse donc ? Tu t’appuies sur quoi pour le penser ? Tes collègues ?"

Y’a pas à dire, soit il fait beaucoup trop chaud en ce moment, soit  ma tête va exploser. Dans les 2 cas une bonne migraine des familles, ça va vraiment m’aider à bosser mes cours. C’est pas comme si je devais avoir presque 6 mois de retard sur les autres…


I am the lucid dream.  

The monster in your nightmares.


The fiend of a thousand faces.


COWER BEFORE MY TRUE FORM !  

BOW DOWN BEFORE THE GOD OF DEATH !!!
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1846
Wishes : 37

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Notting Hill Coffee] Croa croa   Sam 9 Sep 2017 - 12:03
Hmm. Les hypothèses, théories, et autres contes farfelus qui nécessitent des travaux intellectuels ne sont clairement pas mon fort. Pire, je pourrais dire qu'ils sont mon faible, en fait. J'ai bien plus agi par intuition dans ma vie que par réflexion – et je l'admets, ça n'est pas franchement la bonne stratégie à adopter. Si tu m'entends parce je-ne-sais quel tour de passe-passe malsain Tommy, songe à … Songer. Ouais. Et finis le collège aussi, ce serait une bonne idée.
Bref, c'est pas l'heure de rédiger mon testament. J'ai une potentielle recrue sur le feu, là.

« - A vrai dire, on se partage assez rarement nos vœux. Disons que je tire ça de trucs que j'ai lu dans notre bibliothèque, de mon propre vœu, et de discussions de-ci de-là. »

Non sans déconner, je sais lire. Un soir où j'avais un peu bu, je me suis mis en tête de dévorer l'intégralité des ouvrages du QG – et honnêtement, sans attendre, j'ai commencé.
Eh bien, au bout de trois semaines, j'ai fini le premier. Puis je me suis arrêté là. Coup de bol qu'il soit intéressant, non ?

« - La vérité, c'est que Bey ne comprend pas le concept de curiosité. Il s'imagine que ça nous suffit d'avoir ces pouvoirs, qu'en savoir davantage ne nous intéresse pas. D'où mon manque d'infos sur certains sujets, quoi. »

Ouais. On tourne un peu en rond, faut dire. Le souci, c'est que je ne suis clairement pas le plus calé d'entre nous sur tous ces trucs... J'imagine que Luna l'est davantage, ou même Alice. J'suis qu'un Nephil de pacotilles dans le fond, un gars qu'on garde parce qu'il est conciliant et plutôt correct en baston. Mais entre nous, ça me va – j'ai clairement pas envie de me retrouver un jour à diriger toute cette marmaille.


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 37
Wishes : 36

avatar
Humain
MessageSujet: Re: [Notting Hill Coffee] Croa croa   Ven 15 Sep 2017 - 20:26
Je vois. Ce Bey interprète les vœux qu’il réalise un peu comme il veut quoi. Donc en soit, est ce que ça sert à quelque chose de me creuser la tête alors que je pourrais juste réaliser mon vœu sans arrière pensé. A vrai dire, est ce que ça sert à quelque chose que je me creuse autant la tête h24 ? Faut que j’apprenne un peu à suivre mon instinct, surtout si je décide de rejoindre leur cause. Et puis, le destin me sera peut être favorable si j’agis naturellement…

Qu’est ce qui se passe là ? Je deviens superstitieux avec ces histoires d'entités divines et maléfiques.

- "C'est pas grave, de toute façon le plus important reste le vœu. Enfin j'imagine que tu n'en es pas arrivé là en connaissant la manière de procéder de Bey."

Je check l'heure vite fait sur mon portable, histoire qu'il ne pense pas que j'ai forcément envie de partir. J'ai pas d'autre question qui me vient à l’esprit mais pourtant j’ai ce sentiment désagréable d’avoir oublié l’essentiel...


I am the lucid dream.  

The monster in your nightmares.


The fiend of a thousand faces.


COWER BEFORE MY TRUE FORM !  

BOW DOWN BEFORE THE GOD OF DEATH !!!
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1846
Wishes : 37

avatar
N-Protecteur
MessageSujet: Re: [Notting Hill Coffee] Croa croa   Aujourd'hui à 0:45
Ah ça, m'embarquer dans ce merdier sans avoir la moindre idée de son putain de fonctionnement, j'en plaide coupable. Plutôt dix fois qu'une, même. Je suis passé de petit merdeux avec de grandes ambitions mais aucun talent à la même chose, avec pour unique différence le fait que je sois encore plus paumé dans ma vie. M'enfin, j'dois le semblant d'ordre dans tout ça à Leeroy, tiens - les chances que mon meilleur pote soit dans un bordel équivalent n'était pas bien grande, mais les résultats sont là.
D'un autre côté, il vaudrait mieux que je cesse là mes quelques remous du passé. Tout est bien qui finit bien, non ? Aujourd'hui, j'ai une idée plus fixe des choses, et des objectifs plus précis, alors ... Tant mieux ?

Je soupire, puis acquiesce d'un hochement de tête. Cessons là les épanchements, et retour à la discussion, monsieur le prétendu Protecteur.

« - Comme tu dis. J'ai fait mon vœu sur un coup de tête, sans même penser que ça allait vraiment fonctionner, et ... Me voilà ici, maintenant. Je m'en porte mieux, quand même. »


C'était marrant, si on prend un peu de recul. J'ai cru que Bey était un putain de jouet, quand même. Ha ha.
Bon an mal an, je réprime mon rire, avant de regarder discrètement l'heure. Eh bien, les minutes filent on dirait. Il serait peut-être intéressant que je retourne à des occupations plus contractantes, j'imagine.


« - M'enfin, j'ai pas la foi de me reprendre un café. Tu as d'autres questions à poser, ou ça te va qu'on s'arrête ici pour aujourd'hui ? Tu peux évidemment m'appeler pour n'importe quoi en rapport, hein. »


Éthique et responsable, on a dit. Si je veux que ce gaillard parte sur de bonnes bases par chez nous, il est hors de question que je commence à l'oublier de-ci de-là.


Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Notting Hill Coffee] Croa croa   
 [Notting Hill Coffee] Croa croa
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Notting Hill Coffee] Interview en terrasse
» [Notting Hill Coffee]Parce que la vérité est dans les tabloïds[Terminé]
» [Notting Hill Coffee] Rendez-vous
» Silent Hill 3
» Silent Hill - The Arcade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fate of Wishes :: Palema :: Quartier Est-